Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La séance shopping qui a mal tournée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Izayoi Hasakura

avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: La séance shopping qui a mal tournée   Sam 8 Avr - 0:38


   

   
La poisse !
Avec Renka Nishimura


   

Aujourd'hui le soleil resplendissait, il brillait tellement qu'Izayoi avait encore du mal à imaginer que le froid n'allait pas tarder à débarquer au pays du soleil levant. Il s'agissait du genre de journée qu'il fallait profiter autant que possible, à ses habitudes il n'aurait probablement pas hésité à aller manger un parfait à la fraise avant d'aller se promener et peut-être même finir à la salle d'arcade. Toutefois, aujourd'hui était quelque peu exceptionnel, c'était un jour particulier, ne suivant pas la routine du blondinet. Au lieu de profiter de ce beau soleil, il se trouvait dans un lieu privé de lumière naturelles et entourées de lumière artificielles : la galerie souterraine.

Un excellent endroit pour acheter quelques objets et se protéger du soleil si on souhaite maintenir une peau blanche comme la neige, loin de l'objectif de l'adolescent, il venait de finir sa journée de cours. Une journée de dur labeur qui consistait à écouter le professeur parlé pendant toute la journée et de prendre des notes, un boulot simple sauf lorsqu'il s'agit de faire ses devoirs, là ça devient fastidieux.

Vêtu de son uniforme scolaire et sa fidèle barrette dans les cheveux, l'étudiant d'Eiri High school vagabondait de magasin en magasin. Il entrait dans un magasin et regardait quelques articles avant de s'en aller au magasin suivant comme si de rien n'était. Certains pourraient croire que cela était une technique pour ne pas avoir trop chaud et donc de profiter de la climatisation des magasins, or c'était loin d'être le cas ! Sinon il ne s'embêterait pas à regarder les articles que le magasin possède.

La présence d'Izayoi n'était pas anodine, s'il voulait éviter d'avoir chaud, il serait surement resté dans sa chambre étudiante. Son objectif était simple : Effectuer un achat, même s'il ne savait pas vraiment quoi acheté précisément. Il visitait un peu tous les rayons des magasins allant des livres au petit porte-clés tout mignons, y compris les jouets.  Il était passé devant plusieurs porte-clés assez mignons souvent composé de Gekota, de lapin ou même d'ourson, mais à chaque fois il se disait : « Il est totalement impossible que ça lui plaise. Il lui faudrait un truc plus…rebelle. » et il reposait les porte-clés qu'il avait observé. Le blondinet frotta l'arrière de sa tête, il n'imaginait pas que ce serait aussi difficile de trouver un simple cadeau.

« Bon sang… »

L'adolescent changea de magasin avant de finalement tomber sur une babiole qui attira son attention, une babiole pour beaucoup, mais pas forcément pour lui. Il s'agissait d'un pendentif représentant un loup qui tenait un anneau dans sa bouche comme s'il était attaché. Une mention au loup de la mythologie nordique : Fenrir ? Cela importait peu, l'étudiant d'Eiri prit l'article avant de l'emmener à la caisse et de le faire emballer dans du papier cadeau puis placé dans un sac plastique.

« Ça devrait faire l’affaire… »

Il n'était pas vraiment sûr, mais il savait qu'il y avait de grandes chances que ça lui plaise et puis ils n'étaient pas du genre à s'offrir des trucs trop chers sauf en cas d'occasion vraiment spéciale. Les anniversaires n'étant pas vraiment spéciaux étant donné que ça a toujours été la guerre pour savoir qui aura le meilleur cadeau donc les fêtes d'anniversaires étaient plus une bataille qu'un évènement à célébrer, mais il faut tout même offrir des cadeaux.

Cette fois-ci Izayoi marchait le long des magasins sans y rentrer, observant de loin pour voir s'ils avaient quelques choses d'intéressant. Vu qu'il était là, autant en profiter pour voir s'il pouvait s'acheter quelque chose. Le mois ne faisait que commencer, il avait encore de l'argent et c'est la raison pour laquelle il était venu acheter un cadeau aussi tôt dans le mois. A la fin du mois, c'est un peu la guerre pour se nourrir et de s'approvisionner en Strawberry Parfait.

Malheureusement rien ne semblait être intéressant pour l'étudiant, il n'avait pas envie de s'acheter un collier ou une bague, ça ne ferait que renforcer son apparence de cancre à cause de ses cheveux naturellement blond. Peut-être bien acheter des boucles d'oreilles fenrir, ils ont l'air plutôt classe, mais ça ce serait trop assortis avec le collier. Connaissant la personne, l'adolescent aux cheveux blonds l'imaginaient bien se moquer de lui pendant plusieurs mois parce qu'il avait des boucles d'oreilles assortis à son collier et il était hors de question qu'il laisse cela arrivé !!

L'adolescent venait à peine de décider de ne pas acheter ces boucles d'oreilles qu'il entendit une explosion retentirent, attirant le regard de toute la population présente. Il ne savait pas ce qui avait provoqué ce genre de choses, mais ce n'était vraiment pas quelque chose d'habituels ! Une attaque terroriste ? C'était peu probable qu'ils arrivent à passer les défenses de la cité scolaire. Un accident de travail ou bien un espers qui fait des siennes ? Il n'en avait aucune idée, mais s'il s'agissait de quelques choses de grave, la solution facile serait de s'enfuir ou de se cacher. En même temps qui serait assez idiot pour provoquer une explosion sous-terre, à moins de vouloir ensevelir tout le monde. Dans la tête du blondinet, cela lui paraissait peu probable qu'il y ait quelques choses du genre, il hésitait à aller jeter un coup d'œil. Quelques minutes plus tard, il entendit un message télépathique venant probablement d'un des espers des ramasseurs d'ordure justiciers. Le message était clair : il fallait se diriger vers la sortie et évacuer les lieux, ce qui voulait dire que l'explosion était vraiment quelque chose d'anormal.

Le blondinet observa son bras, Offense Armor ne protèges pas des explosions, il était risqué pour lui d'y aller. Il devrait obéir au membre de judgment et s'en aller le plus vite possible, le plus loin possible ! Ces mêmes personnes qu'il voulait rejoindre autrefois, mais pour lequel il avait renoncé à cause de l'entrainement infernale qu'il devait subir pour ramasser de simples ordures et le fait qu'ils étaient plus enchaînés qu'autres choses, mais ça ne change pas le fait qu'il voulait aider. Izayoi regarda le plafond avant de prendre une énorme inspiration et se mit en direction de l'explosion en courant tel un idiot, il allait devoir éviter les membres de judgment et d'Anti-skill présent sur les lieux. Même s'il voulait les aider, ils allaient surement le faire repartir.


Le blondinet décidait de passer pas les coins les moins voyant, se cachant au moindre bruit. On aurait presque dit qu'il essayait de jouer l'espion d'un pays adverse, mais échoué de manière sublime. Heureusement pour lui, les personnes semblaient se concentrer sur l'explosion ou l'évacuation d'un bon nombre de personnes, les rues commençaient à être vraiment vide. Il avait réussi à éviter quelques agents qui escortaient la population dehors en se camouflant dans les petits coins ou même les toilettes, ils doivent se dire que personne n'est assez fou pour aller vers l'explosion au lieu de s'en éloigner.

Malgré ses longues 8 minutes, la majoritée des personnes avaient été déplacés et Izayoi était encore loin d'atteindre son objectif. L'adolescent s'arrêtait trop souvent pour ne pas se faire remarquer par les membres d'anti-skill, surtout que sa chevelure blonde était bien voyante donc se faufilé en espérant qu'il ne le voyait pas du coin de l'œil était une mauvaise idée. Il était préférable pour lui d'attendre qu'il passe complètement, c'est pourquoi l'adolescent utilisait au maximum ses oreilles pour écouter les pas dans les alentours, ce n'était pas très efficace et c'était plus la voix des personnes qui l'aidaient à se repérer. S'ils s'étaient mis en mode fouille attentive, ça en aurait été finis de sa petite escapade, mais ils sont actuellement concentré sur l'évacuation alors autant en profité même s'ils ont bientôt finis.

Izayoi poussa un petit souffle, d’un seul coup c’était bien vide et il n’imaginait pas que l’explosion serait aussi loin, mais bon autant profiter qu’il n’y ait personne pour courir et se rapprocher, faire de l’infiltration n’était pas sa spécialité. Alors qu’il courait, il ne faisait pas vraiment attention à ses alentours, c’était une erreur de sa part, mais il était si proche maintenant. Il pouvait même voir la zone de sécurité au loin, il ne lui restait plus qu’à trouver un moyen de les distraire et de se faufiler discrètement.

« Peut-être en utilisant un objet pour les distraire, genre un distributeur…on en voit pas souvent vol— »

La pensée d'Izayoi fut rapidement interrompu par une main qui venait de se poser sur son épaule, une goutte de sueur coulait le long de son froid en même temps qu'une sueur froide affectait son corps. C'était mauvais, il ne s'attendait pas à se faire attraper aussi proche de l'objectif, ils allaient surement le réprimander comme pas possible s'il s'agissait d'Anti-skill ou de Judgment, s'il s'agissait d'un ennemi…il fallait espérer qu'Offense Armor suffisent pour le mettre out. S'enflammer était une mauvaise idée, aucun « ennemi » aurait pu finir ici avec le barrage d'anti-skill, il s'agissait surement d'un membre des forces de l'ordre. Il était préférable pour le blondinet de prétexte qu'il allait prendre la sortie à l'opposer ou un truc dans le genre.

« Oui ? »

Déclara le blondinet en se retournant gentiment, n'osant pas encore lever les yeux et n'apercevant que le gilet anti-skill. La mission d'infiltration avait bel et bien échoué, il allait devoir s'expliquer à l'agent qui venait de l'interpeller. Il leva lentement les yeux pour apercevoir les cheveux dorés et le regard effrayant de l'agent, la seule pensée qui venait à l'esprit de l'étudiant d'Eiri High School était : « Je suis foutu… ! ». Il devait tout de même tenter le tout pour le tout !

« Euh…j’allais prendre la sortie sud, désolé… »

C'était une excuse bidon qui risquait de ne pas passer, mais il valait mieux tenté quelque chose plutôt que de se taire. Même s'il était impossible pour lui d'échapper aux gentils petits sermons sur son insouciance à ne pas quitter les lieux suite à une explosion dans un lieu souterrain.
   

   
Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renka Nishimura

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 09/11/2016

MessageSujet: Re: La séance shopping qui a mal tournée   Dim 9 Avr - 17:12

Les beaux jours s’éternisaient et avec ça toute la cité scolaire tombait lentement dans une léthargie profonde et particulièrement ennuyante. Tout avait été calme ces derniers temps et aucune véritable opération n’avait eu lieu depuis ce qui semblait être une éternité à Renka. Cela n’était pas une mauvaise chose en soi, un tel calme montrait que tout allait bien après tout, mais une pause trop longue entraînait l’oisiveté chez la plupart des personnes et c’est ça qui pouvait véritablement finir par entraîner une catastrophe. Renka était de repos ce jour-là, et cela ne voulait pas dire dormir jusqu’à l’après midi et ne rien faire de productif. Pour elle jour de repos voulait simplement dire qu’on lui permettait de s’entraîner de façon libre pendant une journée complète.

Son réveil sonna à 6h00 et elle se leva rapidement, allant se préparer et prendre son petit déjeuner surprotéiné. Elle s’apprêta à sortir pour aller à la salle d’entraînement et de musculation qu’elle fréquentait d’habitude mais décida finalement de rester chez elle, utilisant le matériel dont elle disposait. Il fallait croire que le beau temps avait aussi un effet sur elle finalement. Cela dit sa journée ne serait pas de tout repos pour autant et elle commença directement par quelques kilomètres de course rapide sur son tapis. Chaque muscle du corps avait son propre appareil dédié pour maximiser l’efficacité de l’exercice qui y était lié et elle passa de longues heures d’affilée à passer de l’un à l’autre, ne faisant que de rares pauses pour boire ou pour manger une fois l’heure arrivée. Elle finit par sortir ses gants d’entraînement de boxe et fixa un sac de frappe au plafond avant de commencer à s’exercer comme à l’époque où elle pratiquait en club. Ses coups partaient de plus en plus vite et avec de plus en plus de force au fur et à mesure qu’elle se prenait à l’exercice. Le sac reculait sous la force des coups et n’en revenait que plus fort, la forçant à y mettre de plus en plus de puissance jusqu’au moment où un coup un peu trop violent vint déchirer la reliure entre le sac et la chaîne qui permettait de le fixer au plafond, envoyant le vieux sac valdinguer dans la pièce et s’écrouler lourdement au sol comme un boxeur s’étant pris un ko technique.

Renka resta un instant sans bouger, fixant le pauvre sac qui ne bougeait plus et soupira longuement. Elle enleva doucement ses gants et alla prendre une douche avant de troquer ses vêtements de sport contre ses vêtements de ville, enfilant un pantalon et une chemise blanche. Elle attrapa le sac d’une main et l’emmena jusqu’au local à poubelles de son immeuble et pris la direction de l’extérieur. Il était encore relativement tôt et le soleil frappait encore dur mais ce qui inquiétait Renka était surtout de savoir combien de temps elle allait perdre à cause de ce contre-temps. Elle pourrait peut-être en profiter pour changer certains de ses équipements qui commençaient à être un peu trop vieux tant que ça ne lui ferait pas perdre plus de temps que le strict nécessaire. Elle décida d’aller à la galerie marchande souterraine, il y avait là-bas un magasin de sport qui possédait tout ce dont elle avait besoin.

La membre d’Anti-skill finit par arriver sur place et constata un attroupement assez inhabituel autour de l’entrée vers laquelle elle se dirigeait. Observant les alentours, Renka constata qu’il y avait là plusieurs camions d’Anti-skill stationnés autour de la zone et elle se dirigea rapidement vers l’entrée pour voir que des agents y bloquaient l’entrée. Elle s’approcha du plus proche d’entre eux.

-« Qu’est-ce qui se passe ici ? »

-« Désolé madame, il y a un souci dans la galerie, elle a été évacuée et est maintenant fermée au public pour une durée indéterminée. »

-« Je suis Nishimura Renka, membre de la 41ème. Expliquez-moi ce qui se passe. » répondit-elle un peu sèchement.

-« Oh euh oui. Un groupe d’individus armés est entré dans la galerie et est entrain de braquer un magasin. On ne sait pas exactement quel est leur objectif mais ils ont encore des otages et ils ont visiblement des explosifs. On tente d’organiser l’offensive mais la présence des otages et le fait que ce soit en sous-terrain n’arrange pas du tout les choses. La 63ème se prépare à rejoindre les autres.»

Regardant brièvement aux alentours, Renka se dirigea vers l’équipe qui se préparait rapidement, vérifiant leurs armes et leur équipement.

-« Nishimura Renka, je souhaiterais me joindre à vous pour l’offensive si vous avez un gilet et une arme pour moi. » dit-elle en s’approchant, espérant que le chef d’équipe vienne de lui-même répondre, ce qu’il fit.

-« Masatake Udo, je gère cette équipe. Si la vôtre n’a pas été appelée alors il est inutile de rester là, on s’en occupe. »

-« Les individus sont armés et dangereux, je pense qu’une personne de plus pourrait être un bonus non négligeable. »

Soupirant, l’homme à l’air farouche fit signe à un de ses hommes.

-« Noboru, donnez-lui ce dont elle a besoin, on y va. Quant à vous, suivez les ordres et ne nous gênez pas pendant l’opération, compris ? »

Après un bref salut, Renka enfila son équipement et fut même contrainte à porter un casque, chose qu’elle détestait d’ordinaire mais elle ne voulait pas se voir refuser l’accès à cette opération pour si peu. Elle entra en compagnie de son équipe provisoire dans le bâtiment et se dirigea rapidement vers le théâtre des opérations, voyant quelques équipes placées devant la devanture du magasin. Il devait probablement y en avoir encore d’autres derrière et postés à chaque issue afin d’éviter que les suspects ne puissent fuir. Tout le monde se concentrait sur le magasin et le chef de la 63ème alla se renseigner sur ce qui s’était passé exactement et sur la suite des opérations, quand Renka vit un mouvement un peu plus loin. Renka pointa son fusil d’assaut dans cette direction, ne mettant pas encore le doigt sur la gâchette et s’y dirigea lentement, faisant attention à ne pas faire le moindre bruit.

Aucun civil ne pouvait être ici, ils avaient été évacués mais il pouvait s’agir d’un membre d’Anti-skill, elle avait à peine discerné une silhouette se déplaçant furtivement dans un couloir sombre. Elle finit par arriver à quelques mètres derrière la personne en question et se rendit compte qu’il s’agissait d’un jeune garçon aux cheveux blonds qui cherchait de toute évidence à tromper la vigilance des agents d’Anti-skill pour aller voir ce qui se passait. *Mais quel crétin, il sait pas que c’est dangereux ?!*

Elle s’approcha -toujours furtivement- derrière lui et finit par lui agripper l’épaule, le forçant à se retourner. Le jeune garçon pris un air détaché et répondit d’un ton tout naturel un simple :

« Oui ? »

Devant l’attitude désinvolte du garçon qui voulait se donner un air innocent, Renka sentit une pointe de colère monter qu’elle eut du mal à réprimer et visiblement à cacher vu le regard paniqué du garçon lorsqu’il croisa son regard et tenta une nouvelle fois de faire l’innocent.

« Euh…j’allais prendre la sortie sud, désolé… »

Renka resta un instant sans bouger, incrédule et préféra ne pas répondre sur le moment. Elle attrapa le col du garçon au niveau de sa nuque et le tira vers une autre rue plus éloignée de la zone et enclencha sa radio.

-« J’ai trouvé un petit curieux qui a passé les barrages pour venir observer, je le tue sur place ou je demande à quelqu’un de le ramener avant ? » dit-elle sur un ton montrant bien le niveau d’exaspération qu’elle avait atteint. Elle mit le doigt sur son oreillette et serra un peu plus sa prise sur le col du garçon.

-« Sauf votre respect je préfèrerais… Compris. » finit-elle avant de tourner son regard empli de colère vers le garçon, ne le lâchant toujours pas. « Avance, je te ramène à la sortie. » dit-elle d’un ton sec en le poussant vers l’avant et lâchant finalement prise.

Elle vint enlever son casque et le posa sur la tête du garçon en soupirant.
-« Mets-ça, et si tu t’avises ne serait-ce que de ralentir ou de dévier un tout petit peu du chemin je t’assure que j’hésiterai pas à te tirer dans les jambes. »

Elle était trop en colère pour lui faire la morale et de toute façon ce n’était pas son truc. Non seulement ce crétin avait eu la bonne idée de s’infiltrer sur les lieux d’une opération délicate mais en plus à cause de lui elle ne pouvait même plus y participer, étant reléguée au rang de baby-sitter. Elle espérait juste qu’il ne ferait pas trop de vagues pour ne pas lui faire perdre un temps précieux mais elle ne le lâchait pas du regard et était prête à le maîtriser s’il tentait quoi que ce soit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura

avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: La séance shopping qui a mal tournée   Jeu 13 Avr - 22:16


 


 

Son regard glacial montrait bien qu'elle n'avait pas cru une seule seconde en son mensonge et la situation ne s'annonçait pas bien pour l'adolescent, il ne semblait vraiment pas d'humeur à ce qu'il tente quoique ce soit pour s'échapper, mais malgré tout il essayait d'observer les alentours pour voir s'il n'y avait pas une ruelle ou autre où il pourrait s'enfuir alors qu'il était trainé par le col. Même s'il ne pouvait plus se rendre sur les lieux de l'accident, s'enfuir loin de cette personne aux regards dangereux était une solution pour qu'elle évite de récupérer son nom et en parler à son établissement.

Ses pensées furent très vite reconcentré sur le membre d'anti-skill lorsqu'il entendit ses mots sortir de sa bouche « Je le tue sur place », mais quel genre d'officier dirait ça ? Elle devait surement blaguer et tentait de l'intimider pour l'empêcher de s'enfuir, instaurer la peur en lui pour mieux le contrôler.  Il est complètement impossible qu'elle tente vraiment de lui tirer dessus à moins que ce soit une folle furieuse, mais par instinct de survie le blondinet jeta des regards de haut en bas à la jeune femme, observant son équipement. Une chose particulière attira son attention : son arme. Il avait déjà vu son arme auparavant, il savait très bien où il l'avait aperçu.

« Il y en a dans les jeu… »

C'est une arme qui apparaît dans beaucoup de jeu de guerre, il s'agissait d'un fusil d'assaut assez connues : un SIG – 552. Une arme extrêmement puissante avec laquelle, il ne fallait pas rigoler. Il avait déjà effectué des recherches sur ce genre d'armes par intérêts par rapport aux jeux vidéo et de ce qu'il sait, avec son niveau actuel Offense Armor devrait le protéger d'une mort certaine. Malheureusement, il risquait bien de sortir l'impact et peut-être même avoir des os brisés…il n'était pas sûr, ce n'était pas quelque chose qu'il avait tenté ou qu'il avait envie de tenter.

« …c’est pas bon ça, elle pouvait pas avoir un pistolet comme tout le monde ?! »

Alors que son regard remontait vers le visage du membre d'Anti-Skill, il put observer son regard colérique dans sa direction. Cela n'annonçait rien de bon, mais l'étudiant d'Eiri High School avait très bien compris la situation : elle venait de recevoir un ordre qu'elle n'appréciait pas ou alors il venait de dire quelque chose qui lui avait déplu, c'était clairement quelque chose qu'elle ne voulait pas entendre.

L'adolescent fut poussé vers l'avant alors qu'elle déclarait qu'elle allait le ramener à la sortie d'un ton sec, montrant bien son énervement. « Je vois... » pensa l'adolescent en observant la réaction de la demoiselle, elle voulait clairement pas le ramener et préférais faire autre chose. L'adolescent senti quelque chose se poser sur sa tête et englober celle-ci protégeant sa tête et couvrant ses oreilles. Le casque d'anti-skill, elle lui avait dit de l'enfiler et de ne pas ralentir ou de dévier du chemin sinon elle tirerait avec son arme.

« C’est comme ça qu’Anti-skill fait les choses… »

Déclara l'adolescent tout en  poussant un soupire avant d'arranger le casque qu'elle avait mal mis sur sa tête, toutefois il n'attacha pas son casque. Ce n'est pas comme s'il en avait besoin avec Offense Armor à sa disposition, même s'il n'avait pas une confiance totale en son pouvoir, c'était toujours plus pratique que ce genre de casque. Il n'arrivait pas à croire qu'elle avait menacé de tirer sur un étudiant avec une arme à feu, à la limite avec un taser ou autre truc dans le genre.  Même si ça ne l'aiderait pas forcément, elle ne devait pas s'attendre à ce qu'il possède une armure et même s'il mourrait d'envie de lui dire que ça ne servirait à rien, ce qui est faux, ce serait une mauvaise idée de dévoiler toutes ses cartes maintenant.

Le blondinet avançait lentement sans prendre trop de distance et sans trop ralentir, il n'avait pas vraiment envie de tester les dires de l'agent d'anti-skill. Même en regardant il n'y avait pas de ruelle où s'enfuir avant une vingtaine de mètres sur la droite. Il vit quelque chose s'aventurer dans la ruelle, ce n'était pas très gros, ça pouvait être un chat  ou bien quelqu'un qui venait juste de rentrer dans la ruelle et où il aurait aperçu un bout de sa jambe, il n'était pas vraiment sûr de lui. L'avait-elle vu ou bien elle avait loupé à cause de son attention portée sur lui….peut-être même qu'elle l'avait vu, mais attendait de se débarrassera de l'adolescent pour aller vérifier.  Il était vraiment tenté d'aller voir, mais se mettre à courir pour y aller était une mauvaise idée, à vrai dire même lui en parler serait une mauvaise idée. Elle prendrait ça comme une tentative de diversion.

D’autant plus que le silence était lourd et très inconfortable, elle n’avait pas l’air d’avoir envie de lui parler…très clairement elle voulait plus se débarrasser de lui. Izayoi poussa un petit soupir avant de se retourner assez brusquement tout en continuant d’avancer, mais en marche arrière. Il n’avait pas peur de tomber juste parce qu’il ne regardait pas où il mettait les pieds ou qu’il venait à perdre l’équilibre, ce n’était pas vraiment grave en soit.

« Euh…Vous êtes étrangère ? C’est assez rare de voir des gens avec cheveux blonds et des yeux bleus… »

Demanda l'adolescent tout en continuant à marcher en arrière, il était surement mal placé pour dire cela vu qu'il était lui-même blond aux yeux bleus, mais il espérait « détendre » l'atmosphère. Il en avait marre de ce silence et il était temps pour lui de le briser, de commencer à discuter histoire de diminuer sa sentence. Ça n'allait probablement pas marcher et il allait surement empirer son cas, mais au moins ils discuteront si elle répond par autre chose qu'un silence glacial.

Le blondinet se retourna à nouveau en direction de la jeune femme entama encore une fois une marche arrière avant d'essayer de commencer à parler pour lui demander comme était anti-skill, l'adolescent tomba sur les fesses, têtes en arrières laissant tomber le casque qu'il n'avait pas attaché. Le blondinet se frotta l'arrière de la tête en ricanant, laissant échappé un petit rire gêné avant de se relever et se tourner pour ramasser son casque. Elle devait surement penser que c'était un idiot de première et elle n'avait surement pas tort, dans un sens il était idiot. Toutefois, il se trouve que ceux qui jouent les idiots sont souvent des vicelards qui savent ce qu'ils veulent, alors qu'il ramassait son casque Izayoi se tourna brusquement avant de le lancer en direction de la tête de l'agent d'Anti-skill. Qu'il l'a touché ou non n'avait aucune importance, son objectif était juste de la gêner et de concentrer son regard ailleurs, qu'elle se protège ou qu'elle esquive sans problème, il voulait juste détourner son regard. Aussitôt qu'il avait lancé son projectile, juste au cas où le blondinet activa Offense Armor tout en mettant une accélération en prenant la ruelle qui se trouvait sur la droite.

Il avait perdu en explosivité depuis le collège, mais il restait assez rapide pour couvrir les  2 mètres qu'il y avait entre lui et la ruelle. Izayoi était donc en train de courir le long de la ruelle, s'arrêter n'était pas une option, si elle l'attrapait…elle lui ferait probablement la peau. Malheureusement il remarquait très facilement qu'il n'avait plus son endurance d'antan et qu'il était gêné par le petit sac qu'il transportait. Il pensait tel un vieil homme alors qu'il n'avait encore que 15 ans, il devait réellement reprendre le basket-ball pour son propre bien.

Malgré le sprint qu'il avait mis, il ne semblait pas avoir rattrapé ce qu'il avait aperçu et la blondinette avait couvert une sacrée distance, tellement qu'à cette allure elle le rattraperait en ligne droite. Le manque d'endurance sur les sprints étaient assez gênant, mais il continuait d'avancer avant de sentir quelque chose se coller contre sa tempe. Regardant du coin de son œil tout en levant ses bras en l'air, il put observer brièvement qui était là : une personne essoufflée et apeurée. Il s'agissait surement d'un rescapé, fuyant les forces de l'ordre et il avait probablement paniqué en voyant l'agent d'Anti-Skill se diriger vers lui.

Le criminel ordonna à l'adolescent de ne pas bouger, une prise d'otage pure et simple. Il hésitait à utiliser Offense Armor et se rebeller, mais pour l'instant c'était une mauvaise idée, il était préférable d'attendre que le membre d'Anti-skill arrive pour qu'il soit déstabilisé et profité de son inattention. L'adolescent avait couru en ligne droite et n'était pas très difficile à suivre, en temps normal les zig-zag dans les petites ruelles auraient été efficace, mais pas ici.

 
Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renka Nishimura

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 09/11/2016

MessageSujet: Re: La séance shopping qui a mal tournée   Lun 24 Avr - 15:33

« C’est comme ça qu’Anti-skill fait les choses… »

Renka préférait ne pas relever et l’emmener vers la sortie directement sans rentrer dans son jeu ni même lui adresser la parole. Le garçon avait vraiment l’air têtu dans le genre. Même pas capable de se taire quand il se faisait prendre sur le fait d’un délit relativement grave en plus. S’introduire sur les lieux d’une intervention d’anti-skill alors même que l’évacuation avait été faite n’était pas vraiment le genre de chose à faire et il devait bien s’en douter mais il ne semblait pas vraiment du genre à baisser la tête et attendre que ça passe.

Continuant un moment de marcher, le garçon en tête et Renka juste derrière, il fit volte-face pour regarder Renka tout en continuant d’avancer à reculons.

« Euh…Vous êtes étrangère ? C’est assez rare de voir des gens avec cheveux blonds et des yeux bleus… »

Il avait l’air un peu gêné, le lourd silence qui s’était installé pendant le trajet avait dû finir par lui peser. Ou alors il voulait entamer le dialogue pour éviter de trop se faire engueuler une fois sorti. L’agent d’anti-skill aurait voulu lui dire de se taire et que de toute façon elle avait mieux à faire que de lui mettre une fessée une fois dehors mais elle préféra garder le silence, poussant un long soupir. Elle espérait surtout qu’il n’allait pas continuer d’essayer de lancer la conversation l’air de rien. Elle n’avait clairement pas envie de lui parler et elle préférait garder son attention autant sur lui que sur les mouvements alentours. Après tout ils n’étaient pas spécialement loin d’une fusillade et il pouvait très bien y avoir un des criminels qui avait trouvé le moyen de s’enfuir et pouvait se trouver dans le coin.

Elle avait d’ailleurs remarqué un mouvement dans une ruelle à côté mais avait préféré garder un œil distant sur les environs, ne voulant pas alerter la personne si c’était un ennemi, afin de ne pas lui donner envie de vider le chargeur de son arme sur eux, risquant la vie de l’étudiant dont elle avait la charge. Et puis il pouvait très bien s’agir d’un agent d’anti-skill tentant une autre approche ou patrouillant dans la zone pour s’assurer que tout allait bien… C’est à ce moment précis qu’elle fut coupée dans sa réflexion et son étude de la situation, le jeune blondinet s’étant à nouveau retourné mais étant cette fois tombé sur les fesses.

Renka s’était immobilisée, il fallait s’attendre à ce que cela n’arrive et au moins cela pourrait le dissuader de se tourner à nouveau vers elle pour tenter d’entamer la discussion. S’avançant d’un pas vers lui, la jeune femme se baissa légèrement, s’apprêtant à lui tendre la main pour l’aider à se relever lorsqu’elle le vit se retourner vivement pour lui jeter quelque chose au visage. Elle intercepta l’objet de son autre main et le regarda un instant. Il s’agissait du casque qu’elle lui avait donné pour le protéger et, visiblement, il n’avait pas plus envie de le garder sur la tête qu’elle. L’étudiant profita de ce moment de diversion pour partir en courant dans une ruelle, du même côté que là où elle avait vu quelque chose se déplacer.

Renla entama un sprint pour poursuivre le garçon. Elle qui avait participé à tant d’opérations délicates s’était faite berner par un pauvre imbécile qui voulait jouer les rebelles. Cela dit, l’entraînement quotidien de toute une vie permit à Renka de réduire assez rapidement la distance entre elle et le fuyard. S’il espérait vraiment semer un membre d’anti-skill, il était clairement tombé sur la pire personne possible. Tout le monde n’avait pas son entraînement et même si elle doutait qu’à son allure il ait pu distancer la plupart des autres agents, le fait est qu’il n’avait absolument aucune chance de lui échapper à elle. Il ne voulait vraiment pas s’arrêter et courrait, volontairement ou non, tout droit vers la zone de danger qu’elle avait vue plus tôt. Elle finit par tourner au coin d’une rue et s’immobilisa immédiatement.

La scène qu’elle vit était clairement le pire scénario possible. Le garçon était là en compagnie d’un autre homme, le tenant en otage à l’aide d’un pistolet posé sur sa tempe. Probablement celui qu’elle avait vu un peu plus tôt. Elle leva doucement les mains au niveau de sa tête et se détendit légèrement. Il faudrait la jouer fine si elle ne voulait pas se retrouver avec la mort du garçon sur la conscience et surtout sur son dossier.

-« Jette ton arme ! » hurla le criminel armé du pistolet.

Renka attrapa doucement la lanière de son fusil et entreprit de la repasser par-dessus sa tête tout aussi lentement, finissant par poser le fusil au sol sans tenter quoi que ce soit. Elle dévisagea un moment le garçon, espérant qu’il ne tenterait rien d’idiot qui pourrait ruiner la tentative de sauvetage mais cela ne semblait pas l’avoir atteint. Elle ne comprit pas tellement quelle avait été l’objectif de l’entreprise du garçon mais cela tourna court. Renka n’avait même pas eu le temps d’essayer d’intervenir, elle était trop loin et l’homme semblait bien entraîné. Malgré la panique qui se lisait sur son visage, il avait su reprendre sa contenance et envoyer le jeune garçon au tapis en à peine quelques mouvements. Cela s’annonçait compliqué mais au moins il n’avait pas encore ouvert le feu. Et maintenant il pointait son arme sur elle, c’était déjà ça de pris.

-« Ok, ok, on se calme. Je ne vais rien tenter mais je peux te faire sortir d’ici sans histoire si on s’y prend bien… » tenta Renka pour entamer une relation d’interdépendance, une négociation pour que le criminel y réfléchisse à deux fois avant de presser la détente.

-« Ouais… Jette ton oreillette et écrase-là sans te baisser pour attraper ton arme. Et vire ce gilet pare-balles aussi. » lui ordonna-t-il.

Il avait oublié d’être idiot décidément. Renka hésita une seconde mais l’homme pointa à nouveau le pistolet sur le garçon un peu sonné qui se trouvait à côté de lui.

-« Doucement, doucement, je vais le faire mais garde ce pistolet braqué sur moi. Compris ? » finit-elle avance de commencer à défaire le velcro du gilet pour le laisser glisser par terre après avoir mis son oreillette par terre et l’ayant écrasée d’un simple mouvement du pied.

L’homme lui ordonna de se tourner et il s’approcha un peu, restant juste assez loin pour pouvoir l’abattre avant qu’elle ne tente quoi que ce soit. Elle se mit à avancer vers la sortie lorsqu’il lui demanda, marchant doucement, sentant qu’au moindre mouvement suspect elle le paierait cher. Elle fit quelques pas et finit par s’arrêter une fois à une dizaine de mètres du garçon, estimant qu’il aurait le temps de fuir si il voyait que tout cela prenait un tournant défavorable même si il semblait les observer pour le moment.

L’homme derrière elle lui ordonna d’avancer une fois. Il sembla perdre patience et s’approcha, lui plaquant le pistolet sur son flanc gauche en lui intimant l’ordre d’avancer. C’était précisément ce que Renka attendait. D’un geste, elle se pencha en avant et vint mettre son coude sous la main qui tenait le pistolet pour le relever. Un coup de feu partit alors mais la balle alla s’enfoncer dans le plafond tandis que Renka se retourna, attrapa le pistolet et l’arracha de la main du preneur d’otage. Elle tenait le pistolet par le canon et fit un geste ressemblant à un crochet du droit pour venir écraser la crosse du pistolet dans la mâchoire de l’homme le plus fort possible et ramena refit le geste dans l’autre sens pour lui donner un nouveau coup du revers.

Elle en profita ensuite pour lui mettre un coup de pied l’envoyant s’écraser contre le mur derrière lui et elle le pointa avec l’arme qu’il portait un instant plus tôt.

-« En tant qu’agent d’anti-skill je vous arrête ! Plus un geste ou je n’hésiterai pas une seconde à tirer ! » dit-elle d’un ton solennel.

D’autres agents d’anti-skill arrivèrent rapidement sur les lieux, ayant été alertés par le coup de feu tiré un peu plus tôt. Elle les laissa attacher les mains de l’homme et l’emmener vers la sortie et chercha le garçon du regard, allant ramasser son fusil et son gilet, espérant que le blondinet ne s’était pas une nouvelle fois fait la belle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura

avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: La séance shopping qui a mal tournée   Mer 3 Mai - 4:36


 


 

L'agent d'anti-skill était finalement arrivé sur les lieux, elle n'avait pas mis beaucoup de temps, beaucoup moins que ce que pensait l'adolescent aux cheveux blonds. S'il y a eu une course poursuite, elle l'aurait probablement rattrapé au bout d'un certain temps, en ligne droite en tout cas. Au moins avec son arrivée, Izayoi Hasakura espérait pouvoir profiter de cette occasion pour surprendre son assaillant et attendant le bon timing, le moment où il baiserait sa garde.

Alors que le criminel ordonnait à la jeune femme blonde de jeter son arme en se servant de l'étudiant comme otages, ce qui avait tendances à lui taper sur les nerfs et qui lui donnait envie de se la jouer Terminator avec Offense Armor, mais ce serait bête de faire ça alors qu'il était juste derrière lui et qu'il collait son arme à sa tempe. En la jouant bien, il y avait moyen de lui en décocher une bonne en pleine mâchoire avec son armure activé. Le faire trop rapidement ferait que l'agent d'Anti-skil l'attraperait quasiment aussi vite qu'il l'aurait mis à terre, la meilleure solution était d'attendre qu'elle dépose son arme pour le surprendre et échapper à cette femme dangereuse.

Alors qu'elle déposait son armement sans tenter quoique ce soit et en lançait un regard noir a l'adolescent, surement pour lui dire qu'elle lui faisait chier au plus au point.  Enfin, ce n'était pas quelque chose dont le blondinet se souciait à ce point. Alors que le criminel était concentré sur l'agent d'anti-skill qui déposait ses armes, Izayoi activa son pouvoir d'esper sur ses poings, sa tête. Sans attendre une seule seconde de plus Izayoi recula sa tête légèrement vers l'arrière pour retirer l'arme de sa tempe puis pivota sur son pied droit vers la gauche, utilisant son bras gauche pour écarter le bras qui tenait l'arme à feu et dirigea son poing droit vers la tête de son assaillant. Il n'avait pas tiré à la surprise de l'adolescent, il voulait surement garder l'otage sous la main pour empêcher l'agent d'anti-skll de l'avoir. C'était tant pis pour lui, il allait regretter de ne pas avoir tiré même si ça n'aurait servi à rien. Ou du moins c'est ce qu'il pensait qu'il allait se passer, mais tout ne se passe pas toujours comme prévu, alors que son coup de poing se dirigeait vers la mâchoire de l'individu, il esquiva d'un léger mouvement de la tête et alors qu'Izayoi laissait sa surprise apparaître sur son visage son adversaire s'était déplacé sur le côté gauche du blondinet et avant que celui ne puisse réagir, il sentit la jambe droite du criminel lui faire un balayage alors que son avant-bras droit poussait l'étudiant vers l'avant en appuyant sur sa gorge, le faisait perdre l'équilibre et alors qu'il chutait en direction du sol, il sentit un coup se loger en plein dans sa gorge.

« Qu…QUOI ?!! »

Izayoi était tombé sur le dos, la personne en face de lui était clairement entrainé, en quelques secondes et avec un petit enchainement, il avait pu mettre le blondinet à terre sans qu'il ne puisse faire quoique ce soit en retour et sans laisser le temps à l'agent d'anti-skill d'intervenir. L'adolescent toussait alors qu'il essayait de reprendre sa respiration, son manque d'oxygène l'avait légèrement sonné et l'empêchait de se lever. Il avait été idiot de ne pas activer son armure complètement et à cause de ça il venait de se faire neutraliser, même avec son armure il n'aurait pas pu faire grand-chose face à cet enchainement, mais au moins il n'aurait pas de problème de respiration en ce môment même. S'il voulait se débarrasser de lui, il lui faudrait plusieurs essais et surtout se décider d'utiliser son armure à son maximum, ceci qui risquait d'être une confrontation qui lui donnerait de nombreux bleus et bien plus. Malheureusement, il avait toujours la tête qui tournait et des difficultés à reprendre son souffle.

« Il est…fort…l’enflure. »

Il entendit alors l'agent d'anti-skill lui demander de se calmer, essayant de négocier pour l'empêcher de tirer sur le blondinet. En retour celui-ci semblait lui demander de jeter son oreillette et de l'écraser, chose qui n'annonçait rien de bon s'il venait à abattre les deux. Avec l'adolescent légèrement sonné, l'attention du criminel était centrée sur l'agent d'anti-skill, heureusement pour lui sa respiration revenait assez vite et il put observer la scène, toujours dos au sol. Elle avait retiré son gilet et écrasé son oreillette, elle était près de la sortie et l'ennemi avait collé son arme sur le flanc gauche de l'agent d'anti-skill, cela n'annonçait rien de bon, vraiment rien. Izayoi se leva et activa son pouvoir en espérant attaquer l'individu par surprise, mais à peine qu'il avait fait deux pas de course qu'il entendit un coup de feu retentirent, mais l'agent d'anti-skill n'avait pas été touché, la balle s'était logé ailleurs et sous le regard bleuté de l'adolescent il assista à une des scènes les plus badass qu'il avait vu de sa vie. En quelques instants, elle avait réussi à le désarmer, lui prendre son arme, lui mettre deux droite bien placé et l'immobilisé. En quelque instant elle l'avait arrêté alors qu'elle était en situation de désavantage complet, il ne pouvait que la respecté pour ça.

« Wouah…badass… »

Les arts martiaux étaient définitivement quelques choses qui lui manquaient, même si Offense Armor était une arme et une défense incroyable, son manque d'expérience en combat fait qu'il a énormément de mal contre les pratiquants d'arts martiaux ou des combattants expérimentés le forçant souvent à utiliser son environnement à son avantage pour combler la différence de niveau. C'est la principale raison pour laquelle, il ne dépasse jamais du 1 vs 2 malgré offense armor. Ce n'était pas le bon moment, là tout de suite, c'était le moment idéale pour s'enfuir loin d'anti-skill avant qu'il ne vienne l'engueulé pour ses bêtises. Il hésitait à s'enfuir loin de fervent défenseur de la loi, mais d'un côté il avait causé assez d'ennuis comme ça et puis il n'allait pas se pointer à la sortie, ni même se cacher jusqu'à ce que leur opération finisse. Essayé d'aller les aider à sauver les otages n'étaient plus vraiment une option s'ils sont tous aussi entrainé au corps à corps, un aurait  été très difficile sans certitude de victoire alors plusieurs...c'était définitivement une mauvaise idée.

L'étudiant d'Eiri High school poussa un soupire sans bouger et attendant tranquillement l'arrivée d'anti-skill alors que la miss qui venait de régler l'affaire avait les yeux concentrés sur le criminel. Au moins grâce à lui, elle avait eu un peu d'action…si on veut. Alors qu'elle remit son gilet et ramassa son fusil pendant que les autres menottaient l'individu, Izayoi se faufila discrètement derrière elle  et alors qu'elle chercha quelques choses du regard, le blondinet lui tapota légèrement dans le dos pour attirer son attention. Étant donné qu'il n'avait pas posé du lieu et qu'il avait décidé d'être sage malgré le fait qu'elle risquait surement de le tuer si elle en avait l'occasion, il se disait qu'il pourrait essayer de l'aider pour sa faiblesse. Elle risquait surement de lui dire non et de l'envoyer bouler, mais qui ne tente rien n'a rien !

« Euh Je suis désolé d’avoir gêné et encore merci euh.. »


Il se rendit compte qu'il ne connaissait même pas son nom et qu'il ne pouvait même pas s'excuser convenablement, mais il ne sait pas pourquoi…il se disait que s'il venait à lui demander son nom, elle lui mettrait un vent comme tout à l'heure.


« Madame… »

C'était la seule chose qu'il pensait pouvoir ajouter vu qu'il ne connaissait pas son nom et qu'il ne voulait pas lui manquer de respect, au risque de se prendre des coups dans la gueule. Après tout c'est la personne qui voulait « le tuer » parce qu'il n'avait pas respecté l'ordre d'évacuation et qui lui lançait des regards noirs à un ratio extrêmement effrayant, pire qu'un harceleur qui appelle sa victime.

« Comme son arme ne pouvait rien me faire, je l'ai sous-estimé et je me suis pris une sacrée raclée, mais vous étiez plutôt incroyable, je voulais donc vous demander.. Est-ce que vous voudriez bien m'apprendre à me battre comme vous ? »

Cette demande était assez soudaine, il savait qu'il risquait de se manger son fidèle regard noir encore une fois, mais une fois de plus ce n'était rien de gênant, s'il pouvait la convaincre de le prendre en tant que disciple et de lui apprendre à se battre comme elle.

 
Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renka Nishimura

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 09/11/2016

MessageSujet: Re: La séance shopping qui a mal tournée   Dim 28 Mai - 23:05

Le combat était terminé et Renka remit son gilet puis repassa son fusil sur son épaule tandis que ses collègues d’Anti-skill se chargeaient d’emmener le terroriste à l’extérieur pour le charger dans un des fourgons et l’emmener vers son nouveau loft tout confort offert par les services de sécurité de la cité scolaire. Tandis qu’elle cherchait le jeune garçon qu’elle venait de sauver du regard, Renka sentit quelqu’un lui tapoter doucement le dos. Se retournant, elle constata qu’il s’agissait de celui qu’elle cherchait et le fixa un instant tandis qu’il prit la parole.

« Euh Je suis désolé d’avoir gêné et encore merci euh… Madame…

La politesse aurait voulu qu’elle en profite pour se présenter mais elle n’en fit rien, préférant laisser le silence retomber pour le laisser stresser un peu tandis qu’il s’excusait. Il semblait un peu hésitant ce qui surprit légèrement la membre d’Anti-skill qui avait eu jusque-là affaire à un garçon au franc parler incroyable et au flegme visiblement sans aucune mesure. Peut-être la prise d’otage et la mise en danger de la vie d’une autre personne lui avait-elles donné matière à revoir son comportement ou alors il avait quelque chose de particulier à lui dire et s’attendait – probablement à juste titre – à se faire tranquillement envoyer chier.

« Comme son arme ne pouvait rien me faire, je l'ai sous-estimé et je me suis pris une sacrée raclée, mais vous étiez plutôt incroyable, je voulais donc vous demander.. Est-ce que vous voudriez bien m'apprendre à me battre comme vous ? »

Ne sachant pas trop quoi répondre sur le moment, Renka resta un instant à le fixer en se demandant si c’était une blague ou si le garçon était encore plus culotté qu’elle ne se l’était imaginé. Il avait commencé par l’empêcher d’aller participer à l’opération en cours, puis il s’était moqué d’elle en prenant la fuite, l’avait forcée à lui courir après jusqu’à ce qu’il se retrouve pris en otage. Actuellement l’ancienne militaire qu’elle était voyait surtout en lui un gros potentiel de boulet et un tempérament particulièrement énervant surtout pour elle qui n’avait pas forcément de patience face à ce genre de personnes. Inspirant un grand coup elle s’apprêta à répondre mais la voix qui retentit à ce moment-là ne fut pas la sienne.

-« Nishimura ! » s’écria une voix visiblement un peu énervée derrière elle.

Il s’agissait en fait de Masatake Udo, le chef de l’équipe qu’elle avait rejoint pour participer à l’opération en cours et qui visiblement avait trouvé le moyen de venir l’engueuler plutôt que rester à s’assurer qu’aucun autre ennemi ne s’échappe du périmètre de sécurité.

-« J’aurais dû rester sur ma première idée de ne pas vous laisser entrer avec nous. Non seulement vous n’êtes pas capable de ramener un simple étudiant à l’extérieur sans faire des vagues mais en plus vous le mettez en danger en l’amenant vers un suspect ! » poursuivit-il sur son ton autoritaire qui semblait si bien lui convenir que Renka doutait qu’il ne soit capable de parler autrement.

La jeune femme resta de marbre et attendit qu’il ait finit pour prendre la parole derrière sur un ton glacial.

-« Il se trouve que je le raccompagnais effectivement vers la sortie quand il y a eu l’incident. Seulement, comme les rapports disaient que toute la zone à l’extérieur du magasin où se passait le braquage avait été vérifiée et au vu de la quantité d’agents sous vos ordres je ne me suis pas doutée qu’il pouvait s’agir d’un des terroristes qui avait réussi à passer le cordon de sécurité sans être vu. J’ai donc tout naturellement pensé qu’il s’agissait d’un autre civil et suis allée voir pour le ramener en même temps que l’autre. »

Finissant comme ça, elle regarda un moment le regard de l’homme s’embraser. La vérité était qu’elle était totalement en tort mais elle ne perdait rien à rappeler qu’elle n’était pas la seule à avoir commis des erreurs dans toute cette opération. Cela dit elle s’attendait à recevoir un mauvais retour de bâton mais était partie du principe qu’elle l’aurait pris de toute façon même si elle avait baissé la tête et attendu que ça passe.

Udo eut du mal à répondre, sa mâchoire se contractant sous la colère mais finit tout de même par articuler à peu près correctement ces mots qu’il laissait passer entre ses dents.

-« Faites ce que je vous avais demandé en raccompagnant le garçon à l’entrée sans le moindre accroc ce coup-ci et ne vous avisez pas de revenir dans cette opération ou je m’occuperais personnellement de vous faire sortir d’ici et ce sera pas une promenade de santé. »

Sur ces mots, l’homme fit demi-tour et repartit d’où il était venu. Renka sentait qu’elle n’avait pas fini d’entendre parler de lui pour le coup et soupira longuement en se retournant vers le garçon, lui lançant un autre de ces regards noirs dont elle avait le secret. Elle l’attrapa par l’épaule et le poussa en direction de la sortie, lui emboîtant le pas.

-« Ne t’avise surtout pas d’essayer de partir à nouveau ou je te jure que tu vas le regretter. Quant à ta demande, trouve-toi un prof, je suis pas baby-sitter et je t’assure que tu n’aimerais pas m’avoir en prof de toute façon. Comment tu t’appelles déjà ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura

avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: La séance shopping qui a mal tournée   Sam 24 Juin - 22:25

Alors que l'agent d'Anti-skill était resté silencieuse un long moment, alors qu'elle allait lui répondre, elle fut interrompue par une voix grave et énervé. Le blondinet observait la personne qui venait d'arriver et venait de comprendre que la jeune femme se nommait Nishimura. Et donc malgré ses cheveux blonds, elle était donc aussi japonaise, à croire que ce n'était plus si rare que ça de nos jours. Enfin bon, les deux ne s'aimaient clairement pas, même quelqu'un comme l'étudiant qui ne les connais que de vue s'en était rendu compte au bout de quelques secondes d'échanges entre ces deux-là. L'homme qui venait d'arriver lui criait sur la jeune femme parce qu'elle n'avait pas su mettre l'étudiant en sécurité alors que c'était clairement de sa propre faute si ça c'était passé de cette manière.

« Euh…. »

Attendant que le discours soit finis pour prendre la parole et expliqué ce qu'il venait de se passer quitte à se faire sermonner à nouveau, il n'allait pas la laisser se faire reprocher alors qu'il a volontairement fuit pour poursuivre un des criminels, il fallait bien qu'il prenne ses responsabilités pour une fois. Toutefois, sa voix n'avait même pas eu le temps de sortir qu'il entendit une voix glaciale prendre la parole et remettre l'autre adulte à sa place en disant qu'il était tout aussi responsable vu que la zone était mal sécurisée. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle prenne la parole aussi rapidement surtout envers quelqu'un qui semblait être son supérieur d'un point de vue externe, il avait peut-être tort, mais la façon dont il lui avait parlé faisait penser qu'il possédait un grade supérieur au sien. Une chose est sûre, elle avait de la répartie en elle et elle n'aimait pas se laisser marcher sur les pieds.

Suite aux mots de la jeune femme, l’individu était vraiment mécontent et on pouvait le sentir jusqu'ici. Il bouillonnait qu'on aurait pu croire que de la vapeur allait lui sortir par les oreilles, mais il s'en alla après avoir ordonné à la jeune femme de ramener Izayoi et en l'excluant de l'opération. Même s'il ne s'aimait pas ce n'était pas une raison pour l'exclure comme cela, elle avait l'air de bien faire son boulot malgré les gênes occasionné par certains. Alors qu'il repartait, la jeune femme se retourna vers l'adolescent d'Eiri lui lançant un énième regard noir alors qu'il n'avait fait plein de mal et qu'il était resté là, sage à écouter la dispute entre les deux adultes.

« Aie… »

« Pas besoin d’être brusque… »

Certes il avait fait l'idiot en se lançant sur le criminel, mais sur la longue durée, il aurait pu s'en occuper sans aucun problème…enfin avec quelques difficultés, mais il s'en serait probablement sortie. Sûrement. L'agent appelé Nishimura l'attrapa par l'épaule et le poussa en direction de la sortie. Le suivant de très très près, elle ne voulait pas qu'il recommence ses petites bêtises et qu'il tente de s'enfuir à nouveau. Il n'avait aucune raison de retenter une fuite sauf peut-être pour éviter les problèmes avec Anti-Skill, mais vu ce qu'elle avait dit à l'autre agent…elle n'avait pas l'air de vouloir le dénoncer ou alors elle a juste zappé à cause de leur confrontation…peu importe, il avait l'intention de se diriger sagement vers la sortie.

D’autant plus qu’elle avait vraiment l’air d’avoir les nerfs contre lui, donc vu ses prouesses à l’instant, il serait préférable de ne pas la poussé à bout sinon au vu de l’aura menaçante qu’elle émet et du regard effrayant qu’elle possède, il ne s’en sortira surement pas indemne. Il n’aimait pas du tout qu’on le suivre de cette manière, qu’on le suive d’aussi près et dans son dos, mais il ne pouvait pas vraiment dire quoique ce soit vu ce qu’il s’est passé quand elle l’a laissé marcher bien devant. L’adolescent poussa un soupire et continua d’avancer sans penser à l’agent d’Anti-skill qui se trouvait dans son dos tel un stand…un stand démoniaque qui attaquerais son propre maître si celui-ci faisait le fou.

-« Ne t’avise surtout pas d’essayer de partir à nouveau ou je te jure que tu vas le regretter. Quant à ta demande, trouve-toi un prof, je suis pas baby-sitter et je t’assure que tu n’aimerais pas m’avoir en prof de toute façon. Comment tu t’appelles déjà ? »

Elle avait raison de se méfier, mais il n'avait aucune intention de tenter quoique ce soit. Il peut être fou de temps en temps, mais il tient à sa vie. Elle n'était peut-être pas menacé, mais il ne pouvait pas s'empêcher de penser le contraire en voyant la jeune femme le dévisagé du regard. C'est pourquoi il obéissait bien gentiment, malgré le fait qu'elle marche derrière lui de cette manière alors qu'il n'aime pas ça du tout. D'autant plus qu'elle venait de refuser sa demande sans même hésiter sous prétexte qu'il n'aimerait pas l'avoir comme professeur, il l'imaginait bien comme une prof très sévères et impitoyables, cependant avec ce genre de prof dans ce type de domaine est plutôt utile vu qu'il te pousse dans tes retranchements et à surpasser tes propres limites. Il était encore plus tenté de la convaincre, mais il ne savait pas du tout comment faire vu qu'il venait plutôt de se la mettre à dos en essayant de jouer les héros. Sortant de ses pensées pour répondre à la jeune femme, il se rendit compte qu'il ne s'était pas du tout présenter et qu'il ne connaissait que son nom de famille.

« Les professeurs sévère sont ceux qui nous poussent dans nos retranchements et nous font nous améliorer ! Donc je suis sur du contraire ! Et mon nom est Izayoi Hasakura, madame. Et vous ? »

Il lui avait exprimé son avis sur la question, toujours à ouvrir sa bouche autant que possible. Il est vrai que pour ce genre de cas, il était plus ou moins d’accord pour surpasser ses limites alors qu’il refuse pertinemment de faire le stage de Judgement. Et malgré ses dires et le fait qu’il y croit pour ce domaine en particulier, si c’était la même chose, mais pour les devoirs…ils auraient probablement un discours très très différent de celui qu’il vient d’avoir.

« Euh…d’ailleurs merci pour tout à l’heure. »

Il voulait la remercier de ne pas avoir crié haut et fort qu'il avait fait le fou à courir vers le criminel même si elle aurait très bien et que ça lui aurait peut-être servi à rien, mais le fait est qu'elle n'a rien dit alors autant la remercier. Il pourrait aussi la remercier de l'avoir « sauvé » de ce brigands, mais il considère qu'il aurait pu s'en sortir s'il avait pu l'affronter encore un petit peu et donc il considérait qu'il n'avait pas vraiment besoin de la remercier pour cette situation-là…du moins pas pour l'instant, peut-être quand il aura réfléchi à ses actions dans quelques jours, mois, années…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renka Nishimura

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 09/11/2016

MessageSujet: Re: La séance shopping qui a mal tournée   Ven 4 Aoû - 3:35

Renka marchait donc derrière le jeune homme qui lui avait causé tant de soucis. Bon après elle avait eu la possibilité d’appréhender un des criminels et avait même pu lui mettre une bonne raclée mais elle s’était retrouvée mise en faute par son supérieur. Elle lui avait répondu et avait expliqué que c’était plus la faute de celui qui gérait l’opération que le sienne, ce qui n’était pas faux, mais elle savait que cela ne passerait pas et qu’il tenterait de faire remonter une plainte jusqu’à ses supérieurs directs. Cela n’inquiétait pas vraiment la jeune femme, elle faisait partie d’une équipe d’intervention particulièrement efficace et ses faits d’armes la mettraient largement au-dessus de ce que pourrait dire un pauvre chef d’une équipe de base d’Antiskill. Enfin elle n’aurait pas de soucis point de vue de sa carrière mais elle s’attendait quand même à quelques remontrances de la part de son chef et peut être même des railleries de la part de ses collègues, enfin ce n’était pas comme si elle s'en préoccupait.

Malgré tout, elle était heureuse que le jeune garçon n’ait pas été blessé. Il était idiot mais pas spécialement mauvais. Il lui faudrait quelqu’un pour lui apprendre la différence entre être brave et être stupide surtout s’il était du genre à se mettre dans ce genre de pétrin. Il lui avait demandé de lui apprendre à se battre… Renka ne voyait strictement aucune raison d’accéder à sa requête, bien au contraire. Elle ne s’imaginait clairement pas en professeur et elle voyait déjà la frustration d’enseigner à quelqu’un d’aussi… enfin voilà quoi…

« Les professeurs sévère sont ceux qui nous poussent dans nos retranchements et nous font nous améliorer ! Donc je suis sur du contraire ! Et mon nom est Izayoi Hasakura, madame. Et vous ? »

« Nishimura Renka… Et je t’assure que c’est une mauvaise idée. Je n’en ai ni l’envie ni le temps. En plus il est hors de question que je perde mon temps avec un petit inconscient qui n’écoute rien. On est presque arrivés, essaye de ne plus faire ce genre de choses à l’avenir, j’ai pas envie d’apprendre que tu t’es fait tirer dessus ou poignarder parce que tu as voulu jouer au héros sur une scène de crime. Compris ? »

Elle s’en fichait pas mal de ce qu’il pourrait faire à l’avenir mais il n’était pas quelqu’un de mauvais après tout. Il voulait certainement bien faire et un peu de discipline pourrait lui permettre de devenir un agent de judgement plus tard et il pourrait utiliser son sens de la justice pour vraiment aider les autres un jour. Elle pourrait peut-être l’aider à trouver quelqu’un pour le guider… nan trop de soucis pour pas grand-chose et puis elle avait autre chose à faire. Elle allait le déposer aux agents à l’entrée et ne le reverrait plus jamais, ça serait parfait. Plus il serait loin moins il serait susceptible de lui apporter d’ennuis. C’était décidé, elle allait le laisser à ses collègues et elle n’entendrait plus jamais parler de lui, cela lui convenait très bien.

Ils arrivèrent vers le groupe d’Antiskill bloquant l’entrée aux passants et elle l’attrapa par l’épaule pour s’assurer qu’il ne lui ferait pas faux bon. Elle s’avança vers celui qui semblait en charge et lança un ultime regard au jeune garçon.

« Joue plus au con comme ça ou je te retrouve pour te botter le cul moi-même, compris ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura

avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: La séance shopping qui a mal tournée   Ven 11 Aoû - 5:12

Ni l'envie, ni le temps, c'était une réponse assez directe et puis elle lui reprochait de ne rien écouter et pour le coup, il ne pouvait pas dire grand-chose. Il avait tenté d'en faire qu'à sa tête et elle a dû venir l'aider même s'il était certain dans son fond intérieur de s'en sortir, sans oublier qu'elle l'a couvert auprès de son supérieur…Elle marquait un point qu'il ne pouvait pas vraiment nier, le problème étant il ne sait pas s'il resterait là à ne rien faire le jour ou quelque chose de grave se passerait devant lui. Il n'avait pas envie de promettre quelque chose qu'il savait pertinemment que si ça se passait devant lui, il interviendrait quoiqu'il arrive. L'adolescent se frotta l'arrière de la tête :

« D’accord, j’essayerais. »

Il savait qu'elle n'accepterait pas une autre réponse que oui ou ses variations montrant un accord, mais il avait fait suffisamment de bêtises et elle lui a bien dit d'essayer alors pourquoi ne pas tenter…au moins un petit peu. Il la suivait donc sans broncher, déjà parce qu'il n'y avait aucune raison et puis c'était clairement une mauvaise idée de la mettre en rogne. L'adolescent poussa un léger soupire, il se rendait compte qu'il avait perdu pas mal de temps à jouer les héros et heureusement que c'est un cadeau qui sera conservé bien au chaud jusqu'au jour J, un mois c'est plus ou moins long, mais ça devrait aller. Alors qu'il avançait en étant perdu dans ses pensées, une sensation d'une main attrapant son épaule le sorti de ses pensées. Pourquoi elle l'attrapait par l'épaule ? Il lui avait déjà fait faux bond donc techniquement ce n'était pas si étonnant que ça et il pouvait plus ou moins la comprendre pour le coup.

« Joue plus au con comme ça ou je te retrouve pour te botter le cul moi-même, compris ? »

Ce regard ne plaisantait pas, mais alors pas du tout. Il savait que si jamais elle retrouvait qu'il s'était impliqué de ce genre de manière, elle viendrait vraiment lui botter le cul et vu à quel point elle est forte, ce serait bien de ne pas provoquer ce genre d'évènements. Enfin bon, encore une fois il ne peut rien promettre parfois le corps décide de bouger tout seul.

« Compris, Nishimura-san. Je sais bien que vous en serez capable. »

Il l'avait dit avec un petit sourire nerveux, car même s'il sentait un peu de bonne intention ou qu'il le croyait, il avait compris qu'elle n'hésiterait pas à débarquer d'un coup. Il imaginait déjà la scène dans sa tête, Nishimura-san qui ouvre la porte où il était juste après que les ennuis qu'il a eu soit réglé et crier « Hasakura ! Qu'est-ce que je t'avais dit ?! » avant de lui mettre sa raclée en plus d'un bon petit sermon comme il le faut, il était même sûr que si jamais il était à l'hôpital, elle trouverait un moyen de le sermonner un bon coup et cette vision était horrifique.

En imaginant cette scène l'étudiant d'Eiri suivi le collègue d'Anti-skill de la jeune femme, il n'avait pas l'air méchant et était beaucoup moins intimidant que Nishimura. Il avait même un petit air interrogatoire sur la discussion que les deux venaient d'avoir, mais le blondinet n'avait aucune intention de lui expliquer vu que ça le mettrait plus dans de beaux draps qu'autre chose. L'agent lui fait passer les barrages d'Anti-Skill pour le relâcher dans la nature sans vraiment se douter de ce qui s'était passé vu que la jeune femme aux cheveux blonds n'avait rien dit sur son cas. Sourire aux lèvres Izayoi se mit en route pour rentrer dans sa chambre étudiante, se trouvant dans un dortoir, il comportait 8 étages et chaque étudiant avait son propre petit appartement étudiant : un lit, une salle de bain à gauche de l'entrée, une cuisine avec un frigo et tout ce qu'il fallait pour faire à manger à droite, une petite commode près du lit et surtout une télé, il ne demandait rien de plus, c'est un bon petit espace pour vivre.

« Yosh…ce soir, c’est parti pour le Parfait à la fraise ! »

***************************************************END***************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La séance shopping qui a mal tournée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La séance shopping qui a mal tournée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle corvée ce shopping ! [Kimberley]
» Shopping Trip [Faith]
» Marianne en ligne détourné
» Chemin détourné
» Le "shopping spree" de Billary! - Un week-end à Port-aux-crimes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: District 7 :: Galerie marchande souterraine-
Sauter vers: