Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La rencontre des blondinets ! Tu es...Shoukuhou Misaki ?!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Izayoi Hasakura

avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: La rencontre des blondinets ! Tu es...Shoukuhou Misaki ?!!   Mer 7 Déc - 19:10

[HS :Un titre à la Toei, un problème xD ?]



La rencontre des blondinets!
 
Tu es...Shoukuhou Misaki ?!!


Feat : ✘ Izayoi Hasakura ✘ Shokuhou Misaki



Le 13 octobre,

L'adolescent du nom d'Izayoi Hasakura, vêtu de son fidèle uniforme par-dessus un sweat à capuches, se promenait le long des rues de la citée scolaire. Habituellement il aurait surement fait sa routine préférée : aller se poser et manger des parfaits, plein de parfaits, mais pour une raison qui lui est inconnue : Il a préféré n'en manger que deux avant de finalement partir errer dans les rues de la cité scolaire. Étant donné qu'il avait déjà acheté le Shonen Jump hier et de ce fait, il devait encore attendre une semaine avant de pouvoir lire la suite.

Il pourrait très bien rentrer chez lui et se poser pour jouer à la console, mais il sait très bien que c’est quelque chose qu’il fera ce soir et qu’il n’avait pas besoin de se presser pour rentrer, autant profiter de la journée pour se promener. « Profitez de la vie », voilà son objectif de tous les jours, un objectif digne d’un fainéant tel que lui. Alors qu’il marchait, il sentit quelque chose vibrer dans sa poche, il venait de recevoir un message d’un de ses amis. Continuant à longer la rue, l’adolescent sortis son téléphone de sa poche pour voir qui lui avait envoyé un message et ce n’était nul autre que son « fidèle » ami et camarades de classe : Sakurako Mitsuki.

S'il envoyait un message, cela voulait souvent dire qu'il lui préparait un mauvais. Effectivement, même s'ils sont de très bons amis, les deux aiment bien se faire de mauvais coups et ça vaut aussi pour les deux autres membres. Le blondinet poussa un léger soupire avant de s'arrêter de marcher et de jeter un oeil au message qu'il venait de recevoir. Il lui demandait de faire une sortie classique entre camarades de classe : un karaoké ou sinon une petite heure à la salle d'arcade entre les quatre idiots pour voir qui était le meilleur à Streets fighter, mais connaissant ses trois amis ils savaient très bien qu'ils avaient déjà choisi le karaoké. Ironiquement son téléphone vibra de nouveau, affichant un autre message « Pas besoin d'y réfléchir, on a déjà pris le karaoké. On peut jouer à SF quand on le veut...»...au fond de son esprit Izayoi ne pouvait pas s'empêcher de penser que c'était un idiot et que dans ce cas il n'avait qu'à pas lui laisser le choix.

Après un autre soupire affichant un air exprimant légèrement du dégout, il rangea son téléphone sans répondre au message avant de continuer à errer dans les rues de la citée scolaire.

« La salle d’arcade n’est peut-être pas une si mauvaise idée… »

Il ne savait pas trop quoi faire et ça semblait vraiment parfait pour passer, mais il était sûr de trouver cette imbécile l'attendre là-bas...probablement pour le convaincre de venir à cette prochaine sortie entre camarade de classe. Pour éviter de le voir ou de se faire voir pour éviter un harcèlement morale : il fallait que le blondinet se trouvent à un endroit où personne ne pensera à le trouver.

«  Cette idiot a intérêt à ne pas avoir eu la même idée »

Sur cette pensée, le blondinet se mit en route vers sa destination. Le regard droit devant, sans se retourner, sans jamais penser à cet imbécile de Sakurako...enfin si juste un peu. Il marchait une glace à la fraise dans les mains et oui, ce n'est pas parce qu'il évitait quelqu'un qu'il devait absolument se priver d'une glace par ci ou par là. Dégustant sa glace petit à petit sur le chemin, l'étudiant d'Eiri arriva finalement à destination. Il était arrivé à un endroit où il n'aurait jamais cru qu'il viendrait ici que pour autre chose que son fidèle Shonen Jump, l'adolescent se trouvait en face d'un book-on...personne ne le connaissant penserait à le trouver ici sauf s'il tente de le chercher là où il ne voudrait pas être. Terminant sa glace à la fraise, il entra dans le magasin.

«  Maintenant il faut trouver un livre qui pourrait faire passer le temps sans être trop ennuyant. »

Sans plus attendre l'adolescent se dirigea vers le rayon informatique pour prendre un livre sur comment « Programmer en C pour les nuls », c'était quelque chose qui l'intéressait un tout petit peu et qui pouvait servir de distraction s'il s'ennuie chez lui. Il avait déjà décidé d'en prendre un, mais a toujours oublié ou eu la flemme d'aller en chercher donc maintenant qu'il est là autant le prendre. Toutefois, ce n'était pas vraiment ce qu'il cherchait, il se remit à longer les rayons de long en large, en espérant trouver quelque chose qui puisse l'intéresser. Il y avait bien quelques domaines qu'il aimait dans la littérature comme les romans policiers.

« …J’ai lu une bonne partie des romans de Canon Doyle sur Holmes, je devrais peut-être chercher ailleurs. »

En étant jeune, il avait pour occupation de lire une tonne d'histoire sur Sherlock Holmes, sa nounou lui avait fait lire le premier tome histoire de le calmer et même si à l'époque il n'avait pas tous compris, il avait beaucoup aimé. Peut-être qu'il serait mieux de rester dans ce thème, il ne se voyait pas vraiment commencé à lire des histoires fantastiques ou encore d'horreur, même s'il n'avait pas vraiment d'idée sur quoi choisir et qu'il ne cessait de tourner en rond. D'ailleurs il n'avait jamais vraiment lu les nouvelles sur Arsène lupin, en voilà un qui pourrait être intéressant. L'adolescent se mit à chercher les nouvelles policières jusqu'à ce que son regard se pose sur cette chevelure dorée, au tout début il avait même pensé qu'il s'agissait de sa Sempai : Naru Komao. Toutefois, après que son regard se soit posé sur l'individu, elle était beaucoup trop grande et former pour que ce soit Komao sempai....

« C’est qui ça… ? »

Déclara-t-il à voix basse en ayant laissé échapper sa pensée. Ce n’était pas tous les jours qu’il voyait quelqu’un avec des cheveux blonds dans la rue en dehors de sa classe.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shokuhou Misaki

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 22/01/2016

MessageSujet: Re: La rencontre des blondinets ! Tu es...Shoukuhou Misaki ?!!   Mar 27 Déc - 18:46

Pour des raisons indépendantes de sa volonté, votre narrateur favori se trouve actuellement dans l’incapacité d’exercer sa fonction principale et se voit donc forcer de laisser la direction de la lecture à Shokuhou Misaki. En s’excusant pour la gêne occasionnée.

* CHAMPAGNE ! *


Bref, trêve de balivernes et de champagnes, Noël est passé pour vous aussi je crois, et Nouvel An arrive alors, au boulot.

L’après-midi commençait plutôt pas trop mal, avec une amie à moi nous avions décidé de fuir les caméras et autres fans pour nous réfugier dans un salon de thé avant de profiter des magasins. Il fallait dire qu’il était encore plus compliqué pour elle que pour moi que d’avoir un instant de tranquillité : j’étais peut-être l’un des sept Level 5 de toute l’Académie scolaire, mais avec mes capacités il n’était guère difficile de me débarrasser des gêneurs. Elle, de son côté, était une starlette dont le nom était connu à travers toutes les îles du Soleil Levant, et elle n’avait pas de pouvoir particulier pour repousser ses fans.

Portant la dernière gorgée d’un thé Oolong parfumé à la menthe et au poivre à mes lèvres, je réfléchissais à ce que l’on pourrait faire de l’après-midi, hésitant sur la marche à suivre. Les saveurs tantôt douces et fortes du thé étaient pour le moins prenante en bouche alors que je savourait ce dernier, le faisant tourner en bouche. Plusieurs choix s’offraient à nous, on pouvait aller s’enfermer dans un karaoké, faire la tournée des magasins et améliorer nos compétences de lèche vitrines ou bien encore aller faire un tour au parc pour flâner en regardant les grues s’envoler. Il y avait bien un livre qui m’intéressait mais…

« On pourrait aller faire un tour des papeteries du 7ème district, je suis sur qu’il doit bien y avoir un bouquin que tu cherches, non ?



- Hey, j’ai des talents psychiques, oublie pas… hé hé…

Non, j’avais presque oublier l’intuition incroyable dont Sayaka pouvait faire preuve. Cela défiait l’entendement de la voir encore et encore comprendre ce que désire ou ce que pensent les gens presque au mot près tout en sachant qu’elle n’a aucune capacité à lire les esprits. Un sourire sur mes lèvres, je posais la tasse en agréant à ses dires. Ainsi c’était décidé, nous allions faire les boutiques de livres.

Peut être serait-il également temps que je vous décrive la personne avec qui je me trouvais d’ailleurs. Maizono Sayaka est une jeune femme un peu plus âgée que moi, danseuse, chanteuse et compositrice, elle se distingue du lot par ses longs cheveux bleus et son sourire dont le naturel ne peut que surprendre. Elle portait actuellement une paire de lunette de soleil afin d’éviter qu’on ne la reconnaisse trop facilement, mais il ne fallait pas s’y tromper, n’importe qui la connaissant un minimum la reconnaitrait rapidement malgré tout. Sous ses dernières se trouvaient une paire d’yeux brillants comme des saphirs.

Au final, nos pas nous menèrent au Book-On, un endroit somme toute agréable où l’on ne s’attend pas à trouver un paparazzi. Il fallait dire qu’un objectif dépassant des étagères de livres aurait quelque chose de tellement hors du commun que n’importe qui le remarquerait de suite. D’ailleurs en parlant de bouquins en tout genre, je n’avais pas quelque chose à chercher moi ? Alors voyons… Histoire médiévale du Japon… Histoire de l’Art… Histoire contemporaine… Temps moderne… Politique… Relations interpersonnelles… Psychologie…

« Tiens, ça ressemble au genre de livre que tu aimerais lire ça, non ?

J’ai presque peur de regarder, non pas qu’elle aurait sorti un livre idiot pour me faire une mauvaise blague, mais plutôt qu’au contraire elle aurait trouver avant moi le titre que je cherchais pour me le présenter. Finalement mes yeux se tournèrent vers elle et un sourire désabusé se dessina sur mes lèvres quand je vis dans ses mains un ouvrage intitulé « Amnésie Elective Antérograde – Théories Neurologique ». Pourquoi déjà avais-je espérer que pour une fois son intuition l’aurait trompé ? Je soupirais, parfois il fallait savoir reconnaitre sa défaite devant des forces qui nous dépassent. Au moins n’allait-elle pas demander pourquoi ce genre de lecture m’intéressait…

- Oui, c’est cela que je cherchais… Toi et tes pouvoirs psy…
- Héhé… c’est sensé être de l’humour tu sais ?

Dis-je alors que mes mains se portèrent fébrilement au bouquin concerné. Un sourire se dessina sur mes lèvres, un peu d’espoir dans une mer de désespoir. Je ne me leurrais pas quand à ce que j’espérai trouver dans ce livre, mais j’’espérai quand même. Cela ne coutait pas grand-chose et ne pouvait pas faire de mal, n’est-ce pas ?

- D’ailleurs je crois que tu pas taper dans l’œil de quelqu’un…

Ajouta Sayaka avant de pointer quelqu’un du menton. Instinctivement, mes yeux en étoile suivirent son regard pour tomber sur une autre tête blonde : on me volait mon monopole cuteness ma parole ! Enfin, c’est une plaisanterie bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura

avatar

Messages : 236
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: La rencontre des blondinets ! Tu es...Shoukuhou Misaki ?!!   Jeu 5 Jan - 5:08

[HS : Et maintenant, au dodo  Sleep  Sleep ]

Alors qu’il venait de poser son regard sur l’adolescente aux cheveux blonds, il n’avait pas vraiment remarqué la personne à ses côtés. Une jeune femme un peu plus grande et possédant de longs cheveux bleus, elle lui disait quelques chose, mais Izayoi a tendance à avoir du mal à se rappeler des personnes qui sont célèbres qu’on lui a montré brièvement. Malheureusement ou heureusement pour lui, il n’est pas du genre à suivre l’actualité et toutes les histoires ou problèmes qui vont avec. A vrai dire même l’identité des stars ou encore qui avait chanté tel chanson, n’était pas quelque chose d’essentiel pour lui, ça pouvait être utile, mais il ne va pas aller jusqu’à chercher sur internet une image pour mettre une tête sur le nom. Il préfère sortir, glander, jouer, dormir, regarder la télé. Ainsi les lunettes ne l’aidaient pas du tout à la reconnaître, mais elle lui semblait vachement familière. Cela voulait dire qu’on devait lui en parler assez souvent, malgré tout ce n’était pas celle qui avait vraiment attiré son attention. Après un mouvement du menton de la jeune fille qui portait des lunettes dignes d’une stalkeuse ou d’un déguisement d’espionne très très très raté, l’adolescente aux formes généreuse et aux cheveux dorée se tourna vers Izayoi avec son regard étoilé.

L’adolescent leva légèrement le sourcil, il venait de se attraper en train de les regarder…elle allait surement se faire de mauvaises idées ou un truc dans le genre. Habituellement ça l’aurait plus ou moins gênés que l’on pense que c’est un pervers ou un truc comme ça, c’est un gentleman (qui aime les gros seins, mais un gentleman). Il a été entrainé par son professeur pour en être un, enfin plus ou moins, et il veut être connu comme un « Gentleman ». Toutefois ce n’était pas du tout l’intérêt principal et ça n’avait même rien à voir.

Quittant sa recherche de livre sur le voleur français, Izayoi monta sa main sur son menton tout en croisant les bras et en penchant légèrement la tête. Il n’arrivait toujours pas à savoir qui elle était et pourtant posséder des cheveux blonds était quelque choses d’assez anormal à la citée scolaire. Il ne pouvait pas se permettre de la fixer trop longtemps sinon ils allaient vraiment se faire des mauvaises idées et il risquait aussi d’avoir des problèmes. Décroisant ses bras le blondinet poussa un léger soupire avant de se diriger vers les deux mystérieuses personnes.

D’où pouvait-il connaître une personne aussi jolie et bien formé, enfin maintenant que ça avait piqué sa curiosité alors autant essayé d’élucidé le « mystère ». En parlant de mystère, mis à part l’identité de la beauté aux cheveux dorée, il se demandait pourquoi la personne avec elle portait des lunettes de soleil en octobre…et qui plus est dans un magasin remplit de livre…

« Une voleuse ? Non…c’est peu probable, mais alors pourquoi... »

Il savait qu’il serait préférable pour lui de se taire et de faire comme beaucoup, éviter le contact du regard pour ne pas avoir de problèmes. Toutefois, malgré le fait qu’il possède la tendance de ne pas garder sa langue dans sa poche en temps normal, il était aussi guidé par sa curiosité qui poussait à savoir la raison du « pourquoi ». Pourquoi il a l’impression de la connaitre ? Pourquoi elle porte des lunettes en octobre ? Ces deux questions qui ont piqué sa curiosité. C’est d’ailleurs ce qui l’avait perdu lorsqu’il avait tenté de visiter Strange pour le fun, c’était un élément chez lui qu’il avait encore du mal à contrôler, mais qu’il ne rejetait pas du tout.

Il arriva finalement face aux deux jeunes femmes, autrefois Izayoi aurait tenté d’en séduire au moins une, mais c’est quelqu’un de fidèle et puis il sait très bien ce qui risque d’arriver s’il venait à tenter quelque chose du genre et qu’elle l’apprenne : Instant death. Et puis actuellement, ce genre de choses n’était même pas présent dans son esprit, pas dans ce genre de situation. Il observa les deux jeunes femmes avant de finalement prendre la parole, pour éviter qu’un malaise ne prenne place, tout en regardant la blondinette.

« Euh…bonjour Onee-chan, pardon pour le dérangement, mais est-ce que tu serais une célébrité ou un truc dans le genre ?? Je sais que ça ressemble à une tentative de drague, mais cette question me trottine vraiment dans la tête et je me laisse souvent emportée par ma curiositée.  »

Oui, oui, vous avez bien entendu  « Onee-chan », c’était un choix purement instinctif, rien de plus. Et puis au vu des formes de la jeune adolescente, Izayoi avait déterminé qu’il était impossible qu’elle soit plus jeune que lui, ne serait-ce que de quelques mois. Dans son esprit, il se disait qu’elle devait avoir 1 ou 2 ans de plus qu’elle, peut-être même 3 ans ! Il était peu concevable qu’une jeune fille de 13-14 ans ou moins soit comme cela, ce serait étrange et ça ne semblait pas être une illusion d’où le fait qu’il a adopté le raisonnement le plus « logique pour lui » : elle est clairement plus vieille que lui.

Oui, la justification était peut-être en trop, mais il s’agit d’Izayoi…il dit ce qui lui passe par la tête, maintenant c’est à elle de le croire sur parole ou pas. Après c’est juste que ça lui était passé par la tête que la phrase qu’il avait choisi faisait vraiment tentative d’accostage et c’est surement dû aux bonnes vieilles manies qu’il a obtenu grâce à ses différentes tentatives dans le passé, mais aussi grâce aux enseignements sacrés de son professeur d’histoire.

Le blondinet se tourna ensuite vers la demoiselle qui était avec la blondinette, la regardant avec un air interrogateur, montrant son incompréhension. Les lunettes de soleil étaient vraiment perturbantes, pendant cette période, personne ne devrait en porter sans avoir une bonne raison. D’autant plus qu’elle n’était clairement pas aveugle vu que c’était elle qui l’avait remarqué en train de les regarder…à moins qu’elle ait un sixième sens, ce qui semble assez peu probable.

« Et…pourquoi portez-vous des lunettes de soleil en cette période... ? Ça vous rends assez suspect quand même, même si vous n’êtes pas une voleuse, ce n’est pas tout le monde qui va penser que ce n’est pas le cas..»

Il ne souhaitait pas l’accusé de quoique ce soit, mais il est vrai que ça rendait la jeune femme assez suspect quand même et ça ne l’étonnerait même pas si le patron ou un employé du magasin venait à la surveiller à quelques pas de manière assez discrète. Et même s’il ne pensait pas qu’elle était une voleuse, car il assumait qu’elle aurait au moins essayé de cacher sa couleur de cheveux, cela ne changeait pas le fait qu’elle souhaitait cacher son visage et cela montrait qu’elle cachait quelque chose. Surtout que certaine personne doivent être paranoïaque, donc ils doivent se demander pourquoi elle porte ceci. Ainsi Izayoi estimait qu’il posait une question totalement légitime, du moins de son point de vue, pas forcément celui des autres.

En effet comme il l’a dit, même si lui ne pense que c’est une voleuse, rien n’empêcherais les autres de le penser et de la surveiller à distance. Il abusait peut-être un peu, mais ça restait une possibilité.

D’un seul coup les sourcils d’Izayoi se levèrent légèrement avant de redescendre d’un seul coup, il venait de se rendre compte qu’il ne s’était même pas présenté aux deux jeunes filles avant de leur poser des questions. Sa curiosité a eu raison de lui et il avait complètement oublié ce détails, quel impolitesse ! Tant pis, plus qu’à attendre qu’elle se présente ou qu’elle lui demande de se présenter, ça revenait au même pour lui, enfin si elle décide de faire les présentations. Qui sait, elle allait peut-être l’envoyer balader pour être tranquille et ça ne l’étonnerais même pas, car ce serait plus ou moins naturelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rencontre des blondinets ! Tu es...Shoukuhou Misaki ?!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rencontre des blondinets ! Tu es...Shoukuhou Misaki ?!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux anniversaire Misaki-chan !!
» Misaki Tsukiyo
» Fan-Club de Yata Misaki
» Ishoni Asobi mashô. [pv Misaki]
» Une adorable poupée ou bien le diable ? =o [PV AYUMU]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: En dehors du Rp :: Corbeille-
Sauter vers: