Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Izayoi Hasakura

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]   Lun 27 Nov - 2:49

Izayoi
Hasakura

Lena
Anderson

Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose !

Un jeune homme aux longs cheveux blond était genou aux sols.

« Je… »

Il se relève sans trop de difficulté, malgré son dogi rouge, on peut apercevoir son corps qui est sculpté, forgée par ses années d'entraînements en arts martiaux. Ses poings sont aussi durs que l'acier, ses pieds lui permettent de frapper aussi vite que l'éclair, fièrement il tend son poing vers son ennemi.

« Je ne perdrais pas ! JAMAIS ! Je suis invincible ! »

Cela ressemble à un cri de guerre ou même à une annonce pleine d'arrogance et de confiance, mais ce n'est rien de tout ça. C'est un cri un désespoir, d'auto-motivation pour protéger ce titre « d'invincibilité ». La compétition en face est rude, plus difficile que tout ce qu'il a connu jusqu'à maintenant, un combat où il ne sait pas s'il gagnera même s'il se donne à fond. C'est le genre de situation amusante, excitante, mais à la fois effrayante. Lui qui se considère comme invincible se retrouve genou à terre face à son ennemi, ses chances de perdre sont grandes et son titre risque de lui échapper pour de bon…lui qui n'a connu aucune défaite lors de ses derniers matchs, risque maintenant de goûter à l'amertume de la défaite.

Tout ça à cause d'elle, depuis son arrivée, il a eu un mauvais pressentiment, mais il ne l'imaginait pas aussi forte. Posture de combat en place: poings gauches près du visage et poings droit près du torse, la moindre erreur lui sera fatale…mais à elle aussi. Il doit se calmer et ne pas se précipiter. Tous les deux sont à peu près égale, il n'y a aucune raison qu'elle possède plus de chance que lui de gagner ! La provoquer pour lui faire croire que l'adversaire la sous-estime et attaquer quand elle s'y attend le moins. Baissant sa garde et posant sa main gauche sur sa hanche tout en pointant du doigt son adversaire :

« Tu ne peux pas gagner ! Si tu gagnes, j’accepterais n’importe quel gage, mais c’est si tu peux gagner or je vais te faire mordre la poussière ! »

C'est une provocation simple, mais même les plus simples sont souvent très efficaces. Dès qu'elle s'avancera vers lui, il balancera un kaméhamé—Hadoken et lui infligera des dégâts conséquents et il n'a pas eu à attendre longtemps avant qu'elle ne s'avance vers lui.

« Mange toi ça ! Kaméhamé—ha ! »

Mauvaises séries, mauvaises licences, mauvaises techniques au mauvais moment. Rien ne se passe comme il l’a prévu, elle n’a pas foncé dans son piège comme un bulldozer, elle semble avoir deviné son plan ou alors ses réflexes sont juste suffisamment bon pour esquiver alors que lui s’est précipité ? Peu importe, la situation est très grave.

« Merde… »

Alors qu’elle a esquivé son attaque, tout semble se passer au ralenti pour lui, sa vie de guerrier invincible est sur le point de prendre fin. Il est même capable de voir sa vie défilée devant lui au ralenti, sa courte vie de « champion », « d’homme invincible ».

****************************************************************

L'adolescent s'était levé de son lit, une longue journée de cours l'attendait et cela ne faisait que quelques jours depuis l'incident qui l'avait cloué à l'hôpital pour une courte durée. Le blondinet avait la tête lourde, il s'étira tout en baillant légèrement, les cheveux en pétards digne d'un porc et pique ou même d'un de ses amis aux cheveux bruns. Il n'avait pas vraiment envie d'aller en cour aujourd'hui, mais il n'avait pas non plus envie de sécher les cours et puis il savait très bien que son professeur principal n'hésiterait pas à lui caser les oreilles s'il se permettait de sécher. En particulier avec tous les évènements qui se sont passés récemment : Un combat contre une esper d'un autre établissement, s'impliquer dans une prise d'otage tout en gênant un membre d'Anti-skill (elle n'était ptet pas au courant de ça...), être victime dans une série de crime assez étrange…s'il comptait sa rencontre avec Alex et sa petite aventure à Strange, ça commençait à faire beaucoup, même si un peu d'aventure peut être fun dans certains cas, la majorité de ceux-là ne l'ont pas été.

Après avoir pris une douche et enfilé son uniforme scolaire par-dessus son sweet à capuche noir qui affichait un énorme logo Jordan rouge. Quittant silencieusement son appartement étudiant, casque sur les oreilles Izayoi se dirigea vers son établissement scolaire tout en poussant un léger soupire. Une fois en cours il n'entendait que des brouhahas, la voix de son professeur n'arrivait pas jusqu'à ses oreilles et sa vue était concentrée dehors à regarder dans le vide à repenser à tout ça. Il aurait pu mourir ce soir-là, il aurait pu ne jamais se réveiller. C'était la deuxième fois de sa vie qu'il frôlait la mort, toutefois il ne regrettait pas son acte. Si la situation venait à se reproduire, il réagirait de la même manière, c'est juste comme ça qu'il est.

La sonnerie marquant la pause du midi le reconnecta à la réalité, étonnamment le professeur ne l'avait pas interrogé pour lui faire suivre son cours au lieu de regarder dehors. Malgré tout, l'adolescent ne se sentait pas de rester en cours, pas aujourd'hui. Il sortait de l'hôpital, il devrait avoir le droit à sa journée de congé et il savait pertinemment que le toit de l'établissement n'était pas une cachette viable vis-à-vis des professeurs.

Résultats des courses, l'adolescent s'était faufilé en dehors de son établissement et avait prétexté une douleur « abdominale » auprès de ses amis pour tenter de baratiner les professeurs. Un coup de poignard dans le ventre, ça fait mal…ça avait peu de chance de passer et il le savait, mais ça va ce n'est pas comme s'il séchait les cours si souvent que ça. Heureusement pour lui, il est plus souvent présent qu'absent. Enfin bon ce qui est fait est fait, les cours avaient repris et il était plutôt éloigné de son lycée.

« S’entrainer au basket-ball ou la salle d’arcade… »

C'était la question qu'il se posait, il ne savait pas vraiment quoi faire. Il avait bien envie de reprendre le basket-ball, ça lui manquait vachement, mais il savait que s'il s'entraînait maintenant il risquerait de jouer toute l'après-midi alors que la salle d'arcade, il quittera quand il aura dépensé trop d'argent. La décision était prise :

« Salle d’arcade puis basket. »

L'adolescent se dirigea vers la salle d'arcade, il avait assez d'argent pour faire une dizaine de partie sans empiéter sur ses dépenses du mois. S'installant à la borne d'arcade, sourire aux lèvres, il était temps de s'amuser un peu, mais avant autant se faire la main sur l'IA avant d'affronter de vraies personnes.

L'étudiant d'Eiri craqua ses doigts, il n'était pas si rouillé que cela. Ce n'était pas son jeu favori, mais ça restait un bon jeu pour affronter les gens. Le premier adversaire venait de faire son apparition, choisissant un homme masqué alors qu'Izayoi pris l'homme en dogi rouge, ironiquement lui aussi était un blondinet. Il était plutôt facile d'utilisation et plus fluide que l'autre stoïque au bandeau. Il aimait beaucoup la façon dont son Soryuken brulait ses ennemis, son hadoken et plein d'autre d'autres attaque assez cool.

L'adolescent gagna une fois puis deux puis trois, grand sourire aux lèvres, il se sentait invincible et gardait toujours le même personnage. Les combats n'étaient pas forcément long, mais plutôt d'une durée normale. Il n'était pas particulièrement invincible malgré son sentiment, il lui arrivait de perdre un round sur deux, mais il finissait toujours par gagner le round final, à croire que le destin lui souriait. Il pouvait entendre les gens parler de lui et de sa petite série qui commençait à se faire remarquer.

« Il est bon, mais loin d’être imbattable… »

Personne n'était invincible, c'est une phrase véridique. Le blondinet n'était pas aussi bon qu'un « professionnel », il était juste meilleur que la moyenne. Toutefois, pour lui, cette phrase sonnait seulement comme l'amertume d'un mauvais perdant. Quelques minutes après deux autres victoires venaient de s'ajouter à son palmarès de la journée, malgré sa tendance a essayer de finir son adversaire par un Soryuken.

« Mouahahahaha, je suis invincible ! »

C’est alors qu’elle est apparue, l’adversaire le plus coriace auquel il a eu affaire. Rien qu’en apercevant son entrée, il savait qu’elle était meilleure que le reste, qu’elle était particulière dans son comportement…sa concentration devait être maximale.

Prenant une inspiration, le blondinet se concentra tout le long du premier round. L'adversaire était quelqu'un de redoutable, chaque coups engendrait une contre attaque, chaque mouvement irréfléchi causait un counter, c'était amusant, ni plus, ni moins. Malheureusement peu importe à quel point l'affrontement est excitant, rien n'est mieux que de remporter la victoire au final en utilisant toute sa hargne, toutes ses techniques ! L’occasion en or s'était présenté, son fidèle shoryuken lui avait sauvé la vie, il lui avait apporté la victoire ! S'il a gagné le premier round, il pouvait faire de même avec le deuxième ! C'était une pensée naïve...

A la fin du second round, celui qui était au sol n'était nul autre que lui. C'était surprenant, il était pourtant sur que ça marcherait, mais il s'était trompé et le voilà au sol. Il se releva, genou au sol, regardant son adversaire dans les yeux.

Il n’avait jamais imaginé qu’elle lui poserait autant de mal, ni même qu’elle serait aussi forte et qu’elle serait si proche de la victoire. Son arrogance risquait bien de lui coûter cher ce coup-ci.


****************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]   Mer 20 Déc - 23:58

Grande journée qui s’annonçait là ! Cela faisait plusieurs jours que je trépignais d’impatience car ce jour-là il allait se passer quelque chose de proprement incroyable. Comme si les planètes, les galaxies ou je ne sais quoi dans l’univers s’était aligné pour accomplir l’un de mes plus grand rêves de toujours. Ayant passé toute la nuit à peaufiner mes attaques et combos les plus difficiles, regardé des vidéos de combats entre les plus grands champions pour me préparer, je me levai aux aurores* pour me diriger vers l’ultime ring qui allait pouvoir accueillir sa nouvelle championne. Il y aurait des adversaires de qualité sur place et j’avais hâte de voir à quoi ressemblaient les plus fiers guerriers de la cité scolaire avant de lutter jusqu’au bout dans des face à face aussi sanglants qu’épiques. Car oui, c’était cette journée, cette fameuse journée. La journée de la sortie de la refonte totale des premiers street fighters dans ma salle d’arcades.

Laissant mon stick pro sur mon lit, toujours branché à ma vieille console dans laquelle se trouvait toujours street fighters 2, je me dirigeai vers l’extérieur pour prendre le chemin de mon destin. La route jusqu’à la salle d’arcade dura une éternité durant laquelle je revisionnais chaque heure passée à m’entraîner, tout ce temps qu’on disait perdu sur les jeux vidéo allait enfin prendre tout son sens ! Une fois sur place, je constatai qu’un attroupement s’était formé autour de la nouvelle borne. Jusque là rien d’étonnant, tout le monde devait en avoir entendu parler, c’était quand même un événement assez incroyable et important, même pour la cité scolaire.

M’approchant doucement, j’entendis les murmures agacés de certaines personnes qui se plaignaient d’un participant un peu trop vantard et que les autres n’arrivaient pas à battre. Apparemment plus fort que la moyenne et entraîné par la joie de sa séries de victoires, il exultait de joie tout en rabrouant ses adversaires une fois qu’il les avait vaincus.

Me faisant discrète dans un premier temps, je me glissai derrière les deux compétiteurs, un jeune blond hyperactif et un autre gars oubliable et oublié qui lui faisait face, pas très sûr de lui après avoir vu tous ses prédécesseurs se faire humilier en place publique par un simple lycéen. Pourtant sa technique était plus que moyenne à vrai dire, il essayait surtout de faire du beau jeu en spammant pour faire des attaques classes et ses quelques réflexes faisaient le reste pour lui permettre de prendre finalement le dessus sur ses adversaires.

« Mouahahahaha, je suis invincible ! » Hurla-t-il finalement tandis que son dernier adversaire se retirait en soupirant.

Son dernier adversaire, oui. Car la personne qu’il allait affronter après n’était pas un adversaire mais bel et bien son ange rédempteur qui venait lui donner une authentique leçon de vie, du genre de celle qui vous forge un homme pour le restant de son existence. La foule s’écarta sur mon passage, sentant que quelque chose de grand était sur le point d’arriver et le temps ralentit dans ce qui aurait pu être l’entrée la plus classe de tous les temps si ça n’avait pas été juste pour remettre un gamin à sa place.

Mettant mon poing droit contre ma paume gauche, je serrai doucement avant de me rappeler que je n’avais jamais vraiment réussi à faire craquer mes doigts mais de toute façon personne ne l’aurait entendu alors ça changeait rien au côté cool du mouvement, pas vrai ?

Toujours étant, je glissai ma main dans ma poche pour en sortir une pièce avec un sourire qui se voulait narquois barrant mon visage.

-« Celle-là elle est pour moi, ptit. » dis-je en appuyant bien sur ce dernier mot.

Le bruit caractéristique d’une pièce avalée par une borne retentit et la machine cracha un son saturé mêlant une musique grossière et des paroles à peine compréhensibles mais c’était aussi ce qui faisait le charme de ce genre d’engins. Prenant tout le temps du timer pour me décider, j’orientai finalement mon choix sur la redoutable Cammy White. Le terrain fut choisi au hasard, pas comme si ça changeait grand-chose après tout.

Finalement le combat commença enfin. Les deux personnages se faisaient face et le premier round était l’occasion de faire quelques tests pour vérifier sa façon de réagir face aux divers mouvements et préparer la suite. De son côté, il semblait simplement se concentrer sur le fait de gagner chaque round, confiant en sa capacité à régner en maître de l’arène. Le premier round se conclut finalement sur la défaite de la blonde qui s’étala au sol avant que le deuxième round ne commence.

Il n’y avait plus le droit à l’erreur mais toutes les pièces avaient été soigneusement placées pour me mener à la victoire et, malgré le doute qui commençait à naître dans l’assemblée et la frustration de ceux qui avaient déjà perdu et espéraient voir le garçon perdre à son tour, rien ne me déstabilisa pour la suite. Répétant dans ma tête chaque action pour être sure de ne jamais me laisser aller à jouer à l’instinct, les premières contre-attaques passèrent sans trop de difficulté, poussant l’adversaire à reculer, exactement ce que je voulais.

Tentant de petites avancées et jaugeant les réactions de l’adversaire, il finit par s’élancer dans les airs pour tenter une attaque vers le sol et atteindre Cammy qui, quant à elle, commença à se baisser, se retourna et envoya son pied gauche vers le haut, s’élevant du sol en brillant en rouge tout en hurlant son fameux « Canon spike ! » qui vint enlever les derniers points de vie du personnage d’en face qui alla à son tour s’écraser de son côté de l’arène après un splendide vol plané.

Le troisième et dernier tour pouvait commencer. Ce serait le plus difficile, le garçon aurait probablement appris de ses erreurs et je décidai de rester sur mes gardes, restant parfaitement concentrée.

« Je ne perdrais pas ! JAMAIS ! Je suis invincible ! » cria le garçon en faisant un geste de provocation in game.

Bien, c’est toujours plus intéressant de disputer un combat face à quelqu’un prêt à en découdre et la chute n’en serait que plus terrible encore. Cela dit, les actes ne suivirent pas les paroles et quelques actions téméraires mais malheureusement trop dangereuses conduisirent le garçon plus proche de la défaite qu’il ne l’avait jamais été. Rien n’était perdu, naturellement, mais ses chances de victoire s’étaient clairement amenuisées.

« Tu ne peux pas gagner ! Si tu gagnes, j’accepterais n’importe quel gage, mais c’est si tu peux gagner or je vais te faire mordre la poussière ! »

Intéressant, maintenant il y avait de l’enjeu en plus. Un sourire se dessina sur mon visage tandis que je compris exactement ce que je devais faire pour lui asséner le coup fatal. Fonçant vers lui en minant volontairement de me faire prendre au jeu de la provocation, j’attendis le moment critique -lorsqu’il entama son quart de cercle- pour mettre au jour mon plan.

« Mange toi ça ! Kaméhamé—ha ! »

Une boule d’énergie bleue sortit des mains de son personnage tandis que la blonde s’élança en l’air dans un splendide double salto. Profitant du temps de récupération qui suivait chaque attaque spéciale, j’entrai la combinaison qui m’offrirait la victoire, exécutant le quart de cercle arrière droit + attaque à la perfection. Cammy s’immobilisa en l’air et tourna sur elle-même avant d’envoyer un coup de pied plongeant vers sa cible, accompagné d’un effet pyrotechnique jaune tout à fait joli, venant arracher les derniers points de vie du combattant qui n’avait rien pu faire pour se défendre face au Canon Strike de Cammy.

Le combattant s’écroula pour la deuxième fois et l’écran de victoire pour le joueur 2, moi, s’afficha finalement, annonçant mon triomphe face au champion qui venait de voir se terminer son quart d’heure de gloire de façon précipitée. Me tournant vers le garçon, je pris un instant pour savourer ce moment de puissance et de satisfaction quant au fait de rabattre son caquet à un garçon un peu trop présomptueux.

-« Bien, du coup tu parlais d’un gage c’est bien ça ? Viens avec moi, j’ai ma petite idée sur la question. On va aller dans un magasin t’acheter de quoi tenir ton engagement. » fis-je avec un grand sourire.

L’attrapant par le bras, je le tirai en dehors de la salle, emmenant mon trophée vivant pour passer un petit moment amusant à ses dépens. Je suis certaine qu’il réfléchira à deux fois avant de se croire invincible la prochaine fois…

Le traînant de rue en rue, nous arrivâmes finalement pile à l’endroit que je cherchais. Devant nous se trouvait une boutique de vêtements et accessoires pour femmes de tous les âges. Voilà qui allait mettre un dernier coup à sa fierté.



*Note pour de futures réutilisations lors d’écrits de ma biographie lorsque je serai devenue une légende : il était en fait autour de 11h mais ça rend mieux dans l’histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]   Mer 17 Jan - 22:00

« … »

Une sensation désagréable était présente, une sorte de pincement au cœur. C'était une sensation amère et affreuse, une sensation qu'il détestait ressentir, surtout en étant aussi proche de la victoire. Aucun mot n'arrivait à sortir de sa bouche, ses yeux rivés sur la barre de vie de son personnage. L'écran affichant un K.O suivis d'un « You lose », ses yeux grands ouvert affichant une expression perplexe

 « J’ai…perdu. »

Cette phrase avait été dite tout doucement, inaudible d'autrui, marmonnant dans sa barbe. Sa série de victoire était finie, mais au moins il en a tenu une pendant un court laps de temps. Juste de quoi s'amuser l'après-midi, mais ça restait dommage de quitter la salle d'arcade sur une défaite. « C'était serré ! Je suis sûr que la prochaine fois je peux l'avoir ! » , son côté mauvais perdant exigeait une revanche et c'est ce qu'il s'apprêtait à faire avant d'entendre la jeune femme parler.

-« Bien, du coup tu parlais d’un gage c’est bien ça ? Viens avec moi, j’ai ma petite idée sur la question. On va aller dans un magasin t’acheter de quoi tenir ton engagement. »

Un grand sourire était présent sur son visage, l'adolescent leva un sourcil montrant son incompréhension avant que sa mémoire ne fasse effet. Il avait bien dit qu'il accepterait n'importe quel gage s'il perdait, il ne le pensait pas vraiment, mais elle a dû le prendre sur parole. Autant tenir « sa parole » s'il a fait une promesse, même un peu en l'air.

 « Ah…c’est vra— »

Sa phrase fut interrompue par la demoiselle qui venait de le trainer de force en dehors de son royaume, ex-royaume. Non seulement elle brisait sa série de victoire, mais en plus elle le kidnappait à son insu…quel genre de fille était-elle ? Il avait « promis », il se contentait de la suivre en la dévisageant du regard, sans dire un mot et se demandant bien qu'est-ce que c'était que sa « petite idée ».

Il avait bien envie de retirer son bras, rentrer chez lui se changer et aller faire un peu de sports, mais « une promesse est une promesse » et il devait la tenir. Finalement l'adolescente s'était arrêtée, voyant cela l'adolescent retira son bras d'un mouvement sec.

 « Pas la peine de me kidnapper, je peux mar—Qu’est-ce qu’on fait ici ?? »

Son regard s'était posé sur la boutique de vêtements et accessoires pour femmes, une sueur froide coulait le long de son visage. Il avait un mauvais pressentiment sur toute cette histoire de gage, il aurait dû partir quand il en avait eu l'occasion. Pas de panique, si ça se trouve, elle veut seulement qu'il l'aide à porter ses courses. Tel un instinct de survie l'adolescent recula d'un pas, il n'avait aucune envie de s'approcher de ce territoire inconnu.

Traîner de force par cette mystérieuse jeune femme, Izayoi rentra dans le magasin contre son gré affichant un air assez exaspéré et destabilisé. Il n'avait rien à faire ici surtout avec cette…cette femme. Il ne connaissait même pas son nom, pour qui elle se prenait à l'emmener dans ce genre d'endroit. Il s'attendait à passer un moment désagréable, son pressentiment lui disait qu'il allait se souvenir de cette journée comme l'une des pires journées de sa vie, mais malgré ce mauvais pressentiment, il ne s'attendait pas à ce qu'il arrive ce genre de choses.

Une fois à l'intérieur de la boutique, la jeune femme aux cheveux noirs montra des vêtements au blondinet. Chose qu'il ignora sans hésiter  « qu'est-ce que j'en ai à faire de ce qu'elle met ? Pourquoi elle m'a forcée à venir ici…j'ai plein de choses à faire MOI » pensa-t-il au fond de son être avant de jeter un autre regard sur ces vêtements. Ils étaient un peu trop petit pour elle, sauf si elle aimait porter des trucs trop petits ou serrer c'était son problème.

  « Mais j’aime pas du tout son sourire…et pourquoi elle se rapproche ?! Va-t-en ! chh ! chhh ! »

Le blondinet recula, croisant ses bras sous forme de X pour montrer son refus alors qu’elle se rapprochait de lui. Plus elle s’approchait et plus son sourire lui semblait démoniaque, maléfique et cruelle. Son honneur était en jeu, même s’il est du genre à respecter « sa promesse », il n’avait aucune envie de suivre l’envie de cette…cette…grrrrr.
Après une lutte d'une dizaine de minute, sans coup de poing ou de pied, mais en se débattant dans tous les sens comme il le pouvait et sans crier des « Kyyyaaaa » même s'il en avait très envie. Non seulement cette lutte vaine l'avait fatigué physiquement, mais aussi mentalement. Exténué, il était devant le miroir à regarder sa « nouvelle » apparence.

Bonnet avec un motif en forme de flocon sur la tête, une écharpe de la même couleur avec des flocons dessiné dessus assorti à une jupette dans le même style avec les mêmes motifs et la même couleur, le tout accompagné de mitaine mi-longue en laine bleu. Il ne manquerait plus qu'on lui fasse porter des talons tiens, mais qu'elle essaie, il était prêt à lui mettre un énorme coup de pied dans la tête. La prochaine fois, ce sera une promesse en l'air, il est hors de question de laisser ça se reproduire.

Alors qu’il se retenait d’exploser de rage tout en se demandant comment ce genre d’idée avait pu passer dans la tête de la jeune femme, il l’a voyait s’approcher à nouveau de lui avec un poudrier. L’étudiant d’Eiri recula aussi vite que possible avant de se retrouver dos au mur cerné, il lança un regard noir à la jeune adulte armée de son poudrier, un regard qui promettait de se venger un jour peu importe à quel point ce serait dur.

 « Tu me le paieras... »

Marmonna dans sa barbe l’adolescent aux cheveux blonds tout en évitant de se regarder plus longtemps dans le miroir pour ne pas se dégouter plus longtemps. Moins il regarde, plus ce sera facile d’oublier cette après-midi horrible.

 « Je lui ai rien fait pour mériter ça, la prochaine fois je gagne et je lui ferais regretter !! »

Poussant un soupire montrant volontairement son mécontentement à la jeune femme, croisant les bras et affichant une petite moue mécontente.

 « Bon maintenant quoi ? »

Déclara l’adolescent impatient d’en finir et de rentrer chez lui, dormir et oublier tout ça à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]   Lun 12 Fév - 14:22

Entrant tous deux dans le magasin, je ne le lâchai pas, ayant peur qu’il ne s’enfuie à la première occasion, ce qui aurait été compréhensible après tout. Cela dit il restait là, derrière moi, gardant un air boudeur et ignorant totalement les vêtements que je lui montrais. C’était amusant, il se désintéressait totalement du peu de contrôle que je lui laissais sur son gage sans comprendre de quoi il s’agissait et il allait bientôt se rendre compte que jouer les fortes têtes allait à nouveau se retourner contre lui.

Il n’y avait pas beaucoup de monde dans la boutique, heureusement d’ailleurs. Je me doutais que lorsqu’il comprendrait ce qui l’attendait il allait faire du raffut et ça me dérangeait d’embêter les pauvres dames présentes qui n’avaient pas envie de voir un gamin aussi agité débarquer dans leur magasin de fringues et autres accessoires. Trouvant finalement l’outil parfait de ma vengeance, je lui montrai un ultime assortiment qu’il ignora à nouveau.

Un petit ensemble bleu marine avec des flocons, le genre de trucs que portaient les petites filles toutes mignonnes et discrètes, l’exact inverse de ce qu’était le garçon. Il y avait le bonnet, les gants, le haut et la petite jupe. Pour aller avec, une jolie paire de bottines sans talons ferait parfaitement l’affaire, après tout l’objectif n’était pas non plus de lui infliger la torture d’une première journée en talons.

M’approchant de lui en tenant l’ensemble devant lui, histoire d’avoir un premier aperçu de ce que cela allait donner, je m’approchai en souriant, constatant à quel point cela lui irait à ravir malgré ce qu’il en penserait. M’approchant encore un peu, je perçus dans le regard affolé du garçon qui reculait en mettant ses bras entre nous, montrant bien qu’il était sur la défensive. Il ne restait plus qu’à le forcer à aller se changer dans la cabine.

Quelques minutes après, il était de retour, se regardant dans le miroir avec l’air le plus dépité que j’ai vu de toute ma vie. C’était à hurler de rire mais j’essayais de me retenir pour ne pas le faire changer d’avis et abandonner sa parole avant d’être sorti du magasin. En tout cas je m’étais découvert une nouvelle vocation de styliste, car cet ensemble lui allait définitivement trop bien !

 « Tu me le paieras... » marmonna-t-il doucement, l’air haineux et visiblement prêt à tout pour obtenir sa vengeance avant de soupirer longuement.  « Bon maintenant quoi ? »

Posant ma main sur sa tête en souriant, j’entrepris de répondre sur un ton amical, essayant de détendre un peu l’atmosphère.

-« On va passer une super journée entre filles, tu vas voir. On va bien en profiter, après tout tu m’appartiens pour la journée, pas vrai ? » dis-je avant de passer mon bras sur ses épaules, l’amenant vers la sortie du magasin. « Au fait je connais pas ton nom je crois, moi c’est Lena. Et puis il va te falloir un nom plus raccord avec ta situation. Je propose Yukiko, ça ira super bien avec ta tenue, tu crois pas ? Allez on garde Yukiko. » dis-je en sortant du magasin.

-« Aloooors je propose un petit tour au centre commercial, on va bien trouver des trucs sympas à faire, on pourrait inviter des gens au karaoké, ça serait marrant. Et je te réserve une petite surprise pour la soirée, tu vas même pouvoir te faire un peu d’argent, t’auras pas perdu ta journée ! » dis-je avant de rigoler légèrement, essayant de ne pas le rendre trop suspicieux. Ou la rendre suspicieuse.

Le chemin vers le centre commercial se fit relativement bien. J’utilisai ce léger temps mort pour essayer de lui donner une démarche plus féminine pour qu’il rentre plus dans le personnage, et puis il fallait qu’il prenne l’habitude de parler de lui comme d’une fille aussi. Ensuite il ne restait plus qu’à lui inventer une petite histoire à raconter aux gens que nous allions croiser, après tout ce ne serait pas marrant de jouer avec elle sans qu’elle n’ait à interagir avec d’autres gens.

Une fois au centre commercial, nous commençâmes à nous balader tranquillement, regardant tout autour les différentes options qui s’offraient à nous. Il y avait tout un tas de choses, un concours de talent, des cafés, des karaokés et encore tout un tas de choses qui pourraient être vraiment amusantes.

-« Bon tu vois un truc qui t’intéresse ? Déjà je propose d’aller manger, je t’invite, je ne laisserais pas payer ma si jolie et gentille petite sœur voyons. Tu veux aller manger où ? Hésite pas à proposer des trucs, t'auras pas tous les jours l'occasion d'être une fille. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]   Dim 25 Fév - 3:01

-« On va passer une super journée entre filles, tu vas voir. On va bien en profiter, après tout tu m’appartiens pour la journée, pas vrai ? »

En entendant ces paroles, Izayoi fronça les sourcils, exprimant du mieux qu'il pouvait son désaccord. « Qui est une fille ? Et qui appartient à qui ?! » sont des choses qu'il aurait aimés lui répondre, mais c'était véridique…à cause d'un maudit pari.

« Oui, mais seulement pour aujourd’hui. »

Déclara l'adolescent en croisant les bras et en boudant légèrement. Et puis qui avait envie d'appartenir à quelqu'un, encore moins à quelqu'un comme elle qui s'amuse à travestir les gens qu'elle connait à peine.

Non seulement elle disait qu'on allait passer une super journée entre « filles », mais en plus de cela elle se permettait de poser son bras sur les épaules d'Izayoi et cela ne faisait qu'insupporter l'adolescent aux cheveux blonds qui se demandait pour qui elle se prenait avant de se calmer alors qu'elle l'amenait vers la sortie…il était sur qu'elle faisait cela pour qu'il ne puisse pas s'enfuir loin d'elle.

A sa grande surprise, la jeune femme lui demanda son prénom et il était hors de question de lui donner, elle pouvait toujours rêver. Jusqu'à ce qu'il se rends compte qu'en fait, elle n'en avait rien à faire de son nom ou de son prénom, elle avait déjà prévu de le renommer « Yukiko » dès qu'elle avait entamé le sujet de discussion.

L'étudiant d'Eiri ne pouvait que grogner et râler intérieurement face à cette situation dans laquelle il se trouvait. C'était frustrant, mais pas insupportable pour l'instant et puis plus vite il finissait ce pari, plus vite il pourra se débarrasser d'elle. C'est en entendant la suite du discours de la jeune fille aux cheveux noirs que le côté « supportable » ne l'était plus tant que ça, en effet Lena comptait inviter des gens et avait prévu certaines choses pour se faire de l'argent…

« Cette fille va inviter des gens ? Sérieusement ?! Et de quelle surprise elle parle ?! »

Izayoi ne le sentait pas du tout, cette fille était clairement dans la démesure…Il sentait que la meilleure solution, c'était la fuite, mais il a pour principe de tenir ses promesses aux maximums même si c'était difficile. Et dans le pire des cas, il pourra toujours s'enfuir plus tard…loin, très loin de cette fille et de ces idées bizarres.

Alors que les deux habitants de la citée scolaire se dirigeaient vers le centre commercial, Lena s'approcha du jeune blondinet qui recula presque instinctivement d'un pas…après ce qui s'est passé dans le magasin qui sait ce qu'elle allait lui faire. La jeune femme l'approcha en lui disant ce qui n'allait pas dans sa démarche, ignorant au premier abord pourquoi elle faisait cela avant de se rendre compte que c'était pour lui donner une démarche plus efféminée. Alors qu'Izayoi allait lui crier un « Je ne suis pas une poupée !! Je refuse de marcher comme ça ! », Lena prit la parole pour lui expliquer qu'il devait changer sa manière de parler aux risques de se faire démasquer par les autres…ce qui serait assez humiliant pour lui, même s'ils ne savent pas qui il est ou autre. Toujours en boudant et essayant de parler tel une fille en adoptant des mots plus formels et un ton plus aigu...

« Je peux faire ça… »

Toutefois, il était hors de question qu'il marche de manière féminine, peu importe à quel point elle pouvait forcer sur ça, il refusera de coopérer. C'est déjà bien qu'il accepte de se déguiser en fille malgré le fait qu'elle ne le laisse jamais en placer une seule…à croire qu'elle sait exactement quand est ce qu'il va se plaindre et pour éviter ça, elle prend la parole pour le piéger à faire autres choses.

Une fois dans le centre commercial, sous formes de balade, Izayoi suivait Lena légèrement mécontent et surtout méfiant. A chaque fois que les deux passaient à côtés d'un Karaoké ou d'un concours de talent, il avait peur que la jeune femme ne le traîne pour participer et se taper de fou rire pendant qu'il souffrait en silence. Cette fille devait être fille unique pour autant s'amuser à traumatiser plus jeune qu'elle ou alors c'était une très très mauvaise grande sœur.

-« Bon tu vois un truc qui t’intéresse ? Déjà je propose d’aller manger, je t’invite, je ne laisserais pas payer ma si jolie et gentille petite sœur voyons. Tu veux aller manger où ? Hésite pas à proposer des trucs, t'auras pas tous les jours l'occasion d'être une fille. »

Izayoi lui lança un regard suspicieux, il pensait qu’elle était en train de le piéger.

« Petite sœur…hein…d’accord. »

Peu importe si elle payait c’était l’occasion de se goinfrer de parfait, le blondinet n’avait pas un estomac illimité comme certaine personne sauf quand il s’agit de parfait à la fraise qu’il peut dynamiter comme des petits pains. C’était aussi une occasion de se venger indirectement en lui vidant son porte-monnaie et puis pour être honnête, il n’avait que faire de cette occasion d’être une fille.

« J’ai une idée ! Rien de mieux qu’un parfait. »

Déclara l’étudiant d’Eiri avant d’attraper Lena par le bras et la trainer jusqu’au restaurant pour s’installer à la table, patientant tranquillement le temps qu’une serveuse viennent prendre leur commande.

« Bonjour, êtes-vous prêt à commander ? »

Un léger sourire s’afficha sur le visage de l’adolescent, c’était simplement un sourire joyeux et rayonnant à l’idée de manger des parfaits, peu importe l’idée d’origine.

« Ouiii. Pour l’instant je vais prendre deux parfaits, je compte en reprendre plus tard, mais je n’ai pas envie qu’ils fondent pendant que je mange. »

Déclara le jeune garçon avant de regarder Lena passer sa commande, il se demandait bien ce qu’elle allait prendre…pas que ces goûts l’intéressaient, bon juste un petit peu et il se demandait comment elle allait réagir à ce qu’il avait dit. Restant silencieux et observateur pendant qu’elle commandait, c’était aussi le moment idéal pour poser des questions comme « pourquoi elle le déguise en fille ? », « C’est quoi cette fameuse surprise ? ». Le blondinet secoua légèrement sa tête de droite à gauche pour virer cette idée de son esprit avant de se remettre à bouder à nouveau, il savait déjà qu’elle lui répondrait un truc dans le genre « si je te le dis, ce ne sera plus une surprise. ». Malgré tout, Izayoi prit la parole quittant finalement son mode « je te boude » après une à deux minutes de silence bien gênant.

« Onee-san, je ne compte pas m’enfuir…donc tu peux me dire ce que tu as prévu de faire après ça ? »

Appelez une fille plus vieille que lui « onee-san » n’était pas vraiment quelque chose de nouveau même s’il ne l’appréciait pas particulièrement. A l’heure actuelle, il n’avait aucune intention de fuir et il comptait faire de son mieux pour honorer son pari.

« Ah…et juste pour info, je compte bien en manger une dizaine des parfaits… pas d’entourloupe… »

Déclara l’adolescent en espérant qu’elle le laisse manger tranquillement sans le traîner dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]   Mer 18 Avr - 0:23

Le regard malicieux que je perçus dans le regard de Yukiko lorsque je lui proposai d’aller manger me fit légèrement sourire. Le plus tout à fait garçon cherchait probablement un moyen de se venger et cela rendait la situation bien plus intéressante même si je me demandais bien ce qu’il comptait faire dans sa situation. En tout cas il avait l’air de vraiment mal prendre le fait d’être déguisé en fille comme il l’était et c’était tant mieux, le but était de la faire réfléchir et prendre conscience de certaines choses même si j’avais plutôt l’impression qu’il s’était totalement braqué et préférait simplement se dire que j’étais sadique ou simplement bizarre.

Prenant un ton un peu plus enjoué, Yukiko répondit avec la voix que je lui avais fait travailler un peu plus tôt sur le chemin vers le centre commercial pour m’annoncer qu’il/elle voulait aller manger un parfait. Cela ne me posait pas vraiment de problème, après tout je pouvais bien le laisser avoir ce petit plaisir vu comme il devait passer une mauvaise journée.

Tirée par le bras jusqu’à la table d’un restaurant, nous nous assîmes en attendant que la serveuse ne vienne prendre nos commandes. Finalement cette dernière arriva assez vite, un sourire de circonstance illuminant son visage.

« Bonjour, êtes-vous prêt à commander ? »

« Ouiii. Pour l’instant je vais prendre deux parfaits, je compte en reprendre plus tard, mais je n’ai pas envie qu’ils fondent pendant que je mange. » dit Yukiko d’une jolie voix toute contente.

Laissant un sourire en coin se dessiner sur mon visage, je compris la première étape de sa vengeance. Il comptait commander le maximum de parfaits et autres choses pour me faire regretter d’avoir « invité ma petite sœur » à manger, retournant finalement le jeu contre moi. C’était plutôt malin et je souris en regardant le plafond en me disant que j’allais vraiment passer une excellente journée.

« Onee-san, je ne compte pas m’enfuir…donc tu peux me dire ce que tu as prévu de faire après ça ? »

Onee-san ? Alors elle avait décidé d’entrer dans le jeu finalement. Soudain Yukiko reprit la parole sur un ton bien moins mignon.

« Ah…et juste pour info, je compte bien en manger une dizaine des parfaits… pas d’entourloupe… »

Laissant échapper un léger rire, je tournai finalement le regard vers ma jolie petite sœur, gardant un grand sourire aux lèvres. Alors il était intrigué par ce que j’avais prévu ? Je ne comptais pas gâcher la surprise et le fait qu’il y réfléchisse toute la journée et s’imagine le pire était assez amusant finalement. Moins amusant que ce qu’on allait faire ce soir-là mais jusque là il faudrait bien que je me satisfasse de ce que j’avais.

-« Oh tu verras bien quand tu y seras, je ne compte pas gâcher la surprise. Et ne t’en fais pas, je ne vais pas empêcher ma si gentille petite sœur de manger. Par contre si tu peux m’excuser, je dois faire une pause rapide aux toilettes. » dis-je en me levant.

M’éloignant en espérant qu’il ne prendrait pas la fuite -même si j’en doutais, je commençais un peu à comprendre comment le garçon fonctionnait- je finis par revenir plusieurs minutes après. M’asseyant à la table toujours vide de tout parfait, je souris un instant à ma petite sœur avant d’entendre que quelqu’un sortait de la cuisine pour nous apporter ce que nous avions commandé.

La serveuse s’approcha et un bruit étrange attira mon attention alors que le personnel commençait à chanter une chanson d’anniversaire. Finalement ce n’était pas deux parfaits qui arrivèrent sur notre table mais bien une part de gâteau avec une bougie plantée dessus qui fut déposée devant la fille d’un jour qui m’accompagnait tandis que je ne pouvais pas réprimer un immense sourire.

-« Voilà ! Je suis en fait aller leur dire que c’était ton anniversaire ! J’espère que tu apprécies la surprise et puis tant pis pour tes parfaits ! Et puis après ils ont accepté d’allumer le karaoké pour que tu chantes une de tes chansons préférées devant tout le monde comme tu voulais ! Super, non ? » dis-je en savourant cet instant où j’avais pu montrer que j’étais plus maligne que lui.

-« Allez souffle ta bougie petite sœur ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura

avatar

Messages : 299
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]   Mer 18 Avr - 10:25

Un rire éclata, un léger rire enjoué qui ne dérangea pas le reste des personnes présentes, mais qui perturbait l’esprit du jeune homme. Comme il s’y attendait, elle n’avait aucune intention de vendre la mèche, son plan pour la journée était enfoui aux fin fond de sa tête et elle n’avait aucune intention de le lui dire pour qu’il se prépare mentalement à ce qui risquait de lui arriver.

La jeune femme quitta la table en prétextant aller aux toilettes alors que l’étudiant d’Eiri s’imaginait qu’une journée encore longue l’attendait. Alors qu’elle s’éloignait tranquillement, le blondinet ou plutôt blondinette dans cette tenue laissa échapper un air légèrement étonné de son comportement. C’était l’occasion idéale pour s’enfuir et personne pour ne l’en empêcher, malgré tout Izayoi ne bougea pas d’un centimètre. Peu importe combien il se plaint et à quel point il la trouvait insupportable, une promesse est une promesse. Il ne s’enfuira pas même si l’envie le démange…elle doit avoir compris ça vu qu’il est resté avec elle malgré ses plaintes verbales, elle a dû partir l’esprit tranquille.

La seule consolation qu’il aura eu dans la journée après avoir perdu son titre d’ « invaincu » à la salle d’arcade et avoir été déguisé en la petite sœur d’une inconnu, ce sont les parfaits qu’il allait recevoir et qui allait comblé son estomac. Commençant à balancé ses pieds tel un enfant impatient, il se demandait ce que pouvait faire la serveuse, mais aussi ce que pouvait faire « Onee-chan ». Que ce soit apporté des parfaits ou une petite pause toilette, les deux étaient un peu longues aux goûts de Yukiko qui se mettait à regarder autour d’elle pour passer le temps alors que ses jambes virevoltaient dans le vide.

Lena revenu s’asseoir à la table toujours vide avec un petit sourire suspect, annonciateur de mauvais coup, mais c’était le sourire qu’elle n’arrêtait pas de porter en le regardant depuis qu’elle l’a vêtu de cette manière. Le bruit des portes de la cuisine se firent entendre et la tête du jeune homme quitta du regard Lena pour regarder la serveuse s’approché et se mettre à chanter une chanson alors qu’elle déposait un gâteau sur la table. D’un seul coup, tout pris un sens, la longue attente, la « pause toilette » de Lena et très rapidement le visage de la blondinette se décomposa tel un enfant à qui on avait dit qu’on allait à Disney alors qu’ils allaient en réalité chez le dentiste.

La chanson que chantait le staff rentrait et sortait de ses oreilles comme si de rien n’était, n’écoutant pas ce qu’ils disaient à cause de ce dénouement assez inattendu. Un gâteau n’était pas si mal que ça, mais ce n’était pas ce qu’il voulait manger, ni ce qu’elle lui avait promis. Avec un peu de réflexion, elle avait surement fait ça pour le punir d’avoir essayé de la ruiné. Le regard du jeune homme déguisé se posa la jeune femme aux cheveux noir qui portait un grand sourire en ce moment-même savourant probablement ce moment et la réaction qu’il a eu en voyant le gâteau.

-« Voilà ! Je suis en fait aller leur dire que c’était ton anniversaire ! J’espère que tu apprécies la surprise et puis tant pis pour tes parfaits ! Et puis après ils ont accepté d’allumer le karaoké pour que tu chantes une de tes chansons préférées devant tout le monde comme tu voulais ! Super, non ? »

 « Je vois… » Déclara l’adolescent alors qu’il avait pris une poker face pour l’empêcher de continuer à savourer ce moment.

-« Allez souffle ta bougie petite sœur ! »

Izayoi ou plutôt Yukiko resta quelques secondes silencieuses face à cette situation, mais une promesse est une promesse et il faut la tenir. L’adolescent regarda le micro quelques secondes, il voulait la regarder et lui faire un grand sourire aimable avant de prendre le micro et de lui dire « Lena nee-chan, si tu ne tiens pas ta promesse, je n’ai aucune raison de tenir la mienne » et écrasé le micro. Cassant ainsi les tympans à tous le monde, lui compris, mais il aura cette satisfaction de lui avoir cassé les oreilles. Ensuite il avait envie d’aller voir le staff et de leur dire « Ma grande sœur vous remboursera le micro » avant d’aller manger le fameux gâteau.

Ou du moins il mourrait d’envie de réagir de cette façon, être défiant était plutôt dans sa nature, mais dans cette situation précise être défiant n’allait pas changer grand-chose si ce n’est « empirer » la situation où il se trouvait. La jeune femme était là pour s’amuser, même si le blondinet se rebellait toute la journée alors qu’il était avec elle, elle trouverait ça tout de même amusant ou du moins trouverais un moyen de trouver ça amusant. C’était quelque chose que l’adolescent avait compris en observant le comportement de la jeune femme, s’il a écrasé le micro…elle aurait trouvé autre chose plus tard. Et puis même si ce n’était pas un parfait, ce gâteau avait l’air plutôt bon. Mangeant 2 – 3 coup de cuillère du gâteau avant de le redonner à la serveuse et se rapprocher de son oreille pour lui murmurer quelque chose discrètement, pour ensuite prendre le micro.

« Yukiko » monta sur la table, provoquant un énorme silence dans la salle, les regards concentrés sur la personne extravagante se demandant ce qu’elle allait faire. Le blondinet déguisé pris une énorme inspiration, c’était la première qu’il allait tenter ce genre de choses…tenté d’exploser les oreilles d’une personne avec un micro et des baffes de restaurant.

 « .. »

Sa voix fut bloqué quelques secondes, il décida d’expirer un bon coup. Rapprochant le micro de ses lèvres avec un léger sourire.

« Haigo ni wa SHATTAA no kabe
Yubisaki wa tetsu no nioi
»


Il était un peu décalé par rapport aux paroles d’origines, il s’en rendait compte et tentait quand même d’essayer de corriger ça. Autant le faire bien, même si c’était difficile de chanter de cette manière en respectant cette manière de parler que sa « grande sœur » lui avait inculqué. Pour ne pas rendre le tout plat, Yukiko fit quelques mouvements de danse basique ou plutôt quelques pas, c’était aussi un bon moyen d’oublier le stress sur scène.

 « Crow to utau yo »

L’adolescent s’arrêta de gesticuler et de chanter avant de se rapprocher du bord de table pour se pencher et attraper le bras de Lena pour la trainer sur scène de force. Le blondinet lui tendit le micro avec un petit sourire aux lèvres, autant s’amuser jusqu’au bout n’est-ce pas ? Et puis de toute façon le droit de propriété de la jeune femme expire à la fin de la journée, au moins en s’amusant le temps passera plus vite que s’il essayait tant bien que mal à riposter alors qu’il n’avait de quoi se venger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]   Lun 2 Juil - 13:34

Le plus-tout-à-fait-garçon sembla prendre un instant pour réfléchir à ce qu’il comptait faire. Je me doutais que le dilemme devait être réellement présent, il devait se douter que je ne le laisserais pas refuser si facilement et trouverais autre chose pour m’amuser de toute façon et l’embêter. Il prit une ou deux cuillérées de son gâteau « d’anniversaire » avant de grimper finalement sur la table et de s’emparer du micro. Les gens s’arrêtèrent de parler et observèrent la scène en se demandant ce qu’il se passait, ceux qui étaient face à Yukiko la montrant du doigt pour que ceux qui lui tournaient le dos ne se retournent.

Un léger moment de silence s’ensuivit et la musique démarra sur le karaoké, une batterie lançant le rythme avant d’être suivie par le reste des instruments qui entamèrent l’intro. C’était plutôt entraînant et j’étais persuadée de connaître la musique, certaine de l’avoir déjà entendue quelque part. C’est lorsque les premières paroles arrivèrent que je compris de quoi il s’agissait. Laissant un grand sourire se dessiner sur mon visage, j’observai le pauvre garçon essayer de chanter en gardant sa voix féminine avec un succès plus que correct au vu de la situation.

Ce dernier se détendit assez rapidement et entreprit même une petite chorégraphie simple qui s’accordait plutôt pas mal avec la musique au final. Soudain il s’arrêta de danser et se tourna vers moi, s’approchant pour attraper mon bras et me tirer sur la table. Hésitant un moment, je me laissai finalement entraîner pour participer à la petite chorégraphie avec ma petite sœur adorée. La musique continua et je me contentai de suivre, faisant les chœurs quand il y en avait comme dans la musique.

Un peu hésitante au début, je pris rapidement confiance et me détendis, entrant totalement dans le jeu de l’adolescent, dansant avec lui, prenant le rôle de la seconde voix plus aigüe pendant le reste de la chanson et continuant de faire les chœurs quand il le fallait. Tout s epassa plutôt bien, ce n’était pas parfait évidemment, je ne suis pas une grande chanteuse et Yukiko avait un certain handicap mais c’était loin d’être mauvais.

La musique arriva finalement à son terme et un lourd silence retomba dans la salle avant que quelques applaudissements ne commencent à se faire entendre, suivis par ceux de toutes les personnes qui avaient écouté, probablement plus par politesse qu’autre chose mais c’était tout de même sympa. Je redescendis de la table et aida ma petite sœur à en faire de même sans tomber, c’était déjà un miracle que la table ne se soit pas renversée après que l’on ait dansé à deux dessus.

-« Tu manges ton gâteau du coup ? Après on va trouver autre chose à faire, je sais pas si tu as trouvé une idée entre temps. » dis-je en souriant.

Il commençait à accepter de s’amuser lui aussi et c’était pas plus mal, le but n’était pas non plus de le torturer ou de lui faire passer une mauvaise journée. Le tout était de trouver comment occuper le reste de l’après-midi. Posant mes coudes sur la table et joignant mes mains devant mon visage, j’observai le garçon manger tranquillement, cherchant à savoir ce qui serait le plus amusant à faire.


La suite de la journée se passa finalement plutôt tranquillement. Yukiko avait fini par se détendre je crois, et puis j’avais finalement été quand même soft dans les activités, cherchant toujours quelque chose d’amusant voire embarrassant mais jamais rien de dégradant pour lui. Mon objectif est toujours de passer une bonne journée mais jamais au détriment des autres.

Une fois 18h30 passé, j’emmenai le garçon à travers les rues, toujours dans le 7ème district, nous pressant un peu pour ne pas être en retard. Passant par tout un tas de ruelles qui faisaient office de raccourcis que j’avais eu l’occasion de découvrir au fil du temps, nous arrivâmes finalement à l’endroit voulu. Devant nous se dressait la devanture d’un café déjà fréquenté par quelques personnes au-dessus de laquelle on pouvait lire « Cat’s Eyes Café ».

-« T’es prête pour ta journée d’essai en tant que serveuse ? » dis-je en me tournant vers Yukiko en souriant.

L’attrapant par le bras, je l’entrainai à l’intérieur par l’entrée de service, saluant mes collègues qui terminaient leur service de leur côté.

-« Bon allez, faut aller se changer on va dans les vestiaires. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» ๑ This is the part of me that you're never gonna ever take away from me
» I just wanna live right now. Are you gonna be there for me? (Paxadee)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: District 7-
Sauter vers: