Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après une sale journée [Lena Anderson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Seki

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 16/02/2017

MessageSujet: Après une sale journée [Lena Anderson]   Mar 15 Aoû - 21:24

WOUWOUWOUFGrrrroooor !!

Les meutes de chien ont quelque chose de terrifiant. Un chien à lui seul est un adversaire des plus redoutables que seuls les plus puissants humains sauraient ne pas craindre. Comment parler d'une meute de chien ? Il faudrait expliquer comment on se retrouve l... GRAWAWAWH ! OLAH DU CALME !
Les pensées de Alex avaient de quoi être bruyantes, quand on est chassé par une meute de... ça avait déjà été dit, pardon. Non, ces chiens couraient après un homme à bout de souffle parce qu'il avait eu la mauvaise idée de se jeter dans un jardin en poursuivant un skillout. Ce n'était pas ici, c'était chez ces gens... Ne supposons pas précocément que notre personnage est un chasseur de skillout de talent, d'ailleurs la cible mériterait plutôt le nom de voyous. Mais quand on s'est opposé à l'un ou l'autre un jour, même à seul but sportif, on ouvre la boite de Pandore. Ainsi ce qui devait etre le petit frère de l'un d'entre eux (oui, l'ennemi n'avait pas plus de 15 ans) avait cru, sans doute, faire son baptême, sa petite mise en valeur en allant le pister jusque dans les quartiers étudiants pour lui casser la tronche. Mis en fuite par les pouvoirs d'étudiants venus s'interposer. Ensuite une poursuite malheureuse pour essayer de lui faire de la pédagogie, pas de le tabasser bien sûr. Et... Il allait vite falloir finir ces histoires ridicules sous peine d'être considéré comme un collégien. Ce serait une grosse erreur car au final ce n'était pas par intention de gloire et de prétentions que Alex en était là. Que lui avait valu cet incident, l'histoire avec Serena ou celle avant ?

Qu'importe. Les chiens finirent par rattraper notre ami et le mettre dans une des plus mauvais état. Sa veste était déchiré,son jean aussi par endroit. Son bras n'était pas encore guéri qu'il avait connu tout cela, et en prime de nombreuses morsures douloureuses qui le parsemaient. Il était déjà vacciné contre la rage ou toute maladie canine au cas où ? Dans cette situation, le réflexe était d'éviter de croiser des personnes dans cet état.
Mais si c'était là tout, il n'y aurait eu aucune rencontre, et aucun intérêt à raconter tout ça, n'est-ce-pas ?

" Oh. Enchanté, désolé pour le spectacle.. J'ai eu un accident, je suis plutôt content d'être dans cet état. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Après une sale journée [Lena Anderson]   Ven 25 Aoû - 4:58

Il y a des jours avec et des jours sans…

Je n’arrêtais pas de me répéter ça depuis le matin mais il fallait bien avouer que la journée ne voulait clairement pas donner des espoirs quant au fait qu’elle se terminerait bien. Un réveil qui sonne bien trop tôt après une nuit bien trop courte et agitée combinée à un groupe de petits malins qui avaient décidé de brailler toute la nuit dans ma rue cette nuit-là avaient conduits à ce que je qualifierais de plus grosse tête de zombie matinale de toute l'histoire de l'humanité. Qui plus est le travail avait été fatiguant au possible et la journée semblait être pourrie pour absolument tout le monde vu l’humeur de chien des clients qui avaient tendance à m’envoyer chier à la première occasion et venir se plaindre quand leur boisson était trop tiède ou trop chaude... J’étais finalement sortie plus tard que prévu, encore plus fatiguée que le matin, ayant uniquement l’envie de rentrer pour attendre la journée suivante qui serait forcément meilleure.

Un faux pas lors de la sortie de l’établissement m’avait permis de rajouter une magnifique tâche de café sur mon t-shirt qui avait permis de la sublimer et de l’ériger comme un monument à la gloire de cette magnifique journée durant laquelle j'aurais aimé ne pas me réveiller. Le gars mal luné au regard vide à qui appartenait cette tasse avait un peu râlé mais j’avais préféré continuer mon chemin pour m’éloigner de ce gars aux cheveux d’une couleur violette bien étrange avant de profiter du fait que je n’étais plus en service pour l’envoyer se faire voir ailleurs.

Il avait plu la veille et les rues étaient encore parsemées de flaques un peu partout et le bitume n’était pas tout à fait sec par endroits. Ça paraît peut être anecdotique dit comme ça mais ça l’était bien moins pour moi quand une voiture décida de rouler à pleine vitesse dans une flaque, m’envoyant de l’eau et de la boue à la figure, améliorant encore la beauté de mes fringues, mêlant à l’odeur de café froid un magnifique teint marron dégueu dû à la boue qui s’était infiltrée dans le tissus.

Heureusement la veste en cuir n’était pas difficile à nettoyer pour peu qu’on ait le bon produit mais en attendant il faudrait que je me ballade avec de magnifiques petits ronds de boue sur les manches et mon flanc droit, en priant pour rentrer assez tôt pour pouvoir enlever tout ça avant que ça ne sèche.

Tout ça pour dire que je n’avais tout de même pas fière allure à ce moment-là. Par chance tout cela avait épargné ma tête, dans ce genre de moments il faut savoir savourer les petits points positifs. Bon après ce n’était pas comme si j’avais un quelconque rendez-vous et je ne me souciais pas trop du regard des gens. Et puis ils devaient bien comprendre que ce n’était pas ma journée voilà tout.

Prenant la direction de la maison et évitant tout de même les endroits trop fréquentés, je finis par me retrouver face à quelqu’un. Le garçon au physique plutôt agréable semblait avoir eu une journée encore pire que la mienne et ses vêtements ne lui donnaient pas vraiment fière allure non plus. Il sembla quelque peu décontenancé en m’apercevant mais essayait visiblement de garder une certaine stature malgré son look un peu débraillé.

" Oh. Enchanté, désolé pour le spectacle.. J'ai eu un accident, je suis plutôt content d'être dans cet état. "

Le regardant de haut en bas, j’entrepris un premier contact un peu maladroit :
« Euuuh… ça va ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Seki

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 16/02/2017

MessageSujet: Re: Après une sale journée [Lena Anderson]   Lun 28 Aoû - 18:00

Et bing. Il n'était pas rare, il était même fréquent que le degré auquel Alex était à l'aise socialement, étonnait ses interlocuteurs. Après tout, relâché dans les rues de la ville comme dans les galeries d'une fourmilière, on s'arrange pour garder son espace personnel, sa petite carapace isolatrice. N'est-on pas mal à l'aise quand un total inconnu nous envoie un "bonjour" souriant en nous croisant à un coin de rue ? Ces individus agressent notre carapace, outrepassent notre espace de sécurité. Alex se serait presque amusé à se surnommer le briseur de carapace depuis notamment que Séréna avait plié sous les assauts de son audace.
Mais nous nous égarons. Plutôt que de se justifier, il fallait se concentrer sur ce qui se passait : en fait la jeune fille n'était pas une simple passante surprise par les vêtements déchirés. Il semblait qu'elle aussi n'était pas très fière de se faire regarder : ses vêtements étaient tâchés, voir couverts de boue.

- Oui ça va, un peu essoufflé et frustré mais content d'être en vie. Et toi ?

Hum. Alex se rappelait doucement, il avait prévu de rentrer chez lui pour se changer. Appartement universitaire, mais chez lui quand même. Il avait aussi quelques écorchures à soigner. Le problème était de ne pas passer pour un voyou de quelques sortes. Il ne fallait pas qu'elle raconte de sales rumeurs.

-Je ne sais pas si tu as eu de gros ennuis ou juste de petite malchances, mais de mon côté je dois rentrer un petit moment. J'espère me désinfecter et . Désolé de te déranger, mais aurais tu du désinfectant ou quelque chose comme ça sur toi ? Mon chez moi est un peu loin d'ici et j''espère que ces chiens n'étaient pas malades.


La jeune femme devait avoir comprit que se pointer à une pharmacie était un peu honteux et que les gens s'imagineraient facilement des choses. D'ailleurs il était possible qu'elle aussi s'imagine des choses. A votre avis, dans quelle condition une personne est-elle agressée par les chiens ? Cependant, noyer la personne sous le dialogue ne mènerait pas à grand chose, il fallait la laisser souffler.

La situation pour le moment, était figé autour de peu de choses... de quelques mots. Car les protagonistes se retrouvaient dans une sorte d"embarras quel seul les mots délivreraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Après une sale journée [Lena Anderson]   Mar 19 Sep - 4:59

J’étais véritablement inquiète face à l’état déplorable du pauvre gars que je venais de croiser. Il avait "eu un accident" d’après lui, mais cela ne me rassurait absolument pas. Il avait peut-être été attaqué par des gens qui en voulaient à son argent et s’était réfugié dans un coin un peu à l’écart pour échapper à ses poursuivants. Plutôt qu’intriguée ou offusquée par son apparence un peu misérable et ses habits tout déchirés, j’étais inquiète à l'idée qu'il ne risquât encore quelque chose et voulais savoir si je pouvais l’aider. Sa réponse à ma question ne m’aida pas spécialement à me rassurer pour le coup puisqu’il me sortit le plus normalement du monde un simple :

- Oui ça va, un peu essoufflé et frustré mais content d'être en vie. Et toi ?

"Content d’être en vie" ? Qu’est-ce qu’il lui était arrivé à la fin ? Peut-être le garçon traînait-il dans des histoires louches voir totalement illégales, ce qui pouvait expliquer comment il pouvait parler comme si de rien n’était malgré l’état dans lequel il se trouvait. Je voulais en apprendre plus mais il faudrait la jouer fine pour lui soutirer des infos sans qu’il ne s’en rende compte et ne change totalement de sujet. Il enchaîna rapidement sur autre chose.


-Je ne sais pas si tu as eu de gros ennuis ou juste de petite malchances, mais de mon côté je dois rentrer un petit moment. J'espère me désinfecter et . Désolé de te déranger, mais aurais tu du désinfectant ou quelque chose comme ça sur toi ? Mon chez moi est un peu loin d'ici et j''espère que ces chiens n'étaient pas malades.


Des chiens hein ? C’était peut-être une façon de parler comme dans les films, les chiens étaient peut être ses ennemis. Ou alors peut-être cherchait-il simplement à noyer le poisson ? Après tout je ne lui avais pas demandé de se justifier et il donnait déjà une excuse; bizarre… Et puis quel genre de personne se baladait avec du désinfectant sur soi ? A part quelqu’un qui peut se faire blesser à tout moment car faisant partie d’un genre de gang où sa vie était constamment mise en péril. Je ne savais pas encore avec certitude si ce que je pensais était vrai mais c’était bien plus amusant à imaginer qu’une simple attaque de chien qui aurait vraiment mal tourné. Qui plus est, il fallait vraiment pas être doué pour finir dans cet état après une simple attaque de chien, à moins qu’il n’ait été très gros mais il ne semblait pas avoir de grosses marques de dent donc ce serait assez étonnant.

Cela dit je voulais en savoir plus et je ne comptais pas le laisser partir si facilement donc il fallait que je trouve un moyen de le faire rester.

-« Eh bien non je n’ai pas ça sur moi… Comment tu t’appelles déjà ? Moi je m’appelle Lena Anderson mais tu peux m’appeler Lena. Et si tu veux on peut aller chercher ça, il y a une pharmacie pas loin et sinon bah je peux aller en chercher chez moi, j’étais sur le chemin du retour de toute façon. »

Voilà, il ne restait plus qu’à espérer qu’il accepte de m’accompagner pour pouvoir lui poser d’autres questions sur ce qui l’avait conduit ici dans cet état. J’avais songé un moment à lui donner un pseudo au lieu de mon vrai nom mais ça aurait compliqué les choses et puis je suis certaine de pouvoir me débrouiller si j’étais mêlée à des histoires pas très nettes. Il ne me restait plus qu’à obtenir des infos le plus naturellement possible.

-« Et alors du coup tu t’es fait attaquer par des chiens tu disais ? Plusieurs ? Des gros ? » demandais-je alors, commençant ma collecte d’informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Seki

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 16/02/2017

MessageSujet: Re: Après une sale journée [Lena Anderson]   Dim 24 Sep - 17:18

Ses faibles réactions suffisaient à voir qu'elle le trouvait déjà étrange. Pourtant Alex était une personne qui en dehors de son penchant pour entrainer ses bras n'avait rien d'un voyou. Et ça toutes ses connaissances pouvaient le confirmer, il se plaisait d'ailleurs dans les entourages les plus fiables et sans histoire.
Mais les gens n'ont pas le don de lire les pensées. De toute manière l'urgent ici était de se désinfecter. Voir de se vacciner.



- Oh enchanté dans ce cas, moi c'est Alex, Alex Seki. Je pense qu'une pharmacie risquerait de me trouver un peu étrange dans cet état, voir de passer un coup de fil à Anti-skill après, non ? Cette cité est remplie de gens méfiants et d'autres peu recommandables. Je suis honnêtement tout à fait recommandable et je n'ai pas envie que ma réputation d'étudiant soit abimée sur un malentendu. Je te serais très reconnaissant si tu me ramenais de quoi soigner ça, si ça ne t'importune pas je te suivrai et m'arrêterai devant ta résidence.

Et honnêtement un peu darwiniste et adepte de la consolidation via les environnements difficiles, mais cela n'était peut être pas la partie de toi dont tu parlais le plus. Il avait d'ailleurs encore du chemin à faire pour ne pas être encore capable de défaire plusieurs chiens... Les chiens sont cependant de terribles ennemis face à un humain non armé, et Alx n'avais pas de facultés d'esper suffisantes pour les contrer.
Pour en revenir à cette dénommé Lena, elle semblait être la personne idéale en cas d'ennui : elle s'était déjà présentée et offrait ses services aimablement. Elle devait faire partie des gens peu impressionnables. Le jeune homme s'était forcé de rester le plus courtois possible et souriant lorsque le moment s'y prêtait, il ne fallait pas qu'il donne l'impression fausse d'agresser.

En fait, non seulement elle n'était pas impressionnable, mais la jolie fille était aussi prête à savoir. Une curieuse ? Une aventureuse ? Peu importe. Puisqu'il l'avait abordé

-Oui, au moins trois, assez gros et féroces. Je me suis retrouvé dans leur jardin accidentellement en poursuivant un... disons racketteur venu des territoires des voyous. J'ai été puéril en le suivant jusque là bas, ça ne me reprendras plus au moins.


Et elle qui était-elle ? Elle pouvait être une membre de Judgement en civil, une esper aux pouvoir très élevés, bien des choses. Le level 2 espérait en apprendre bientôt lui aussi. Surtout par ces temps compliqués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Après une sale journée [Lena Anderson]   Dim 15 Oct - 23:55

- Oh enchanté dans ce cas, moi c'est Alex, Alex Seki. Je pense qu'une pharmacie risquerait de me trouver un peu étrange dans cet état, voir de passer un coup de fil à Anti-skill après, non ? Cette cité est remplie de gens méfiants et d'autres peu recommandables. Je suis honnêtement tout à fait recommandable et je n'ai pas envie que ma réputation d'étudiant soit abimée sur un malentendu. Je te serais très reconnaissant si tu me ramenais de quoi soigner ça, si ça ne t'importune pas je te suivrai et m'arrêterai devant ta résidence.

Les pharmaciens pouvaient le trouver bizarre, c’est vrai, mais quel genre de commerçant appellerait anti-skill juste parce que quelqu’un avec un uniforme abîmé et avec des blessures légères entrait dans son magasin ? A moins qu’il ne soit connu des pharmacies du coin, le genre à faire de fausses ordonnances pour récupérer des médicaments et les revendre, ça expliquerait. Et puis, maintenant qu’il avait vraiment besoin de désinfectant après une mauvaise altercation avec un de ses acheteurs ou de ses supérieurs, il ne pouvait plus aller en acheter par lui-même sous peine d’être signalé aux autorités. Tout cela m’amusait quelque peu, c’était plus intéressant de s’imaginer tout un tas de choses sur un individu plutôt que de toujours se contenter de la version chiante et classique de la rencontre avec le parfait citoyen sans histoire et inintéressant au possible.

Et puis il fallait admettre qu’il y avait matière à alimenter mon imagination pour le coup. En plus de son apparence il était un peu suspect dans sa façon d’être il fallait bien l’admettre. Quel genre de personnes insisterait autant pour faire croire à une autre qu’elle était totalement fréquentable et normale ? Et puis bon, si je me faisais attaquer par des chiens je ne me poserais pas la question de savoir si les pharmaciens allaient appeler anti-skill en me voyant ou pas… Après il se pouvait tout à fait qu’il soit juste bizarre.

-Oui, au moins trois, assez gros et féroces. Je me suis retrouvé dans leur jardin accidentellement en poursuivant un... disons racketteur venu des territoires des voyous. J'ai été puéril en le suivant jusque là-bas, ça ne me reprendras plus au moins.

Voilà qui était clairement intéressant. Soit il me mentait encore pour couvrir ce qu’il avait vraiment fait et avait rencontré les chiens de façon un peu moins accidentelle -ce qui était amusant et rendrait le tout aussi intéressant que je l’espérais- soit c’était un type bien. Le genre à aider les gens face à un racketteur et tenter de le poursuivre pour retrouver leurs affaires. A moins que le racketteur ne s’en soit pris à lui et qu’il l’ait poursuivi pour retrouver ses propres affaires mais ce serait assez décevant et pourquoi poursuivre quelqu’un qui t’a déjà assez intimidé ou frappé sans que tu ne réagisses une fois qu’il t’a déjà volé tes affaires ? Enfin tout est possible après tout.

Lui faisant signe de me suivre, je pris la direction de l’immeuble dans lequel se trouvait mon appartement. Ce n’était pas très loin, il y en avait pour une petite vingtaine de minutes de marche. Je me demandais comment cela allait se passer, il pourrait tenter de m’attaquer pour me cambrioler ou n’importe quoi après tout, mais je me contentais de continuer à lui poser des questions tout en marchant tranquillement, après tout j’étais certaine de pouvoir vaincre pratiquement tout le monde dans la cité scolaire si j’étais vraiment en danger… Ou au moins me sauver dans le cas contraire.

-« Alors du coup tu as fini comme ça en poursuivant un racketteur ? Il avait agressé quelqu’un devant toi ? Comment il était ? »

Après tout, ma quête de savoir à son sujet pouvait bien continuer pendant que nous marchions et je n’arrivais pas à cacher mon attrait pour son histoire, cherchant un moyen de rendre cette journée intéressante. Au bout d’une vingtaine de minutes nous arrivâmes devant le hall d’entrée de mon bâtiment. M’arrêtant, je me tournai vers lui tout en continuant d’avancer vers la porte.

-« C’est ici, voilà. Tu peux monter si tu veux, tu n’auras qu’à attendre dans l’entr-gyah ! » dis-je tandis que mon pied rencontra une pierre que je n’avais pas vue avant l’impact et qui me fit partir à la renverse vers l’arrière alors que je marchais à reculons tout en lui parlant.

Enfin la quasi-totalité de ce que j’avais à dire était désormais dit et il avait très probablement compris. Il allait peut-être être surpris d’une telle invitation faite à un inconnu mais il était hors de question qu’il ne disparaisse pendant que j’étais là-haut à chercher le fameux désinfectant. Et puis même, cela me permettrait peut-être de prolonger la discussion pour pouvoir en apprendre plus et mieux connaître ce personnage des plus étranges… Toujours était-il que j’étais entrain de tomber et espérais surtout à ce moment-là que la chute ne serait pas trop ridicule ni trop douloureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Seki

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 16/02/2017

MessageSujet: Re: Après une sale journée [Lena Anderson]   Ven 20 Oct - 19:33

Après coup, maintenant que cela se détendait légèrement, il fallait peut être regretter les dégâts d'une rencontre où on est embarrassé et parle trop. Il était évident que les tentatives d'Alex de paraitre un bon citoyen n'auraient convaincu que le pire des idiots, mais au moins il avait du convaincre qu'il n'était pas un voyou mais un étudiant consciencieux et éduqué. On regrette des sacrées choses parfois, à se demander comment on a pu faire pour être si idiot et si c'était vraiment nous aux commandes. Il aurait pu se rendre à une pharmacie pour éviter ces gaffes, mais il y avait toujours un risque, infime au possible, mais bien réel : si vous apparaissez dans cet état là, on se pose les mêmes questions, on se demande qui a bien pu se foutre dans ce je ne sais quoi... Et si les employés connaissaient par hasard une personne qui connaissait quelqu'un qui le connaissait... Ou qu'une employé était bonne amie avec quelqu'un d'Anti-skill ou Judgement... Alex avait livré ses pensées accidentellement mais il n'avait pas tort, le monde est petit et pour éviter de se répandre les vilaines rumeurs mieux valait dix précaution qu'une.

Finalement le Level 2 se retrouvait à suivre la jeune fille. Sur le chemin il essayait d'éviter de trop serrer les dents car les entailles l'élançaient. On ne dirait pas mais les griffes sont pires que les crocs, sale bête qui s'était accrochée à lui en lui sautant dessus... Cependant tout ce qu'il fallait retenir c'était que tout est bien qui finit bien, il s'en était tiré dans un état correct, avait été assez discret et trouvait même cette dénommée Lena pour lui apporter un coup de main généreux. Ça réchauffait franchement le coeur après une journée assez médiocre, ça voulait dire qu'il existait encore des jeunes filles acceptant de se faire accompagner seules par un homme dont elles ne connaissaient rien : le monde n'était donc pas encore fini.

-Non, il avait cherché à ma racketter moi. C'était un jeune, il a échoué et rapidement fuit. J'ai voulu lui faire la leçon et ai prit la chose un peu trop au sérieux... mais en cours de route il a choisit de sauter dans une sorte de jardin. Une histoire à dormir debout.
»

Ils étaient à présent arrivés à bon port. Il ne restait plus qu'à accompagner Lena san jusque devant chez elle -en être poli on ne refusait pas une proposition. Ho... Elle venait de trébucher en arrière. Alex ne se priva pas et l'attrapa avant qu'elle ne tombe tout son dos étalé sur le goudron. Elle était maintenant fermement tenue par une main solide de son interlocuteur agrippant chacune une épaule.

"Et hop."

Était-ce un acte manqué ? Peu importe, il était souhaitable dans tous les cas que notre jeune homme avait rencontré quelqu'un avec qui il s'entendrait. Par ces temps il fallait qu'il s'entende avec le plus de monde possible. Il fallait une solidarité. Il fallait des amitiés. Dans la tempête ce serait indispensable pour chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après une sale journée [Lena Anderson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après une sale journée [Lena Anderson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» » Après une dure journée de travail - PV EVAN
» Après une longue journée de dur labeur... [PV]
» Discussion après une longue journée [Alexander]
» [CLOT] Sale journée ... [ PV Rakell Ayli'ss ]
» Le Sceau des Âmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: District 7-
Sauter vers: