Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
/Ai Etsu/

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/09/2016
Age : 67
Localisation : Juste ici

MessageSujet: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Sam 10 Sep - 5:35

Ah le samedi matin, quel moment merveilleux. Quand tout le monde dort jusqu’à point d’heure et profite de ce premier jour de week end pour se reposer un peu et aller s’amuser toute la journée. C’était le jour parfait, selon Ai, pour se lever à 6h30 pétante et profiter du calme ambiant pour aller dans les endroits sympas mais bien trop surpeuplés d’habitude. Cela dit ce n’était pas pour ça que la jeune fille s’était levée de si bonne heure ce jour-là. En effet, des obligations la forçaient à abandonner son petit rituel matinal du samedi pour finalement aller rejoindre les futures recrues de judgement à leur entraînement pour y assister. Apparemment c’était afin de « voir d’un œil extérieur la façon dont on dirigeait un groupe et apprendre à aider les nouveaux ». Bah ça n’importait que peu au final et Ai était tout à fait prête à faire ce qu’on lui demandait tant qu’elle pouvait aider au maintien de l’ordre.

À la fenêtre, le ciel était légèrement couvert mais la météo prévoyait que cela n’allait pas durer, laissant rapidement place à un grand soleil pour toute la journée. Les prévisions étant toujours exactes, Ai les prit au pied de la lettre et entreprit de se préparer. Elle commença donc par choisir ses vêtements, parfaitement rangés. Là rien de compliqué, il lui suffisait de prendre sa tenue de sport de l’école et son uniforme. Ensuite direction la salle de bain pour une bonne douche et une toilette en bonne et due forme. Une fois prête, la jeune fille alla s’habiller et se coiffa d’une simple queue de cheval haute histoire de ne pas être gênée pendant l’exercice. Il était désormais 7h02 et Ai avait rendez-vous à 10h30 sur place, pendant l’entraînement des bleus. Cela lui laissait un peu de temps pour avancer ses devoirs et réviser ses cours, parfait timing.

Un peu avant l’heure de partir, Ai mit ce qu’il lui faudrait dans son sac. Bouteille d’eau, serviette propre et quelques pansements, on ne sait jamais. Tout était prêt, elle pouvait donc partir, ce qu’elle fit sans attendre. Une fois arrivée, elle vit que les futurs membres étaient en train de s’échauffer. Elle alla ranger ses affaires dans un des casiers prévus pour et rejoignit l’instructrice qui supervisait l’entraînement.

« Une seconde d’attention s’il-vous-plaît. Je vous présente Ai, membre de judgement depuis bientôt un an. Elle va aider à superviser l’entraînement aujourd’hui. »

Dit-elle au groupe en train de se préparer physiquement au dur entraînement qui allait suivre. De son côté, Ai ne bougeait pas. Elle observait les jeunes gens se sentant un peu comme ces personnes qui retournent à leur ancien lycée et qui compatissent en voyant les étudiants galérer pour obtenir leur diplôme tout en étant heureux de s’en être débarrassés il y a bien longtemps. Une fois que tout reprit son cours normal, la jeune fille préféra faire la fin de l’échauffement dans son coin plutôt que de se mêler au groupe.

L’entraînement était des plus classiques. De la course à pied, de la musculation, rien qui ne justifiait la présence d’une deuxième personne pour superviser. Puis arriva l’entraînement au self defense.  L’instructrice reprit donc la parole.

« Bien mettez-vous par deux. Ai, avec Wilkowski. » Dit-elle en montrant l'intéressé du doigt. « Je pense qu’il peut avoir deux-trois choses à apprendre de vous de ce côté-là. »

Avec un simple hochement de tête comme réponse, Ai alla donc vers l’intéressé, se plantant face à lui, l'air sévère.

« Bon, en garde. On va voir pour les enchaînements et les positions de base. »


Dernière édition par /Ai Etsu/ le Ven 7 Avr - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 18
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Mar 13 Sep - 23:12

« 97 ème jour »

C'était le genre de chose que Haruhiro aurait pu écrire sur son calendrier ce matin là. Du moins si il avait pris la peine de l'utiliser et de ne pas le laisser figé dans le temps six mois auparavant.

En effet, ayant décidé d'intégrer Judgement, il participait à un entraînement de quatre mois qui lui permettrait d'acquérir les compétences nécessaires à son volontariat dans une branche. Pourquoi avoir décidé de rejoindre Judgement ? Et bien, d'un côté c'était dû aux quelques rumeurs qui circulaient à propos des situations dans lesquelles il était possible de se retrouver entant que membre, à savoir arrêter un malfrat ou bien sauver des personnes qui se retrouvaient au mauvais endroit au mauvais moment. Haruhiro était assez casse-cou et il aimait les situations qui lui procuraient des sensations fortes, il n'y pouvait rien.

Bien sûr, l'adolescent était bien conscient qu'il était extrêmement rare qu'un membre de Judgement se retrouve confronté à de telles situations et que la majorité du travail accomplit par les différentes branches se résumait à nettoyer les rues. Mais même dans ce cas, il souhaitait se rendre utile dans cet endroit hors normes qu'était Gakuen Toshi.

Haruhiro était plutôt athlétique et l’entraînement récurrent qu'il subissait entant que future recrue de Judgement ne lui posait pas autant de problèmes que ça. Enfin tout de même un peu et malgré le fait qu'il fasse partie des recrues qui supportaient le mieux l’entraînement physique, les courbatures se faisaient sentir une fois au repos. Le jeune homme n'était par ailleurs pas le parfait élève et avait quelques difficultés lors des entraînements au self-defense. Il avait un mal fou à retenir les bons mouvements et à les enchaîner correctement. De toute façon, il avait vite compris que si il attendait des compliments de la part de son institutrice, il pouvait aller se brosser. Elle n'était définitivement pas de ce genre... une pure sadique cette femme !

Quoi qu'il en soit, aujourd'hui semblait être un jour quelque peu spécial en raison de la venue d'une recrue de Judgement au centre d'entraînement.

« Une seconde d’attention s’il-vous-plaît. Je vous présente Ai, membre de judgement depuis bientôt un an. Elle va aider à superviser l’entraînement aujourd’hui. »

[ La pauvre... ] Avait pensé Haruhiro lorsqu'il avait vu la jeune fille, elle n'avait sûrement pas envie de s'entraîner avec les petits nouveaux.

Le jeune homme remarqua d'ailleurs un peu plus tard qu'elle avait décidé de s'échauffer à l'écart du groupe de « mollassons traînards et incapables » qu'ils étaient. Haruhiro ne comptait même plus le nombre de fois où leur chère institutrice adorée les avait appelé de la sorte.

Lorsque vint le tour de l’entraînement au self-defense, la membre d'Anti-Skill se tourna de nouveau vers les futures recrues :

« Bien mettez-vous par deux. Ai, avec Wilkowski. »


« Je pense qu’il peut avoir deux-trois choses à apprendre de vous de ce côté-là. » Ajouta-t-elle en fixant l'adolescent tout en le pointant du doigt.

Haruhiro ne put s'empêcher de lâcher un petit « Heh.. ? » surpris. Pourquoi avec lui   ? Il était vraiment si mauvais que ça en self-defense ? Enfin pourquoi pas, ça ne le dérangeait pas de s'améliorer en compagnie d'une vétérane après tout. Il n'était pas sûr qu'elle soit très partante pour s'entraîner avec lui en revanche.

« Ha heu oui bon d'accord. » avait-il finalement dit d'une traite.

« Bon, en garde. On va voir pour les enchaînements et les positions de base. »

Ai s'était positionnée juste devant lui d'un air presque menaçant. Il s'attendait à un « Bonjour » ou bien quelque chose de plus amical mais il semblait qu'elle s'était focalisée sur l’entraînement qui allait suivre. Bon, tant pis.

« Okay ! »
lança-t-il sur un ton enthousiaste en se mettant en position. Autant ne pas décevoir la membre de Judgement et lui montrer sa motivation. Il profita du moment de flottement qui suivit pour détailler un peu la jeune fille en face de lui. Une silhouette svelte, une taille dans la norme, elle devait faire à peu près la même taille que Haruhiro lui aussi moyen pour son âge, peut être un ou deux centimètres de moins. Ses longs cheveux noirs étaient attachés en une queue de cheval et son visage affichait une expression sérieuse et imperturbable. Ses yeux gris, quand à eux, le fixaient et semblaient analyser le moindre de ses mouvements.

[ Elle est plutôt jolie en fai- ]


Haruhiro ne comprit pas, il n'avait même pas terminé sa pensée que déjà il heurtait le sol. Évidemment, qui disait entraînement au self-defense disait attaquant. Ai avait attaqué si rapidement qu'il n'avait pas eu le temps de bouger d'un pouce ou bien de suivre ses mouvements. C'était ça qu'elle avait voulu dire par «  On va voir pour les enchaînements  »  ? Il était assis par-terre et la regardait, un sourcil levé témoignant de son incompréhension. Il avait juste senti une pression au niveau du haut du corps et un contact derrière la cheville... Alors c'était ça le niveau des membres de Judgement   ? Ou bien était-il juste particulièrement mauvais   ? Pourtant d'habitude, il pouvait se vanter d'avoir de bons réflexes... Cette fille était bien plus forte que lui, elle devait être sacrément travailleuse pour l'étaler en une seconde de la sorte.

Haruhiro croisa son regard, toujours bouche-bée. Super.. maintenant elle allait penser qu'il n'était même pas fichu de parer une attaque de base. Bon, il n'était pas très doué c'était sûr et son institutrice s'était empressée de le souligner bien comme il le fallait. Il n'empêchait que sa fierté d'homme allait en prendre un coup si ça continuait dans ce sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/Ai Etsu/

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/09/2016
Age : 67
Localisation : Juste ici

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Ven 16 Sep - 22:13

Bon, il était temps de jauger son adversaire. D’après ce qu’on lui avait dit, les étudiants qui étaient actuellement à la séance d’entraînement étaient pour la plupart déjà en formation depuis un peu plus de 3 mois. C’était en tout cas le cas de celui qui lui faisait face. Ai se mit donc en garde, légèrement de côté pour offrir le moins de surface possible à l’adversaire, côté droit en avant. Epaule légèrement levée pour protéger le cou et le menton, les bras pliés et les mains au niveau du haut du buste. Ses jambes elles aussi étaient parfaitement placées, jambe droite légèrement pliée et tournée vers l’intérieur pour être prête à porter un coup. Ai esquissa un léger sourire en coin, se sentant parfaitement à l’aise dans cette position qu’elle avait répété inlassablement depuis le premier jour de son entraînement pour entrer dans judgement. La jeune fille maîtrisait parfaitement tous ces aspects du combat qu’elle avait totalement appris à exécuter. Cela dit le garçon en face d’elle était plutôt bien, lui aussi.

Il n’avait pas assez monté sa garde et semblait trop peu concentré, peut-être un peu trop enthousiaste pour un combat même. Attendant le bon moment, Ai - qui ne lâchait pas son adversaire des yeux, scrutant chaque partie de son corps pour vérifier qu’il ne préparait pas une attaque - commença à détailler plus précisément son adversaire. Il n’était pas beaucoup plus grand qu’elle mais il était clairement plus musclé et surement plus puissant. *Il faudra miser sur des techniques de contre ou essayer de le déstabiliser* pensa Ai, ne faisant attention à rien d’autre qu’à ce qui l’aiderait à remporter le combat. Il ne semblait pas être du genre très concentré et studieux, il faudrait donc probablement s’attendre à de la confrontation directe, à moins qu’il ne rechigne à attaquer une fille, ce qui serait idiot. Il semblait qu’il…

*Une faille !*

Se dit la combattante, interrompant son inspection minutieuse pour constater que l’autre semblait ailleurs, l’espace d’un instant. Saisissant sa chance, Ai fit donc un pas, plaça son pied derrière le pied d’appui de son adversaire et poussa simplement la future recrue en arrière, s’assurant bien qu’il ne puisse pas avoir le temps de se replacer avant de tomber cul par terre.

Ce dernier semblait un peu hébété, ne comprenant visiblement pas trop ce qui venait de lui arriver. Ai se recula pour retourner à l’endroit où elle se trouvait à la base, laissant l’autre se relever tout seul. Laissant tomber sa garde, elle leva un doigt en signe réprobateur et commença :

« Ta garde est trop basse, lève les mains un peu plus haut. Reste bien calme et concentré, si tu perds ton focus, même une fillette pourra te mettre un coup bien placé. Et… non pas comme ça. » Finit-elle en fronçant les sourcils.

Ai vint se placer derrière son « élève » et se plaqua contre lui, plaçant ses mains sous ses coudes. Elle les releva doucement puis saisit ses poignets et les déplaça un peu.

« Voilà, comme ça. Et ne serre pas trop les poings, il faut pouvoir être capable de saisir le poignet ou la cheville de la personne qui t’attaque en un instant, si cette dernière vient à t’envoyer un coup de pied ou un coup de poing. Compris ? »

Il était temps d’y retourner. Ai reprit encore une fois sa place initiale et se remit en garde. Il lui faudrait se méfier, le garçon qui semblait désormais un peu plus déterminé serait probablement plus alerte et voudrait montrer qu’il n’est pas si nul que ça. Face à face, les deux combattants étaient prêts à recevoir l’autre. Ai décida de laisser l’autre attaquer pour voir un peu comment il ferait. Elle ne bougeait pas d’un pouce, puis au bout d’un moment elle décida de laisser une légère ouverture. Faisant mine de se déconcentrer un peu, elle vit le garçon en face d’elle se préparer à la plaquer au sol d’un simple mouvement. Ayant prévu cette possibilité, Ai le saisit par le bras d’une et appuya sur son coude de l’autre pour entraîner le garçon en utilisant son propre poids et sa vitesse. Une fois son adversaire au sol, Ai se redressa et sourit un peu.

« Tu fais trop… »

Commença-t-elle avant de se retrouver à son tour au sol, l’autre ayant profité de ce moment d’inattention pour se remettre au plus vite et la faire tomber. Quelle stupidité… se faire avoir comme ça était vraiment humiliant… Grimaçant à cause d’une légère douleur due à la chute, Ai se releva difficilement, refusant toute aide si on lui en proposait une. Elle épousseta son pantalon un moment, vérifiant que Haruhiro était bien juste devant elle et elle s’élança en avant, plaçant son pied derrière la jambe d’appui de Haru, la main sous son menton. Poussant la tête du garçon en arrière, Ai profita qu’il soit déséquilibré pour reculer d’un pas et lui asséner un coup dans le ventre, modéré mais douloureux, et se recula en faisant signe de s’arrêter un instant.

« Bon, je crois que tu as un peu saisi le principe mais il faut rester vraiment concentré jusqu’au bout, tant que le combat n’est pas achevé. » Dit-elle en espérant faire oublier qu’elle aussi avait fini par terre un instant plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 18
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Dim 18 Sep - 12:18

Après s'être relevé, Haruhiro se remit en position, bien décidé à ne pas se faire avoir une deuxième fois. Cependant, son adversaire leva un doigt en disant :

« Ta garde est trop basse, lève les mains un peu plus haut. Reste bien calme et concentré, si tu perds ton focus, même une fillette pourra te mettre un coup bien placé. Et… non pas comme ça. »

L'adolescent essaya de corriger sa posture mais visiblement il s'y prenait mal. Sa « sempai » le contourna et il ne pu s'empêcher de se figer et de lâcher une petite exclamation lorsqu'elle se colla contre son dos. Il sentit son rythme cardiaque augmenter et son visage devenir de plus en plus rouge lorsqu'elle changea l'emplacement de ses bras mais se força à rester concentré et de mémoriser les bonnes positions.

« Voilà, comme ça. Et ne serre pas trop les poings, il faut pouvoir être capable de saisir le poignet ou la cheville de la personne qui t’attaque en un instant, si cette dernière vient à t’envoyer un coup de pied ou un coup de poing. Compris ? »

Le jeune homme desserra immédiatement ses poings avant de bredouiller un « Ou.. oui ! » avec un peu plus d’entrain que nécessaire.

Lorsque Ai se décolla de lui et se remit en position il se surprit à regretter qu'elle se soit éloignée. Bon d'accord elle l'avait mi par-terre sans broncher mais quand même, il était du genre à être facilement intimidé par une fille de son âge. Il se concentra de nouveau et conserva sa garde en tenant compte des conseils de la jeune fille. Ils restèrent immobiles quelques instants jusqu'au moment où Haruhiro aperçut une ouverture, une brèche dans la garde ennemie. Il fonça sur la jeune fille comme un prédateur sur sa proie et... le prédateur fut purement et simplement jeté au sol par son élan et deux mouvements de la proie. Haruhiro réagit au quart de tour et roula sur lui-même puis se releva immédiatement. Il se rapprocha rapidement de la jeune fille qui venait de se redresser. Il profita du fait qu'elle était en train de lui dire quelque chose pour l'attaquer, son pied droit glissa jusqu'au pied de l'adolescente et il tendit son bras droit tout en tournant sur le côté pour la faire tomber en arrière.

« Tu fais trop… »

[ Ha mince, elle allait me donner un autre conseil … ]

Haruhiro se demanda si il ne l'avait pas blessée, son bras tendu était rentré en contact assez violemment avec le ventre de l'adolescente après tout. Il lui tendit la main pour l'aider à se relever en lui demandant si elle allait bien, un peu inquiet.

La jeune fille l'ignora totalement et se releva toute seule. Haruhiro était en train de se justifier mentalement la raison de son « attaque surprise » -il ne fallait pas se déconcentrer, elle l'avait dit elle-même- lorsque sa tête fut brusquement remontée vers le haut. Il baissa instinctivement les yeux dès qu'il en eut l'occasion mais vit seulement une longue queue de cheval lui atterrir dans le visage avant de sentir un impact puissant au niveau du ventre. Le souffle coupé, il se plia en deux et recula de quelques pas, les mains sur le ventre.

[ Je suis sûr que ce coup là n'était pas nécessaire... ] Pensa le jeune homme. Mais bon, il n'allait rien dire, c'était normal qu'elle ne veuille pas perdre la face devant tout le monde. Cela dit, il était tout de même fier de son action improvisée, ça avait fonctionné au final.

« Bon, je crois que tu as un peu saisi le principe mais il faut rester vraiment concentré jusqu’au bout, tant que le combat n’est pas achevé. »

Haruhiro enregistra l'information dans un coin de son cerveau, si il s'était fait avoir à l'instant, c'était uniquement parce qu'il s'était relâché. Il commençait à comprendre la façon de penser de la jeune fille, elle semblait vachement sérieuse dans tout ce qu'elle entreprenait. A moins qu'elle faisait particulièrement attention au self-defense ? Quoi qu'il en soit, il comptait bien prendre avantage de ce trait de caractère ; elle allait sûrement lui apprendre plein de choses donc autant en profiter.

Contrairement aux autres recrues, Ai était expérimentée et effectuait chaque mouvement à la perfection, ce qui rendait les choses bien plus compliquées pour Haruhiro qui se faisait soit maîtriser soit projeter au sol lors de ses assauts. Mais lorsque la jeune fille l'attaquait c'était encore pire, il lui semblait qu'elle retenait ses coups mais il n'était pas encore assez bon pour rivaliser avec elle, ce qui rendait l'entraînement quelque peu douloureux. Évidemment, sa chère institutrice regardait la scène avec beaucoup d'attention et ne faisait même plus attention au reste des recrues.

Malgré son manque d'expérience, Haruhiro avait une plutôt bonne constitution et réussit quelques fois à bloquer les attaques de la jeune fille et même à la maîtriser… avant qu’elle ne lui inflige une solide clef de bras et qu’elle ne s’assoie à moitié sur lui.

« Aie aïe aïe aïe aïaïaïaïaïaïae .. ! » s'écria-t-il le plus furtivement possible avant de se taire et de souffrir en silence, il était hors de question qu'il montre qu'il avait mal à la jeune fille et aux autres recrues.

Une fois de plus il était par-terre. Il semblait que l’adolescente arrivait à le renverser ou à le maîtriser peut importe sa position ou son angle d’attaque. Ça ne le dérangeait pas tant que ça de perdre à répétition face à elle, mais son bras lui faisait plutôt mal actuellement et la jeune fille commençait à peser un petit peu lourd sur son dos, bien qu’il ne l’avouerai jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/Ai Etsu/

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/09/2016
Age : 67
Localisation : Juste ici

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Jeu 22 Sep - 3:08

L’entraînement avançait plutôt bien. Enfin c’était une façon de voir les choses, disons que Ai utilisait sa méthode pédagogique préférée : la démonstration par l’exemple. Laisser l’autre faire une connerie, lui montrer à quel point c’en était une pour ensuite lui expliquer ce qu’il aurait dû changer. Cela faisait presque une demi-heure que Ai maltraitait son élève en le faisant tomber encore et encore au sol ou en le maîtrisant simplement. Ce dernier n’était clairement pas mauvais et se défendait, ce n’était pas un massacre unilatéral mais disons simplement que Ai se retrouvait au sol une fois alors que son opposant en était déjà à une dizaine de fois. Cela n’amusait pas spécialement la membre de judgement qui se contentait simplement de se donner à fond dans son rôle de prof temporaire de self-defense. Elle tenait à montrer un maximum de prises à l’autre étudiant qui avait une légère tendance à trop foncer dans le tas. Au bout d’un moment, Ai lui saisit le bras, le fit pivoter et tomber sur le ventre avant de plaquer son genou droit contre le dos de sa victime en lui tenant la main au milieu du dos en une simple clé de bras. Voyant que le garçon avait mal elle lui donna simplement un ultime conseil avant de le relâcher. Une fois debout, Ai s’éloigna un peu pour aller prendre sa bouteille d’eau.

« Bon on va faire une petite pause, je crois que t’en as besoin. » dit-elle entre deux gorgées d’eau.

La lycéenne était un peu essoufflée aussi mais ça allait encore. Cela dit Haruhiro devait probablement avoir découvert de nouveaux muscles auxquels il n’avait jamais eu mal auparavant. Vérifiant d’un œil que Haru ne buvait pas trop d’un coup, Ai fut intéressée par un autre groupe qui s’entraînait juste à côté. A en juger par la technique des deux, ils avaient dû s’entraîner un peu plus que les autres. Il y en avait un grand bien baraqué qui utilisait assez efficacement ça à son avantage tandis que l’autre, plutôt du même gabarit que Ai jouait de son agilité pour tenter de percer la défense de son adversaire et d’esquiver les coups qui lui arrivaient dessus.

*Il doivent souvent s’entraîner ensemble ces deux là* Pensa-t-elle, subjuguée par le spectacle qui lui était offert.

Elle resta là à les regarder, étudiant leur technique tout en buvant de temps en temps un petit coup d’eau. Au bout de plusieurs minutes, l’instructrice sembla s’intéresser à eux et interpela les deux garçons et le groupe de Haru et Ai.

« Akimitsu ! Fujitaka ! Faites donc un petit combat en conditions réelles avec Etsu et Wilkowski, cela devrait vous aider à perfectionner votre technique à tous les trois. Pas de pouvoirs, même si j’imagine qu’il était inutile de le préciser à nouveau. »

Ai alla reposer la petite serviette qu’elle avait pris pour éponger sa sueur ainsi que sa bouteille et fit signe à Haruhiro de se rapprocher. Un fois assez proche elle lui dit en faisant attention à ce que les autres n’entendent pas, utilisant son pouvoir pour ça.

« Bon, je les ai observés un moment. Le mieux pour toi est de t’occuper du grand. Il est assez lent mais très réactif donc n’attaque qui si tu es sûr de ne pas te faire attraper ou le combat va tourner court pour toi. Je pense pouvoir m’occuper du deuxième et venir t’aider si besoin. »

Sur ces mots, elle se mit en position et attendit le top départ, constatant que Haru était parfaitement positionné ce coup-ci. Une fois le top départ donné, elle s’approcha prudemment de la cible qu’elle s’était définie, le plus petit : Fujitaka. Les deux opposants semblèrent accepter la répartition des adversaires car aucun des deux ne sembla vouloir attaquer le mauvais ennemi. Ai et le jeune garçon en face d’elle se regardaient, concentrés pour détecter une éventuelle faille, détaillant chaque micro-mouvement de l’adversaire. Attendant le bon moment, l'adolescente finit par prendre l’initiative et s’avança pour porter un coup au ventre de son adversaire qui bondit sur le côté pour l’éviter et lui renvoyer un direct dans la mâchoire. La jeune fille dévia le coup de poing à l’aide de sa main gauche et lui saisit le poignet pour le tordre. Fujitaka se dégagea et les deux adversaires se retrouvèrent exactement dans leur position initiale, face à face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 18
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Dim 25 Sep - 15:50

« Bon on va faire une petite pause, je crois que t’en as besoin. »

Heureux de pouvoir profiter de quelques instants de répit, Haruhiro se releva lentement un peu comme le ferai un grand père : presque chacun de ses muscles le faisait souffrir et chaque mouvement le faisait grimacer. Il allait très probablement avoir une multitude de courbatures le lendemain, il se faisait moins maltraiter d'habitude... L'adolescent vida presque entièrement sa bouteille d'eau ; tomber et se faire cogner à répétition ça donne soif visiblement.

« Akimitsu ! Fujitaka ! Faites donc un petit combat en conditions réelles avec Etsu et Wilkowski, cela devrait vous aider à perfectionner votre technique à tous les trois. Pas de pouvoirs, même si j’imagine qu’il était inutile de le préciser à nouveau. »

Haruhiro tourna la tête vers son institutrice puis vers les deux garçons. Il soupira, ces deux là étaient plutôt bons ça risquait d'être compliqué de les vaincre. Ai lui fit signe de venir la voir :

« Bon, je les ai observés un moment. Le mieux pour toi est de t’occuper du grand. Il est assez lent mais très réactif donc n’attaque qui si tu es sûr de ne pas te faire attraper ou le combat va tourner court pour toi. Je pense pouvoir m’occuper du deuxième et venir t’aider si besoin. »

Elle avait déjà tout prévu et ça ne l'étonnait même pas. Cette fille faisait attention à tout et dans ce cas, autant ne pas la décevoir  !

« D'accord on fait ça. » sourit un Haruhiro motivé, son inquiétude envolée. Il ne comptait pas perdre mais au contraire terrasser son adversaire sans que la jeune fille n'ait à intervenir. Ce combat allait servir à mettre en pratique ses techniques fraîchement acquises. Ou subites plutôt.

La demie-heure qu'il venait de passer en compagnie de l'adolescente l'avait certes transformé en punching ball mais ça avait également été un excellent échauffement et il était maintenant en parfaite condition pour se battre. Le jeune homme se mit en position, faisant bien attention à appliquer les conseils reçus quelques minutes plus tôt. Il grimaça tout de même en voyant son adversaire se mettre en position, Akimitsu était une montagne de muscles, un véritable taureau. Haruhiro était déjà plutôt musclé mais celui-là était presque une fois et demie plus large que lui et le dominait d'une tête. Enfin, après tout pourquoi pas ? Si il parvenait à le vaincre ça n'en serait que plus satisfaisant et Haruhiro aimait ce genre de défis mine de rien.

Akimitsu était plus fort et plus lourd que lui, recevoir un coup de sa part était à éviter à tout prix. Cependant, tout comme sa senpai l'avait dit il était assez lent. L'esper allait jouer là dessus. Soudain, Ai attaqua Fujitaka qui évita le coup et contre attaqua. Ils reprirent leurs positions initiales sans échanger un mot. C'était assez impressionnant. Tellement impressionnant que Haruhiro avait détourné son regard d'Akimitsu.

[ Mais c'est pas vrai! ]
Haru en vint à se demander si il le faisait exprès, pourquoi il était toujours distrait aussi facilement ?!

Akimitsu avait bien évidemment sauté sur l'occasion et s'était précipité sur l'adolescent en préparant un énorme et puissant crochet du droit. Haruhiro réagit un quart de seconde plus tard que lui mais s'avança aussi vers son adversaire. Le poing n'allait pas si lentement que ça mais il réussit à attraper son bras droit de ses deux mains : l'une sur le dessus de l'avant bras et l'autre en dessous, derrière le bras. Emporté par son élan, Akimitsu ne pouvait pas se dégager. Haruhiro cala son épaule droite contre le torse de l'adolescent et pivota sur la gauche en se courbant en avant, entraînant Akimitsu au dessus de lui. Il tira de toutes ses forces et contracta ses muscles, ça allait faire mal, l'adolescent était plus lourd que lui mais il avait décidé d'utiliser cette technique malgré tout.

Haruhiro sentit que les pieds d'Akimitsu avaient décollé du sol lorsqu'il fut écrasé par son poids. Il crut qu'il allait se briser, il pesait vraiment lourd celui là ! L'adolescent tira de plus belle sur le bras et parvint à faire basculer son adversaire en avant en utilisant son dos comme support.

« RHAAAAA !!! »

Akimitsu s'écrasa sur le dos juste devant lui en un bruit sourd. Haruhiro se redressa entièrement, essoufflé. Il n'avait pas prévu de hurler mais sur le moment ça lui avait paru être une nécessité. Une chose était sûre, demain il allait avoir sacrément mal aux muscles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/Ai Etsu/

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/09/2016
Age : 67
Localisation : Juste ici

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Mar 27 Sep - 5:03

Le combat avait donc commencé. Ai et son adversaire se regardaient avec méfiance, attendant que l’autre n’esquisse le moindre geste ou ne fasse la moindre erreur. La combattante voulait en finir vite afin de pouvoir aller aider son partenaire dans son propre combat. Ce dernier devait affronter une véritable montagne et un peu d’aide ne serait probablement pas de refus. Cela dit, l’entraînement qu’ils avaient eu juste avant allait probablement l’aider. Ai avait montré à Haru un bon nombre de techniques à utiliser contre quelqu’un de plus grand et plus fort que soi, le garçon étant lui-même plus fort et plus grand qu’elle. Cela dit, peut-être n’avait-il pas eu le temps de mémoriser quoi que ce soit, la lycéenne s’étant surtout contentée de l’envoyer au sol avant - à chaque fois - de se fendre d’une petite remarque ou conseil avisé.

Cela dit ce n’était pas à son élève qu’elle devait penser pour le moment, et pourtant elle fut légèrement intriguée par ce qui se passait à côté. La baraque semblait avoir décidé d’attaquer Wilkowski d’un coup et de mettre un terme net et rapide à leur combat. Ai ne bougea pas, regardant la réaction de son allié face à cette attaque quelque peu grossière et inattendue et elle ne fut pas trop déçue. Haru s’employa à retourner la force du crochet qui lui arrivait dessus à pleine vitesse afin de… oh non... Plutôt que de s’esquiver vers l’extérieur et d’entraîner son adversaire dans son mouvement, le futur membre de judgement avait pris le parti de plier de force le bras d’Akimitsu pour aller coller son épaule sur le torse du géant et le faire passer au-dessus de lui.

L’instant d’après, Ai perdit de vue le combat qui se déroulait à côté et ne put qu’entendre le cri de son camarade tandis qu’elle se prenait un magistral coup du droit en pleine joue. Ses réflexes avaient joué en sa faveur et elle avait pu amortir le choc pour ne pas tomber Ko directement mais elle ressentit tout de même une vive douleur au niveau de la joue gauche et de la mâchoire. Cela dit, trop fier de son coup qui avait touché, le jeune Fujitaka resta en position un instant de trop. Juste le temps qu’il avait fallu à Ai pour lui saisir le poignet de la main droite et le tirer pour entraîner le combattant vers l’avant. Tandis que le garçon avançait malgré lui, Ai prit appui sur son pied droit, plia légèrement le genou, leva le pied gauche puis plia la jambe avant de la lever et la déplier rapidement afin d’asséner un violent coup de pied sur le flanc droit de son adversaire.

Ce dernier fut déstabilisé et Ai – qui tenait toujours son poignet fermement – en profita pour reprendre appui sur ses deux pieds et appuyer sur l’arrière de l’épaule du jeune homme, le faisant tomber et le maintenant au sol comme elle avait pu le faire sur Haru un peu plus tôt. Elle tenait le bras de son ennemi tendu à la perpendiculaire de son corps, mettant tout son poids sur le dos de ce dernier. Reprenant ses esprits, Ai chercha les deux autres du regard et trouva Akimitsu couché au sol, s’étant probablement étalé violemment après être passé par-dessus l’autre garçon. Cela dit, tout cela ne suffirait pas pour le vaincre totalement et Ai doutait sérieusement que Haru soit encore capable de faire quoi que ce soit. Le choix de faire passer sa victime au-dessus de lui aurait pu être pas mal de la part de son élève provisoire, mais la masse qu’il avait dû supporter sur son dos vouté avait dû lui laisser une vive douleur au niveau des reins.

Il lui faudrait probablement quelques jours pour récupérer complètement de son mal de dos mais ce qui importait vraiment à Ai pour le moment était le fait que cela pouvait clairement leur coûter la victoire dans ce combat. Alors même qu’Akimitsu se remettait debout, la lycéenne tordit le bras du pauvre bougre qu'elle maintenait toujours au sol afin de lui faire le plus mal possible pour qu’il abandonne immédiatement, ce qu’il fit d’ailleurs. Se redressant d’un bond, Ai se dirigea vers la montagne qui lui tournait le dos et, sans trop savoir ce qu’elle pourrait faire pour aider son allié de fortune, sauta finalement pour s’accrocher aux épaules du grand gaillard. Portant le plus possible son poids vers le haut et l’avant du corps, elle cria à l’attention de son élève :

« Plaque-le ! »

Cela devrait permettre de la faire basculer en avant si Haru le prenait suffisamment bas. Il devrait se jeter presque sur ses genoux pour que le grand gars bascule en avant plutôt que de se retrouver en arrière. Cela finirait probablement d’achever le dos de ce pauvre Haru, mais au moins cela permettrait peut-être de mettre l’autre garçon hors d’état de combattre. Il ne restait plus qu’à voir si Haru allait réagir correctement et assez vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 18
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Ven 30 Sep - 0:16

A peine s'était-il redressé que déjà Haruhiro quittait son opposant du regard et jetait un coup d’œil vers les deux autre adversaires pour voir comment sa coéquipière s'en sortait. Il ne fut même pas surpris lorsqu'il la vit en train de maîtriser Fujitaka au sol. Il comprenait très bien ce que ressentait le pauvre étudiant actuellement vu qu'il avait subit exactement la même chose quelques minutes auparavant. Il lui adressa un genre de « Je sais, courage ! » mental. Quoique, lorsqu'elle lui tordit le bras quasiment perpendiculairement à son dos, Haruhiro se rendit compte qu'il était content d'avoir été dans l'équipe de la jeune fille pour l'exercice...

L’adolescent fut tiré de ses pensées par des grognements provenant du côté d'Akimitsu. Il tourna la tête pour voir une montagne se relever lentement.

« Eeeeeehh.... » laissa-t-il échapper doucement, le sourcil droit levé et la bouche à moitié ouverte.

Complètement redressé, Akimitsu le dominait maintenant d'une bonne quinzaine de centimètres, et affichait la même expression qu'aurait fait une sorte de gros ours pas très content.

[ Huuh.. est-ce qu'il a toujours été aussi grand.. ? ]

Alors que l'adolescent était en train d'essayer -sans succès- d'échafauder une quelconque stratégie pour survivre à une nouvelle confrontation musclée avec Akimitsu, Ai sauta soudainement sur le géant, brisant son équilibre et le faisant basculer en avant.

« Plaque-le ! »

Haruhiro réagit au quart de tour et s'avança immédiatement vers son adversaire avant de se figer. Il ne se pensait pas capable de plaquer Akimitsu après l’effort qu’il avait fournit, d'autant plus que Ai s'était accrochée sur lui sans prévenir, il doutait sérieusement pouvoir le mettre au sol de cette façon. [ Rha ! Avec Instant Shift ça aurait été du gâteau ! Ce que ça pouvait être rageant ! ] pensa-t-il un court instant... Ho et puis non, ce n’était pas comme si il était incapable de faire quoi que ce soit sans utiliser son pouvoir. Rapidement, Haruhiro recula d’un bond, sa jambe droite en arrière. Grâce à l’intervention de Ai, la tête d’Akimitsu était beaucoup plus basse et non protégée. En un éclair et appliquant soigneusement les conseils obtenus sur les coups de pied, Haruhiro prit appui sur son pied, pivota sur la gauche et balaya la tête de son adversaire d’un coup de pied circulaire aussi réussit que possible, annihilant la dernière tentative d’Akimitsu de retrouver son équilibre. L’adolescent s’étala sur le sol sans vraiment réagir. Haruhiro se demanda si il ne l’avait pas frappé un peu trop fort ; son pied droit lui faisait un peu mal à cause du choc et il avait frappé Akimitsu sur tout le côté gauche du visage. Il espérait juste qu’il ne l’avait pas blessé, même si le jeune homme avait l’air plus solide que lui.

Akimitsu étant tombé, Ai s’était retrouvée au sol en même temps que le gaillard. Pour la seconde fois, Haruhiro lui tendit la main pour l’aider à se relever. Ils venaient de gagner contre l’équipe adverse donc peut-être qu’elle n’allait pas l’ignorer cette fois-ci ?

« Merci beaucoup, Ai-senpai ! Tu m’as sauvé sur ce coup là ! » dit-il en affichant un sourire plein de reconnaissance. Si elle n’était pas intervenue il n’aurait sûrement pas eu le temps de réagir à l’assaut d’Akimitsu se serait probablement fait terrasser en moins de deux. Il n’y a pas à dire, il était vraiment fort ce type ! Une pensée débarqua soudain dans l’esprit du jeune homme, le faisant réagir et parler très vite :

« Ha heu, je peux t’appeler Ai-senpai ? Je peux t’appeler autrement si tu préfères. Sensei peut-être ? Ou bien Etsu-sama… ? C’est que… tu m’as appris pas mal de choses et tu es plus expérimentée en self-defense… et en combat général j’imagine. »

Haruhiro réfléchit un instant à ce qu’il venait de dire. La seule conclusion à laquelle il était arrivé était qu’il avait dû paniquer. Etsu-sama hein ? Et bien, si elle le demandait, il pourrait peut être l’appeler comme ça mais bon… autant prier pour qu’elle ne le fasse pas. Et puis qui se faisait encore appeler comme ça de nos jours ?

« Bien ! Très bien même, c’était pas mal du tout. Ai, Haruhiro, je vous félicite pour votre victoire. Et Ai, je te remercie pour ta participation, je n’en attendais pas moins de toi. Akimitsu ! Fujitaka ! Vous m’avez fait quoi là ?! »

Tandis que la membre d’Anti-Skill s’acharnait sur les deux garçons, leur faisant une liste bien -trop- détaillée de leurs erreurs ainsi qu’une morale sur la concentration en situation de combat, Haruhiro essayait de s’étirer suffisamment le dos pour remettre ses pauvres os en place, grimaçant à chaque craquement.

Il fut soulagé lorsque l’institutrice annonça la fin des entrainements du matin, c’était enfin l’heure du déjeuner. En plus d’avoir mal et soif, Haruhiro se rendit compte qu’il était également affamé. Son regard se tourna vers Ai :

« Alors, tu vas manger où ? »

Il ne savait pas si sa coéquipière participait également aux entrainements prévus l’après-midi mais dans tous les cas elle ne connaissait probablement pas d’autres personnes que lui parmi les nouvelles recrues. Si c’était possible, Haruhiro voulait bien déjeuner avec elle, elle lui avait tout de même sauvé la mise –même si elle l’avait quelque peu martyrisé avant, oui-.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/Ai Etsu/

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/09/2016
Age : 67
Localisation : Juste ici

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Jeu 6 Oct - 4:24

Accrochée au dos de la montagne de muscle qui faisait face à Haruhiro, Ai se demandait comment ce dernier allait réagir et trouver le moyen de mettre KO la baraque qui était maintenant déstabilisée. La seconde que  prit son équipier pour réagir sembla durer une éternité. Il ne serait pas difficile pour Akimitsu de se débarrasser d’elle s’il réussissait à se relever, un simple coup de tête dans le visage ou coup de coude dans les cottes aurait suffi à la faire lâcher prise et Haru risquait de se retrouver seul contre un ennemi bien trop fort. Cela dit il finit par réagir et assena finalement un coup de pied bien placé dans la joue du grand garçon qui se retrouva au sol, ayant pris ce qu’on appellerait un « KO technique » en boxe. Tombant donc avec l’autre garçon, Ai se rattrapa et vérifia par contre rapidement que le pauvre gars étalé au sol allait bien, un coup comme celui qu’il venait de prendre aurait pu vraiment finir mal.

« Merci beaucoup, Ai-senpai ! Tu m’as sauvé sur ce coup là ! Ha heu, je peux t’appeler Ai-senpai ? Je peux t’appeler autrement si tu préfères. Sensei peut-être ? Ou bien Etsu-sama… ? C’est que… tu m’as appris pas mal de choses et tu es plus expérimentée en self-defense… et en combat général j’imagine. »

Se retournant, la lycéenne constata qu’il lui tendait la main pour l’aider à se relever. Elle ignora cette aide et se leva d’un bon, se plaçant juste devant lui, l’air furibond.

« Nan mais ça va pas ?! Un coup comme celui-là en plein dans la mâchoire aurait pu lui tordre le coup et il aurait pu finir paralysé, sinon pire ! » Lui hurla-t-elle dessus en montrant le pauvre garçon étalé derrière elle. « Combat en conditions réelles ne veut pas dire faire n’importe quoi ! »

Soupirant fortement, elle enchaîna sur un ton toujours sévère mais à volume plus maîtrisé.

« Appelle-moi comme tu veux. Mais tu as encore des progrès à faire, surtout du point de vue décisionnel en combat. Et concentration… »

Interrompue par l’instructrice qui avait probablement jugé qu’elle n’avait rien de plus à ajouter vis-à-vis du coup de pied, Ai se retourna et alla vers son sac, s’accroupissant pour boire ce qu’il restait dans sa bouteille d’eau et s’essuyer le front avec sa serviette faite pour. Une fois l’engueulade de la membre d’anti-skill envers les deux autres finie, Ai se dirigea vers elle et elles discutèrent un petit moment avant que l’instructrice n’annonce qu’il était temps pour les futures recrues d’aller manger. En se retournant, Ai constata que son coéquipier s’approchait d’elle avec un drôle d’air.

« Alors, tu vas manger où ? »

Le regardant un instant, elle répondit donc :

« Vas te laver et change-toi, tu es dispensé d’entraînement cet après-midi. Il vaut mieux que tu évites de trop forcer si tu ne veux pas avoir le dos bloqué pendant une semaine. On se rejoint dehors pour aller manger si tu veux. »

Puis, sans attendre, elle se dirigea vers les vestiaires pour se laver, se changer et se préparer rapidement pour aller manger en compagnie de l’autre étudiant. Au bout de quelques minutes elle ressortit, vêtue de son uniforme de Nagatenjouki, son sac sous le bras et alla rejoindre Haruhiro qui devait l’attendre depuis un petit moment déjà. Lui faisant signe de la suivre, elle prit la direction de son restaurant favori. Elle marcha sans un mot pendant plusieurs minutes, puis finit par tenter d’engager la conversation, le silence commençant à devenir légèrement pesant.

« Tu es dans quel établissement scolaire au fait ? J’imagine que tu es un lycéen, on doit avoir à peu près le même âge » Dit-elle doucement. « Moi je suis à Nagatenjouki, comme en témoigne mon uniforme, c’est un lycée plutôt pas mal dans le genre, même si on y trouve des gens un peu particuliers. Enfin ça j’imagine que c’est le cas partout ici. »

Ils n’allaient pas trop tarder à arriver à l’endroit que Ai avait choisi pour manger. Elle n’avait même pas pris la peine de demander son avis à celui qui allait partager son repas, cela importait peu s’il n’avait pas les moyens de payer vu qu’elle comptait bien s’occuper de la note. L’argent que lui donnaient ses parents lui suffisait pour vivre comme elle l’entendait. En effet, la question de la possibilité de payer pour le jeune garçon se posait car l’établissement dans lequel la lycéenne les emmenait, "l'effervescence" comme il s'appelait, était vraiment luxueux et surtout très cher pour ceux qui n'étaient pas nés dans une famille riche. Le meilleur restaurant de la cité scolaire d’après certains, mais elle n’avait pas encore eu le temps d’essayer tous les endroits renommés pour leur haute gastronomie ici. A bien y regarder, le garçon avec qui elle se trouvait actuellement ne semblait pas vraiment habitué à ce style de vie, plutôt quelconque dans son style et son apparence globale. Bah ce n’était pas grave, même si l’entrée au restaurant était assez restrictive et demandait un habillement particulier, Ai y était une habituée et elle n’aurait aucun mal à entrer avec quelqu’un de bien plus pauvrement habillé que celui qui l’accompagnait cette fois-ci.

Une fois devant, la lycéenne s’arrêta et se tourna vers Wilkowski et lui dit simplement :

« Voilà, nous y sommes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 18
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Ven 7 Oct - 16:22

« Nan mais ça va pas ?! Un coup comme celui-là en plein dans la mâchoire aurait pu lui tordre le coup et il aurait pu finir paralysé, sinon pire ! »

« Combat en conditions réelles ne veut pas dire faire n’importe quoi ! »


Ai n’avait même pas finis de hurler sa première phrase que déjà Haruhiro s’était incliné en avant, les bras le long du corps et la tête baissée, en répétant une seule et même chose :

« Gomenasai gomenasai gomenasai gomenasai gomenasai… »


Son ton était monocorde et son débit de parole était un peu élevé mais il se sentait réellement désolé, bien qu’il ne s’attendait pas vraiment à se faire réprimander. La pensée qu'il aurait finit en miette si c'était Akimitsu qui l'avait frappé lui effleura brièvement l'esprit mais il chassa cette dernière immédiatement, c'était lui qui était en tort. En y repensant après coup, sa frappe lui semblait de moins en moins appropriée à la situation et Akimitsu avait fait les frais de son empressement. Sa tentative de faire bonne impression s'était une fois de plus soldée par un échec et le jeune homme commençait à se dire qu'il était devenu un peu trop dépendant de son pouvoir d'esper.

« Appelle-moi comme tu veux. Mais tu as encore des progrès à faire, surtout du point de vue décisionnel en combat. Et concentration… »

« Oui Ai-senpai. » soupira-t-il.

Dire qu’il était si fier de son coup de pied ! Mais maintenant il savait qu’il avait pris la mauvaise décision : le coup qu’il avait infligé était puissant et dangereux et même quelqu’un avec le même  gabarit qu’Akimitsu pouvait être blessé sérieusement. Haruhiro avait tendance à utiliser les mauvais mouvements aux mauvais moments, son unique pensée étant de terrasser son opposant. La panique et le temps de réaction limité l’avaient poussé à réagir comme il le pouvait, ce qui avait donné lieu à son erreur. Il allait devoir travailler sérieusement ce point si il voulait faire partit de Judgement.

Il eût tout de même le courage de demander à sa senpai en colère où elle comptait manger et après l’avoir regardé un petit moment elle lui répondit :

« Vas te laver et change-toi, tu es dispensé d’entraînement cet après-midi. Il vaut mieux que tu évites de trop forcer si tu ne veux pas avoir le dos bloqué pendant une semaine. On se rejoint dehors pour aller manger si tu veux. »

Elle semblait encore un peu énervée mais sa voix s’était radoucie et elle ne lui criait plus dessus. Le jeune homme se sentit anormalement heureux en apprenant qu’il était dispensé d’entraînement l’après-midi, il était vrai que son dos le faisait souffrir -et craquait encore de temps en temps- mais il ne pensait pas qu’il serait dispensé à cause de sa technique sur Akimitsu. Haruhiro se surpris à penser qu’à l’instant elle avait parlé comme un véritable prof. Hormis la dernière phrase, le ton et les directives données rappelaient beaucoup  le style d’un professeur de lycée.

Il ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais la jeune fille s’était déjà retournée et se dirigeait vers les vestiaires. Il fit de même et après s'être douché il troqua  sa tenue de sport pour un T-shirt surmonté d'un sweat à capuche dont il retroussa les manches ainsi qu'un pantalon de treillis noir. Il se posta ensuite devant l'entrée du centre d'entraînement et attendit un court instant avant de voir Ai apparaître. Il suivit la jeune fille sans rien dire, il semblait qu'elle savait déjà où ils allaient manger.

Au bout de quelques minutes silencieuses, Haruhiro essaya vainement de trouver un sujet de conversation, se battant avec son esprit pour trouver quelque chose de pertinent à dire.

[ "Il fait beau aujourd'hui ?" Mouais non ça va juste donner lieu à un silence encore plus pesant. Hum.. Une question sur elle ? Ou bien sur son travail à Judgement peut être ? Du genre heuuu « Quelle est la quantité de déchets que vous ramassez par semaine ? ».... RHA mais non ! Qu'est ce que c'est que cette question pourrie là ?! ]

La jeune fille coupa cependant le silence la première, ayant trouvé quelque chose de véritablement intelligent à dire :

« Tu es dans quel établissement scolaire au fait ? J’imagine que tu es un lycéen, on doit avoir à peu près le même âge. Moi je suis à Nagatenjouki, comme en témoigne mon uniforme, c’est un lycée plutôt pas mal dans le genre, même si on y trouve des gens un peu particuliers. Enfin ça j’imagine que c’est le cas partout ici. »

Haruhiro s'immobilisa un instant et regarda Ai de haut en bas : ses yeux finirent par fixer deux choses à tour de rôle, sa tête et son uniforme.

[ C-cet uniforme ! C'est vraiment celui de... ]


L'uniforme que portait la jeune fille était bien celui de Nagatenjouki, la meilleure école de la cité Scolaire. Elle était donc étudiante là-bas ? Haruhiro ne mesurait pas sa chance ! Il avait pu s'entraîner avec une élève de là-bas et en plus il s'apprêtait à déjeuner avec elle, c'était une situation quasi-inespérée pour lui. Il admirait sincèrement les élèves de Nagatenjouki alors avoir rencontré Ai grâce à l’entraînement de Judgement était une véritable aubaine !

Le jeune homme était tellement stupéfait qu'il mit plusieurs secondes à répondre, avec des étoiles dans les yeux :

« Nagatenjouki ??! W-waw c'est carrément impressionnant ! » puis plus bas: « Ça explique pourquoi je me faisais écraser tout à l'heure... »

Dire que Nagatenjouki était « pas mal » était un euphémisme pour l'adolescent qui voyait l'établissement comme un monde hors de sa portée. Cette fille devait décidément être très impressionnante (ou bien prétentieuse..) pour dire une chose pareille sur un ton aussi léger.

« Je suis aussi lycéen oui, je suis inscrit à Tokumei. Disons simplement que ce n'est pas le même niveau que Nagatenjouki. »

Quelques instants plus tard, Ai s'immobilisa et se retourna vers lui.

« Voilà, nous y sommes. »

Haruhiro tourna la tête en direction de leur destination et sentit sa mâchoire se décrocher. Il ouvrit de grands yeux et regarda Ai en pointant le restaurant du doigt.

« C'est... là ? »

L'adolescent ne connaissait pas du tout le restaurant mais un simple coup d’œil suffisait pour voir que l'endroit était peut être trop « luxueux » pour lui. L'« Effervescence » était le genre de restaurant où il n'était pas sûr d'avoir le droit de manger. Pouvait-il vraiment entrer ? Il se fit la remarque que sa tenue était bien trop décontractée pour ce genre d'endroit. Il s'était préparé à tout sauf à ça quand il avait demandé à la jeune fille où elle comptait manger. Comment aurait-il pu imaginer qu'elle l'emmènerai dans l'un des restaurants les plus luxueux de la Cité Scolaire, lui qui d'habitude mangeait son sandwich au poulet sur le banc de l'arrêt de bus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/Ai Etsu/

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/09/2016
Age : 67
Localisation : Juste ici

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Dim 9 Oct - 6:53

Le jeune garçon semblait quelque peu étonné de savoir que Ai faisait ses études à Nagatenjouki. Cette dernière, portant l’uniforme à ce moment, avait pensé qu’il avait déjà fait le rapprochement mais que cela ne l’avait pas marqué outre-mesure. C’était intéressant de constater à quel point les différences de considération entre les différentes écoles de la cité scolaire étaient marquées. Nagatenjouki était certes l’école qui demandait le plus haut niveau scolaire mais Ai ne s’enorgueillissait pas d’être dans un établissement avec une telle popularité. En réalité elle jugeait son lycée comme les autres, la jeune lycéenne préférait juger les gens sur leur façon d’être, leur façon de respecter les règles et de se conduire en société plutôt que sur l’établissement scolaire dans lequel ils étaient ou leur apparence même si cela comptait aussi dans la façon de se tenir en société. Haruhiro, quant à lui, était inscrit à Tokumei. C’était un lycée moyen qui ne demandait pas grand-chose pour entrer que ce soit au niveau scolaire ou au niveau du pouvoir.

Le jeune garçon était assez étrange. Il avait des réactions très franches, montrant sans aucun problème sa surprise et son admiration. Sa réaction fut d’ailleurs particulièrement gênante une fois devant l’endroit où ils allaient manger, non seulement il n’avait pas la tenue adéquate, mais si en plus il commençait à se faire remarquer en indiquant bien qu’il n’avait rien à faire dans ce genre d’endroit, cela allait véritablement devenir problématique. Hochant doucement la tête, Ai entra dans le restaurant un peu honteuse, un serveur leur ouvrant la porte et la saluant :

« Bonjour madame Etsu, vous êtes deux aujourd’hui ? » Demanda l’homme en smoking à la jeune fille.
« Oui, si on pouvait avoir une table dans le jardin ce serait parfait »

Suivant ensuite le serveur jusqu’à leur table, ils passèrent dans la salle principale pour se diriger vers une porte menant vers la tarasse extérieure. La salle était immense et on pouvait voir au premier coup d’œil qu’il s’agissait d’un vrai restaurant de luxe. Les tables étaient parfaitement préparées et assez espacées pour s’assurer que les clients ne se gênent pas entre eux. Au centre de la salle, une zone circulaire, cernée par un muret surmonté de colonnes créait comme une deuxième salle légèrement surélevée au milieu de la première, où des concerts pouvaient être organisés lors de soirées spécialisées si les tables s’y trouvant étaient enlevées. Passant sur le côté d’un comptoir au fond de la salle, où il était possible de simplement prendre un verre lorsqu’il n’était pas l’heure de manger.

Passant dans un petit couloir, ils finirent par passer une porte et déboucher dans ce que les gens appelaient « le jardin », une zone extérieure fleurie où quelques tables étaient disposées en cercle autour d’une petite mare avec une petite fontaine au milieu. Il était amusant de voir la différence entre le côté très moderne et classe de la salle à l’intérieur et le jardin plus naturel et détente mais qui montrait tout de même la richesse du lieu, étant parfaitement propre et entretenu, donnant presque un aspect non naturel à l’endroit. Contournant la marre pour aller à une table de deux personnes, ils finirent par y arriver. Le serveur tira sa chaise et elle s’assit tandis que ce dernier la poussait pour qu’elle soit bien assise et regarda comment Haruhiro s’en sortait en terre inconnue.

Une fois les deux assis, le serveur leur tendit un menu à chacun et s’en alla, leur souhaitant de passer un agréable moment ici et leur disant qu’il était à leur disposition tout ça. Feuilletant rapidement le livre relié de cuir qu’elle avait dans les mains, elle finit par regarder la tête de Haru, constatant que celui-ci semblait quelque peu abasourdi. Jetant un dernier coup d’œil à la carte, Ai finit par la fermer et prendre celle du garçon assis devant lui pour l’échanger avec la sienne, le serveur ayant donné celle où les prix étaient affichés au garçon et celle sans à la fille, comme d’habitude. Il fallait avouer qu’il était normalement peu commun que ce soit la fille qui invite l’homme, surtout dans ce genre d’établissement mais ce genre de règles de galanterie ne s’appliquait pas ici et étaient de toute façon vouée à disparaître à terme.

Prenant quelques minutes pour faire son choix, optant pour un menu, Ai finit par reporter son attention sur le jeune homme.

« Tu as une idée de ce que tu veux prendre ? Je te conseille de prendre un des menus principaux, c’est de la cuisine française et c’est vraiment bon. Si il y a un plat que tu ne comprends pas n’hésite surtout pas à demander au personnel, il est là pour ça et il a l’habitude. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 18
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Dim 9 Oct - 16:38

« Bonjour madame Etsu, vous êtes deux aujourd’hui ? »

« Oui, si on pouvait avoir une table dans le jardin ce serait parfait »

[ Madame Etsu ? Finalement, peut être que l'appeler Etsu-sama ça l'aurait fait aussi ? En plus elle a l'air d'être une habituée. ]

Les deux lycéens suivirent l'homme en smoking impeccable jusqu'au "jardin". Haruhiro était stupéfait, cet endroit était très différent de ceux qu'il avait l'habitude de fréquenter. Il remarqua que deux clients s'étaient mis à chuchoter en le voyant passer sur la terrasse, ce qui le fit réprimer une grimace mais aussi se tenir aussi droit comme un I. Certes il n'était pas aussi bien habillé que le reste des personnes déjeunant à l'« Effervescence » mais ce n'était pas une raison. Il tenta mentalement de leur dire qu' « il ne fallait pas juger un livre à sa couverture » mais apparemment sa tentative échoua puisque le couple ne cessa pas de lui jeter des regards avec une discrétion digne d'un phacochère sur une plaine.

L'adolescent fut surprit une nouvelle fois en entrant dans le « jardin »  : une marre, une fontaine et un véritable jardin parfaitement entretenu tout autour. Il n'aurait jamais imaginé qu'il tomberai réellement sur un jardin ce restaurant était définitivement exceptionnel.

Le serveur les conduisit à une table pour deux et poussa la chaise derrière la jeune fille. Haruhiro eut droit au même traitement mais, réagissant trop lentement, s'assit un peu brutalement sur la chaise et grimaça en s'adossant contre le dossier, la douleur était toujours présente bien que plus légère. Le jeune homme commença à découvrir la carte du restaurant, cherchant un plat qui lui plairait mais fut rapidement refroidit par les prix des différents mets. Ai avait dû remarquer cela car elle échangea la carte de l'adolescent avec la sienne avant qu'il ne puisse dire un mot. Il se retrouvait ainsi avec la carte sans les prix et jeta en conséquence un petit coup d’œil à la jeune fille. Le message était clair  ; elle voulait tout payer toute seule. Bon autant s'occuper de cette petite guerre économique à la fin du repas et apprécier le moment présent sans se soucier du paiement dans l'immédiat.

« Tu as une idée de ce que tu veux prendre ? Je te conseille de prendre un des menus principaux, c’est de la cuisine française et c’est vraiment bon. Si il y a un plat que tu ne comprends pas n’hésite surtout pas à demander au personnel, il est là pour ça et il a l’habitude. »

Haruhiro déchiffra tant bien que mal les plats qui étaient également retranscrits en français sur la carte. Puis leva les yeux vers la jeune fille :

« Je crois que j'ai choisi, Je me disais bien que ça devait être des spécialités étrangères, ça a l'air délicieux tout ça  ! » Il se replongea dans la carte avant d'ajouter : « Alors heu.. suuppu dee tomatu ee b...blanquetto dee vô.. ? »

Il avait essayé de lire correctement le nom des plats choisis en Français mais il semblait que même en s'aidant de ses connaissances dans une autre langue utilisant le même alphabet, l'accent n'était pas bon. Il n'arrivait pas non plus à gommer son accent polonais dans une autre langue que le japonais, ce qui donnait quelque chose d'assez amusant à écouter.

« En tout cas c'est vraiment sympa ici, merci de m'avoir emmené. » sourit-il après son essai dans la langue de Molière.

« Mais quand même, Ai-sam- ...senpai, j'en reviens pas que tu étudies à Nagatenjouki, vous êtes vraiment supers forts là bas. Et en plus tu fais partie de Judgement depuis un an c'est ça  ? Tu pourrais me dire en quoi consiste le travail d'un membre au juste  ? Parce qu'entre les rumeurs et ce qu'il y a sur le papier il y a pas mal de différences. »

L'adolescent se rendit compte qu'il venait de lancer de lui même le sujet de la conversation, il s'en félicita silencieusement sans pouvoir complètement cacher le petit sourire de satisfaction sur son visage. Plus qu'à prier pour qu'elle ne le remarque pas, si il pouvait éviter de passer pour une personne étrange à ses yeux, autant faire tout son possible pour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/Ai Etsu/

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/09/2016
Age : 67
Localisation : Juste ici

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Sam 22 Oct - 0:12

Il était vraiment intéressant de voir l’évolution dans l’attitude de Haru. Il était clairement évident qu’il n’était pas habitué à ce genre d’endroits et ça ne se voyait pas uniquement à sa tenue vestimentaire qui lui attirait des regards malveillants de la part des autres clients qui mangeaient aux tables alentours. On passait d’abord par de l’étonnement une fois arrivés, puis un genre d’admiration quand le serveur s’adressa à « madame Etsu » avec tant de déférence. Il y avait ensuite eu de la stupeur et même une pointe d’émerveillement si on poussait un peu le propos une fois dans la salle. Sa tentative pour avoir une attitude plus adaptée au lieu lorsque des gens se mirent visiblement à parler de lui était assez amusante et même un peu touchante, comme un gamin qui tentait de dire quelque chose de sérieux avec du chocolat plein le tour de la bouche.

Il fut d’autant plus surpris une fois arrivé dans le jardin. Il fallait admettre que cet endroit était vraiment beau et il était assez inattendu de trouver cela ici. Une fois assis, ils choisirent chacun ce qu’ils allaient manger et le jeune garçon tenta de lui lire son choix :

« Alors heu.. suuppu dee tomatu ee b...blanquetto dee vô.. ? »

Ai ne put empêcher un léger rire de s’échapper après la prononciation, certes bien tentée, mais non moins ridicule de ces spécialités d’un pays lointain réputé pour la qualité de sa cuisine. Reprenant doucement, Ai dit avec un léger accent japonais presque totalement camouflé, ayant l’habitude de nommer ces plats depuis toute petite :

« Soupe de tomate et blanquette de veau. » Dit-elle lentement en s’appliquant bien. « Bon choix, c’est très bon et raffiné, même si la soupe de tomate n’est pas vraiment le plat le plus incroyable qu’ils servent ici en entrée. »

« Verrine de mousse d’asperge assaisonnée en guise d’amuse-gueule. Désirez-vous quelque chose à boire ? » Dit un serveur qui s’était approché, déposant devant eux les petits verres contenant la fameuse mousse.

« Nous allons prendre deux cocktails douceur d’été s’il vous plaît. » répondit la jeune demoiselle.

Le serveur s’inclina légèrement et partit annoncer la commande.

« En tout cas c'est vraiment sympa ici, merci de m'avoir emmené. »

Sympa… C’était en dessous de la réalité. Elle l’avait emmené dans l’un des tout meilleurs restaurants de toute la cité, un restaurant français qui plus est. Si un des employés entendait ça il aurait véritablement fait une crise d’urticaire. Enfin bon, Ai ne s’en offusqua pas, elle avait bien comprit le sens du message et il était vrai que le restaurant était… sympa.

« Mais quand même, Ai-sam- ...senpai, j'en reviens pas que tu étudies à Nagatenjouki, vous êtes vraiment supers forts là bas. Et en plus tu fais partie de Judgement depuis un an c'est ça ? Tu pourrais me dire en quoi consiste le travail d'un membre au juste ? Parce qu'entre les rumeurs et ce qu'il y a sur le papier il y a pas mal de différences. »

La lycéenne sourit légèrement quand l’autre garçon faillit l’appeler sama au lieu de senpai. Intéressant. Visiblement le jeune Haruhiro semblait très intéressé par Nagatenjouki, il n’était pourtant pas si dur d’y rentrer, en tout cas du point de vue de la jeune fille. Il lui suffisait de travailler beuacoup et il pourrait peut-être y avoir sa place, enfin on entendait bien plus souvent les gens parler de talent et dire que les gens qui excellent sont forts plutôt que de dire qu’ils ont juste beaucoup travaillé pour en arriver là. Enfin bon, il n’était pas question ici de savoir qui était le plus méritant et il était tout à fait possible de s’en sortir sans être dans la plus grande des écoles si on y mettait un peu du sien.

Ai mit un temps à répondre à la question du futur membre de judgement. De ce qu’elle en avait entendu – c’est-à-dire pas grand-chose vu qu’elle ne s’intéresse pas du tout aux rumeurs et autres potins – le travail à judgement n’était pas si loin de ce qui se racontait entre les élèves même si ces derniers aimaient à en rajouter pour rendre le tout plus comique. Que pouvait-elle dire pour essayer de ne pas donner une trop mauvaise image de leurs activités à un futur membre ? Elle finit au bout de quelques secondes par prendre la parole, faisant bien attention aux mots qu’elle employait.

« Eh bien, pour ce qui est de la 136ème, la branche où je suis, nous faisons de l’entretien de la voierie, de l’aide aux étudiants autant que faire se peut et occasionnellement de la recherche d’objets perdus. Après il faut aussi intervenir quand il y a des soucis quelconques, des personnes qui dérangent l’ordre publique, parfois éviter que des disputes s’enveniment de trop mais la plupart du temps notre rôle se cantonne aux trois premiers travaux que je t’ai énoncé. Je crois que c’est tout. »

Elle espérait ne pas être trop négative sur le sujet et elle enchaîna simplement :

« Pourquoi, que disent les rumeurs à ce propos ? Et pourquoi veux-tu rejoindre judgement ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 18
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Sam 22 Oct - 22:56

Ai se mit à rire, et Haruhiro se sentit rougir. Donc l'accent français n'était pas là, dommage mais prévisible. L'adolescent rejoignit sa senpai en riant brièvement, tout en essayant de faire retourner son visage à une teinte normale.

« Soupe de tomate et blanquette de veau. »

Les paroles de la jeune fille coupèrent Haruhiro net, une expression de surprise s'afficha sur la face de l'adolescent tandis qu'il fixait Ai quelques instants. Okay, encore quelque chose d'inattendu. Décidément, les étudiants de Nagatenjouki étaient vraiment doués...

Après avoir réfléchit un petit moment à la question du jeune garçon, elle lui répondit :

« Eh bien, pour ce qui est de la 136ème, la branche où je suis, nous faisons de l’entretien de la voierie, de l’aide aux étudiants autant que faire se peut et occasionnellement de la recherche d’objets perdus. Après il faut aussi intervenir quand il y a des soucis quelconques, des personnes qui dérangent l’ordre publique, parfois éviter que des disputes s’enveniment de trop mais la plupart du temps notre rôle se cantonne aux trois premiers travaux que je t’ai énoncé. Je crois que c’est tout. »

Donc finalement, le travail des membres de Judgement ressemblait bien plus à ce qui était écrit dans les documents officiels de la cité qu'à la description résultant des nombreux ragots en tout genre. Haruhiro soupira légèrement, il s'y attendait mais il aimait bien le Judgement né des rumeurs, qui n'était rien de moins qu'une organisation dont les membres étaient des héros de manga. Mais après tout, ça n'était pas si mal et les travaux usuels énoncés étaient tout de même une façon de contribuer au bon fonctionnement de Gakuen Toshi, le travail dangereux restait pour Anti-Skill.

« Pourquoi, que disent les rumeurs à ce propos ? Et pourquoi veux-tu rejoindre judgement ? »

Haruhiro baissa son regard vers un point de la table pour réfléchir un instant lui aussi. La première partie de la question ne posait pas de problème au jeune esper, la seconde en revanche c'était un peu différent. Étant donné le fait qu'il avait décidé de rejoindre Judgement justement en grande partie à cause de ces rumeurs, il ne savait pas vraiment comment décrire sa motivation sans se présenter comme un enfant qui voulait jouer au héro et arrêter des malfrats. D'autant plus que ledit héro s'était fait terrasser plusieurs fois et sans aucun mal par la jeune fille qui le questionnait.

« Et bien pour les rumeurs, il y a un peu de tout à vrai dire. Les plus courantes restent celles présentant les membres de Judgement comme des justiciers, sauvant la population des criminels en tout genre... » Il baissa un peu la voix : « Des Skill-Out, plus précisément, si on suit les rumeurs et les clichés. »

Le serveur l'interrompit en apportant les boissons ainsi que les entrées. Il contempla sa soupe de tomates française en essayant mentalement de reproduire la phrase prononcée par Ai plus tôt, sans succès. Qu'est ce que c'était que ce mot là aussi « Suuppuuuuu.. !? » Il répéta la chose plusieurs fois dans sa tête en tentant de se corriger mais n'y parvînt pas non plus. Ce fut au bout de la sixième répétition qu'il se rendit compte que ses pensées s'étaient muées en murmures et qu'il répétait désespérément « suupuu » en fixant sa soupe sous les yeux quelque peu ébahis de sa senpai.

Il releva la tête et, voyant l'expression de Ai, se racla la gorge avant de reprendre comme si ne rien n'était :

« Eerrm... Et pour ce qui est de ma motivation pour intégrer Judgement, je ne vais pas te mentir, c'est en partie à cause de ces rumeurs. » Il se gratta l'arrière du crâne en formulant sa réponse plus précisément « Disons que ça m'a pas mal motivé et que j'ai rejoint le centre d’entraînement peu après avoir lu pas mal de ces histoires sur internet. »

« Ah mais rassure toi, j'ai bien compris ce en quoi consiste Judgement ! » ajouta-il vivement, « Entretenir les rues, rechercher des objets et aider les gens du mieux possible c'est pas si mal je trouve, et puis si ça permet d'être utile alors tant mieux. »

Haruhiro avait finit par tout dire sans cacher la véritable raison qui l'avait poussé à rejoindre Judgement. Il avait parlé sans rien filtrer parce qu'il avait été pris au dépourvu, et soucieux de se donner une bonne image de lui, il s'était empressé de faire oublier ses exercices d'articulation en français. Vraiment difficile cette langue !

Décidément, il n'arrivait pas à se comporter ni à parler comme il le voulait, c'était vraiment difficile, d'autant plus que Ai-senpai l'avait emmené dans ce restaurant de luxe et qu'il déjeunait avec elle. Oui voilà, c'était sûrement ça qui le faisait stresser. [ Vraiment ? Ou bien est-ce que je suis juste incapable d'agir comme je le souhaite en face de quelqu'un ? ]

Il posa de nouveau son regard sur l'adolescente et dit simplement :

« Bon appétit, senpai. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/Ai Etsu/

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/09/2016
Age : 67
Localisation : Juste ici

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Dim 6 Nov - 20:29

Il était toujours intéressant de discuter de pourquoi un membre -ou un futur membre dans le cas présent- de judgement avait décidé de rejoindre le groupe. Après tout il fallait quand même une certaine motivation et une force de caractère pour endurer les quelques mois d’entraînement nécessaires avant de débuter dans une branche. Cela dit on pouvait tout de même trouver de tout, que ce soit juste un opportuniste qui s’est dit que ça rendrait bien sur son dossiers ou un étudiant un peu zélé qui voulait combattre le crime à travers la cité. Malheureusement il semblait que Haru faisait partie de la deuxième catégorie, enfin au moins sa détermination ne semblait pas avoir fléchi suite à la révélation de sa sempai.

Ai n’était pas du genre à prêter l’oreille aux divers ragots et aux rumeurs qui couraient, considérant la plupart du temps cela comme des bêtises nées d’une discussion portant sur tout autre chose et qui ne pouvaient qu’induire en erreur. Cela dit, elle avait plutôt entendu les gens dire que judgement était un groupe de bons à rien ne servant qu’à nettoyer les rues et à faire des tâches minimes, pas des justiciers combattant le crime.

La lycéenne s’apprêtait à répondre mais s’arrêta net, étouffant un petit rire en voyant Haru qui répétait en boucle « supuuuu » devant sa soupe à la tomate. Il était assez attachant en fait. Enfin là n’était pas la question et ce dernier s’empressa de la rassurer sur le fait qu’il restait tout de même motivé à faire le travail qui lui serait demandé. Tant mieux, il serait sûrement un bon élément. Peut-être pourrait-il même la rejoindre dans sa branche ? Un peu de soutien ne ferait pas de mal, ils n’étaient pas très nombreux et même les efforts considérables qu’elle faisait avec son chef -car aussi insupportable fut-il, force est de reconnaître qu’il travaillait bien- ne permettaient pas toujours d’être parfaitement à jour dans leur boulot.

« Bon appétit, Haru. » répondit-elle avant de commencer son repas.

C’était excellent, comme d’habitude. C’était impressionnant de voir ce que les cuisiniers de l’établissement étaient capables de faire avec uniquement des œufs mimosa et une salade de tomate. Relevé et délicat à la fois, savamment préparé et chaque ingrédient parfaitement dosé pour donner quelque chose au goût inégalable et qui explosait en un nuage de saveurs exquises une fois en bouche. Le repas continua tranquillement et les deux étudiants continuaient de discuter de choses et d’autres, interrompus de temps en temps par des serveurs qui venaient leur apporter des plats ou simplement s’assurer que tout se passait bien. C’étaient aussi ces petites attentions qui faisaient de ce restaurant un endroit si particulier. Ai aimait en apprendre plus sur ce garçon qui ne venait de toute évidence pas du tout du même monde qu’elle.

« Où est-ce que tu vis ? J’imagine que tu as un appartement quelque part, non ? » s’enquit-elle, souhaitant imaginer un peu quel rythme de vie il avait.

Au final la cité scolaire était fondamentalement comme toutes les autres villes si on excluait tous les espers et la technologie avancée bien évidemment. On se retrouvait donc avec des quartiers riches, moyens, pauvres, mal famés, totalement oubliés et à l’écart… on pouvait donc assez aisément imaginer le niveau de vie d’une personne en fonction de l’endroit où elle vivait. Il y avait aussi de pauvres étudiants qui se retrouvaient dans des lieux horribles et sans vie privée que l’on appelait des dortoirs. Il en existait de bons dans les grandes écoles mais Ai avait entendu dire que la plupart du temps il s’agissait de bâtiments lugubres où de petites chambres étaient agglutinées les unes à côté des autres. Elle n’en avait jamais vu mais était persuadée qu’il s’agissait du pire endroit où vivre… Reprenant ses esprits, la sempai se concentra sur la réponse du jeune garçon qui lui faisait face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 18
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Ven 11 Nov - 22:07

« Bon appétit, Haru. »

Haruhiro fut légèrement surprit, la plupart des personnes qui le connaissaient l’appelaient par ce diminutif, Haru. Le fait que Ai fasse de même lui faisait plaisir mais il s’attendait à ce que la jeune fille l’appelle autrement. Peut-être même par son nom de famille –même si peu de monde arrivait à le prononcer correctement, Ai pourrait bien en être capable puisqu’elle avait la capacité de bien prononcer cette langue barbare qu’était le français…- Enfin, cela permettait de rendre les conversations moins formelles, ce qui arrangeait bien l’adolescent.

Haruhiro et Ai discutèrent de plein de chose diverses et variées, la conversation se faisait toute seule finalement, au grand soulagement du jeune homme qui peinait d’habitude à discuter avec la gente féminine. Quoique, peut être qu’elle se faisait un peu trop bien ; peu habitué à autant converser en une fois avec une adolescente de son âge, Haruhiro avait raconté sans vraiment se limiter certaines de ses gaffes royales. Comme par exemple la fois où il avait manqué de peu de finir à l’hôpital en essayant simplement de sortir un bol du placard, le placard entier ayant finit par se décrocher du mur pour s’écraser non sans violence sur le jeune homme.

La jeune fille semblait vraiment apprécier la cuisine du restaurant. Quand à Haruhiro… en vérité il essayait tant bien que mal de donner une bonne impression, pas du tout habitué à ce type de nourriture haut de gamme. Il dévorait les plats de façon aussi civilisée que possible et se comportait plus ou moins avec dignité dès que Ai levait les yeux (ce qui avait manqué de le tuer lorsqu’elle lui avait posé une question un peu trop subitement et qu’il avait faillit s’étouffer avec son morceau de veau).

Le jeune homme savourait maintenant son dessert, il n’avait absolument aucune idée de ce que c’était ni même du prix qu’il avait coûté mais était prêt à se ruiner au moins une fois dans sa vie pour en manger encore.

« Où est-ce que tu vis ? J’imagine que tu as un appartement quelque part, non ? »


Haruhiro termina sa cuillère avant de répondre :

« Puisque j’étudie à Tokumei, j’habite dans une chambre d’étudiant pas loin du lycée. Ce sont des dortoirs en fait. C’est un petit peu petit mais je n’ai pas besoin de plus finalement. »

« D’ailleurs il faut vraiment que j’appelle les responsables pour leur parler des problèmes de chauffage… »
ajouta-t-il pour lui-même.

Les dortoirs de Tokumei étaient en effet le lieu où l’adolescent vivait depuis qu’il avait intégré l’établissement. Sa chambre, bien qu’un peu petite était suffisamment équipée et lui convenait largement. Mis à part la petite panne de chauffage dont il souffrait actuellement, il n’avait jamais eu à se plaindre. Il n’empêchait que bien qu’il se considérait comme quelqu’un  de plus ou moins  « économique », l’ancienne température de sa chambre commençait sérieusement à lui manquer… et ses orteils n’étaient assurément pas faits pour résister aux nuits légèrement froides actuelles. En revanche, déjeuner dans ce restaurant était tout sauf une attitude « économique »… sérieusement, il n’osait même pas aborder le sujet du prix, d’une part parce qu’il avait tout simplement peur de ce dernier et d’autre part parce qu’il lui semblait que la jeune fille qui lui faisait face n’allait pas lui laisser le loisir de débourser le moindre yen.

[ Pas encore… bientôt on aura finit de manger et à ce moment là ça sera la guerre des sous ! ]

Haruhiro prit un air interrogatif, il avait bien compris que Ai venait d’une famille fortunée, ou en tout cas qu’elle disposait d’assez d’argent pour se permettre de manger dans des restaurants bien plus que simplement chics. Cela dit, il se demandait où la jeune fille pouvait vivre, elle. Si elle lui posait la question c’est qu’elle devait probablement avoir un appartement de son côté.

« Et toi alors, Ai-senpai ? » demanda-t-il finalement avant d’engouffrer une gigantesque cuillère de son dessert de haut rang qui eut pour effet de lui faire afficher un sourire béat de satisfaction.

« Hmmmmmm…. » Dieu ce que ça pouvait être bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/Ai Etsu/

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/09/2016
Age : 67
Localisation : Juste ici

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Ven 9 Déc - 0:38

Ai se renfrogna un peu en entendant la réponse de Haru. Alors comme ça il faisait partie de ces pauvres gens coincés en dortoir ? C’était terrible ! Comment faisait-il pour rester aussi souriant et se concentrer sur ses études en vivant dans un endroit pareil ? En plus il n’y avait pas de chauffage, comment était-ce possible de nos jours ? Elle qui vivait si bien dans un appartement confortable se demandait comment elle pouvait aider ce garçon à sortir de sa condition. Une idée commença à germer dans son esprit et elle sourit pour elle-même quand elle fut ramenée à la réalité par son interlocuteur qui lui posait la même question.

-« Oh euh moi j’ai un trois pièces plutôt grand pas très loin d’ici en fait. J’y suis plutôt bien, j’ai largement assez d’espace surtout qu’il y a deux chambres au final. Et j’ai le chauffage. » elle marqua une pause, hésitant un peu avant de continuer sur un ton un peu trop enthousiaste « Viens le visiter après le repas, tu vas voir c’est pas très loin ! »

Elle fut prise d’un doute en voyant Haru qui réagissait un peu bizarrement avant de lui répondre. Elle ne comprit pas en quoi sa proposition pouvait le gêner ou le déranger. A moins qu’il n’ait pas spécialement envie de rester avec elle plus longtemps. La jeune fille n’avait jamais amené qui que ce soit dans son appartement et encore moins chez ses parents quand elle vivait encore chez eux, elle avait toujours rêvé de vivre avec quelqu’un qu’elle appréciait ou simplement de passer quelques nuits avec des amies à s’amuser sans penser à rien d’autre. Enfin ça c’était pour une autre vie. Ses parents étaient stricts et elle n’avait jamais eu d’amis vraiment proches de toute façon, en tout cas pas au point qu’ils aient envie d’aller chez elle. Enfin bon, son plan était lancé et elle espérait qu’il viendrait. Il remarquerait très probablement l’opportunité que représentait cet appartement et la possibilité de le sortir de son milieu difficile. Il ne restait plus qu’à essayer de le conduire sur le bon raisonnement, faire preuve de tact !

La suite du repas se passa tranquillement, ils discutaient de tout ce qui leur passait par la tête. Haru, l’espérait-elle, semblait passer un aussi bon moment qu’elle. La jeune lycéenne était cependant un peu distraite, réfléchissant à la meilleure méthode pour gérer la suite des événements. Son plan était désormais prêt et tout irait pour le mieux. Le tact ! Lorsque les desserts arrivèrent et qu’ils les eurent presque finis, Ai se leva, allant aux toilettes avant de passer payer la note directement au comptoir pour finalement rejoindre Haru à table, s’asseyant tranquillement à sa place, comme si de rien n’était.

-« Quand tu auras fini on ira directement chez-moi pour que tu puisses voir. Comme je te disais ce n’est pas très loin, on en aura pas pour très longtemps. Ah et j’ai déjà payé la note comme ça on peut partir directement !» finit-elle avec un large sourire, n’ayant même pas envisagé que le jeune garçon en face d’elle ne participe seulement au paiement de la note.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 18
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Mer 28 Déc - 0:14

-« Oh euh moi j’ai un trois pièces plutôt grand pas très loin d’ici en fait. J’y suis plutôt bien, j’ai largement assez d’espace surtout qu’il y a deux chambres au final. Et j’ai le chauffage. »

Haruhiro voulut préciser que sa panne de chauffage n’était rien de bien sérieux et que le problème serait réglé rapidement, Ai semblait penser qu’il vivait dans une petite pièce insalubre et délabrée. Sa dégaine actuelle n’aidait peut-être pas beaucoup mais quand même… Son flot de pensée fut interrompu par la phrase pleine d’enthousiasme de la jeune fille :

« Viens le visiter après le repas, tu vas voir c’est pas très loin ! »

« Eh.. ? »


Le cerveau de Haruhiro fut comme victime d’un bug, comme si il peinait à traiter l’information. Lorsqu’il redémarra finalement, l’adolescent ne savait toujours pas comment réagir. Il son rythme cardiaque accélérer et la teinte de son visage rougir progressivement. Faisait-il aussi chaud depuis le début du repas ? Il se rendit compte que Ai attendait toujours sa réponse, un peu surprise par sa réaction. Le jeune homme secoua sa tête de droite à gauche, pourquoi était-il aussi stressé d’un coup ? [Du caaaaalme !] pensa-t-il avant de répondre finalement sur un ton peu assuré :

« Ah heuuu… O- oui d’accord. Merci. »

Alors qu’ils avaient quasiment terminé leur repas, Ai s’absenta quelques instants pour aller aux toilettes. Haruhiro se retrouva seul à la table et promena son regard autour de lui une nouvelle fois. C’était vraiment exceptionnel comme endroit, il se sentait comme un intrus sans Ai à proximité. Clairement, il n’était pas à sa place, c’était un peu comme si il était un petit animal sans défense ayant pénétré dans une jungle dangereuse par erreur. Il commença à attaquer la partie non dévorée de son dessert avec sa cuillère, pas question d’en laisser une miette ! Il ne risquait pas d’en remanger avant un moment après tout.

Ai réapparu finalement et lui dit en se rasseyant :

-« Quand tu auras fini on ira directement chez-moi pour que tu puisses voir. Comme je te disais ce n’est pas très loin, on en aura pas pour très longtemps. » Avant de lui déclarer, tout sourire : « Ah et j’ai déjà payé la note comme ça on peut partir directement !»

Après avoir été envouté l’espace d’un instant par le sourire de la jeune fille, Haruhiro se redressa subitement sur sa chaise, un peu comme un chat qui se hérisse d’un coup. Elle avait- hein ?!!

« Quoi ? Mais… attends ! Naaaaan ! Pourquoi ?! » s’exclama-t-il sans retenue. Quelle… fourberie ! Elle l’avait battu à sa « guerre de sous » avant même qu’elle ne commence. L’adolescent soupira en baissant la tête.

« Aaahaaaa… je passe pour quoi moi maintenant qu’elle a tout payé ? » se lamenta-t-il à voix basse.

En vérité Haruhiro lui était reconnaissant, ça avait vraiment été un festin donc c’était incroyablement gentil qu’elle l’ait invité, surtout qu’ils se connaissaient depuis à peine une demi-journée. Ah, peut-être avait-elle payé pour compenser le fait qu’elle l’avait écrasé à répétition et sans ménagement un peu plus tôt à l’entrainement ?

Quoi qu’il en était, Haruhiro était déterminé à l’inviter à manger à son tour. Enfin, si elle acceptait de manger quelque chose de très simple et au niveau du budget de l’adolescent… Ça s’annonçait un peu difficile après un repas pareil.

Une fois sortis de l’établissement, Haruhiro fit ses adieux à l’ « Effervescence » et remercia sa senpai de l’avoir emmené manger ici. Il continua cependant à la remercier avec insistance pendant environ une trentaine de secondes alors qu’ils s’éloignaient du restaurant, agaçant probablement l’adolescente. Après avoir suffisamment montré sa gratitude, l’esper aux cheveux bruns se contenta de suivre la jeune fille vers son appartement tout en se préparant mentalement.

« Tu es sûre que je peux venir ? Je veux dire… je veux pas m’imposer chez toi si tu as prévu quelque chose pour ton après-midi. »

Bien sûr, sa question n’était pas vraiment d’actualité puisque c’était elle qui lui avait proposé mais il préférait tout de même s’en assurer, on ne savait jamais.

Quelques instant plus tard, ils arrivèrent à l’endroit où habitait la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/Ai Etsu/

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/09/2016
Age : 67
Localisation : Juste ici

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Sam 4 Fév - 22:36

Le repas était donc arrivé à son terme et Ai fut heureuse de voir à quel point le garçon qui l'accompagnait avait apprécié ce qu'il avait mangé.  Il était vraiment étrange, pas du tout le genre de personnes qu'elle avait l'habitude de fréquenter avec son côté naïf, très honnête et spontané dans l'expression de ses sentiments. Il disait souvent le fond de sa pensée et, même si c'était à voix basse, il était possible de l'entendre pour peu que l'on y prête un tant soit peu d'attention. Bien évidemment, il n'appartenait pas au même monde qu'elle. Sa façon d'être était simple et sans aucun contrôle, sa tenue basique lui donnait une dégaine un peu débraillée et sa façon de réagir à tout ce qu'il avait vu dans le restaurant le montrait clairement, mais cela ne gênait pas la lycéenne pour autant qui le trouvait assez sympa au final. Sans parler de l'endroit où il habitait, mais elle ne voulait pas y repenser pour le moment.

La réaction de Haru lorsque Ai lui annonça avoir tout payé la surprit quelque peu. Pourquoi elle avait payé ? Eh bien c’était la moindre des choses quand on invitait quelqu’un et puis il était évident que ce simple repas allait coûter plus cher que ce qu’il dépensait pour manger plusieurs semaines. En fait la possibilité de lui faire payer sa part ne lui avait même pas traversé l’esprit, elle avait l’habitude de ce genre de choses et elle s’en voulu presque en voyant sa mine déconfite tandis qu’il se demandait pour quoi il passait aux yeux des autres. Souriant légèrement elle essaya de lui faire une remarque pour lui remonter quelque peu le moral même si ce n’était clairement pas son truc d’habitude :

-« Oh ne t’en fais pas pour ce qu’ont pensé les autres, ils ont l’habitude et puis ils se doutaient que tu ne pourrais pas payer en te voyant entrer ici. » finit-elle avec un sourire chaleureux avant de repenser à ce qu’elle venait de dire.

La remarque totalement honnête et visant à le faire penser à autre chose n’était clairement pas sortie comme elle l’aurait voulu. Au lieu de lui faire plaisir, et même si ses intentions étaient clairement gentilles, elle risquait plutôt de l’enfoncer encore plus. Elle entreprit de se rattraper mais elle avait lu suffisamment de romans sur le sujet pour savoir que c’était encore pire lorsqu’on tentait de continuer sur une pente aussi glissante. Au lieu de ça elle reprit son sourire chaleureux et lui dit simplement :

-« En tout cas je suis très heureuse d’avoir mangé ici avec toi. »

Voilà, ce n’était pas moins vrai et cela permettait de rediriger la discussion sur quelque chose de plus agréable pour elle comme pour lui. Ils finirent donc par se lever et se diriger vers la sortie. Ai salua le serveur qui s’était occupé d’eux tout en le complimentant sur la qualité du service et sortit donc en compagnie du garçon avec qui elle avait mangé. Elle aimait vraiment bien cet établissement et se demandait quand elle aurait le temps d’y revenir, ses études et son travail chez judgement ne lui laissant en général que peu de temps le midi ou le soir pour aller dans ce genre de restaurants où il fallait savoir prendre son temps pour apprécier. Elle fut quelque peu gênée lorsque Haruhiro la remercia avec insistance pendant ce qui lui sembla une éternité, la faisant un peu rougir devant tous les passants qui les regardaient sans vraiment comprendre. Ils prirent donc enfin la direction de son appartement quand le jeune garçon lui exposa son hésitation.

« Tu es sûre que je peux venir ? Je veux dire… je veux pas m’imposer chez toi si tu as prévu quelque chose pour ton après-midi. »

Quelle question, c’était elle qui l’avait invité. Enfin bon après tout il était compréhensible qu’il ne soit gêné par une telle invitation et elle n’avait pas vraiment pensé à ce que cela pouvait signifier pour lui. Peut-être pensait-il à autre chose qu’une simple visite de courtoisie. Il s’imaginait peut-être qu’elle voulait aller un cran au-dessus dans leur relation. Elle devint toute rouge et tourna la tête dans l’autre direction pour ne pas qu’il le remarque. Elle devait clarifier les choses même si c’était gênant, mais s’il s’attendait à plus il faudrait qu’elle fasse bien attention aux mots qu’elle allait choisir. Prenant sa respiration pour essayer de se calmer, elle finit par le regarder -pas dans les yeux mais l’effort était quand même important- et entreprit de répondre sur un ton un peu plus tendu que ce qu’elle aurait souhaité.

-« Oh euh oui je suis sûre. Ce n’est rien, c’est une simple visite, on fait ça souvent dans le milieu… »

Bon. Ça ne clarifiait pas vraiment grand-chose et en plus ça ne voulait plus ou moins rien dire. Soupirant longuement elle enchaîna avec plus d’assurance pour essayer de clarifier le fond de sa pensée.

-« C’est juste pour que tu vois à quoi ressemble l’endroit où je vis, voir si ça te plairait de vivre à un endroit comme celui-là, ne t’en fais pas ce n’est rien et je n’avais rien de prévu cet après-midi à vrai dire. »

Voilà qui était mieux. Ils arrivèrent finalement à l’immeuble où elle habitait. Elle entra le code sur le panneau prévu pour et ouvrit la porte afin que Haru puisse entrer en premier. Tout y était luxueux, du sol au plafond on voyait clairement qu’il s’agissait d’un endroit pour ceux qui avaient de gros moyens financiers. Tout était parfaitement propre et entretenu, aucune trace de poussière n’ayant été oubliée sur le sol ou au-dessus d’un quelconque meuble. Elle se dirigea donc vers l’ascenseur et appuya sur le bouton qui émit une petite lumière pour indiquer qu’il avait bien été appelé. La cage d’ascenseur était entièrement en verre ce qui permettait de voir le compartiment permettant de monter ou descendre arriver ce qui plaisait beaucoup à la jeune fille. Elle tourna son regard vers celui qui l’accompagnait et fit un petit sourire.

-« C’est sympa comme immeuble, tu ne trouves pas ? »

Elle finit par entrer en première lorsque la double porte s’ouvrit et elle appuya sur le bouton frappé du chiffre « 26 » pour se diriger vers son étage. Elle regarda les portes se fermer et observa les étages défiler devant elle, éclairés par la lumière à l’intérieur de l’ascenseur qui passait rapidement. Ils finirent par s’immobiliser et Ai sortit à la suite de Haru après que les portes ne se soient ouvertes. Qu’il était agréable de rentrer chez soi, quel que soit le moment de la journée. Les lumières du couloir dans lequel ils étaient arrivés s’allumèrent toutes seules pour qu’ils ne soient pas dans le noir et Ai fit signe d’aller vers la droite, la porte d’entrée de son appartement se trouvant tout au bout du long couloir de ce côté. S’arrêtant devant sa porte, elle prit ses clés et les glissa dans l’une des serrures de la lourde porte blindée qui fermait l’accès à son chez elle. Elle déverrouilla ainsi les trois serrures et ouvrit la porte et fit signe au garçon d’entrer.

La porte donnait sur un grand salon sur la droite. Au fond de la salle, au lieu d’un mur, c’était une grande vitre simple qui donnait une vue imprenable sur la cité de cette hauteur, permettant en plus d’avoir une très grande luminosité dans la salle de vie. Le long du mur commun au couloir se trouvait un meuble bas sur lequel se trouvait une grande télé à écran plat. En face de la télé se trouvait d’abord une table basse posée sur un tapis simple puis un canapé trois places en cuir noir, le tout dans un style très moderne et dans des teintes simples de blanc crème et de noir.
Sur la gauche en entrant se trouvait un mur s’arrêtant à hauteur de la taille donnant sur la cuisine toute équipée en appareils très sophistiqués et assez vaste pour avoir un lave-vaisselle et un grand plan de travail. Il y avait ensuite la porte donnant à la salle de bain dans laquelle se trouvait un placard servant de buanderie. Après la salle de bain commençait un couloir de quelques mètres de long où se trouvaient de part et d’autre la chambre de Ai sur la droite et le bureau visiblement très rarement occupé puisqu’elle disposait aussi d’un bureau dans sa chambre sur lequel se trouvait toutes ses affaires de cours.

Elle fit visiter rapidement les lieux au garçon après avoir verrouillé la porte derrière elle et retourna dans le salon, lui indiquant qu’il pouvait s’asseoir sur le canapé.

-« Alors, qu’est-ce que tu en penses ? A la base cet appartement est prévu pour deux personnes, j’ai essayé de ne pas laisser la deuxième chambre vide mais elle ne me sert pas à grand-chose au final. Ah tu as peut-être soif. Ne bouge pas je vais te chercher un jus de fruit. » Dit-elle en allant chercher deux verres et les ramenant en les ayant remplis de jus multi-fruit pris dans le frigo parfaitement ordonné comme l’était la totalité de l’appartement d’ailleurs.

Elle alla s’asseoir sur le canapé, à côté du garçon et posa les deux verres sur la petite table. Elle laissa un moment son regard se perdre dans la vue qu’elle avait par la grande fenêtre, se trouvant au-dessus des autres bâtiments que l’on pouvait voir devant, raison principale pour laquelle elle avait décidé d’emménager ici. Elle avait d’ailleurs gentiment laissé la place côté fenêtre au garçon, place qu’elle occupait chaque fois qu’elle restait ici, préférant de loin regarder la ville que la télé pour se perdre dans ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 18
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Mer 8 Fév - 0:18

-« Oh euh oui je suis sûre. Ce n’est rien, c’est une simple visite, on fait ça souvent dans le milieu… C’est juste pour que tu vois à quoi ressemble l’endroit où je vis, voir si ça te plairait de vivre à un endroit comme celui-là, ne t’en fais pas ce n’est rien et je n’avais rien de prévu cet après-midi à vrai dire. »

Haruhiro fut rassuré par la réponse de la jeune fille, même si certains de ses mots restèrent quelques instants en train de flotter dans son esprit. « voir si ça te plairait de vivre à un endroit comme celui-là » ?

[ Attends, q-quoi ? Qu’est-ce qu’elle voulait dire ? ]

Il suivit cependant Ai sans rien dire, continuant de réfléchir au sens des paroles de la jeune fille.


Dès l’instant où Haruhiro entra dans le bâtiment, il fut subjugué par l’état des lieux. C’était comme si tout scintillait, même le plafond semblait briller. Ça n’avait rien de comparable avec tout ce qu’il avait pu voir jusqu’à présent, c’était comme un autre univers. Peu habitué à ce genre d’environnement, l’adolescent retrouva l’impression qu’il avait ressentit au restaurant, il ne se sentait pas vraiment à sa place.

La cage d’ascenseur avait fait son petit effet aussi, Haruhiro n’avait pu résister à jeter des coups d’œil aux parois vitrées, regardant l’ascenseur arriver. Bien qu’il avait essayé d’être discret, il semblait que Ai avait tout remarqué puisqu’elle réagit en souriant :

-« C’est sympa comme immeuble, tu ne trouves pas ? »

L’adolescent hocha vivement la tête avant d’entrer dans l’ascenseur qui était finalement arrivé, juste à la suite de la jeune fille. Sympa était un peu faible à vrai dire. On était bien loin des couloirs de son dortoir.

Tout en regardant les étages défiler avec un intérêt nouveau, Haruhiro se demandait à quoi pouvait  ressembler l’appartement de sa senpai. Une chose était sûre, il devait être très différent de sa chambre. Ça devait probablement être un genre de mini palace qui brillait de partout, comme à l’entrée de l’immeuble, sinon plus. Cette idée le fit légèrement stresser, elle l’avait tout de même invité à visiter l’endroit où elle vivait alors il ne ne pouvait pas se permettre d'avoir l’air trop sous le choc, sous peine de faire mauvaise impression. Au fond il se sentait un peu comme un paysan qui venait de débarquer dans une grande ville : sans aucun repère et complètement dépaysé, mais émerveillé.

Les lumières automatiques du couloir firent légèrement sursauter l’adolescent, le faisant tout à coup sortir de ses pensées. Ai lui indiqua le chemin puis déverrouilla la porte de son appartement. L’adolescent compta trois serrures, se faisant la réflexion que ça devait être normal dans un endroit comme celui-ci. A côté de l’épaisse porte blindée, la porte de sa chambre avait l’air bien pathétique…

Et puis il entra. Haruhiro resta un instant sur place, scotché devant le salon et tout ce qu’il contenait. Il dut faire de gros efforts pour décrocher son regard de la baie vitrée qui occupa dans un premier temps toute son attention. Vint ensuite l’écran plat, qui eut pour effet de le laisser bouche-bée une autre minute. La télévision devait couter plus cher que toutes ses affaires réunies. Quand au canapé en cuir, il semblait largement plus confortable que son propre futon...

Pendant qu’Ai lui faisait visiter le reste de son appartement, l’adolescent regardait littéralement dans toutes les directions, détaillant chaque recoin de chaque pièce. Des chambres à la cuisine, tout semblait infiniment plus luxueux que sa propre chambre. C’était réellement un nouveau monde pour lui, un endroit d’habitude hors d’atteinte où il n’aurait normalement jamais eu la chance de mettre les pieds.

La pièce principale de l’appartement fut tout de même celle qui faisait le plus d'effet chez l’adolescent, il s’assit dans le canapé qui lui donnait l’impression de l’appeler depuis son entrée chez la jeune fille et s’enfonça sans rien contrôler dans ce dernier tandis qu’Ai prenait la parole.

-« Alors, qu’est-ce que tu en penses ? A la base cet appartement est prévu pour deux personnes, j’ai essayé de ne pas laisser la deuxième chambre vide mais elle ne me sert pas à grand-chose au final. Ah tu as peut-être soif. Ne bouge pas je vais te chercher un jus de fruit. »

« Oh, oui merci. »
dit-il en verrouillant de nouveau son regard sur la vitre, admirant la vue autant qu’il le pouvait.

Une fois que la jeune fille fut revenue de la cuisine, il se força à en décrocher son regard et se tourna légèrement dans l’autre sens, vers sa senpai pour lui répondre.

« C’est heu... waw. Je n’ai pas vraiment les mots en fait. Cet appartement est vraiment magnifique ! Je ne savais pas qu’on pouvait en avoir un comme ça en étant étudiant, ça heu… comment dire ? Il est trop cool ! »

L’adolescent bu une gorgée de son jus de fruit si gentiment offert. Dire qu'il ne trouvait pas les mots était vrai. « Trop cool » n'était peut-être pas la meilleure expression pour qualifier l'endroit mais il peinait à trouver son vocabulaire et la présence de la jeune fille juste à côté de lui rendait la tâche encore plus difficile. Après un court moment, il reprit sur un ton hésitant.

« Hum, Ai-sam- » [ Senpai, senpai ! S.E.N.P.A.I ! Abruti. ] « Tu sais ce que tu m’as dit tout à l’heure... »

Haruhiro n’arrivait pas à formuler sa phrase, ses pensées étaient confuses et la situation actuelle ainsi que sa nature ne l’aidaient pas à organiser tout ce qui se baladait dans sa tête.

[ Bon sang, pourquoi c’est aussi compliqué... ]


« Erm, enfin… tu sais… habiter... C’est incroyablement gentil mais… je ne suis pas sûr d’avoir les moyens… »

Finit-il par dire avant de poser son regard sur la jeune fille, attendant sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/Ai Etsu/

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/09/2016
Age : 67
Localisation : Juste ici

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Sam 11 Mar - 21:23

Les deux camarades arrivèrent donc à l’appartement de Ai. Elle s’amusait en voyant la réaction du jeune Haru qui était assez étrange pour elle. Elle n’avait jamais connu que ce genre de milieux et l’immeuble dans lequel elle vivait lui semblait dans la moyenne de ce qui devait se faire ailleurs, voir même légèrement en dessous. Son appartement avait visiblement eu un effet encore plus grand sur Haru qui regardait chaque chose une par une avec l’expression d’un enfant qu’on aurait laissé dans un magasin de jouet en lui disant que tout était pour lui. Ce n’était pas la première fois que le côté naïf et impressionnable de Haru lui rappelait celui d’un enfant et elle trouvait ça assez mignon en fait, même si elle se demandait si cela était plutôt une qualité ou un défaut, elle avait été éduquée à chercher quelqu’un de très mature et fort plutôt que quelqu’un de mignon et attendrissant. Enfin, là n’était pas vraiment la question et elle n’était pas en recherche de ce genre de relation de toute façon.

Haru contemplait la vue qui s’offrait à lui par la grande fenêtre et Ai le comprenait totalement. Cela faisait quelques années qu’elle habitait ici et elle connaissait par cœur chaque bâtiment, chaque route, chaque chose qu’elle pouvait voir par cette fenêtre ouverte sur la cité scolaire en contrebas et pourtant elle ne s’était jamais lassée de venir s’asseoir à la place du garçon pour passer des heures à regarder le monde évoluer à l’extérieur. Elle aimait particulièrement les nuits d’orage, donnant l’impression d’observer le ciel se déchaîner de toute sa puissance sur la terre, la laissant spectatrice d’un combat sans merci entre la nature et les créations humaines qui avaient su maîtriser et se protéger des éléments furieux.

La jeune femme finit par se reconcentrer sur le garçon qui était sur le canapé à qui elle venait d’apporter une bonne boisson fraîche. Elle commença à boire la sienne tranquillement, faisant bien attention de ne pas s’en mettre sur le bord des lèvres tout en écoutant les remarques de Haruhiro.

« C’est heu... waw. Je n’ai pas vraiment les mots en fait. Cet appartement est vraiment magnifique ! Je ne savais pas qu’on pouvait en avoir un comme ça en étant étudiant, ça heu… comment dire ? Il est trop cool ! »

Ai eut un sourire amusé. En effet, il était probable que peu d’étudiants ne possèdent un appartement tel que celui-ci. Et puis il était vrai que lui vivait dans un dortoir insalubre ce qui expliquait très largement pourquoi il trouvait cet endroit si génial même si Ai venait à le trouver un peu petit parfois. Enfin ça lui convenait mais elle aimait avoir une salle dédiée spécialement à chaque chose.

-« Ce n’est pas vraiment mon statut d’étudiant qui me permet d’avoir cet appartement. C’est ma famille qui me le paie pour que je suive mes études dans les meilleures conditions possible. Mais merci en tout cas, je suis contente que tu apprécies. La vue ici est particulièrement géniale. C’est en grande partie pour ça que j’ai choisi d’emménager ici à la base. »

Elle reprit une gorgée de jus multifruit et se demanda si le garçon n’aurait pas voulu autre chose au final. Il est vrai qu’elle ne buvait jamais d’alcool mais elle ne connaissait pas la façon dont vivaient les gens en dehors de ceux que fréquentait sa famille alors peut-être aurait-il voulu quelque chose de plus fort. Elle observa un instant le garçon et prit conscience qu’elle ne le connaissait en fait absolument pas, il avait l’air gentil et honnête mais il était toujours possible de se tromper sur quelqu’un. Elle prit un instant pour réfléchir mais fut coupée par Haru qui reprit d’un ton peu assuré.

« Hum, Ai-sam- Tu sais ce que tu m’as dit tout à l’heure... » Elle le fixa un instant pour essayer de trouver de quoi il voulait parler mais comprit vite qu’il pensait à la même chose qu’elle. « Erm, enfin… tu sais… habiter... C’est incroyablement gentil mais… je ne suis pas sûr d’avoir les moyens… »

La jeune fille marqua une pause. Finalement sa façon de faire pour l’amener à y réfléchir n’étais peut-être pas aussi fine et discrète que ça et il avait clairement pris ça pour une invitation directe à venir habiter ici. Bah après tout ça simplifiait les choses, et ça permettrait de maintenir la question de qui a décidé sans jamais vraiment avoir une réponse. Elle inspira profondément, les doutes qu’elle avait juste avant s’envolant doucement. Après tout elle était plutôt douée pour juger de la nature des gens et si vraiment elle s’était trompée, il serait possible de revenir en arrière. Elle regarda le plafond un instant avant de regarder à nouveau dans sa direction et de répondre simplement.

-« Je ne cherche pas vraiment de colocataire pour partager le loyer à vrai dire. Si tu veux venir ici je ne te demanderai pas de participer sur le plan financier ce ne sera pas la peine. De plus ce n’est pas comme si je devais travailler pour payer le loyer donc ce n’est vraiment pas un souci. Tu as d’autres questions ? Je peux te montrer la chambre si tu veux mais je pense que quoi qu’il arrive ça sera mieux que ce que tu as. Et pour les meubles on s’arrangera ne t’en fais pas, je laisserai le bureau si il te plaît et ferai remettre un lit et une armoire avant que tu ne viennes.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 18
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Lun 13 Mar - 23:20

Haruhiro leva un sourcil et regarda Ai un moment sans cacher sa surprise. Elle lui proposait de venir habiter chez elle mais sans payer de loyer, de l’héberger en fait. Un léger doute apparu dans son esprit, et si c’était un canular ? Quel genre de personne proposait au premier venu d’habiter chez soi, et sans rien payer qui plus est ? C’était trop beau pour être vrai. Mais Haruhiro préférait croire le contraire, ce n’était pas tout les jours qu’on lui proposait de venir habiter dans un palace comme celui-ci et c’était clairement une occasion à ne pas rater.

L’adolescent secoua la tête, non ça ne pouvait pas être faux. Certes il ne connaissait Ai que depuis quelques heures mais près avoir longuement discuté avec la jeune fille et avoir survolé de nombreux sujets, il savait désormais qu’elle n’aurait pas participé à une blague de ce genre, ça ne collait pas avec sa personnalité. L’étudiante de Nagatenjouki dégageait une aura de quelqu’un de juste et d’organisé, de sérieux. Et il voyait la jeune fille comme quelqu’un de droit et honnête qui semblait prête à aider son entourage, certainement pas comme une farceuse de gros calibre.

Ai était le genre de personne qui semblait avoir le cœur sur la main. Elle faisait partie de ces gens qui, lorsqu’ils possèdent beaucoup, partagent avec les autres. Et elle était membre de Judgement, preuve qu’elle cherchait à aider le plus grand nombre. Haruhiro chassa définitivement l’idée que ça pouvait être une farce de son esprit. De plus, la jeune fille se souciait réellement de son confort et elle restait ouverte à toutes ses éventuelles questions.

[ Alors après tout c’était bel et bien la remarque vis-à-vis de la chambre qui lui a donné l’idée… Enfin… c’est pas comme si j’allais me plaindre… ]


L’adolescent posa son verre et sourit, toujours un peu gêné par cette proposition si généreuse.

« Donc je m’occuperai des tâches ménagères alors ? Si c’est le cas, j’annonce que ça ne me dérange pas, c’est le moins que je puisse faire en remerciement ! »

Il marqua une petite pause avant de reprendre d’une voix enjouée « Bon, je suis certainement pas le plus adroit des personnes que tu connais mais je payerai mon loyer comme ça, et sans casser de vaisselle, promis. »

Le jeune homme voulu changer légèrement sa position mais son dos meurtri un peu plus tôt dans la journée –qu’il avait complètement oublié entre le repas et l’appartement- vint lui rappeler que les mouvements un peu trop brusques n’étaient pas encore tolérés en lui envoyant une décharge de douleur qui le figea un instant.

« T’y es pas allée de main morte… je vais éviter de t’affronter au self défense à l’avenir, Ai-senpai. Je n’ai pas beaucoup de questions à vrai dire, je suis encore un peu déboussolé je crois. Hmm… tu as dit que c’était ta famille qui te permettait de vivre ici, que font tes parents dans la vie ? Enfin, si ça ne te dérange pas de me le dire bien sûr, je ne veux pas être indiscret mais l’appartement est incroyable donc ça me rend curieux. Oh, et il va peut-être falloir que je les rencontre, en tant que locataire ? »

Il paraissait clair à Haruhiro que si il allait vivre avec la jeune fille, sa famille ou du moins ses parents allaient se poser des questions vis-à-vis de son identité, c’était normal. Enfin d’un autre côté Ai-senpai semblait assez indépendante puisqu’elle vivait seule d’une part et d’autre part parce qu’elle prenait les décisions importantes elle-même visiblement, sans quoi elle ne lui aurait pas proposé de venir vivre chez elle.

[ Waw, est-ce que je vais vraiment pouvoir habiter ici, pour de vrai ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/Ai Etsu/

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 02/09/2016
Age : 67
Localisation : Juste ici

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Ven 17 Mar - 17:53

« Donc je m’occuperai des tâches ménagères alors ? Si c’est le cas, j’annonce que ça ne me dérange pas, c’est le moins que je puisse faire en remerciement ! Bon, je suis certainement pas le plus adroit des personnes que tu connais mais je payerai mon loyer comme ça, et sans casser de vaisselle, promis.» dit le jeune garçon sur un ton trop enjoué pour ce qu’il proposait.

Ai n’y avait pas vraiment pensé mais, un peu déconcertée par l’enthousiasme du garçon, elle acquiesça timidement. Après tout il était normal qu’il veuille participer d’une quelconque manière pour justifier son droit à vivre dans cet appartement. Et puis Ai avait lu quelque part que le fait de donner une contribution en échange de l’habitat renforçait la sensation d’être chez soi. Il faudrait mettre au clair les choses, histoire de voir quelles tâches ménagères il comptait faire et tout irait bien, en théorie. Il était hors de question que ce soit lui qui s’occupe des repas déjà, Ai avait toujours tout fait pour faire ses repas elle-même et ça ne risquait pas de changer, sauf s'il lui annonçait qu'il était un grand chef étoilé ce qui était peu probable. Après elle pouvait très bien faire les repas pour deux.

« T’y es pas allée de main morte… je vais éviter de t’affronter au self défense à l’avenir, Ai-senpai.

-« Tu sais, c’est surtout le moment où tu as fait passer le gros musclé par-dessus toi qui a dû t’abîmer le dos, mais je suis désolée. Et puis apprendre à tomber c’est une des bases du self défense aussi tu sais. » dit-elle en rigolant un peu.

Je n’ai pas beaucoup de questions à vrai dire, je suis encore un peu déboussolé je crois. Hmm… tu as dit que c’était ta famille qui te permettait de vivre ici, que font tes parents dans la vie ? Enfin, si ça ne te dérange pas de me le dire bien sûr, je ne veux pas être indiscret mais l’appartement est incroyable donc ça me rend curieux. Oh, et il va peut-être falloir que je les rencontre, en tant que locataire ? »

Ai marqua un instant de pause. La question était légitime et c’était probablement ce qui se serait passé dans un cas normal. Elle détourna le regard, se tournant pour regarder droit devant elle et prit une grande respiration. Elle chercha comment répondre à la question et répondit sur un ton normal et reprenant un sourire de circonstance.

-« Ils dirigent une grande entreprise, c’est pour ça que j’ai des moyens largement suffisants. Et non tu ne les rencontreras pas. Enfin il n’y a pas vraiment besoin de toute façon donc c’est pas important. Et toi tu as de la famille ? Qu’est-ce qu’ils font comme travail ? » finit-elle venant de nouveau regarder son nouveau colocataire, changeant assez vite de sujet.

Ai se demandait comment ça allait se passer. Elle n’avait jamais habité en colocation avec quelqu’un après tout. Bah l’appartement était assez grand pour qu’ils puissent avoir leur intimité et ils avaient chacun leur chambre, tout irait bien. Et puis ça lui ferait sans doute du bien de ne plus être toute seule à chaque fois qu’elle rentrait même si elle appréciait ces moments de solitude, loin du bruit de l’extérieur dans son appartement insonorisé. Bah elle trouverait bien un autre moyen de se relaxer que de regarder par cette fenêtre si il le fallait, et puis il lui restait toujours sa chambre. Soudain elle se rappela de quelque chose.

-« Ah il faut aussi que j’enlève le piano de ta future chambre. Tu risques d’avoir besoin de l’espace. Ça te convient du coup ? Tu veux venir vivre ici ? Enfin tu peux prendre le temps de réfléchir et tout hein, et ne te sens pas obligé de dire oui, c’est vraiment pour toi. » finit-elle un peu maladroitement, espérant qu’il comprenait bien qu’elle voulait simplement qu’il ne se sente en aucun cas obligé de quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 18
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   Ven 7 Avr - 22:42

-« Ils dirigent une grande entreprise, c’est pour ça que j’ai des moyens largement suffisants. Et non tu ne les rencontreras pas. Enfin il n’y a pas vraiment besoin de toute façon donc c’est pas important. Et toi tu as de la famille ? Qu’est-ce qu’ils font comme travail ? »

Le ton de la jeune fille avait quelque chose de différent, d’un petit peu moins naturel et posé que d’habitude. Haruhiro réalisa alors qu’il avait peut-être posé la mauvaise question. Et puis depuis quand il était aussi intrusif déjà ? Lui qui avait tant de mal à débuter une conversation s’était peut-être un peu trop laissé aller à force de discuter librement et aussi facilement avec l’adolescente.

Sentant que la jeune fille ne voulait pas approfondir le sujet, Haruhiro se contenta d’hocher la tête et de répondre à la question qu’Ai lui avait posée.

« Je vivais avec ma mère avant d’arriver à la Cité Scolaire, aux dernières nouvelles elle était caissière dans une grande surface il me semble pas que ça ait changé depuis. »


Le fait est que lorsque Haruhiro était vivait encore avec sa mère, il y avait eu une période où cette dernière avait été contrainte de changer de travail à plusieurs reprises ce qui avait finit par inquiéter le petit garçon qu’il était. Et même maintenant l’adolescent qu’il était devenu se demandait si tout se passait bien pour elle. Puisqu’il ne la voyait que rarement depuis qu’il était arrivé à la Cité Scolaire, il s’assurait à chaque coup de téléphone que du côté financier tout se passait bien. Les pensées du jeune homme dérivèrent lentement vers son père. Ça c’était autre chose.

L’adolescent arbora un gros sourire et se passa la main dans les cheveux avant de dire en riant légèrement :

« Pour ce qui est du côté paternel, disons que c’eeeeeest… compliqué ! »

Lui non plus ne préférait pas approfondir ce sujet, « compliqué » paraissait au jeune homme être l’adjectif parfait pour qualifier sa situation familiale de toute façon. Mais Ai avait visiblement eut un genre de révélation et reprit la parole :

-« Ah il faut aussi que j’enlève le piano de ta future chambre. Tu risques d’avoir besoin de l’espace. Ça te convient du coup ? Tu veux venir vivre ici ? Enfin tu peux prendre le temps de réfléchir et tout hein, et ne te sens pas obligé de dire oui, c’est vraiment pour toi. »


Haruhiro leva un sourcil et la regarda l’air un peu étonné avant d’illuminer son visage de son sourire habituel.

« Je vais être honnête, je sus toujours surpris par ta proposition. Et… ouais, vivre dans un appartement pareil c’est quelque chose que je n’aurai jamais pu me permettre moi-même alors… ça sera avec joie ! »


[ Prendre mon temps... j’aurais trop peur que tu changes d’avis… ]


Blague à part, il avait pu voir à quel point la jeune fille avait été sérieuse dans sa proposition. Et si jamais les choses se passaient mal, il retournerait simplement vivre dans sa chambre du dortoir de Tokumei. Ainsi, Ai pourrait à nouveau profiter pleinement de son appartement comme avant son arrivée. La dernière chose qu’il voulait était devenir un poids ou une gêne pour la jeune fille.

Haruhiro s’inclina légèrement devant l'adolescente, prenant un ton un peu plus sérieux.

« Merci beaucoup pour ce geste, c’est incroyablement généreux. Du coup, si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai ravi de t’aider à mon tour. Par contre, je risque d’être un peu perdu au début alors je m’en remets à toi, Ai-senpai. »

Il ne savait pas exactement ce que pourrait lui demander l’étudiante de Nagatenjouki ou même si elle ferait appel à lui un jour mais malgré tout il était important qu’elle sache qu’il était là en cas de pépin. C’était une maigre compensation pour ce qu’elle lui offrait mais c’était déjà quelque chose et Haruhiro comptait bien montrer sa gratitude à la jeune fille.

Restait à voir comment les choses allaient évoluer à partir de maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Allez allez, du nerf ! [PV Haru] (Flashback) (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» POPPY-LYNE ☎ Allez Allez ! Remuez-vous ! Si le Bon Dieu vous a donné une paire de nibards, c’est pour les secouer !
» [Mars] Vous allez être punis, n''est-ce pas ? [PV]
» Allez, tous ensemble... On se motive... Et maintenant, on va regarder la pub.
» vous allez devoir vous passer de moi quelques temps :p
» [NU] Allez-y,butez-moi - Intermédiaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: Autre lieux :: Centre d'entraînement de Judgement-
Sauter vers: