Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Experimental Encounter ! [Feat. Todoroki & Liliana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liliana Metztli

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 15/12/2015

MessageSujet: Experimental Encounter ! [Feat. Todoroki & Liliana]   Jeu 23 Nov - 5:47

Experimental Encounter !

Todoroki Shige. feat. Liliana Metztli.



Le silence était omniprésent, aucun bruit ne se faisait entendre et tout le monde se concentrait sur leurs propres affaires. Un sentiment de nostalgie grandissait en moi, cela faisait bien des mois que je n'avais pas mis les pieds dans une bibliothèque. Un lieu contenant un savoir quasi infini, que ce soit pour la magie ou la science. Plusieurs livres étaient posés sur la table, séparé en deux piles distinctes : du côté gauche les livres avec une marque page ou terminé et de l'autre les livres que je n'ai pas encore commencé à lire. Au milieu de tout ce petit bazar organisé se trouvait un petit paquet de feuille comportant des notes prises au cours de ces cinq dernières heures.

Les livres portaient des thèmes précis ; la mythologie et l'histoire aztèque, quelques dictionnaires spécialisés sur des plantes d'Amérique du sud, mais aussi sur des joyaux. Même si la mythologie, l'histoire aztèque était mon domaine d'expertise, mais plus de recherches ne pouvait être que bénéfique. Un léger bâillement sorti de ma bouche alors que je fermais un livre assez épais avant de le poser dans la pile de gauche, suite à l'altercation avec Piafabec, il était clair que pour des cambriolages en hauteur, le delta plane n'était plus une option. Plusieurs solutions m'étaient venus en tête : se faire pousser des ailes, crée des bulles d'eau pour marcher dessus ou bien voler tout simplement.

Malheureusement se faire pousser des ailes n'étaient pas possibles même si certaine divinité aztèque en possédait probablement, ce n'était pas une option viable vu ce que les aiglons subissent dès leurs plus jeunes âges. Les bulles d'eau peuvent être pratiques, mais pas pour ce genre choses et cela pourrait être très dangereux avec un faux pas, il était préférable d'opter pour la lévitation.

Une fatigue se fit sentir, me forçant à bailler et m'étirer. Il était temps pour moi d'arrêter mes recherches avant de faire une surcharge, d'autant plus qu'elles ont été fructueuse. En y repensant bien, un sort me permettant de téléporter mes équipements jusqu'à moi, ce serait bien pratique et je n'aurais pas à me trimballer avec ma cape ou autre sauf quand c'est nécessaire. Le sort de lévitation pouvait donc attendre encore un peu, surtout qu'il me manquait les matériaux pour créer l'objet que j'avais en tête. En y réfléchissant bien, possédé trop d'objet spirituel pourrait être problématique, même si ça permettait d'utiliser ses sorts plus vite et plus facilement, se contenter de canaliser et réciter un chant pourrait être pas mal pour certains sorts étant seulement utiles dans certaines situations.

Quittant la bibliothèque, je me dirigeais vers une ruelle vide de Strange. Un lieu vraiment peu fréquentable dont les caméras de surveillance ont été mis hors service de ce que l'on m'a dit, ça en faisait un lieu parfait pour faire quelques expériences. L'appartement étant loin d'être le lieu idéal, il y avait peu d'endroit où je pouvais m'exercer à part Strange même s'il s'agissait d'être un lieu loin d'être fréquentable.

Je regardais rapidement les alentours, je devais m'assurer que personne n'était présent pendant ma petite expérience. L'expérience était simple, Tezcatlipoca était un dieu aztèque étant associés à un bon nombre de concepts : Le vent de la nuit, les tempêtes, la discorde, mais celle qui m'intéresse réellement est la gouvernance, le contrôle, la royauté. Même si au final posséder trop d'objet spirituel est un défaut, il serait tout même préférable d'avoir un sort pour les téléporter jusqu'à moi pour ne pas devoir les transporter ou me retrouver sans l'outils utile, le moment opportun. En utilisant les épithètes du dieu aztèque, il y avait peut-être un moyen de réaliser ce sort.

Craie en main, je dessinais un cercle magique sur le sol et je posais une pierre obsidienne au nord du cercle puis je plaçais la casserole au milieu de ce cercle. Cela devrait suffire pour « représenter » le temple de la divinité aztèque et tout ce qui se trouve dans ce temple devrait donc lui appartenir en tant qu'« offrande ». C'était encore expérimental donc il valait mieux prévenir que guérir, je gravais donc au dos de l'objet le signe astrologique représentatif de Tezcatlipoca puis je concentrais mon mana en direction de l'objet, récitant ces mots :

« Let thy body rest under my dominion, Titlacauan (« Nous sommes ses esclaves ») »

Laissant échapper un petit souffle de répit, je fis quelques pas en arrière, ma main dirigée vers le sol, vers l’endroit où devrait être téléporter l’objet.

« Ô Lord of Near and Far, »

Il s'agit d'un des titres de Tezcatlipoca, il était censé signifier que ce dieu possédait un pouvoir sur tout ce qui existe que ce soit les personnes ou les objets.

« Hear me, hear my prayer »

« Thy body under my dominion, submitted to my will »

« I am she who commands those chains, Ilhuicahua Tlalticpaque (« Possesseur du ciel et de la terre ») »

« Thou, bound by my greed. I order you, come.»


L'objet posé s'était mis à briller, comme s'il était en train de surchauffer, comme s'il allait exploser ce qui décomposa mon petit sourire confiant en une grimace paniquée. Cela n'annonçait rien de bon, déstabilisée, je protégeais mon visage pour ne pas prendre trop cher lorsque ça explosera.

« Et merde… »

C'était les seuls mots que j'ai eu le temps de dire avant de me retrouver décoiffé et pleine de cendres…où du moins je pensais que ça se finirait de cette manière. Toutefois plusieurs secondes plus tard, aucune détonation ne s'était fait entendre. Retirant lentement les mains de mon visage et m'apercevant que la casserole n'était plus là…ce qui voulait dire que…j'avais réussi ! …ou presque. L'objet n'était nulle part dans mon champ de vision et ne semblait pas être dans les parages, je m'étais trompé sur la destination ? Sur les coordonnés ? C'était possible ou alors un problème dans ma conception du sort…On verra ça en rentrant !

Effaçant le dessin par terre avec une bouteille d'eau et rangeant la pierre obsidienne dans mon sac, je me dirigeais en dehors de la ruelle comme si de rien n'était pour quitter cet infâme quartier. Main sur le menton, me demandant où pouvait être l'objet téléporté jusqu'à ce qu'il tombe sur la tête d'un jeune homme aux cheveux marron.

« Oh ! Donc ça a réellement marché ! Je savais que j’étais un génie hors pair ! »

Déclarais-je en allant ramassé l'objet en question, même si je me demandais pourquoi il avait mis autant de temps a réapparaître et surtout pourquoi ici ? J'étais bien content de voir que j'étais sur la bonne voie, je m'étais surement trompé quelques parts, mais je découvrirais cela plus tard. Il semblerait que mon enthousiasme m'a fait oublier que ma petite expérience avait fait tomber quelque chose sur la tête de quelqu'un et que cette personne était juste là, en face de moi, alors que comme une idiote je m'étais réjouis à voix haute d'avoir indirectement causé cet accident. On va mettre cette erreur d'amateur sur le compte de l'isolation mentale pendant la période de recherche et d'expérimentation…maintenant il faut trouver comment s'échapper.

« Géniale…moi et ma grande bouche… »


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shige Todoroki

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 19/05/2016

MessageSujet: Re: Experimental Encounter ! [Feat. Todoroki & Liliana]   Mar 28 Nov - 23:25

[ Encore une série… Allez, encore un petit effort. ]

« Hh… Hh… Hh… »

Le bâtiment où se trouvait le dortoir de Shige Todoroki, de l’extérieur, n’aurait sûrement jamais présagé abriter un tel temple religieux à l’intérieur. Sur les murs se trouvaient des posters d’athlètes renommés et de multiples photos de nageurs professionnels japonais. Il n’existait tout simplement aucune zone vide sur les parois de la chambre puisqu’entre chaque poster étaient accrochés des calendriers remplis de cercles rouges, de dates surlignées et des post-it listant des choses à faire durant la journée.

Le sol, quand à lui, avait tout simplement été transformé en salle de musculation avec une myriade d’outils de renforcement musculaire allant des poids et haltères de toutes sortes aux bancs, stop-disques, barres de tractions au-dessus de chaque entrée et même un home gym installé dans un coin après que son propriétaire ait sûrement foutu en l’air une grande partie du mobilier de la chambre. Dans ce labyrinthe du parfait culturiste où il était difficile d’avancer sans buter sur un objet, Todoroki s’appliquait à faire une série de pompes en jetant un œil, à chaque fois que sa tête s’abaissait, aux évaluations des performances physiques des élèves qu’il entraînait dans un des établissements du District 20.

« Hh… On y est. »

Le membre d’Anti-Skill se releva après sa série et attrapa les copies au sol qu’il déposa sur une étagère, à côté de coupes et de médailles lustrées. Il se massa la nuque après y avoir passé une serviette de sport et avança vers un miroir, où il jeta un regard attentif à ses muscles abdominaux.

[ Hey, salut. ]

Il s’envoya un sourire charmeur puis un petit clin d’œil avant de vérifier qu’il n’y avait personne à la fenêtre, malgré le fait que la zone autour de son appartement, dédiée aux professeurs et autres adultes en fonction résidant à la Cité Académique, soit rarement visitée.

[ Allez, il est l’heure, c’est parti pour une autre journée bien organisée !  ]

Attrapant deux boissons énergisantes de couleur différentes de son frigo qui en était rempli, Shige s’habilla en un clin d’œil en enfilant son uniforme d’Anti-Skill pendant que son communicateur lui envoyait un message préenregistré, indiquant que son heure de patrouille dans les District d’Academy City approchait. Il attrapa son arme de service qu’il cala sur sa ceinture à son emplacement, resserra son gilet et avala cul sec l’une des boissons dans sa main avant de sortir de la porte de son appartement. D’un saut, il survola comme à son habitude le muret du palier et se réceptionna en sifflotant sur le sol, avant de faire un tour sur lui-même pour projeter en lob la canette de boisson énergisante dans la poubelle de recyclage dédiée.

[ N’oubliez pas les enfants, les canettes recyclables sont à mettre dans la poubelle et non pas à jeter aux pieds des robots de nettoyage ! ]

Attrapant un petit carnet dans sa veste, Todoroki jeta un coup d’œil à la liste d’objectifs journaliers qu’il s’était donné (et qu’il connaissait sur le bout des doigts), puis le rangea à sa place en voyant une dame qui semblait fraîchement arrivé (vu son accoutrement) et qui scrutait une carte dépliée sans sembler la comprendre. Avec un petit sourire et une vive inspiration déterminée, Shige accéléra le pas, prêt à guider la personne devant lui tout en remplissant un des objectifs de la journée.

♦♦♦


[ Ça avait pourtant bien commencé... Quoi, maintenant ? ]

Le chemin jusqu’au District 12 n’avait pas été laborieux, et il avait été heureux de croiser un bon nombre d’étudiants et d’étudiantes sur le chemin, dont certaines têtes lui revenaient, et à qui il avait fait un brin de cosette. Tout semblait se passer aussi bien que sur ses listes de carnets et post-it, jusqu’à ce que l’assaut-au-projectile-non-identifié-dans-l’espace-public ne vienne s’ajouter entre deux tirets. Le membre d’Anti-Skill se massa le crâne en retirant le météorite à tête chercheuse qu’il examina, encore pris au dépourvu. Une casserole, visiblement.

[ Si il se met à pleuvoir des casserole maintenant… Que va devenir l’empire financier des ustensiles de cuisine ? ]

Todoroki, tenant fermement la casserole-terroriste par le manche dans sa main droite et en direction du sol, leva la tête en hauteur, histoire d’au moins savoir d’où et ce qu’elle avait pu tomber. Il y avait une bibliothèque de sciences et d’études théologiques juste à côté, mais aucun signe d’une quelconque cuisine à la fenêtre ouverte, d’un ballon drone ou d’un potentiel gros nuage de casserole. Shige maugréa dans sa barbe inexistante en rabaissant la tête, avant de sourire à un groupe de lycéennes prise d’un fou rire incontrôlable sur son passage. Tout d’abord passablement interloqué, le membre d’Anti-Skill jeta un œil à ce qu’il tenait dans la main droite et n’eut pas besoin de plus de temps pour comprendre le côté loufoque de sa situation en lâchant instinctivement la casserole.

[ Bah, si ça les fait marrer. Mais si on commence à me prendre pour un malade ou un cuisinier monomaniaque, ça risque d’augmenter les bavardages en cours de sport, et ça, c’est pas jojo. ]

« Oh ! Donc ça a réellement marché ! Je savais que j’étais un génie hors pair ! »

« Hm ? »

Entendant  l’affirmation sonore non loin, Todoroki suivit des yeux la jeune femme qui venait d’apparaître de nulle part et la suivit du regard sans trop comprendre de quoi elle voulait parler, et en quoi il était capable de l’aider. Avant de chercher plus loin, il laissa la personne aux longs cheveux roux récupérer la casserole au sol avec un grand sourire, pendant qu’il posait ses mains sur ses hanches. Il n’avait aucune preuve factuelle que c’était celle qui l’avait lancé d’une manière ou d’une autre, mais il y avait tellement de bonne raisons de penser qu’elle était la coupable de l’attaque terroriste que, pensant que c’était une jeune esper, Shige dû presque se résigner à l’interpeller. Après un soupire, il s’élança donc à contrecœur.

« Excusez-moi, jeune fille… C’est donc votre hmm… Casserole ? Vous étiez dans la bibliothèque d’à côté, n’est-pas ? »

« Je ne pense pas être en mesure de savoir si le “lancé d’ustensile de cuisine” en lui-même est un délit punissable, mais je pense que ça risque d’être considéré comme un “trouble à l’ordre public”. Hey, ça aurait pu endommager du matériel ou même pire, blesser gravement un étudiant. Donc si vous en êtes l’auteur ou que vous avez une idée de qui cela peut-il être, je vous prierais de m’en informer, m’voyez ? Je peux connaître votre établissement scolaire, au passage ? »

Visiblement fier de son intervention suivant à merveille les codes d’Anti-Skill, Todoroki releva légèrement le menton en bombant presque imperceptiblement le torse après une inspiration, histoire d’avoir l’air un peu plus imposant encore. Il n’avait pas envie de se prendre le chou avec un étudiant, mais quitte à devoir le faire, autant donner un bon exemple et faire en sorte qu’il parte en  prenant en considération sa faute, histoire de ne pas la répéter. Après tout, il ne pouvait pas laisser quelqu’un se mettre à agir de façon déraisonnée comme ça, car qui sait, un comportement comme celui-là, ça pouvait rapidement tomber dans la délinquance. Et ça, pas tant que Todoroki était en patrouille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liliana Metztli

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 15/12/2015

MessageSujet: Re: Experimental Encounter ! [Feat. Todoroki & Liliana]   Mer 6 Déc - 21:18

En y regardant de plus près il n'avait pas l'air bien méchant, peut-être un peu trop naïf, malgré sa taille. Par contre, il était vraiment grand et puis il était plutôt large d'épaule, donc soit il soulevait beaucoup soit il était née avec une carrure de rugbyman. A travers les vêtements c'était difficile de savoir s'il était musclé ou pas, mais en tout cas il avait plutôt l'air fit qu'autre chose. Mis à part cela, il n'avait pas l'air de posséder quoique ce soit d'intéressant à voler, ni même avoir beaucoup d'argent. Un peu d'argent en plus ça ne fait jamais de mal, autant garder cette idée dans ma tête pour plus tard.

« Excusez-moi, jeune fille… C’est donc votre hmm… Casserole ? Vous étiez dans la bibliothèque d’à côté, n’est-pas ? »

Hum ? Comment il savait que j'étais là-bas ? Il ne peut pas m'avoir suivi, j'ai vérifié qu'il n'y avait personne dans les alentours, je l'aurais vu sinon…sauf si c'est une sorte d'espion ou de ninja. Vu sa tête et son uniforme, c'était peu probable. Je le regardais de haut en bas, son uniforme était bien étrange, il me rappelait quelque chose. Posant ma main sur mon menton pendant que mon interlocuteur attendait ma réponse, je me remémorais ce symbole ou plutôt les paroles en rapport avec, c'était après qu'il me parle de ce truc là…Judgment je crois.

« Ce sont ceux qui protègent la paix et maintiennent la sécurité à la cité scolaire. En clair, c’est la police…ton pire ennemi. Si t’en vois évite de te les mettre à dos, sinon cours…ils n’ont pas de pouvoir, mais ils sont plutôt bien armés. »

« La police donc rien d—POLICE ?! »

Rien de grave, c'est ce que j'allais dire. Mon sourcil se leva légèrement, je me retenais d'afficher une expression surprise sur mon visage en me grattant l'arrière de la tête. La police...mauvaise nouvelle, très très mauvaise nouvelle ! Je le regardais de nouveau de haut en bas, il avait de longue jambe…fuir ne semblait pas être une option viable sur le long terme si je ne trouve pas un moyen de fuir son champ de vision, surtout vu comment il semblait athlétique. Si c'était vraiment un rugbyman bonjour son endurance ! Fuir ou nier ? Eeeeh les deux réponses n'étaient pas faciles à réaliser. Il a fallu que ma casserole tombe sur ce genre de personne ! Je devais gérer cette situation du mieux possible sans paraître « trop » suspecte, même si je l'ai probablement fait attendre assez longtemps pour activer son radar.

« Quel surprise…Je suis étonnée que vous l’ayez devinée, pas étonnant que vous soyez chez Anti-Skill… »

« Je ne pense pas être en mesure de savoir si le “lancé d’ustensile de cuisine” en lui-même est un délit punissable, mais je pense que ça risque d’être considéré comme un “trouble à l’ordre public”. Hey, ça aurait pu endommager du matériel ou même pire, blesser gravement un étudiant. Donc si vous en êtes l’auteur ou que vous avez une idée de qui cela peut-il être, je vous prierais de m’en informer, m’voyez ? Je peux connaître votre établissement scolaire, au passage ? »

Geh…Pourquoi il posait ce genre de question celui-là ? J'avais bien envie de lui demander ce qu'il était, un policier ou un truc dans le genre pour demander ce genre de choses ? Mais c'était bel et bien ce qu'il était. Par contre, mon établissement…aucune idée, mais plus important. Il pensait que j'étais étudiante ? C'était gentil de sa part de me rajeunir ou alors de croire que j'étais à l'université…à voir. Toutefois, en tant que jeune femme incapable de vieillir, entendre ces mots étaient tout de même plaisant et cela malgré le fait qu'ils restaient problématique.

Devais-je lui mentir et dire que ce n'est pas moi ? Si je faisais cela, j'avais intérêt à trouver une bonne excuse. Devrais-je lui avouer que je ne suis pas étudiante ou bien lui dire que je suis étudiante ? Non, non, non s'il fouille les registres scolaires, je suis fini...mais s'il demande un I.D ? Je risque bien de me faire avoir et me faire emmener pour qu'il m'identifie…même si je pourrais probablement échapper à son regard à ce moment-là.

« Haha, je ne suis pas étudiante…même si ça me fait plaisir que vous me rajeunissiez !...Bien que j’ai 21 ans… »

Déclarais-je avec un petit rire accompagné d'un sourire fier camouflant un stress intérieur. Si répondre à ces questions allaient me perdre autant ne pas y répondre totalement, il avait l'air assez « gentil », même si le manipulé n'était pas tout de suite possible ou même inventer des excuses bidon, il serait peut-être possible de changer de sujet en l'embarquant dans mon rythme. Je n'avais pas la moindre idée de si ça allait marcher ou pas, mais je ne pouvais que tenter le tout pour le tout.

« Et puis ce n’est pas une casserole qui va endommager le matériel de la citée scolaire, ni même blessé un esper voyons ! Je veux dire ils sont coriaces comme tous ces enfants, bien plus que nous ! Donc si vous êtes entier, monsieur…euh… ? Comment vous vous appelez ? »

Ne pas lui laisser le temps de penser, ne pas lui laisser le temps de penser ! Si cette technique ne marche pas, je vais tellement paraître suspecte que ça sera même pas drôle…Il ne me lâchera plus du regard et va peut-être même essayer de m'emmener au bureau d'Anti-skill. Non, non, tout va bien j'ai ma cape…la fuite sera facile. C'est ce que je croyais jusqu'à ce que j'entende mon ventre gargouillé, le pauvre n'avait rien mangé depuis ce matin.

« Plutôt que de se prendre la tête avec ce genre de choses futile, ça vous dirait d’aller manger ? Je meurs de faim. »

Et c'est vous qui allez me le payer, mais ça je ne le dirais pas à haute voix et puis il faut déjà qu'il accepte ou qu'il ne réalise pas que j'ai littéralement détourné la conversation comme une experte (noob). Je me demande bien comment ça se passerait s'il venait à le découvrir…l'image ne me plaisait pas du tout, mais alors pas du tout du tout. Le voir essayer de me mettre les menottes étaient tout sauf quelques choses que je voulais voir, me payer un diner par contre...ça je l'attendais avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shige Todoroki

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 19/05/2016

MessageSujet: Re: Experimental Encounter ! [Feat. Todoroki & Liliana]   Mer 13 Déc - 17:08

Apparemment, le suspect numéro 1 de l’affaire du lancé de casserole était plongé dans ses pensées ou n’avait pas compris la question. Mais dû à son exclamation de tout à l’heure et sa petite remarque sur sa perspicacité, Todoroki exclua rapidement cette idée. On oublie pas un langage en quelques secondes, nom d’une pipe ! Shige vint se masser la nuque, tout en zieutant la damoiselle au regard dubitatif, qui elle semblait avoir pris un petit temps pour le reluquer. Après l’échange de regard et le pesant silence, elle finissa finalement par répondre, ce qui fit se redresser un peu le membre d’Anti-Skill.

« Haha, je ne suis pas étudiante…même si ça me fait plaisir que vous me rajeunissez !...Bien que j’ai 21 ans… »


[ Oh, pas étudiante ? Eh, une chance sur… Non, c’est la chance qu’elle ne le soit pas qui est rare... ]


« ...Et puis ce n’est pas une casserole qui va endommager le matériel de la citée scolaire, ni même blesser un esper voyons ! Je veux dire ils sont coriaces comme tous ces enfants, bien plus que nous ! Donc si vous êtes entier, monsieur…euh… ? Comment vous vous appelez ? »

Todoroki releva un peu la tête en regardant la jeune femme visiblement un peu surpris. Il ne s’attendait pas à ce qu’elle lui demande son nom comme ça d’un coup, mais son sourire et son apparente bonne humeur semblait réussir à atteindre l’officier d’Anti-Skill puisqu’il ne put s’empêcher d’articuler un mince sourire lui aussi en se penchant un peu sur le côté.

« Oh, c’est Todoroki. »

[ Hé, après tout parler avec des gosses, je le fait tout le temps, alors qu’est ce qui est différent mainten- Ah mais oui ! Suspecte ! Casserol- ]

Un gargouillement venant de devant lui interrompit le fil de pensé de Shige qui haussa un sourcil.

« Plutôt que de se prendre la tête avec ce genre de choses futile, ça vous dirait d’aller manger ? Je meurs de faim. »

Todoroki soupira longuement. Qu’est ce que c’était que ça au juste ? Après s’être pris une casserole, voilà qu’on l’invitait à aller manger. Et par une fille qui ressemblait à une étudiante mais qui n’était pas une étudiante ! Est ce qu’il avait en un certain sens… Assumé l’âge d’une femme ? Ce n’était vraiment pas très galant, mais est ce qu’il aurait pu le deviner ? Il ne croisait qu’une majorité d’étudiants en civils dans ce genre de District et puis, même après avoir dépassé la vingtaine certains étudiaient encore à la Cité Académique ! Pas comme si l’idée de partager un repas dérangeait vraiment Todoroki, mais quelque chose clochait, comme si il oubliait un détail important. Mais qu’est ce que ça pouvait être ? Malgré l’impolitesse de l’action, Shige se donna quelques instants de plus pour se le rappeler en plissant les yeux, retenant son menton et baissant la tête.

[ Ah mais ! Suspecte ! Suspecte ! Cette jeune femme est un suspect d’une tentative d’attaque à la casserole ! ]

« Ah oui c’est ça, suspecte d’une attaque à la casserole ! »

Todoroki ouvrit grand les yeux en pointant la jeune femme du doigt, n’ayant pas totalement contrôlé son exclamation, mais elle lui avait permi de resituer la conversation. Qui sait, elle allait peut-être encore lui faire perdre sa concentration ! Il plissa les yeux de nouveau en toussotant avant de reprendre la parole.

« Hum, pardon. Si vous avez faim, je pourrais vous indiquer de bon endroit pour manger sain pour pas trop cher. Il y a plus de restaurants végétariens qu’on le pense à Academy City, il suffit de juste de prendre de la hauteur, ou au contraire de descendre !... »

« ...Mais je suis en patrouille, donc ça risque d’être difficile d’accepter malheureusement, et puis malgré tout ça, il va quand même falloir que je connaisse le fin mot de l’histoire, après tout c’est mon boulot. »

Todoroki passa en revue la bibliothèque sciences physiques et de théologie. Oui, pas de doute, c’est de là que la jeune femme était sorti en criant avant de venir ramasser son projectile. Il pointa le bâtiment du pouce et posa une main sur ses hanches, essayant de retourner à sa position qui “imposait”. Son visage était devenu un peu plus sérieux, mais il n’était pas difficile de déceler qu’au fond il était quand même assez relax et avait un certain détachement face à la jeune femme. Ce n’était pas siiii grave. Juste assez pour qu’on essaye de faire en sorte que ça ne se reproduise pas.

« Alors, d’où venait cette casserole, hm ? Ca serait plus simple que tu me le dises directement, que je n’ai pas à t’embêter à passer un petit moment au bureau principal d’Anti-Skill. On pourra parler après, mais d’abord, il faut respecter les règles ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liliana Metztli

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 15/12/2015

MessageSujet: Re: Experimental Encounter ! [Feat. Todoroki & Liliana]   Dim 17 Déc - 21:22

Todoroki, ça allait comme nom, ce n'était pas un peu vieillot pour quelqu'un de son âge ? J'ai toujours cru que le nom de ce genre était des noms que l'on trouvait dans les films qui parlent de l'ancien Japon avec des samouraï et tout le bazar. La culture japonaise m'est encore un peu inconnu, je ne sais même pas comment ils font pour manger avec des baguettes, leur technique est d'un tout autre niveau…

« Naïf, kukuku je ne pensais pas que le plan marcherait si bien. »

Le plan de base était simple, je l'imaginais pas aussi efficace, mais pour l'instant il fonctionnait. L'agent d'Anti-skill semblait avoir oublié pourquoi il était venu et j'avais gagné un repas gratuit. Que demander de plus ? C'était une excellente journée, j'avance dans ma magie et mon nourrit pour fêter ça, parfait. Tout était parfait jusqu'à ce Todoroki se rappelle qu'elle était suspecte d'une attaque à la casserole en la pointant du doigt.

« hurk…merde ! Un plan…il me faut un plan…AH ! doigt ! »

AH !! j'ai trouvé !

« Hey ! Ce n’est pas bien de pointer les gens du doigt ! »

Ça devrait suffire pour le détourner à nouveau ! On m'a dit que les Japonais portaient de grande importance à la politesse. Ça devrait le faire, ça va marcher, peu importe que ce soit bas d'utiliser sa culture contre lui. Il va oublier tout ça et on va aller me remplir le ventre. Rien que l'idée de me remplir la pense me faisait bavée.

« Hum, pardon. Si vous avez faim, je pourrais vous indiquer de bon endroit pour manger sain pour pas trop cher. Il y a plus de restaurants végétariens qu’on le pense à Academy City, il suffit de juste de prendre de la hauteur, ou au contraire de descendre !... »

Aaaaah ! MAIS NAN, tu dois payer mon beau…sinon ça ne sert à rien ! Evidemment je peux pas lui dire ça sinon il ne m'invitera jamais. Et puis comment ça pas trop cher ? Je mange de tout, c'est vrai, mais un peu de qualité ne fais pas de mal !...sauf quand il faut sortir l'argent de sa poche. Fin bon, au moins il avait oublié cette maudite histoire de casserole.

« ...Mais je suis en patrouille, donc ça risque d’être difficile d’accepter malheureusement, et puis malgré tout ça, il va quand même falloir que je connaisse le fin mot de l’histoire, après tout c’est mon boulot. »

…Il n'oublie jamais rien celui-là ? C'est vraiment pas un flic pour rien. Il a pas l'air d'avoir l'intention de lâcher l'affaire, il va peut-être falloir tester le baratin ou la fuite. Non, non, s'il se met à me courser ça va être galère et puis je meurs de fin, j'aurais que quelques secondes pour quitter son champ de vision et il a l'air sacrément têtu celui-là. J'observais les alentours sans trop tourner la tête pour ne pas trop alarmer son radar à suspicion qui semblait être déjà bien allumé.

« Alors, d’où venait cette casserole, hm ? Ça serait plus simple que tu me le dises directement, que je n’ai pas à t’embêter à passer un petit moment au bureau principal d’Anti-Skill. On pourra parler après, mais d’abord, il faut respecter les règles ! »

...Si seulement il savait à quel j'en avais rien à faire de respecter les règles, il serait bien surpris et me mettrait surement en prison directement. J'ai beau faire la maligne là, je suis totalement coincé, j'ai pas beaucoup de solutions…je devrais tenter cette tactique ?

« LA !! UN OVNI ! Kyaaa ils vont nous kidnapper ! » en pointant derrière lui.

Ouais…non…ce truc ne marchera jamais et puis c'est un classique, il va juste me regarder comme si j'étais une idiote et m'emmener au bureau principal d'Anti-skill…la version longue pour commissariat ici, probablement. On va essayer de la jouer mythomane et inventer une excuse bidon pour cette maudite casserole, elle ne pouvait pas mieux choisir sa cible ? Viser un gros policier, pas sportif, qui ne peut pas courir et qui a la mémoire courte ? Le genre de personne dont il est facile de se débarrasser quand on meurt de faim ! Meuh non, elle choisit un bel homme trapu qui a l'air d'être une tête de mule et qui avait l'air sacrément athlétique contre une jeune femme affamé. Bien joué le destin ! Assez parler il faut agir.

« Euh…elle vient de chez moi. Enfin je l’ai sorti de chez moi, j’essayais de l’envoyer d’un point A à un point B, mais j’ai mal calculé la trajectoire…je suis vraiment navré. »

Quel talent, quel jeu d'acteur, venez me remettre un oscar ! Je passe tellement pour une étudiante qui testait son pouvoir. On m'avait dit qu'il y avait des espers capables de se téléporter en allant de la 9 ? non 11 ? Nah 10ième dimension ? Rah peu importe, un objet qui apparaît de nulle part, ça peut passer pour un téléporteur. AH MAIS MERDE !!! JE LUI AI AVOUER QUE JE L'ETAIS PAS ! J'étais tellement dans l'idée de fuir que j'ai complètement oublié que j'avais nié cette possibilité, à force de vouloir le faire oublier, ça finis par se retourner contre moi. Bon ça va aller, ça va aller, je vais trouver une solution…retcon, le retcon ça marche toujours ! Nah ça va paraître ridicule…un esper presque adulte ? Une drop-out de l'université ? Ouais ! bonne idée !

J'hésitais entre faire la jeune fille troublée ou la jeune fille insouciante qui n'a pas compris à quel point son acte était « irréfléchie ». Les deux étaient tentant, mais la jeune fille troublée c'était problématique si je la jouais mal. Toucher le bout de ses doigts, avoir les joue roses, être toute troublé…ce n'était pas facile. Je mettais la main derrière la tête, frottant légèrement accompagné d'un sourire plutôt gêné.

« Je respecterais les règles la prochaine fois, c’est promis. Je ne pensais pas à mal sur le moment, seulement à m’améliorer haha…désolé. »

Je mettais mes mains derrière le dos, toujours avec ce faux petit sourire gêné. Il fallait rester cohérent sur la chose, insouciante et squatteuse, mais il ne devait pas le voir ça donc autant faire l'innocente et tenter une approche différente.

« Du coup, vous m’invitez à manger après votre patrouille ? Ce sera un bon moment pour parler. »

Alors il allait probablement me recaler, mais qui ne tente rien n'a rien. Et puis bon pour « parler », il va surement me faire un sermon, mais du moment que je mange-moi ça me va ! De toute façon je ne l'écouterais probablement pas sauf s'il a des moyens particuliers pour me faire écouter, mais j'en doute. Enfin après il vaut mieux ne pas le sous-estimer, il savait forcer des délinquants à l'écouter…C'est un policier. Erk…en y repensant je demande a manger avec mon pire ennemi, c'est vraiment, mais alors vraiment pas glorieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shige Todoroki

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 19/05/2016

MessageSujet: Re: Experimental Encounter ! [Feat. Todoroki & Liliana]   Lun 18 Déc - 16:13

« Euh…elle vient de chez moi. Enfin je l’ai sorti de chez moi, j’essayais de l’envoyer d’un point A à un point B, mais j’ai mal calculé la trajectoire…je suis vraiment navré. »


[ Ah ! Elle l’a avoué, donc ! ]

Todoroki Shige inspira clairement en remplissant ses poumons d’air frais et en venant affirmer la prise de ses mains sur ses hanches, semblant totalement satisfait. La jeune femme avait finalement avoué qu’elle était le coupable du petit incident, voilà qui facilitait bien les choses ! Et puis comme Todoroki l’avait dit, ce n’était en réalité vraiment pas si grave que cela, et il n’était pas du genre à être trop hargneux sur ses petits incidents, tant que tout rentrait rapidement dans l’ordre, le mieux était de prévenir et de conseiller, aucune utilité de punir sévèrement, à part gâcher la journée des étudiants, ou de n’importe qui d’autre. Faute avouée, à moitié pardonnée !


« Je respecterais les règles la prochaine fois, c’est promis. Je ne pensais pas à mal sur le moment, seulement à m’améliorer haha…désolé. »

[ Bon, parfait… Ouais, elle a compris la leçon. ]

Todoroki se mit à sourire en hochant la tête. Voilà une bonne chose de faite. Mais son vocabulaire… Elle avait donc utilisé un pouvoir d’esper ? L’agent d’Anti-Skill était très loin d’en connaître assez sur le sujet pour l’aborder, et il n’avait pas son pointeur avec lui, donc impossible d’aller plus loin. Il espérait juste qu’il n’avait pas interrompu l’entraînement d’un esper de haut niveau, ou affilié à une école prestigieuse. Il risquait peut-être de se faire réprimander, à avoir pris autant de temps à régler le soucis.


« Bien, c’est l’état d’esprit à avoir ! Soyez plus prudente, la prochaine fois ! »


« Du coup, vous m’invitez à manger après votre patrouille ? Ce sera un bon moment pour parler. »


[ Ah oui, c’est vrai ! ]


Shige passa sa main dans ses cheveux pour les plaquer en arrière, ce qui n’eut pas vraiment d’effet puisque ses épis, comme des lames de katana, se remirent à se dresser au dessus de sa tête comme s'ils cherchaient à atteindre le ciel.

« Décidément, vous êtes vraiment affamée, hein ? Bah, c’est le rôle des ainés de donner un coup de main, alors je peux bien vous offrir quelque chose à manger. En plus, manger quelque chose de sain, c’est parfait entre l’entraînement pour reprendre des forces, j’en sais quelque chose ! »


La petite embrouille engendrée par la demoiselle était déjà oubliée, Todoroki avait été là pour prendre la casserole à la place d’un étudiant, donc tout allait bien. Cependant, il restait une chose à faire : il fallait profiter d’une petite entrevue pour remettre la jeune femme sur le droit chemin et l’empêcher de récidiver ! Et pour cela, rien de tel qu’un bon repas et quelques conseils entre chaque bouchée. La meilleure chose à faire pour apprendre quelque chose aux gens était de se rapprocher d’eux pour leur parler vraiment. Et il se trouvait que c’était justement quelque chose que Todoroki aimait bien faire !

« Allez, disons que j’accepte ! Je connais une très bonne saladerie de ce côté, il me semble que je connais le chemin ! Mais dîtes-moi, j’espère que vous mangez assez, hein ? Il faut bien manger pour être costaud. »

[ Ah zut ! J’espère qu’elle n’a pas pris ça comme si je critiquais sa taille ou un truc du genre ! ]

Se reprenant rapidement, Todoroki fit quelques pas sur le côté en se préparant à se mettre en route, venant rapidement se masser la nuque en feignant un sourire niais. Il manqua de trébucher sur un robot de nettoyage qui passait par là et fit semblant d’avoir calculé son coup, en se rattrapant sur un mur comme si de rien n’était avec un petit pas de danse. Le tout aurait pu être assez ridicule si on avait remarqué, et il espérait que la jeune femme n’ait pas tout capté. Surtout pas qu’elle ne pense qu’il avait perdu ses moyens pendant un instant en pensant à sa taille.

« Ah ah, hm. Avec tout ça, je ne connais même pas votre nom ! Et pas d’inquiétude hein, c’est pas pour l’affaire de la casserole ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liliana Metztli

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 15/12/2015

MessageSujet: Re: Experimental Encounter ! [Feat. Todoroki & Liliana]   Dim 31 Déc - 0:40

Il allait accepter, c'était une bonne nouvelle ! De la nourriture gratuite, s'il pouvait voir ce qui se passait dans ma tête tel un télépathe, il y verrait une samba. Que ce soit sain ou pas, ce n'était pas très important pour moi, j'avale de tout ! Rien que l'idée de me remplir la panse était alléchante, il ne savait pas ce qui l'attendait. Néanmoins, sa phrase m'avait permis de « comprendre » un peu le genre de personne qu'il est, monsieur aime les repas et à l'air de faire pas mal de sport. Cela expliquerait pourquoi il est aussi…musclée…tracé comme un rugby man ? Qu'importe, il était large d'épaule.

« Allez, disons que j’accepte ! Je connais une très bonne saladerie de ce côté, il me semble que je connais le chemin ! Mais dîtes-moi, j’espère que vous mangez assez, hein ? Il faut bien manger pour être costaud. »

Mouahahaha ! J'étais sûr qu'il finirait par céder ! C'est l'heure de manger de la bonne via…salade ? Il connait une saladerie ? Mais…MAIS ce n'est pas assez nourrissant une salade !! J'aurais faim quelques minutes après, il fallait que je trouve un moyen de changer de destination…je veux bien de la salade, mais avec un truc en plus ! Un truc consistant ! Je ne suis pas au régime bon dieu. J'étais toute contente au début et là j'avais l'impression d'être un enfant à qui on a appris que le père Noël n'existe pas.

« Attend…Attend…non, ce n’était pas une critique. Une fille n’a pas à être costaud comme un homme. Une femme se doit d’être svelte comme moi, mais en aucun cas maigrichonne. Il était en train de dire que j’étais trop maîgre ? Est-ce qu’il a vu ses muscles ? »

Me demandais-je en essayant de contracter mes biceps totalement inexistants…bon d'accord je n'étais pas très costaud, mais je n'étais pas maigre du tout ! Ou alors il voulait dire indirectement qu'il aimait bien les filles musclée ? Mouais peu importe, il y a plus urgent que de connaître ses goûts en matière de gentes féminine, il faut trouver un moyen de lui faire changer d'avis ! Comme si j'allais manger que de la pelouse bon sang !

Mon regard se posa sur lui alors qu'il semblait exécuté un pas de danse assez…ridicule, mais drôle. D'un petit coup d'œil des alentours pour observer la situation, je pouvais voir ces trucs qui nettoient à la place des habitants, il avait failli trébucher sur ça, probablement parce qu'il était obnubilé par ma beauté ? Oubliant la problématique en place, je laissais échapper un petit sourire.

« Ah ah, hm. Avec tout ça, je ne connais même pas votre nom ! Et pas d’inquiétude hein, c’est pas pour l’affaire de la casserole ! »

Ah j'avais complètement oublié ce détail, on ne s'était pas présentés…c'était bien comme ça, je n'ai pas très envie de me présenter à un policier même s'il était très gentil. C'est un homme servant la justice, c'est pas que je n'ai pas confiance en lui, mais s'il se met à rechercher dans la base de données et qu'il ne me voit pas sur la liste ? Ce serait assez problématique comme situation, c'est de la paranoïa certes, mais on ne sait jamais.

« Je m’appelle Liliana enchanté ! »

Aucun nom, seulement un prénom, s'il pouvait se contenter de ça ce serait parfait et beaucoup plus simple ! Si je devais inventer un nom japonais, je risquais de sortir une bêtise tel que Toyota...ro ? Ouais, Toyotaro donc autant s'abstenir. Plus important je devais trouver comment le convaincre de ne pas manger si sain que cela, si c'est quelqu'un qui fait attention à sa ligne ça risque d'être difficile, mais bon qui ne tente rien n'a rien. J'avais ma petite idée sur comment faire, utiliser ses propos contre lui ! Bon je suis sûr qu'il avait tout une artillerie d'excuses et d'explication scientifique/sportive pour contredire mes dires, mais qu'importe ! Mon estomac vaincra !

« Par contre ! »

Posant mes mains sur mes hanches, je le regardais avec un air sérieux et légèrement mécontent avec mes sourcils froncés.

« Comment devenir costaud en ne mangeant que de la salade ?! C’est limite un régime, rien de mieux que de la viande pour prendre du muscle…protéine, tout ça, tout ça. Vous semblez plutôt sportif donc vous devez connaître. »

A la base j’étais tenté de lui proposer une pizza, mais même si je sortais la belle excuse de « c’est un plat équilibré », ça ne marcherait probablement jamais. Un petit sourire se dessina sur mon visage, desserrant mes sourcils et affichant un visage joyeux, légèrement mesquin sur les bords. Finalement même cette expression se changea assez rapidement en sourire à pleine dent et totalement « innocent » masquant l’aspect malin caché derrière ce sourire et cette demande.

« Et je suis sûr que vous connaissez un endroit parfait pour manger de la bonne viande, pour avoir des muscles comme les vôtres ! »

Oui, oui, la flatterie, c’était lâche, moche comme stratégie, mais ça restait vachement efficace comme tactique et je n’avais aucun scrupule à le faire, il faut bien survivre dans ce monde cruel. Si ça ne tenait qu’à moi, je l’attraperais et je l’emmènerais de force manger deux énormes pizzas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shige Todoroki

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 19/05/2016

MessageSujet: Re: Experimental Encounter ! [Feat. Todoroki & Liliana]   Dim 14 Jan - 16:09

[ Oh ! Un nom étranger ! Lili-hana… Liliana. C’est joli. ]

C’est vrai que la jeune femme n’avait pas l’air extrêmement japonaise, mais la mixité était chose commune à Academy City alors l’agent d’Anti-Skill n’avait pas vraiment cherché à aller plus loin (il aurait sûrement parlé anglais si elle avait eut l’air perdue, ceci dit). Maintenant qu’elle avait prononcé son nom, Todoroki essaya de trouver quelle était sa nationalité, mais il n’avait vraiment pas beaucoup de connaissances géographiques, alors devoir lier un nom à une apparence, c’était au-delà de ce qu’il était capable. Il connaissait bien des sportifs étrangers, mais ça s’arrêtait à ses stéréotypes.

« Je l’ai déjà dis, mais je m’appelle Shige Todoroki. »

Il ne fit pas mention que c’était un nom mixte mais qu’on donnait plus souvent aux femmes, car c’était un sacré complexe qui le taraudait depuis qu’il était petit, ce qui devait sûrement avoir un rapport avec le fait qu’il essayait d’être le plus « masculin » et viril que possible.

« Par contre ! Comment devenir costaud en ne mangeant que de la salade ?! C’est limite un régime, rien de mieux que de la viande pour prendre du muscle…protéine, tout ça, tout ça. Vous semblez plutôt sportif donc vous devez connaître. »

En entendant les mots de la jeune femme, Todoroki tiqua évidemment tout de suite. ‘‘costaud’’, ‘‘muscle’’, ‘‘protéine’’, ‘‘sportif’’, Liliana-san parlait avec des mots qui glissaient comme du miel dans les oreilles du membre d’Anti-Skill, d’ailleurs, dès sa phrase terminée, il releva la tête, comme pour lui indiquer qu’il avait parfaitement compris. Décidément, cette Liliana avait de la suite dans les idées, elle avait tout de suite remarqué que Todoroki était du genre à faire attention à ça ! Sans réussir à le cacher sur son visage, il était assez impressionné par le fait que cette jeune femme en parle aussi fluidement, on aurait dit une étudiante dans un des établissements de sport où il donnait des cours.

« Et je suis sûr que vous connaissez un endroit parfait pour manger de la bonne viande, pour avoir des muscles comme les vôtres ! »

Cette dernière phrase termina de capturer Todoroki aux lèvres de la lanceuse de poêle étrangère. Elle l’avait totalement à sa merci, à présent, et même si il était capable d’en être conscient, il ne pouvait tout simplement plus se contenter de partir à présent. Shige vint sourire à la jeune femme en frottant la main qu’il avait posé sur la nuque. Il se retira du mur sur lequel il était adossé pour se rapprocher un peu de la route.

« Vous avez parfaitement raison ! Ce serait bien dommage de ne manger qu’une salade… Alors qu’un plat beaucoup plus riche en protéine serait bien meilleur pour se remplir d’énergie ! »

[ Je me disais qu’elle allait préférer quelque chose de léger, mais j’avais tort… Cette femme semble être sacrément bien informé dis donc, c’est bien ça ! ]

Maintenant persuadé par Liliana, Todoroki huma l’air et passa sa main dans sa veste, sortant son carnet. Il y avait bien à l’intérieur une annotation avec ‘‘Un repas bien protéiné’’. Décidément, Liliana lisait dans son esprit, ou ils étaient fait pour s’entendre ! Après avoir de nouveau félicité l’idée de la jeune femme, Todoroki se mit en route en direction des restaurants du District. Le District 12 n’était pas particulière fourni en restaurants et cafés, tout simplement parce que, loin du centre, il était moins fréquentés par les touristes comme par les élèves. Cependant, pour un agent d’Anti-Skill, il n’y avait aucune difficulté à se repérer dans ce genre de District et ils furent rapidement arrivé devant l’endroit auquel Shige pensait grâce à l’utilisation de quelques raccourcis serpentant entre les bâtiments.

« Parce qu’il y a des églises et d’autres bâtiments religieux de différentes cultures où les élèves peuvent venir se recueillir, il y a aussi des cantines parsemées ça et là pour ne pas se promener le ventre vide ou pour faire des offrandes sur les autels. Parce que ce n’est pas un District où on passe une grande partie de son temps à marcher, la plupart de ses petits restaurants se spécialisent dans de la restauration rapide. »

Todoroki avait récité tout ça de façon assez détachée, mais il était facile de savoir que c’était sûrement le genre de chose qu’il avait déjà dit plusieurs fois, que ce soit aux étudiants ou à des touristes curieux. Même si il n’avait peut-être pas l’air d’être spécialisé dans le domaine intellectuel, il semblait bien connaître son sujet ce qui constrastait beaucoup avec l’expression ahurie qu’il avait l’autre partie du temps.

Le membre d’Anti-Skill dirigea Liliana à l’intérieur de la petite gargote enclavée entre deux gros bâtiments en béton dont la fonction restait obscure tant ils étaient dépourvus d’individualité. Il fleurait bon l’odeur du steak grillé du côté qui semblait être la cuisine et même si les tables et les chaises étaient un peu serrées à cause de la petite taille du lieu, tout était plutôt confortable. Une dame d’âge mûr vint les voir avant que Todoroki ne puisse indiquer à Liliana ce qu’elle pouvait prendre, ou alors, c’est qu’il ne devait pas y avoir un large panel de choix.

« Un hamburger. Liliana-san, tu vas prendre la même chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Experimental Encounter ! [Feat. Todoroki & Liliana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Experimental Encounter ! [Feat. Todoroki & Liliana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: Autre lieux :: District 12-
Sauter vers: