Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anti-Skill reinforcement squad - Counterattack [Renka & Todoroki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shige Todoroki

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 19/05/2016

MessageSujet: Anti-Skill reinforcement squad - Counterattack [Renka & Todoroki]   Dim 5 Fév - 17:22


10 août 22 h 41 >> Une brèche de sécurité est détectée dans le District 12 de la Cité Scolaire. L'alerte automatique de la Cité se déclenche instantanément, sonnant le code orange dans toute la ville, indiquant donc qu'une infiltration de terroristes sur le territoire est possible. Le trafic entre l'intérieur et l’extérieur de la cité est instantanément bloqué et les citoyens évacués du périmètre de sécurité qui se met en place. Les moyens de défense de la Cité entrent en action, tandis que tout les membres d'Anti-Skill disponibles sont dépêchés sur les lieux pour repousser les assaillants.

10 août 23 h 02 >> Les échanges de tir entre les deux camps s’intensifie, et plusieurs blessés grave sont à déplorer du côté des forces de la Cité Académique. Même si les assaillants sont incapable de passer le périmètre de sécurité installé, ils maintiennent leurs positions dans le district, rendant le travail des forces spéciales plus difficile. Les tirs de sommations se changent en tirs à balles réelles, et les armes expérimentales létales et non létales sont enfin autorisées. Après un temps, une requête d'en haut demande d'urgence l'état de la situation à la branche 10, la première à avoir été dépêchée sur les lieux et la plus avancée dans la zone de combat. En effet, la Cité Scolaire attends un topo de la situation sur place afin d'envoyer les HsAFH-11, des drones aériens autoguidés.

10 août 23 h 30 >> Aucune réponse n'est donnée de la part de l'escouade 10, tandis que les branches d'Anti-Skill 50, 40 et 42 en standby dans la ville, sont dépêchées sur le théâtre d'opération. Sans une réponse dans les deux heures de la part du transmetteur de l'escouade 10, le Centre de contrôle de la préservation et de la supériorité aérienne de la Cité Académique déclenchera les HsAFH-11 au dessus de la zone munit de munitions incendiaires afin d'éradiquer les menaces détectées, même si elles pourraient être repoussées sans dégâts collatéraux par les forces armées une fois l'équipe de renfort tactique sur le terrain. En clair, le but des escouades dépêchées sur le terrain est de prêter main forte aux troupes sur places pour repousser l'adversaire, ainsi que récupérer le transmetteur de l'escouade 10 après l'avoir épaulée.



Renjirō Todoroki coupa la transmission sonore de la radio qu'il tenait à une main dans le fourgon d'Anti-Skill dans lequel il se trouvait. La main serrée sur la poignée au plafond, il baissa finalement la main qui brandissait la radio, restant droit malgré les quelques soubresauts du véhicule sur sa route. Il regarda les quatre autres membres de la branche 41 assis sur les banquettes de la voiture, chacun commença de son côté à se préparer en serrant les lanières de leurs gilets par balles, épaulettes, coudières et jambières. Shige Todoroki, le frère cadet de Renjirō, était le premier en partant de la gauche, suivit de Danzo juste à côté, ses cheveux blonds se détachant de son visage un peu crispé.

De l'autre côté se trouvait respectivement la seule membre féminine du groupe Nishimura Renka, l'australo-japonaise aux cheveux encore plus clairs que ceux de Danzo, qui était assise juste à côté du dernier membre du groupe Buichi, dont la tête entière et le visage était masqué par un casque d'intervention intégrale à la visière opaque, sûrement plus ou moins totalement imperméable aux balles de fusil mitrailleurs. Le chef de l'escouade aux cheveux courts d'un brun identique à celui de Todoroki rangea la radio dans son dos avant de tousser légèrement pour prendre la parole.

« Bien, je pense que les informations des troupes sur places ont été assez claires. Notre mission est d'épauler nos alliés sur le terrain en repoussant les intrus. On servira surtout de troupe d'infanterie pour que les escouades 50 et 40 atteignent le transmetteur, comme on possède la meilleure puissance de feu. On leur ouvre le passage et on libère la voie. Vous suivez les ordres et vous fonctionner en groupe, et tout glissera tout seul. L'important, c'est de ne pas nous écarter du chemin. Je fais l'appel une dernière fois selon la procédure et on se tient prêt à sortir du véhicule. »

« Danzo ? »

« Hm, présent. »

« Buichi ? »

« Présent. »

« Todoroki ? »

« Présent ! »

« Renka ? »

« Ouais. »

Le véhicule se stoppa dans sa course et s’arrêta totalement, faisant balancer presque imperceptiblement Renjirō d’avant en arrière. Il se retourna alors que les portes du fourgon s’ouvraient, et déclencha le bouton d’une télécommande. Les deux caissons rectangulaires au fond du fourgon se mirent à laisser entendre un long cliquetis mécanique avant de s’ouvrir en laissant entrevoir leurs contenus, visiblement des armes high-tech expériementales faites dans la Cité Scolaire. L’une étant un long fusil sniper de précision, l’autre est, au contraire, semblable à un imposant fusil à pompe.

« Voilà exceptionnellement les deux « atouts » de la branche 41. Buichi, Renka ? Economisez les munitions. »

Le membre d’Anti-Skill portant un casque à visière opaque baissé s’avançant à l’appel de son nom et se leva de la banquette. Il s’approcha du caisson contenant le fusil sniper et le plaça dans dos en accrochant la lanière à son épaule. Renjirō s’approcha ensuite de Renka et lui tendit le fusil à pompe, qu’elle s’empressa de récupérer, une arme qu’elle avait visiblement déjà eut en main.

« Comment ça se fait qu’on y ai accès, d’ailleurs ? Je croyais que c’était que pour les ocassions spéciales. »

« C’est une occasion spéciale. Le tout sera de ne pas en abuser. On connaît leurs potentiels d’efficacité, mais on ne doit pas se permettre de faire trop de vagues et d’éloigner les évènements de l’objectif principal. Comme je l’ai déjà dit, on reste dans les rails. Bon, c’est parti, on se met en mouvement. »

Le groupe entier se saisit des MP5 accrochés au parois du fourgon et les prirent en main en se mettant à la suite du chef d’escouade, occupé à régler le casque de transmission sur sa tête.  L’escouade 41 sorti du véhicule pour poser pied à terre au milieu du district 12, en plein centre du périmètre de sécurité. Une dizaine de fourgons étaient déjà sur place aux milieu des bâtiments, et de multiples robots de sécurités quadrillaient la zone suivit de formation d’Anti-Skills s‘échappant d’autres véhicules fraîchements arrivés. Les batiments du district étaient étrangement calme, ne laissant entendre qu’un bruit lointain d’échange de tirs.

Todoroki pris un instant pour vider une boisson énergisante dans sa gorge en continuant à courir, sur laquelle on pouvait lire des phrases extravagantes comme « 200% énérgétique survitaminé », « Développement de la forme physique et de la virilité naturelle » ou encore « Accélération des capacités d’endurance durant 48 heures ». Danzo grimaça en même temps que, sûrement, la moitié du reste de l’unité en le voyant vider une telle atrocité dans son ventre.

«Aaaahk, bon sang, comment tu peux boire un truc pareil, Todoroki ? »

« Son efficacité est prouvée scientifiquement ! Et puis, un homme se doit d’avoir une endurance physique et une énergie abondante pour tout les efforts de la journée ! Tout les hommes virils devraient le savoir, d'ailleurs je te conseille la marque, Danzo. »

Celui-ci tenta de faire disparaître la vision de Todoroki lui montrant son pouce en souriant à pleine dents en se cachant derrière sa main, tout en se maudissant d’avoir posé la question. Renjirō pris un petit moment pour échanger avec un autre chef d’escouade avant d’ordonner à sa branche de suivre l’une des équipes fonçant dans la zone en formation serrée. Renjirō et Renka ouvraient la marche tandis que Danzo et Todoroki se trouvaient dans le centre de la file et Buichi, portant toujours son imposant fusil sniper dans son dos, fermait la formation.

Le groupe s’engouffra dans un bâtiment à la suite de l’escouade 40, avant que le chef de celle-ci ne fasse signe à Renjirō de prendre de l’autre côté. Les deux groupes se séparèrent, l’unité 40 prenant le côté gauche de l’immeuble tandis que l’unité 41 dirigée par Shige Renjirō se déplaçait elle du côté droit en montant les escaliers. Renjirō leva un bras pour sommer à sa suite de s’arrêter, avant de s’adosser à un mur avant la bifurcation de celui-ci, chargeant son fusil mitrailleur.

« Un groupe de terroristes s’est reclu ici, visblement ils ont été séparés du reste de leurs troupes grace à nos frappes ciblées. Mais ils donnent des problèmes à cause de leurs poste bien placé en hauteur, ils ont visiblement des armes de précision. On va s’occuper de les mettre hors d’état de nuire avant de continuer à avancer. Danzo, Renka, Todoroki, vous ouvrez la voie en utilisant le High Velocity Pump, histoire de les disperser. On vous couvrira de l’arrière avec le Micro Shooter de Buichi et on laisse l’unité 40 les intercepter. Allez, en formation ! »

Todoroki hocha la tête avant de se charger de préparer son arme lui aussi, passant un instant en revu l’arme que portait Renka. L’immense fusil à pompe semblait être une arme de corps à corps totalement imprécise et grossière, mais il savait bien qu’on ne pouvait pas totalement se fier à son apparence. Si l’arme de la jeune femme ressemblait à un simple fusil à pompe, son efficacité n’était pas à prouver. Au final, la seule mission de Todoroki était de prêter main forte à Renka de manière à ce qu’elle puisse user de l’arme. Il inclina la tête en direction de son frère et s’élança dans le virage avant de s’arrêter derrière un pilier de béton.

On pouvait voir, à dix mètres derrière, les terroristes, au moins dix, dont deux d’entre eux étaient armés et semblaient viser en direction du sol. Ils semblait en vrai situation de crise pendant que l’un d’eux criait dans sa radio qu’il ne pourrait pas tenir encore longtemps leurs position. Todoroki échangea un regard vers ses deux coéquipiers avant de courir vers un autre pilier pour s’y adosser suivit de près par Danzo, le duo se mettant à retirer les boucliers anti-émeute dans leur dos. Après un signe de la main de Danzo, les deux hommes se levèrent en brandissant leurs bouclier, après avoir tiré une salve volontairement imprécise dans la direction des terroristes, les faisant se retourner instantanément pour arroser les boucliers brandit de tirs qui se répercutaient dessus sans y laisser la moindre trace.

« Nkhhh, bordel ! Ils sont dans le bâtiment ! Arrossez-les ! »


« Renka, à toi de jouer, on les disperse ! »

Un puissant tir venant de l'arrière qui vrilla dans l'air avec une vitesse incroyable fit voler en éclat un morceau d'un des piliers en béton du côté des terroristes, faisant pleuvoir sur eux une pluie de petit gravas et de poussière les obligeant à se déplacer de façon irrégulière, tout en les empêchant de viser clairement sur l'unité formée par Todoroki, Danzo et Renka. Danzo posa son bouclier à terre et se plaça à côté de Todoroki pour être protégé des tirs aléatoire de l'adversaire, tirant une salve de balle avec son fusil mitrailleur pour faire prendre couvert à la moitié d'entre eux, laissant l'autre moitié, désordonnée, tourner le dos à Nishimura Renka -qui s'était pendant ce temps déplacée de pilier en pilier- et à ses deux canons plantés dans leurs direction.


Dernière édition par Todoroki Shige le Dim 6 Aoû - 23:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renka Nishimura

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/11/2016

MessageSujet: Re: Anti-Skill reinforcement squad - Counterattack [Renka & Todoroki]   Sam 18 Fév - 18:24

Le fourgon dans lequel se trouvait la branche 41 d’antiskill tremblait légèrement, ses moteurs produisant un bruit fort puisque poussés à fond. Renka gardait les yeux rivés sur le plafond tandis qu’elle était ballotée au gré des mouvements du véhicule qui, autant que possible, mordait sur les trottoirs et prenait les virages à pleine vitesse pour arriver aussi vite que possible sur les lieux de l’intervention. Aujourd’hui c’était sur les lieux d’une fusillade que l’équipe était envoyée, et pas simplement un gang quelconque de skill-outs ou un braquage qui aurait mal tourné, mais bel et bien un combat armé entre deux forces de combat entraînées. La jeune femme se demandait quel genre de négligence de la part des dirigeants de la cité avait bien pu mener à une telle situation. Des terroristes infiltrés si profondément au cœur de la cité ne devrait normalement pas être possible, enfin tout système de sécurité a ses failles après tout.

L’opération était simple : il fallait aider les autres branches à avancer en terrain ennemi et retrouver aussi vite que possible le transmetteur de la branche 10 qui avait cessé d’émettre il y a plusieurs minutes déjà et ce afin de permettre de finir le combat sans lancer une frappe plus générale avec les drones HsAFH-11, évitant par la même un certain nombre de dégâts collatéraux. Le principe était simple mais la pratique ne le serait pas du tout. Le nombre d’ennemis était inconnu, leur position exacte aussi et il était possible qu’ils aient profité du temps avant l’arrivée de la première équipe d’antiskill pour prendre des otages. Renka se sentait excitée par cette opération bien que dangereuse, aimant ce genre de situation compliquées. Elle aimait ces moments éprouvant le sang-froid de chacun et permettant en plus de faire ce pour quoi elle avait toujours été destinée : se battre.

Le fait que les armes expérimentales aient été autorisées ne faisait qu’accentuer d’une part son appréhension mais aussi son excitation. Peut-être pourrait-elle manier une de ces armes si puissantes en situation réelle et voir un peu l’avantage que cela allait leur donner sur le terrain. Elle fut soudain coupée dans sa réflexion par Renjirō Shige, leur chef d’équipe qui avait posé la radio pour leur faire un dernier topo de la situation avant qu’ils ne soient enfin lâchés dans l’action.

« Bien, je pense que les informations des troupes sur places ont été assez claires. Notre mission est d'épauler nos alliés sur le terrain en repoussant les intrus. On servira surtout de troupe d'infanterie pour que les escouades 50 et 40 atteignent le transmetteur, comme on possède la meilleure puissance de feu. On leur ouvre le passage et on libère la voie. Vous suivez les ordres et vous fonctionner en groupe, et tout glissera tout seul. L'important, c'est de ne pas nous écarter du chemin. Je fais l'appel une dernière fois selon la procédure et on se tient prêt à sortir du véhicule. »

Il enchaîna en faisant l’appel, Renka répondant un simple « Ouais. » à l’appel de son nom, occupée à faire un check-up complet de l’équipement qu’elle avait déjà sur elle lorsque le fourgon s’arrêta soudain. Elle observa le fond du fourgon tandis qu’il déployait les deux armes expérimentales dont ils allaient pouvoir se servir : un fusil de sniper et son fusil à pompe HVP-1, une petite merveille convenant à tous types de situations ou presque.

« Voilà exceptionnellement les deux « atouts » de la branche 41. Buichi, Renka ? Economisez les munitions. » dit Renjirō, venant lui donner le fusil à pompe directement qu’elle s’empressa de prendre, le gardant en mains et éprouvant rapidement son poids.

Cette arme était fascinante, utilisable de façon létale ou non, elle était capable de déployer une puissance telle qu’elle pouvait servir à disperser une foule proche ou briser facilement un couvert lors d’un affrontement. Elle permettait de renverser une situation de désavantage en empêchant les adversaires de se regrouper et en provoquant assez facilement la panique dans leurs rangs.

Renka attrapa une boite de cartouches pour son fusil qu’elle vida dans les différentes poches de son gilet afin d’en avoir un certain nombre d’avance, le mode « suppression » de l’arme en ayant besoin. Une fois sortie du fourgon, elle fit un rapide tour de ce qui se trouvait autour d’elle. Le nombre de fourgon ne laissait aucun doute quant à la violence des affrontements sur le champ de bataille et cela allait être compliqué d’avancer véritablement sans finir par se faire encercler, il faudrait la jouer fine et bien nettoyer tous les endroits où pouvaient se trouver des ennemis postés en embuscade.

La jeune femme ne prêta pas attention à la brève discussion sur cette ignoble boisson que venait de boire son coéquipier, se contentant d’une brève grimace pour aller ouvrir la marche aux côtés de Renjirō, ordonnant de suivre une autre équipe qui allait s’enfoncer hors de la zone de sécurité. Ils entrèrent dans un bâtiment et commencèrent à se déplacer plus doucement, à l’affut d’un quelconque mouvement hostile, se séparant de l’équipe 40 qui prit par la gauche pour, eux, se diriger vers des escaliers sur la droite.

Ça y est, ça pouvait commencer. Une fois en haut, Renka vit un groupe de cibles visiblement trop occupées à hurler qu’ils voulaient se tirer d’ici plutôt que de vérifier que personne ne leur arrivait dessus pour venir les exécuter avant qu’ils ne puissent s’en aller. Elle resta en retrait tandis que Todoroki et Danzo avançaient pour pouvoir déployer leurs boucliers anti-émeutes et attirer l’attention des terroristes qui ne manqueraient pas d’arroser toute la zone de tirs dès qu’ils se sentiraient en danger. Le cœur de Renka accéléra et elle sentit le temps ralentir au fur et à mesure que son adrénaline montait. Ses deux coéquipiers étaient assez avancés, c’était le moment. Ils déployèrent leurs boucliers en tirant une petite salve en direction des ennemis histoire de les faire se concentrer sur eux.

« Renka, à toi de jouer, on les disperse ! »

Elle ne se fit pas attendre. L’avantage du fusil à pompe -autre que sa puissance impressionnante- était le fait qu’il pousse assez violemment toute personne se trouvant à un mètre environ de la trajectoire du tir. L’endroit qu’elle devait viser était donc clair et elle sortit un instant de sa couverture pour tirer en plein milieu de la position ennemie, ne touchant personne mais en faisant reculer deux dont un tomba au sol à cause de la force du tir. Ça y est, la panique. N’ayant pas le temps de planifier une contre-attaque, chaque soldat d’en face était donc livré à son jugement et ils agissaient désormais chacun pour leur propre survie plutôt que comme une équipe, simplifiant donc la tâche des attaquants.

Renka profita de la confusion pour se déplacer encore d’un pilier à l’autre pour se placer sur le flanc de la formation ennemie, en voyant une partie cachée et n’osant plus sortir de peur de se prendre un tir de la part de Todoroki ou de Danzo tandis que l’autre courrait dans tous les sens, cherchant un moyen plus efficace de se cacher. Actionnant la pompe de son lourd fusil, Renka le porta à son épaule et visa rapidement celui qu’elle avait pris pour cible, le touchant à l’épaule ce qui suffirait largement à le neutraliser vu le force qu’il venait de se prendre, lui arrachant pratiquement le bras. Le tir continua sa route, faisant tomber un autre soldat au sol que Renka acheva rapidement avant de devoir se mettre à nouveau à couvert pour ne pas se prendre les tirs de représailles envoyés par ceux qui restaient encore en vie.

Ils n’étaient pas coordonnés et tiraient tous en même temps, permettant donc à Renka d’attendre un petit moment de flottement -lorsqu’ils durent recharger- pour leur tirer une nouvelle fois dessus, forçant un autre soldat à se déplacer en voyant ce qui lui servait de cachette exploser, se retrouvant finalement abattu non pas par Renka mais par un de ses coéquipiers qui arrosait généreusement la zone de tir sans discontinuer.

*Ça fait trois. Mais c’est maintenant que ça va commencer à devenir plus compliqué* pensa-t-elle, attendant une nouvelle ouverture pour tirer encore dans le tas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shige Todoroki

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 19/05/2016

MessageSujet: Re: Anti-Skill reinforcement squad - Counterattack [Renka & Todoroki]   Mer 8 Mar - 7:59

« Bon sang, quelle puissance de feu ! »

Todoroki ferma un œil en ressentant d’ici l’onde de choc des tirs de Renka, venant jusqu’à faire vibrer son bouclier en plus de générer de véritables coups d’éclats sonores résonnant entre les piliers du batiment. Les tirs des terroristes ne venaient même plus frapper contre le bouclier de Todoroki et de Danzo, ils semblait maintenant tout simplement tirer n’importe où pour tenter d’obliger la troupe de combat d’élites qu’ils pensaient arriver sur les lieux, alors qu’il n’y avait que Renka d’avancée de leurs côtés.

« C’est surtout la personne qui l’utilise… Enfin, on y va ! »

Danzo se leva et recharga son fusil d’assaut, suivant Todoroki en restant derrière son imposant bouclier. Un tir violent contre le bouclier obliga le duo à se remettre à demi-derrière un pilier afin de reprendre un temps de pause. Un nouveau tir du fusil à pompe de Renka fit remuer la structure en arrosant un mur de rouge, provoquant une nouvelle pluie de tirs dans sa direction. Danzo attendit qu’ils se mettent à recharger pour se plaçer de l’autre côté du pilier et mettre son MP5 en joue en tirant sans s’arrêter, faisant s’écrouler un terroriste au sol après que sa barricade fut réduite en miette par le fusil de Nishimura.

Au moment où Todoroki et Danzo allaient dire quelque chose, un objet rond roula dans leur direction, visiblement une grenade perdue par un des tireurs abatues. L’objet explosa juste au moment ou Todoroki levait son bouclier, provoquant une lourde onde de choc et de la fumée autour de leur pilier. Avant que Danzo ne puisse reprendre ses esprits, le sol se déroba sous ses pieds et il tomba en direction de l’étage en dessous à plusieurs mètres. Une main se referma sur son poignet, tandis que Todoroki fut tiré en direction de la chute avant d’arriver à la freiner totalement, un pied sur le pilier et l’autre le genou relevé pour envoyer tout son poids en arrière.

« Wow, c’est pas le moment de tomber ! »

« Hkk… Merci, mais si t’avais placé ton putain de bouclier avant ça serait pas arrivé…  »

Todoroki aida Danzo à sortir de la faille en le tirant en arrière, avant que le duo ne se plaque de nouveau derrière le pilier fragilisé. Visiblement, le bâtiment qui devait être au départ une sorte de bibliothèque multimédia n’avait pas résisté aux multiples assauts des tirs des terroristes, ceux d’Anti-Skill et des puissantes vibrations du fusil à pompe de Nishimura. Mais Danzo tourna de nouveau légèrement la tête pour voir que les septs terroristes restant commençaient à plier bagage. Trois tireurs les mieux armés semblaient avancer en direction de Renka après avoir reçu un signe de quatre autres combattants qui essayaient visiblement de quitter la zone, l’un d’eux munit d’une radio et un autre d’un fusil de précision.

« Mince, ils se barrent ! Où est l’escouade 40 ? »

Un tir du Micro Shooter loin derrière détruisit la radio de l’homme qui semblait être le leader de la troupe qui prenaient la fuite, avant qu’une salve de tirs ne viennent totalement couper court à leur tentative. Les loups appelés avaient répondus à l’appel et la branche 40 venait de sortir de l’autre sortie que les terroristes allaient s’apprêter à utiliser. Trois blessés tombèrent au sol tandis qu’un autre réussit à obliger l’autre branche d’Anti-Skill à se remettre à couvert, celui-ci venant rejoindre la barricade des trois autres dans un coin de caisses et le grand pilier. La radio de tout les membres de l’escouade 41 se mit à grésiller.

{{ Ici l’escouade 40, on est sur le terrain ! On leur à bloqué les deux sorties et on en a abattu trois ! On a plus qu’à les prendre en tenaille ! }}

{{ Un instant Higashida, on a encore Nishimura sur le terrain, il faut qu’on la sorte d’abord de là avant qu’on referme nos formations. }}

Soudain, une salve de tir fit exploser les vitres devant la barricade de l’escouade 40 et une balle transperça un mur pour venir toucher un des membres d’Anti-Skill. Ce n’était cependant pas un des trois terroristes avancés vers Renka mais bien l’un des tireurs blessé par les membres de l’escouade 40. Malgré avoir été cloué au sol par les tirs l’ayant touché à la jambe, il avait tout de même réussit à lever son fusil mitrailleur pour viser dans leurs directions.

{ Ici Higashida, un des nôtres a été blessé gravement à l’épaule, on va devoir le rapatrier ! J’en ai deux qui vont partir, mais on reste de notre côté en bloquant l’issu avec Kaiyō et les autres ! }}

{{ Reçu Higashida, tenez vos positions et faites attention, on va refermer nous même la tenaille et rejoindre Nishimura. Buichi, avec moi, Todoroki,Danzo et Renka libérez-nous le terrain ! }}

Todoroki souffla lentement sans écouter les protestations de Danzo qui avait pris soin de couper un instant la communication avec Renjiro pour grogner son mécontentement. Il passa la main dans son dos et en sorti la boisson énergisante qu’il finassa d’une traite, essuyant sa bouche d’un revers de main avant de la lancer en direction des terroristes. L’attention de l’un d’entre eux fut prise par le projectile et il se mit à tirer en direction du pilier en mauvais état qui servait de barricade principale à Todoroki et Danzo.

« C’est bon tu l’as, mais il est tout seul. Les trois autres doivent être sur Renka. Je vais lui prêter main forte, couvre-moi ! »

« Hein ? Tu vas avancer tout seul ? Mais t’es complètement timbré ou quoi, c’est de l’alcool dans ta putain de gourde, Shige ? Ou peut-être que tu veux un rencard avec les mitraillettes des terroristes ? »

« Je serais pas tout seul puisque tu vas me couvrir. »

Un sourire étincelant de Todoroki obligea Danzo à se couvrir le visage, avant que celui-ci ne se plaque contre le béton, attende un temps que les tirs se répercutant sur le pilier s’arrêtent pour qu’il puisse se tourner sur le côté et abattre le dernier terroriste de ce côté-ci. Il grogna en voyant Todoroki avancer du côté de la dernière position de Renka avec son imposant bouclier et son pistolet semi-automatique. Et en effet, les trois terroristes munis de fusil mitrailleurs fonçaient en direction de la dernière position de Renka, visiblement avec une puissante envie d’en finir avec elle. Alors que l’un d’eux leva sa mitraillette, le tir du pistolet de Todoroki frappa un mur non loin d’eux, les faisant se retourner aussitôt pour arroser le bouclier de Todoroki en l’obligeant à s’arrêter de marcher sous la force des tirs.

« Hkk- Un petit coup de main ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renka Nishimura

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/11/2016

MessageSujet: Re: Anti-Skill reinforcement squad - Counterattack [Renka & Todoroki]   Dim 12 Mar - 5:24

Le combat battait son plein et les bruits de tirs venant des deux camps ne s’arrêtaient jamais, chacun des deux groupes répliquant dès que l’autre avait terminé de vider ses chargeurs. Le nombre de terroristes avait rapidement été ramené à égalité avec celui des membres de l’équipe d’assaillants qui était venue pour les déloger avec tout l’équipement nécessaire. Renka ne faisait pas tellement attention au reste de son équipe, elle savait qu’ils se débrouilleraient très bien, Danzo et Todoroki pouvant se montrer vraiment efficaces ensembles et la situation tournait clairement à leur avantage. Elle s’apprêta à sortir de sa position pour tirer quand elle fut interrompue par un énorme bruit suivit de quelques secousses qui auraient pu la déséquilibrer si elle ne s’était pas stoppée. Reprenant ses esprits elle se pencha légèrement pour tenter d’avoir un visuel sur ses deux équipiers qui venaient visiblement de se prendre une grenade qui pouvait se montrer particulièrement efficace dans ce genre de situations.

Le silence qui avait suivi l’explosion fut coupé par les voix des deux autres qui avaient visiblement survécu et semblaient en bonne santé. Rassurée, elle se remit en position pour finalement se rendre compte que trois des sept gars qui restaient avaient décidé de s’approcher pour venir la déloger tandis que les autres semblaient s’enfuir pour finalement être cueillis par l’escouade 40 qui faisait enfin son entrée triomphale.

-« Et merde, quelle conne » laissa échapper Renka entre ses dents serrées tandis qu’elle était coincée, ne pouvant pas espérer sortir face à trois personnes sans se faire abattre aussitôt.

{{ Ici l’escouade 40, on est sur le terrain ! On leur a bloqué les deux sorties et on en a abattu trois ! On a plus qu’à les prendre en tenaille ! }}

{{ Un instant Higashida, on a encore Nishimura sur le terrain, il faut qu’on la sorte d’abord de là avant qu’on referme nos formations. }}

La membre d’antiskill continua d’écouter la radio tout en attendant que le premier des trois hommes qui approchaient vers elle n’ose à peine dépasser du pilier pour venir l’abattre d’un coup, espérant peut-être décourager les deux autres. Elle pensait bien s’en sortir mais un coup de main ne serait effectivement pas de trop pour le coup. La 40ème avait bien choisi son moment pour arriver.
C’est à ce moment-là qu’une nouvelle salve de tirs retentit suivie d’un cri.

{ Ici Higashida, un des nôtres a été blessé gravement à l’épaule, on va devoir le rapatrier ! J’en ai deux qui vont partir, mais on reste de notre côté en bloquant l’issu avec Kaiyō et les autres ! }}

{{ Reçu Higashida, tenez vos positions et faites attention, on va refermer nous même la tenaille et rejoindre Nishimura. Buichi, avec moi, Todoroki,Danzo et Renka libérez-nous le terrain ! }}

Elle ne répondit pas à la radio sur le moment, ne voulant pas donner l’idée à ses trois assaillants de passer à l’action directement et tous ensemble. Il ne restait plus beaucoup d’ennemis, tout irait bien si ils la jouaient correctement. Renka observa une nouvelle fois les possibilités de mouvement qu’elle avait mais elle se trouvait dans le coin de la pièce. Le prochain pilier était trop éloigné et les terroristes s’étaient finalement avancés pratiquement au niveau du sien. Ils avaient accéléré la cadence et avaient visiblement envie d’en découdre avec elle, peut-être pour venger ceux qu’elle avait abattu ou peut-être parce que son arme avait particulièrement marqué leurs esprits. Elle vit le canon d’un pistolet mitrailleur dépasser à côté d’elle et elle déglutit en se concentrant au maximum, se préparant à bondir de derrière sa couverture dans l’espoir d’abattre ses trois adversaires avant qu’ils n’aient le temps de réagir.

Le canon se leva doucement. « Encore un peu… » se dit Renka, tendue, à l’affut du moindre mouvement de celui qui s’avançait lors qu’elle fut interrompue par le bruit d’un simple pistolet qui semblait tirer dans sa direction. Vu la vitesse à laquelle l’arme du terroriste disparut à nouveau derrière le pilier, c’était un membre d’antiskill qui avait décidé de venir lui porter assistance. Les pistolets mitrailleurs des trois terroristes crachèrent des balles à une cadence élevée, produisant un son terrible lorsque ces dernières venaient s’écraser contre le bouclier de Todoroki, l’empêchant de faire le moindre mouvement.

« Hkk- Un petit coup de main ? » dit-il, sous le feu de l’ennemi.

Un sourire en coin, Renka sortir soudain de derrière sa couverture et pointa le bout de son canon vers le dos de la cible la plus proche, faisant bien attention de ne pas diriger le tir vers son collègue. Son sourire s’élargit légèrement lors qu’elle pressa la détente, sentant les vibrations du fusil qui s’amplifiaient petit à petit, l'arme préparant en un instant un tir meurtrier d’une puissance incroyable. Elle n’avait jamais tiré à bout portant sur quelqu’un avec le mode létal de son arme et la force de recul qu’elle prit dans l’épaule lui arracha finalement une grimace de douleur tandis qu’elle actionnait la pompe pour tirer un deuxième coup.

Le tir était partit tout droit sans même se préoccuper du pauvre gars qui venait de perdre la moitié de son torse, éjecté vers la droite ni de celui qui était éjecté dans l’autre sens par la poussée produite par le projectile. Le temps que les deux tombent au sol, Renka avait profité que le troisième soit un peu déstabilisé pour venir lui mettre un coup de crosse en plein visage, venant ensuite attraper l’arme du terroriste pour s’assurer qu’il ne la pointe pas sur elle. Elle tira alors vivement sur ladite arme pour ramener l’homme sur elle, tiré par la lanière de son arme, et le faire lâcher le fusil. Elle recula d’un pas et, ne pouvant pas mettre son fusil à l’épaule, elle agrippa la poignée de son fusil, vint plaquer la crosse de son arme sur le pilier derrière elle, levant le canon vers le buste de l’ennemi avant d’appuyer sur la gâchette, le canon assez levé pour ne pas risquer de toucher autre chose que le plafond.

Tandis que le dernier soldat ennemi s’écrasait au sol quelques mètres plus loin, Renka se détendit un peu et prit son fusil à une main, faisant quelques pas vers Todoroki -un sourire de satisfaction un peu malsain au vu des circonstances- sur les lèvres.

-« Eh ben, même quand tu viens m’aider faut quand même que je te sauve la mise. » dit-elle en continuant d’approcher de lui.

Elle fit deux pas lors qu’une force la poussa violemment en avant, comme si quelque chose de fin venait la pousser très fort dans le dos, la faisant basculer en avant et finalement tomber au sol avec force tandis qu’elle entendait le bruit du tir qui venait de la saisir dans le dos. Elle tourna légèrement la tête une fois au sol, un flash lumineux dans sa vision l’empêchant presque totalement de voir ce qu’il y avait devant elle. Elle put cependant voir l’un des trois terroristes, celui qui avait été éjecté lors du premier tir, se faire abattre, lâchant le pistolet qu’il avait ramassé pour tirer sur Renka.

Elle resta là quelques secondes, le souffle coupé, sans vraiment comprendre ce qui se passait autour d’elle avant de se reprendre, se redressant doucement. Elle bougea ses épaules comme pour se débarrasser d’une raideur musculaire et soupira, grimaçant un peu.

-« Tssss, l’enfoiré. En plein dans le gilet. Mais tout va bien, ça fait juste un peu mal mais rien de bien grave. » finit-elle en se relevant malgré les protestations de ses camarades, espérant montrer qu’elle allait assez bien pour pouvoir continuer la mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shige Todoroki

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 19/05/2016

MessageSujet: Re: Anti-Skill reinforcement squad - Counterattack [Renka & Todoroki]   Mar 14 Mar - 0:09

Les quelques pointes des cheveux de Todoroki se levèrent toutes en même temps tandis qu’il brandissait un avant bras devant son visage, son œil gauche fermé. Même derrière son bouclier, il devait se mettre un peu à couvert des souffles d’airs de l’arme de Nishimura. Il se leva finalement, tournant son regard vers les trois cadavres de terroristes. Au milieu de la zone de combat, Renka recalait son fusil à pompe entre ses mains, le bruit des énormes douilles du fusil à pompe retentissaient au sol, venant rouler jusqu’au pied de la membre d’Anti-Skill. Il souffla de soulagement en passant une main dans ses cheveux, baissant légèrement la tête en retirant le doigt de la gachette de son grand power K100, tandis que le bruit des bottes des autres membres de l’escouade retentissaient derrière lui.
 
« Eh ben, même quand tu viens m’aider faut quand même que je te sauve la mise. »
 
« Héhé j…- »
 
Tout d’un coup une déflagration déchira le silence, obligeant Todoroki à se crisper de nouveau alors qu’il raffermissait sa prise sur son pistolet, le relevant dans la direction du bruit d’explosion. Renka s’était écroulée au sol, s’étant visiblement prise un tir de plein fouet par un adversaire qui ne semblait pas avoir été abattu par un de ses tirs. Le sang se mit à battre dans les tempes de Todoroki alors qu’il suivait les mouvements de l’homme armé, son cœur se mettant à accélérer d’autant plus. Pas le temps de savoir, pas le temps de comprendre. Il leva son pistolet automatique et appuya sur la détente. Son cœur n’était plus la seule chose qu’il pouvait sentir vibrer. La fenêtre d’éjection cracha trois douilles, la bouche de l’arme souffla trois balles qui perforèrent l’épaule droite puis le torse de l’homme, le faisant se tendre deux fois de suite à chaque impact des balles, avant qu’il ne s’écroule au sol comme un pantin.
 
Todoroki retira son doigt de la gâchette, retirant sa main gauche du pistolet pour ne plus le tenir qu’à la main droite. C’était moins une. Il se précipita sur Renka en s’apprêtant à poser une main sur son épaule avant qu’elle ne se lève toute seule, les autres membres d’Anti-Skill s’occupant de fermer leurs menottes sur les terroristes encore vivants. Todoroki récupéra lentement son souffle en voyant que la jeune femme blonde semblait ne pas avoir été trop violemment atteinte.
 
« Bon sang Nishimura-san, ça va ? »
 

« Bordel, une balle de fusil mitrailleur à bout portant… Wow, une seconde Nishimura, ménage-toi, t’as failli te faire abattre là !! »
 
« Tssss, l’enfoiré. En plein dans le gilet. Mais tout va bien, ça fait juste un peu mal mais rien de bien grave. »

« Nishimura, tu tiens le coup ? J’ai été trop négligent, j’aurais du refermer la formation plus tôt comme l’avait proposé Higashida-san… Attends, ne pousse pas trop sur tes muscles. Les gilets diffusent et absorbent les chocs mais tes organes internes ont quand même du ressentir la secousse... »
 
Tout d’un coup, la radio des membres d’Anti-skill se mit à gronder, faisant pencher la tête de Renjiro sur le côté.

{{ Ici contrôle terrain. Les snipers ont tous été abattus, la zone ouest est libérée. On met les fourgons blindés en mouvement.  }}

 
« Ah… On dirait bien qu’on est en train de retourner la situation. »
 
Todoroki avait la tête tournée vers les vitres explosées d’où les terroristes occupant le terrain avant eux visaient, soufflant pendant que les autres membres autour de Renka se mettaient eux aussi à regarder à travers le verre. On pouvait voir, d’en haut, dans le bâtiment d’en face, une ligne de terroristes entravés les genoux à terre, gardés par une autre escouade d’Anti-Skill possédant aussi l’oreille sur la radio, semblant totalement contrôler les évènements de leurs côtés aussi. Higashida et ses hommes placèrent les terroristes encore vivant de la même façon contre un pilier, avant de rejoindre l’escouade 41 qui avaient leurs regards posés sur le sol, loin en bas. Douze fourgons blindés bleu obscurs d’Anti-Skill s’enfonçaient dans la deuxième partie du District 12, un instant auparavant très risquée d’accès à cause des tireurs embusqués. Semblant véritablement indestructibles, les véhicules dévalaient le District en prenant toutes les routes différentes, dans une formation où chacunes des camionettes était assez espacée d’une autre pour occuper le plus d’espace possible. Il ne semblait y avoir plus aucun échappatoire pour les intrus, cette fois. Mais alors même que Renjiro allait donner un ordre aux membres de son escouade, tout le bâtiment se mit à trembler, Buichi manquant de tomber de sa position peu stable. Une couleur orange puis grise occupait le paysage derrière la vitre. Une énorme explosion avait fait vibrer les piliers, faisant s’approcher tout le personnel présent au niveau de la vitre.
La poussière et la fumée se dissipèrent lentement, laissant entrevoir un blindé d’Anti-Skill enfoncé dans un mur, des flammes dansant tout autour.
 
« Oh merde, qu’est-ce que- ?! C’était quoi ça ? »

 
« Un lance roquette… Ça n’a pas détruit les blindages du fourgon, mais la puissance était énorme… Ils sont vraiment beaucoup plus armés que prévu, c’est presque difficile à croire. Je commence à comprendre pourquoi on a eu tant de difficultés à les repousser. »

La même voix revint faire crachoter la radio, visiblement plus forte et impérieuse qu’un instant auparavant. Apparemment, le tir de lance roquette n’avait pas été prévu par les troupes sur place.
 
{{ Ici contrôle terrain ! Shige, quel est l’état de votre unité ? L’escouade 41 est opérationnelle ?  }}

Higashida, le chef de l’escouade 40 se crispa légèrement en tournant la tête vers Renjiro, qui s’empressa de répondre, impassible même durant la situation, ce qui impressiona légèrement Todoroki. Le frère du professeur de sport passa son regard sur Renka en la détaillant, comme si il envoyait des rayons x pour scanner son corps, encore dubitatif après le tir qu’elle s’était reçu. En voyant les yeux de la jeune femme, il pivota sur lui-même et rapprocha sa tête de sa radio.
 
« Ici l’escouade 41, affirmatif, notre unité est opérationnelle. »
 
{{ Bien reçu, Shige. Il y a un fourgon pour vous au sol, on vient de localiser la position de la branche 10. L’escouade 40 va rester sur le terrain pour garder la zone stratégique, vous allez partir derrière les convois principaux. Nous sommes en train de repousser une grande partie des terroristes restant sur la zone hors des limites, mais le temps commence à jouer contre nous. Il nous faut ce transmetteur, et il faut qu’on abatte l’unité qu’on vient d’enfermer dans la zone, l’infanterie restante dans le centre du District, possédant un lance roquette. }}
 
« T’endez, ça veut dire qui si ils nous tirent dessus, c’est parce qu’on les empêche aussi de reculer ? C’est pas justement- »

 
« Reçu cinq sur cinq, contrôle terrain. Allez, on se met en mouvement ! Nishimura, Danzo, Buichi, Todoroki, c’est parti ! Higashida, on te laisse toi et ton unité, bonne chance !  »

Higashida et sa troupe ne semblaient pas vraiment en bonne forme, et visiblement n’arrivaient  pas non plus vraiment à le cacher outre mesure. Ils venaient de perdre un de leur camarade blessé, et on leur donnait comme mission de rester sur place. Le chef de l’escouade 40 serra les dents et suivit du regard l’escouade 41 s’éloigner du bâtiment après un signe de la main de Renjiro. Il posa une main sur un pilier et regarda d’autres membres d’Anti-Skill extraire les blessés du véhicule incrusté dans le mur après le tir de roquette, plus loin. Oui, tout cela était vraiment plus incontrôlable que prévu, de son point de vue. La porte coulissante du fourgon blindé bleu foncé s’ouvrit en trombe, afin de laisser rentrer les cinq membre de la branche 41, avec Renjiro dans la tête de la formation. Le chef de l’escouade vint se rapprocher de la technicienne armée d’une tablette lui indiquant la zone scannée par les drones de reconnaissances, alors que la voiture se mit en marche aussitôt en faisant trembler ceux qui n’avaient pas de prise concrète sur les places assises. Apparemment, il ne restait bien en effet que des dissidents au centre du District si on enlevait les terroristes éparpillés qui ne représentait plus de menace, des dissidents qui avait été concentrés vers le milieu par la mise en place du périmètre de sécurité et les assauts incessants des troupes armés de la Cité Scolaire. Au lieu de détruire leurs forces armés par un nettoyage progressif, Anti-Skill avait rassemblé tout les ennemis en une seule grosse zone et ainsi augmenté considérablement la force de leurs adversaires. Danzo grogna comme un animal en critiquant ouvertement la tactique de ses pairs sans vraiment apporter quoi que ce soit de constructif, alors que la radio se remit en marche pour expliquer le nouveau déroulement des évènements.

La formation des fourgons s’était déjà remise en marche et avait formé un deuxième périmètre circulaire concentrique dans le premier périmètre de sécurité qui entourait le District 12, enfermant cette fois totalement les terroristes restant. Même si leurs forces avaient été augmentées, ils restaient incapable de pouvoir réellement détruire les blindages de l’équipement fabriqué par la Cité Académique. La mission était simple, toutes les troupes sur places avançaient en formation quadrillant la zone de parking où les ennemis s’était parqués, se déployant de manière à déborder l’adversaire par le nombre et les angles d’attaque multiples. Mais c’était la mission de l’escouade 41 qui déforma le plus le visage de Renjiro quand elle parvint à ses oreilles.
 
{{ Les objectifs initiaux ont changés, et les équipes se retrouvent assignées à de nouvelles directives. En ce qui concerne votre unité, la branche 41… Vous serez envoyé directement dans la zone d’opération afin de venir en aide à la branche 10 et récupérer leurs transmetteur. Vous serez dans la zone d’effet du lance roquette des terroristes, mais le reste des troupes sur places prendront en charge tout le reste de la force ennemie. En clair, vous utiliserez vos armes expérimentales pour prendre de vitesse le lance fusée tactique et l’éliminer. }}

Renjiro eut tout juste le temps de souffler un « Bien reçu » dans sa radio devant le visage totalement décomposé de Danzo à qui Todoroki tapotait l’épaule, avant qu’une violente secousse vienne frapper le véhicule, comme une chute de grêlons. Une partie des terroristes éparpillés s’était placés derrière des barricades loin devant le véhicule, sur la route, afin de l’empêcher d’avancer plus. Le blindé roula sur le côté et la porte coulissante s’ouvrit pour laisser descendre Todoroki, Buichi, Renka et quatre autres membres d’Anti-Skill déjà présent dans le véhicule à son arrivé.
 
« Nishimura, tu diriges cette petite unité pour nous permettre d’avancer, on ne peut pas perdre plus de temps ! Il faut qu’on avance rapidement, alors je te fais confiance, libérez le passage au fourgon ! »

Todoroki attrapa son bouclier et se plaça avec deux autres nouveaux alliés de façon à couvrir totalement Renka sur les côtés et à l’avant, comme une véritable formation Romaine. Buichi et deux autres tireurs étaient occupés à supporter les gérémiades et les protestations envers la non organisation de tout l’évènement selon Danzo, derrière Renka. Todoroki souffla puis chargea son arme en tournant son regard vers la jeune femme, lui lançant un léger sourire confiant.
 
« On te suit, Renka ! Et cette fois, c’est moi qui te couvres ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renka Nishimura

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/11/2016

MessageSujet: Re: Anti-Skill reinforcement squad - Counterattack [Renka & Todoroki]   Ven 24 Mar - 7:57

Renka sentit une légère pointe de douleur répondant à ses mouvements mais rien de spécialement inquiétant. Après tout à cette distance, même avec le gilet pare-balles, elle aurait droit à un énorme hématome si elle n’avait pas carrément un muscle d’abîmé. Elle ne pensait pas que c’était plus sérieux que ça, même si l’adrénaline devait atténuer la douleur elle se serait rendu compte immédiatement si elle avait une côte cassée ou autre.

« Nishimura, tu tiens le coup ? J’ai été trop négligent, j’aurais du refermer la formation plus tôt comme l’avait proposé Higashida-san… Attends, ne pousse pas trop sur tes muscles. Les gilets diffusent et absorbent les chocs mais tes organes internes ont quand même du ressentir la secousse... »

Renka allait répliquer mais la conversation fut coupée par la radio qui venait de s’allumer, la situation devait avoir encore évolué.

{{ Ici contrôle terrain. Les snipers ont tous été abattus, la zone ouest est libérée. On met les fourgons blindés en mouvement. }}


« Ah… On dirait bien qu’on est en train de retourner la situation. »

Renka vint se rapprocher de la vitre en compagnie des autres membres de l’équipe pour voir d’elle-même comment tout évoluait. Comme c’était plaisant de voir une opération de cette envergure évoluer aussi bien et aussi vite. Les snipers avaient été tués ou neutralisés, les poches de résistance un peu partout dans le coin avaient elles aussi été neutralisées et un peu plus d’une dizaine de fourgons blindés s’enfonçaient plus encore dans la zone de danger pour aller déloger les derniers terroristes. C’était presque trop facile en fait, mais il valait mieux ça que l’inverse après tout. Renka avait eu l’occasion de voir plusieurs fois ce genre de manœuvres au cours de sa carrière et elle sourit légèrement en voyant avec quelle efficacité les escouades d’antiskill se déplaçaient pour venir encercler leurs adversaires et s’assurer qu’aucun ne puisse s’enfuir. Renka détourna finalement le regard et s’éloigna de quelques pas de la fenêtre. Ils n’auraient peut-être même pas besoin de mener leur mission à son terme si tout évoluait aussi bi…

La membre d’antiskill fut interrompue dans sa marche par de violentes secousses venant frapper tout le bâtiment lorsqu’une roquette s’abattit sur un des fourgons en bas. Cela changeait totalement la donne et risquait complètement de retourner l’avantage dans l’autre camp si ils continuaient de montrer qu’ils disposaient d’atouts pouvant largement les aider à sortir d’une mauvaise passe. Cela risquait de rendre l’avancée vers les lignes ennemies bien plus délicates mais Renka n’arrivait pas à s’empêcher de penser que cela rendait les choses plus intéressantes. Plutôt que de cueillir quelques terroristes apeurés et désorganisés ils allaient devoir affronter une réelle force dangereuse et prête à tout pour survivre.

{{ Il y a un fourgon pour vous au sol, on vient de localiser la position de la branche 10. L’escouade 40 va rester sur le terrain pour garder la zone stratégique, vous allez partir derrière les convois principaux. Nous sommes en train de repousser une grande partie des terroristes restant sur la zone hors des limites, mais le temps commence à jouer contre nous. Il nous faut ce transmetteur, et il faut qu’on abatte l’unité qu’on vient d’enfermer dans la zone, l’infanterie restante dans le centre du District, possédant un lance roquette. }}

« T’endez, ça veut dire qui si ils nous tirent dessus, c’est parce qu’on les empêche aussi de reculer ? C’est pas justement- »


« Reçu cinq sur cinq, contrôle terrain. Allez, on se met en mouvement ! Nishimura, Danzo, Buichi, Todoroki, c’est parti ! Higashida, on te laisse toi et ton unité, bonne chance ! »


Renka opina du chef et emboita le pas au reste de la 41 ème qui quittait les lieux pour rejoindre le fourgon qui les attendait. Il était vrai que le fait de bloquer tous les terroristes en un point compliquait quelque peu les choses, ils seraient tous au même endroit dans des positions fixes et cela plaçait les soldats de la cité scolaire dans une situation d’assaillants sur une place défendue par un grand groupe ce qui n’était pas du tout la manœuvre la plus simple et la moins risquée. Cela dit il devait bien y avoir une raison pour laquelle les supérieurs avaient décidé de suivre cette tactique et Renka imagina qu’il devait y avoir une quelconque raison pour qu’ils désirent faire en sorte qu’aucun terroriste ne puisse s’enfuir. En effet, la tactique employée n’avait de sens que si on considérait que le but n’était pas de simplement repousser une attaque mais d’éliminer chaque cible sans en laisser une seule s’échapper. Elles seraient donc toutes au même endroit et pourraient être facilement abattues par une attaque de Six Wings, d’où l’importance de leur mission.

Ils arrivèrent donc rapidement en bas du bâtiment et entrèrent tous dans le fourgon qui les attendait, essayant d’ignorer Danzo qui, comme à son habitude, fulminait sur tout et n’importe quoi parcequ’il imaginait toujours savoir ce qu’il aurait été mieux une fois que cela n’avait plus aucune importance. La suite de la stratégie était dans la droite lignée de ce qui avait été fait jusque là, encercler l’ennemi et resserrer petit à petit la formation pour attaquer sur tous les fronts et empêcher une quelconque retraite, permettant donc de tous les abattre petit à petit. Renka écouta les nouvelles directives venant de sa radio.

{{ Les objectifs initiaux ont changés, et les équipes se retrouvent assignées à de nouvelles directives. En ce qui concerne votre unité, la branche 41… Vous serez envoyé directement dans la zone d’opération afin de venir en aide à la branche 10 et récupérer leur transmetteur. Vous serez dans la zone d’effet du lance-roquettes des terroristes, mais le reste des troupes sur place prendront en charge tout le reste de la force ennemie. En clair, vous utiliserez vos armes expérimentales pour prendre de vitesse le lance-fusées tactique et l’éliminer. }}

« Nishimura, tu diriges cette petite unité pour nous permettre d’avancer, on ne peut pas perdre plus de temps ! Il faut qu’on avance rapidement, alors je te fais confiance, libérez le passage au fourgon ! »

Renka - qui venait de sortir du fourgon en compagnie de Todoriko, Buichi et de quatre autres membres d’antiskill qu’elle ne connaissait que de visu – hocha la tête, et observa un instant le chemin qui les séparait des terroristes qui bloquaient le passage, cherchant la meilleure façon d’aller les déloger sans risque de perte. L’ancienne militaire se retourna donc pour regarder ceux qui couvraient ses arrières et leur fit signe.

-« Bien, nous sommes donc sept. Nous allons nous séparer en trois groupes, le premier sera le mien, vous et Todoroki, vous resterez avec moi, on va tenter d’avancer tout droit en tirant le plus possible pour attirer leur attention. » dit-elle en pointant un des soldats et Todoroki avant de continuer. « Vous et vous, vous allez les contourner en essayant le plus possible de ne pas vous faire voir. Votre objectif est de les prendre par surprise pour pouvoir les éliminer plus vite. Pendant ce temps les deux derniers se placeront sur les côtés de la formation principale pour s’assurer qu’il n’y a personne qui tente de nous encercler. En cas d’imprévu venez renforcer la formation principale et si c’est impossible prévenez-nous et repliez-vous. Si on ne peut pas dégager les côtés on trouvera un autre moyen d’avancer. » finit-elle, regardant les soldats se répartir selon ses ordres.

Elle vint donc se placer derrière Todoroki et l’autre soldat qui possédait aussi un bouclier, bien à l’abri des tirs et fit signe de commencer à avancer. Dès qu’ils furent à découvert, des tirs commencèrent à pleuvoir tout autour d’eux, une partie d’entre eux étant bloqués par les boucliers tandis que le reste s’écrasait un peu partout autour d’eux. Sentant une ouverture, Renka actionna la pompe de son fusil.

-« Faites attention à pas être déstabilisés par la secousse ! »
dit-elle vivement avant de se lever d’un coup, de tirer en direction des adversaire et de se rebaisser à couvert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shige Todoroki

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 19/05/2016

MessageSujet: Re: Anti-Skill reinforcement squad - Counterattack [Renka & Todoroki]   Lun 1 Mai - 23:44

« Cette fois, ça ne secouera pas aussi fort… »

Todoroki inspira par le nez et planta le bouclier dont il avait raffermit la prise contre le sol, fermant un œil en tirant légèrement sur ses muscles. En une fraction de seconde le dioxyde de carbone tournoya loin devant les barricades de fortunes des terroristes, la munition de l’arme de Renka déchirant un trou béant dans les matériaux des poubelles et des robots d’entretiens renversés. A cette distance il était difficile d’établir un état précis des adversaires, mais la poussière retombant vers le sol et le bruit de bottes frappant contre le sol dans un concert désordonné montrait qu’il n’y avait plus une once d’organisation dans leur agencement. De nouveaux tirs frappèrent les boucliers de l’équipe de Renka et autour d’eux, mais la majorité de la crainte qu’ils auraient pu inspirée avait disparue en même temps que deux de leurs membres, étalés loin devant au sol en ayant subit de plein fouet le choc du tir de fusil de Nishimura.

Todoroki et l’homme à la droite de Renka se remirent à garder leurs positions en tirant avec précision pour empêcher les assaillants de pouvoir eux même profiter de leurs armes, dans un échange de tirs de fusil mitrailleurs sans interruptions. En voyant que l’affrontement était devenu inégale, le « groupe » de terroriste se dispersa en tentant de prendre couvert dans le coin de rues entre de grands immeubles à proximité, mais avant même qu’ils ne puissent espérer prendre un temps de pause, des balles fusèrent derrière eux en en blessant un grand nombre. La deuxième équipe, en voyant le rapide succès de la manœuvre de l’ancienne militaire, s’était décidée à avancer avant que les agresseurs ne trouvent un coin à couvert. La plupart d’entre eux avaient des visages qui étaient flous sûrement autant pour Todoroki que pour sa camarade de branche, ce qui se distinguait aussi par leurs façon d’agir de manière un peu trop indépendante.

« Une section spéciale, hein ? Je pense que c’était un peu tôt, mais ils font du bon boulot… »

Le membre de l’escouade 41 aux cheveux en pointe passant sa main sur son crâne en voyant la deuxième équipe rapidement mettre à mal les terroristes en fonçant dans leurs direction. Il inspira en usant de sa manche pour essuyer d’un revers de main ses lèvres et examiner un instant Renka et son fusil alors que le groupe avançait lui aussi en formation serrée. Même si elle n’avait pas vraiment le profil du genre de femme qu’il avait eu l’occasion de connaître avant d’entrer à la Cité Académique, il ne pouvait s’empêcher d’admirer Nishimura, mais dans un sens différent d’un simple intérêt pour son aura charismatique. Ou peut être que ce n’était pas si différent, c’était un sentiment difficile à expliquer, et il ne s’attarda pas plus sur le fonctionnement de son cerveau en préférant plutôt privilégier la survie de l’unité et la sienne. Pendant un instant il se surprit à lever la tête en hauteur comme si il cherchait une lumière pour le guider vers une fin rapide à toute cette situation. Et en effet, un léger éclat attira son regard pendant un léger moment de latence.

« Qu- Merde, Renka ! »

Todoroki ne réfléchissa pas une seconde plus et tira sur les muscles de ses bras en se projetant vers la jeune femme, lui tournant le dos. Il leva son bouclier anti-émeute juste au bon moment, avant qu’une pluie de mitraille ne résonne sur l’armature renforcée du bout de métal qui venait de lui sauver la vie à lui et à Nishimura. Il recula dans la poussière en lançant un regard derrière lui pour s’assurer que ses camarades n’avaient pas été blessés par l’attaque en hauteur, avant de se crisper en voyant du sang sur le bras et l’épaulette de la jeune femme. Il mit un instant avant de comprendre que ce n’était pas celui de Renka, mais bien celui du membre de l’autre équipe qui les accompagnait, et qui non seulement n’avait pas dirigé son bouclier dans le sens de l’attaque surprise, mais n’avait en plus pas des protections aussi importantes que celles de l’escouade 41. L’homme d’âge mur plissait le front en s’étalant au sol une main posée sur ses côtes, où les balles avait dévorées tissu et chair.

« Bon sang, ses bâtiments auraient dû être sécurisés par Anti-Skill, celui qu’on avait attaqué aurait dû être le dernier ! … Kh, Prenons de la dist- »

Avant qu’il ne puisse finir sa phrase, il cru distinguer quelque chose qui lui fit perdre pied pendant un instant. L’individu qui semblait tenir l’arme au balcon en les visant avait un attirail semblable à celui d’un membre d’Anti-Skill. Le canon de son arme se dirigea de nouveau dans la direction du trio qui s’était mis en mouvement défensif, pendant que l’échange de tir s’intensifiait entre la seconde équipe et les terroristes un peu plus loin au bout de la ruelle. Alors que Todoroki accompagna les battements du sang dans ses tempes au mouvement de son bouclier et de son arme vers le haut alors que Renka semblait elle aussi prête à répliquer en hauteur, un tir d’une précision incroyable fusa dans l’air bien au dessus de leurs tête et détruisit l’arme du tireur embusqué en même temps que le membre qui lui servait à la tenir, l’incapacitant totalement.

Loin derrière Renka et Todoroki, Buichi, le sniper au casque à la visière teintée rechargea son fusil sniper Micro Shooter après avoir logé son tir. Mais deux nouvelles personnes floues vinrent se poster sur un autre emplacement en hauteur non loin du blessé en semblant prête à faire feu, jaugeant visiblement la situation de loin en gardant une position leurs permettant d’être à couvert d’un fusil sniper dans le même temps. Pour s’ajouter à la situation de crise, des tirs retentirent dans la direction de Shige et Nishimura, venant visiblement de deux terroristes du groupe attaqué qui fonçait dans leurs direction, armés respectivement de leurs fusils d’assaut, de cagoules et de grenades, apparemment tout deux prêts à s’en servir. Le camarade blessé ralentissait Renka et Todoroki alors que la menace en hauteur et sur le côté se rapprochait sans sembler offrir de possibilité directe de renverser les évènements, tandis qu’un message du contrôle terrain et de Renjiro sonnait dans leurs radios, leurs demandant l’état de la situation. Todoroki rechargea son arme et tourna la tête vers Renka, une main sur l’épaule de l’homme qu’il ne semblait pas vouloir lâcher.

« Il va falloir qu’on élimine les menaces rapidement, je peux te donner une ouverture !  »

Plan de la zone de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renka Nishimura

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/11/2016

MessageSujet: Re: Anti-Skill reinforcement squad - Counterattack [Renka & Todoroki]   Sam 3 Juin - 3:12

Tout se déroulait particulièrement bien. Le tir de Renka avait semé un vrai bazar dans la formation ennemie et l’équipe secondaire qu’elle avait envoyé contourner l’ennemi avait trouvé le moyen de se retrouver derrière ces derniers pour les abattre sans trop de difficulté. Tout se réglait en encore moins de temps que ce qu’elle avait espéré et la membre de l’escouade 41 laissa apparaître sur son visage un léger sourire en coin tandis qu’elle regardait les deux derniers ennemis paniqués tenter de se mettre à l’abri entre les deux équipes qui leur tiraient dessus. C’est à ce moment-là qu’elle vit Todoroki se relever d’un coup et brandir son bouclier devant elle, les protégeant tous deux d’une salve de tirs venant d’une direction totalement imprévue.

Tournant la tête dans la direction qu’observait son camarade, Renka constata, incrédule, qu’il s’agissait d’une personne portant un équipement d’Anti-skill. L’homme posté en hauteur sembla de nouveau diriger son arme sur eux pour leur tirer une autre rafale et Renka ne put que constater qu’elle ne pouvait absolument rien faire pour l’éviter. Il lui faudrait compter sur le bouclier de son partenaire encore une fois, la zone autour d’elle était trop à découvert pour lui permettre d’aller se mettre à l’abri à temps. Elle détourna le regard un instant lorsqu’elle s’attendit à recevoir les tirs et constata que l’homme qui les accompagnait gisait au sol à côté d’eux, se tenant les côtes. Il saignait abondamment, n’ayant pas vu le tireur avant qu’il ne soit trop tard. Une détonation retentit et la jeune femme constata que celui qui la tenait en joue venait de se faire abattre d’un tir bien placé, détruisant son arme une la moitié de son torse par la même occasion.

Buichi avait bien fait son travail, comme d’habitude. Malheureusement pour la petite équipe, deux autres tireurs vinrent se placer plus loin, sur un balcon et étaient cette fois à l’abri des tirs de couverture que leur offrait Buichi. Les deux survivants de la barricades saisirent l’occasion de se débarrasser d’eux en se joignant au combat, tirant dans leur direction tout en s’approchant d’eux en courant.

-« Protège-moi de ceux au sol ! » cria Renka à Todoroki tout en actionnant la pompe de son fusil. « Equipe d’embuscade, grouillez-vous de rattraper les survivants de la barricade et abattez-les ! » dit-elle dans sa radio tandis qu’elle dirigeait le canon de son fusil en l’air.

Elle orienta le tir non pas sur un des hommes mais sur le dessous du balcon, cherchant à les neutraliser tous les deux d’un seul coup. Elle ne se préoccupait pas de ceux au sol, ayant une totale confiance dans ses camarades et appuya sur la gâchette, faisant contre-poids pour ne pas basculer vers l’arrière sous l’intensité du recul de l’arme. Le tir fit mouche et s’écrasa sous le balcon qui explosa lors de l’impact, tuant sur le coup l’un des deux hommes. Malheureusement cela ne suffit pas à abattre le deuxième qui - bien que propulsé violemment en arrière et ayant failli passer par-dessus la rambarde et tomber dans le vide – ne tarderait pas à se remettre les idées en place et recommencer à les arroser de tirs.

-« Profitons-en pour ne réfugier dans le bâtiment de l’autre côté, je m’occupe du blessé, toi, assure-toi qu’on ne s’en prend pas une pendant le trajet. » dit-elle à Todoroki tout en remettant son fusil dans son dos et attrapant l’homme blessé pour le tirer à l’abri.

Sur le chemin elle activa à nouveau sa radio :

-« Equipe d’embuscade, laissez tomber la poursuite, il y a au moins un bâtiment non sécurisé sur le chemin maintenant, nombre d’ennemis inconnu, vous risquez de vous faire abattre depuis les étages. Revenez vers nous en restant dans les bâtiments et abattez-les si vous avez une ouverture. »

L’équipe de trois reculait doucement mais surement, ralentis par le blessé que Renka devait tirer. Il avait perdu connaissance mais il n’était pas encore question de le laisser tomber derrière. Elle espérait simplement que les deux assaillants au sol ne viendraient pas les contourner pour empêcher le bouclier de les protéger d’eux et des tireurs du toit. Cela dit elle espérait que l’équipe sniper pourrait les abattre maintenant qu’ils n’étaient plus sur le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shige Todoroki

avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 19/05/2016

MessageSujet: Re: Anti-Skill reinforcement squad - Counterattack [Renka & Todoroki]   Lun 7 Aoû - 1:08

« Protège-moi de ceux au sol ! Equipe d’embuscade, grouillez-vous de rattraper les survivants de la barricade et abattez-les ! »

Todoroki ne put s’empêcher de tourner la tête en direction du tir de Renka. L’un d’eux semblait avoir réussit à survivre au puissant choc de la munition, et se remit aussi vite à essayer de les toucher avec sa propre arme. Mais un claquement de bottes et de fusils mitrailleurs rappella Todoroki à l’ordre qui serra les dents en relevant son bouclier pour absorber les munitions qui pleuvait dans sa direction. Les deux terroristes étaient vraiment décidés à les abattre.

« Bon sang, mais comment ils ont pu introduire autant d’armes dans la Cité Académique ? ça veut dire qu’elles viennent de l’extérieur ? … Ah, pas le temps de penser à ça ! »

Rangeant son pistolet à sa ceinture, il décroche en vitesse son MP5 et mitrailla devant lui sans arriver à toucher les mercenaires, mais leurs obligeant à reculer pour se mettre à couvert. Todoroki ferma un œil en avalant sa salive. Il n’était pas encore très rôdé à changer rapidement de son bouclier, et même si il avait eu de bons scores à l’utilisation d’armes à feu durant les longs entraînements et test d’aptitudes d’Anti-Skill, il était beaucoup moins efficace en situation réelle. A côté des autres membres qui avaient pour la plupart un passé militaire, il se sentait de plus en plus incompétent. Todoroki tourna le regard derrière lui pour voir le blessé. Serrant sa main sur sa blessure pour l’empêcher de trop saigner, le sentiment que Todoroki ressentait pouvait parfaitement se lire sur son visage crispé. Maintenant qu’il ne pouvait pas utiliser ses deux mains, il réalisait bien qu’il était devenu un poids mort pour l’équipe de Renka.

« Mh. »

Todoroki rechargea son pistolet mitrailleur en posant un pied contre son bouclier placé contre le sol accidenté. Calant son arme sur le sommet de son bouclier, il se mit de nouveau à tirer pour empêcher les deux terroristes à couvert de s’approcher d’eux, en réussissant par chance à les blesser avec les débris volants projetés en tout sens par ses balles de fusil. Il n’avait pas le droit de perdre sa concentration maintenant, alors que tout le monde avait besoin de lui. Et surtout, il n’avait pas le droit de se morfondre alors que l’un de ses camarades était en pire position que lui. Le mieux qu’il pouvait faire, c’était de donner le meilleur de lui-même.

« Profitons-en pour ne réfugier dans le bâtiment de l’autre côté, je m’occupe du blessé, toi, assure-toi qu’on ne s’en prend pas une pendant le trajet. »

Il hocha la tête en baissant son arme, rattrapant son bouclier en se levant pour suivre Renka en restant alerte. Todoroki s’apprêta à dire quelque chose, mais se ravisa, ce n’était pas le moment de la déranger, mais il ne put s’empêcher de regarder le blessé qu’elle portait. Même si celui-ci pouvait utiliser ses jambes et son autre bras et ne devait ainsi pas être lourd, cette position l’empêchait d’être totalement libre de ses mouvements.

« Equipe d’embuscade, laissez tomber la poursuite, il y a au moins un bâtiment non sécurisé sur le chemin maintenant, nombre d’ennemis inconnu, vous risquez de vous faire abattre depuis les étages. Revenez vers nous en restant dans les bâtiments et abattez-les si vous avez une ouverture. »

Le tir du fusil sniper de Buichi se fit entendre, confirmant qu’il avait réussit à maintenir les adversaires en hauteur à distance puisqu’il n’y avait plus de mouvement et de résistance. La radio du trio grésilla de nouveau juste après les paroles de Nishimura.

« Bien reçu. On a pas de blessé et on a sécurisé la zone de notre côté. On rejoint votre position en restant à couvert. »

Mais un bruit vint interpeller tout le petit groupe. La fourgonnette d’Anti-Skill où se trouvait Renjirō et la technicienne venait de démarrer et elle filait sur la route en direction de Renka et Todoroki.

« Nishimura-san, Shige, montez vite ! Changement de plan, on ne peut pas rester plus longtemps à attendre que la zone soit dégager, ils veulent accélérer le délai avant d’envoyer les drones ! On ne peut plus attendre, grimpez ! »

La porte coulissante du fourgon s’ouvrit avant que le véhicule n’arrive à leurs portée. Buichi et son acolyte n’étaient pas montés dedans et continuait de viser en direction du bâtiment de sciences afin d’éviter que le véhicule ne fasse tirer dessus d’en haut.

{{ Ici contrôle terrain, l’équipe sniper de Buichi va rester dans la zone pour s’occuper de garder cette zone le temps qu’un autre véhicule viennent les récupérer. Nishimura-san, Todoroki-san, Ueda-san, montez dans le fourgon. Sakai-san, Sanaka-san, vous allez aussi rester sur le terrain pour épauler l’équipe de Buichi. }}

Todoroki s’élança pour aider Renka à porter le blessé, pour que le trio monte dans le véhicule qui ne ralentis pour eux que pendant quelques secondes. Danzo les aida à remonter, refermant la porte aussitôt une fois qu’ils étaient dedans. Todoroki retira son bouclier et le posa contre une banquette en regardant en direction du blessé qui commençait à enrouler un bandage-compresse autour de sa plaie tout seul. Renjirō se leva de la place où il était à côté de la technicienne pour s’approcher de son équipe.

« Au final, on fonce directement à la zone où se trouve la branche 10. Les autres fourgons se sont déjà parqués dans la zone et ont réussit à libérer une grande partie de l’endroit, il reste plus qu’à nous d’y aller pour terminer le travail ! »

« Y’a un gros problème de communication avec les dirigeants... Mais au moins on sait où on va là.  »

Shige s’adossa contre la paroi du fourgon pour regarder à travers les vitres tintées de l’extérieur le grand parking entouré d’un demi cercle de bâtiments divers au centre du district 12. Deux fourgons d’Anti-Skill se tenaient à l’extérieur de la zone d’entrée pour empêcher les terroristes d’en sortir, en on entendait les échanges de tir d’ici, puisque tout les ennemis y avaient été reclus. Un grand nombre de personne menottés et dirigés dans l’un des fourgons montrait qu’Anti-Skill était en train de gagner l’affrontement. Le véhicule entra dans le parking sans s’arrêter en passant à côté d’autres fourgonettes bleues, avant d’enfin ralentir une fois au milieu de la zone où des plus gros camions étaient parqués.

« C’est ici, on descend ! Ueda-san, vous êtes blessé, ils vont vous prendre en charge ici pour vous rapatrier. Nishimura-san, Shige, Danzo, on y va ! »
Renjirō écoute un dernier feedback de la situation de la part de la technicenne puis descend du fourgon avec le reste de la branche 41 qui s’est déjà rééquipée. Le combat est tout proche et une bonne quantité des membres d’Anti-Skill sont en plein affrontement en dehors du véhicule, derrière des barricades. Plusieurs tirs finissent par faire cesser ceux du peu de terroristes restant de ce côté. Tout au bout du parking du côté d’un complexe scientifique, des barricades de fortunes puis plus loin deux véhicules noirs indique l’endroit où se trouvent la dernière menace. Entre les barricades et le petit groupe d’assaillants derrière les deux voitures noires, la branche 10 se trouve piégée entre deux feux avec un nombre de blessé qui semble important.

« Danzo, avec moi, Nishimura et Shige, vous prenez du côté droit dans l’allée, là où il n’y a plus d’ennemis pour prêter main forte à la branche 10 et attaquer directement les terroristes derrière leurs véhicules. De notre côté on va épauler les branches 50 et 42 pour sécuriser la zone avant en arrossant de tir devant pour les occuper. Vous assurez une sortie à la branche 10 et leurs transmetteurs, vous vous faufilez et vous détruisez leurs véhicules. On finira le reste et on aura finit notre travail ici ! »

Après un dernier instant de vérification, le groupe se sépara en deux comme prévu alors que Nishimura et Todoroki s’élançaient entre les voitures civiles pour rejoindre la branche 10. Les tirs du côté gauche alimentés par les deux escouades complètes redoublèrent d’intensité pour ouvrir le chemin, permettant au duo d’avancer sans accroc jusqu’au point tactique derrière le fourgon renversé de la branche 10.

Le chef de la branche 10 qui semblait être le plus mal en point de sa troupe se releva légèrement en s’appuyant sur le véhicule renversé voyant arriver Renka et Shige, en essuyant son front d’un revers de main. Autour de lui, deux membres une femme et un homme avaient des blessures diverses dû aux tirs qui n’engagerait pas de pronostic vital mais qui étaient assez sérieuses pour les empêcher de bouger. Un autre, le fusil en main, avant une blessure minime à la jambe qui lui empêchait sûrement de se déplacer correctement aussi.

« Ah, voilà les renforts ! Le transmetteur est là…  »

Todoroki posa un genou à terre en voyant le transmetteur qui ressemblait à une simple radio et qui avaient été projeté hors du véhicule, dans une zone qui n’était pas à couvert du lance roquette. Retirant son bouclier de son dos pour le brandir une fois relevé, Todoroki tourna la tête derrière lui pour regarder Renka, son pistolet dans son autre main.

« Nishimura-san, on y va ensemble ? On va devoir avancer tout seuls de toute façon, ils ne vont pas pouvoir nous prêter main forte dans cet état... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renka Nishimura

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/11/2016

MessageSujet: Re: Anti-Skill reinforcement squad - Counterattack [Renka & Todoroki]   Hier à 15:39

La situation n'avançait pas d'un pouce. Todoroki, Renka et Ueda qui ne semblait pas vraiment apprécier la situation dans laquelle il était, étaient maintenant à couvert. Sa blessure n'était pas si grave mais Renka avait préféré le tirer à couvert plutôt que d'être ralentie tandis qu'elle se mettait, elle et son coéquipier, à l'abris des tirs ennemis. Maintenant sur place, elle fit un léger point sur la situation. Les hommes au sol n'avaient pas bougé et ceux aux étages des bâtiments de l'autre côté étaient tenus en respect par les snipers qui faisaient un très bon boulot.

« Bien reçu. On a pas de blessé et on a sécurisé la zone de notre côté. On rejoint votre position en restant à couvert. »

Renka reporta son attention vers l'endroit d'où l'équipe d'embuscade était sensée arriver, contente que rien de grave n'ait découlé de l'arrivée imprévue des tireurs embusqués qui les avaient pris à revers. Ils étaient presque arrivés lorsqu'un bruit fit retourner la petite équipe qui constata que leur fourgonnette avait démarré en trombe pour se diriger vers eux malgré les menaces qui n'avaient toujours pas été écartées. La porte s'ouvrit alors qu'elle se trouvait encore à quelques mètres d'eux et une voix retentit.

« Nishimura-san, Shige, montez vite ! Changement de plan, on ne peut pas rester plus longtemps à attendre que la zone soit dégager, ils veulent accélérer le délai avant d’envoyer les drones ! On ne peut plus attendre, grimpez ! »

Ayant à peine le temps de lâcher un juron entre ses dents serrées, Renka agrippa son collègue blessé et l'aida à atteindre la porte du fourgon qui ne les attendrait pas plus d'une poignée de secondes, le temps leur étant imparti ayant probablement largement baissé, leur laissant à peine la possibilité de mener à bien leur mission initiale. La radio s'activa et le contrôle terrain expliqua ce qu'elle avait déjà compris, l'équipe sniper n'étant pas dans le fourgon, elle devrait rester là en attendant d'autres ordres. Après tout il ne fallait pas laisser ce groupe de terroristes avancer et prendre les agents d'Anti-Skill par derrière plus loin, à l'endroit où la balise et l'équipe 10 se trouvait.

Finalement aidée par Todoroki, les deux coéquipiers purent hisser le troisième dans le fourgon tandis que Renka mit le cran de sureté sur son fusil à pompe avant d'aller s'assoir le plus proche possible de la porte de sortie. Elle s'assit sur le siège, penchée en avant, les jambes écartées et les coudes posés sur ses genoux, sa jambe gauche tressautant tandis qu'elle n'arrivait pas à cacher sa frustration face à toute cette opération. Rien n'était mené correctement, ils se faisaient prendre par surprise par des soldats adverses venant d'une zone normalement sécurisée et allaient maintenant tout droit vers un groupe encore plus dangereux sans avoir assuré leurs arrières en éliminant le groupe qui leur avait barré la route un peu plus tôt.

Tout cela cachait visiblement quelque chose mais Renka ne chercha pas plus à comprendre. Si elle avait la tête ailleurs elle risquait de mettre sa vie et celles de ses camarades en danger. Renjiro se rapprocha finalement de son équipe et vint leur adresser quelques mots pour expliquer la situation un peu plus en détails.

« Au final, on fonce directement à la zone où se trouve la branche 10. Les autres fourgons se sont déjà parqués dans la zone et ont réussit à libérer une grande partie de l’endroit, il reste plus qu’à nous d’y aller pour terminer le travail ! »
 
« Y’a un gros problème de communication avec les dirigeants... Mais au moins on sait où on va là.  »

Effectivement il y avait un véritable problème dans toute cette opération. Ceci étant dit, elle ferait ce qu'on lui ordonnait et ferait son maximum pour que ce soit fait le mieux possible et le plus vite possible surtout. Les terroristes devaient avoir mis la main sur quelque chose de vraiment capital pour que tout soit précipité à ce point sans vraiment faire attention à la dangerosité des mouvements de troupes d'Anti-Skill qui laissaient de véritables trous dans leur défense au fur et à mesure qu'ils avançaient en territoire ennemi.

Renka regarda vers l'extérieur. La zone, devenue un véritable champ de bataille, s'articulait autour d'une place en arc de cercle entourée de bâtiments n'offrant qu'un seul véritable accès à la zone. L'endroit, qui était un parking avant de devenir une zone de guerre, était bloqué par des fourgons d'Anti-Skill à côté desquels passa la fourgonnette dans laquelle se trouvaient les quelques membres de la 41ème qui avaient été emmenés ici. Une "safe-zone" avait été aménagée grâce à de plus gros camions qui avaient été placés de manière à garantir une large zone à couvert où les choses pouvaient s'organiser et les blessés être soignés.

Plus loin on pouvait voir une large barricade où se trouvaient de nombreux agents d'Anti-Skill entrain de tirer sur les cibles qui s'étaient retranchées au fond de la place, le long des bâtiments, derrière des véhicules noirs. Au milieu de tout ça, tentant de se protéger derrière les véhicules civils, se trouvait leur objectif. L'équipe 10 était là et le transmetteur devait s'y trouver aussi.

« Danzo, avec moi, Nishimura et Shige, vous prenez du côté droit dans l’allée, là où il n’y a plus d’ennemis pour prêter main forte à la branche 10 et attaquer directement les terroristes derrière leurs véhicules. De notre côté on va épauler les branches 50 et 42 pour sécuriser la zone avant en arrosant de tir devant pour les occuper. Vous assurez une sortie à la branche 10 et leurs transmetteurs, vous vous faufilez et vous détruisez leurs véhicules. On finira le reste et on aura finit notre travail ici ! »

Hochant la tête, Renka reprit son fusil à pompe et enleva le cran de sureté avant de s'élancer de voiture civile en voiture civile, sans même avoir besoin de se concerter avec Todoroki. L'autre groupe de soldats de la cité scolaire augmenta grandement le débit de balles qu'ils déversaient sur les pauvres gars en panique derrière leurs véhicules noirs pour seules couvertures. Cela eut pour effet de permettre à Renka et Todo de rejoindre l'équipe 10 sans encombre, aucun des terroristes en face ne voulant sortir la tête assez longtemps pour pouvoir constater que deux agents rejoignaient l'équipe qu'ils avaient réussi à immobiliser.

Une fois assez proches, les deux soldats dépêchés en renfort purent constater l'état dans lequel leurs collègues se trouvaient. Aucun ne semblait blessé trop grièvement dans ceux qu'ils purent apercevoir mais aucun n'était totalement en état de se déplacer et encore moins de se battre. Ils essayaient d'opposer une certaine résistance malgré leurs blessures, tirant comme ils pouvaient en prenant appui sur les voitures de civils qui étaient entre les terroristes et eux. Lorsque leur chef, qui semblait être le plus blessé du groupe, les aperçut, il se releva légèrement tout en restant assez bas pour ne pas prendre une balle et sembla reprendre un peu d'énergie lorsqu'il adressa à ses camarades :

« Ah, voilà les renforts ! Le transmetteur est là…  »

Renka ne put retenir un long soupir en voyant l'endroit où se trouvait le récepteur. Il était placé à découvert, en plein milieu de la place. Il n'y avait pas d'autre voiture pour se mettre à couvert une fois dépassées celles derrière lesquelles ils étaient déjà. Il restait encore quelques mètres à faire en pleine vue de tous les adversaires. Ils étaient occupés à répliquer contre l'autre équipe qui faisait toujours en sorte de maintenir leur attention sur eux mais il était certain qu'au moins un d'entre eux verrait les deux agents tenter une sortie vers le récepteur et donnerait l'alerte.

Le lance-roquette qui avait été annoncé au milieu des ennemis pourrait faire voler le bouclier et les deux agents en éclats assez facilement et de toute façon s'ils s'y mettaient à plusieurs, et il était certain qu'ils le feraient, Todoroki n'arriverait jamais à garder le bouclier bien en place jusqu'à ce qu'ils puissent revenir à couvert.

« Nishimura-san, on y va ensemble ? On va devoir avancer tout seuls de toute façon, ils ne vont pas pouvoir nous prêter main forte dans cet état... »

Nishimura gardait le regard braqué sur le transmetteur. Il serait inutile de simplement sortir pour se faire abattre, cela n'avancerait personne et provoquerait simplement la mort de tous ici présents une fois le bombardement déclenché. Il devait y avoir une solution, un moyen quel qu'il était pour pouvoir leur permettre à tous les deux de s'en sortir vivant et d'extraire le transmetteur par la même occasion.

-« On va se faire abattre directement si on sort comme ça. Les gars derrière font peut-être diversion mais les terroristes vont nous voir rapidement et tu ne peux pas tenir face à trop d'ennemis tout seul. Encore moins face à un lance-roquettes. » Elle marqua une pose et regarda un instant autour d'elle avant de reporter son attention sur Todoroki « J'ai une idée, suis-moi. » fit-elle avant de se déplacer en restant baissée vers d'autres véhicules civils garés plus loin.

Arrivant le long d'un genre de pick-up garé là, elle essaya d'ouvrir la portière qui lui résista mais elle se leva et donna un grand coup avec la crosse de son fusil, brisant la vitre avant d'ouvrir la porte depuis la poignée intérieur. Elle se releva et s'allongea sur le siège conducteur, la tête vers les pédales et arracha un cache pour tirer les fils de démarrage, les coupant avec les dents. Elle en choisit deux et les fit se toucher, le moteur ronronnant un instant avant de finalement s'allumer.

Une fois fait, Renka fit signe à Todoroki de s'approcher -« Trouve-moi une grosse pierre ou un truc pour caler la pédale.» dit-elle avant de faire tourner le pick-up tout doucement pour l'aligner avec les véhicules noirs où se trouvait la dernière poche de résistance.

Récupérant ce que Todoroki avait trouvé, elle sortit finalement du véhicule et se pencha de nouveau vers les pédales.

-« Bon c'est une boîte auto donc dès qu'il aura pris assez de vitesse, on fonce, ok ? »

Sur ces mots, l'agent d'Anti-Skill enfonça la pédale d'accélération de la voituré à l'aide de la pierre. La pédale enfoncée au maximum, la voiture commença rapidement à accélérer, Renka s'extrayant de la cabine juste à temps pour ne pas se prendre la portière qui claqua sous l'effet de l'accélération. -« GO ! » cria-t-elle avant de s'élancer en courant vers l'endroit où gisait l'émetteur de l'équipe 10.

La voiture continua son chemin, dépassant les deux agents d'Anti-Skill, et alla s'écraser contre une des voitures noires qui servait de couverture aux terroristes restants, ces derniers se jetant à terre pour ne pas être écrasés par ce qui leur sauvait la vie un instant avant. Quelques-uns d'entre eux furent abattus, désormais à découvert face à la pluie de balles venant des équipes encore postées au niveau des barricades et qui en profitèrent pour se débarrasser de certaines cibles au passage.

Le voyage jusqu'à l'émetteur se passa bien, la panique ayant pris le dessus sur la cohésion chez leurs opposants. Renka arriva en courant à pleine vitesse au niveau de l'émetteur et l'attrapa dans un dérapage contrôlé avant de prendre la direction inverse, cherchant à retourner à couvert au plus vite. Cela dit, il était certain que cela ne se passerait pas si facilement. Son fusil dans une main, inutilisable comme ça à cause du recul, et l'émetteur dans l'autre, elle tourna la tête vers l'endroit où le pick-up s'était écrasé quelques instants plus tôt et pu voir une tête qui se tournait vers elle et son camarade entrain de courir pour se remettre à couvert.  Le soldat, qui s'avéra être une femme, se releva et commença à lever son arme pour la pointer dans leur direction. Renka ne prit pas le temps de vérifier ce qu'elle comptait utiliser pour les abattre et se contenta de hurler à son coéquipier qui avait probablement déjà remarqué ça aussi :

-« TODO ! FAIS GAFFE ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anti-Skill reinforcement squad - Counterattack [Renka & Todoroki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anti-Skill reinforcement squad - Counterattack [Renka & Todoroki]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» Club anti-mathématiques ! =3
» Guild Skill
» Halle - Ingooigem (1.1) => Callegarin (No Skill-Shimano)
» the falcon squad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: Autre lieux-
Sauter vers: