Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Ven 18 Mai - 1:22

« Haruko… Tu es sûr que tout va bien ? Si tu as besoin de dire quelque chose, il ne faut pas te mettre dans des états comme ça, ouais… Ne, tu es sûr que tu es à ta place ici ?… Depuis le début, t’es sacrément timide. J’ai l’impression qu’il y a des problèmes dont tu ne veux pas parler. Ou peut-être… Autre chose ? »

[ Elle est suspicieuse. Elle est suspicieuse hein ? Mais pourquoi elle l’est à ce point là ? Les filles qui aiment les f-filles… ça existe, nan ? ]

Alors que Hana continuait de se rapprocher, la raison des soupçons de la jeune fille devint claire et nette dans son esprit.

[ Ah, c’est pour ça. Ugh, j’aime pas ce regard…]

« Tch, c’est juste une question de plus. Je veux savoir si il se sent mal à nos côtés pour une raison particulière, c’est tout, Satooou. Est-ce que Coco a fait quelque chose, ou t’as forcé à venir ? Si j’étais toi je parlerais, parce que si tu le fais pas … Je te jure que je trouverais la réponse moi-même, et tu seras sévèrement punie à la hauteur de ta faute, ouais. »

En proie à une soudaine panique, Haruhiro se mit à agiter les bras devant lui de façon incontrôlée comme pour se protéger du monstre aux cheveux châtains clairs qui se rapprochait de centimètre en centimètre, ses yeux effrayants braqués sur lui.

« Euheuheuhehueuehuehue ! C’est pas ce que tu cr-
BANG !

Le cerveau de l’adolescent se coupa momentanément à l’instant où la porte des vestiaires vint se fracasser contre son crâne avec autant de douceur qu’un airbus A380 se posant sur une piste d’atterrissage un soir de tempête. Avec deux turbines en moins et sans train d’atterrissage.

« J-E   V-I-E-N-S   J-U-S-T-E   D-E   M-E    R-A-P-P-E-L-E-R   Q-U’-H-A-R-U-H-I-R-O-K-O-C-H-A-N   D-O-I-T   A-B-S-O-L-U-M-E-N-T   R-E-N-T-R-E-R   C-H-E-Z   E-L-L-E. À   P-L-U-S ! »

Haruhiro se réveilla à peine quelques secondes plus tard dans le couloir, une main lui étranglant le cou alors que la moitié de son corps glissait sur le sol à une vitesse rivalisant avec même celle d’Instant Shift. La suite de gargouillis qui s’échappa de sa bouche n’alerta en aucun cas Coco qui semblait bien trop concentrée sur leur fuite. Mais à peine quelques portes fracassées plus tard, le duo se retrouva à l’air libre.

Aussitôt lâché par la jeune fille et une multitude de rayons de soleil réduisant momentanément sa vue à néant, Haruhiro s’étala de tout son long sans avoir pu lutter contre l’élan accumulé par son corps. Secouant légèrement la tête avant de se relever, il se retrouva nez à nez avec ses vêtements et une Coco à bout de souffle, visiblement complètement hilare.

« Pfahaha… ! Tu… Verrais ta tronche ! »

« Huh ? » fit l’adolescent en portant une main à son visage, récupérant un peu du maquillage dégoulinant sur le bout de ses doigts.

« A-aaaaaaaah ! » s’écria-t-il avant d’agripper les vêtements que lui tendait Coco et d’enfouir sa tête dans son t-shirt.

« Mnmnmnmnnmnh hmnhmnm ! Hmnhmnhmnh ! Nhmhmhmhhmnh ! » maugréa-t-il en frottant le vêtement contre son visage avant de répéter une seconde fois en relevant la tête, au cas où Coco n’aurait pas compris.

« J’ai cru que j’allais mourir Coco-san ! Ces filles là, elles sont effrayantes, elles avaient l’air de vouloir me dépecer ! Surtout Hanabitchy là, et Haruhiroko-chan ? »

Le cerveau du jeune homme avait apparemment eu à gérer un peu trop d’informations stressantes d’un seul coup puisque ses phrases n’étaient pas aussi claires qu’il l’aurait désiré. Reprenant un peu ses esprits et alternant inspirations et expirations à plusieurs reprises, Haruhiro finit par retirer ses fausses mèches qui commençaient à le gêner, mine de rien. Et puis cela faisait cinq bonnes minutes que l’une d’entre elle ressemblait plus à une touffe de cheveux coupée à la tondeuse à gazon qu’autre chose, cassant toute la symétrie du visage de Haruko.

[ Plus jamais… elle a l’air de bien se faire les abdos sur ma tête n’empêche ! ]

« E-est-ce qu’elles nous ont suivi ? Si elles arrivent il vaut mieux que je parte sinon je sens que je ne vivrai pas assez longtemps pour rentrer chez moi… »

Haruhiro baissa le regard sur l’uniforme d’Airin qu’il portait toujours. Il y allait avoir au moins deux filles qui tenteraient à coup sûr de le tuer si elles apprenaient la vérité, la propriétaire du short, son intimité bafouée et très certainement en colère, ainsi que Hana, qui s’étaient retrouvée en sous vêtements devant lui, avec ses copines dans la même tenue juste derrière. Le sourire démoniaque de l’adolescente réapparut en un flash dans la tête du jeune brun, le faisant péniblement déglutir. Rien que ces deux là, si elles l’apprenaient… quelle était la probabilité que l’autre fille soit également rompue aux techniques de combat ?

[ Non, à bien y  réfléchir j’ai déjà tout le club de kickboxing à mes trousses… fallait que ça tombe sur ce club là en particulier ! Mais c’est un lycée pour filles, alors les rumeurs ça doit aller super vite, encore plus qu’à Tokumei. Donc du coup… ]

« Hm, Coco-san, juste pour confirmer ehrm… est-ce que je ne viens pas juste de me mettre tout un lycée féminin à dos ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coco Amber

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 09/03/2017

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Ven 17 Aoû - 11:54

Le cri étouffé d’Haruhiro fit lentement dégringoler la tête de Noah Amber sur son épaule gauche. Les mains sur les hanches et le dos posé contre le béton tiède à travers son débardeur lui picotait l’épiderme, au moins autant que le beuglement d’Haru lui picotait les oreilles. Qu’est ce qui avait bien pu se passer dans ce vestiaire ? Coco s’autorisa une grimace automatique quand le chibi-Haru de son esprit se retrouvait sous le talon d’une chibi-Hana particulièrement remonté, alors que le reste de son chibi-club de kick-boxing se craquait les poings. Elle fit rapidement disparaître le nuage de sa pensée au dessus de sa tête en agitant les mains, dispersant le nuage blanc en petite volutes seulement visible pour elle.

« J’ai cru que j’allais mourir Coco-san ! Ces filles là, elles sont effrayantes, elles avaient l’air de vouloir me dépecer ! Surtout Hanabitchy là, et Haruhiroko-chan ? »

« Ouais je me suis un peu emmêlé les pinceaux à la fin… Quand il y a trop de chose à se rappeller aussi là… »

D’un geste qui semblait être une habitude, Coco vint faire rencontrer ses phalanges serrées avec sa tempe droite en tirant la langue, faisant comprendre à Haruhiro qu’elle n’était pas une lumière. Elle se pencha un peu vers lui en haussant les sourcils, voyant qu’il était encore en train de stabiliser sa respiration. Après un instant, elle se dit que se pencher vers lui n’allait SÛREMENT PAS aider et se contenta de rencontrer de nouveau le béton du mur derrière elle alors que son visage se muait en une expression compatissante pour son camarade de guerre désormais psychologiquement blessé à vie. Elle ne put s’empêcher de lâcher un rire étouffé en imaginant Haruhiro et ses cheveux en foutis, son visage au maquillage barbouillé le tout avec un casque militaire, la tête sur ses genoux.

[ ‘‘Il faut sauver le soldat Haruhiro’’ ! Purée, ça ferait un bon film ! ]

« E-est-ce qu’elles nous ont suivi ? Si elles arrivent il vaut mieux que je parte sinon je sens que je ne vivrai pas assez longtemps pour rentrer chez moi… »

Le visage de Coco redevint sérieux en une fraction de seconde, les traits de son expressions forgés dans la peau comme si c’était une statue de pierre gréco-romaine.

« Hm, Coco-san, juste pour confirmer ehrm… est-ce que je ne viens pas juste de me mettre tout un lycée féminin à dos ? »

Les lumières des projecteurs s’allumèrent sur le couple lorsque Coco posa sa main sur l’épaule d’Haruhiro, son visage tellement sérieux et impassible qu’on aurait dit une scène de film noir. Penchant son regard sur le bout de la rue mal famée où résonnait encore les bruits des voitures de police, la détéctive Noah Amber réajusta son chapeau invisible en reniflant, faisant mine d’écraser une cigarette à ses pieds avec l’un de ses talons tout en serrant fraternellement l’épaule de son coéquipier.

« C’est fini, Jack. Il n’y a plus que nous deux. »

Mais le visage perclu d’incompréhension de Haruhiro brisa sa scène pourtant terriblement bien maîtrisée. Coco lâcha une longue inspiration en se penchant en arrière tellement fort qu’on pouvait entendre son dos craquer, encore un peu en arrière et elle allait sérieusement déformer sa colonne vertébrale. Mais comme un ressort, l'adolescente reparti vers l’avant à vitesse grand V pour envoyer sa main frapper amicalement le dos du garçon aux cheveux ébouriffés, obligeant sûrement le sternum de celui-ci à gigoter un peu sur son emplacement.

« AHAHAHAHAHA ! Mais enfin Wil-chan, mais pour qui tu me prends ! Tu crois que t’es le premier à qui je fais un coup de ce genre ? A ton avis, pourquoi est-ce qu’elles me regardent toutes avec ses yeux de candidate miss-monde en demi-finale ? Si elles devaient poursuivre tous les gens que j’avais entraînés dans un bordel de ce genre, elles auraient pas finis, ahahaha ! Wil-chan, quand même, tu es sacrément énorme ! »

Essuyant une larme de rire en se retenant le ventre, Coco se releva finalement pour sortir un mouchoir et terminer enfin de débarbouiller le visage d’Haruhiro avec un sourire narquois.

« Et puis, quand on y pense, c’était pas si inutile hein ? On a pu se mettre sur la tronche un brin, et puis grâce à moi, tu comprends mieux les filles pas vrai ? Les filles c’est vraiment pas compliqué tu sais, c’est comme les garçons, c’est sympathique et super mignon comme moi, et puis si tu les mets en rogne, ça devient Hanabi-chi ! Et pour le prouver… Maintenant, tu me regardes dans les yeux, Wil-chan ! »

Fermant ses paupières en se montrant du doigt, Coco lui laissa entrevoir son plus gros sourire colgate total pour lui redonner un peu de courage. C’est vrai que le regard timide et hasardeux du garçon lors de leur première rencontre était désormais enfin verouillé sur ses yeux à elle, plus de dérive en haut ou vers le bas. Si elle lui avait permis d’être un peu plus habitué à la gente féminine tout en ayant passer un moment inoubliable, alors Coco estimait que ce n’était pas perdu pour deux sous. Alors en plus si ils avaient eu l’occasion d’échanger quelques coups… Rapidement, le moral de Noah redescendit en même temps que son corps dont les bras vinrent pendre vers l’avant, et son sourire disparaître mollement.

« Bueeeh… Mais maintenant que j’y pense, on a pas eu beaucoup l’occaz de tester tes capacités… Et j’ai même pas pu t’apprendre des techniques cool que tu sois en mesure de reproduire (parce que ma technique spéciale là ça va être plus dur). YOSH ! »

Et d’un coup, la lumière se réveilla, et le même doigt qui s’était pointé vers Haruhiro à leur rencontre, ainsi que la pose flamboyante de détermination, revint sans ménagement pour lui faire face. Suivant le mouvement, le grand sourire était réapparu.

« Wil-chan ! Il faut qu’on remette ça ! Toi, et moi, et une grande arène, ou un truc, et là plus de nénéttes en shorty pour nous embêter ! Ça te dirait, pas vrai ? »

Cependant, son nouveau rival n’était plus très crédible en adversaire, avec son uniforme d’adolescente et ses cheveux en bataille…

« Heeem… Ouaaaais. Faut peut-être que tu te rhabilles aussi. Oh, t’inquiète pas, je regarderai pas, je vais surveiller pour m’assurer que personne n’arrive, tout en protégeant ton corps avec le mien ! »

Accompagnant action au geste, Coco se mit à tourner avec agilité autour d’Haruhiro à intervalles régulières, écartant ses bras et ses jambes pour le cacher du mieux qu’elle le pouvait, envers et contre tous, avec la fervante résolution que c’était efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   Dim 19 Aoû - 19:17

Un visage creusé par des traits infiniment sérieux, bien plus que ne pourrait l’être n’importe quelle Noah – Coco Amber se plaça devant celui de Haruhiro.

« C’est fini, Jack. Il n’y a plus que nous deux. »

[ Oh putain, je dois me tirer de cette ville. ]

« AHAHAHAHAHA ! Mais enfin Wil-chan, mais pour qui tu me prends ! Tu crois que t’es le premier à qui je fais un coup de ce genre ? A ton avis, pourquoi est-ce qu’elles me regardent toutes avec ses yeux de candidate miss-monde en demi-finale ? Si elles devaient poursuivre tous les gens que j’avais entraînés dans un bordel de ce genre, elles auraient pas finis, ahahaha ! Wil-chan, quand même, tu es sacrément énorme ! »

Haruhiro grimaça, autant pour le rire tonitruant que venait de laisser échapper la jeune fille que pour ce qu’elle venait de lui dire.

« C’est un genre de passe-temps chez toi, Coco-san… ? »
fit-il, l’air dépité. « Mais attends, ça veut dire que j’étais cramé depuis le déb-mhnf ? »

Un mouchoir dans la main, Coco avait entrepris de compléter le démaquillage express –et plutôt raté- auto-infligé par le garçon.

« Et puis, quand on y pense, c’était pas si inutile hein ? On a pu se mettre sur la tronche un brin, et puis grâce à moi, tu comprends mieux les filles pas vrai ? Les filles c’est vraiment pas compliqué tu sais, c’est comme les garçons, c’est sympathique et super mignon comme moi, et puis si tu les mets en rogne, ça devient Hanabi-chi ! Et pour le prouver… Maintenant, tu me regardes dans les yeux, Wil-chan ! »

Ses yeux descendirent d’une vingtaine de centimètres.

« Hrmpf ! » grommela Haruhiro en relevant aussitôt le regard. Il devait vraiment perdre cette mauvaise habitude…

« Et bah le mode Hanabitchy il est flippant ! Je veux pas me faire désassembler par une Hanabitchy sauvage moi ! »

Haruhiro avait beau être d’accord pour la première partie, il espérait malgré tout ne plus jamais se retrouver dans la même situation. Mais il devait avouer qu’il avait passé un bon moment en compagnie de cette Coco qui sortait complètement de l’ordinaire, même dans une ville peuplée d’espers. Pas question de lui dire en revanche, elle risquerait de remettre ça et de les remettre dans des situations pas possibles.

« Bueeeh… Mais maintenant que j’y pense, on a pas eu beaucoup l’occaz de tester tes capacités… Et j’ai même pas pu t’apprendre des techniques cool que tu sois en mesure de reproduire (parce que ma technique spéciale là ça va être plus dur). YOSH ! Wil-chan ! Il faut qu’on remette ça ! Toi, et moi, et une grande arène, ou un truc, et là plus de nénéttes en shorty pour nous embêter ! Ça te dirait, pas vrai ? »

Voir Coco passer d’un sourire éblouissant à l’état de flan inerte pour ensuite récupérer toute son énergie d’un seul coup donnait un peu l’impression à l’adolescent de faire les montagnes russes d’un parc d’attraction.

[ Est-ce qu’elle a un genre de minuteur qui l’empêche de rester déprimée ou fatiguée plus de quelques secondes ? ]

« C’est pas vraiment les nénét- hein, quoi ? Hum ouais ! Mais euh, pas en tenue de sport féminine dans un lycée féminin avec plein de filles en colère, d’accord ? On fera ça dans les règles ! »

« Heeem… Ouaaaais. Faut peut-être que tu te rhabilles aussi. Oh, t’inquiète pas, je regarderai pas, je vais surveiller pour m’assurer que personne n’arrive, tout en protégeant ton corps avec le mien ! »

Haruhiro laissa échapper un « Eh ? » de surprise, et serra soudain ses vêtements contre lui en faisant un pas en arrière. Coco venait d’entamer un genre de danse tribale, est-ce qu’elle comptait le sacrifier ou un truc du genre ?

[ Je suis pas serein, là… ]

« Ah, hem, Coco-san ? Coco-san ! Mais... C-Coco-san, arrête ! »

[ Je savais bien qu’elle avait un case en moins mais… elle fait flipper en fait ! ]

« Je vais pas me changer là comme ça avec toi autour de toute façon Coco-saaaaaaa- ! »

La porte par laquelle le duo était sorti s’ouvrit soudain sur plusieurs bêtes sauvages aux muscles saillants.

« -an ? »

Haruhiro déglutit, cette fois-ci sa couverture était fichue. Il ne ressemblait plus du tout à une fille, mais plus à un genre de pervers travesti, ce qui allait très bien avec l’idée que l’adolescent s’était introduit dans les vestiaires lycée exclusivement féminin avec quelques pensées lubriques. Plus que sa vie, Haruhiro vit en plus le casier-judiciaire d’un Haruhentai défiler devant ses yeux.

Prenant une grosse inspiration par le nez, le jeune brin sauta littéralement dans son pantalon et le remonta d’un seul coup sec, sans trop de ménagements. Le reste de ses vêtements sous le bras, il lança un regard paniqué à Coco tout en faisant quelque spas en arrière, voyant les fauves se rapprocher d’eux deux.

« Amber, c’est ça ? Je déposerai les affaires dans ta boîte aux lettres ! Euh, huh, eh, adieu ! On se reverra ! Peut-être ! J’espère ! Dans l’arène ! AH ! SALUT J’Y VAIS, AAAAAAH ! »

Et Haruhiro Wilkowski, pantalon déboutonné et haut féminin assorti à ses dernières traces de maquillage, piqua le plus gros sprint de toute sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rencontre des sportifs de haut niveau ! [feat Haru/Coco]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Gautier Hoffmann - "Je suis un sociopathe de haut niveau, faudrait vous renseigner" (Sherlock)
» Haiti - Nicaragua Niveau de Pauvreté En interprétant l’article sur le ralen
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» La mangue dominicaine depasse le niveau d'Haiti
» L'habitat au haut Moyen-Age

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: Autre lieux :: District 20-
Sauter vers: