Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Event n°1 : The Phantom Panic part 2 [Ai Etsu et Akai Sugimori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
/Ai Etsu/



Messages : 31
Date d'inscription : 02/09/2016
Age : 21
Localisation : Juste ici

MessageSujet: Event n°1 : The Phantom Panic part 2 [Ai Etsu et Akai Sugimori]   Lun 7 Nov - 21:39

Ce soir était un soir calme et tranquille. Ai faisait ses devoirs et révisait ses cours, assise devant son bureau, éclairée simplement par la lampe de bureau qui était braquée sur ses feuilles remplies de notes diverses prises pendant toutes ses heures de cours et qu’elle remettait au propre pour la quatrième fois maintenant. Armée de son surligneur et de sa règle, elle entreprit de mettre en évidence les parties les plus importantes qu’elle devrait absolument revoir et apprendre par cœur dès que possible lorsqu’elle entendit du bruit venant de la chambre de son colocataire. Ce dernier courait. De toute évidence, il avait dû se rendre compte de quelque chose d’assez important pour ne pas penser à faire attention au bruit qu’il faisait en sortant. La lycéenne se leva et alla voir ce qu’il se passait mais ne put voir que la porte de l’appartement claquer après que le jeune Haruhiro ne parte avec précipitation.

Retournant dans sa chambre, Ai ne s’affola pas plus que cela à l’idée que son ami soit parti ainsi. Il était plutôt tête en l’air et prompt à paniquer pour pas grand-chose. Il avait peut-être simplement oublié quelque chose en classe et était parti sans réfléchir, espérant que ce serait encore ouvert. Il reviendrait bien assez tôt, l’air déçu, espérant donc que cela ne poserait pas trop de problèmes et qu’il pourrait récupérer son bien demain. Plusieurs dizaines de minutes passèrent. Les feuilles de cours se succédaient les unes aux autres, finissant classées puis remplacées dans leur classeur d’origine par une version améliorée et plus concise d’elles-mêmes que la jeune fille avait consciencieusement écrite pour simplifier ses futures révisions.

C’est alors que son attention fut détournée par son téléphone, posé à côté d’elle, qui s’était mis à vibrer, recevant l’appel de Haru qui n’était toujours pas rentré. * Que me veut-il ? Il a dû se perdre ou oublier ses clés encore une fois. * pensa-t-elle avant de décrocher.

« Allô ? » Répondit-elle d’un ton un peu désabusé, se demandant pourquoi il la dérangeait à cette heure-ci.

« Bon..soir Ai-senpai. » Répondit-il, semblant un peu troublé, hésitant. « Ecoute, j’ai une petite, nan une énorme faveur à te demander en fait. Anti-Skill est bloqué et on a absolument besoin d'aide, il y a eu… un meurtre et disons simplement qu'un support de leur part est nécessaire. Est-ce que tu penses que tu pourrais les faire bouger ? »

« Attends ralentis un peu. Il se passe quoi ? » Répondit-elle à son tour. Un meurtre ? Ai ne savait pas trop comment réagir, plus prise de court que paniquée ou quoi que ce soit. En plus il avait dit ça comme ça, ne ménageant pas ses effets. Bon sang, dans quoi il s’était embarqué encore ?

« Je suis désolé je ne peux pas vraiment t'en dire plus... On a besoin d'Anti-Skill ou au moins d'informations. Je me suis dit que tu pourrais peut être faire bouger les choses chez eux en tant que membre de Judgement. C'est assez compliqué mais si tu pouvais le faire ça serait super... »

*Pas m’en dire plus ? Si tu crois que je vais te laisser faire tes bêtises dans ton coin sans bouger après ce que tu viens de me dire, tu te trompes*
« Où tu es ? Tout va bien ? Je vais appeler mon chef de branche, il devrait pouvoir faire remonter l'info » Demanda-elle, gardant totalement son calme, préférant l’approche rationnelle et posée des choses.

« Je heuuu.. quelque part ! Tout va bien ne t'inquiètes pas. Merci beaucoup, c'est très important, je te revaudrais ça, Ai-senpai »

Quelque part… Il croyait vraiment que ça allait se passer comme ça. Prenant un ton quelque peu agacé, elle rétorqua, ne comptant pas se laisser faire comme ça.

« Attends attends ! Si je ne sais pas où tu te trouves comment veux-tu que j'envois des gens pour t'aider ?! »

« Je suis près de l'hôpital, dans le discrict 7. Mais l'endroit où a eu lieu le meurtre est une ruelle à côté du Cat's Eyes »

« J'arrive. Et je préviens le chef de la branche. Toi tu bouges pas. » Finit-elle tout en raccrochant, ignorant ce qu’Haru allait dire vu qu’il allait probablement lui demander de ne pas venir de toute façon.

Ai s’était déjà levée pendant la discussion et était sortie de sa chambre. Elle attrapa sa veste qu’elle enfila par-dessus son uniforme et enfila ses chaussures avant de s’élancer en direction de l’hôpital où se trouvait Haru. Une fois dehors, elle sortit son téléphone et composa le numéro de portable de Akai, son chef de branche, espérant qu’il pourrait répondre. Elle pouvait très bien faire remonter l’info d’elle-même mais l’aide du jeune homme pourrait s’avérer utile et elle irait plus vite si elle ne devait pas garder son téléphone trop longtemps pendant qu’elle courait.

« Allô, Sugimori a l'appareil »

« Akai, c'est Ai. J'ai absolument besoin de toi » répondit Ai, légèrement essoufflée.

« Euh, bien sûr, qu'est-ce que je peux pour toi ? Tu as un problème ? »

« Un ami m'a appelé, il y a eu un meurtre et anti-skill refuse de les aider. Il est avec d'autres gens à côté de l'hôpital et ils m'ont demandé d'essayer de faire bouger les choses côté judgement. J'ai peur qu'ils fassent n'importe quoi alors je les rejoins »

« Attends, un meurtre ? Comment ça un meurtre ? »

« J'en sais rien, il m'a pas expliqué. Ils sont à l'hôpital du 7ème district et le meurtre a eu lieu au cat's eye apparemment »

« Attends. Ne bouge pas d'où tu es. Je vais appeler Anti-Skill et leur demander ce qui se passe. Je vais aussi appeler la branche de Judgement locale, ils doivent bien être au courant de quelque chose. En attendant, rappelle ton ami et dis-lui de ne bouger sous aucun prétexte. De ce que je comprends, il est témoin dans une affaire de meurtre, selon la procédure on doit garder un œil sur lui. C'est pas comme si il pouvait faire quelque chose face à un meurtrier, à moins qu'il ne soit niveau 5... »

Elle n’avait pas du tout envie de partir dans un débat quant à savoir si elle devait y aller ou pas mais elle savait parfaitement quoi répondre. Son chef n’était pas un idiot, contrairement à beaucoup il savait réfléchir et interpréter les règles, une grande qualité pour un chef de branche il fallait le reconnaître. Et puis il savait bien qu’elle savait ce qu’elle faisait.

« Le connaissant il a déjà prévu de faire n'importe quoi, je suis déjà en chemin pour le rejoindre j'y serai bientôt »

« Etsu-san, je vais avoir besoin de toi pour enquêter là-dessus, alors essaye de faire vite à l'hôpital. Quoi qu'il arrive, surtout ne le laisse pas quitter l'hôpital. C'est un témoin dans une affaire de meurtre, si il ne veut pas se tenir tranquille n'hésite pas à le menacer de poursuites. Et au pire, attache le à un brancard. » dit-il, les claquements de ses doigts sur un clavier pouvant être entendus en fond.

« T'en fais pas, j'y vais justement pour ça. Merci beaucoup » dit-elle, concluant l’appel là-dessus.

Parfait, elle pouvait donc aller sur place sans se soucier du reste, Akai allait s’en occuper. La seule chose qu’elle espérait était que cet idiot de Haru n’avait pas décidé de s’en aller avant qu’elle n’arrive. Si il avait fait ça elle le tuerait la prochaine fois qu’elle le verrait, si le fameux meurtrier ne s’en était pas occupé avant… S’arrêtant sur cette pensée qui la fit frissonner, elle accéléra le pas encore un peu plus, serrant les dents, espérant que tout irait bien le temps qu’elle arrive.

Le chemin lui sembla durer une éternité, une éternité durant laquelle une multitude de scénarios catastrophe avaient pu germer dans son esprit. Elle n’était pas du genre à s’inquiéter mais elle préférait toujours imaginer le pire dans ce genre de cas car la réalité se montrait plus simple à affronter ensuite. A bout de souffle, elle finit par arriver devant l’hôpital, se demandant où aller ensuite. Elle composa le numéro de Haruhiro, espérant que cet idiot répondrait, il était bien capable de ne pas répondre pour éviter d’avoir à lui indiquer sa position mais elle savait parfaitement quoi faire dans ce cas.

« Allô ?! Ai-senpai qu'est ce que tu faisais ? T'es où là ? »

« Devant l'hôpital, vous êtes où exactement ? »

« Quoi ?! Comment ça devant l'hôpital ? Pourquoi tu es venue, je ne t'ai pas appelée pour que tu bouges de la maison... Désolé mais je vais devoir te demander de faire demi-tour, senpai. »

*Comme si j’allais simplement faire demi-tour après tout ça*

« Dis-moi où tu es, m'oblige pas à te chercher » Répondit-elle sèchement.

« Hein ? Mais.. non... C'est hors de question ! Tu rentres immédiatement je veux pas que tu sois mêlée à tout ça. »

« Ecoutes, tu m'as appelé, je suis déjà mêlée à tout ça que tu le veuilles ou non. Maintenant tu ne m'as parlé que de deux lieux, donc si tu me dis pas où tu es je vais être obligée d'aller te chercher vers le cat's »

« AH NON ! Surtout pas ! Ne t'approches pas du Cat's Eyes !S'il te plait Ai... Enfin Ai-senpai ! C'est très important alors j'aimerai vraiment que tu rentres maintenant. »

*Ce qu’il peut être borné !*

Commençant à s’énerver, elle continua. « Ecoute, il est hors de question que je rentre. Maintenant t'as cinq minutes pour me dire où c'est ou je te jure que tu vas le regretter.  Que ce soit vis à vis de moi qui m'inquiète et veux m'assurer que tout va bien ou judgement qui te considère comme un témoin important et m'a demandé de veiller sur toi »


« Ah heu... » répondit-il, visiblement à court d’arguments.
« Désolé Ai-senpai, vraiment. Ce que tu vas entendre ne va certainement pas te plaire mais la situation est vraiment grave et ça pourrait devenir très dangereux. Alors je t'en prie, rentre et ne sors plus ce soir, j'ai pas envie de m'inquiéter pour ta sécurité... Si il t'arrivait quelque chose à cause de moi je ne me le pardonnerai pas. » dit-il avant de raccrocher au nez de Ai.

Elle resta là, sans bouger pendant plusieurs secondes, sentant une rage monter en elle. Elle composa à nouveau le numéro de Haru, le regard vide. C’est lorsqu’elle entendit que ce dernier avait raccroché avant même la fin de la sonnerie qu’elle explosa, les larmes aux yeux. Elle serrait son téléphone le plus fort possible dans sa main, se retenant de hurler et d’envoyer son appareil s’écraser contre un mur. Bon sang, cet abrutit ne comprenait décidément rien. Gnagnagna, je veux pas m’inquiéter pour toi… Quel égoïste… Il la mettait lui-même dans cette situation et lui demandait tranquillement de rentrer chez elle, à s’inquiéter sans rien pouvoir faire. Se rendait-il compte d’à quel point c’était horrible ce qu’il lui faisait vivre ?! Bon c’était décidé, elle n’allait pas rentrer comme ça, elle ne le supporterait pas. Elle prit une grande respiration pour se calmer et rappela son chef de branche.

« Akai c’est encore moi. » son ton n’était pas agressif mais témoignait d’un agacement intense et d’une colère refoulée. « Je n’ai pas trouvé le témoin. Il s’agit de Haruhiro Wilkowski et pour le moment il entrave l’enquête. Je vais le chercher dans le coin et le ramener de force si il faut. Les soucis ayant eu lieu au cat’s je ne pense pas être en danger. Rejoins-moi dès que tu peux. Tu as réussi à contacter anti-skill ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akai Sugimori



Messages : 45
Date d'inscription : 31/08/2016

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 2 [Ai Etsu et Akai Sugimori]   Mar 8 Nov - 0:41

Le soleil était parti au lit depuis belle lurette. Toutefois, les fenêtres de la 136éme branche de Judgement luisaient dans l'obscurité de la cité scolaire. Dedans, Akai était seul, assis a son bureau. Il était resté derrière pour finir les derniers rapports de la journée. Ai et Takuya était rentrée chez eux quelques heures plus tôt, aussi avait il décider de prendre ses aises. L'un des moniteurs de son bureau diffusait un épisode de Jetman, qu'Akai re-re-re-re-re-re-regardait. Ses pieds étaient bien au chaud, dans de grosses pantoufles confortables. Dans sa tasse, un délicieux thé vert. "J'adore mon boulot" pensait t il en terminant joyeusement le rapport de sa patrouille de la soirée.

-Eeeeeet.... Envoyé !

Il frappa la touche Entrée et s'enfonça dans son siège, satisfait. 22H30. Il était encore tôt, il pouvait rentrer a la maison. Peut être même que Naru voudrait bien faire une partie de console avant d'aller se coucher. Malgré les tensions entre lui et Ai, le jeune homme ne pouvait s'empêcher de reconnaitre que sa nouvelle camarade faisait du très bon boulot. Depuis qu'elle était arrivée, il avait beaucoup moins de boulot et ça se voyait sur son visage, outrement moins fatigué que quelques semaines plus tôt. Il admira une fois de plus Red Hawk administrer une bonne correction au méchant de la semaine. "Halalala... Ils le montrent pas a la télé, ça, quand Red Hawk il aura trois heures de paperasse a régler parce qu'il reste une tache de sang sur la chaussée, hein ? Veinard..." L'épisode se termina sur une victoire écrasante de Jet Ikaros, qui atomisa le monstre géant. Laissant l'ending résonner dans les locaux de la branche alors qu'il récupérait ses affaires, se préparant a rentrer chez lui après une bonne journée de travail.

-KOKORO WA TAMAGO ! CHIISANA TAMAGOOOOOOOO !!! ASHITA MADE ATATAMERYA !!! TORI NI MO.... Hein ?

Son incroyable performance de Barython fut interrompue par la sonnerie de son téléphone. Il coupa le son de l'ordinateur et décrocha. "Qui peut bien appeler a une heure pareille ?"

« Allô, Sugimori a l'appareil »

« Akai, c'est Ai. J'ai absolument besoin de toi »

Akai écarquilla légèrement les yeux. C'était une surprise.

« Euh, bien sûr, qu'est-ce que je peux pour toi ? Tu as un problème ? »

Etsu-san qui appelait a une heure pareille et qui avait absolument besoin d'aide ? Akai entendit sa soirée tranquille s'envoler pour ne devenir qu'une avec les nuages. Il reposa son derrière sur sa chaise et écouta attentivement.

« Un ami m'a appelé, il y a eu un meurtre et anti-skill refuse de les aider. Il est avec d'autres gens à côté de l'hôpital et ils m'ont demandé d'essayer de faire bouger les choses côté judgement. J'ai peur qu'ils fassent n'importe quoi alors je les rejoins »

Si Akai avait était en train de boire quelque chose en entendant ça, nul doute que les écrans auraient eu besoin d'un remplacement

« Attends, un meurtre ? Comment ça un meurtre ? »

« J'en sais rien, il m'a pas expliqué. Ils sont à l'hôpital du 7ème district et le meurtre a eu lieu au cat's eye apparemment »

Ça sentait la catastrophe a plein nez. Il ouvrit la page internet du réseau interne de Judgement et scruta des yeux le flux des nouvelles. Un meurtre, ça devait forcement y être... Et en effet, un avis d'enquête diffusé par Anti-Skill. Avec note de rester prudent. Traduction : Ne vous en mêlez pas.

« Attends. Ne bouge pas d'où tu es. Je vais appeler Anti-Skill et leur demander ce qui se passe. Je vais aussi appeler la branche de Judgement locale, ils doivent bien être au courant de quelque chose. En attendant, rappelle ton ami et dis-lui de ne bouger sous aucun prétexte. De ce que je comprends, il est témoin dans une affaire de meurtre, selon la procédure on doit garder un œil sur lui. C'est pas comme si il pouvait faire quelque chose face à un meurtrier, à moins qu'il ne soit niveau 5... »

« Le connaissant il a déjà prévu de faire n'importe quoi, je suis déjà en chemin pour le rejoindre j'y serai bientôt »

Akai tapota furieusement sur son clavier. Il avait besoin de plus d'infos. Il trouva l'adresse du Cat's Eye, nota le numéro de la branche d'Anti-Skill a contacter, et chercha celui de la branche de Judgement la plus proche du restaurent. "Mais en attendant... Il nous faut un plan d'action. Première chose a faire : mettre les civils a l'abri et leur tirer les vers du nez"

« Etsu-san, je vais avoir besoin de toi pour enquêter là-dessus, alors essaye de faire vite à l'hôpital. Quoi qu'il arrive, surtout ne le laisse pas quitter l'hôpital. C'est un témoin dans une affaire de meurtre, si il ne veut pas se tenir tranquille n'hésite pas à le menacer de poursuites. Et au pire, attache le à un brancard. »

« T'en fais pas, j'y vais justement pour ça. Merci beaucoup »

Elle raccrocha. Akai ne laissa pas tomber son téléphone et composa le numéro d'Anti-Skill. Il ne fallait pas perdre de temps. Trois sonneries, et une voix bourrue décrocha :

-36éme branche d'Anti-Skill, que puis je pour vous ?

-Bonsoir. Je suis Sugimori, de la 136éme de Judgement. J'ai des informations importantes concernant l'enquête sur l'agression dans les environ du Cat's Eye, dans le district 7. Il me semble que c'est votre juridiction.

-Sugimori-san, vous n'êtes pas au bon endroit. Si vous voulez effectuer un transfert d'information, il va falloir passer par le QG d'Anti-Skill et remplir le formulaire approprié.

Akai cligna des yeux. Il ne s'attendait pas a ça.

-Excusez moi ? Je pense que c'est urgent. Des civils sont peut être en danger.

-Passez par la chaine de commande, s'il vous plait. Je ne peut pas recevoir d'informations de sources non certifiée.

Le jeune homme resta sans voix, incapable de trouver une répartie face a la puissante machine administrative.

-Ce sera tout ?

-Euh... Oui, je suppose...

Anti-Skill racrocha. Akai s'enfonça a nouveau dans son siège. Il lui fallait réfléchir. Un plan d'action. "On ne peut pas risquer quoi que ce soit... La procédure ne va pas m'aider dans ce cas la. Bon. Ce qu'on va faire c'est demander au témoin de venir içi. Içi, personne ne viendra lui chercher des noises. On va le protéger cette nuit, puis demain on ira a Anti-Skill remplir les papiers. Vu l'appel a l'aide du témoin, il doit avoir peur de représailles... Il ne peut quand même pas être assez stupide pour aller courir après un meurtrier avec ses petits bras quand même ?"

Le téléphone vibra a nouveau. Le numéro d'Etsu s'afficha, aussi Akai décrocha immédiatement :

« Akai c’est encore moi. Je n’ai pas trouvé le témoin. Il s’agit de Haruhiro Wilkowski et pour le moment il entrave l’enquête. Je vais le chercher dans le coin et le ramener de force si il faut. Les soucis ayant eu lieu au cat’s je ne pense pas être en danger. Rejoins-moi dès que tu peux. Tu as réussi à contacter anti-skill ? »

Quelque chose dans la voix d'Etsu était étrange. Akai connaissait vaguement ce ton : C'était semblable a celui qu'elle avait quand elle était énervée contre lui. Il essaya de passer outre et commença :

-Oui, j'ai pu les contacter, mais y as rien a attendre d'eux. La procédure va prendre un temps fou. Ce Wikobusuki, une idée d'ou il peut bien se trouver ?

-Probablement autour de l'hôpital mais si je dois fouiller toutes les ruelles il sera parti avant que je le trouve. A moins que j'aie vraiment de la chance

-Laisse tomber la chance, c'est pas pour nous ce soir. Je vais lancer un avis de recherche a son nom. Ou est ce que tu veut qu'on se retrouve ?

-Si tu veux enquêter le mieux est de commencer à l'hôpital. Tu me rejoins ici ?

-Ok, je vais venir. Il faut qu'on le retrouve vite, d'après Anti-Skill, c'est assez sérieux comme affaire. On a normalement ordre d'être prudent, mais on va pas risquer un autre meurtre ce soir. Et dis, ce Wilkobuss... Wirukob... Ce Haruhiro, je vois sur la base de données qu'il est en entrainement pour rejoindre Judgement ?

Sous les yeux d'Akai, la fiche d'un jeune homme aux cheveux bruns et a l'air un peu niais était affiché. "Instant Shift" niveau 3. "Avec un pouvoir pareil tu m'étonne que c'est une tête brulée" pensa Akai.

-Oui, il arrive bientôt au bout, pourquoi ?

-J'espère pour lui qu'il a pris en compte la gravité d'ignorer les ordres d'un agent de Judgement alors qu'il est témoin d'un meurtre. J'ai vu des candidatures rejetée pour moins que ça

Ce n'était pas une provocation en l'air. Judgement ne pouvait pas accueillir en son sein des personnes incapable de respecter le plus basique des ordres, a savoir "Pas bouger". Surtout quand la personne en question était témoin dans une affaire de meurtre.

-Je ne pense pas... Répondit finalement Etsu. Il a tendance à faire les choses de façon un peu trop irréfléchie et puérile. C'est aussi pour ça que je m'inquiète

-Tss... J'arrive. J'ai mon vélo, ça ne devrait pas prendre trop de temps. Si tu le revoit, menotte le a un poteau.

Akai raccrocha immédiatement et se rua sur son sac, puis se précipita vers la porte... Avant de s'arrêter net. Aujourd'hui... Aujourd'hui il aurait peut être a se battre. A se battre de façon sérieuse. Cela n'aurait rien a voir avec ses cabrioles a la télé ou sur un terrain de base-ball. Ce n'était pas avec de l'esprit combattif qu'il sauverait sa peau si il se retrouve nez a nez avec un meurtrier prêt a récidiver.

"Peut être... Peut être que je vais avoir besoin de plus de puissance de feu. Ce n'est pas encore tout a fait prêt... Mais qu'est ce que ça me coute de me préparer ?"

Il se détourna de l'entrée de la branche et se rua dans les vestiaires. Il était temps de se transformer.

-----------------------------

Cinq minutes plus tard, Akaiko était dehors et pédalait a toute allure en direction de l'hôpital, son bandeau de Judgement au bras. De son sac dépassait deux battes de baseball en fer, et au fond on pouvait entendre rouler une bonne douzaine de balles. De grosses bosses au niveau de ses poches indiquait qu'elle en avait en stock içi aussi. De l'extérieur, on aurait pu la prendre pour la manager du club de base-ball local. En réalité, Akaiko était, a sa manière, préparée au combat.

Elle arriva enfin en vue de l'hôpital, après dix minute de sprint. Elle gara son vélo en vitesse, bloqua l'anti-vol et se rua sur Ai qu'elle avait aperçu un peu plus loin. Essoufflée, elle salua sa camarade de la main et lança :

-Désolée du retard... C'est moi, Sugimori... Désolé d'avoir pris un peu trop de temps, mais j'ai préféré parer a toute éventualités.

Elle rajusta son sac sur son dos et pris un air plus sérieux.

-Bon, Etsu-san. Premièrement, je suggère qu'on rentre dans l'hôpital et qu'on essaye de savoir pourquoi Haruhiro-san était la. Si on sait ça, ça devrait nous donner une bonne idée d'ou il est aller. Qu'est ce que tu en dis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/Ai Etsu/



Messages : 31
Date d'inscription : 02/09/2016
Age : 21
Localisation : Juste ici

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 2 [Ai Etsu et Akai Sugimori]   Ven 11 Nov - 2:11

La nuit était noire ce soir et, malgré l’éclairage des rues qui permettait d’y voir presque en plein jour, Ai n’était pas rassurée. Elle venait de raccrocher avec son chef de branche, un peu rassurée qu’il ait décidé de la rejoindre au plus vite. Il n’y avait plus qu’à l’attendre sans rien faire… pendant probablement une bonne quinzaine de minutes. Le souci dans ce genre de soirées ce n’était pas vraiment les événements en eux-mêmes mais plutôt tous ces instants de flottement entre deux. Ces moments qui permettaient de réfléchir et de s’imaginer comment à chaque seconde tout pouvait dégénérer et finir tragiquement. Il était plus facile d’agir, s’occuper la tête avec autre chose pour éviter de craquer sous une pression inutile que l’on s’infligeait soi-même, mais pour le moment elle devait attendre et c’est cette attente qui entretenait sa colère et sa frustration.

5 minutes avaient déjà dû passer, elle avait l’impression que cela faisait déjà une éternité qu’elle était devant l’hôpital mais un rapide coup d’œil à sa montre indiquait qu’une minute à peine s’était effectivement écoulée. Ce que le temps pouvait être long… C’était marrant de voir comme on pouvait se plaindre de tout et de son contraire en fonction des circonstances. On pense toujours que le temps file trop vite et quand quelque chose comme ça arrive on le trouve trop lent. Peut-être Haru était-il déjà en danger. Il était peut-être déjà parti quand il avait appelé la première fois, préférant ne pas perdre de temps ou empêcher Ai de le retrouver.

Deux minutes. Bon sang il fallait qu’elle arrête de penser à ce genre de choses. Sa manie de toujours imaginer le pire pouvait finalement se montrer être une très mauvaise chose… Si seulement elle pouvait simplement s’arrêter de penser, juste le temps de pouvoir faire autre chose qu’attendre. Elle fixait la façade de l’hôpital quand elle finit par craquer et se diriger à l’intérieur. Elle pourrait peut-être gagner un peu de temps sur l’enquête après tout. Elle enfila son brassard de judgement et avança en direction de la femme qui gérait les admissions et guidait les gens. Elle passa devant les trois personnes qui attendaient devant, ils n’étaient pas aux urgences et pouvaient donc attendre.

-« Bonsoir, j’ai des questions pour une enquête de judgement s’il-vous-plaît. Vous avez cinq minutes à m’accorder ? »

Lui faisant signe de venir, Ai passa dans la petite loge. La femme semblait perplexe, elle devait plus être habituée à voir des gens d’antiskill que des membres de judgement venant poser des questions car si la victime avait fini à l’hôpital, c’était souvent signe que c’était un peu plus grave que ce dont judgement devait s’occuper normalement.

-« Avant de commencer, vous auriez un bloc-notes et un stylo ? J’ai été prise un peu de court avec cette affaire et je n’ai pas pu prendre ce qu’il fallait. »
Un bloc de médecin et un stylo en main, elle put noter toutes les informations que l’autre femme lui donnait. Il y avait eu trois personnes admises des suites d’une agression récemment déjà, et l’une d’entre elle avait été grièvement blessée au couteau et était toujours sur la table d’opération à causes de complications inattendues.

C’était probablement celui qu’elle cherchait. Elle finit par ressortir et s’assit sur le bord d’un trottoir, notant tout ce qui s’était passé pour prendre un peu de recul et comprendre ce qui s’était passé. Elle avait entendu Haru partir en courant de leur appartement, il avait donc été prévenu par quelqu’un. Les médecins ne prévenant que les membres les plus proches de la famille, il s’agissait de quelqu'un d’autre. Un ami de la victime ? Probablement un témoin du meurtre… La lycéenne consulta sa montre un instant et fit un rapide calcul. Si on enlevait le temps qu’avait pris Ai à venir, plus le temps pour que Haru vienne, il ne restait qu’une poignée de minutes entre le moment où il avait quitté l’appartement et le moment de l’appel.

Elle retraça ainsi la soirée de Haru sans trop de difficultés. Il avait été prévenu qu’il se passait quelque chose pour quelqu’un qu’il connaissait. Il était venu le plus vite possible et avait décidé avec la personne en question qu’ils allaient faire quelque chose… Tout semblait logique au final, et son colocataire devait être proche de la victime pour réagir ainsi. Elle fut soudain coupée dans sa réflexion par une fille qui arrivait à son côté. Elle mit un instant à reprendre ses esprits et fixa Akaiko qui semblait presque aussi stressée qu’elle.

-Désolée du retard... C'est moi, Sugimori... Désolé d'avoir pris un peu trop de temps, mais j'ai préféré parer a toute éventualités.

-Bon, Etsu-san. Premièrement, je suggère qu'on rentre dans l'hôpital et qu'on essaye de savoir pourquoi Haruhiro-san était la. Si on sait ça, ça devrait nous donner une bonne idée d'ou il est aller. Qu'est ce que tu en dis ?


- « Ah euh oui… » dit-elle un peu perdue dans ses pensées, se levant finalement d’un bond et enchaînant à un débit rapide. « Oui ! Pendant que je t’attendais je suis entrée pour essayer d’obtenir quelques informations. Du coup il y a un garçon là-dedans qui a été blessé grièvement au couteau, un certain… Izayoi Hasakura. » Continua-t-elle, regardant ses notes pour bien se souvenir du nom. « Il est actuellement en soins intensifs. Je n’ai pas été plus loin, j’ai pensé qu’il serait mieux de t’attendre pour la suite. Aussi j’ai tiré mes propres conclusions et souhaiterais ton avis là-dessus. J’ai entendu l’individu Haruhiro Wilkowski partir, très probablement vers l’hôpital aux alentours de 21h30, peut-être un peu après. Sachant qu’il était à l’hôpital et qu’il m’a appelée vers 22h20, je ne pense pas qu’il ait été témoin de quoi que ce soit. Il a probablement rejoint quelqu’un qui l’a entraîné dans tout ça. Peut-être est-il proche de Hasakura, je n’en sais rien. En plus il me semble qu’il a parlé comme s’il n’était pas seul au téléphone. Je sais pas si c’est important mais voilà, c’est tout. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akai Sugimori



Messages : 45
Date d'inscription : 31/08/2016

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 2 [Ai Etsu et Akai Sugimori]   Ven 11 Nov - 17:50

- « Ah euh oui… Oui ! Pendant que je t’attendais je suis entrée pour essayer d’obtenir quelques informations. Du coup il y a un garçon là-dedans qui a été blessé grièvement au couteau, un certain… Izayoi Hasakura. Il est actuellement en soins intensifs. Je n’ai pas été plus loin, j’ai pensé qu’il serait mieux de t’attendre pour la suite. Aussi j’ai tiré mes propres conclusions et souhaiterais ton avis là-dessus. J’ai entendu l’individu Haruhiro Wilkowski partir, très probablement vers l’hôpital aux alentours de 21h30, peut-être un peu après. Sachant qu’il était à l’hôpital et qu’il m’a appelée vers 22h20, je ne pense pas qu’il ait été témoin de quoi que ce soit. Il a probablement rejoint quelqu’un qui l’a entraîné dans tout ça. Peut-être est-il proche de Hasakura, je n’en sais rien. En plus il me semble qu’il a parlé comme s’il n’était pas seul au téléphone. Je sais pas si c’est important mais voilà, c’est tout. »

-Excellent travail, Etsu-san ! On peut vraiment compter sur toi pour l'efficacité, bien joué ! Déclara Akaiko avec un grand sourire. Je pense que ton raisonnement est juste... Maintenant il s'agit de savoir ce qu'on va faire. Même si Ouirukosuki-san n'est pas témoin lui même... J'ai l'impression qu'il va se jeter dans la gueule du loup sans réfléchir...

La jeune fille tritura le haut de sa casquette. Il fallait réfléchir a un plan d'action. "Il faut qu'on trouve l'identité de la personne qui a embarquer Haruhiro-sans dans cette affaire. C'est elle qui doit avoir le plus d'informations concernant le meurtre... A moins que ce ne soit un piège. Tant qu'on ne sait rien de cette personne, on ne peut pas exclure cette possibilité. Quoi qu'il arrive, on doit retrouver Haruhiro-san, l'inconnu sera surement avec lui. Je ne vois qu'un seul endroit ou ils ont pu se rendre... Mais dans ce cas la..."

Akaiko regarda Etsu-san dans les yeux. Cette affaire pouvait dégénérer très vite si ils ne faisaient pas attention. Ce n'était pas le genre de cas auquel les agents de Judgement étaient habitués...

-Etsu-san. Voila ce que j'en pense : Nous devons a tout prix arrêter ce jeune homme. J'ai l'impression qu'il c'est lancé dans une vendetta personnelle qui ne peut que tourner mal, et nous devons mettre fin a ça avant qu'il ne trouve son adversaire. Esper ou pas, ce meurtrier a agressé deux personnes en une journée et en a tué une. Wilkoruski n'as aucune chance. Même nous, nous n'avons aucune chance. A mon avis, il va aller a l'endroit ou il aura le plus de chance de trouver des indices... Et cet endroit, c'est le Cat's Eye. Si on veut le retrouver, on va devoir y arriver avant lui.

Akaiko poussa un léger soupir et continua d'une voix qui laissait transparaitre une certaine nervosité :

-Le problème, c'est que la possibilité que le meurtrier soit encore dans la zone n'est pas a exclure. Je serais très surprise qu'il décide d'attaquer qui que ce soit cette nuit... Mais j'ai un très mauvais pressentiment concernant cette affaire. Anti-Skill semble beaucoup trop mystérieux... J'ai l'impression qu'il y as quelque chose de plus dangereux qu'on ne le pense la bas. Aussi... Si tu décide de ne pas venir avec moi la bas, je comprendrais. Je n'en ferais pas mention dans les rapports et ce ne sera pas considéré comme une faute. Je ne peut pas te forcer a risquer autant juste parce que je suis un chef de branche.

Elle ne voulait pas y aller seule. En réalité, Akaiko était terrifiée. Ça n'avait rien a voir avec ses séries préférés. Ici, le super vilain ne raconterait pas son plan pendant cinq minutes. Ici, il n'y aurait pas de filet de secours pour les rattraper en cas de problème. Aussi de tout son cœur Akaiko espérait que Ai ne la laisse pas seule. Essayant tant bien que mal de confiner sa nervosité, elle pointa le vélo du doigt et déclara finalement :

-Donc ? Tu viens ? Ou tu reste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 2 [Ai Etsu et Akai Sugimori]   Aujourd'hui à 18:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Event n°1 : The Phantom Panic part 2 [Ai Etsu et Akai Sugimori]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» [Event Chasse au trésor]Un indice, un écureuil et un problème ! [Kaya - Ahito - Jaky]
» Départ d'anthoni
» L'épi des mies du piou vert [Event Medjaii And Tachy Show]
» event coupe du monde la semaine prochaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: Autre lieux :: Bureaux de Judgement-
Sauter vers: