Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lena Anderson

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   Mer 26 Juil - 2:58

Ah, la journée s’annonçait particulièrement barbante ce jour-là. Vous savez, c’était ce genre de journée qu’on laisse défiler sans même chercher à faire quelque chose d’intéressant tellement on est désespérés à l’idée de la rendre amusante. Levée à 7h10. Douchée, habillée et préparée à 7h30 et partie à 7h45 comme chaque fois que l’université m’annonçait qu’elle voulait me voler une autre journée. Je n’ai pas séché ce jour-là, trop blasée pour avoir envie de faire quoi que ce soit. Ne travaillant pas ce soir-là il me serait possible de rentrer plus tôt pour ne rien faire de plus et espérer que le lendemain m’apporte mon quota d’adrénaline et de distraction journalier.

J’ai donc plus ou moins suivi les cours qui s’étaient enchaînés sans que je m’en rende compte, faisant plus attention à l’heure qui passait qu’au défilement des profs. Inutile de passer des heures à écouter des types nous raconter toutes ces choses qu’ils n’auraient pas eux-mêmes utilisées dans leur vie s’ils n’avaient pas dû les enseigner à des étudiants si peu intéressés qu’elle. Surtout quand on peut trouver la version résumée et moins chiante sur le net. J’arrivai finalement à ma dernière heure de cours et pus sortir sur les coups de 16h, allant vagabonder dans les rues en quête d’une nouvelle chose incroyable et palpitante à faire, sans grand espoir.

Au final tout se passa comme je l’imaginais au début, je passais devant les magasins, les restaurants et autres centres d’intérêts que je connaissais par cœur pour finalement ne même pas y jeter un œil, en quête d’un truc moins... habituel. Même si les gens à l’extérieur se disent que ça doit être formidable de vivre dans la cité scolaire et qu’on doit beaucoup s’y amuser ou y vivre constamment des choses super géniales et amusantes, la vérité c’est qu’on s’habitue à tout et que la routine semble être la chose que l’on fuit tous sans jamais réussir à lui échapper. Alors pour quelqu’un qui y a passé toute sa vie c’est encore pire à ce niveau-là.

C’est finalement au moment où je décidai de laisser tomber qu’un petit truc sembla venir me dire que la journée n’était peut-être pas totalement naze et qu’il y avait peut-être quelque chose à en tirer. Trois gars semblaient martyriser un quatrième qui n’arrivait même pas à se défendre, la pauvre victime essayant de protéger son visage en implorant de le laisser partir. C’est ainsi que j’ai décidé de m’en mêler, c’était synonyme d’ennuis mais les ennuis dans le sens de problème valaient mieux que l’ennui dans le sens du manque d’amusement… Je sais pas si c’est bien clair mais je me comprends. Bref ! M’avançant, les mains dans les poches, je me mis à quelques mètres d’eux et les pointa du doigt avant de m’écrier :

-« Eh vous ! Les trois idiots qui se mettent à plusieurs contre un pauvre gars seul ! Laissez-le partir ou vous le regretterez ! »

Je décidai de garder cette pose héroïque un moment, appréciant la beauté du moment. Les trois types en face de moi ne semblèrent pas saisir la portée héroïque de mon entrée en scène aussi stylée que badass et commencèrent à rigoler doucement en se retournant vers moi. Cela ne m’affecta pas spécialement mais il fallait bien dire que ce n’était pas tout à fait le but recherché.

Ils détournèrent leur attention du pauvre gars qui se faisait martyriser un peu plus tôt et je pus constater que son courage n’était probablement pas la meilleure de ses qualités en le voyant détaller comme un lapin.

N’ayant même pas le temps de constater qu’il n’était plus vraiment temps d’utiliser des mots complexes et des tournures alambiquées dans ce que j’appelais « ma voix off d’héroïne autoproclamée » que je me retrouvai finalement entourée par trois gros bras qui visiblement avaient trouvé plus intéressant de s’en prendre à moi plutôt qu’au pauvre gars que je voyais à peine tellement il avait couru vite se mettre à l’abris.

*T’es trop conne aussi* me dis-je à moi-même, laissant un instant tomber ma description mentale des évènements tels qu’ils seront relatés lorsque l’on racontera mon histoire. C’était… relativement vrai, fallait bien le dire. Non pas que ces gars pouvaient me battre dans un vrai combat mais mon pouvoir, bien que puissant et carrément cool, ne convient pas vraiment à ce genre de situation car un peu trop… destructeur. L’objectif était de les faire arrêter de maltraiter un gars, pas de tous les envoyer à l’hôpital pour brûlures graves sur tout le corps.

C’est ainsi que, dans un élan particulièrement héroïque -et suivant une stratégie maintes fois éprouvée et efficace-, que je pris la fuite dans la direction opposée en courant. C’est marrant d’ailleurs de voir comment ce genre de gars s’énerve quand on s’enfuit, comme si on allait tranquillement se laisser faire sans rien dire et s’arrêter pour se laisser frapper comme ils nous l’ordonnent quand ils nous courent après. C’est comme la fois avec l’autre gars où on avait… enfin c’est pas important faudrait peut-être se reconcentrer sur les évènements actuels.

Continuant sans ralentir, appréciant ce bref exercice physique après une journée complète assise sans bouger en cours, je finis par déboucher dans une petite ruelle, tombant nez à nez sur un garçon aux cheveux bizarrement coiffés et à l’air un peu benêt. N’ayant pas le temps de m’arrêter, je finis par lui rentrer dedans mais parvins à garder mon équilibre malgré tout. Me retournant, j’agrippai ses épaules et le retourna vers mes poursuivants avant de dire assez fort pour qu’ils entendent.

-« Haha ! Contente que tu sois arrivé, tu vas pouvoir me débarrasser de ces types ! » dis-je avant de le pousser en avant et de prendre à nouveau mes jambes à mon cou. Je me retournai juste un instant pour lui faire un petit signe de main et un grand sourire :

-« Bon courage ! »


Dernière édition par Lena Anderson le Mer 2 Aoû - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   Mer 2 Aoû - 15:15

Les réductions. Toute la journée, Haruhiro n’avait pensé qu’à ça. Le coupon qu’il avait reçu lors de ses dernières courses lui permettait d’économiser 2000 yen au total ! 2000 yen ! Ça faisait combien de repas déjà préparés ça, hein ? En plus le coupon n’était valable que jusqu’à aujourd’hui, c’était la date limite, il devait absolument aller vider son porte feuille là bas, et amortir les frais avec son coupon. Encore moins attentif en classe qu’à son habitude, l’adolescent n’avait pas pu s’ôter cette idée de la tête. Bon évidemment s’il avait fait plus attention il aurait trouvé le fameux coupon bien avant mais tête en l’air comme il l’était ça n’avait finalement rien d’étonnant, pour lui comme pour les autres.

Dès la fin du dernier cours de la journée, le jeune brun ne s’était pas fait prier et avait détalé aussi vite que possible, s’excusant brièvement –et sans grande conviction- auprès de ses amis qui s’attendaient à rentrer avec lui comme à leur habitude. Bah, ils comprendraient. Sûrement.

Cependant, comme pour briser son rêve, le supermarché dans lequel Haruhiro avait reçu le coupon était déjà assaillit par de nombreux clients lorsqu’il arriva devant les portes vitrées, essoufflé et ruisselant de sueur. Comble de la désillusion, le résultat était encore plus décevant que ce à quoi il aurait pu s’attendre ; le rayon sur lequel était valable son coupon avait été complètement dévalisé et il n’y avait plus grand chose à acheter. L’adolescent du se rabattre sur ce qu’il restait, sans pouvoir utiliser son coupon car l’offre n’était pas valable sur « si peu de produits achetés ».

La mine renfrognée, Haruhiro marchait d’un pas lent et peu motivé et décida d’emprunter une ruelle pour raccourcir son trajet. Finalement son coupon n’avait servit à rien, tout l’entrain du jeune garçon s’était envolé et ça n’était pas ses choux farcis à la crevette ou sa pauvre boite de nems qui allaient y changer quelque chose. L’adolescent baissa les yeux vers son sac plastique contenant ses achats et grogna de mécontentement. C’était toujours Ai qui se chargeait de la cuisine puisqu’il semblait que sa maladresse à lui était décuplée lorsqu’il se trouvait dans une cuisine… il n’empêchait que le jeune brun aurait bien aimé participer de temps en temps aux tâches ménagères et apporter son aide, aussi surgelée ou instantanée soit elle, pour les repas.

« Rhaaa ! C’est vraiment ch- mhmpf ?! »

Il fut soudain forcé de faire quelques pas en arrière, les mains sur le nez.

« Mmmnmm ! Mais qu’est-ce qu- »
commença-t-il d’une voix nasillarde avant de se faire attraper par les épaules et de voir un joli visage féminin doté de deux yeux bleus, très rapidement remplacé par un autre, plus carré, sacrément barbu et assurément moins agréable à regarder.

« Haha ! Contente que tu sois arrivé, tu vas pouvoir me débarrasser de ces types ! Bon courage ! »


« H-h-hein ??!! »
lâcha l’étudiant en se retournant pour voir la jeune femme continuer sa course à pleine vitesse sans même se retourner une seconde fois.

« C’est bon je m’occupe de lui, allez attraper l’autre gazelle. »

Haruhiro resta un moment sans bouger à regarder l’homme qui lui faisait face tandis que les deux acolytes de la « face carrée » le dépassaient en courant sans trop lui prêter d’attention.

« T’es mal tombé, petit. »

Le visage était devenu encore plus repoussant depuis l’apparition d’un genre de sourire tordu et pas franchement amical. Cependant plutôt que sur son sourire, Haruhiro posa son regard sur la grosse main veineuse qui venait de lui attraper le col.

[ Hueeeeeeeeeeeeeeee !!! ]


« Hééé ! » s’écria-t-il seulement en tordant le poignet du Skill-Out avant de lui écraser son sac plastique sur le côté droit du visage, provoquant une explosion de sauce qui dégoulina lentement sur la face carrée qui se figea un instant.

[ Oh wah j’ai bien fait comme à l’entrainement ! Bon mais par contre je suis pas membre de Judgement encore donc j’ai pas le droit de lui faire du mal normale-meeeeeeeent !]


Le tas de muscle désormais dégoulinant de sauce crevette ne voyait visiblement pas son casier judiciaire comme une priorité pour l’instant, comme en témoignait le poing orné d’une large chevalière qui manqua de peu le visage de Haruhiro, occupé –au mauvais moment comme à son habitude- à argumenter avec lui-même dans son esprit.

[ Mais le soucis c’est que y en a deux autres qui risquent de rattraper cette fille… oh et puis si ça se passe bien personne n’en saura rien et ça m’entraîne, au final c’est positif nan ? ]

Alors que l’agresseur s’apprêtait à littéralement écraser l’adolescent sous une pluie de coups, Haruhiro fronça les sourcils et releva le genou, la jambe pliée. Il était énervant lui aussi là à vouloir le cogner sans raison comme ça !

« Oh toi ça va hein, ton crâne a explosé mon dîner okay ?!! »

Une compression suivie d’une décompression éjecta le skill-out en arrière tandis que Haruhiro partait en sens inverse, propulsé par la plus grosse partie de la poussée. Il identifia rapidement les deux gaillards qui poursuivaient toujours la fille quelques mètres devant lui. Quelques compressions lui permirent de rectifier sa trajectoire et sa position dans les airs tandis qu’il se rapprochait dangereusement de l’un des deux skill-out.

[ Bon d’accord, c’était peut-être une mauvaise idée en fait…. ]

Une nouvelle explosion d’air se fit entendre juste avant que les pieds de l’esper ne rentrent en contact avec le dos musculeux du gaillard de gauche, le faisant tomber en avant et le transformant en planche de surf sur quelques mètres.

« Ici… Judgment ! Je vous demande de vous arrêteeeeeeeer ! »


Lâcha bruyamment Haruhiro en effectuant son atterrissage plus spectaculaire que prévu sous les yeux ronds du dernier skill-out qui s’arrêta de courir en voyant la scène.

« Waw, j’ai trop bien atterrit ! »

Alertée par le bruit derrière elle, la jeune femme s’était un instant retournée pour voir ce qui se passait et l’adolescent profita de son élan pour lui attraper le poignet avant qu’elle ne reprenne sa course à toute vitesse.

« Hé attends ! Arrête-toi là ! Et tu me dois une boîte de choux à la crevette ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   Mar 8 Aoû - 15:47

*Ouaaah ! Il y en a deux qui me suivent encore !*

Raaah j’aime pas fuir comme ça mais c’est pour pas les blesser, pas pour ne pas me faire frapper donc ça comptait pas… pas vrai ?  Pendant ce temps le garçon que j’avais mis dans le pétrin avait l’air de bien s’en sortir contre le dernier idiot qui avait décidé de rester l’affronter. Tant mieux, j’imaginais plutôt qu’il se serait enfuit aussi mais au final il se révélait être bien plus fort que prévu. Me reconcentrant sur ma trajectoire, j’esquivai un poteau qui se trouvait sur ma route quelques centimètres à peine devant et repris ma course à pleine vitesse. C’était exaspérant et fatiguant de devoir courir comme ça surtout que si je l’avais vraiment voulu je me serais débarrassé d’eux en un instant.

Cela dit l’un d’entre eux commençait à me rattraper et mes éternelles bottes, bien qu’assez souples et confortables, ne me permettaient pas d’aller assez vite pour espérer les semer. Cela dit je les entraînais petit à petit vers un coin que je connaissais particulièrement bien et il ne leur serait pas possible de me suivre par là où je comptais passer… enfin s’ils ne voulaient pas se casser quelque chose mais on ne pourrait pas me prendre pour responsable à ce moment-là… pas vrai ? Bon il n’était pas temps pour ce genre de réflexion de toute façon et j’aurais tout le plaisir de voir les retombées plus tard. L’un d’entre eux tendit la main pour m’attraper et y parvint presque, se rapprochant centimètre par centimètre. Plus que 6… 5… 4… 3… 2… 1… et au lieu de me voir arrêtée net par le grand gaillard qui aurait dû m’agripper le bras, je le vis servir de planche de surf pour le gars décoiffé que j’avais utilisé comme diversion un peu plus tôt… Ma première réaction fut de le trouver super stylé et cool ! Mais après je l’entendis crier :

« Ici… Judgment ! Je vous demande de vous arrêteeeeeeeer ! Waw, j’ai trop bien atterrit ! »

Donc non seulement cela cassait tout l’effet cool de l’action qui, visiblement, tenait plus de la chance que de la vraie action délibérée, mais en plus il faisait visiblement partie de judgement… La journée si ennuyeuse avait pris un détour un peu plus chiant dans le genre. Je ne m’ennuyais plus mais les ennuis allaient vraiment me tomber dessus plus tard… Comment c’était possible de manquer de chance à ce point pour que le seul gars que je rencontre pour le jeter dans la gueule du loup à ma place soit en fait un membre de judgement ?! Je ne ralentis qu’un instant mais cela suffit pour que le deuxième gars me rejoigne. Mon regard se posa sur un vieux parapluie cassé posé à côté d’une poubelle qui pourrait très bien me servir à me défendre. Tendant la main vers cette arme salvatrice, mon élan fut coupé net quand je me rendis compte que la tête de pique de judgement m’avait attrapé le poignet pour m’empêcher de partir…

« Hé attends ! Arrête-toi là ! Et tu me dois une boîte de choux à la crevette ! »

« Aaarh lâche-moi tête de mbouarf ! » ai-je eu le temps de prononcer, interrompue par le poing de l’homme qui venait d’entrer en contact avec ma joue droite, me faisant reculer de quelques pas et tomber par terre, forçant l’autre garçon à lâcher prise.

Me frottant la joue, je me relevai non sans lancer un regard haineux sur le gars qui venait de me cogner. Le judgement-boy était de nouveau aux prises avec son surf qui visiblement n’avait pas eu totalement son compte. J’en profitai pour agripper le fameux parapluie que j’avais vu plus tôt pour l’envoyer dans un magnifique mouvement circulaire vers le visage de mon adversaire. Il mit son bras devant mais le métal - pas encore liquide mais déjà rouge foncé et mou - s’enroula autour de son avant-bras, lui arrachant un cri de douleur assez terrible. Il tira vivement avec son bras et la partie rougie se décrocha du reste pour rester enroulée sur lui, ne me laissant dans la main plus que la poignée de l’objet d’où dépassait une petite tige en métal encore rouge au bout.

Trop torturé par la douleur de la brûlure du métal qui commençait déjà à reprendre sa teinte normale, il ne put voir le couvercle en métal de la poubelle que je m’apprêtais à lui envoyer en pleine tête, le mettant finalement plus ou moins K.O. Le jeune garçon semblait aussi s’en sortir avec son adversaire et j’en profitai pour reprendre ma course afin d’éviter les représailles de judgement quant à mon comportement. Je n’eus même pas le temps de faire deux cents mètres que le garçon se remit à ma poursuite. Vu le saut qu’il avait fait juste avant, il ne serait pas possible de le semer. Décidément rien ne voulait m’aider aujourd’hui. Au moment où il sembla vouloir s’élancer à ma poursuite, je décidai de tourner sur la gauche dans une ruelle afin de sortir de son champ de vision.

Cela faisait un petit moment que je n’étais pas venue ici mais je passais mon temps ici quand je séchais les cours au collège, à la recherche d’un bon terrain d’expérimentation pour mon pouvoir. Il fallait donc prendre à droite là et j’y étais. A cet endroit se trouvait une pente très abrupte en un genre de pavage rouge en béton. Sautant comme quand j’étais petite, j’atterris sur une petite plaque de béton flottant dans du béton préalablement fondu, glissant le long de la pente en continuant de fondre ce qui se trouvait juste devant moi pour glisser jusqu’en bas. La plaque qui me servait de surf était assez large pour tenir jusqu’en bas normalement mais de toute façon j’avais ma deuxième sécurité, bien que je préfère en général éviter d’abîmer mes chaussures. Une fois à quelques mètres du sol, il ne me suffisait plus que de sauter sur l’arbre en face pour attraper la branche que j’attrapais à chaque fois pour atterrir en douceur dans l’herbe. C’est ce que je fis mais au lieu de ralentir ma chute, la branche céda sous mon poids, me faisant m’écraser au sol. Je restai donc là un moment à regarder le ciel, certaine de m’être finalement enfuie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   Mar 8 Aoû - 21:52

« Aaarh lâche-moi tête de mbouarf ! »

« Hein ? Tête de quoi ?! Mais j’te p- »

Le skill-out au sol venait de se retourner d’un coup et de lui attraper la cheville, interrompant Haruhiro qui, un peu paniqué, commença à lui administrer des coups de talons à répétition dans le visage.

« Lâââââche moiiiii toi ! »

Le jeune brun se rendit compte un peu tard que l’étreinte sur sa cheville avait finit par disparaitre et continuait de distribuer des coups de son autre pied, sans même regarder le skill-out. A la place, il regardait autour de lui et pu voir la brune qui l’avait entrainée dans ce pétrin prendre ses jambes à son cou.

[Zut, elle est encore en train de se barrer celle là ! ]

Les yeux de l’adolescent se posèrent sur l’autre skill-out au sol et sur le couvercle de poubelle tordu. Son sourcil gauche se leva alors qu’il laissait enfin sa pauvre victime tranquille. S’il voulait la rattraper, il n’avait pas le temps d’appeler des secours… bah, ils se débrouilleraient bien, non ? Et puis c’était eux qui l’avaient attaqué à la base de toute façon. Qu’ils se débrouillent seuls comme des grands, ça leur apprendra !

Haruhiro s’élança à la poursuite de la jeune femme en grommelant, c’était surtout sa faute à elle s’ils avaient décidé de s’en prendre à lui ! Rha il avait deux mots à lui dire, ça oui ! L’adolescent put voir un bout de chevelure brune s’échapper dans une ruelle sur la gauche et piqua un sprint, hors de question qu’elle lui échappe, comment pourrait-elle de toute façon ? Il était prêt à utiliser son pouvoir pour s’en assurer. Bon, il n’en avait techniquement pas le droit, c’était vrai… mais il ne s’était jamais privé de l’utiliser auparavant alors il n’y avait aucune raison de faire une exception maintenant. Une fois de plus ou de moins, ça ne changerait pas grand-chose de toute façon, pas vrai ?

Tournant la tête sur le côté, l’adolescent arriva ile au moment où la fuyarde sautait vers la branche et pu assister à la scène de sa chute qui provoqua un fou-rire peu contrôlé de sa part. Après quelques instants et une reprise de son souffle, Haruhiro s’avança vers la pente puis s’immobilisa juste devant, remarquant la longue trainée de béton fondu qui fumait, se refroidissant lentement.

« Huwaa… c’est quoi ça ? C’est elle qui a fait ça ? Hé mais pourquoi elle fuit si elle peut faire des trucs comme ça… »

Se reculant de quelques pas pour prendre de l’élan, l’étudiant sauta dans la pente puis activa son pouvoir une fois dans les airs, une compression pas trop puissante mais qui lui permit de rejoindre directement le carré d’herbe sans avoir à traverser le béton chaud, ses chaussures n’y auraient pas survécu. Et ses pieds non plus d’ailleurs.

Haruhiro modifia légèrement sa trajectoire pour ne pas atterrir directement dans l’arbre ou sur la jeune femme juste en dessous. Il se retrouva à un petit mètre des jambes de cette dernière une compression et un dérapage contrôlé plus tard, il peinait toujours à s’arrêter complètement. Cependant, les deux compressions simultanées au niveau de ses pieds étaient peut être une mauvaise idée puisqu’une bonne partie de terre de d’herbe s’envolèrent dans les airs pour retomber un peu plus loin, en plus de le faire basculer en avant.

Sa main et son bras tendus le sauvèrent d’une rencontre brutale avec le sol, enfin Haruhiro se releva, sortant du petit cratère que son atterrissage avait provoqué.

« Te voilà ! Non mais ça va pas la tête ?! Déjà on largue pas trois montagnes de muscles sur le premier venu pour gagner du temps pendant qu’il se fait tabasser ! Ensuite tu me dois une boîte de choux à la crevette j’ai dis ! A cause de toi mon diner est tout explosé maintenant ! Et pourquoi tu t’arrêtes pas quand on te dit que c’est Judgement, heeein ?!! »

Les sourcils froncés, de la terre et de l’herbe sur les vêtements et dans les chaussettes, le jeune homme s’avança encore pour se pointer juste devant la brune. Il s’était un peu emporté… mais elle lui avait créé des problèmes et sa boite de choux était sur le crâne d’un japonais d’un mètre quatre-vingt de haut, alors c’était mérité ! Après un moment d’hésitation, Haruhiro lui tendit une main couverte de terre pour l’aider à se relever.

« He-hum… ça va, rien de cassé ? Je t’ai vu tomber comme un- enfin je t’ai vu tomber quoi, tu t’es fait mal ? Et c’est quoi une tête de mbouarf ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   Jeu 10 Aoû - 16:09

J’étais donc allongée là, sur le dos, profitant de la terre et de l’herbe plutôt confortables, il fallait bien le dire. J’attendais surtout que la douleur dans mon dos ne passe un peu tout en regardant les nuages défiler dans le ciel sous la force du vent. Ne bougeant même pas la tête, je vis l’autre tête de pics arriver plus maladroitement qu’autre chose. Il fit un joli dérapage et s’approcha de moi.

« Te voilà ! Non mais ça va pas la tête ?! Déjà on largue pas trois montagnes de muscles sur le premier venu pour gagner du temps pendant qu’il se fait tabasser ! Ensuite tu me dois une boîte de choux à la crevette j’ai dis ! A cause de toi mon diner est tout explosé maintenant ! Et pourquoi tu t’arrêtes pas quand on te dit que c’est Judgement, heeein ?!! »

*Ouaaaah il a l’air encore plus lourd que ce que je pensais* Me dis-je à moi-même face à tant de reproches.

C’était pas difficile d’y répondre, il était pas censé se battre contre les gars mais juste fuir dans une autre direction, je serais intervenue si ça avait mal tourné. Ensuite la boîte de crevettes je l’avais clairement vu l’écraser délibérément dans la tête du premier gars qu’il avait défoncé donc c’était pas la peine de faire comme si c’était ma faute et enfin, c’était justement à cause du fait qu’il était à judgement que je ne m’étais pas arrêtée ! Au lieu de répondre tout ça, je me suis contentée d’un léger grognement tout en continuant de fixer le ciel. Il finit par s’approcher encore un peu et me tendre la main pour m’aider à me relever, l’air moins énervé et un peu plus gêné.

« He-hum… ça va, rien de cassé ? Je t’ai vu tomber comme un- enfin je t’ai vu tomber quoi, tu t’es fait mal ? Et c’est quoi une tête de mbouarf ?»

Ne bougeant pas, j’entrepris de lui répondre malgré ma joue endolorie.

« Laisse-moi le temps de trouver une excuse pour la branche qui a cassé et le temps de colmater la fissure dans mon égo s’il-te-plaît… Et une tête de mbouarf, c’est une tête de pics qui t’empêche d’éviter le coup que tu prends du coup en pleine tête… Pas très efficace comme membre de judgement, tu avoueras. »

Me relevant d’un bond sans utiliser l’aide qu’on me proposait, je me tournai vers lui et dit, le pointant du doigt et à nouveau pleine d’énergie.

« Je n’avais pas fait ça depuis le collège, j’ai grandi donc la branche a pas supporté mon nouveau poids, voilà ! Ensuite tu peux toujours aller te brosser pour ton repas, je t’ai vu l’écraser toi-même sur la tête de l’autre gros tas de muscles ! »

Restant un instant comme ça, je savourais mon moment de punch line face à ce gros nul de judgement. Ma joue me lançait un peu quand je parlais mais c’était pas bien grave et en plus c’était de sa faute, pas très doué pour protéger les gens pour un judgement-boy. Me rappelant un moment que je risquais d’avoir encore des ennuis si il décidait de m’attraper et me livrer à judgement, je cherchai du regard un moyen de m’échapper mais c’était compliqué. Il avait l’air de pouvoir se propulser, de planer ou de voler à grande vitesse donc il m’aurait fallu des petites rues avec beaucoup de virages mais cet endroit était trop dégagé et il aurait le temps d’intervenir avant même que je n’arrive derrière le premier bâtiment pour me mettre à l’abris. J’étais déjà tombée à la fin de ma glissade au lieu de faire ma réception super stylée et acrobatique, je ne voulais pas en plus servir de surf humain à un pseudo-agent de judgment.

D’ailleurs c’était cool comme mouvement, genre il s’est projeté et pfiouuuuu, il a atterri sur le dos du gars pour glisser dessus. C’était un peu dangereux mais stylé ! Enfin bon, je disgresse… Baissant mon doigt, je décidai d’en apprendre plus sur ses facultés.

« Ah ton pouvoir est cool au fait ! C’est quoi ? Et t’es balèze en combat, bon ton pouvoir a pas l’air top pour les fights mais bon, on peut pas tout avoir, hein ? Et puis c’est dangereux de surfer sur les gens comme ça, t’aurais fait quoi si il avait atterri sur le visage et avait fini défiguré ? Un vrai héros doit penser à ce genre de choses ! Et puis faut pas paniquer quand il t’attrape comme ça. Je peux te prendre en tant que… voyons… bras droit en quelque sorte… Je t’apprendrai à devenir un vrai super-héros et sauver les gens sans en blesser d’autres ! » finis-je, prenant ma pose la plus héroïque possible, les poings sur les hanches.

Je n’avais aucun doute sur le fait qu’il accepterait, c’était une proposition en or ! Au lieu de ramasser des détritus dans la rue et nettoyer du vomi, il deviendrait un vrai héros ! Il me fallait un second de toute façon, enfin je pouvais assurer le travail seule hein, mais c’est toujours pratique d’avoir quelqu’un d’autre qui est spécialisé dans un autre domaine pour des interventions où mes capacités ne seraient pas trop adaptées. C’était décidé ! Nous allions combattre le crime !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   Jeu 10 Aoû - 20:01

« Je n’avais pas fait ça depuis le collège, j’ai grandi donc la branche a pas supporté mon nouveau poids, voilà ! Ensuite tu peux toujours aller te brosser pour ton repas, je t’ai vu l’écraser toi-même sur la tête de l’autre gros tas de muscles ! »

[Huaaa… mais elle se prend pour qui elle ? ]

La jeune femme avait purement et simplement ignoré la main tendue de l’adolescent pour se redresser d’un coup et le pointer d’un doigt presque accusateur qui lui fit lever les sourcils. C’était sa faute à elle s’il s’était fait attaquer par le skill-out ! Donc c’était sa faute à elle si son diner avait connu une fin aussi misérable ! Il l’avait secourue et elle... sa réaction c’était de se plaindre !

« Mngnm…. Bonjour la gratitude. » grommela-t-il pour lui-même pendant que la jeune femme recommençait à parler.

« Ah ton pouvoir est cool au fait ! C’est quoi ? Et t’es balèze en combat, bon ton pouvoir a pas l’air top pour les fights mais bon, on peut pas tout avoir, hein ? Et puis c’est dangereux de surfer sur les gens comme ça, t’aurais fait quoi si il avait atterri sur le visage et avait fini défiguré ? Un vrai héros doit penser à ce genre de choses ! Et puis faut pas paniquer quand il t’attrape comme ça. Je peux te prendre en tant que… voyons… bras droit en quelque sorte… Je t’apprendrai à devenir un vrai super-héros et sauver les gens sans en blesser d’autres ! »

L’étudiant de Tokumei continua de la fixer un moment alors qu’elle gardait une pose étrange, visiblement très fière. Son cerveau commença lentement à assembler les informations comme un puzzle.

[ Heeeeeeeeh ! Mais c’est qu’elle est sérieuse en plus !]

Son sourcil gauche s’arqua puis une mine inquiète apparu sur le visage du garçon tandis qu’il faisait un pas en avant pour regarder la jeune femme de plus près.

« Désolé mais… est-ce que tu te sens bien ? » demanda-t-il sur un ton inquiet.

Quelque chose n’allait pas, cette fille avait dû se cogner la tête un peu trop fort quand elle était tombée. Sinon elle ne serait pas en train de parler de super-héros ou de lui proposer de devenir son acolyte… Haruhiro n’arrivait pas à lui attribuer un âge, mais il lui semblait qu’elle était plus âgée que lui, et même lui  ne pensait plus à devenir un super-héros –bon, à part quelques fois, oui. A l’origine, il avait bel et bien décidé de rejoindre Judgement pour aider un maximum de monde, en attrapant des voleurs et des personnes mal intentionnées par exemple ! Mais apparemment, le vrai travail de Judgement était assez différent de ce qu’il avait imaginé et « attraper des méchants » était loin d’être l’activité principale des membres, même si il arrivait tout de même de temps en temps qu’une personne malintentionnée s’en prenne à un étudiant ou une étudiante sans défense.

Il semblait cependant que la jeune femme était on ne peut plus sérieuse, elle conservait sa pose étrange, attendant visiblement la réponse de l’adolescent. Haruhiro fronça les sourcils lorsque ses paroles lui revinrent en mémoire. Il fit un pas supplémentaire en avant et la pointa du doigt à son tour.

« Alors déjà… je veux pas entendre ça de la part de quelqu’un qui a balancé du métal brûlant sur le bras d’un type ! Une vraie super-héroïne aurait dû y penser à ça ! »

Le doigt se déplaça sur la gauche pour pointer la pente de béton encore fumante et partiellement fondue.

« Et ça ! C’est quoi ? C’est toi qui as fait ça pas vrai ? La destruction de terrain c’est pas super héroïque non plus je te signale. Et puis c’est illégal, tu devrais avoir une amende pour ce genre de chose, c’est écrit dans le euh… le règlement qu’on a eu de Judgement, voilà ! »

Haruhiro se sentit un peu mal à l’aise, cette fille l’avait énervée, à cause d’elle il risquait d’avoir des ennuis. Le jeune brun détourna le regard et se passa une main à l’arrière de la tête avant de reprendre sur un ton plus calme, essayant visiblement de se calmer.

« Hem, pour… répondre à ta question, mon pouvoir me permet de me propulser dans la direction que je veux, le nom c’est Instant Shift. Et toi c’est quoi ? Ça a l’air vachement puissant. »

Il soupira légèrement, finissant de se calmer, puis releva la tête d’un coup, un gros sourire plaqué sur le visage, il ne servait à rien de rester énervé pour si peu, de toute façon Haruhiro savait qu'il aurait probablement raté la préparation de son diner.

« Ah, au fait moi c’est Haruhiro ! Pour être honnête, je cherche pas vraiment à être un super-héros, mais toi par contre tu pourrait intégrer Judgement qu’est ce que t’en dis ? Certains membres sont vraiment très forts ! Enfin si tu penses vraiment ce que tu as dit et que tu l’as pas dit parce que tu t’es cognée la tête euh… raaaaaah ! Ce que je veux dire, c’est que je pensais un peu pareil quand j’ai décidé d’intégrer Judgement, donc ça pourrait te convenir ! »

La proposition de Haruhiro était honnête, bien qu’un peu chaotique, pourquoi pas après tout ? C’était assez surprenant de voir une jeune femme comme elle se prendre pour une super-héroïne avec son pouvoir d’esper, mais si elle cherchait réellement à aider les autres, ça pourrait marcher. Enfin, si elle perdait son air prétentieux du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   Dim 20 Aoû - 3:38

La réaction du garçon n’était pas exactement celle que j’attendais à ce moment-là. Plutôt qu’un bel enthousiasme pour rejoindre ma cause et combattre le crime, je devinai sur son visage une certaine perplexité. Peut-être n’avait-il pas la fibre d’un vrai héros ou alors ne se sentait-il pas de taille pour affronter des gars comme ceux d’avant voir pire. Cela dit il était à judgement donc il devait bien avoir un certain sens du devoir et du sacrifice, surtout que judgement c’était loin d’être amusant au vu de ce qu’on m’en avait dit. Enfin il y avait un entraînement à l’auto-défense avant de pouvoir vraiment rejoindre les ramasseurs d’ordures de la cité scolaire, ce qui expliquait un peu comment il avait pu se débarrasser si simplement de tous ses adversaires. Sa façon de se battre était vraiment cool et plutôt efficace, il avait l’air de donner des coups fulgurants, comme si il avait un élan particulier chaque fois qu’il lançait son poing. Peut-être un dérivé du pouvoir lui permettant de surfer sur les skill-outs.

Cela dit là n’était pas la question à ce moment-là. Je venais de lui faire une proposition pour s’associer à moi et il n’avait pas l’air plus emballé que ça. Il sembla vouloir articuler quelque chose et mon excitation monta d’un cran jusqu’à ce que les premiers sons sortent de sa bouche.

« Désolé mais… est-ce que tu te sens bien ? »

Je ne sais pas si mon blocage mental à ce moment était vraiment visible mais je sais que sa réponse me laissa un peu… perplexe à mon tour on va dire. Restant un moment comme ça, il enchaîna avant que je ne puisse répondre.

« Alors déjà… je veux pas entendre ça de la part de quelqu’un qui a balancé du métal brûlant sur le bras d’un type ! Une vraie super-héroïne aurait dû y penser à ça ! »

Ooooooook ! Donc il a décidé d’abord de me prendre pour une idiote et de me décrédibiliser pour ensuite tenter de me faire la morale sur ma façon de faire. Plus ça allait et plus je me disais que ce n’était pas plus mal qu’un tel casse-pied n’ait pas accepté mon offre. En plus il ne savait même pas de quoi il parlait. C’était pas comme si le gars m’avait mis un énorme coup dans la joue juste avant -à cause de tête-de-pics d’ailleurs, il faut le souligner- et il n’allait pas finir à l’hôpital au quoi. Le métal était à peine rouge foncé,  la brûlure m’avait juste permis de le mettre K.O. Le gars avait pris bien plus cher avec le coup qui avait suivi mais ça, ça n’avait pas l’air de le déranger plus que ça. Qui plus est c’était bien lui qui avait martelé de coups de pieds la tête du deuxième gars qui m’avait suivie.

Enfin bon, il n’avait visiblement pas terminé son laïus vu qu’il enchaîna à nouveau.
« Et ça ! C’est quoi ? C’est toi qui as fait ça pas vrai ? La destruction de terrain c’est pas super héroïque non plus je te signale. Et puis c’est illégal, tu devrais avoir une amende pour ce genre de chose, c’est écrit dans le euh… le règlement qu’on a eu de Judgement, voilà ! »

Bon, passons sur le fait qu’il avait pas l’air très au courant des règles en vigueur dans la cité. Après tout il pouvait connaître les lois sans savoir comment s’appelait le bouquin dans lesquelles elles étaient écrites. Mais en tout cas il venait confirmer ce que je pensais sur sa propension à être vraiment chiant. Gnagnagna, pas super héroïque. Gnagnagna du métal brûlant sur le bras du gars. Gnagnagna tu abîmes le terrain. Quand on défigure un gars déjà on a pas le droit de parler et puis tant que je ne blesse personne je vois pas en quoi ce que je fais est pas super-héroïque. Surtout que c’est juste une pente en béton pour éviter un glissement de terrain, pas la devanture d’un magasin ou quoi que ce soit du genre donc ça va, il n’y a même pas de passage ici. Personne n’avait dû le voir avant que tu ne me suives jusqu’ici.

Le garçon sembla se rendre compte qu’il était devenu limite relou puisqu’il sembla un peu mal à l’aise d’un coup, détournant le regard et se passant une main dans les cheveux avant de continuer sur un autre ton. Enfin c’était pas cet élan de courtoisie qui allait le faire sortir de la case « emmerdeur » où je l’avais déjà mis vu sa façon de me prendre de haut et de faire la morale.

« Hem, pour… répondre à ta question, mon pouvoir me permet de me propulser dans la direction que je veux, le nom c’est Instant Shift. Et toi c’est quoi ? Ça a l’air vachement puissant. »

Il choisit donc la stratégie du changement de sujet. Et puis son pouvoir semblait être à peu près ce à quoi je m’attendais. Rien de vraiment intéressant au final même si il y avait certainement moyen de s’amuser avec.

« Ah, au fait moi c’est Haruhiro ! Pour être honnête, je cherche pas vraiment à être un super-héros, mais toi par contre tu pourrait intégrer Judgement qu’est ce que t’en dis ? Certains membres sont vraiment très forts ! Enfin si tu penses vraiment ce que tu as dit et que tu l’as pas dit parce que tu t’es cognée la tête euh… raaaaaah ! Ce que je veux dire, c’est que je pensais un peu pareil quand j’ai décidé d’intégrer Judgement, donc ça pourrait te convenir ! »

Il était décidément du genre à pas trop réfléchir. C’était surement pour ça qu’il parlait un peu à tort et à travers. Et puis le petit sous-entendu pour dire qu’il me prend pour une dingue au milieu, ça donnait un côté encore plus sympa à la discussion déjà très agréable qu’on avait commencé, là. Bah c’était pas si grave que ça mais je n’aime simplement pas qu’on me fasse des reproches comme ça alors même que j’essayais de bien faire. Enfin le type qui m’a laissée en plan quand je l’ai aidé tout à l’heure serait peut-être encore entrain de se faire frapper au sol à l’heure qu’il était si je n’étais pas intervenue. Pareil, j’aurais pu me débarrasser des trois idiots d’avant si je n’avais pas cherché à éviter de les blesser gravement alors la pluie de reproches qui était tombée après m’avait un peu tapé sur le système, je dois bien le reconnaître.

Enfin, espérant que ma voix ne montrait pas trop à quel point j’étais blasée, j’entrepris de lui répondre, cherchant à cacher qu’il venait de m’ôter toute joie de vivre dans l’immédiat.

« Moi c’est Lena. Je peux augmenter la température des trucs jusqu’à les faire fondre ou prendre feu si ça peut pas fondre. Et nan j’ai pas envie de rejoindre judgement pour chercher des objets perdus, consoler des gamines et nettoyer les rues. Et puis la prochaine fois qu’un type se fait tabasser par trois gars je lui dirai que judgement m’a demandé de pas intervenir et je le laisserai là, hein. »

Bon, ma tentative pour ne pas montrer mon agacement était visiblement ratée mais je suis pas douée pour cacher ce que je pense de toute façon. Enfin c’était pas important, il avait pas mâché ses mots lui non plus alors il ne pourrait pas m’en vouloir de lui en vouloir… Pour peu que cette phrase ait un sens… Ouais si c’est bon. Soupirant longuement, j’entrepris de lui répondre, toujours avec le regard vide et la voix plate, montrant mon état de fatigue mentale après tout ça.

« Et donc je peux me casser et rentrer chez moi ou t’as encore un truc à me dire ? Je pense avoir compris le message, pas besoin d’en rajouter pour m’enfoncer. »

Bon après il avait l’air gentil hein, mais je n’avais clairement pas la patience d’essayer de dépasser ce qu’il avait dit pour essayer de faire ami-ami là. Enfin bon, tout ça n’allait pas s’arrêter là de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   Dim 3 Sep - 0:58

« Moi c’est Lena. Je peux augmenter la température des trucs jusqu’à les faire fondre ou prendre feu si ça peut pas fondre. Et nan j’ai pas envie de rejoindre judgement pour chercher des objets perdus, consoler des gamines et nettoyer les rues. Et puis la prochaine fois qu’un type se fait tabasser par trois gars je lui dirai que judgement m’a demandé de pas intervenir et je le laisserai là, hein. »

Les sourcils d’Haruhiro se froncèrent légèrement et sa bouche s’étira pour former une ligne tordue sur son visage.

« Hmrnmm… »

Elle n’y allait pas de main morte, cette « Lena » ne semblait pas du tout aimer Judgement vu comment elle en parlait. En plus elle avait l’air de mauvais poil…

[ En même temps si elle fait ce genre de choses à répétition… ]

« Et donc je peux me casser et rentrer chez moi ou t’as encore un truc à me dire ? Je pense avoir compris le message, pas besoin d’en rajouter pour m’enfoncer. »

Les sourcils du jeune homme se froncèrent un peu plus et sa bouche s’étira d’avantage. Elle pouvait être lourde quand elle s’y mettait ! Haruhiro n’avait pas pour habitude de s’énerver pour ce genre de chose, il se contenta aussi de soupirer et de laisser couler, non sans réprimer assez difficilement un grognement mécontent.

« Et bah, t’aimes pas beaucoup Judgement, je me trompe ? Bon en fait j’ai un peu menti. La vérité c’est que je ne suis pas vraiment à Judgement, je suis encore en entrainement. Enfin il est presque fini donc bon, c’est tout comme. »

Pourquoi continuer de jouer la comédie après tout ? Ce n’était pas comme s’il disposait de l’autorité suffisante pour l’arrêter de toute façon. Et puis il valait mieux que personne ne sache rien de ce qui s’était passé. Ils avaient tout de même utilisé leurs pouvoirs d’esper sans autorisation... Bon évidemment c’était plutôt courant à la Cité Scolaire –très particulièrement dans le cas du jeune brun qui en était bien trop conscient- mais autant ne pas se faire prendre.

Le sourire habituel de l’adolescent de redessina sur son visage alors qu’il reprenait la parole après une courte pause.

« Du coup tu vois ? On est pas si différents au final, pour le coup je suis qu’un civil ordinaire qui a joué au héro. Bon et du coup j’avais pas vraiment le droit de me présenter comme un membre de Judgement maaaaais passons ! »

Haruhiro fit quelques pas en direction de la pente de béton fondu qui durcissait lentement. Près de la moitié du chemin était complètement ravagée. Il s’accroupit juste devant une portino de béton encore visqueux, sa curiosité prenant le dessus sur le reste. La texture de la matière lui donnait presque envie d’y plonger ses doigts, à ses yeux ça ressemblait à un genre de pâte à modeler à très haute température. Et en y réfléchissant, c’était un peu le cas puisque Lena avait tout simplement rendu le béton à l’état de lave.

« Ben en fait tu peux y aller si tu veux, j’ai pas vraiment le droit de t’arrêter ou quoi donc je vais pas te poursuivre partout non plus. »

Tout en parlant, le jeune homme réfléchissait, c’était la première fois de sa vie qu’il voyait quelque chose d’aussi similaire à de la lave de ses propres yeux, ça rendait la chose assez envoutante. Et puis de toute façon il n’en fallait pas beaucoup pour attirer et retenir l’attention du jeune garçon. Malgré tout, une question traversa son esprit : Quelle puissance de calcul avait été nécessaire pour faire tout ça ? Il n’avait pas vraiment vu Lena à l’œuvre mais pour faire fondre tout une colline en un clin d’œil comme ça…

« Hé, à tout hasard, tu serais pas level 4 toi ? » lâcha-t-il simplement en se retournant vers la jeune femme.

La question avait germé naturellement dans son esprit, pourtant ça n’était pas quelque chose qu’on demandait au premier venu. La plupart des espers étant niveau 1 ou 2 voir 3, Haruhiro n’avait pas rencontré beaucoup de niveaux 4, Tokumei High School n’était pas réputée pour ses espers de haut niveau après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   Ven 22 Sep - 4:35

Jetant un œil à Haruhiro je pu constater que ma réplique acerbe avait fait mouche et qu’un peu de la mauvaise humeur qu’il m’avait donnée lui était revenu. Ce n’était pas vraiment mon intention mais bon, tant pis. Il avait réussi à me mettre de mauvaise humeur et c’était assez rare pour être souligné. Enfin au moins mon ennui de la journée était passé et j’avais enfin trouvé quelque chose à faire même si ça n’avait pas été bien long et que ça s’était plutôt mal terminé. Bon, mal terminé était un grand mot, ç’aurait pu être pire et même ma joue rouge et un peu enflée ne me faisait pas si mal que ça au final. Et puis bon, fallait bien comprendre le pauvre gars qui s’était retrouvé sans rien comprendre dans une bagarre avec d’autres types prêts à en découdre avec lui. Et puis de toute façon les gens de chez judgement ont un bonus de +30 en chiantitude et exaspération. La vraie question c’était de savoir si il fallait ça pour avoir envie d’intégrer judgement ou si ça venait avec l’entraînement.

Tout ceci étant dit, j’attendais de voir ce qu’il allait me dire. Après tout il pouvait très bien décider de rester chiant et de m’emmener dans les bureaux de judgement pour faire un rapport ou je ne sais quoi. A bien y réfléchit j’aurais dû me montrer plus gentille sur le moment si je voulais vraiment éviter les problèmes mais bon, c’est pas trop mon truc de réfléchir à ça et essayer de manipuler les gens pour obtenir ce que je veux. Ceci étant dit, il répondit mais sembla plutôt essayer de garder un ton amical et posé, cachant sa frustration pourtant largement visible sur son visage l’instant d’avant.

« Et bah, t’aimes pas beaucoup Judgement, je me trompe ? Bon en fait j’ai un peu menti. La vérité c’est que je ne suis pas vraiment à Judgement, je suis encore en entrainement. Enfin il est presque fini donc bon, c’est tout comme. »

Voilà qui changeait tout. Il ne pouvait rien me faire au final et lui non plus il était en tort après tout. Et de toute façon ce serait quand même dingue de punir quelqu’un qui a essayé d’aider une autre personne alors qu’on laisse s’échapper la bande de voyous bagarreurs ! Ceci étant dit, il avait l’air moins embêtant que juste avant, peut-être était-il moins agaçant qu’escompté. Il avait peut être montré son mauvais côté sur le coup de la colère ou du stress après le combat et la poursuite. Bah, je décidai de lui donner une seconde chance ! Peut-être était-il encore temps de finir la journée sur une note un peu positive après tout !

Ensuite pour ce qui est de judgement. Dire que je n’aime pas judgement était un peu fort, après tout ils ne faisaient rien de mal, bien au contraire mais bon. Enfin il enchaîna, reprenant un sourire un peu niais :

« Du coup tu vois ? On est pas si différents au final, pour le coup je suis qu’un civil ordinaire qui a joué au héro. Bon et du coup j’avais pas vraiment le droit de me présenter comme un membre de Judgement maaaaais passons ! »

Je sais pas si ma perplexité s’était montrée sur mon visage mais il m’avait semblé difficile de ne pas montrer à quel point j’étais dubitative suite à cette phrase. Un civil qui joue au héros… C’est moi qui l’avais poussé à m’aider alors qu’il rentrait après ses courses sans se soucier de quoi que ce soit et il avait finalement été plus enclin à me poursuivre moi pour m’engueuler tout en se faisant passer pour un membre de judgement plutôt qu’à m’aider, pour le côté héroïque on repassera… Enfin bon, je ne comptais pas vraiment en remettre une couche et le critiquer alors qu’il semblait réellement vouloir se montrer sympathique et ne pas me quitter en mauvais terme.

Soudain, il tourna la tête vers la pente de béton que j’avais dévalé un peu plus tôt et s’en approcha, visiblement intrigué par le chemin que j’avais tracé derrière moi en descendant.

« Hé, à tout hasard, tu serais pas level 4 toi ? »

Reprenant un grand sourire, j’entrepris donc de répondre à tout ça.

-« Tu es bien observateur. Oui je suis niveau 4, mon pouvoir c’est l’atom waltz ! Et toi je pense pas que tu sois 4 aussi, ta maîtrise est pas excellente… Enfin ça passe… T’es quel niveau ? Au moins 3 je dirais. Tu me fais une démo de ton pouvoir et je t’en fais une si tu veux ! Et évite de toucher, ça doit être super ultra chaud là encore ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   Dim 8 Oct - 1:03

-« Tu es bien observateur. Oui je suis niveau 4, mon pouvoir c’est l’atom waltz ! Et toi je pense pas que tu sois 4 aussi, ta maîtrise est pas excellente… Enfin ça passe… T’es quel niveau ? Au moins 3 je dirais. Tu me fais une démo de ton pouvoir et je t’en fais une si tu veux ! Et évite de toucher, ça doit être super ultra chaud là encore ! »

Haruhiro regarda par-dessus son épaule et posa son regard sur Lena. Atom Waltz ? Ça consistait en quoi ? Une accélération atomique ? Quoi qu’il en était il avait vu juste, c’était bien du level 4. L’adolescent se redressa et s’éloigna de la masse visqueuse, ressentant le brusque changement de température d’un seul coup.

[ Gnagnagna la maitrise gnagnagna… j’y travaille d’abord ! ]

Malgré ses pensées, Haruhiro savait bien que la jeune femme avait raison. Sa maitrise était à améliorer dans tous les cas. Cependant, il était forcé de reconnaitre qu’il avait fait quelques progrès en la matière, comme en témoignaient ses mouvements quelques minutes plus tôt. L’idée de pouvoir faire ce dont il avait été capable aujourd’hui ne lui serait même pas venue à l’esprit deux mois auparavant, comme quoi, les exercices à petite échelle avaient aussi leur impact sur sa capacité !

Relevant fièrement la tête en prenant conscience une fois encore de ses progrès, Haruhiro planta son regard dans celui de Lena.

« Instant Shift level 3 ! Bon tu l’as déjà un peu vu mais ça donne… ça ! »

Une explosion retentit à l’instant où le jeune brun finissait de prononcer sa dernière syllabe. Il fut aussitôt propulsé en avant, quittant le sol de quelques centimètres et dépassa Lena à toute vitesse avant de déraper plus loin derrière en ravageant encore un peu plus l’herbe du carré vert qui avait déjà suffisamment souffert de la présence des deux espers.

Conservant son équilibre tout en s’arrêtant au bout de deux sillons terreux, Haruhiro reprit son sourire momentanément effacé par la concentration. Contrairement à celui de Lena, son pouvoir agissait directement sur son corps, sur l’air juste autour pour être plus précis, ayant pour but principal de lui permettre de se déplacer. Cependant, le « type » n’était pas la seule différence qu’il avait avec la capacité de la jeune femme. Là où Instant Shift était peu destructeur en général, Atom Waltz semblait avoir une grande capacité de destruction –bien que si Haruhiro avait vu juste, il ne s’agissait que d’un genre « d’effet secondaire » à l’utilisation du pouvoir. Après réflexion, Haruhiro admit intérieurement qu’Instant Shift avait lui aussi son lot d’effets secondaires. Égratignures, ecchymoses, os brisés… chacun son truc.

Cela souleva une nouvelle question dans l’esprit de l’adolescent. Chaque pouvoir d’esper collait avec la personnalité de son possesseur puisqu’il dépendait de la réalité personnelle de ce dernier. Pour lui c’était simple, un déplacement encore plus rapide, libre et efficace, mais qu’en était-il de Lena ? Bah, il n’oserait jamais lui demander de toute façon, et puis ça n’était pas comme si c’était quelque chose qui le regardait, sa curiosité avait tendance à se montrer un peu trop présente par moments.

« C’est assez simple comme pouvoir en fait, c’est juste de la compression d’air que j’utilise pour foncer, et ça demande pas trop de calculs comparé à d’autres capacités donc ça me convient très bien ! »

L’adolescent secoua rapidement ses pieds l’un après l’autre pour enlever la terre qui s’était accrochée à ses chaussures pendant son dérapage puis fit quelques pas en direction de Lena.

« J’ai fait ma petite démo, maintenant c’est à toi ! »


Une pensée traversa l’esprit du jeune garçon qui se raclât la gorge avant d’ajouter, un peu plus bas :

« Mais hum, si tu pouvais éviter de tout casser autour ça serait bien… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   Sam 21 Oct - 18:22

Alors du coup le garçon était niveau 3. Bah c’est plutôt cool, c’est moins rare que des niveaux 4 mais c’est clair qu’on n’en croise pas non plus à tous les coins de rue. Il semblait assez content de son pouvoir et fit donc sa démo un peu brusquement, me faisant presque sursauter à cause du bruit de la déflagration et du côté un peu inattendu vu qu’il ne m’a pas prévenue avant de commencer. C’était cool ! S’élevant un peu du sol, il prit très rapidement de la vitesse et finit par atterrir dans un nouveau dérapage quelques mètres plus loin, laissant une nouvelle trace d’herbe totalement arrachée dans son sillage.

Il y avait un genre d’explosion invisible au moment où il utilisait son pouvoir, c’était assez bruyant au final et semblait se produire à chaque fois. Etait-ce de vraies explosions ? Du genre bien destructeur et tout. Si c’était le cas, on avait bien plus de points communs que ce que je pensais, nos deux pouvoirs étant trop destructeurs pour être vraiment utilisés à leur pleins potentiels la quasi-totalité du temps. Quoi qu’en réalité, s’il faisait des explosions comme une bombe autour de lui, cela s’avérerait bien trop dangereux pour lui, à moins qu’il puisse en diriger le souffle. Et puis s’il n’était capable que de se propulser avec un tel pouvoir il ne serait pas niveau 3.

J’essayais de deviner la nature exacte de son pouvoir avant qu’il ne me l’avoue par lui-même, c’était bien plus fun même si bien compliqué vu la quantité de variations infimes qui pouvaient survenir dans un pouvoir et au final en changer totalement le fonctionnement. Suffisait de regarder, mon pouvoir consiste en l’augmentation de l’énergie cinétique pour générer une chaleur extrême et faire fondre la matière, si on change ça un peu et qu’on possède la capacité de baisser cette énergie au lieu de l’augmenter, le pouvoir permettrait de faire de la glace plutôt que du magma de tout ce qui n’appartient pas au vivant.

Le garçon s’approcha de moi en secouant ses chaussures pour en décoller la terre qui avait élu domicile sous ses semelles et ne voulait pas s’en décoller. Il ne me restait donc que quelques secondes pour deviner la nature du pouvoir sur la base de quelques informations. Explosion et propulsion… Peut-être une dilatation soudaine de l’air derrière-lui…

« C’est assez simple comme pouvoir en fait, c’est juste de la compression d’air que j’utilise pour foncer, et ça demande pas trop de calculs comparé à d’autres capacités donc ça me convient très bien ! »

-« Merde j’y étais presque ! » fis-je en grimaçant légèrement avant de me rappeler qu’il était juste devant moi et qu’il ne devait pas comprendre sur le moment. « Ah euh, oui c’est cool… Je veux dire, ouais c’est super cool ! Tu peux te propulser haut avec ? J’ai vu que tu l’utilisais d’une façon un peu différente pour te battre tout à l’heure, c’est cool, t’as dû beaucoup t’entraîner pour réussir à faire des mouvements comme ça sans te casser le bras… Et puis c’est vrai que ce pouvoir a l’air dangereux pour son utilisateur… » dis-je commençant à me laisser emporter à haute voix dans mes pensées « Enfin j’imagine que c’est mieux que moi qui détruit tout et peux me mettre autant en danger que les autres… Et puis tu peux l’utiliser en combat c’est cool, moi c’est assez limité si je veux pas envoyer l’autre à l’hôpital… Et puis maintenant anti-skill et judgement me repèrent vite aux traces quand j’utilise mon pouvoir en ville sans autorisation et puis… Pardon, tu disais ? »

Revenant de ma réflexion, je me concentrai à nouveau sur mon interlocuteur. Bon au final je n’étais pas totalement dans le faux pour son pouvoir, mais c’était comme je l’ai dit avant, un petit détail qui changeait tout. Cela dit, maintenant qu’il avait fait sa démo, c’était à mon tour. Je n’avais pas vraiment réfléchi à ce que je pourrais faire pour lui montrer mon pouvoir sans causer de dégâts tout autour. Je ne pouvais pas faire usage de mon pouvoir sur la façade d’un bâtiment. Il avait déjà plus ou moins vu le surf et n’était pas d’accord avec cette utilisation qui abîmait pas mal le décor, raison pour laquelle je ne l’utilisais qu’à certains endroits précis où je ne pensais pas que ça abîmerait quoi que ce soit.

Je ne pouvais pas faire ma cage, c’était probablement une des utilisations qui était la plus dévastatrice pour mon environnement direct, et puis ce n’est pas bien de montrer ses cartes dès la première rencontre… Soupirant légèrement, j’abandonnai finalement la démonstration inutilement impressionnante pour finalement faire une simple démonstration technique.

Plongeant ma main dans la poche intérieure droite de ma veste, je sortis deux grosses billes, de 25mm chacune. C’était ce qu’on appelait des « calots » dans le milieu très fermé des joueurs de billes duquel je ne faisais absolument pas partie. Le vendeur avait dû penser que la relève était arrivée et que j’allais perpétrer ce noble art qu’était le jeu de billes alors que mon but était juste de les utiliser pour jouer avec mon pouvoir… Bah au moins il était content quand il me revoyait venir acheter plus de munitions à chaque fois…

-« Bon je vais devoir rester dans le soft du coup. »

Il y en avait une en métal et une en verre, les deux placées au creux de ma main. Je pris d’abord celle en métal entre mon index et mon pouce de la main droite. Me concentrant au maximum pour essayer de rester le plus précise possible, j’entrepris de faire fondre la bille depuis un point en particulier au centre, faisant fondre la surface au sommet de celle-ci ainsi que son cœur. C’était plutôt joli mais la température du reste de la bille par où je la tenais s’échauffa très rapidement et je dus la lâcher, la faisant fondre totalement et maintenant la grosse goutte de métal fondu en l’air grâce à mon pouvoir tout en mettant mon index et mon pouce un peu brulés dans ma bouche par réflexe.

-« ‘oilà, chest mon pouvoir. Che peux augmenquer l’énerchie chinétique des atomes pour augmenter ‘eaucoup leur température et faire fondre des trucs. » puis je sortis mes doigts de ma bouche, les essuyant rapidement sur ma veste avant d’attraper la bille de verre. « Du coup ça peut être utilisé de plusieurs manières, je peux faire péter des trucs aussi par exemple... Euh viens te mettre derrière l’arbre, c’est mieux… et fais gaffe à tes yeux aussi. »

Suite à ces mots, je l’entrainai derrière l’arbre qui se trouvait juste à côté, posant la bille de verre au sol là où nous étions quelques instants plus tôt. Une fois sur place, je lui mis sur le nez mes lunettes de soleil aux verres tout éraflés et activai mon pouvoir. Le calcul était relativement simple, il suffisait de chauffer uniquement une partie de la bille qui, sous l’effet de la dilatation, éclata en mille morceaux, projetant des bris de verre dans toutes les directions. Cela marchait sur un principe simple, comme quand un verre explose quand on le pose sur une plaque chauffante ou quand on met un liquide bien trop chaud directement dedans, mais j’aimais bien cette démonstration qui restait tout de même assez impressionnante.

Faisant un grand sourire, je m’apprêtai à lui adresser quelques mots de fierté, c’était quand même cool comme démonstration et puis il n’était pas obligé de savoir que c’était facile à faire au final. Malheureusement, l’explosion de la bille avait fait pas mal de bruit. Ça plus l’explosion lors de la démonstration d’instant shift quelques instants plus tôt firent sortir la commerçante qui gérait le magasin derrière lequel nous nous trouvions depuis tout à l’heure, la femme étant visiblement furibonde.

-« Qu’est-ce que c’est que ce raffut ?! Toi ? Y avait longtemps que tu n’étais pas venue mettre du bazar derrière ma boutique tiens ! Je vais appeler anti-skill bande de vauriens ! » hurla-t-elle en s’approchant de nous.

Ni une ni deux, j’attrapai la main de Haru et le tirai pour nous enfuir dans la direction opposée en lui criant un simple « Cours ! » et ne luis laissant finalement pas vraiment le choix.

Nous continuâmes notre course jusqu’à être assez loin avant de finalement s’arrêter. Je lui lâchai la main et éclatai de rire ce qui ne m’aida pas à reprendre mon souffle.

-« Y avait longtemps que je ne l’avais pas vue cette vieille pie ! On fait quoi maintenant ? Et ma petite démo te convient ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   Sam 25 Nov - 17:14

« Enfin j’imagine que c’est mieux que moi qui détruit tout et peux me mettre autant en danger que les autres… Et puis tu peux l’utiliser en combat c’est cool, moi c’est assez limité si je veux pas envoyer l’autre à l’hôpital… Et puis maintenant anti-skill et judgement me repèrent vite aux traces quand j’utilise mon pouvoir en ville sans autorisation et puis… Pardon, tu disais ? »

Haruhiro resta figé en un sourire.

[Elle m’écoutait pas…]


« Oh heu non non, rien… »

Puisqu’ils étaient partis sur des bases assez bancales, l’adolescent préféra ne rien rajouter, déjà qu’il ne comprenait pas grand-chose à la logique féminine, si quelqu’un comme Lena se vexait pour de bon, ça allait forcément lui retomber dessus d’une façon ou d’une autre.

-« Bon je vais devoir rester dans le soft du coup. »
Dit la jeune fille après un petit instant, sortant deux billes de sa poche sous le regard  intrigué de l’étudiant de Tokumei.

Haruhiro ne comprit pas immédiatement ce que la level 4 voulait lui montrer avec ses deux petites billes. Avec Instant Shift, une petite quantité de billes, même en plastique,  pouvait devenir une véritable arme à distance s’il se concentrait suffisamment. Mais pour un pouvoir qui permettait de faire fondre les choses ?

[Ah mais elle va se brû- ]


-« ‘oilà, chest mon pouvoir. Che peux augmenquer l’énerchie chinétique des atomes pour augmenter ‘eaucoup leur température et faire fondre des trucs. »


[Ah bah voilà elle s'est cramée les doigts]


L’adolescent ouvrit de grands yeux en voyant que la bille de métal avait déjà fondu et flottait à présent juste devant lui. Elle lui avait fait attendre sa température de fusion aussi rapidement, pour de vrai ?

« Du coup ça peut être utilisé de plusieurs manières, je peux faire péter des trucs aussi par exemple... Euh viens te mettre derrière l’arbre, c’est mieux… et fais gaffe à tes yeux aussi. »

Redoutant un peu la suite, Haruhiro ne se fit pas prier et s’exécuta sans dire un mot, gardant les yeux rivés sur la bille en verre qui explosa bruyamment, le faisant sursauter.

« Ok, ça c’était carrément stylé ! »


« Qu’est-ce que c’est que ce raffut ?! Toi ? Y avait longtemps que tu n’étais pas venue mettre du bazar derrière ma boutique tiens ! Je vais appeler anti-skill bande de vauriens ! »


Avant que Haruhiro n’ait eu le temps de se retourner, Lena le tirait déjà dans la direction opposée à la voix qui avait surgie de nulle part, les prenant au dépourvu. Ne retenant que la menace d’appeler Anti-Skill, Haruhiro piqua un, après les gaillards rencontrés un peu plus tôt, il valait mieux éviter tout autre problème pour aujourd’hui.

Les deux espers s’arrêtèrent finalement un peu plus loin, reprenant difficilement leur souffle après leur petite course. Tandis que Haruhiro, en pleine crise de paranoïa, scrutait le chemin d’où ils venaient d’arriver, un rire homérique retentit derrière lui, le faisant se retourner vers la jeune femme.

-« Y avait longtemps que je ne l’avais pas vue cette vieille pie ! On fait quoi maintenant ? Et ma petite démo te convient ? »

Haruhiro éclata de rire à son tour avant de se rendre compte qu’il évoluait dans un environnement sombre depuis la démonstration du pouvoir de Lena.

« Carrément, ça décoiffe comme pouvoir ! »
fit-il en relevant les lunettes de soleil sur sa tête pour les coincer dans ses cheveux.

« T’as un pouvoir vraiment sympa, j’aurai pas dit non à une capacité comme la tienne. » ajouta-t-il après un court instant, tout en se faisant mentalement la réflexion que lui mettre un pouvoir aussi destructeur entre les mains aurait probablement provoqué un cataclysme.

« Hmm.. ouais enfin je préfère quand même Instant Shift, quitte à casser quelqu’un, autant que ça soit moi et pas quelqu’un d’autre. »

Ça avait beau sonner comme une réplique clichée d’un mauvais film, Haruhiro le pensait vraiment, il s’était blessé de nombreuses fois à cause d’Instant Shift et infliger la même chose à quelqu’un d’autre était proscrit. Sa confrontation avec les deux hommes un peu plus tôt lui revint en mémoire.

[Bon, sauf en cas d’attaque on va dire…]


Haruhiro se rendit compte que Lena attendait toujours sa réponse. Qu’est ce qu’ils allaient faire maintenant ? Elle voulait aller faire la super-héroïne dans la Cité Scolaire et l’emmener avec lui ? Non quand même pas. Cela dit, Haruhiro était curieux par rapport au pouvoir d’esper de Lena, il voulait en voir plus. Une puissance énorme d’un esper de niveau 4, ça n’était pas tous les jours qu’il avait la… disons chance de croiser un esper de très haut niveau. Il savait très bien, pour avoir lu et relu le règlement de la cité sous la pression de son entraineur et de sa colocataire, qu’utiliser ses pouvoirs en dehors d’expériences ou de certains sujets et événements scolaires était formellement interdit. Mais d’un autre côté, lui-même utilisait son pouvoir dès qu’il en avait l’occasion, alors qu’est ce que ça changeait, au fond ?

Balayant les derniers doutes de son esprit, Haruhiro se redressa.

« Viens ! Je connais un endroit sympa pour utiliser ta capacité ! »

Dit-il simplement à la jeune femme en se mettant déjà en marche, essayant de se souvenir de la bonne direction  à prendre.

« Lena…-san c’est ça ? Ou senpai ? Enfin je veux dire, tu a l’air plus ag- grande que moi. Tu étudies où ? Moi je suis au lycée Tokumei. »

L’adolescent expira nerveusement, dans son initiative pour lancer la discussion, il avait faillit dire le mot qui fâchait. Même lui savait que parler à une fille de son âge pouvait activer un mode  vexé ou en colère qu’il n’avait clairement pas envie d’expérimenter.

Après quelques minutes de marche, les deux espers arrivèrent finalement devant un terrain entouré de ce qui avait été à une époque une clôture solide. Une partie du terrain terreux était recouverte de tas de pierre et de poutres métalliques qui avaient appartenu à l’immeuble partiellement démoli qui le séparait de la rue.

« Tada ! C’est ici que je venais m’entraîner à utiliser mon pouvoir au début, c’est pas si grand que ça pour se propulser mais ça suffisait pour mes débuts. »


Un sourire plaqué sur le visage, l’adolescent se tourna vers Lena.

« Alors, tu veux bien me montrer ce qu’un esper de niveau 4 peut faire à haute puissance ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   Mer 6 Déc - 3:54

Totalement à bout de souffle après un véritable fou rire communicatif, je finis par reprendre mon calme avant de pouvoir reprendre la discussion avec Haruhiro. Décidément cette journée était devenue absolument super et je passais un moment vraiment génial avec ce jeune garçon, futur membre de judgement. Lui aussi avait finit par éclater de rire et nous étions partis dans une véritable crise de rire difficile à arrêter malgré l’essoufflement dû à la légère course que nous venions de faire.

En tout cas il semblait satisfait par ma petite démo de pouvoir qui lui avait visiblement donné à réfléchir. Il n’est pas rare que les personnes que je rencontre soient jalouses de ma capacité, déjà parceque je suis niveau 4 et que les gens n’ont pas conscience des efforts que cela requiert, mais aussi parceque l'Atom Waltz est assez impressionnant et puissant et cela donne l’impression d’être vraiment efficace en combat ou en duel. Ils ne se rendent pas compte que la plupart du temps c’est une capacité assez handicapante, en témoignait mon altercation de tout à l’heure. Là où il avait suffi à Haru d’utiliser intelligemment son pouvoir pour s’aider dans son combat et venir à bout de ses adversaires, moi il m’avait fallu fuir pour ne pas me battre contre eux et les blesser grièvement avec une matière incandescente qui aurait pu les brûler au troisième degré.

C’était mon handicap à moi au final. Quand je devais utiliser l’Atom Waltz pour combattre c’était trop dangereux pour l’adversaire ou même moi et quand je voulais l’utiliser pour m’amuser et faire des trucs simples, c’était les dégâts matériels qui m’attiraient des ennuis. J’avais eu beau monter de niveau et m’entraîner le plus possible, le fait est que ce pouvoir est bien trop dangereux pour être véritablement utile dans des situations classiques.

Haru resta un moment silencieux, semblant réfléchir et je n’osai pas l’interrompre, préférant attendre qu’il ne revienne à lui pour voir ce qu’il allait retirer de ce petit moment en tête à tête avec son propre esprit. Il finit par se réveiller et dit quelque chose qui me fit instantanément sourire.

« Viens ! Je connais un endroit sympa pour utiliser ta capacité ! » dit-il avec enthousiasme tout en se mettant en marche.

Voilà qui devenait intéressant ! Je me demandai quel genre d’endroit pouvait permettre d’utiliser une capacité comme l’AW vu les dégâts que ça pouvait causer me préférais pour le coup me laisser guider et avoir la surprise. Lui emboitant le pas, sourire aux lèvres, je m’apprêtais à exprimer mon enthousiasme lorsqu’il reprit :

« Lena…-san c’est ça ? Ou senpai ? Enfin je veux dire, tu a l’air plus ag- grande que moi. Tu étudies où ? Moi je suis au lycée Tokumei. »

-« Euh oui sempai plutôt, je suis plus âgée je pense. ‘fin après san, sempai c’est comme tu veux, tu peux même m’appeler Lena-sama si tu veux. » dis-je en faisant un clin d’œil amusé. « Enfin bref, je suis à l’université de Dangai si tu connais… Sinon bah tant pis… Et du coup t’es à Tokumei ? C’est bien ? Moi j’étais à Eiri perso c’était pas trop mal… »

Au bout de plusieurs minutes de marche rapide, nous finîmes par arriver visiblement à l’endroit dont Haru parlait. Il s’agissait d’un bâtiment abandonné en cours de construction et ce depuis plusieurs années vu l’apparence sale et poussiéreuse de l’endroit. C’était effectivement un terrain de test intéressant pour faire un peu tout sans trop se soucier des dégâts, enfin ce n’était certainement pas autorisé de tout casser dedans pour autant. Le bâtiment était sur deux étages -le rez-de-chaussée et le premier étage- et on pouvait encore trouver de grandes poutres métalliques sur le sol, à l’extérieur, ou des tas de pierres. La plupart voire la totalité des outils, plus petits, avaient été soit cassés soit volés et il n’en restait plus la moindre trace.

« Tada ! C’est ici que je venais m’entraîner à utiliser mon pouvoir au début, c’est pas si grand que ça pour se propulser mais ça suffisait pour mes débuts. Alors, tu veux bien me montrer ce qu’un esper de niveau 4 peut faire à haute puissance ? » dit le jeune lycéen en se tournant vers moi, souriant à pleines dents.

-« Je ne vais pas aller jusqu’à ma pleine puissance mais je vais pouvoir te montrer un peu plus, oui. Allons explorer un peu, histoire de voir comment est le bâtiment. » dis-je, souriant à mon tour.

La large clôture qui entourait l’endroit ne faisait plus du tout son office et était trouée à plusieurs endroits. Cela suffisait peut-être à dissuader quelques personnes d’entrer mais visiblement pas toutes vu le nombre de tags et dégradations en tout genre que je pouvais voir çà et là. Je fis un rapide tour du propriétaire, préférant d’une part m’assurer que personne n’était là avant d’utiliser mon pouvoir et de peut-être les mettre en danger et d’autre part vérifier que le bâtiment était bien stable partout et voir comment il était agencé histoire de ne pas tout faire s’écrouler. Ce serait dangereux et, même si anti-skill semblait fermer les yeux sur les dégradations faites à un lieu abandonné comme ça, ils viendraient probablement nous attraper pour nous passer l’envie de faire s’écrouler tout un bâtiment en pleine ville si on le faisait.

M’assurant que Haru me suivait, je décidai de me diriger vers l’extérieur, vers une des grandes poutres métalliques qui jonchaient le sol. Cette dernière faisait quelques mètres de long et je décidai de monter dessus à peu près au milieu avant de me tourner vers Haru, reprenant un air plus sérieux.

-« Je te conseille de ne pas trop t’approcher, je maîtrise vraiment bien mon pouvoir mais on sait jamais après tout. Prêt ? » fis-je en le regardant.

N’attendant pas son signal, j’écartai les bras, paumes vers le ciel et, levant doucement les mains vers le ciel, le métal rougit presque instantanément et se plia doucement en suivant le mouvement de mes bras, venant finalement créer un cercle qui se rejoignit au-dessus de ma tête. Le métal, encore rouge vif tirant sur le jaune clair, n’était pas totalement fondu, plutôt à la bonne température pour qu’un géant forgeron puisse travailler la poutre pour en faire une épée géante.

Descendant finalement de mon perchoir, je me dirigeai vers l’intérieur du bâtiment, cherchant quelque chose d’intéressant à faire sans provoquer trop de dégâts ou faire écrouler quoi que ce soit. Une fois à l’intérieur, je me plaçai au milieu de la plus grande salle et fis signe à Haru de s’approcher.

-« Viens te mettre à côté de moi, je vais faire un truc » dis-je en attendant qu’il vienne se placer.

Une fois proche de moi je me mis dos à dos avec lui et sourit légèrement, fermant les yeux pour me concentrer. Une légère fumée s’éleva de quelques points autour de nous deux, probablement la poussière qui brûlait là on j’activais mon pouvoir sur le béton. Des ronds d’une dizaine de centimètres de diamètre commencèrent à tourner au rouge très foncé, devenant de plus en plus vif. Il y en avait huit tout autour de nous qui commencèrent à s’élever doucement, devenant de simples bulles lumineuses au fur et à mesure qu’elles s’arrachaient du sol pour venir voleter tout autour de nous.

Rouvrant les yeux, je pus admirer les boules de matière fondues tournoyer lentement avant de commencer à s’étirer en de longs filaments qui se rejoignirent en leurs sommets, formant un genre de cage dont les barreaux étaient entrelacés autour de ses prisonniers. Concentrée au maximum, je m’assurai qu’aucune goutte la plus infime soit-elle ne retombe sans que ce ne soit précisément mon intention. Les barreaux tournèrent un moment avant de finalement commencer à s’écarter à leur sommet, les filaments s’éloignant de plus en plus pour finalement retomber au sol comme une fleur venant d’éclore.

Tout s’immobilisa au sol et le béton reprit doucement sa couleur normale, restant tout de même extrêmement chaud pendant encore un bon moment.

-« Voilà, j’espère que tu as apprécié. C’est pas le plus impressionnant que je puisse faire après mais faudrait pas détruire tout le bâtiment non plus, tu vois. Si t’as des idées de trucs que je pourrais faire hésite pas à demander. Ah et si t’as des trucs cools à faire avec ton pouvoir je veux voir aussi ! En attendant viens-là, on va faire un tag que les autres sont pas prêts de recouvrir. »

Allant vers un mur, je mis mes mains sur mes hanches et souris, faisant signe à Haru d’approcher.
-« Bon alors tu fais un dessin avec ton doigt sur le mur et moi je dois suivre en faisant vraiment le dessin derrière avec mon pouvoir, ok ? Faut que j’arrive à suivre et reproduire ton truc comme si ton doigt était un genre de chalumeau. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski

avatar

Messages : 235
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 19
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   Ven 22 Déc - 17:04

-« Je te conseille de ne pas trop t’approcher, je maîtrise vraiment bien mon pouvoir mais on sait jamais après tout. Prêt ? »

Légèrement impatient après la petite démonstration réalisée un peu plus tôt par la jeune femme, Haruhiro hocha vivement la tête alors que la poutre commençait déjà à se courber, sa température ayant subitement augmenté. Les yeux grand ouverts malgré la chaleur qui lui irradiait le visage, l’adolescent fixa la poutre prendre la forme d’un anneau avec une pointe d’émerveillement dans le regard. Alors c’était ça qu’on pouvait faire au niveau 4 ? Lena ne semblait même pas fatiguée après sa démonstration, comme si la manipulation ne lui avait demandé aucun effort ou presque. Pour Haruhiro, c’était littéralement de l’ordre de la magie.

Visiblement satisfaite de l’effet qu’avait eu Atom Waltz sur le garçon, la jeune femme pénétra dans le bâtiment, semblant avoir une nouvelle idée en tête.

-« Viens te mettre à côté de moi, je vais faire un truc »

Haruhiro ne se fit pas prier et s’exécuta, attendant la suite avec une impatience très peu camouflée. Il  devait à tout prix en voir le maximum ! Peut-être même qu’en en voyant assez, il trouverait un moyen de monter son niveau lui aussi, qui sait ?

Lorsque Lena recommença à utiliser son pouvoir, autour d’eux cette fois, Haruhiro ne pu s’empêcher de regarder les boules de béton fondues, légèrement inquiet. La lumière et la chaleur émises par ces dernières étaient agréables mais pour une raison qui était probablement la longueur de ses cheveux, Haruhiro éprouvait une crainte légèrement prononcée de prendre feu instantanément.

[ Naaaaaah… elle contrôle, c’est une level 4 en plus. ]

[ Mais elle a dit « on sait jamais »… pourquoi elle a dit « on sait jamais » ? ]

Finalement, la structure créée par la jeune fille s’étira en son sommet et Haruhiro eut tout le loisir de contempler l’entremêlement de barreaux brûlants s’étaler au sol, comme des genres de pétales incandescents.

« W-waw »

Haruhiro peinait à imaginer la quantité de calculs nécessaires pour effectuer des manipulations pouvant donner ce genre de résultat, il était bien loin du niveau de la jeune femme lui, avec ses compressions d’air localisées.

-« Voilà, j’espère que tu as apprécié. C’est pas le plus impressionnant que je puisse faire après mais faudrait pas détruire tout le bâtiment non plus, tu vois. Si t’as des idées de trucs que je pourrais faire hésite pas à demander. Ah et si t’as des trucs cools à faire avec ton pouvoir je veux voir aussi ! En attendant viens-là, on va faire un tag que les autres sont pas prêts de recouvrir. »

« Ah c’était génial, vraiment très impressionnant Lena-sam.. senpai ! Mais, un tag ? »

[ Mais c’est pas du vandalisme, ça ? ]

Les yeux de l’adolescent passèrent des restes de la cage éparpillés au sol à l’anneau géant à l’extérieur.

[ Ouais remarque… puis bon, ils sont pas prêts de venir finir leur travail ici, depuis le temps que ça dure. ]

« Bon alors tu fais un dessin avec ton doigt sur le mur et moi je dois suivre en faisant vraiment le dessin derrière avec mon pouvoir, ok ? Faut que j’arrive à suivre et reproduire ton truc comme si ton doigt était un genre de chalumeau. »

Un chalumeau ? Haruhiro déglutit légèrement en imaginant le bout de son doigt rougis comme du métal atteignant peu à peu sa température de fusion.

[ Hueeeee mais je veux pas perdre mon doigt moi ! ]

Mais au fond, il n’y avait pas d’inquiétude à avoir –enfin pas trop- l’adolescent en était conscient. Si Lena avait réussi à éviter que ses cheveux ne prennent feu dans sa cage, il ne faisait aucun doute qu’elle ferait attention à ne pas lui carboniser le bout du doigt.

« D’accord, laisse-moi réfléchir deux secondes… »

Il fallait maintenant choisir quoi écrire, quelque chose de significatif mais simple et pas trop long, autant ne pas trop jouer avec le feu.

[ On va arrêter les blagues nulles, hein Haru… ]

L’étudiant de Tokumei se mit à genoux devant le mur et, tirant la langue sur le côté comme pour montrer sa concentration, s’appliqua à tracer des formes contre la surface granuleuse. Aussitôt, il ressentit une forte chaleur poursuivre son doigt, comme si un laser suivait son tracé à quelques centimètres d’écart. Malgré la distance qui séparait le bout de son index du tracé qui se formait petit à petit, Haruhiro pouvait sentir que son doigt le brûlait. Refusant d’avouer ce signe de « faiblesse », il préféra cependant serrer les dents et continuer son écriture, faisant de son mieux pour écrire quelque chose d’ ergonomiquement acceptable.

Au bout de quelques secondes, le jeune brun retira vivement son index du mur pour le mettre dans sa bouche avant de s’éloigner de la surface qui fumait légèrement.

« W’ouhala, ch’est bon.. Mhmm la wach ch’est chooo ! »

Le doit toujours dans la bouche, Haruhiro jeta un coup d’œil à leur création commune. Sur le mur, en lettres comme incrustées dans la matière, pouvaient se lire les caractères « H . L » pour Lena et Haru. Mais au moment où l’adolescent relu leur chef d’œuvre, une nouvelle interprétation se forma soudainement dans son esprit.

« Oh, ça peut faire High Level aussi ! » ajouta-t-il avec un enthousiasme prononcé, retirant enfin son doigt de sa bouche.

Si l’adolescent était satisfait du résultat, il ne savait pas vraiment s’il en était de même pour Lena. Mais elle lui avait demandé d’écrire quelque chose après tout, alors même si la chose manquait d’originalité, peut-être qu’elle l’accepterait quand même.

Haruhiro se releva, tout sourire, et commença à s’étirer sans cesser de fixer le petit message dans le mur. Lena avait brillé, c’était maintenant à son tour de montrer ce qu’il savait faire. L’avantage de rencontrer des personnes comme elle était que ça pouvait précisément mener à ce genre de situations : montrer ce dont on était capable. Haruhiro avait plus ou moins apprit à vivre en utilisant son pouvoir presque tous les jours, se reposant dessus plus que nécessaire parfois, au lieu de l’utiliser comme un outil. Mais d’un autre côté, à quoi ça sert d’avoir un outil comme Instant Shift si on n’a pas le droit de l’utiliser ? Sans oublier que l’utilisation de son aérokinésie ne lui servait pratiquement qu’à se propulser, ce qui faisait que les occasions pour l’utiliser « officiellement », lors d’expériences ou de tests, étaient assez rares.

« On va voir si je sais toujours viser, reste près du mur, senpai. Hum, et au cas où, hésite pas à appeler l’hôpital du district 7 si je me rate. Disons qu’ils me connaissent assez bien là bas… »

Sur ces mots, Haruhiro se décala pour  bien avoir l’anneau formé par la jeune fille dans sa trajectoire puis fléchit les jambes, fixant le centre du cercle. Cinq compressions égales se déclenchèrent simultanément sur le dos, la nuque ainsi que les épaules et les jambes de l’adolescent, créant une grosse bourrasque à l’intérieur du bâtiment et faisant décoller Haruhiro à l’horizontale. Allongé comme il l’était dans les airs, ses jambes passèrent les premières dans l’anneau géant, sans qu’il ne touche les bords de la poutre avec le reste de son corps. Bien que la propulsion avait été modérément puissante, Haruhiro atterrit quelques mètres derrière le cercle et dérapa sur presque une dizaine de mètre supplémentaires, atteignant presque la clôture rouillée au fond du terrain.

Le jeune esper était satisfait de sa nouvelle technique de freinage : son entrainement au sein de Judgement lui avait permit de se risquer à essayer de nouvelles choses et particulièrement en ce qui concernait son freinage après une propulsion. Utiliser ses mains comme contre-propulseurs en créant des explosions d’air les unes après les autres était assez efficace : à garder, donc.

« Yes !!! » s’écria l’adolescent une fois arrêté, non trop content de n’avoir rien heurté sur le chemin. Le cercle avait beau avoisiner les deux mètres-cinquante de diamètre, le traverser à haute vitesse nécessitait tout de même de la précision et une certaine absence de peur. Mais Haruhiro était plein d’énergie et avait une bonne dose d’adrénaline dans le sang. Il vivait littéralement pour ce genre de sensations après tout.

« Lena senpai, Lena-senpai ! » cria-t-il, oubliant sa timidité sur le moment.

« Tu pourrais, grmnnn, tu pourrais me faire une course d’obstacles adaptée ? Oh avec un tunnel, ouais un tunnel ! »

Le jeune brun tenait difficilement en place après avoir réalisé que l’esper de niveau 4 était en mesure de lui créer diverses structures à traverser. Sautant à cloche-pied en vidant sa chaussure droite de la terre et des cailloux qu’elle contenait, Haruhiro ressemblait désormais plus à un enfant qu’à un lycéen, qui espérait de tout cœur qu’on lui offrirait son nouveau jouet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nouvelle héroïne entre en scène ! Et son fidèle side-kick aussi [PV Arou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ros Timx entre en scène
» Miss Wellington entre en scène ♫
» Le pas-doué de service entre en scène ! o/
» L'ombre de la mort entre en scène
» Lucas A. Flewelin ϟ Entre en scène.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: District 7-
Sauter vers: