Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coco Amber

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2017

MessageSujet: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Mer 3 Mai - 23:11

*Ploc*

Une goutte de sueur s'écoulait doucement sur la joue de Noah Amber, épousant la forme de celle-ci sur son passage en reflétant légèrement les rayons du soleil. Après un court voyage de ses cheveux à son menton, la nouvelle goutte vint rejoindre le destin de sa camarade en s'écrasant sur les dalles. Dans un débardeur et un short de sport, la jeune fille avançait dans le District 20 en sortant apparemment tout droit de la piscine.

« Heeeerggghhh... J'ai l'impression d'être un iceberg sauvage en voyage au Sahara qui aurait oublié son chapeau... »

Après un long soupire en attrapant de part et d'autre la serviette trempée lui retenant la nuque, Noah repensa aux cours de natation. Ce n'était vraiment pas un sport qui lui tenait à cœur, elle n'était pas du genre "poisson dans l'eau" comme d'autres de ses camarades, mais le vrai problème était qu'elle n'avançait pas. Si ça avait le mérite de faire bien rire ses amis du club de Full Contact, elle n'arrivait toujours pas à comprendre le problème. Où pourrait-il bien se situer ? Ça ne pouvait pas être question de force physique, ça au moins c'était sûr. Est-ce que c'était son poids ? Ou alors peut-être tout simplement un problème de technique ou de... Après un grognement et en baissant la tête, Noah abandonna cette question insoluble, donnant un soubresaut à sa poitrine dans le mouvement en faisant réajuster ses lunettes à un étudiant qui passait à côté d'elle.

« Hé mais... C'est la pause ! JE SUIS LIBRE ! »

Coco leva haut les bras en lâchant un grand "YOSHAA I'M FREE" sonore, couvrant le son de l'étudiant à lunettes derrière elle qui venait de se prendre un poteau en métal en plein visage. La question était : qu'est ce qu'elle allait bien pouvoir faire ? Toutes ses amies étaient occupées avec d'autres activités et elle n'avait pas un sou sur elle... En règle général, tout les clubs de sports du lycée d'Airin High School devaient avoir quelque chose à faire, il y avait eu des changements exceptionnels, comme la salle de Boxe avait eu une problème de canalisation et s'était retrouvée en partie inondée. Elle passa sa main sur la vitrine d'un petit magasin derrière laquelle on pouvait voir des tonnes de gâteaux et de pâtisseries différentes. La jeune fille aux cheveux crépus essuya ses lèvres d'un revers de main en manquant de verser une larme, tirant un peu sur la lanière de son sac de sport blanc et bleu. Si il y avait bien quelque chose auquel elle n'arrivait pas à résister, c'était bien la nourriture. Quelle qu'elle soit, tout ce qui avait un bon goût sucré ou salé, tant que ça arborait de jolis couleurs ou que c'était assez gros pour l'empêcher de le finir en une bouchée, alors c'était une proie potentielle. C'était d'ailleurs un trait qui lui faisait défaut, lorsque ses camarades étaient devenues encore plus protectrices de leurs plateaux au réfectoire.

« Herk, tu parles de politesse japonaise... »

Noah regarda passer un étudiant en vélo visiblement pressé en s'étirant un peu. Le soleil continuait à taper fort mais avait tout de même descendu un peu, le temps passait de plus en plus vite et elle n'avait pourtant fait que marcher ! Si elle ne se pressait pas, elle allait vraiment avoir une si terrible et redoutée "journée à vide". À Airin, ce n'était vraiment pas bien vu de passer son temps à ne rien faire. Rester inerte dans un escalier, jouer à la console derrière un réverbère, c'était le genre de choses que pouvaient représenter les "journées à vide". En sommes, tout les moments qui n'étaient pas passés à se dépenser un peu. Coco pris une petite respiration, ajusta le sac à son épaule et se mit à courir les escaliers devant elle comme si elle se préparait pour un véritable marathon. Le System Scan de son lycée n'allait pas tarder et elle n'avait toujours pas l'impression d'avoir fait de progrès réels avec son pouvoir. Fermant les doigts de sa main droite sur une grille, l'étudiante posa deux doigts de sa gauche sur la base du pouce de sa main pour prendre son pouls, sa respiration encore légèrement saccadée après son effort intense.

« 43... Tu peux mieux faire, chérie. »

Les yeux rivés sur sa montre à sa main droite après la minute qu'elle avait compté, un objet flou loin derrière la grille, en dessous du pont surélevé sur lequel elle était située attira son attention. Alors qu'elle se rapprocha de la grille pour mieux voir, le bruit d'un compression puis d'une décompression d'air lui fit rapidement stopper son regard sur des cheveux bruns en pétard. Ce qui semblait être un étudiant venait de se projeter en l'air pour attraper un rebord, avant de le lâcher pour atterrir de nouveau sur terre.

Les yeux pleins d'étoiles, Coco resta un instant à admirer ce jeune digne descendant de Rocky s'entraîner à se projeter à grande vitesse. Ni une ni deux, elle tira sur ses bras, posa un pied sur la grille, puis un deuxième jusqu'à être en équilibre sur celle-ci au dessus du vide. Elle inspira avec un énorme sourire Colgate total en posant ses mains sur ses hanches. Qui que ça pouvait être, ce type respirait le style de là haut, avec ses cheveux pointus et ses vêtements décontractés (pas autant que Noah, ceci dit, mais ça aurait été difficile). Non, il rayonnait, au moins autant qu'un donut recouvert de chocolat et saupoudré de petites pastilles de sucres multicolores.

« LEEEEROOOY... JEEEEEENKIIIINS ! »

Un bruit de métal retentit au dessus du terrain de sport alors que les chaussures de Noah quittaient l'appui de la grille. Alors qu'elle chutait, la jeune fille souffla longuement l'air dans ses poumons en ressentant le vent dans ses cheveux et contre son corps ralentir légèrement sa descente. En agrandissant un peu son sourire, elle activa son pouvoir tandis que l'air qui s'écoulait comme de l'eau autour de son corps ne se mette à accélérer son avancée. Le son du vent dans ses oreilles était semblable au vol d'un avion, du moins jusqu'à ce qu'elle ne pose enfin les pieds à terre en soulevant le sable du terrain de sport juste devant l'adolescent qui semblait freiner son action en la voyant arriver. D'un battement de la main, Coco éloigna en mèche de cheveux noir qui lui tombait entre les deux yeux, avant de pointer du doigt l'adolescent avec son sourire étincelant et de renchérir avec un accent américain très légèrement prononcé.

« Je suis Coco Amber d'Airin Girl's High School ! Je te défie ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Mer 17 Mai - 19:41

Compression. Décompression. Détente, poussée, propulsion. Cela faisait déjà près de deux heures que Haruhiro s’entrainait. Fanat de Parkour et voulant améliorer ses capacités, le district 20 de Gakuen Toshi était un gigantesque terrain de jeu pour l’adolescent. Entre les différentes installations sportives en tout genre et les espaces en plein air il n’y avait pas de meilleur endroit pour s’entraîner. L’endroit convenait d’autant plus au jeune brun car il avait besoin d’espace pour entraîner son pouvoir. L’utilisation qu’il avait trouvée pour Instant Shift était axée sur les déplacements, spécialement faite pour coller au Parkour.

Haruhiro voulait s’améliorer, devenir plus doué et éviter au maximum les bourdes comme percuter par accident et à haute vitesse une sacoche de professeur contenant des dizaines de copies et les envoyer voler dans la rue au gré des courants aériens imprévisibles. Le pauvre enseignant alors en retard à son cours avait eu énormément de mal à récupérer toutes ses copies qui avaient finit assez loin mine de rien. Haruhiro se passa une main sur le visage, encore honteux de ce qui s’était passé. Pourtant il était doué, pour ce qui était de se déplacer d’un point A à un point B en un temps record il n’y avait pas beaucoup de monde qui pouvait espérer lui tenir tête. Là où les choses se compliquaient c’était lorsqu’il combinait sa capacité à ses franchissements d’obstacles, il y avait toujours ce fichu problème de dosage…

L’étudiant de Tokumei se remit à courir, concentré. Devant lui se trouvait un mur de quelques trois mètres cinquante de hauteur. La technique de franchissement du « passe-muraille » consistait à prendre une impulsion sur le mur avec un pied afin de gagner en hauteur et d’en agripper le bord, c’était ce qu’il voulait entraîner. Bien sûr, la technique classique ne permettrait jamais d’atteindre l’hauteur nécessaire mais avec l’aide d’une propulsion, c’était possible. Le franchissement se décomposait en trois parties qui devaient toutes être correctement effectuées pour éviter de s’étaler contre le mur comme Haruhiro avait pu l’expérimenter par le passé, rien de très gracieux. La première était la prise de vitesse, la seconde la prise d’appui contre la surface du mur et la troisième la traction pour passer au dessus. Mais l’entraînement avait porté ses fruits et Haruhiro sut exactement quand lever sa jambe et donner l’impulsion qu’il synchronisa avec une propulsion sous sa cuisse et son coude pour gagner le mètre qui lui manquait.

« Hmpf ! »

Il leva la tête d’un air satisfait pour voir sa main droite agrippée au bord du mur et resta quelques instants suspendu à presque deux mètres du sol avant de lâcher prise et d’atterrir, les jambes légèrement fléchies pour amortir sa chute. S’en suivirent plusieurs propulsions pour allonger considérablement la portée de ses sauts en longueur et même une vrille qui lui arracha une exclamation de victoire. Si Haruhiro n’avait pas encore la technique pour effectuer quelques acrobaties purement esthétiques, il pouvait à peu près tout réaliser avec ses propulsions, du moins quand il parvenait à bien les doser.

Le jeune brun calculait des compressions pour un énième saut en longueur lorsqu’un cri se fit entendre en hauteur et que quelque chose atterrit devant lui, pile sur sa trajectoire, le contraignait à interrompre ses compression et à freiner son avancée en pivotant sur lui-même pour déraper en urgence. Sa manœuvre réussie, il regarda ses avants bras sur lesquels il avait compressé de l’air à la dernière seconde d’un air stupéfait.

[ Ça a marché ! Je le savais, je peux le faire ! ]

« Je suis Coco Amber d'Airin Girl's High School ! Je te défie ! »

Haruhiro leva les yeux et les posa sur la jeune fille à la peau foncée qui le pointait du doigt en souriant.

« Heeeeh ? C’est toi qui viens d’arriver, là ? Mais qu’est-ce qu- »

*Zboing*


Soudain, les yeux de l’adolescent s’étaient verrouillés sur la poitrine de la jeune fille qui avait remué suite à son mouvement de bras. Son cerveau était comme devenu complètement vide d’un coup et il n’arrivait pas à détacher son regard du débardeur qui semblait presque trop petit pour son contenu. Sentant son visage devenir rouge et son rythme cardiaque grimper dangereusement, Haruhiro leva les yeux au prix d’un effort surhumain pour bien regarder le visage de cette apparition si perturbante. La question qu’elle lui avait posée lui revint alors en mémoire comme si on lui avait jeté une balle à la figure.

« H-hein ? De quoi ? Tu me… défies ? Et par où t’es arrivée déjà ? »

L’étudiant regarda vers le haut et écarquilla les yeux en voyant le pont.

[ Elle a quand même pas sauté de là haut… Ça doit être une esper alors… ]

Il leva un sourcil et regarda de nouveau l’adolescente, les yeux toujours grands ouverts puis s’avança un peu. Entre son arrivée, son défi, ses… formes et son léger accent étranger, Haruhiro avait été quelque peu surprit sur le moment.

« Euuuh désolé, tu m’as surpris, je m’appelle Haruhiro Wilkowski et je suis de Tokumei High School. Tu veux me défier ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Amber

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2017

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Jeu 18 Mai - 23:22

Une petite brise vint faire voleter les cheveux du garçon dont le regard semblait s’être perdu dans l’espace. En effet, même si il était tourné vers Coco, il ne semblait pas réussir à distinguer l’emplacement du visage de la jeune femme.

« Il avait l'air plus badass d'en haut. »

Après un temps, l’adolescent réussit enfin à cibler le visage de Noah avec son regard interloqué. Apparemment, son arrivée de nulle part avait faite son petit effet ! Rien de tel qu’un peu de surprise pour pimenter une nouvelle rencontre et qui sait, sceller à jamais une amitié dans la mémoire. Même si Coco n’avait pas pensé à ça sur le moment, elle fit comme si elle avait prévu cette tournure d’évènement en haussant d’autant plus la tête et en étirant encore plus son sourire étincelant.

« H-hein ? De quoi ? Tu me… défies ? Et par où t’es arrivée déjà ? »

« En haut cette fois ? Crap, peut-être qu’il a oublié ses lunettes. C’est plus très glorieux comme duel de sportif si il se retrouve handicapé… M’enfin, j’aurais qu’à le laisser gagner dans ce cas ! »

Coco lâcha un petit soupire de soulagement une main sur le cœur en voyant le jeune homme rabaisser la tête. Il suffisait d’un peu de temps au jeune homme pour se concentrer, c’était tout ! La lycéenne pivota quand même sur elle-même pour voir ce qu’il avait pris pour son visage et cligna des yeux en regardant le pont d’où elle avait sautée, semblant passablement surprise par la distance qui la séparait de celui-ci. « Ca semble beaucoup plus haut quand on regarde d’en bas… Damn, heureusement que j’ai des jambes en béton ! » Coco revint se placer face à Haruhiro qui avait retrouvé sa langue après sa courte absence.

« Euuuh désolé, tu m’as surpris, je m’appelle Haruhiro Wilkowski et je suis de Tokumei High School. Tu veux me défier ? »

« Wilko quoi ? C'est japonais ça ? Sûrement japonais du sud-est ou un truc du genre, ceux qui vivent encore dans les rizières et qui mangent des sushis. »

« Pardon ? Me défier ? Tu veux me défier ? Coco marqua une petite pause pour surjouer la surprise de manière théâtrale, avant de plaquer ses mains sur ses hanches en souriant de nouveau de toute ses dents, dont le blanc renvoyant la lumière du soleil contrastait avec la couleur chocolat au lait de sa peau. Ouah dis donc, t’es sacrément étonnant comme type, à peine tu rencontres quelqu’un que tu le défie comme ça, à froid ! »

La lycéenne en débardeur et en short de sport inspira avant de s’avancer vers le garçon en craquant ses poings –émettant un sacré bruit avec ses phalanges-, son visage se découpant avec un rictus narquois comme si elle avait découvert une grosse pile de donut sur laquelle elle se serait apprêtée à sauter. A la place, elle s’arrêta à quelques mètre du garçon et se pointa du pouce une fois être assez proche pour être sûr qu’il puisse la voir, cette fois, malgré sa fâcheuse myopie apparente. Après un instant d’échauffement, elle lâcha enfin sa phrase avec un léger accent américain qui décidément ne voulait pas partir de ses lèvres.

« Soit ! Si c’est ce que tu veux bro, alors je serais ton adversaire ! Mais sache que les demoiselles distinguées d’Airin Girls' High School ne font pas de cadeau ! Enfin, pas durant les duels en tout cas. »

Coco regarda rapidement autour d’elle pour détayer le terrain dont ils disposaient tout les deux sans même attendre de réponse de sa part, visiblement. Elle hocha la tête et fit quelques pas en un virage pour passer sur la gauche de l’adolescent, comme si l’adolescente lui tournait autour. Elle s’arrête dans la diagonale de son épaule en détruisant son espace vital totalement, avant d’approcher son visage du sien, les mains sur les hanches.

« Si on parle de défi, alors autant faire ça dans les règles de l’art ! J’t’ai vu t’entraîné à sauter avec tes machins qui font « boam » et « shbang », Elle accompagnera ses onomatopées de petits mimes avec ses mains en reproduisant vaguement les compressions produites par le pouvoir de l’étudiant de Tokumei. C’était frickin’ awesome, tu vois ? "Sugoooinneee~" comme vous dîtes. Hey, fait-moi voir de nouveau, okay, Wil-chan ! »


Dernière édition par Coco Amber le Mar 8 Aoû - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Sam 20 Mai - 17:30

« Pardon ? Me défier ? Tu veux me défier ? Ouah dis donc, t’es sacrément étonnant comme type, à peine tu rencontres quelqu’un que tu le défie comme ça, à froid ! »

Haruhiro leva un sourcil, soudain un peu perdu.

[ Hein ? Quoi ? Mais c’est elle qui- woh wha chottomatte ! Elle va me frapper là ou quoi ? ]

Mais la jeune fille s’arrêta devant lui sans pour autant chercher à l’attaquer et le posa son regard lumineux sur l’adolescent.

« Soit ! Si c’est ce que tu veux bro, alors je serais ton adversaire ! Mais sache que les demoiselles distinguées d’Eiri High School ne font pas de cadeau ! Enfin, pas durant les duels en tout cas. »

« Hum... d’accord mais c’est toi qu- »

L’étrange lycéenne, « Coco » s’était soudain rapprochée de lui et avait arrêté son visage à quelques centimètres du sien, provoquant un mouvement de recul chez l’étudiant.

[ Wawawaaah trop près trop près ! ]


« Si on parle de défi, alors autant faire ça dans les règles de l’art ! J’t’ai vu t’entraîné à sauter avec tes machins qui font « boam » et « shbang »

Haruhiro ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais fut interrompu par les bruitages appuyés de la jeune fille, apparemment à fond dans sa démarche.

« C’était frickin’ awesome, tu vois ? "Sugoooinneee~" comme vous dîtes. Hey, fait-moi voir de nouveau, okay, Wil-chan ! »

« W-Wil-chan ??! »

Cette fille le perturbait, il la connaissait depuis seulement une minute et déjà il avait un surnom. Il devait remettre de l’ordre dans ses idées, et vite. La pile électrique qu’elle était ne cessait de le prendre au dépourvu. Après avoir cligné des yeux deux fois d’affilée, Haruhiro se passa une main dans les cheveux en faisant un pas en arrière, parvenant finalement à construire une véritable phrase.

« Tu m’as regardé m’entraîner ? C’est pas extraordinaire tu sais, j’ai même plutôt du mal. »
Il marqua une courte pause avant de reprendre, la tête inclinée sur le côté.

« Si tu veux me def- enfin… si on doit s’affronter moi je suis partant mais sur quoi exactement ? Il faudrait quelque chose d’équitable. Ah, pas que je te sous-estime hein mais c’est que je suis plutôt rapide donc ça serait pas très juste et… »

Et c’était reparti, il s’était encore embrouillé tout seul. Voilà qu’il déblatérait des choses en tout genre pour s’expliquer en sachant pertinemment qu’il ne faisait que s’emmêler encore plus les pinceaux. Après un petit moment, l’adolescent s’arrêta finalement de parler quelques secondes avant de reprendre la parole, avec un débit plus lent.

« Désolé, ce que je veux dire c’est que mon pouvoir d’esper a une utilisation basée sur le déplacement, du coup je peux aller très vite pour faire simple. »

Décidant de faire une petite démonstration comme Coco lui avait demandé, Haruhiro se recula de quelques pas et calcula des compressions faibles sur son dos avant de les relâcher. Sans qu’il ait levé les pieds du sol, l’effet de poussée le déplaça sur deux mètres en dérapage, soulevant un nouveau nuage de poussière.

« Voilà, à haute puissance ça permet de faire pas mal de choses. » sourit-il, assez fier de sa démonstration réussie. Il aurait très bien pu finir étalé sur le sol 10 mètres plus loin après tout.

[ Ah.. elle n’a jamais précisé qu’elle voulait me défier en autorisant l’utilisation des capacités… Bah, tant pis.]

L’esper se retenait de demander à la jeune fille quel était son pouvoir, il était à peu près sûr qu’elle en possédait un –peut-être même basée sur le déplacement, lui aussi !- vu son atterrissage mais n’osait pas lui poser la question. De toute manière, quelque chose d’autre avait attiré son attention chez l’étudiante.

« Je me demandais, tu as un léger accent et tu as dit « vous » tout à l’heure, tu as des origines étrangères ? »

[ Baaaaka.]


Croiser un japonais à la peau couleur chocolat était rare, c’était même la première fois que Haruhiro rencontrait quelqu’un à la peau foncée qui parlait la langue du pays, sa question n’avait donc pas vraiment lieu d’être. Mais puisqu’il l’avait déjà posée, il n’y avait plus qu’à espérer que la jeune fille ne la prenne pas mal et qu’elle accepte d’y répondre, lui-même étant à moitié étranger, il comprendrait très bien sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Amber

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2017

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Dim 28 Mai - 23:13

« Désolé, ce que je veux dire c’est que mon pouvoir d’esper a une utilisation basée sur le déplacement, du coup je peux aller très vite pour faire simple... »

« Ah aaaah~, c’est l’instant de vérité !… »

L’image de l’explosion d’air comprimé se reflétait dans les yeux bruns émerveillés de Coco, pendant qu’Haru fusait sur la piste dans un dérapage contrôlé. Ce genre de pouvoir flashy et explosifs étaient exactement le genre de « pouvoirs » que l’adolescente ne pouvait s’empêcher d’adorer. Airin High School était un établissement d’un niveau dans la moyenne et c’était plutôt rare de pouvoir, en direct, voir ce genre de capacités à l’œuvre pour les jeunes filles de l’établissement, à part évidemment au Daihaseisai ou à des compétitions sportives où le maillot était partagé avec ceux d’établissements plus renommés. Alors que la poussière redescendait vers le sol, la jeune fille joignit les mains dans son dos en faisant quelques pas vers le garçon, suivant du regard le tracé qu’il avait fait au sol en se projetant.

« Voilà, à haute puissance ça permet de faire pas mal de choses. »

« Je retire ce que j’ai dis, il est grave stylé même de près !! »

Avec sa chaussure de sport, la jeune fille fit disparaître une parti du tracé qu’avait fait le garçon en levant la tête vers lui. Avec ses cheveux en pétard après ses projections, son treillis et sa veste à capuche, l’adolescent brun commençait vraiment à plaire à la jeune fille. C’était le genre de garçon avec qui on avait envie de bouger et de courir, de faire un tas de truc comme si on se connaissait depuis l’enfance. Du moins c’était la façon dont Coco voyait les choses. Même si elle avait de base envie d’être amis avec tout ceux qu’elles rencontrait, il y avait certains profils qui l’attirait encore plus que d’autres, disons que ça facilitait encore plus pour elle le fait de se lier avec eux. Elle s’attarda un instant sur le pendentif qu’il portait autour du cou. Elle avait vraiment envie de mieux le connaître, et elle ne pouvait pas attendre, comme une petite fille devant un cadeau à Noël.

« Je me demandais, tu as un léger accent et tu as dit « vous » tout à l’heure, tu as des origines étrangères ? »

Un ange passa et seul le son des quelques véhicules sur le pont derrière eux et des éoliennes tout autour se fit entendre. Le visage de la jeune fille, figé dans un sourire, resta totalement immobile pendant un instant, avant que des fossettes se creusent sur ses joues et qu’elle se mette à plisser les yeux. Coco semblait lutter contre quelque chose qui venait du plus profond d’elle visiblement, une genre de force enfouie et refoulée encore plus puissante que ce qu’elle avait pu donner jusqu’à maintenant. Elle croisa le regard d’Haruhiro Wilkowski qui visiblement n’avait pas tenté de faire une plaisanterie. C’est pourquoi c’était encore plus drôle. Noah Amber explosa d’un rire tellement fort et franc qu’on aurait dit qu’elle venait d’utiliser le pouvoir du jeune garçon à l’instant, en se tenant le ventre, les yeux fermés et pliée en deux.

« PFFFFHH~…. NAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !! »

« C- Ce type, bwahahaha !! « Est-ce que tu serais étrangère… » Pfffhahahaha !! »

La jeune fille ferma les yeux en essuyant une petite larme avec le doigt, toujours visiblement bien secoué par l’hilarité de la situation. Elle se retrouva en quelques instants à proximité d’Haru après avoir baissé les résistances de l’air, et l’attrapa en un éclair avec ses bras. Avec poigne, elle l’étreignit contre son torse en lui tapotant le dos, ayant toujours du mal à se retenir d’exploser de rire une nouvelle fois. En le serrant contre elle sans aucune gêne même si il aurait pu être sujet à perdre son souffle dans cette position, elle finit par souffler légèrement.

« Ses mots, ses simples mots, haha… Si je les avaient entendus avant… Ouais, ça aurait suffit. Une seule personne comme ça. »

« Toi par contre… Pas moyen que tu sois japonais, pas vrai ? »

Un nouveau rire s’échappa de sa gorge avant qu’elle relâche enfin Haruhiro sans trop se soucier de l’état dans lequel il était avant de renifler, passant une main sous son nez les yeux clos. Elle les rouvrit après un instant en claquant des doigts, se redressant un peu, plaquant ses mains sur ses hanches en faisant réapparaitre son sourire éclatant.

« Toi, je crois que je t’aime bien ! Yosha, j’ai vraiment envie de me mesurer à toi, Wil-chan, maintenant ! »

« Héhé… Se mesurer sur quoi, tu disais ? Bhé en tout évidemment ! Faire couler la sueur, tu vois le genre ? Tout un programme ! Mais je pense qu’on pourra y arriver que si tu me donnes un coup de main, alors reste connecté, Wil-chan ! »

Coco retira son sac de sport en bandoulière et le posa au sol, se penchant vers celui-ci pour l’ouvrir, semblant encore plus pleine d’entrain qu’auparavant. Elle farfouilla dedans pendant un moment, avant d’enfin sortir une petite pochette affublée du drapeau américain. En tirant sur la fermeture éclair, elle en sortit une sorte de carte magnétique affublée d’un cordon pour l’accrocher autour du cou. Elle la brandit vers Haru en refermant les deux sac, semblant fier de la lever vers lui même si il n’avait peut-être aucune idée de ce que ça pouvait être.

« Tadam !~ Voilà une carte d’accès ! Elle ouvre les terrains de sports de club d’Airin Girl’s High School ! En tant que chef du club de kick boxing, c’est le genre de truc à responsabilités dont on à le droit de se servir quand on veut !  »

« … Tant qu’on se fait pas prendre. »

La jeune fille cligna des yeux en regardant l’expression de l'étudiant, puis ferma les siens en souriant d’autant plus, relevant la carte en enchaînant sur le vif pour l’empêcher d’en placer une.

« Mais malheureusement, ça ne va pas être aussi simple… Pour accéder au vrai complexe, il faut aussi une autorisation, parce que là c’est bouclé… Mais je me disais qu’avec ton pouvoir, ça serait facile ! »

Coco étira son sourire jusqu’à ses joues, comme un grand méchant de dessin animé qui se préparait à exposer son plan maléfique.

« Enfin après que j’ouvre l’accès principal, il faudrait simplement passer au dessus d’un muret… Moi je ne saute pas assez haut, mais si tu nous projetais en l’air, alors on pourrait le passer ! Évidemment, si on voyait un garçon, ça poserait peut-être problème, mais qu’est ce que t’en penses ? »

La jeune étudiante grimaça légèrement alors qu’une vision lui passa dans son esprit. La prof d’anglais, Nishimura Renka-san n’était certainement pas le genre de personne avec qui on pouvait simplement s’en tirer avec un avertissement. Si elle la voyait elle et Haruhiro, elle les enfermeraient sûrement dans une salle de sport avec une règle dans la main et avec une ferme intention de leurs tirer les vers du nez, même si il fallait employer la force. De manière générale, amener un étudiant de sexe masculin dans l’enceinte du lycée était quelque chose de punis très très sévèrement, c’était déjà arrivé chez certaines autres et Coco n’avait vraiment pas envie d’être à leurs places. Elle déglutit, puis fit ce qu’elle pu pour articuler un nouveau sourire confiant, joignant les mains en regardant d’un air déterminé Haruhiro.

« Un complexe sportif entier pour pouvoir se défouler… Alors, ça te tente ? Et puis c’est pas tout les jours qu’on peut s’infiltrer dans un établissement entièrement dédié au sport, alors ce serait pas une offre à repousser à la légère !  Allez, dit oui ! Je suis sûr que ça pourrait être fun ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Mer 31 Mai - 16:39

« PFFFFHH~…. NAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !! »

Haruhiro leva les sourcils, surpris par la réaction de la jeune fille quand à sa question. Est-ce qu’elle l’avait prise pour une blague de sa part ? Ou bien elle se moquait peut-être de lui… En même temps, lui-même s’était dit que sa question était inutile. Mais le rire franc et l’expression de la lycéenne lui firent comprendre que sa question l’avait tout simplement pliée en deux, vu la situation. Haruhiro esquissa un sourire, sur le point d’éclater de rire lui aussi mais eut à peine le temps de commencer à s’esclaffer qu’il manquât subitement d’air.

« Hah-mmpfh ? »

Le cerveau de l’adolescent mi quelque secondes à comprendre l’information, qu’il peina ensuite à traiter pour finalement abandonner sa tâche et s’éteindre, laissant Haruhiro sans air ni possibilité de réfléchir et donc sans aucun moyen de se dégager de l’étreinte prodigieusement efficace de la jeune fille « Coco » Amber. Etait-ce vraiment son prénom ? Non, pour l’heure il y avait plus urgent comme question.

Coco relâcha finalement le flan mou et gélatineux qu’était devenu Haruhiro, qui fit quelques pas maladroits en arrière. La tête lui tournait, c’était soit dû au manque d’air, soit au bonnet de l’adolescente, ou aux deux, peut-être. Quoi qu’il en était, il avait cru mourir.

« Toi par contre… Pas moyen que tu sois japonais, pas vrai ? »


Alors qu’il fut quelques instants à l’étudiant de Tokumei pour retrouver son souffle et une teinte à peu près normale, Coco ne semblait pas remarquer quoi que ce soit et c’était comme si rien ne la gênait et tout était normal. Une fille comme ça, au Japon… il semblait que c’était plus son entourage qui devait s’adapter à Coco et non l’inverse, ça devait être un genre de pouvoir ou de charme naturel. Ou surnaturel.

[ Oui, sûrement surnaturel… ]
pensa Haruhiro avant de remarquer que son regard avait encore dévié du visage de la jeune fille. Relevant subitement les yeux, il articula enfin une phrase :

« Arm euuh non, en fait je suis seulement à moitié Japonais, ma mère est Polonaise, j’ai le mérite d’être un mélange assez original, apparemment. »


« Toi, je crois que je t’aime bien ! Yosha, j’ai vraiment envie de me mesurer à toi, Wil-chan, maintenant ! »

[Encore Wil-chan ? ]

« Héhé… Se mesurer sur quoi, tu disais ? Bhé en tout évidemment ! Faire couler la sueur, tu vois le genre ? Tout un programme ! Mais je pense qu’on pourra y arriver que si tu me donnes un coup de main, alors reste connecté, Wil-chan ! »


[Bon ok, va pour Wil-chan alors.]

Haruhiro inclina légèrement la tête sur le côté, intrigué. Un programme, carrément ! Coco avait l’air vachement motivée à l’idée de se mesurer à lui et sa motivation ainsi que sa bonne humeur semblaient être contagieuses puisque le jeune brun lui-même commençait à avoir très envie de se confronter à elle lui aussi, une vraie sportive.

La jeune fille fouilla dans ses affaires et en tira une carte qu’elle brandit sous le nez de l’adolescent, provoquant un petit mouvement de recul de la touffe de cheveux hérissés.

Ses yeux firent deux allers-retours de la carte au visage de Coco avant qu’il n’affiche une expression qui se voulait impressionnée mais qui se rapprochait plus de l’incompréhension totale.

[ Qu’est ce que c’est que ce truc ? Je devrais connaitre ça ? Si ça se trouve c’est très connu ou à la mode… Elle va se moquer si je lui dis que j’ai absolument aucune idée de ce que c’est ? ]


Une autre question avait germée dans son esprit, Coco devait probablement pratiquer des activités sportives, c’était plus qu’obligé aux yeux de l’adolescent. Mais il n’eut même pas besoin de poser la question que déjà la réponse lui arrivait en pleine figure comme, au hasard, un coup de poing retourné de kick boxing.

« Tadam !~ Voilà une carte d’accès ! Elle ouvre les terrains de sports de club d’Airin Girl’s High School ! En tant que chef du club de kick boxing, c’est le genre de truc à responsabilités dont on à le droit de se servir quand on veut !  »

[ Hueeeeeeeee ?! Chef du club de Kick boxing... waw... ]


Avec ça, ses questions avaient eu leurs réponses et ce fut un Haruhiro un peu sonné qui écouta la suite des explications de la jeune fille.

« Mais malheureusement, ça ne va pas être aussi simple… Pour accéder au vrai complexe, il faut aussi une autorisation, parce que là c’est bouclé… Mais je me disais qu’avec ton pouvoir, ça serait facile ! »


[ Hein ? Attends une seconde, elle…]

« Enfin après que j’ouvre l’accès principal, il faudrait simplement passer au dessus d’un muret… Moi je ne saute pas assez haut, mais si tu nous projetais en l’air, alors on pourrait le passer ! Évidemment, si on voyait un garçon, ça poserait peut-être problème, mais qu’est ce que t’en penses ? »

[ … va m’entraîner dans un truc pas très légal…] conclut mentalement Haruhiro en soupirant intérieurement.

Airin était un lycée pour filles, ça risquait effectivement de poser problème. Mais d’un autre côté, le principe de s’infiltrer était de faire les choses discrètement non ? S’ils ne se faisaient pas remarquer, tout irait bien ! Du moins, Haruhiro l’espérait… Le souci était que l’offre était très tentante et que l’adolescent sentait ses dernières défenses le quitter, voyant ses arguments fondre les uns après les autres. Si il acceptait de participer à cette « opération » il allait faire quelque chose de complètement interdit et surtout de sanctionné. Pouvait-il vraiment se permettre d’enfreindre les règles comme ça ?

« Un complexe sportif entier pour pouvoir se défouler… Alors, ça te tente ? Et puis c’est pas tout les jours qu’on peut s’infiltrer dans un établissement entièrement dédié au sport, alors ce serait pas une offre à repousser à la légère !  Allez, dit oui ! Je suis sûr que ça pourrait être fun ! »

Haruhiro se figea, ses dernières défenses venaient de se ratatiner sur elles-mêmes et plus aucun argument n’était visible à l’horizon désormais. C’était vrai quoi, combien de fois avait-il enfreint les règles de la Cité Scolaire en utilisant son pouvoir à tors et à travers ou en grimpant un peu partout pour s’amuser ? Ne pas profiter d’un complexe sportif aussi réputé que celui d’Airin Girl’s High School serait dommage, et de toute façon il trouvait un peu injuste que le seul établissement à bénéficier des meilleures installations sportives de la Cité soit réservé aux filles.

« D-d’accord, j’en suis ! »
finit-il par lâcher, à peu près aussi confiant que pourrait l’être une pomme de terre mais avec tout de même une certaine lueur d’excitation dans les yeux.

« Faudra juste faire attention à ne pas se faire avoir hein, j’ai pas trop envie de me faire attraper dans un lycée réservé aux filles… Mais je te fais confiance pour éviter ça ! »

Haruhiro vérifia que sa carte d’étudiant -aka son seul et unique document et titre de transport- était toujours bien dans la poche latérale de son pantalon de treillis puis releva la tête pour regarder la jeune fille. Ne possédant pas d’autres affaires que ce qu’il portait sur lui, il afficha un sourire satisfait.

« Bien, on peut y aller, je te suis. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Amber

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2017

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Ven 4 Aoû - 17:58

« D-d’accord, j’en suis ! »

Noah battit des cils en regardant Haruhiro d’un air stupéfaite, les yeux pleins d’étoiles. Elle avait l'impression qu’il avait répondu sans trop réfléchir aux conséquences et à tout ce qui n’allait totalement pas dans la proposition de Coco, ce qui continuait de lui faire penser qu’ils avaient beaucoup en commun… Ce qui n’aurait pas été considéré comme une chose positive pour tout le monde.

« Yech ! »

La jeune fille ferma le poing en le levant puis en l’abaissant d’un coup en fermant les yeux. Son sourire s’était tellement allongé que ses dents blanches auraient pu rendre quelqu’un trop proche totalement aveugle. Elle releva la tête, toute excité, comme si elle pouvait déjà ressentir les mêmes sentiments que ceux d’Haruhiro. Elle ne pensait pas du tout qu’il aurait pu accepter aussi rapidement, mais le fait qu’il le fasse le rendait tout d’un coup beaucoup plus intéressant. Un personnage comme ça qui n’a pas froid aux yeux, quel meilleur compagnon d’aventure ?

« Il est cool comme les filles de mon club ! Sauf que c’est pas une fille, et qu’il n’est pas dans mon club. Heee, une seconde… »

« Faudra juste faire attention à ne pas se faire avoir hein, j’ai pas trop envie de me faire attraper dans un lycée réservé aux filles… Mais je te fais confiance pour éviter ça ! »

Coco pris un petit temps à observer Haruhiro sous toutes ses coutures du regard sans bouger d’où elle était, comme si elle était en train de se faire une image mentale. Elle n’était vraiment pas forte pour se concentrer ou calculer dans sa tête comme certains autres élèves, mais quand elle voulait quelque chose et que c’était aux bords des règles, il y avait toujours un moyen pour que son cerveau lui permette un petit coup de pouce. En effet, Haruhiro n’était pas une fille et ne faisait pas parti d’un club de sport d’Airin. Mais ça, c’était le Haruhiro de maintenant…

« Ding ! »


« Bien, on peut y aller, je te suis. »

« C’est PAAARTI ! »

Avant même qu’Haruhiro ne termine sa phrase, Coco l’attrapa par la main en lui lançant un deuxième sourire malicieux, se mettant à accélérer la cadence. L’entraînant de plus en plus vite, elle commença à sentir une résistance, Haruhiro ne suivait pas le mouvement. Cependant, après quelques secondes pour lui de réalisation, il commença lui aussi à courir avec Coco. Elle sauta sur les marches de l’escalier qui menait au pont d’où elle avait sauté. Coco pouvait sauter très haut, mais elle se contenta un peu pour ne pas faire comprendre à Haru qu’elle n’avait pas dit toute la vérité. Il n’y avait pas de muret à monter, elle avait juste envie de prendre des risques pour rire un bon coup.

« Si il n’est pas une fille… J’ai juste à faire en sorte qu’il y ressemble ! Avec ce visage rond et cette peau, ça vas pas être difficile ! (faudra juste changer ses vêtements là…)… En tout cas, il a déjà la carrure sportive héhé ! »

Une fois sur le trottoir, la masse des étudiants du district 20 avait déjà recommencé à peupler la zone, ainsi que le trafic routier. L’effervescence revenue, Coco semblait elle aussi gonflée d’énergie, continuant de tirer Haruhiro entre les personnes en direction des bâtiments d’Airin High School, sans vraiment sembler faire attention aux gens devant elle, son impatience la faisant parfois donner un coup d’épaule aux adolescents trop concentrés sur leurs portables.

« Désolé… Désolé ! Ah, Wil-chan, tu vas voir, ça va être génial ! ça fait un moment que je me suis pas enfermé dans une salle inoccupée avec un garçon pour suer un bon coup ! »

Un groupe d’étudiantes en uniforme passant à côté envoyèrent un petit regard écoeuré au couple en l’entendant, ce que Coco n’avait visiblement même pas remarqué. Elle accéléra un peu la cadence avant de tourner la tête vers Haruhiro en bifurquant sur la gauche, pointant d’un doigt levé le complexe sportif partagé entre Airin Girl’s High et deux autres lycées de la zone. Il semblait sacrément grand, même si trois silhouettes toutes proches empêchaient d’avoir un bon visuel sur l’entrée du bâtiment.

« Tadam, c’est là ! »

Coco suivit le regard un peu mal à l’aise de Haruhiro sans trop comprendre, avant d’ouvrir la paume de sa main et de la plaquer devant elle en se retournant. La main étalée sur le visage d’un étudiant en sport sacrément bien bâti en uniforme et accompagné de deux camarades du même gabarit, elle mit un petit instant avant de la retirer d’un geste rapide en laissant se dessiner un nouveau sourire sur son visage, joignant les mains pour prononcer des excuses. La boisson que l’homme tenait s’étant renversée sur sa veste et un peu sur son pantalon avant d’avoir atteint le sol, il ne semblait apparemment pas vraiment heureux de s’être retrouvé sur le chemin de Coco.

« Woups ! Ma faute, autant pour moi ! Je vous aurais bien amené avec nous sauf que le relooking va être un peu plus difficile là… Surtout avec la GROSSE trace sur tes vêtements là. »

Aggripant Haruhiro vers elle en faisant un pas de recul, Coco pencha sa tête sur le côté sans quitter le groupe de trois du regard, pour lui murmurer à l’oreille aussi bas qu’elle pouvait (c’est-à-dire plutôt fort pour une oreille aussi proche et avec son accent prononcé).

« Oulah, Haruhiro, c’est pas bon ! Si on rentre par l’entrée d’Airin, ils vont nous voir ! Il faut que tu fasses quelque chose avec ton pouvoir psychique pour les distraire pendant qu’on fonce ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Mar 8 Aoû - 17:16

[ Wah-aaaa ! Doucement, y a  le temps non ? ]

« Désolé… Désolé ! Ah, Wil-chan, tu vas voir, ça va être génial ! ça fait un moment que je me suis pas enfermé dans une salle inoccupée avec un garçon pour suer un bon coup ! »

« Heh ? »

[Qu….oi ?]

Les quatre paires d’yeux plissés qui se posèrent sur Haruhiro confirmèrent l’évidence.

« Aah ! Euh non ! C’est pas c’que v- » commença-t-il en agitant le bras, Coco le tirant par l’autre sans ralentir la cadence.

« Tadam, c’est là ! »

Le  visage au moins aussi rouge qu’une tomate et la tête tout entière laissant presque s’échapper de la fumée, l’adolescent brun posa un regard d’abord gêné puis un surpris sur les trois étudiants aux airs peu sympathiques qui leurs faisaient face.

« Woups ! Ma faute, autant pour moi ! Je vous aurais bien amené avec nous sauf que le relooking va être un peu plus difficile là… Surtout avec la GROSSE trace sur tes vêtements là. »

Le jeune esper se figea et tourna d’un coup la tête vers Coco pour la fixer avec deux gros yeux ronds. Relooking ? Et avant ça, elle essayait de les mettre en colère exprès ou quoi ?

Elle agrippa le jeune brun sans prévenir, le compressant contre elle en faisant un pas en arrière.

*Zboing*

Haruhiro s’étrangla.

« Oulah, Haruhiro, c’est pas bon ! Si on rentre par l’entrée d’Airin, ils vont nous voir ! Il faut que tu fasses quelque chose avec ton pouvoir psychique pour les distraire pendant qu’on fonce ! »

Haruhiro s’étrangla encore.

« Hmmnééé.. t’es consciente qu’ils t’ont entendue là ? Tu veux les énerver ou quoi ? » s’empressa-t-il de chuchoter avant de s’avancer d’un pas peu assuré vers les trois gaillards, se glissant hors de l’étreinte de la jeune fille.

« J- euuuuh…. »

[Vite ! Une idée ! Trouve un truc à dire ! Rhaaaaaa !]

Rien.

L’étudiant du milieu s’apprêtait à exploser –et peut-être exploser Haruhiro en même temps- lorsque l’adolescent claqua subitement des doigts juste devant son visage, tout en activant son pouvoir. La bourrasque soudain provoquée fit tituber les trois étudiants qui furent obligés de fermer les yeux et de lever les bras devant leurs visages pour se protéger sur le moment. Haruhiro se mit en mouvement immédiatement et en profita pour attraper Coco par le poignet et se mettre à courir. Il relâcha une seconde compression sur l’arrière de son autre bras et son dos, juste derrière les trois gaillards déséquilibrés.

« D-désolé ! » fit-il au moment où il décollait, entraînant Coco dans son élan et repoussant les étudiants en avant qui s’écroulèrent les uns sur les autres sans parvenir à reprendre leur équilibre.

La propulsion n’était pas très puissante, mais assez pour leur faire faire un bon saut en avant, de quelques mètres en un court instant. Ce fut le pied droit de Haruhiro qui toucha le sol en premier, coupant à peine son élan et le faisant plus trébucher qu’autre chose. Il réussit cependant à s’arrêter après plusieurs petits sauts similaires.

« Bwargh ! »

A peine eut-il le temps de se retourner qu’une Coco encore entrainée dans son élan lui rentra dedans à pleine vitesse, achevant définitivement son équilibre et le projetant au sol, avec le corps de l’adolescent en guise d’amortisseur.

Haruhiro mit quelques secondes avant de rouvrir les yeux, la tête de la jeune fille se dessina en gros plan dans son champ de vision. Il cligna des yeux deux fois, sans comprendre. Aujourd'hui était un jour où les informations avaient du mal à atteindre son cerveau. Ou est-ce que ça n’était pas lié aux récents événements de la journée plutôt ? Il penchait plutôt pour la deuxième explication. Le jeune brun se redressa légèrement, remarquant soudain que sa main occupait la cuisse de Coco. Il la retira comme s’il venait de toucher un charbon ardent, battant probablement un record de vitesse mondial par la même occasion. Réveillé par cette soudaine réalisation, Haruhiro se rendit ensuite compte qu’il n’était plus nez à nez avec le visage de la jeune fille mais près de trois dizaines de centimètres plus bas et s’empressa de détourner le regard, reprenant d’un seul coup sa teinte rouge pivoine.

« H-hum… t-tu peux te lever ? C’est que... ils vont se relever eux là bas, tu vois ? » articula-t-il difficilement en pointant les étudiants.

Ça s’annonçait compliqué, Haruhiro le savait. Déjà que la jeune fille était sacrément tactile, si en plus elle ne se rendait pas compte de l’effet qu’avaient ses… caractéristiques physiques, il risquait sérieusement de s’évanouir à un moment ou à un autre. C’est vrai quoi, il n’était pas habitué lui !

Une fois l’étudiante debout, Haruhiro ne put s’empêcher de garder une distance de sécurité et de détourner le regard. Il avait besoin d’un peu de temps pour retrouver un rythme cardiaque normal. S’il en avait l’occasion, il tenterait de lui expliquer, il en était sûr maintenant, elle ne se rendait compte de rien. L’adolescent soupira intérieurement, pourquoi c’était justement à lui d’expliquer quelque chose comme ça à une fille comme elle ?



***



« C’est… vraiment très grand » finit-il par dire en voyant clairement le complexe sportif dans sa totalité. Même si « vraiment très grand » était tout ce qui avait pu sortir de sa bouche, ça paraissait être un euphémisme quand on voyant la taille du complexe. Le problème était le suivant : comment entrer sans se faire voir maintenant qu’ils étaient juste devant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Amber

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2017

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Sam 12 Aoû - 11:57

« Watchaa ! »

Coco leva un avant bras devant son visage alors que Haru envoyait l’air à toute vitesse entre ses doigts pour aveugler le trio de sportif. Elle était un peu parti dans son excitation et n’avait pas vraiment calculé ce qu’il devait se passer après, mais elle ne savait pas qu’Haruhiro allait s’exécuter aussi vite. Décidément, il ne prenait pas trop le temps de réfléchir avant de réagir. Elle eut juste le temps de rouvrir les yeux en baissant son bras avant qu’Haruhiro ne lui attrape le poignet pour se mettre à courir. Un nouveau bruit d’éclatement et ses cheveux voletant en l’air fit comprendre à Coco qu’ils s’étaient eux même projetés, cette fois.

« Whooo ! Oh, c’est le moment de faire un test trop cool ! »

Alors que Haruhiro était encore pendant un instant dans les airs, Coco ouvrit grand les yeux puis activa Donut Rub autour d’elle et du garçon, limitant la résistance de l’air pendant qu’ils fonçaient. Malheureusement, la jeune fille compris trop tard que Wilkowski s’apprêtait seulement à faire un bond en arrière et rien de plus, si bien que son pied vint freiner le duo une fois qu’il se posa au sol malgré que leurs traînée avait été accéléré. Alors que celui-ci réussit à se remettre debout après quelques saut, Coco désactiva son pouvoir trop tard et se transforma en fusée pendant un cours instant, découpant l’air en direction du garçon.

« Well, shit. »

« Bwargh ! »

Coco se frotta l’arrière de la tête en se pinçant les lèvres, posant une main sur le sol. Pour l’instant, ils n’étaient vraiment pas en synchro, elle et l’adolescent. Si ça continuait comme ça, ils risqueraient de créer encore plus de chaos ! Au moins, elle ne s’était pas fait mal en tombant… Coco mit un peu de temps à comprendre que c’était Haruhiro qu’il fallait remercier : il lui avait servi de piste d’atterrissage et de coussin amortisseur. Pendant une dizaine de seconde, Noah s’imagina se prendre elle-même en plein ventre et fronça les sourcils. Non, ça ne devait vraiment pas être agréable. Imaginant la douleur d’Haruhiro qui avait râpé contre le sol, elle grogna en essayant de se relever sans même remarquer la main du garçon.

« Ouille… »


« H-hum… t-tu peux te lever ? C’est que... ils vont se relever eux là bas, tu vois ? »

Le visage pourpre de l’étudiant filant de l’autre côté pour éviter de regarder Coco ne fit qu’empirer les craintes de la jeune fille. Et ce qu’elle l’avait vraiment déjà cassé en morceaux alors qu’ils venaient à peine de se rencontrer ? En tout cas, elle l’avait sûrement blessé à la tête vu la couleur flashy qu’avait prise ses joues et son front. Se préparant à soigner Haruhiro, elle tilta à ses derniers mots et tourna la tête derrière elle. Ce n’était vraiment pas sympas de les avoir assaillis, mais ses types là avaient raflés trop de points aux compétitions sportives mixtes. Utiliser son pouvoir et sa testostérone en même temps pour faire perdre les camarades d’Airin High School, c’était trop !

« Il sont pas méchants, mais pour ne pas qu’ils causent plus de problème, il va falloir que je les invite manger un bout quelque part. Les garçons, ça aime les pizza, nan ? »

« Wil-chan… Tu aimes les pizzas ? »



***



« On y est ! »

« C’est… vraiment très grand… »

Levant les bras en faisant mine d’essayer de toucher les deux extrémités du bâtiment, Coco présenta l’entrée du complexe sportif où s’entraînait les lycéennes de l’établissement. Évidemment, elle n’allait pas dire à Haruhiro qu’il n’appartenait pas qu’à son lycée mais à bien d’autres du district, et qu’il y avait donc d’autant plus de chance de se faire prendre et encore plus de risque. Mais Coco était confiante que l’horaire allait empêcher n’importe qui d’autre d’y pénétrer à moins qu’ils possèdent eux même une carte de chef de club, surtout que le problème de canalisation allait empêcher tout les membres du club de kick boxing de se trouver sur les lieux. Ça faisait trop de coïncidences positives pour ne pas essayer !

« Bon, c’est le moment ! Sésame, ouvre-toi… »

Coco s’approcha d’une des deux entrées du complexe un peu plus loin, celle qui était réservée aux filles. Quelqu’un qui n’y était jamais allé n’aurais pas pu deviner que les deux petites plaques noires électroniques sur la surface du mur servaient à ouvrir l’une des grandes vitres sans poignée ni clavier à code qui donnait sur un distributeur et un guichet. Elle passa sa carte sur la plaque et fit allumer un voyant vert, faisant ouvrir la porte dont elle accéléra le mouvement en la poussant sur le côté. Ça avait l’air plutôt sophistiqué et sûr, comme entrée.

« Ahah, plutôt cool hein ? Au fait, t’es sûr que tu ne t’es pas fait mal en tombant, Wil-chan ? T’es encore un tout p’tit peu rouge… »

Coco ne mit pas longtemps avant de s’arrêter devant le distributeur pour y glisser la seule pièce qu’elle avait sur elle. Appuyant sur les boutons en passant une main sur son front comme si la climatisation ne faisant qu’empirer la canicule. Elle attrapa la canette de soda et l’ouvrit d’un coup en avançant en direction d’un des couloirs. Haruhiro semblait regarder aux alentours en restant derrière elle, bien conscient qu’il n’était pas dans un endroit où il devrait se trouver. Malgré le fait que le couloir soit la séparation entre des vestiaires, une odeur de parfum mêlée à du déodorant et à l’air pur rejeté par la climatisation faisait penser à tout sauf au sport. Coco se tourna légèrement vers Haruhiro en continuant de marcher dans un nouveau couloir entouré de grands casiers, lui tendant sa canette de soda en souriant au cas ou il avait soif.

« C’est encore plus grand de l’intérieur hein ? Enfin, t’as pas encore vu les salles de sport ! Au fait, pour te faire passer inaperçu j’avais l’idée de-… »

Mais au moment même ou elle s’apprêtait à trouver ses mots pour expliquer à Haruhiro que la suite allait demander de le faire passer pour une fille, le regard de l’étudiant fit comprendre à Coco qu’il y avait un problème. Elle tourna la tête de nouveau devant elle et remarqua qu’une fille s’apprêtait à venir de ce côté, la tête sur son téléphone.

« F*ck ! Comme c’est possible ! En plus, c’est pas une télépathe, elle ? C’est une amie d’amie mais… elle va nous faire foutre en détention, c’est sûr ! Si Nishimura-sensei s’en occupera et nous trouve, on est triplement mort ! »

Coco attrapa fermement Haruhiro et ouvrit en trombe un casier pour le jeter dedans, s’y précipitant elle aussi avant de le refermer juste au moment où l’étudiante tournait la tête de leurs côtés.

« Ah mais… Je suis une fille moi. »

Malgré le facepalm, Coco se reprit en plaquant son doigt sur ses lèvres à quelques centimètres d’Haruhiro, lui intimant le silence alors qu’il semblait s’apprêter à dire quelque chose. Les pas de l’étudiante qui croyait avoir entendu quelque chose résonnèrent sur le parquet proche du casier alors que Noah retournait déjà sa tête vers le couloir. La lumière traçant des lignes horizontales sur les yeux de Coco et Haruhiro, la jeune fille collé à Wilkowski ne put s’empêcher de jeter un regard dans les fentes du casier. Elle plaqua une main sur sa bouche et son nez pour faire taire sa respiration, ne pouvant empêcher la goutte de sueur qui s’écoula de sa tempe.

« Chaque seconde de cette journée rend le contexte encore plus difficile à expliquer… »

Après une minute entière jusqu’au retentissement de la porte électronique, le casier s’ouvrit enfin en laissant tomber le duo haletant au sol. Reprenant sa respiration, Coco pencha la tête en arrière en réajustant son débardeur.

« Hh… Ça va ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Dim 13 Aoû - 16:23

« C’est encore plus grand de l’intérieur hein ? Enfin, t’as pas encore vu les salles de sport ! Au fait, pour te faire passer inaperçu j’avais l’idée de-… »

Haruhiro aurait aimé connaitre la fin de cette phrase, vraiment. Mais à la place, Coco lui fonça dessus comme un genre de lionne, l’attrapa comme s’il n’était qu’un chiffon et le jeta littéralement dans un casier.

[Aïe mais qu’est-ce qu-]

La porte du casier se referma… derrière Coco. La sortie était donc bloquée par la jeune fille collée contre l’adolescent. Le casier était vraiment étroit et Haruhiro n’avait littéralement pas la place de bouger –il n’osait pas de toute façon. Qu’est ce qui était en train de se passer au juste, pourquoi Coco les avait-elle enfermés dans un casier ? Une pensée traversa l’esprit de l’adolescent qui prit trois teintes de rouges d'un seul coup. Était-ce possible que ça soit en rapport avec ce qu’elle avait dit avant qu’ils ne tombent sur les trois étudiants ? Non hein... ça ne pouvait pas être ça... pas vrai ?

Coco avait beau lui avoir fait comprendre qu’il ne devait pas faire de bruit, il semblait à l’adolescent que sa respiration était audible dans tout le bâtiment. Aussi, il cessa purement et simplement de respirer.

[La vache, il fait super chaud dans ce casier… ]

Si le corps de Haruhiro ne bougeait pas d’un millimètre, il y avait dans sa tête plus d’agitation qu’il ne pourrait y en avoir dans une fête foraine en plein milieu de l’après-midi. C’était comme si quelqu’un hurlait dans sa tête de faire quelque chose mais qu’en même temps il n’avait aucune idée de ce qu’il devait faire. L’adolescent déglutit lorsque Coco regarda à travers les fentes de la porte, c’était quoi cette situation encore ? Il n’avait rien fait de spécial qui aurait pu l’entrainer à s’enfermer dans un casier avec une fille, si ? Ah, en y repensant il avait tout de même accepté de pénétrer dans son école alors que c’était interdit... c'était ça sa plus grande erreur ?

[Mais, et le défi alors … ?]

Enfin, la porte s’ouvrit, les laissant tomber au sol. Pour une fois Haruhiro avait évité la poitrine la jeune fille et sa joue s’écrasa contre le sol froid à la place, bien moins confortable.

« Hh… Ça va ? »

« L-laisse moi deux minutes… »

Il avait besoin de reprendre son souffle, et de comprendre ce qui venait de se passer. Mais surtout de reprendre son souffle.

[Ça commence à faire beaucoup de situations comme ça en une journée, pourquoi elle nous a enfermés là dedans ? J’ai faillit tomber dans les pommes !]

La réponse était assez évidente mais mit quelques secondes supplémentaires à se former dans l’esprit du jeune homme, lui faisant réaliser dans le même temps qu’il réfléchissait un peu trop… ou pas assez justement.

Se redressant légèrement pour s’asseoir, Haruhiro s’efforçait de faire diminuer son rythme cardiaque et de se rafraichir un peu en agitant son t-shirt pour se ventiler. Il jeta un coup d’œil à Coco avant de détourner le regard une fois de plus.

« Et du coup… » commença-t-il en reprenant un minimum d'assurance, « … c’était quoi ton idée pour que je passe inaperçu ? »

Passer inaperçu. Dans une école pour filles. Doucement, les pièces du puzzle se mettaient en place dans l'esprit du jeune homme. Les yeux de l’adolescent s’agrandirent alors qu’il faisait un mouvement de recul, un bras légèrement levé comme seule défense.

[Masaka… ]

Au fond, peut-être qu’il le savait depuis longtemps. Oui, il devait l’avoir réalisé. Cette journée resterait à jamais gravée dans les mémoires…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Amber

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2017

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Sam 26 Aoû - 2:33

« L-laisse moi deux minutes… »

Le pauvre Haruhiro Wilkowski ne semblait vraiment pas dans son assiette. Même Coco était dans l’obligation de réaliser que cette course effrénée contre l’ennui commençait à devenir éprouvante pour lui comme pour elle. Perte de vision, trouble d’élocution, bouffée de chaleur, Coco n’était pas encore totalement prête à apposer un diagnostic pour l’état de son camarade. Mais la meilleure chose qu’elle pouvait faire pour Haru, c’était lui donner ce qu’il était venu chercher : le terrain de sport en plein air. Elle essuya de nouveau de la sueur sur son front en se tournant vers l’étudiant.

« Et du coup… c’était quoi ton idée pour que je passe inaperçu ? »

Coco put presque voir l’ampoule apparaître au dessus de la tête d’Haruhiro. Elle ouvrit de nouveau un énorme sourire et attrapa l’avant bras du jeune homme qu’il pensait sûrement être assez pour se défendre. Elle le tira en direction de la porte de vestiaire vers laquelle ils se dirigeaient tout les deux avant d’être interrompus, faisant bien comprendre au garçon que toute fuite était désormais totalement futile.

« Ok ok, attends une seconde. Ça peut vraiment être amusant ! Je sais ce que tu vas dire, et j’ai genre, un tas de contre argument, tu peux pas imaginer. Et le premier, c’est les caméras sur le terrain. On s’en fiche de celles qui sont ici, elles sont toutes contrôlés par ordi ou un truc, mais celles du terrains, faut pas que t’y sois ! Un brushing contre tout le matos sportif qu’on peut demander,  je vois vraiment pas qu’est ce qui pourrait gâcher la journée ! »

Noah Amber se saisit de sa carte de sa main qui ne traînait pas un Haruhiro bafouillant un tas de répliques de contestation, s’engouffrant dans le vestiaire en le laissant s’asseoir sur un des bancs. Elle l’ignora en humant un air, avant de se mettre à farfouiller avec insistance dans un petit casier en hauteur de la forme d’une boîte. Elle en sorti ce qui semblait être des extensions pour les cheveux, du genre qu’elle portait sur la tête. Elle s’attarda a les démêler du mieux qu’elle pouvait pour en faire des mèches de cheveux presque crédible.

« J’ai compris, une seconde… On regarde ce que ça donne, et si tu casses pas le miroir, on reste dessus, Wil-chan. »

Coco se mit devant Haruhiro, des barrettes entre les lèvres et le matériel dont elle avait besoin dans les mains. La plupart était ce qu’elle pouvait trouver, mais rien n’avait l’air dangereux. Enfin, ça dépend comme on l’utilisait. Elle se mit derrière le garçon et étira les mèches en les plaçant dans ses cheveux à lui. Elle se mit à sourire légèrement en mettant les doigts dans les cheveux d’Haruhiro. Ils étaient tout en fouillis comme une botte de foin, on aurait dit qu’il avait fait une explosion d’air dans ses cheveux pour que ça se passe comme ça. Au lieu d’essayer d’aplanir ses épis, Coco décida de les laisser de cette façon. Elle s’entreprit à accrocher les mèches de cheveux avec une deuxième sécurité à l’aide des barrettes. Sa coupe de cheveux à elle mettait en tout plus de trois minutes à être faite en totalité le matin. Alors le faire à quelqu’un d’autre en un temps record sans lui faire mal, c’était un jeu d’enfant.

« On y est presque, little boy ! En tout cas, j’adore tes cheveux. Avec un peu de ça, ils auront la même couleur que les foreuses… Je connais pas la Pologne. C’est un beau pays ? On mange bien ? »

Malgré quelques fautes de japonais basique du fait qu’elle était en train de faire quelque chose de précis et minutieux, Coco ne s’était pas ralentie et prenait bien soin d’occuper Haruhiro à autre chose que protester, pour au moins une seconde de plus.

« Et tu as une petite copine ? Je connais pas bien ton lycée… Je crois qu’il avait fait un sacré effort au dernier Daihaseisai. Moi je suis nuuulle, j’ai pas un pouvoir trop fort comme toi. »

Après  un temps record, Coco Amber déposa son équipement spécial en essuyant son front, un sourire satisfait collé au visage comme si elle avait courru un marathon et gagné la première place. Elle enjamba le banc, attrapa un petit miroir d’adolescente à clapet, l’ouvrant pour présenter son nouveau visage à Haruhiro après petite couche de maquillage. Le résultat était tellement éblouissant qu’il lui piquait les yeux. Une sorte de lumière irréelle se détachait des contours de l’adolescent, comme un personnage tout droit sorti d’un manga shoujo à l’eau de rose.

*Pouf*:
 

« Whaddaya’ think ? Moi j’ai qu’une seule chose à dire, après que je gère grave… T’es super mignonne comme ça, genre, vraiment. Wil-c-… Haru-chan ! Hee… »

Noah posa son poing contre sa bouche en regardant Haruhiro se regarder dans le miroir. Il n’avait pas crié.

« Ah ! Qu’est ce que tu penses de… Harucoco ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Dim 3 Sep - 19:56

[Je le sens pas je le sens pas je le sens pas je le sens pas… ]

« Ok ok, attends une seconde. Ça peut vraiment être amusant ! Je sais ce que tu vas dire, et j’ai genre, un tas de contre argument, tu peux pas imaginer. Et le premier, c’est les caméras sur le terrain. On s’en fiche de celles qui sont ici, elles sont toutes contrôlés par ordi ou un truc, mais celles du terrains, faut pas que t’y sois ! Un brushing contre tout le matos sportif qu’on peut demander,  je vois vraiment pas qu’est ce qui pourrait gâcher la journée ! »

[… je le sens pas je le sens pas je le sens pas je le sens pas… Un brushing hein… Rhaaaaa ! Je le sens paaaas ! ]

Haruhiro était terrifié, littéralement. Qu’est ce qu’elle comptait lui faire exactement ? Un brushing, mais il va s’arrêter où ce brushing ? L’adolescent déglutit, il n’était pas serein du tout par rapport à la situation. Ça devait se voir sur son visage pour que Coco décide de le rassurer, elle qui ne semblait se soucier de rien en général. Seulement voilà, si la mine décomposée qu’affichait Haruhiro pouvait donner une idée de ce qui se passait dans sa tête, c’était quand même bien minime par rapport à ce qui s’y passait réellement.

« Non ! Attends ! C- Coco ! Amber-san ! Je.. je suis pas prêt mentalement ! Et pas non plus émotionnellement ! » Bafouilla-t-il tandis qu’elle continuait de le tirer par le bras.

« N- naaaaan ! »

Il se retrouva assis dans le vestiaire en face de Coco qui farfouillait dans un casier. Il n’osait même pas bouger, Coco ne laisserait probablement pas tomber facilement, donc si ça devait se faire autant que ça se fasse vite. Toute la volonté de résistance de Haruhiro s’était évaporée pour laisser place à de la lassitude.

« J’ai compris, une seconde… On regarde ce que ça donne, et si tu casses pas le miroir, on reste dessus, Wil-chan. »

Le jeune homme se surprit soudain en train de prier pour que le miroir se brise lorsque son visage passerait devant.

« On y est presque, little boy ! En tout cas, j’adore tes cheveux. Avec un peu de ça, ils auront la même couleur que les foreuses… Je connais pas la Pologne. C’est un beau pays ? On mange bien ? »

[Mes… mes quoi ?]

« Euuuuh ouais, carrément même ! » Lâcha le jeune homme en essayant de se focaliser sur autre chose que sur ce que faisait Coco avec ses cheveux rebelles.

« Et tu as une petite copine ? Je connais pas bien ton lycée… Je crois qu’il avait fait un sacré effort au dernier Daihaseisai. Moi je suis nuuulle, j’ai pas un pouvoir trop fort comme toi. »

[Hueeeee ! Mais il est où le lien ?]

Elle essayait visiblement de lui occuper l’esprit pour éviter qu’il ne se débatte pendant qu’elle s’occupait de sa transformation. Elle avait surestimé sa volonté de résistance, déjà morte quelques instants plus tôt.

« H.. hum non j’ai pas de petite copine. Pour le Daihasesai, ouais on a tout donné on voulait être le plus haut possible dans le classement en fait. »

Autant jouer le jeu et répondre, et puis si ça se trouvait Coco se posait vraiment les questions et voulait des réponses. Dès qu’elle eut finit de transformer le visage de Haruhiro, un miroir à clapet apparu dans son champ de vision et s’ouvrit d’un coup.

« Whaddaya’ think ? Moi j’ai qu’une seule chose à dire, après que je gère grave… T’es super mignonne comme ça, genre, vraiment. Wil-c-… Haru-chan ! Hee… Ah ! Qu’est ce que tu penses de… Harucoco ! »

Les yeux du jeune homme s’agrandirent et sa bouche s’entre-ouvrit à la vue d’un joli visage féminin entouré d’une énorme touffe de cheveux affublés de barrettes et descendant jusqu’en dessous de ses épaules. Haruhiro n’avait pas les mots… le résultat était tout de même saisissant. Son visage enfantin avait du aider à la tâche mais il devait avouer que Coco avait fait du bon travail –même si le maquillage le démangeait légèrement.

Il resta là quelques instants à contempler son nouveau visage dans le petit miroir. De très près on pouvait remarquer quelques traits masculins mais il ne se reconnaissait plus du tout à une distance d’un bras.

« Haru…ko » murmura-t-il sans s’en rendre compte.

[Ouah…. Zut c’est vachement bien fait…]

Les yeux de l’esper se relevèrent pour se poser sur la jeune fille visiblement fière d’elle.

« Ah… euuuuh… je sais pas vraiment quoi dire… c’est… drôlement réussi je peux pas le nier mais euh je peux pas sortir comme ça, il y a un soucis de… »

[Merde, comment dire…]

«… de mensurations ! » s’écria-t-il avant de se figer en entendant la bourde monumentale qui venait de s’échapper de sa bouche.

[Bah, pas comme ça.]

L’adolescent secoua vivement la tête en se relevant. Ce n’était pas ce qu’il voulait dire, enfin si mais pas comme ça ! Bon c’était trop tard pour changer quoi que ce soit, il n’y avait plus qu’à prier pour que Coco ne soit pas offensée ou autre. Pour ce qui était du jeune homme il était déjà tombé depuis un moment dans le gouffre sans fond de la gêne, et il n’avait absolument aucune idée de comment s’en sortir.

Cela mis à part, une autre question s’invita dans son esprit alors que ses yeux passaient sur ses vêtements. Hors la forme du corps, la tenue risquait de poser problème aussi… Haruhiro releva la tête d’un seul coup, ses yeux écarquillés verrouillés sur Coco.

« Mais non… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Amber

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2017

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Sam 7 Oct - 1:01

« Haru…ko… »

« Ah, pas mal ! On part sur ça ! »

C’était presque un peu flippant de voir à quel point Haruhiro Wilkowski prenait bien le fait d’être féminisé, lui qui semblait pourtant être plutôt réticent au début. C’était dans tout les cas une autre victoire de Coco, pour arriver à faire changer radicalement l’avis d’une personne. Dans tout les cas, le combat n’était pas encore terminé, mais elle savourait déjà le goût de son exploit grâce au maquillage et aux rajouts. Alors qu’Haruhiro (désormais Haruko) se retournait dans sa direction en baissant le miroir à clapet, elle passa sa main dans ses cheveux en fermant les yeux, un sourire de conquérant s’articulant sur son visage.

« Et qu’on ne me dise plus qu’on apprend rien en prenant son temps dans la salle de bain ! »

« Ah… euuuuh… je sais pas vraiment quoi dire… c’est… drôlement réussi je peux pas le nier mais euh je peux pas sortir comme ça, il y a un soucis de… »

« Mhu ? »

«… de mensurations ! »

Noah Amber essaya de prendre une pose différente de ses nombreuses interrogations face à Haru, mais c’était difficile, car il arrivait toujours à la prendre par surprise, et elle n’avait pas le temps de se préparer. Elle se contenta d’hausser vaguement un sourcil pour paraître en train de réfléchir, le suivant du regard en essayant de décrypter ses mouvements désordonnés. Coco baissa le regard pour réfléchir en faisant mine d’avoir compris, mais ne parvint pas à voir ses pieds et ainsi à être totalement crédible. Paradoxalement, c’est de cette manière qu’elle compris ce qu’il voulait dire, au moment où il relevait son regard vers elle.

« Oh, mais c’est moi qu’il prend pour modèle, ce petit malin ! »

« Mais non… »

« Ahahah, Haruko-chan, toutes les filles ne sont pas comme moi hein ! -C’est plutôt mon genre qui est rare, en fait.- En fait, la majorité sont ‘‘normales’’, donc t’inquiète pas pour ça ! En plus, avec le sport, tu vois, on perd beaucoup de formes pour gagner du muscle… »

D’un rapide coup d’œil, elle passe en revue sa propre tenue, avant de récupérer le miroir à clapet et remplir ses bras du matériel qu’elle avait sorti pour le super relooking.

« D’ailleurs, c’est pareil pour moi, quand le comité des élèves aura réussit à m’empêcher de cacher de la junk food sous mon matelas, je finirais sûrement par perdre toute cette graisse molle et dégueu. C’est tout berk berk et ça fait mal aux épaules, c’est vraiment la mort, tu peux pas imaginer. Enfin héhé, du coup, ouais… Tu peux vraiment pas imaginer, pour le coup ! »

Elle lui accorda un nouveau sourire espiègle en rangeant le maquillage dans un des casiers. Elle avait déjà presque oublié que c’était bien un garçon qui se cachait derrière la poudre et l’eyeliner. Après un instant, elle arriva enfin à tilter au deuxième problème que soulevait sûrement le regard insistant de Haruko : la tenue vestimentaire. Quoi qu’on en dise, dans ses vêtements de sport, il allait un peu trop loin dans l’idée de « garçon manqué » (ce qui n’allait pas trop avec l’idée que donnait le maquillage pour lisser encore plus ses traits doux et ronds).

« Ah oui zut, les fringues… Je sais où je peux trouver ça ! »

Le vestiaire des filles était assez spacieux, et il semblait y avoir beaucoup plus de place maintenant que Coco avait disparu. Après presque deux minutes, elle réapparut enfin avec une tenue de sport d’Airin Girl's High school, un genre de survêtement vert pourvu d’un col relevé (qu’on pouvait plaquer vers le bas si besoin, et ainsi y accrocher un nœud). Une ligne noire courait le long des manches courtes, et descendait jusqu’au short, qui était plutôt ample et lâche, afin de faciliter les mouvements. Dans son autre main, elle avait aussi des collants de sport, et arborait un sourire jusqu’au oreilles d’avoir réussi à trouver tout cet attirail. Elle gonfla les joues en voyant son visage après lui avoir tendu les vêtements.

« Hey, pas besoin de me regarder comme ça, mfh. Tu pensais que j’allais me ramener avec un déguisement de mascotte, ‘‘maïdeumoiselle’’ ? »

La jeune fille se posa contre un casier en se mettant à siroter à la paille le jus de fruit qu’elle venait d’acheter au distributeur, pendant qu’Haruko-chan s’habillait dans l’autre côté du vestiaire. C’était quand même sacrément fun, comme tournure d’évènement, le genre de situation que même Coco arrivait à s’étonner d’engendrer. Mais au final, l’important, c’était de s’amuser ! Et ça serait une bonne histoire à se remémorer quand elle invitera Wilkowski à boire un verre ! Elle releva la tête en l’entendant revenir.

« Wha ! Tu sais que tu pourrais vraiment rendre des nanas jalouses ?! »


♦♦♦


Cette fois, c’était vraiment le moment ! Coco poussa les portes du complexe sportif en regardant Haruko-chan, et sa fantastique transformation digne d’un manga. Impossible que les caméras de surveillances ne le prennent pour un garçon, dans cette tenue ! Et apparemment, elle avait réussi à lui faire oublier la fausse excuse du « muret à escalader avec son pouvoir », avec tout ce qui leurs étaient arrivé. Elle avala avidement le fond de son jus de fruit en se retournant, ouvrant grand les bras pour cette fois présenter l’immense zone sportive du complexe. Elle s’apprêta a faire un petit discours, avant de voir les filles de son club de kick boxing en train de s’entraîner se retourner dans leurs direction, ce qui lui fit cracher tout le liquide qu’elle avait dans la bouche.

« Blfffgrhk- J’me disais bien que ça faisait un peu trop de chance tout ça, pas dans mes habitudes… ! »

« Ah, te voilà Coco-chan ! Et… ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Ven 3 Nov - 4:29

« Ah oui zut, les fringues… Je sais où je peux trouver ça ! »

Lorsque Coco réapparut dans le vestiaire, Haruhiro se figea et déglutit bruyamment à la vue de ce qu’elle lui ramenait. Si le haut passait encore, le short et les collants étaient un peu trop… féminins pour le garçon. Ses yeux implorants vinrent se poser sur la jeune fille.

« Hey, pas besoin de me regarder comme ça, mfh. Tu pensais que j’allais me ramener avec un déguisement de mascotte, ‘‘maïdeumoiselle’’ ? »


[Si, par pitié je t’en supplie.]

L’air réticent, Haruhiro se força malgré tout à prendre les vêtements puis se dirigea d’un pas trainant vers la partie du vestiaire depuis laquelle Coco ne le verrait pas. Il avait honte, incroyablement honte. Pourquoi c’était à lui que ce genre de chose arrivait déjà ? L’adolescent émit un petit grognement d’abandon en se souvenant qu’il avait lui-même accepté de se mettre dans cette situation. Même si les idées de cette Noah n’avaient rien arrangé du tout, bien au contraire. Et le pire c’était qu’elle ne s’en rendait même pas compte ! Haruhiro soupira légèrement avant de commencer à se changer comme il le pouvait.

« Wha ! Tu sais que tu pourrais vraiment rendre des nanas jalouses ?! »

Les joues aussi rouges que des tomates, Haruhiro désormais Haruko n’osait pas regarder la jeune fille, le regard posé sur un point à sa droite.

« S-S-S’il te plait… c’est assez gênant comme ça… »
finit-il par bégayer assez difficilement, comme si la honte l’empêchait de parler -ce qui à bien y réfléchir, était plus ou moins le cas.

Le regard toujours rivé sur un point invisible à côté de ses pieds, Haruhiro suivit silencieusement la jeune fille hors du vestiaire, commençant à ressentir une sérieuse montée de stress en s’approchant de la zone bourrée de caméras de vidéo-surveillance.

[Je veux mourir, qu’est ce que je suis en train de faire là ? En plus c’est carrément illégal de se faire passer pour une élève d’un autre lycée, non ? Et si quelqu’un remarque la supercherie ? Non pire, si quelqu’un me reconnait ? Je fais quoi dans ce cas là, je fuis ? Mais et si on m’attrape ? Non non non, presque rien ne peut rattraper Instant Shift… sauf certains téléporteurs peut-être… il y a des téléporteurs à Airin.. ?]

« Dis-moi Coco-ch- Amber-s- hrm hey… »

Voilà c’était parti, ses lèvres ne lui obéissaient plus correctement, Haruhiro ne savait même plus comment s’adresser à la jeune fille. Accélérant le pas pour arriver à sa hauteur, il retenta sa chance.

« Ano… il y  a des téléporteurs à Airin, Amber-s- »


« Blfffgrhk- J’me disais bien que ça faisait un peu trop de chance tout ça, pas dans mes habitudes… ! »

« Heh ? »

« Ah, te voilà Coco-chan ! Et… ? »

« Hergh.. ! » lâcha simplement le garçon en se mettant soudain à tousser en se cachant du mieux possible derrière Coco en bénissant silencieusement sa chevelure volumineuse.

« Heu u-uhm… je m’appelle Haruko… je suis… »
commença-t-il en s’efforçant de prendre une voix plus claire et aiguë que sa voix d’origine.

[Euh euh euh… à l’aide à l’aide à l’aide]


« J-je suis une amie de Coco.. enfin de Amber-san ! Enchantée de vous rencontrer… »


Est-ce que c’était bon ? Est-ce qu’elles avaient remarqué quelque chose ? Sa voix avait été ok ? Et sa gestuelle ? Il fallait qu’il agisse de manière plus féminine, qu’il soit plus…

[RHA MAIS COMMENT JE SUIS CENSÉ FAIRE ÇA MOI ?!]

Sortant timidement sa tête de derrière la chevelure de Coco, Haruko regarda les jeunes filles désormais juste devant le duo.

« Et vous… vous êtes des amies de Amber-san aussi ? »

Au fond de lui, Haruhiro se sentait extrêmement mal. Il n’était pas du tout à sa place, mais alors pas du tout. Il avait beau être venu pour faire du sport... non, est-ce que c’était pour relever des défis avec Coco à l’origine ? Peut-être les deux, cela importait peu vu la situation dans laquelle il se trouvait actuellement. Tournant légèrement la tête, il chuchota dans l’oreille de celle qui l’avait entrainée dans tout ça.

« Hé… on fait comment ? Il faut absolument que tu me sortes de là, Coco ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Amber

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2017

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Dim 19 Nov - 22:14

« Shit, j’en ai plein sur mon débardeur ! »

Malheureusement, l’étouffement comique de Coco sur sa boisson ne s’était pas arrêté à quelques gouttelettes. Tout le liquide qui était dans ses joues (Coco avait l’habitude de remplir ses joues entièrement quand elle buvait une boisson sucrée, pour bien en sentir le goût dans toute l’intérieure de la bouche, ou une autre excuse cocasse pour avoir l’air d’un clown autour de ses amies), s’était en effet vidé en partie sur son débardeur et sur son bras.

« C’est trop dégueux ! »

« Hergh.. ! Heu u-uhm… je m’appelle Haruko… je suis… »

Malheuresement, les soucis de Noah n’étaient pas prêt de se terminer, puisqu’elle manqua de s’étouffer de nouveau en se mettant à tousser, fermant un œil en jetant l’autre derrière elle. Haruhiro avait apparemment décidé d’adopter la technique de Metal Gear Solid, se cacher derrière la première chose qu’il lui passait sous la main comme si ça rendait tout ce qui le concernait totalement indétéctable. Cependant, sa voix tentant désespérément de prendre un timbre plus féminin sonnait vraiment mal aux oreilles de Coco. Qu’est ce qu’il lui avait pris de prendre la parole, d’un coup ? Il pensait que Coco ne pourrait pas régler la situation, ou quoi ?

« Well, il a pas totalement tort. »

« Mh ? »

« J-je suis une amie de Coco.. enfin de Amber-san ! Enchantée de vous rencontrer… Et vous… vous êtes des amies de Amber-san aussi ? »

En se cachant, Haruko avait produit l’effet totalement inverse à celui recherché : il était désormais l’objet de toutes les attentions du groupe de jeunes filles en tenue de sport. Celle qui avait prise la parole, la vice présidente du club, fronça les sourcils en reprenant son souffle, ayant visiblement captée le léger déraillement dans la voix d’Haruko. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, le reste du groupe, au lieu de se poser plus de question que ça, semblait plutôt agacé. L’une d’elle, qui était la plus grande et la plus costaud, se mit à grogner en plaçant une main sur sa nuque.

« Mais c’est pas croyable, Coco-chan ! Il va vraiment falloir que tu arrêtes d’enlever des filles et de les trainer partout ! Regarde-la, elle est totalement effrayée ! »

« C’est bien Coco, après tout… On devrait au moins être contente, cette fois, il n’y en a qu’une à la fois. La dernière fois, combien tu en avait ramené dans la salle de club, déjà ? Il devait bien y en avoir deux ou trois. Sous prétexte que tu recrutais des ‘‘nouveaux membres’’. »

Coco s’apprêta à rétorquer sur la défensive avant de réaliser que les soupçons ne portaient pas sur Haruko mais sur elle même. En se mettant à articuler un sourire impossible à faire disparaître, Coco leva une main devant elle en enroulant son autre bras autour du cou d’Haruko, après que celui-ci lui ait chuchoté quelques mots apeurés dans l’oreille.

« Hé… on fait comment ? Il faut absolument que tu me sortes de là, Coco ! »

« Héhé heu… Oui c’est ça, absolument ! Haruko-chan ! C’est une fille que j’ai trouvé dans la rue, et elle est très timide ! Je ne l’ai absolument jamais vue et elle n’a absolument rien de masculin ! Elle est assez féminine pour tout dire, malgré son mal de gorge ! »

Coco donna deux petites tapes dans le dos d’Haruko, manquant presque de le faire se pencher en avant. Les deux plus jeunes membres échangèrent un regard étonné, alors que la vice présidente du club fit quelques pas en avant dans la direction de Coco, penchant la tête sur le côté comme pour regarder d’un peu plus près le duo de ‘‘filles’’ collée l’une contre l’autre.

« Qu’est ce que tu as encore fait, Coco ? »

Une goutte de sueur coula le long de la tempe de Coco, alors quelle celle-ci tentait de rester cool, maintenant que la vice présidente était toute proche. Avec son bras, Coco pouvait sentir que les pulsations de Wil-chan s’étaient accélérées elles aussi. L’adolescente avait du mal à se mettre à la place d’Haruko dans pareil situation. Comment est-ce qu’il réagirait si jamais il se faisait découvrir ? Est-ce qu’il aurait la honte, ou quelque chose du genre ? Si c’était le cas, ça serait peut-être une histoire marrante dans le futur, mais dans l’instant présent, il n’allait pas du tout trouver ça drôle. Alors qu’il s’apprêta à dire quelque chose d’autre, Coco se gratta la joue en élargissant son sourire.

« Héhé… Hanabi-chi, j’avais un peu peur qu’il y ait d’autres gens, mais si il n’y a que vous, y’a pas d’problème. Faut dire qu’elle vient d’une autre école, alors normalement, j’aurais pas eut le droit de l’emmener ici, tu vois, alors si je me faisais choper… »

Coco lâcha son emprise sur Haruko et tourna la tête vers lui. Elle lui fit un clin d’œil, lui lançant toujours un grand sourire radieux rempli de dents bien blanches histoire de le rassurer. Noah s’empara du cou de sa vice-présidente avant que celle-ci ne puisse faire un pas de plus vers Haruko, s’appliquant à lui frotter le cuir chevelu avec son poing.

« Hé attends une seconde, c’est quoi tout ses sous-entendus ? Va falloir respecter un peu plus la capitaine de son club mhh, espèce de sale délinquante ! C’est normal qu’Haruko-chan soit toute stressée, si tu la regarde comme si tu voulais la dévorer, Hanabi-chi !  »

« Hey ! Et on avait déjà dit qu’on arrêtait avec ce surnom débile, Coconut ! »

« Hu ? Mais, c’est trop mimi ! C’est ton prénom suivit de ‘‘bitchy’’. Ça veut dire meilleure amie, en anglais ! »

« Je sais très bien ce que ça veut dire, abruti ! Et je pensais qu’on était d’accord pour dire que c’était juste ‘‘Hanabi’’ ! »

« Moi je croyais qu’on avait tous voté pour ‘‘Bitch-chan’’ depuis le gage. »

La mission de Coco avait visiblement réussie : une bonne partie du groupe avait totalement délaissée Haruko pour se mettre à se crêper le chignon. Hana était beaucoup plus observatrice et intelligente, malgré le fait d’être une ex-délinquante. Si elle avait regardé Haruko de plus près et s’était mise à lui poser quelques questions, il y avait de grandes chances qu’elle découvre que quelque chose n’allait pas. Raison de plus pour les éloigner le plus possible le temps de trouver une idée ! Mais dès que Coco eut le dos tourné, les deux rookie du groupe de kick-boxing s’étaient frayées un chemin jusqu’à Haruko, les mains dans le dos, toutes pleines de curiosité. Bien plus jeune que le reste du groupe de kick-boxing, elles devaient toutes deux être dans leur première année de lycée, pas plus de 15 ans à vue d’œil.


« Ouah, j’adore votre coupe de cheveux et votre style, ça fait garçon manqué, c’est vraiment mignon, sempai ! Vous venez de quelle école ? »


Alors que Haruko cherchait ses mots, l’adolescente aux cheveux courts comme lui s’approcha un peu plus de lui pour le regarder de plus près avec un regard plein de malice qui n’avait rien à envier à ceux que pouvaient envoyer Coco. L’autre étudiante qui avait ses cheveux noirs arrangés en queue de cheval quand à elle, s’avança sur le côté pour regarder Haruko du côté droit.

« Alors vous êtes une nouvelle victime de Coco-sempai, Haruko-san ? Est-ce qu’elle vous a faite du mal ? »

« Argh ! Hé vous deux, bande de démones ! Revenez ici ! »

Coco, la joue tirée par sa vice présidente lança une main en direction du duo que formait les deux filles assaillant Haruko, dans l’incapacité d’approcher plus maintenant qu’elle s’était mise Hanabi à dos. Avec deux filles aussi proche, la suite des évènements était de nouveau entre les mains de la chance mais surtout du self control de Wil-chan.

« Oh Coco-sempai, c’est bon, on fait juste connaissance avec notre potentielle nouvelle recrue ! Moi aussi, j’ai été invitée il y a pas longtemps, mais je dois dire que le club de Kick Boxing est vraiment bon, même si notre capitaine est intenable ! »

« Attends une seconde… Mais, ce n’est pas un uniforme de rechange ? Sempai, vous avez laissée vos vêtements sous les mains de Coco-sempai ? Ou est ce qu’elle vous les a enlevée de force ? Désolé si tu es un peu timide, mais j’ai tendance à être directe ! »


[ Wil-chan, tiens bon ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Mer 13 Déc - 1:01

« Héhé heu… Oui c’est ça, absolument ! Haruko-chan ! C’est une fille que j’ai trouvé dans la rue, et elle est très timide ! Je ne l’ai absolument jamais vue et elle n’a absolument rien de masculin ! Elle est assez féminine pour tout dire, malgré son mal de gorge ! »

Haruhiro cessa soudainement de respirer. Elle venait de l’exposer complètement à l’ennemi. Là c’était sûr et certain, les membres du club de Kick-Boxing avaient remarqué la supercherie. Voir l’une des filles bouger et s’avancer lentement dans sa direction eut pour effet de transformer Haruhiro en statue. « Haruko-chan » commença à perdre son masque et tenta vainement de reculer au fur et à mesure que l’adolescente s’approchait, mais Coco la retint ferment, sa main toujours dans son dos.

Cependant, lorsque la jeune fille ouvrit la bouche, ce ne fut pas à Haruko qu’elle s’adressa :

« Qu’est ce que tu as encore fait, Coco ? »

[Elle a rien fait, rien rien rien… si elles découvrent je suis mort, doublement mort, triplement mort ]

La réponse de Coco sauva la situation, Haruhiro expira longuement mais silencieusement en essayant d’évacuer la pression pendant que Coco était aux prises avec ses amies. Il devait trouver un moyen de s’éclipser, et vite !

« Ouah, j’adore votre coupe de cheveux et votre style, ça fait garçon manqué, c’est vraiment mignon, sempai ! Vous venez de quelle école ? »

« Alors vous êtes une nouvelle victime de Coco-sempai, Haruko-san ? Est-ce qu’elle vous a faite du mal ? »

Haruhiro eut un mouvement de recul en voyant les deux jeunes filles apparaitre juste devant lui comme par magie. Absorbé comme il l’était par les discussions parsemées de piques des autres membres du club, l’adolescent ne les avait pas vu arriver jusqu’à lui.

« Ah euuuh, m-merci… Hum, je suis de Tokumei-High-School et non, Amber-san ne m’a rien fait, pas kidnappé ni rien d’autre du tout du tout. »

[ Je serai pas en train de m’enfoncer là ? Ah.. ]

« Oh Coco-sempai, c’est bon, on fait juste connaissance avec notre potentielle nouvelle recrue ! Moi aussi, j’ai été invitée il y a pas longtemps, mais je dois dire que le club de Kick Boxing est vraiment bon, même si notre capitaine est intenable ! »

[Intenable ? Oui ça peut se dire j’imagine… Coco je fais comment moi maintenant ?!]

« Ahaha.. hahaha… ça ne m’étonne pas trop d’elle pour être honnête… »

Bien que le rire forcé n’avait rien eu de naturel, la voix de Haruko commençait peu à peu à s’améliorer dans la gorge nouée de Haruhiro qui luttait constamment contre la crise de panique et l’hyperventilation.

« Attends une seconde… Mais, ce n’est pas un uniforme de rechange ? Sempai, vous avez laissée vos vêtements sous les mains de Coco-sempai ? Ou est ce qu’elle vous les a enlevée de force ? Désolé si tu es un peu timide, mais j’ai tendance à être directe ! »

Ce ne fut pas le cœur du jeune homme qui rata un battement mais bel et bien ses poumons qui ratèrent une respiration. Qu’est ce que c’était comme question ça ?! Elle voulait le tuer ? Non forcément, elle ne pouvait pas savoir…

[Enlever de force… alors les filles se posent vraiment ce genre de questions entre elles ? Non attends… ça arrive vraiment ce genre de chos- Rha mais c’est pas le moment de se poser des questions comme ça ! ]

« Euh euh n-non… Je les ai enlev..és toute seuuuule. »

Bafouilla Haruhiro d’une voix non maitrisée sur un ton qui l’était encore moins. Se sentant prêt à s’évanouir, il se força à réfléchir malgré tout… si Coco ne pouvait pas l’aider, il devait s’en sortir tout seul, coûte que coûte !

[ Je peux pas rester comme ça, à ce rythme là je vais me faire griller. Faut prendre le rôle... allez tu peux le faire…  Mais si tu peux ! Ça peut pas être si compliqué d’être une femme ! »

Haruhiro se figea, la bouche entrouverte dans une grimace de surprise. Sans qu’il ne s’en rende compte, il avait commencé à exprimer ses pensées à l’oral, jusqu’à dire sa dernière phrase à voix haute.

[ Merde, t’es con.]

Il devait rattraper le coup, là tout de suite, vite, maintenant ! Son cerveau tournait à toute vitesse, encore plus que pendant l’un de ces contrôles à très gros coefficient qu’il ne fallait surtout pas rater sous peine de finir au rattrapage.

Déjà l’expression de deux jeunes filles commençait à se déformer par la surprise, il manquait de temps pour réagir. Des scènes et des images commencèrent à apparaitre les unes à la suite des autres dans l’esprit du jeune garçon, se multipliant de plus en plus à mesure que son flux de pensée augmentait démesurément. Si l’une d’elle lui posait une question, ou même émettait un simple son, c’en serait finit de lui, il ne pourrait plus rien faire, perdrait ses moyens, se ferait démasquer puis arrêter, mettre en prison pour voyeurisme, tentativ-

[AAARRRGH NOOOOOOOOOOON !!!]

Et une fois de plus dans ses quelques 16 années de vie, Haruhiro Wilkowski paniqua. Voyant que l’une de deux jeunes filles s’apprêtait à dire quelque chose, il se précipita en avant et lui plaqua une main sur la bouche, en l’attrapant par l’épaule avec l’autre.

« Eu-euuuuh… je veux dire, hum, ça ne devrait pas être aussi compliqué. Tous ces pervers qui peuvent surgir de n’importe où c’est assez effrayant, pas vrai ? »

[ C’est toi le mec effrayant ici…]

Haruhiro recula d’un pas, lâchant la jeune fille et refreinant toutes ses réactions de garçon timide de toutes ses forces.

« Pardon » chuchota-t-il « Tu vas bien ? Je voulais juste… éviter qu’Amber-san n’entende la discussion, elle est très forte alors… »

Haruhiro expira longuement, il avait arrêté de cacher son visage et les tremblements de sa voix avaient cessés, en même temps que le timbre grave et masculin habituel qui était l’un des nombreux indices pouvant encore le trahir. C’était déjà ça, au moins les filles n’avaient pas l’air de se douter de quoi que ce soit, à part peut-être d’un trouble du comportement quelconque.

[… ouais probablement quelque chose comme ça au minimum…]

« Oh hum erm… encore désolé pour ça, j’espère que tu ne m’en veux pas... comment vous vous appelez au fait ? »

[Politesse politesse, plus de politesse !]

« Alors... comment ça se passe dans ce club ? C’est vrai que Amber-san n’est pas la seul à avoir l’air forte ici. »

Il fallait cultiver la discussion en faisant extrêmement attention aux mots choisis. Le jeune homme en était que trop bien conscient mais ça ne rendait pas la tâche plus facile pour autant. Il commençait à transpirer de plus en plus et malgré toutes ses tentatives pour se calmer, son cœur tambourinait furieusement contre sa poitrine, à tel point que même de là où elle était, Coco pourrait bien commencer à l’entendre. Un cri de détresse, voilà ce que c’était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Amber

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2017

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Lun 18 Déc - 18:38

« Héhéhé ! Enfin bon, on va sûrement nous en aller du coup nous, comme vous semblez occupé et tout... »


Coco se mit à faire des grands mouvements de bras pour se retirer de l’emprise d’Hanabi et faire quelques pas mal assurés derrière elle en direction du trio qui continuait à parler un peu plus loin dans son dos.


« Ah, tu ne vas pas l’entraîner ? En général quand tu ramènes une personne et qu’on est en nombre pair, tu en profites pour lui donner des cours ou je sais pas quoi... Surtout quand c’est pour une future nouvelle recrue. »


« Hu ? »

Maintenant que la jeune fille à la peau sombre y réfléchissait, c’était bien ce qu’elle faisait parfois, c’était s’enfuir avec Haruko qui était louche et qui attirerait d’autant plus l’attention. Il valait mieux faire comme elle en avait l’habitude sinon les autres membres du club allaient finir par comprendre le déguisement de Wil-chan. Mais comment s’entraîner tranquillement ? Si elle faisait un entraînement comme elle en avait l’habitude, elle devrait faire en sorte qu’Haruko se confronte et travaille avec le reste du groupe, mais si ça arrivait, il n’aurait aucune chance d’en ressortir en un seul morceau… Et d’en ressortir sans être découvert.

« … Ouais carrément ! Mais génial, c’est carrément ce que j’avais prévu. Je vais en parler à Haruko-chan ! »

[ Je suis sûr qu’il s’en sort bien. ]


***


«Ça peut pas être si compliqué d’être une femme ! »


Les deux jeunes filles se regardèrent dans le blanc des yeux après la soudaine exclamation d’Haruko. Il avait semblé mal à l’aise pendant la conversation, mais là, les adolescentes se demandaient si elles n’étaient pas allé trop loin. Mais dans tout les cas, qu’est ce qu’il voulait dire, au juste, “ça peut pas être si compliqué d’être une femme” ? Apparemment, aucune des deux filles ne semblaient le comprendre, et elles retournèrent rapidement leur regard passablement surpris vers Haruko. Celle à la queue de cheval s’apprêta à poser une question en haussant un sourcil avant que la main d’Haruko ne se plaque sur sa bouche, la prenant par surprise.


« Eu-euuuuh… je veux dire, hum, ça ne devrait pas être aussi compliqué. Tous ces pervers qui peuvent surgir de n’importe où c’est assez effrayant, pas vrai ? »

La fille à qui il avait couvert la bouche se mit à rougir légèrement en clignant des yeux, sans trop savoir ce qu’il venait de se passer. Elle posa une main sur celle qui masquait ses lèvres et fit un petit mouvement de tête vers Haruko en lui donnant un petit coup avec sa queue de cheval. Sa camarade aux cheveux courts se mit elle aussi à sembler surprise par son action étrange et impulsive, en les regardant toutes les deux dans cette position embarrassante. Mais avant que l’une d’elle se puisse réagir, Haruko avait déjà lâché prise pour reculer.


« Pardon, tu vas bien ? Je voulais juste… éviter qu’Amber-san n’entende la discussion, elle est très forte alors… Oh hum erm… encore désolé pour ça, j’espère que tu ne m’en veux pas... comment vous vous appelez au fait ? »


[ Ouah, elle est… ]

[... Super ultra timide !]

Les deux adolescentes s’échangèrent un regard malicieux en articulant un petit sourire. Est-ce qu’elles avaient raté quelque chose entre “elle” et Coco ou est-ce que cette “simple étudiante” avait quelque chose à cacher ? Quoi que ça puisse être, le duo était bien décidé à le découvrir, quitte à rendre Haruko le plus inconfortable possible.



« Héhé, tu peux m’appeller Ako-chan ! »



« Moi c’est Kin. »


« Alors... comment ça se passe dans ce club ? C’est vrai que Amber-san n’est pas la seule à avoir l’air forte ici. »


Alors que le sourire des deux adolescentes s’agrandissaient et que leurs bouches s’ouvrèrent pour dire quelque chose à Haruko, deux mains s'agrippèrent à leur col avant de les tirer en arrière. Manquant de perdre l’équilibre, les deux adolescentes de première année se retrouvèrent coincées entre les épaules de Coco, grimaçantes et incapable de se retirer de l’emprise de leur chef de club. Le sourire démoniaque de Coco Amber vint faire disparaître toute l’espièglerie du duo, alors qu’elle avança sa tête en direction des deux rookie, dont elle serra le cou un peu plus fort contre sa poitrine.

« Alors comme ça on embête mon invité ? Devrais-je vous rappeler que vous êtes toutes les deux toujours en ceinture bleue ? Si ça sèche l’entraînement comme ça, il risque d’y avoir beaucoup de série de chaise et de pompes à faire... »


« Hiiii ! »



« C-Coco-san, je n’peux pas respirer… »

Noah Amber se mit à frotter vivement le dessus du crâne des deux filles avant de les lâcher, les laissant faire quelques pas de recul en reprenant leur respiration. La pensée des série de chaise et de pompes à faire en boucle avait rapidement pris la place de leur volonté de taquiner Haruko et elles revinrent rapidement vers leurs deux autre sempai en soupirant. Effectivement, elles étaient encore des rookie, et si elles voulaient participer aux compétitions, elle devait s’entraîner assez pour gagner des ceintures. Coco profita de cet instant de calme pour venir vers Haruko et lui parler un peu plus bas.

« Dé-so-lééé ! J’ai vraiment du mal à les contrôler en ce moment ! Mais t’inquiètes pas, là je gère ! Reste féminine et effarouchée, c’est parfait, j’ai trouvé un moyen pour qu’on s’entraîne toutes les deux tranquille ! »

Après lui avoir levé un pouce et lui avoir lancé un clin d’œil, Noah virevolta vers les quatres filles qui regardaient dans leur direction, puis leva les bras en l’air.

« Baboum ! Désolé de ce moment gênant les filles, héhé ! Mais maintenant qu’on est tous là, on va pouvoir reprendre l’entraînement ! Hanabi-chi m’a informé de ce que vous aviez fait jusqu’à maintenant, on va accélérer le rythme avec plus de permutations de duel. Préparez-vous pour des petits matchs à la fin avec un défenseur et un attaquant en utilisant les mouvements qu’on aura préparé pendant la séance ! »

« Pendant ce temps je vais tester ce dont Haruko-chan est capable plus loin et lui parler du club, on se retrouvera après ! »

La capitaine du club de Kick Boxing donna les dernières indications au groupe de fille puis les laissa repartir en direction des tatamis en se retournant. Une fois qu’elles étaient assez éloignées, elle se plia en deux pour soupirer de soulagement, avant de se redresser en essuyant de la sueur perlant sur son front.

« Pfiooooouh ! C’était moins une, dis donc ! Mais j’ai géré like a boss, pas vrai ? Hein ? Hein ? »

Noah s’empara du poignet d’Haruko et l’emmena en direction d’une zone éloignée du reste du club de boxe. Cheval d’arçon, matériel sportif en tout genre, pistes de courses avec écrans compteur de temps et de vitesse, le complexe sportif offrait aux yeux une myriade époustouflante de dispositifs rendant le travail des sportifs non seulement simple, mais beaucoup plus fun.

Il y avait là des possibilités de faire des courses d’obstacles en changeant la structure de la piste de course, ou changer l’emplacement des lignes au sol pour des distances à parcourir différentes. La technologie futuriste qui avait été utilisé ici était comparable à celle qu’on pouvait trouver ailleurs dans la Cité Académique, mais cette fois, elle était entièrement et totalement dirigé vers un usage athlétique. Coco inspira et écarta de nouveau les bras théâtralement, sans que cette fois rien ne puisse venir l’interrompre.

« Ta-dam ! ça t’en bouche un coin, hein ? Je t’avais dis que tu ne regretterais pas de venir ! Allez Wi-... Haruko-chan ! C’est l’heure de montrer le maximum de ta capacité ! Essaye un 50m en sprint, je vais arranger les options pour que tu puisses voir ta vitesse de pointe et tout ! Pis après on se fera un combat à 100 à l’heure, ça va être le feu ! »

Coco ne demanda pas son reste et laissa Haruko sur la ligne de départ de la piste de course, réglant les options pour faire apparaître la ligne d’arrivée à 50m devant lui. Les écrans calculateurs se mirent à s’allumer aussi, en même temps que les capteurs en début, milieu et bout de ligne.

« C’est parti, Haruko-chan, explose-tout ! Tu vas voir comment les tenues de sport d’Airin Girl’s High School permettent d’aller super vite ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Lun 22 Jan - 0:49

Les filles pouvaient être terrifiantes, c’était quelque chose que Haruhiro pensait savoir. Mais les deux têtes de serpents aux sourires malicieux, semblables à celles d’une hydre qui s’approchait doucement de lui prouvèrent la chose au garçon une fois de plus. Haruhiro Wilkowski, aussi bien que « Haruko-chan » voyait sa fin s’approcher bien trop près à son goût, jusqu’à ce qu’un valeureux chevalier aux muscles saillants à la peau sombre et à la poitrine volum-... ne vienne le sauver de Ako-chan et Kin-chan, ses deux nouvelles némésis en ce monde.

Ce ne fut qu’une fois les effrayantes jeunes filles mises à l’écart et Coco de retour que Haruhiro ne pu réellement souffler, soulagé d’avoir survécu à une épreuve supplémentaire de cette journée toujours pleine de rebondissements.

« Dé-so-lééé ! J’ai vraiment du mal à les contrôler en ce moment ! Mais t’inquiètes pas, là je gère ! Reste féminine et effarouchée, c’est parfait, j’ai trouvé un moyen pour qu’on s’entraîne toutes les deux tranquille ! »

« E-effarouchée ?! »

[ C’est elles les effarouchées d’abord ! ]

Le clin d’œil et le pouce levé d’Amber étaient certes rassurants, mais Haruhiro était décidé à garder l’œil ouvert désormais, « juste au cas où ».

La jeune fille fit un rapide aller-retour vers ses camarades puis l’emmena un peu plus loin, en direction d’une multitude d’appareils sportifs en tous genres et pour toutes les disciplines et exercices musculaires.

[ Wah la vache, on peut vraiment tout faire ici… c’est peut-être pas si opti’ pour la grimpette mais à part ça… ]

L’image du terrain de course de Tokumei apparu dans l’esprit du jeune homme comme une tache sur un tableau. Les deux espaces n’avaient strictement rien à voir.

« Ta-dam ! ça t’en bouche un coin, hein ? Je t’avais dis que tu ne regretterais pas de venir ! Allez Wi-... Haruko-chan ! C’est l’heure de montrer le maximum de ta capacité ! Essaye un 50m en sprint, je vais arranger les options pour que tu puisses voir ta vitesse de pointe et tout ! Pis après on se fera un combat à 100 à l’heure, ça va être le feu ! »

Les yeux de Haruhiro s’illuminèrent à l’entente des paroles de la jeune fille. C’était beaucoup trop tentant. Et un combat à 100 à l’heure ? Il pouvait le faire, littéralement !

« C’est parti, Haruko-chan, explose-tout ! Tu vas voir comment les tenues de sport d’Airin Girl’s High School permettent d’aller super vite ! »

« Oh vraiment ? Là tout de suite, je peux ? »

Haruhiro se mit en position au bout de la piste, il avait vraiment envie d’essayer de dépasser ses limites sur ce 50 mètres. Peut-être qu’il pourrait même utiliser Instant Shift à haute puissance ! Ou pas… il se ferait remarquer directement s’il essayait… mais elle voulait vraiment qu’il utilise son pouvoir non ?

[ C’est vrai que je suis pas censé être là, alors si en plus je viole encore l’article 6 de la loi 1 du règlement de la cité Scolaire mais dans l’établissement, ils vont m- ]


Tous les voyants s’étaient allumés, l’adolescent se débarrassa instantanément de toutes les pensées qui parasitaient son esprit, il devait se concentrer. D’un coup, son pied décolla dans une puissante impulsion. Un démarrage explosif, voilà comment Haruhiro partirait, à fond la caisse ! Les calculs étaient lancés et déjà de l’air se rassemblait sous la semelle de l’esper, prêt à améliorer ses enjambées. Il avait déjà fait mieux que l’ancienne légende de 2012 Usain Bolt et son mètre 95 sur du cent mètre, il pouvait le faire sur du cinquante c’était sûr.

[ Voyons voir comment sont ces fameuses tenues d’Airin Gir- ]

Le pied droit de Haruhiro claqua violemment contre la piste, réduisant son accélération à 0 d’un seul coup.

[ Rhaaaa ! C’est des tenues FEMININES ! ]

Un faux départ à retardement, voilà ce que c’était. Confus aussi bien dans ses pensées que dans ses mouvements, Haruhiro reprit la course à pleine vitesse, essayant d’annuler son coup de frein imprévu post-démarrage. Comment est-ce qu’il pourrait faire un vrai temps maintenant ? Il le pouvait… sans doute !

La sueur coulait, le souffle s’accélérait. Haruhiro, dents serrées et mains tendues s’élança come une bête et couru aussi vite qu’il le pouvait sur le reste de la piste, non sans faire taire les protestations de son corps.

« Plus vite plus vite plus viii-blehrg ! »

Emporté par son élan et une poussée d’énergie un peu trop conséquente, Haruhiro trébucha en arrivant à la fin de la piste, roula deux fois sur le sol puis s’immobilisa sur le dos, le regard fixé sur le plafond, bras et jambes écartées.

[ Est-ce que j’aurai pas eu un peu moins mal avec Instant Shift ? ]

L’adolescent se redressa légèrement en se massant le coude, finissant en position assise.

« Iteee… Alors, Amber-san ? Comment était mon temps ? »

Quelque chose gênait le garçon, il y avait comme un déséquilibre sur sa tête. Le jeune brun tourna légèrement la tête à droite pour voir que l’une des extensions placées par Coco s’était décrochée et trainait au sol. D’un geste rapide et sans regarder si quelqu’un avait remarqué quelque chose, Haruhiro attrapa la fausse mèche et plaqua sa main sur sa tête, faisant semblant de se masser le crâne pour en réalité tenter de reclipser désespérément l’accessoire.

[ Allez allez allez, pourquoi ça veut pas ? Et si quelqu’un vient me voir je fais comment ? ]

*Clic*

[ Aïe ptain ça fait mal ! ]

Haruhiro soupira de soulagement en enlevant la main de sa tête. Personne ne semblait lui avoir prêté plus d’attention que cela et il avait réussi à tout remettre bien tout seul, sans –trop- créer de remue-ménage.

Un sourire sur les lèvres, le jeune homme se redressa et commença à revenir vers Coco, sans se douter une seule seconde que l’attache de sa fausse mèche droite était visible et bien mise en évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Amber

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2017

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Sam 27 Jan - 1:45

La fille à la queue de cheval et aux cheveux noirs accéléra son jeu de jambe puis envoya une série de petit jabs dans les pao levés de la vice-présidente du club de Kick-Boxing. Ses coups étaient légèrement imprécis et manquaient de force, ce que la sempai de Kin ne manqua pas de lui faire remarquer en relevant se défense. La jeune fille aux cheveux noirs posa son regard au loin pour regarder Haruko et Coco s’entraîner ensemble en reprenant sa respiration, les mains sur ses hanches. Elle ne semblait pas vraiment préoccupée mais profita de ce moment de pause pour dépenser un peu de salive.

« Hh hh… Alors, qu’est ce que vous pensez de heu… Haruko-san ? Elle a l’air un peu spéciale, hein ? Je me demande ce qui passe par la tête de Coco en ce moment… »

La vice présidente du club de Kick-Boxing laissa Kin changer de partenaire pour elle aussi se tourner dans la direction du duo au loin. Ils avaient activés le système de manipulation du terrain de course et Haruko semblait se préparer à courir… Un entraînement de base et une bonne manière de s’amuser toutes les deux, en somme. Mais un léger pic de jalousie ne fut pas la seule chose qui toucha Hanabi : en regardant dans la direction d’Haruko, elle ne pouvait s’empêcher de continuer à penser que quelque chose lui échappait. Mais quoi ?

« …‘‘Spéciale’’, hein. »


***


« Plus vite plus vite plus viii-blehrg ! »

Noah ‘‘Coco’’ Amber plaça sa main gauche devant ses yeux en grimaçant, ses dents claquant en même temps que le corps d’Haruko sur la piste, alors qu’elle lâcha un petit bruit sensé signifier la douleur qu’elle ressentait pour le garçon, quelque chose comme « Hooooouuuuch ». Ça avait un côté tout de même sacrément comique, la façon dont il avait réussit à réduire tout le style qu’il aurait pu avoir à zéro en aussi peu de temps. En retirant sa main de son visage la jeune fille essaye d’estimer son état à cette distance. Si elle réussissait à le casser sans même le toucher, elle n’osait même pas imaginer ce qui allait se passer si elle venait lui tendre la main.


« Iteee… Alors, Amber-san ? Comment était mon temps ? »

Pendant qu’Haruko jouait avec ses cheveux, Coco fit un pas recul en balançant sa tête sur le côté pour regarder les résultats affichés à l’écran. Malheuresement, les informations avaient été remplacés par des « errors » et des données faussées. L’adolescente ne savait pas trop si ça venait des opérations qu’elle avait programmée ou si Haruko avait réussit à empêcher la machine de calculer en roulant comme une boule de bowling sur la piste. Peut-être un mélange des deux. Elle grogna en se redressant, posant ses mains sur ses hanches en se tournant vers Haruko qui semblait ne pas remarquer l’épis sur son côté droit dont on voyait l’attache.

« Ton temps ? Tu veux dire, celui de la balle de bowling qui a dévalé la piste là ? Ah, bouge pas comme ça b’sang, y’a mon super brushing qui est parti en cacahuètes ! »

Noah jeta un rapide regard en direction du groupe de Kick-Boxing qui s’entraînait, remettant de l’ordre dans le déguisement d’Haruhiro. Apparemment, personne n’avait remarqué le petit soucis dans la coiffure d’Haruko à cette distance, chacun prenant soin de se concentrer sur ses actions… Jusqu’à ce que le regard de Coco ne croise celui de sa vice-présidente qui lui lança un regard qui semblait signifier quelque chose du genre « Je te surveille ». Noah senti un frisson lui parcourir le dos jusqu’à son cou, et elle s’empressa d’attraper Haruko par les épaules pour la pousser en direction d’une grande porte semblant mener à un local, elle enclencha l’ouverture à l’aide de sa carte de chef de club.

« Bon, ça a pas super marché, mais c’est à cause de tes frusques je pense, tu peux pas trop faire ce que tu veux sous le regard des autres alors… C’est là que j’ai eu l’idée géniale du combat à 100 à l’heure ! Crois-moi, tu vas adorer, même si c’est encore un prototype ! »

Avant qu’il ne puisse regarder devant lui, Coco articula un énorme sourire qui s’étira tellement sur son visage qu’elle ne put empêcher un petit rire de s’en échapper, posant sa main devant les yeux du garçon. Elle continua de pousser Haruko avant qu’il puisse entendre retentir le bruit d’une nouvelle porte qui s’ouvrait à l’aide de la carte magnétique. Coco étira le bras sur la droite pour activer des systèmes qui apparemment étaient plus simples que ceux du terrain de course, puisqu’elle réussissa à les activer d’une seule main. C’était un logiciel sophistiqué qui s’occupait de tout de toute façon, et elle attendit un petit voyant vert qui fit un petit bruit éléctrique en s’allumant, indiquant que la sécurité avait été enclenchée.

« Au fait… J’espère que t’as pas peur du vide, hein… »


Haruko put sentir les deux mains de Coco le pousser en avant, avant que le sol ne se dérobe sous ses pieds. Il chutait. Des que ses yeux furent ouvert, les alentours se découvrirent enfin. Il était dans un cylindre de plus de 3 mètres de diamètre et d’une hauteur d’au moins 4 mètres. Il ne s’arrêtait pas de tomber pour autant… En fait, il était en train de tomber, mais ne tombait pas. Bloqué dans sa chute libre par une force venant d’en dessous, Haruhiro fut rapidement envoyé en hauteur où il pu s’accrocher sans difficulté à une poignée en plastique sur un des côtés du cylindre. Une mince corde le reliait à quelque chose en haut là où se trouvait Coco, mais elle avait dû l’accrocher rapidement puisqu’il ne la distingua qu’après avoir ouvert les yeux.

« Ta-dam ! Le simulateur de chute libre ! C’est pas sensé être pour Airin High School mais hé, on va pas se plaindre que ma carte puisse l’ouvrir hein ! Et, fait pas cette tête, c’est super sûr ! C’est plutôt se faire mal qui est difficile ici ! »

Pour mettre Haruhiro plus à l’aise la jeune fille se jeta sans même réfléchir dans le cylindre. En dessous d’elle il y avait une grille en plastique et derrière celle-ci une immense turbine semblable à un ventilateur. La puissance des hélices était telle que le courant d’air renvoyait tout ce qui s’approchait trop près de la grille en hauteur de la même façon qu’un mur invisible. Peu après être descendue, Noah fut projetée en hauteur de nouveau, où elle s’accrocha d’une main à une poignée en plastique non loin d’Haruko.

« Trop bien hein ? Ici, tu peux utiliser ton pouvoir à fond, les murs en mousse absorbent les chocs et te renvoit dans l’autre sens, super rebondissant tu vois ! Avec ça, on peut carrément trop s’éclater de ouf ! J’ai toujours rêvé de l’utiliser mais les filles disent que je suis tarée ! »

Noah fit éclater un grand rire de crécelle en ne tenant plus que la poignée à une main pour se balancer au dessus du vide, ses dreadlocks virevoletant dans l’air.

« Allez viens, on se bastonne ! Remontre-moi ton pouvoir qui éclate là, mais sans te ramasser cette fois ! Je vais trop te battre même si tu l’utilises tu vas voir, j’suis trop forte ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Dim 28 Jan - 13:42

« Bon, ça a pas super marché, mais c’est à cause de tes frusques je pense, tu peux pas trop faire ce que tu veux sous le regard des autres alors… C’est là que j’ai eu l’idée géniale du combat à 100 à l’heure ! Crois-moi, tu vas adorer, même si c’est encore un prototype ! »

Et Coco lui couvrit les yeux. Haruhiro était soulagé qu’elle ait corrigé l’imperfection dans ses cheveux mais ses dernières paroles avaient eu l’effet inverse. « même si ce n’est encore qu’un prototype ».

[ Nan sérieux je vais me faire dessus, elle fait peur avec ses idées… et si j’arrive déjà à me vautrer en situation normale, qu’est-ce que tu crois qu’un prototype aura comme effet, Amber-san ? AAAAAH On a passé une porte ! C’était une porte hein ? Ouais c’était une porte. Elle m’emmène où là ? Ok j’ai peur. ]

« Au fait… J’espère que t’as pas peur du vide, hein… »

« Du vide ? Naaaan naan t’inquiètes ! Je suis hab- attends, comme ça du vide ? »

Haruhiro émit soudainement un cri strident qui aurait parfaitement convenu à Haruko, nettement moins à un adolescent comme lui. Et puis, sans réellement comprendre pourquoi, il remonta tout seul et s’agrippa à la première chose qu’il vit au dessus de lui : une poignée salvatrice. L’adolescent verrouilla un regard semi-contrarié semi-embarrassé à la jeune fille.

« Ta-dam ! Le simulateur de chute libre ! C’est pas sensé être pour Airin High School mais hé, on va pas se plaindre que ma carte puisse l’ouvrir hein ! Et, fait pas cette tête, c’est super sûr ! C’est plutôt se faire mal qui est difficile ici ! »

[ SI ! BIENSÛR QUE JE M’EN FAIS, PATATE ! ]

« M-mais t’as dit que… ah ?! »

D’un seul coup, Noah lui passa devant avant de disparaitre puis de réapparaitre de nouveau en face de lui, se tenant à une poignée similaire à la sienne. Contre sa volonté et avant qu’il ne s’en rende compte, les yeux de l’adolescent descendirent de quelques centimètres par rapport au visage de Coco.

« Trop bien hein ? Ici, tu peux utiliser ton pouvoir à fond, les murs en mousse absorbent les chocs et te renvoit dans l’autre sens, super rebondissant tu vois ! Avec ça, on peut carrément trop s’éclater de ouf ! J’ai toujours rêvé de l’utiliser mais les filles disent que je suis tarée ! »

[ Absorbent les chocs… super rebond- ]

« Khof khof ! Mais Amber-san, tu as dit que c’était un prototype, non ? » réussit à articuler Haruhiro après s’être brièvement étouffé, le visage encore tout rouge.

Mais la jeune fille ne l’écouta pas et se mit à rire, lui coupant presque la parole avant de se remettre à parler sur un ton de défi.

« Allez viens, on se bastonne ! Remontre-moi ton pouvoir qui éclate là, mais sans te ramasser cette fois ! Je vais trop te battre même si tu l’utilises tu vas voir, j’suis trop forte ! »

« Hmpf ! Alors ouais, je confirme t’es tarée ! Mais ce qui est cool c’est que je peux te suivre là-dessus ! » s’exclama Haruhiro, un sourire aux lèvres, avant de lâcher la barre et de se laisser tomber.

Noah avait peut-être fait une erreur en l’emmenant dans ce tube. La chute était la situation de base pour tout utilisateur d’Instant Shift qui se respecte, ce qui faisait qu’il était particulièrement à l’aise. De plus, la turbine qui envoyait de l’autre côté de la grille envoyait de l’air et l’esper se sentait presque comme après une compression.

« Tu vas voir ce que tu vas voir ! Capitaine du club de kickboxing ou non, je vais pas me laisser faire ! »

L’adolescent posa un pied contre la paroi du tube et poussa dessus de toutes ses forces, s’envoyant dans la direction de Coco avec encore plus de vitesse que celle simplement conférée par l’énorme ventilateur. Evidemment, en voyant un aussi gros projectile lui foncer dessus depuis le fond du tube, Noah n’eut aucun mal à esquiver. Si la main de Haruhiro fendit simplement l’air, sa joue entra en contact avec quelque chose de rond qu’il ne put pas vraiment définir dans sa panique, mais qui le fit effectivement bien rebondir vers la paroi derrière lui.

[ Mpfh ! Merde, je vais pas aussi vite qu’en utilisant Instant Shift, c'est vrai ! ]

Alors que Noah lâchait à son tour la poignée pour arriver au niveau de l’adolescent qui tombait, ce dernier commença à compresser l’air derrière lui, se préparant à contre attaquer à la première occasion.

« Allez, je suis pas une chochotte, je vais l’utiliser sans lésiner, quitte à manger du coussin rebondissant ! Et j’ai même pas peur des chocs d’abord ! »

[ Bordel mais… qu’est-ce que je raconte ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Amber

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2017

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Dim 28 Jan - 19:12

« Hmpf ! Alors ouais, je confirme t’es tarée ! Mais ce qui est cool c’est que je peux te suivre là-dessus ! »

[ Héhé ! Je savais qu’il suffisait d’un truc du genre pour faire ressortir sa personnalité ! ]

Noah articula un grand sourire comme si elle attendait que le garçon lui fonce dessus à bras ouvert (sauf qu’elle avait besoin d’au moins un bras pour se tenir). Elle suivit Haruko du regard se laisser chuter en direction du ventilateur, tout de même un peu surprise qu’il ne semble avoir aucune appréhension. Elle savait qu’il devait peut-être être habitué à la vitesse avec un pouvoir de ce genre de la même manière qu’elle était habitué à bouger, mais le voir se jeter sans hésitation de la même manière qu’elle la fit tout de même cligner des yeux. Décidément, il y avait encore beaucoup de choses qu’elle ignorait sur Haruk… Haruhiro-kun !

« Tu vas voir ce que tu vas voir ! Capitaine du club de kickboxing ou non, je vais pas me laisser faire ! »

[ Damn, il est à fond dedans ! Il faut que je sois à la hauteur ! ]

Au même moment où Coco se rappellait qu’elle n’avait pas vraiment réfléchit à comment lui tenir tête, le garçon pris appui sur l’une des paroi du simulateur de chute libre pour se projeter à toute vitesse dans sa direction. L’adolescente eut à peine le temps de lâcher un « ho » qu’elle fit glisser la main autour de la poignée pour se déplacer sur le côté en évitant Haruhiro de peu, dont l’attaque frappa dans le vide. Elle gonfla une joue en voyant que la tête du garçon s’était écrasée sur sa poitrine mais ne lui en tena pas rigueur puisqu’il ne semblait pas avoir tout contrôlé de sa projection. Quelque soit le contexte, elle l’empêcha de le réaliser pour ne pas qu’il perde ses moyens, le projetant à distance en bombant le torse subitement.

« Yaaaaah ! »

Lâchant la poignée, Coco n’essaya même pas de se projeter vers Haruhiro, elle se contenta de se laisser tomber en activant Donut Rub. Son pouvoir d’esper atténua le souffle d’air qui était sensé la projeter en hauteur, lui permettant une accélération un peu supérieure dans sa descente vers le garçon. Elle leva sa jambe en direction de son ventre, cherchant à profiter du fait que dans cette position, il était presque impossible d’éviter un coup de ce genre. Mais c’était sans compter sans la capacité spéciale de son adversaire qui sifflait dans ses oreilles en compressant l’air. Elle gonfla ses joues en sachant pertinament que son coup n’atteindra pas sa cible.

« Allez, je suis pas une chochotte, je vais l’utiliser sans lésiner, quitte à manger du coussin rebondissant ! Et j’ai même pas peur des chocs d’abord ! »

« Essaye donc ! »

Et c’est ce qu’Haruhiro fit sans se prier, se projetant en utilisant la force de son attaque d’air pour atteindre un des murs de la structure, laissant tomber Coco en direction du ventilateur. Mais ayant prévu le coup, Coco plia les genoux en se mettant en boule tout en désactivant Donut Rub autour d’elle : Cela eut l’effet immédiat de ralentir sa descente avec le frottement de l’air. Elle tourna la tête au dessus d’elle vers Haruhiro qui apparemment venait de comprendre ce qui allait se passer. Une fois qu’elle avait atteint la distance limite, le vent la projeta en l’air. Sauf que cette fois, elle réactiva Donut Rub au bon moment, la transformant en boulet de canon qui fonça en direction d’Haruhiro à toute vitesse.

« CANONBALL- ! »

La chef du club de Kick-Boxing s’enfonça dans la paroi du mur du simulateur de chute libre, le nom de son attaque se faisant atténuer par sa bouche plaquée contre le plastique. Elle cligna des yeux, étonnée par la vitesse à laquelle Haruhiro avait réussi à lui échapper. Bien décidé à revenir à la charge, elle se laissa chuter jusqu’à une poignée qu’elle attrapa avant de remarquer l’ombre qui commençait à la couvrir. En tournant la tête, elle vit enfin ce qui fonçait dans sa direction : Haruhiro, projeté par son pouvoir d’esper, le poing devant lui comme un super héros qui avait profité de sa manœuvre d’évitement pour contre attaquer instantanément dès qu’il fut derrière Coco.

« Hiii !! T’es super sérieux, d’un coup ! »

Le poing se posa avec une force mesurée contre l’avant bras de Coco posté pour lui servir de garde. Le garçon n’avait pas du tout mis toute sa puissance dans ce coup, et ça se ressentait bien : Noah compris rapidement qu’avec une telle vitesse, si il s’y mettait sérieusement, il pourrait sûrement lui casser le bras ou lui fracturer le crâne. Elle tomba vers le ventilateur une deuxième fois en quelques secondes, mais n’avait pas prévu l’atterissage, cette fois. Heuresement pour elle, il n’y avait pas besoin de préparer quoi que ce soit puisqu’elle fut rapidement renvoyée en hauteur. S’accrochant à une poignée du côté opposé à Haruhiro-kun, elle pris une inspiration en regardant dans sa direction.

« Hmpf, si tu prends ça au sérieux, alors moi aussi ! »

Coco se concentra les yeux fermés comme si elle puisait de l’énergie dans son chi intérieur, puis se mit à lentement laisser ses pieds s’enfoncer dans la paroi avec une pression des muscles de ses jambes. Une fois qu’elle avait atteint la limite de tension du matériau, elle rouvrit les yeux puis lâcha tout, se faisant projeter à toute vitesse vers Haruhiro. En réalité, appuyer jusqu’à la limite puis relâcher pour avoir une accélération, ça ressemblait beaucoup au pouvoir du garçon. En activant Donut Rub pour se donner un peu plus de vitesse, Noah ne put s’empêcher de penser qu’au final, c’était comme si ils avaient tous les deux la même capacité. C’était assez excitant comme bagarre, en vérité.

« BANZAAAAAI !! »

Levant de nouveau le pied en tirant sur son muscle, Noah Amber se laisser filer dans l’air en tentant de loger son High Kick en plein sur l’adolescent, mais celui-ci ne l’entendait pas de cette oreille. Après qu’elle se soit lancée, il se projeta lui aussi sur le côté pour rebondir sur un mur et une deuxième fois pour attaquer Coco sur le côté, là où elle semblait sans défense. Noah subit l’attaque d’Haruhiro en serrant les dents, mais cette fois, elle ne se laissa pas balader. Attrapant le tissu du tee-shirt du garçon arrêté dans les airs, elle tenta de l’amener avec elle vers le mur. Cependant, celui-ci parvint à se défaire de son emprise dans un « shrrip » sonore. Ne comprenant pas ce qu’il venait de se passer, Coco regarda sa main droite avant de grimacer. Elle venait d’arracher un morceau de tissu du haut de son survet’ de sport.

« Zuuut ! »

Le morceau de tissu retiré était heureusement tout petit, c’était une partie qui était restée entre l’index et le majeur de l’adolescente. Cependant, elle paru bien embêté d’avoir endommagé un vêtement de rechange qui ne lui appartenait pas. Après un temps à échanger un regard avec le garçon, elle se projeta de nouveau vers lui en tentant de lui loger un poing dans la joue maintenant que son attention était détournée.

« SURPRISE ATTACK ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Mer 31 Jan - 16:17

« Zuuut ! »

Haruhiro, accroché au mur de mousse grâce à une poignée et un appui peu fiable du pied droit, tirait sur l’arrière de son t-shirt pour le ramener vers l’avant et regarder la déchirure. Lui aussi avait entendu le déchirement –en plus de le sentir lorsque le col du survêtement s’était écrasé contre son cou-, et lorsqu’il leva un regard légèrement anxieux vers Noah, une constatation claire se forma dans son esprit : Ils avaient fait une bêtise.

[ Ahaaa… on devrait peut-être faire plus attention… ]

« SURPRISE ATTACK ! »

« Hah ?! » lâcha seulement l’adolescent, à la fois surprit par les mots anglais et leur volume, juste avant qu’un poing ne s’enfonce dans sa joue sans ménagement. Ca n’était pas très agréable mais malgré tout, Haruhiro teint bon et ne lâcha pas la poignée, même lorsqu’il ressentit le poids de Coco le tirer vers le bas. Le coup lui avait fait mal mais pas trop non plus, ça restait un combat pour s’amuser après tout. Il survivrait.

La tête compressée entre les phalanges de Coco et le coussin en mousse, l’adolescent tenta de parler malgré ses joues écrasées, et ne parvint qu’à produire un genre de grognement étouffé sans trop de sens.

[ Hm ok c’était ridicule. ]

S’il y avait une chose que Haruhiro avait entendu à maintes et maintes reprises du haut des ses seize ans, c’était bien « le ridicule ne tue pas ». Et malgré la voix qui fit résonner fameuse phrase une fois supplémentaire dans sa tête, l’adolescent força sur les muscles de son cou jusqu’à ce que, le poing de la jeune fille toujours enfoncé dans sa joue, il soit en mesure de toiser Noah du regard.

« M’enfonche pas dans les murs comme ça ! Tu… tu vas voir ! »

D’un coup, Haruhiro lâcha la poignée et poussa l’adolescente loin du mur, l’emportant avec lui vers le fond du tube. Cependant, le jeune brun n’avait visiblement pas prévu de plan plus élaboré que de se jeter dans le vide puisqu’un genou aléatoire dans la mâchoire suffit à lui faire lâcher le bras de la jeune fille qui se contenta d’attraper la première poignée à sa portée, le laissant seul dans sa chute. C’était rapide et expéditif mais ça avait le mérite d’avoir réduit son pseudo plan à néant directement après application.

Très rapidement, le souffle de la grosse hélice commença à renvoyer l’adolescent vers le haut mais Noah pu se rendre compte que le garçon était bien décidé à aller le plus au fond du tube possible puisque sa capacité envoya un souffle d’air ascendant supplémentaire qui souleva ses dreadlocks presque verticalement. En dessous, Haruhiro tendait désespérément les bras vers la grille, tentant de l’attraper de toute sa volonté. Une puissante compression lui aurait assuré de toucher la grille à coup sûr, non pas avec les mains et de justesse mais plutôt avec le visage et une grande vitesse. Et honnêtement, il n’était pas pressé d’avoir un quadrillage imprimé sur la tronche.

D’un coup, Haruhiro remonta à pleine vitesse vers Noah, aidé d’une compression légère en plus du souffle de la turbine.

« TAYOO ! »

Le pied de l’adolescent s’enfonça dans quelque chose de moelleux et relativement dur. Ca y est ! Il l’avait touché ! Une attaque comme celle là signerait sa victoire dans leur combat ! Il était sacrément fort quand même, battre la capitaine du club de kickboxing comme ça ! Elle n’était peut-être pas si forte que ça, finalement.

« Uhh ? »

Malheureusement, précipité comme il l’était Haruhiro n’avait pas remarqué que Coco s’était servit de son bras pour orienter l’attaque vers la paroi. Cependant, il eut tout le temps de détailler le pied de la jeune fille qui le frappa en plein visage, l’envoyant à l’autre bout du tube.

« Pwah ! La vache, trop classe ! Alors c’est ça le fameux High-kick du Kickboxing ? Ça va laisser une jolie trace ! » sourit-il en se passant la joue gauche cette fois.

Entre le coup de poing à droite et le coup de pied à gauche, Haruhiro avait perdu quelques neurones. Néanmoins, une idée venait de germer dans son esprit. Une impulsion du pied contre la paroi permit à l’adolescent de monter de presque un mètre, où il s’agrippa à une autre poignée en plastique. Maintenant, il était face à face avec son adversaire.

« Hey, tu trouves pas qu’on a un peu de mal à se toucher à force de foncer partout ? »

[ En plus c’est ma spécialité ça à la base ! Est-ce que si le mouvement se propage, ça voudra dire que j’ai des fans en quelque sorte ? Mhmmm je suis presque sûr que c’est pas une super idée… ]

« Je propose qu’on utilise l’arrivée d’air comme un trampoline, on sera à la même hauteur et on pourra se battre bien comme il faut au corps à corps, je veux que tu te lâches ! » ajouta l’adolescent en pointant Noah du doigt. Comme ça, même sans appuis, ils pourraient profiter d’un peu de combat rapproché.

Haruhiro se jeta dans le vide, donnant le signal de début de l’affrontement en chute libre. Dès qu’il fut certain que Noah était au dessus de lui, à cause du petit temps de décalage entre leurs sauts, l’esper brun releva la tête en arborant un sourire espiègle. Elle était tombée dans son piège ! Une petite explosion d’air au niveau du pied du niveau 3 se fit entendre en même temps qu’il remontait subitement vers la jeune fille en pivotant sur lui-même. Coco sembla adopter une position défensive pour se protéger mais Haruhiro lui attrapa le bras avant de passer derrière elle et de croiser les jambes autour de sa taille. Sans appuis, elle ne pourrait pas se dégager de son étreinte !

« Haha ! Je te tiens ! »

Un bras retenu en arrière et le bas du corps séparé par l’étreinte du membre de Judgement, Noah était subitement passée d’une position avantagée à celle de l’immobilisation, où ses mouvements étaient solidement entravés par la technique improvisée de l’adolescent.
Un regard fier sur le visage malgré l’effort pour garder les mouvements de la jeune fille restreints au maximum, Haruhiro se permit un ton hautain pour sa provocation du mois.

« J’espère que t’as encore un tour dans ton sac, capitaine ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Amber

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2017

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Jeu 1 Fév - 23:10

« Héhé, je te l’apprendrais peut-être, celui-là ! »

Haruhiro Wilkowski était tellement déterminé que Coco avait même été obligée d’user d’une technique de Kick-Boxing pour s’assurer qu’il ne se batte pas tout simplement contre un adversaire placide qui se laisserait prendre les coups comme un punching ball. Il fallait un peu de défi pour rendre le tout encore plus fun ! Évidemment, de la même façon qu’il avait baissé la puissance de son coup de poing accéléré par sa capacité, Coco avait bien fait attention à retenir son coup histoire de ne pas faire trop gigoter la boîte crânienne du garçon dans sa tête. Ça aurait été embêtant que le duo se retrouve à sortir du complexe sportif sur des brancards.

[ Hiiiik ! J’espère que je lui ai pas fait trop mal, quand même ! ]

« …Hey, tu trouves pas qu’on a un peu de mal à se toucher à force de foncer partout ? »

Noah baissa la tête vers Haruhiro en ouvrant la bouche, maintenant qu’il était en dessous d’elle, elle devait un petit effort pour l’entendre avec le bruit du ventilateur.

« Je propose qu’on utilise l’arrivée d’air comme un trampoline, on sera à la même hauteur et on pourra se battre bien comme il faut au corps à corps, je veux que tu te lâches ! »

« Hoo ?~ »

En entendant ses derniers mots, l’adolescente ne put s’empêcher de lâcher un  grand sourire rempli de dents d’un blanc éclatant pendant qu’il la pointait du doigt, des étoiles pleins les yeux. Il savait lui parler, décidément !

[ Huuu… Ça à l’air d’une idée plutôt classe ! Heu, je crois. Mince, il a réussit à me donner la chair de poule c’t’imbécile, héhé ! ]

***


« Haha ! Je te tiens ! »

[ He-… SHIT, IL M’A BIEN EUT ! ]

Coco avait pensé qu’avec tout ça, le garçon allait en profiter pour lui aussi partir sur des techniques offenssives et lui en mettre plein la vue… Mais il avait en fait attendu son heure en préparant une position de soumission pour la bloquer dès qu’elle se mettrait à essayer de parer ! N’arrivant pas à en croire ses yeux, Noah Amber, la ceinture noire de boxe en full contact venait de se faire saisir et incapacité par l’adolescent. Elle gonfla ses joues en se tortillant un peu, mais Haruhiro, portant toujours ses vêtements féminins, tenait bon et ne comptait pas la laisser s’échapper cette fois ci.

« J’espère que t’as encore un tour dans ton sac, capitaine ! »

[ God daaaaamn mais il s’y connaît ou quoi ? Je peux vraiment pas bouger là c’est la mort, j’arrive pas à le croire ! C’est trop la honte de perdre comme ça ! Et en plus je pouvais pas lui apprendre tout les moves que je voulais lui montrer rhaaa ! ]

Et tout d’un coup une ampoule incandescente apparue au dessus de la tête de Coco alors qu’elle se mit à esquisser un sourire démoniaque le long de son visage. Oh si, bien sûr qu’elle savait comment se sortir de cette situation. En fait, c’était totalement évident.

[ Hehehehe, niark niark… ]

D’un seul coup, Coco Amber s’arrêta de lutter et de forcer avec ses muscles et se relâcha presque. Haruhiro sembla un peu étonné qu’elle ait tout lâché comme ça mais n’allait pas se laisser avoir et continuait de tenir bon pour la bloquer. D’un coup, l’adolescente se mit à tourner la tête de gauche à droite en fermant les yeux et en battant des jambes, son mouvement répété faisant changer l’orientation d’une partie de sa graisse sur le bras d’Haruhiro placé autour de sa taille dans des petits « boing boing » répétés.

« Iiiiiiiiih ! P-pervers ! »

Comme par réflèxe, l’adolescent avait retiré son bras tenant la taille de Coco pour ne plus être en contact avec la chair. C’est le moment propice que choisit l’adolescente pour attraper le garçon par le cou en le piégeant sous son coude et en plaçant son autre bras de manière à lui retenir le dos et la taille. Elle articula un sourire machiavélique et prépara son mouvement de rotation en le tenant fermement.

« Niark niark ! A toi de tomber dans mon piège ! »

Coco se mit à tourner sur elle-même en prenant appui d’un pied sur un mur dont ils s’étaient rapprochés après le mouvement de recul d’Haru, puis virevolta dans les airs en utilisant la force centrifuge pour projeter le garçon à toute vitesse contre une paroi, la lui faisant manger à pleine vitesse. Après avoir placé son coup, elle se laissa flotter dans les airs sous la force du ventilateur pour placer ses mains sur ses hanches, définitivement victorieuse.

« Muahahaha ! Je savais que tu te ferais avoir, t’es trop facile à prévoir, Wil-chaaaaan ! Tu ne pourras jamais vaincre la puissance de ma poitrine, abandonne tout espoir ! Soumets-toi pour l’éternité ou péris ! »

Mais visiblement, le garçon n’avait pas encore décidé d’abandonner, et se faire avoir de cette façon ne l’avait pas mis de bonne humeur. Se renvoyant au centre du simulateur de chute libre, les deux adolescents se remirent à se s’échanger des coups de poings et de pieds en montée puis descente en utilisant l’idée d’Haruhiro. Le garçon avait en plus de son pouvoir d’esper une très bonne forme physique et une force véritable, ce qui avait fait que Coco n’avait en réalité pas tant que ça dû égaliser la force de ses coups, il était capable de bien réagir dans l’instant, parant coups de poings et coups de pieds en lui rendant la pareil. L’étudiant travesti commençant à augmenter la fréquence des ses attaques de plus en plus et de plus en plus vite, en usant de petites décompression, Coco se retrouva rapidement acculée contre les bords du simulateur.

« Tseuh ! Tu l’auras voulu ! ROUNDHOUSE HIGH-SPEED MOLD-BREAKER DEMOLITION KICK ! »

Après avoir lâché ce nom imprononçable pour un japonais, Coco Amber s’élança vers Haruhiro et pivota sur elle-même pour envoyer un coup de pied dévastateur, fusant dans les airs comme une batte de baseball prêt à faire un home-run. Sans même avoir à utiliser Donut Rub, son attaque frappa la garde d’Haruhiro en faisant résonner un grand claquement sur ses bras alors qu’il se faisait projeter à distance jusqu’à se rapprocher du ventilateur, qui rapidement le ramena au centre de la piste. Noah en profita pour sauter en arrière et attraper une poignée sur le côté, affichant un nouveau sourire triomphant.

« Celui-là aussi il faudra que je te l’apprenne ! Mais pour ça il va déjà falloir que tu arrives à placer au moins une attaque, héhé ! »

Haru revint à la charge sans demander son reste, enchaînant les attaques rapides qui devinrent rapidement beaucoup trop vives et agiles pour que Coco puisse les parer correctement. Noah était rapide, mais la rapidité n’était pas sa spécialité : elle pouvait se mouvoir rapidement dans les airs et sur terre mais préférait privilégier la force brute et une défense d’acier pour pouvoir loger un K.O plutôt que de sauter dans tous les sens. Sur ce point, l’adolescent de niveau 3 avait trouvé son point fort puisqu’il réussissa plusieurs fois à surprendre Noah avec ses coups éclairs. Leur échange continua encore pendant quelques minutes jusqu’à ce que de la sueur s’écoule de leur tempe et que leur respiration se fasse plus haletante.

« Fuuuh… Pfh… Pas mal, pas mal, je dois avouer… T’es sacrément agile dis donc, on peut dire que t’as pas passé ton temps à rien faire avec ta capacité. C’est sacrément honorable, ouaip. En vrai, j’aurais carrément aimé que tu rejoignes mon club ! C’est dommage que tu sois un garçon… C’est quand même dommage qu’à cause d’un bête chromosome solitaire et de quelques poils en plus sur le torse, on puisse pas s’éclater tous les deux, pfeeeh. Les établissements qui n’accepte qu’un seul sexe, c’est carrément la lose. Ils pensent pas que l’amitié garçon-fille existe, ou quoi ? »

Après son coup de gueule, Coco tendit la main au garçon pour l’aider à remonter du simulateur de chute libre. Elle ne savais pas trop combien de temps ils avaient passés dedans, mais elle avait l’impression que tout s’était passé en un éclair. Elle ne s’était pas amusée comme ça depuis longtemps et ne put s’empêcher de rire en entendant de nouveau le garçon parler, comme si ils se connaissaient depuis un bail alors qu’elle l’avait entraîner dans toute cette histoire il n’y avait même pas plus de deux heures. Alors qu’elle lui ouvrit la porte, Noah se mit à poser une main sur son ventre en fermant un œil.

« Heee, désolé, je dois aller aux toilettes. Je reviens vite, alors ne bouge pas, okay ? »

Coco fit un mouvement de la main timide au garçon en lui lâchant un grand sourire avant de disparaître derrière une porte affublée d’un symbole montrant un personnage rouge portant une jupe. Il était facile de savoir ce que le symbole représentait, mais d’une façon ou d’une autre, il semblait ne pas correspondre à Coco Amber. Mais avant que le garçon ne puisse reprendre sa respiration après leur échange endiablé, quatre filles apparurent sur le côté. C’était les autres membres du club de Kick Boxing. A l’avant du groupe et presque frôlant l’épaule du garçon, Hana Iwayama, la vice présidente du club à l’air de délinquante et aux cheveux châtains, croisa les bras en regardant ‘‘Haruko’’ d’un air un peu hautain.

« Ouah, mais tu es plein de sueur… Qu’est ce que vous avez fait encore, toutes les deux ? AH, c’est bien Coco de surmener des pauvres nouveaux. Allez hop hop, direction vestiaire illico presto ! »

La résistance n’était même pas possible : Hana passa sa main autour du bras droit d’Haruko en se mettant à avancer vers les portes de sorties, direction le couloir des vestiaires. Tout autour d’Haruko marchaient à l’unisson et en rang serré les membres du club de Kick Boxing, toutes souriantes et suant au moins autant que l’adolescent, mais certainement pas prête à lui laisser la moindre porte de sortie. En moins de temps qu’il ne fut pour le dire, il était déjà devant la porte des grands vestiaires qu’Hana ouvrit avec une carte magnétique. C’était les vestiaires spacieux sentant bon dans lequel Coco l’avait changé… Ce qui voulait dire que ses vêtements se trouvaient ici dans un casier !

« Mh, et avec tout ça, on a pas pu parler de l’entraînement d’aujourd’hui avec Coco, rhalala. Elle a intérêt à rapidement ramener sa tête ici, on a absolument besoin de parler du futur du club et de la compétition qui arrive ! »

Celle qui venait de parler était la fille qui était sûrement la plus effrayante de tout le groupe : extrêmement imposante elle devait être en dernière année de lycée et faisant difficilement moins de 17 ans, et arrivait au dessus de la limite des cheveux d’Haruko du haut de son mètre 85. Avec la peau bien bronzée, on aurait presque pu penser qu’elle venait d’un autre pays, mais elle avait un visage qui rappelait les côtes asiatiques et ses cheveux lisses colorés en blancs démarquaient une grande différence avec Coco. Se fut aussi la première à retirer son débardeur, affichant un soutien gorge de sport et une musculature sèche mais marquée qu’on aurait plutôt attribué à un homme.

« Au fait, il me semble que- »

« Je sais je sais, nyaah ! C’est mon tour de les ramener ! Et je sais aussi que c’est ta semaine, Satou-sempai ! »


« Hm, c’est sérieux, tu te souviens de ça ? C’est un peu flippant, je me rappelle pas de l’avoir dis une seule fois… »

« Héhé, je sais repérer ce genre de choses, et j’ai une très bonne mémoire ! »

La fille hyperactive aux cheveux courts qui avait attaquée Haruhiro du nom d’Ako-chan lança une boite rose et blanche dont le contenu devait sûrement être inconnu pour le seul représentant de la gente masculine présent dans la salle. Après son lancée, elle retira son dossard elle aussi avant qu’une main ne vienne s’agiter devant les yeux du garçon. C’était la vice présidente, qui le regardait d’un air dubitatif et qui était déjà entièrement en sous vêtement, ses habits de ville dans son autre main. Après que le garçon se soit retourné, elle pointa une pile de vêtement qu’elle avait retirée d’un certain casier au fond de la pièce. C’était la veste à capuche et le short du garçon.

« Hm, c’est tes vêtements ça, non ? C’est un style sacrément tomboy, dis donc. J’aime bien, hein. Je me demandais juste si il y avait une raison pour que tu t’habilles comme ça.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Jeu 8 Fév - 3:45

« Iiiiiiiiih ! P-pervers ! »

Dans la tête de Haruhiro, un message s’illumina en lettre majuscules « DANGER », ou quelque chose du genre. Immédiatement après avoir entendu le cri de la jeune fille, l’adolescent lâcha tout, littéralement.

[ Huuuua… c’était moell- ]

« Niark niark ! A toi de tomber dans mon piège ! »

[ Elle m’a eu ! ]

« C-c’est pas juste ! Je demande l’égalité des sex- blargh ! »

« Muahahaha ! Je savais que tu te ferais avoir, t’es trop facile à prévoir, Wil-chaaaaan ! Tu ne pourras jamais vaincre la puissance de ma poitrine, abandonne tout espoir ! Soumets-toi pour l’éternité ou péris ! »

S’essuyant le nez du dos de la main, Haruhiro cria un coup de frustration avant de s’élancer de nouveau à pleine vitesse vers l’adolescente.

« C’est pas loyal ça d’abord ! C’est trop efficace ! C’est même carrément une arme ! »

D’innombrables échanges de coups et quelques minutes plus tard, les deux sportifs ressortaient du tube. Les derniers instants dans le simulateur avaient été particulièrement intenses, Noah avait été aussi déterminée que lui à gagner et ça s’était sentit. Du moins, Haruhiro le sentait bien lui, en particulier le fulgurant coup de pied qui l’avait envoyé voler à l’autre bout de la structure cylindrique.

Mais malgré les quelques bleus qu’il avait récolté, l’adolescent était plus que satisfait de ce combat à 100 à l’heure. Il avait pu se donner à fond et Noah semblait s’être bien amusée aussi. Et en plus elle l’avait complimenté, qu’est-ce qu’il aurait pu vouloir de plus ? -Oui, non. Je te vois venir, lecteur pervers !- Venant de quelqu’un d’aussi bien entraîné que la jeune fille, c’était un sacré compliment.

Haruhiro profita de l’absence de Coco pour souffler un peu. Qu’est-ce que ça pouvait faire du bien de se défouler un bon coup comme ça ! Et dire que les autres à Tokumei ne le comprenaient pas… est-ce qu’il devrait rejoindre un club sportif lui aussi ?

« Ouah, mais tu es plein de sueur… Qu’est ce que vous avez fait encore, toutes les deux ? AH, c’est bien Coco de surmener des pauvres nouveaux. Allez hop hop, direction vestiaire illico presto ! »

« Hiiiiik ! »

Autour de Haruhiro, une petite armée d’adolescentes musculeuses s’était réunie, l’entourant pour l’emmener directement aux vestiaires.

[ V-v-v-v-vestiaires ?!?! Les VESTIAIRES DES FILLES ?! Ah merde merde merde merde pardon pardon pardon, non attends calme toi, sois féminine sois féminine sois féminin- Aaaaaaah ! Je peux pas j’ai peur ! ]

Dans la tête de l’adolescent, il y avait comme un feu d’artifice qui avait mal tourné ; les fusées filaient dans tous les sens, s’entrechoquaient et rebondissaient partout dans des bruits stridents, mettant le feu à toute la végétation mentale tout autour. Un sourire forcé –et sacrément effrayé- sur le visage, Haruhiro tentait de toutes ses forces de redevenir Haruko, sans succès.

[ E-est-ce qu’elles ont remarqué ? C’est suspect là, non ? Qu’est-ce qui se passe ? Est-ce qu’elles vont me torturer si elles le découvrent ? ]

Déjà, d’innombrables images défilaient dans l’esprit du garçon, plus terribles les unes que les autres. Ces filles étaient rompues aux arts martiaux… et elles étaient quatre, aussi. Quelles étaient ses chances de s’enfuir ou seulement de survivre à quatre contre un ?
D’un coup, toutes les pensées de Haruhiro s’évaporèrent en même temps que sa mâchoire se décrochait sans prévenir. En face de lui, un premier débardeur avait été retiré. Le visage de l’adolescent se teinta progressivement d’un rouge écarlate alors qu’il tentait vainement mais avec beaucoup d’efforts de détourner le regard. S’il n’avait pas trop prêté attention aux discussions féminines autour de lui, un second débardeur en moins sembla l’achever complètement.

D’un point de vue extérieur, une Haruko extrêmement gênée semblait essayer de tourner la tête à gauche sans y parvenir, comme si une force invisible retenait son corps de lui obéir. Une main suivie d’une voix féminine légèrement plus grave que les autres le tira de son était second l’espace d’un instant.

« Hm, c’est tes vêtements ça, non ? C’est un style sacrément tomboy, dis donc. J’aime bien, hein. Je me demandais juste si il y avait une raison pour que tu t’habilles comme ça.  »

Ça y est, il était foutu. Qu’est-ce qui lui restait comme option ? Rien à part avouer. Il devait le faire non ? Comment pourrait-il seulement expliquer cela à toutes ces jeunes filles presque entièrement dénudées ? C’était impossible de base alors pour lui en particulier, le pourcentage de réussite était clairement dans les négatifs. Tout en réalisant quelque chose, Haruhiro baissa les yeux puis les releva, regardant la jeune fille en face de lui. Un genre de murmure commença à sortir de sa bouche.

« Gomenasai gomenasai gomenasai gomenasai gomenasai gomenasai gomenasai… »

Haruhiro s’inclina totalement, en parfait angle droit et le visage face au sol. De plus en plus fort jusqu’à atteindre un volume de parole normal, il ne cessait de répéter le même mot, encore et encore, semblant s’adresser non pas uniquement à Hana mais à toutes les filles présentes dans les vestiaire.

« … gomenasai gomenasai gomenasai gomenasai… »

[ Aaaaaah noooon ! Non non non ! Si je me fais prendre, Noah aura des problèmes aussi… Oui mais c’est elle qui m’a entrainé là dedans ! Sauf que c’était pour le fun… eeeeeeeh… Je veux pas avoir une réputation de voyeur pervers travesti ! ]

D’un seul coup, Haruhiro se redressa, manquant de peu de faucher le menton de Hana avec sa tête. D’un mouvement de pouce, il essuya sans hésiter la goutte de sang qui commençait à s’échapper de sa narine, reniflant un bon coup dans le même temps.

« C-c-c-c’est que eeuuuuh, j-j-je suis pas à l’aise dans autre chose ! » cria-t-il bien plus fort que prévu, les yeux rivés vers le haut.

« E-e-et… j’ai besoin de vêtements ambles pour bien bouger ! Ouais… Voilà ! »

Malgré le fait qu’il avait les yeux rivés vers le plafond, la vice-présidente du Club put voir une forte intensité briller dans le regard de « Haruko ». C’était le regard de quelqu’un désirant à tout prix prouver quelque chose. Ou bien celui de quelqu’un se retenant au maximum de bouger les yeux ne serait-ce que d’un millimètre, au choix.

[ Ça n’a pas marché… il faut que je trouve autre chose, quelque chose d’irréfutable… ]

« J-j… J’AIME LES FEMMES, JE SUIS DÉSOLÉ ! » hurla soudain le garçon, oubliant de garder sa voix féminine sur le moment. Honteux et désespéré, il se retourna aussitôt en attrapant ses vêtements dans la main de l’adolescente d’un mouvement circulaire, et se précipita aussi rapidement que possible vers la porte des vestiaires. Mais il ne suffit que d’un pas pour que son pied glisse sur le sol, envoyant l’adolescent droit devant lui à cause de son élan, la tête la première dans le mur d’en face.

Sonné mais toujours entier, Haruhiro tourna la tête en arrière, une expression désespérée sur le visage. Son nez s’était mis à saigner après toutes ces visions, mais c’était son front qui avait percuté le mur granuleux, lui laissant une grosse trace rouge sur le haut du visage. C’était la fin, il ne pourrait plus leur échapper désormais.

[ Amber-san… dasukete kudasaaaaaai ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gautier Hoffmann - "Je suis un sociopathe de haut niveau, faudrait vous renseigner" (Sherlock)
» Haiti - Nicaragua Niveau de Pauvreté En interprétant l’article sur le ralen
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» La mangue dominicaine depasse le niveau d'Haiti
» L'habitat au haut Moyen-Age

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: Autre lieux :: District 20-
Sauter vers: