Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prédéfinis parce que c'est la mode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akai Sugimori



Messages : 45
Date d'inscription : 31/08/2016

MessageSujet: Prédéfinis parce que c'est la mode   Mer 19 Oct - 1:27


Arthur Adams 
«The Life, The Universe and everything. Mostly the Universe though»


Libre Réservé Pris

IDENTITÉ
Prénom : Arthur
Nom : Adams
Âge : 17 ans
Nationalité : Canadienne
Occupation : Étudiant
Groupe : Créateur et président du club d'astronomie de l'université Dangai
Etablissement : Université Dangai
Capacité & Niveau : Babelfish - Niveau 4
Description de sa capacité : Babelfish crée grâce aux ondes AIM un réseau autour de l'utilisateur qui se connecte automatiquement a tout les cerveaux a sa portée. Il accède ainsi aux fonctions du langage de ces cerveaux et permet a l'utilisateur de piocher a volonté dans le vocabulaire et la grammaire des personnes connectés au réseau. En pratique, l'utilisateur peut parler et comprendre n'importe quel langage et n'importe quel mot pourvu qu'il y ait quelqu'un a proximité qui parle cette langue ou qui connaisse la définition de ce mot en particulier. Toutefois les connaissances acquise de cette manière ne sont pas conservée si l'émetteur quitte le réseau. La portée maximale actuelle est d'environ 100 mètres autour de l'utilisateur, et il ne semble pas y avoir de limite d'utilisation (bien que des maux de têtes ou des nausées peuvent survenir après une longue utilisation durant laquelle l'utilisateur fait appel a de nombreux langages différents). De plus, si une personne a en mémoire une fausse définition, une mauvaise prononciation ou une syntaxe approximative, l'utilisateur sera incapable de la corriger, voir même de s'en rendre compte.
Niveau demandé : 42


CARACTÈRE


HISTOIRE


-Est ce qu'on est tout seuls dans l'univers, Tonton ?

Arthur ôta son œil du télescope actuellement braquée quelque part dans la constellation d'Orion. Son oncle poussa un soupir amusé et ébouriffa les cheveux du gamin.

-Tu sais quoi gamin ? Ce serait foutrement surprenant qu'on le soit.

-Ah ouais ? S’exclama t il, les yeux brillants. Est ce que c'est eux que tu va allez voir ?

L'oncle d'Arthur éclata de rire et vida son verre de jus de fruit, les yeux perdus dans le ciel étoilé d'Amérique du Nord.

-Qui sait, gamin... Mais soit pas trop optimiste, je ne vais que sur Mars ! Lança t il en voyant le regard impressionné du garçon de 5 ans.

-Ça fait déjà loin... 55,758,000,000 de Km... murmura le garçon, impressionné

-T'en sais des choses toi ! A ce rythme la, tu va m'envoyer moi et ton père a la retraite ! Plaisanta t il

Arthur retourna a son exploration des étoiles. Son oncle le regardait avec amusement. A son tour il leva le regard vers l'espace infini. Il se resservit un verre et s'affala un peu plus dans sa chaise de camping.

-------------------------------------

Aujourd'hui était le plus beau jour de la vie du jeune Arthur, 8 ans. Son oncle revenait de Mars, ou il avait passé presque 6 mois. L'un des 8 premiers colons de Mars. Et pour fêter ça, son père, qui faisait parti du staff de contrôle au sol, avait réussi a convaincre son supérieur de laisser le jeune garçon assister a l’atterrissage. On l'avait assit sur un tabouret, dans un des balcons qui surplombaient le centre de contrôle de mission de Houston. Plein d'autres spectateurs étaient la aussi : des gens en costume, des femmes bien habillés, des hommes très grand avec des lunettes de soleil... Arthur s'en fichait pas mal, en réalité. Tout ce qui l'intéressait c'était les écrans de contrôle qui couvraient le mur d'en face, et qui affichaient des tas d'information : orbite de retour, rotation de la terre, position de tous les satellites orbitant autour de la terre, orientation de la capsule de retour, pression, température... Tout était au vert pour le détachement de la capsule qui orbitait actuellement quelque part a environ 1000 km au dessus de leur tête. Dans cette capsule, ceux qui avaient marcher sur Mars.

-Armstrong, içi Houston, prêt a revenir a la maison ? Résonna dans les enceintes.

Un son légèrement distordu retentit et déclara d'une voix qui fit apparaitre un énorme sourire sur le visage d'Arthur

-Houston, içi Armstrong, mettez le champagne dans la glace, prêt pour allumage ! Déclara le Major Tom Adams

-Armstrong, tout est bon, allez y.

Tout le monde retint son souffle. Sur les écrans de contrôle, la trajectoire de la capsule avait changer, et au lieu de sa belle rotation était désormais partie pour tomber quelque part dans l'océan pacifique. Bien évidemment, après avoir traverser l'atmosphère et être revenu a des température plus clémente, la capsule ouvrira son parachute et atterrira doucement dans l'eau, ou une équipe de récupération était déjà présente.

L'altitude de la capsule baissait régulièrement. Sa vitesse, elle, augmentait. Puis, ralentie par l'atmosphère, la capsule commença a chauffer, chauffer, chauffer. Les voyants restaient au vert, mais Arthur ne put s'empêcher de  fixer la jauge du thermomètre. Et puis toutes les données affichèrent zéros. Tout les voyants passèrent au rouge. Et un silence de mort pesa sur le centre.

-Armstrong, vous me recevez ?

Aucun réponse ne se fit entendre. Même pas un grésillement. Tout les ingénieurs commencèrent a s'activer, passant des appels, revérifiant cent fois leurs appareils, priant pour une simple défaillance des appareils de communication, un bug informatique ou une simple interférence. Puis une voix s'écria :

-On a un visuel !

Et sur l'écran principal, une image en basse définition apparut. Elle semblait avoir était prise par une des caméras embarquée sur la Station Spatiale Internationale. De loin, très loin, on pouvait apercevoir le satellite de retour. Puis un tout petit point de lumière s'en détacher, tomber lentement, lentement, puis s'illuminer d'une lueur surnaturelle, laissant une longue trainée derrière elle, telle une étoile filante. Et plus rien.

Sur son tabouret, Arthur ne bougea pas. Il ne dit pas mot, malgré les adultes qui s'agitaient autour de lui. Il ne laissa pas échapper le moindre bruit.

Sur son tabouret, Arthur pleurait.

------------------------------------------

Arthur se leva au son du réveil, a 4 heures du matin. Sans perdre une seule seconde, il sauta du lit, prit une douche, attrapa son sac de cours et fonça a l'observatoire de l'université. La, il passa ses deux premières heures de la journée a observer le ciel, notant méticuleusement tout ce qu'il y trouvait. Puis après cela, petit déjeuner au réfectoire de l'université, avant d'aller ouvrir la salle du club d'astronomie, ou il laisserait le résultat de ces observations matinales pour que tout les membres puissent les consulter. Après quoi il se dirigea vers son premier cours de la journée, puis le second, et enchaina directement avec un cours optionnel d’ingénierie spatiale durant lequel il avala rapidement deux ou trois onigiris. Après cela, il retourna dans sa chambre ou il étudia jusqu'a son prochain cours. Puis il alla ensuite au laboratoire, ou un de ses professeurs était en train de tester un nouveau mélange destiné aux roquettes spatiales. Il passa trois heures avec lui, a discuter de la vie, de l'univers et du reste, mais surtout de l'univers. Puis il retourna dans la salle du club d'astronomie ou il débattit vigoureusement avec ses amis pendant un long moment de la viabilité des fusées a atterrissage vertical, débat qui se termina en une égalité par forfait de tout les participants suite a une tentative d’assommage par lancer de maquette de Columbia de la part d'Arthur sur un de ses camarades, qui répliqua en lui lançant la Lune (un modèle réduit, pas la vraie) dans l'oeil droit. L'astre termina sa course sur le crâne du dernier participant, qui appliqua un sévère coup de poing au lanceur de satellites. La journée d'Arthur se termina donc a l'infirmerie ou une nurse qui semblait avoir l'habitude de les croiser s'occupa de son oeil au beurre noir pendant que les deux élèves débattaient encore, mais ce coup çi de la possibilité d'utiliser des nanorobots pour l'exploration des galaxies voisines. Avant qu'un nouveau combat n'éclate, l'infirmière renvoya tout le monde chez lui. Arthur révisa ainsi chez lui pendant deux heures supplémentaires, avant de sortir son propre télescope pour aller se poster sur les hauteurs de la cité scolaire.

La, il posa sa chaise de camping et son télescope. Il sortit une bouteille de jus de fruit et s'affala lourdement sur son siège avec un gros soupir. Il orienta son télescope vers Mars. Aujourd'hui, on pourrait voir Hellas Planitia. Dans ce cratère résidait encore les restes du campement martien qui avait était établie par le Major Adams, presque 8 ans auparavant... Arthur leva les yeux vers le ciel et descendit sa bouteille d'une traite. Une étoile filante tomba du ciel. Un sourire naquit sur les lèvres du jeune homme.

-Tonton... J'arrive !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prédéfinis parce que c'est la mode
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Camembert président, parce que l'on ne rigole pas avec le plaisir...
» Parce que nous le valons bien... ♥
» Suggestion personnages prédéfinis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: Administration :: Présentations :: Prédéfinis-
Sauter vers: