Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Izayoi Hasakura

avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]   Lun 27 Nov - 2:49

Izayoi
Hasakura

Lena
Anderson

Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose !

Un jeune homme aux longs cheveux blond était genou aux sols.

« Je… »

Il se relève sans trop de difficulté, malgré son dogi rouge, on peut apercevoir son corps qui est sculpté, forgée par ses années d'entraînements en arts martiaux. Ses poings sont aussi durs que l'acier, ses pieds lui permettent de frapper aussi vite que l'éclair, fièrement il tend son poing vers son ennemi.

« Je ne perdrais pas ! JAMAIS ! Je suis invincible ! »

Cela ressemble à un cri de guerre ou même à une annonce pleine d'arrogance et de confiance, mais ce n'est rien de tout ça. C'est un cri un désespoir, d'auto-motivation pour protéger ce titre « d'invincibilité ». La compétition en face est rude, plus difficile que tout ce qu'il a connu jusqu'à maintenant, un combat où il ne sait pas s'il gagnera même s'il se donne à fond. C'est le genre de situation amusante, excitante, mais à la fois effrayante. Lui qui se considère comme invincible se retrouve genou à terre face à son ennemi, ses chances de perdre sont grandes et son titre risque de lui échapper pour de bon…lui qui n'a connu aucune défaite lors de ses derniers matchs, risque maintenant de goûter à l'amertume de la défaite.

Tout ça à cause d'elle, depuis son arrivée, il a eu un mauvais pressentiment, mais il ne l'imaginait pas aussi forte. Posture de combat en place: poings gauches près du visage et poings droit près du torse, la moindre erreur lui sera fatale…mais à elle aussi. Il doit se calmer et ne pas se précipiter. Tous les deux sont à peu près égale, il n'y a aucune raison qu'elle possède plus de chance que lui de gagner ! La provoquer pour lui faire croire que l'adversaire la sous-estime et attaquer quand elle s'y attend le moins. Baissant sa garde et posant sa main gauche sur sa hanche tout en pointant du doigt son adversaire :

« Tu ne peux pas gagner ! Si tu gagnes, j’accepterais n’importe quel gage, mais c’est si tu peux gagner or je vais te faire mordre la poussière ! »

C'est une provocation simple, mais même les plus simples sont souvent très efficaces. Dès qu'elle s'avancera vers lui, il balancera un kaméhamé—Hadoken et lui infligera des dégâts conséquents et il n'a pas eu à attendre longtemps avant qu'elle ne s'avance vers lui.

« Mange toi ça ! Kaméhamé—ha ! »

Mauvaises séries, mauvaises licences, mauvaises techniques au mauvais moment. Rien ne se passe comme il l’a prévu, elle n’a pas foncé dans son piège comme un bulldozer, elle semble avoir deviné son plan ou alors ses réflexes sont juste suffisamment bon pour esquiver alors que lui s’est précipité ? Peu importe, la situation est très grave.

« Merde… »

Alors qu’elle a esquivé son attaque, tout semble se passer au ralenti pour lui, sa vie de guerrier invincible est sur le point de prendre fin. Il est même capable de voir sa vie défilée devant lui au ralenti, sa courte vie de « champion », « d’homme invincible ».

****************************************************************

L'adolescent s'était levé de son lit, une longue journée de cours l'attendait et cela ne faisait que quelques jours depuis l'incident qui l'avait cloué à l'hôpital pour une courte durée. Le blondinet avait la tête lourde, il s'étira tout en baillant légèrement, les cheveux en pétards digne d'un porc et pique ou même d'un de ses amis aux cheveux bruns. Il n'avait pas vraiment envie d'aller en cour aujourd'hui, mais il n'avait pas non plus envie de sécher les cours et puis il savait très bien que son professeur principal n'hésiterait pas à lui caser les oreilles s'il se permettait de sécher. En particulier avec tous les évènements qui se sont passés récemment : Un combat contre une esper d'un autre établissement, s'impliquer dans une prise d'otage tout en gênant un membre d'Anti-skill (elle n'était ptet pas au courant de ça...), être victime dans une série de crime assez étrange…s'il comptait sa rencontre avec Alex et sa petite aventure à Strange, ça commençait à faire beaucoup, même si un peu d'aventure peut être fun dans certains cas, la majorité de ceux-là ne l'ont pas été.

Après avoir pris une douche et enfilé son uniforme scolaire par-dessus son sweet à capuche noir qui affichait un énorme logo Jordan rouge. Quittant silencieusement son appartement étudiant, casque sur les oreilles Izayoi se dirigea vers son établissement scolaire tout en poussant un léger soupire. Une fois en cours il n'entendait que des brouhahas, la voix de son professeur n'arrivait pas jusqu'à ses oreilles et sa vue était concentrée dehors à regarder dans le vide à repenser à tout ça. Il aurait pu mourir ce soir-là, il aurait pu ne jamais se réveiller. C'était la deuxième fois de sa vie qu'il frôlait la mort, toutefois il ne regrettait pas son acte. Si la situation venait à se reproduire, il réagirait de la même manière, c'est juste comme ça qu'il est.

La sonnerie marquant la pause du midi le reconnecta à la réalité, étonnamment le professeur ne l'avait pas interrogé pour lui faire suivre son cours au lieu de regarder dehors. Malgré tout, l'adolescent ne se sentait pas de rester en cours, pas aujourd'hui. Il sortait de l'hôpital, il devrait avoir le droit à sa journée de congé et il savait pertinemment que le toit de l'établissement n'était pas une cachette viable vis-à-vis des professeurs.

Résultats des courses, l'adolescent s'était faufilé en dehors de son établissement et avait prétexté une douleur « abdominale » auprès de ses amis pour tenter de baratiner les professeurs. Un coup de poignard dans le ventre, ça fait mal…ça avait peu de chance de passer et il le savait, mais ça va ce n'est pas comme s'il séchait les cours si souvent que ça. Heureusement pour lui, il est plus souvent présent qu'absent. Enfin bon ce qui est fait est fait, les cours avaient repris et il était plutôt éloigné de son lycée.

« S’entrainer au basket-ball ou la salle d’arcade… »

C'était la question qu'il se posait, il ne savait pas vraiment quoi faire. Il avait bien envie de reprendre le basket-ball, ça lui manquait vachement, mais il savait que s'il s'entraînait maintenant il risquerait de jouer toute l'après-midi alors que la salle d'arcade, il quittera quand il aura dépensé trop d'argent. La décision était prise :

« Salle d’arcade puis basket. »

L'adolescent se dirigea vers la salle d'arcade, il avait assez d'argent pour faire une dizaine de partie sans empiéter sur ses dépenses du mois. S'installant à la borne d'arcade, sourire aux lèvres, il était temps de s'amuser un peu, mais avant autant se faire la main sur l'IA avant d'affronter de vraies personnes.

L'étudiant d'Eiri craqua ses doigts, il n'était pas si rouillé que cela. Ce n'était pas son jeu favori, mais ça restait un bon jeu pour affronter les gens. Le premier adversaire venait de faire son apparition, choisissant un homme masqué alors qu'Izayoi pris l'homme en dogi rouge, ironiquement lui aussi était un blondinet. Il était plutôt facile d'utilisation et plus fluide que l'autre stoïque au bandeau. Il aimait beaucoup la façon dont son Soryuken brulait ses ennemis, son hadoken et plein d'autre d'autres attaque assez cool.

L'adolescent gagna une fois puis deux puis trois, grand sourire aux lèvres, il se sentait invincible et gardait toujours le même personnage. Les combats n'étaient pas forcément long, mais plutôt d'une durée normale. Il n'était pas particulièrement invincible malgré son sentiment, il lui arrivait de perdre un round sur deux, mais il finissait toujours par gagner le round final, à croire que le destin lui souriait. Il pouvait entendre les gens parler de lui et de sa petite série qui commençait à se faire remarquer.

« Il est bon, mais loin d’être imbattable… »

Personne n'était invincible, c'est une phrase véridique. Le blondinet n'était pas aussi bon qu'un « professionnel », il était juste meilleur que la moyenne. Toutefois, pour lui, cette phrase sonnait seulement comme l'amertume d'un mauvais perdant. Quelques minutes après deux autres victoires venaient de s'ajouter à son palmarès de la journée, malgré sa tendance a essayer de finir son adversaire par un Soryuken.

« Mouahahahaha, je suis invincible ! »

C’est alors qu’elle est apparue, l’adversaire le plus coriace auquel il a eu affaire. Rien qu’en apercevant son entrée, il savait qu’elle était meilleure que le reste, qu’elle était particulière dans son comportement…sa concentration devait être maximale.

Prenant une inspiration, le blondinet se concentra tout le long du premier round. L'adversaire était quelqu'un de redoutable, chaque coups engendrait une contre attaque, chaque mouvement irréfléchi causait un counter, c'était amusant, ni plus, ni moins. Malheureusement peu importe à quel point l'affrontement est excitant, rien n'est mieux que de remporter la victoire au final en utilisant toute sa hargne, toutes ses techniques ! L’occasion en or s'était présenté, son fidèle shoryuken lui avait sauvé la vie, il lui avait apporté la victoire ! S'il a gagné le premier round, il pouvait faire de même avec le deuxième ! C'était une pensée naïve...

A la fin du second round, celui qui était au sol n'était nul autre que lui. C'était surprenant, il était pourtant sur que ça marcherait, mais il s'était trompé et le voilà au sol. Il se releva, genou au sol, regardant son adversaire dans les yeux.

Il n’avait jamais imaginé qu’elle lui poserait autant de mal, ni même qu’elle serait aussi forte et qu’elle serait si proche de la victoire. Son arrogance risquait bien de lui coûter cher ce coup-ci.


****************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]   Mer 20 Déc - 23:58

Grande journée qui s’annonçait là ! Cela faisait plusieurs jours que je trépignais d’impatience car ce jour-là il allait se passer quelque chose de proprement incroyable. Comme si les planètes, les galaxies ou je ne sais quoi dans l’univers s’était aligné pour accomplir l’un de mes plus grand rêves de toujours. Ayant passé toute la nuit à peaufiner mes attaques et combos les plus difficiles, regardé des vidéos de combats entre les plus grands champions pour me préparer, je me levai aux aurores* pour me diriger vers l’ultime ring qui allait pouvoir accueillir sa nouvelle championne. Il y aurait des adversaires de qualité sur place et j’avais hâte de voir à quoi ressemblaient les plus fiers guerriers de la cité scolaire avant de lutter jusqu’au bout dans des face à face aussi sanglants qu’épiques. Car oui, c’était cette journée, cette fameuse journée. La journée de la sortie de la refonte totale des premiers street fighters dans ma salle d’arcades.

Laissant mon stick pro sur mon lit, toujours branché à ma vieille console dans laquelle se trouvait toujours street fighters 2, je me dirigeai vers l’extérieur pour prendre le chemin de mon destin. La route jusqu’à la salle d’arcade dura une éternité durant laquelle je revisionnais chaque heure passée à m’entraîner, tout ce temps qu’on disait perdu sur les jeux vidéo allait enfin prendre tout son sens ! Une fois sur place, je constatai qu’un attroupement s’était formé autour de la nouvelle borne. Jusque là rien d’étonnant, tout le monde devait en avoir entendu parler, c’était quand même un événement assez incroyable et important, même pour la cité scolaire.

M’approchant doucement, j’entendis les murmures agacés de certaines personnes qui se plaignaient d’un participant un peu trop vantard et que les autres n’arrivaient pas à battre. Apparemment plus fort que la moyenne et entraîné par la joie de sa séries de victoires, il exultait de joie tout en rabrouant ses adversaires une fois qu’il les avait vaincus.

Me faisant discrète dans un premier temps, je me glissai derrière les deux compétiteurs, un jeune blond hyperactif et un autre gars oubliable et oublié qui lui faisait face, pas très sûr de lui après avoir vu tous ses prédécesseurs se faire humilier en place publique par un simple lycéen. Pourtant sa technique était plus que moyenne à vrai dire, il essayait surtout de faire du beau jeu en spammant pour faire des attaques classes et ses quelques réflexes faisaient le reste pour lui permettre de prendre finalement le dessus sur ses adversaires.

« Mouahahahaha, je suis invincible ! » Hurla-t-il finalement tandis que son dernier adversaire se retirait en soupirant.

Son dernier adversaire, oui. Car la personne qu’il allait affronter après n’était pas un adversaire mais bel et bien son ange rédempteur qui venait lui donner une authentique leçon de vie, du genre de celle qui vous forge un homme pour le restant de son existence. La foule s’écarta sur mon passage, sentant que quelque chose de grand était sur le point d’arriver et le temps ralentit dans ce qui aurait pu être l’entrée la plus classe de tous les temps si ça n’avait pas été juste pour remettre un gamin à sa place.

Mettant mon poing droit contre ma paume gauche, je serrai doucement avant de me rappeler que je n’avais jamais vraiment réussi à faire craquer mes doigts mais de toute façon personne ne l’aurait entendu alors ça changeait rien au côté cool du mouvement, pas vrai ?

Toujours étant, je glissai ma main dans ma poche pour en sortir une pièce avec un sourire qui se voulait narquois barrant mon visage.

-« Celle-là elle est pour moi, ptit. » dis-je en appuyant bien sur ce dernier mot.

Le bruit caractéristique d’une pièce avalée par une borne retentit et la machine cracha un son saturé mêlant une musique grossière et des paroles à peine compréhensibles mais c’était aussi ce qui faisait le charme de ce genre d’engins. Prenant tout le temps du timer pour me décider, j’orientai finalement mon choix sur la redoutable Cammy White. Le terrain fut choisi au hasard, pas comme si ça changeait grand-chose après tout.

Finalement le combat commença enfin. Les deux personnages se faisaient face et le premier round était l’occasion de faire quelques tests pour vérifier sa façon de réagir face aux divers mouvements et préparer la suite. De son côté, il semblait simplement se concentrer sur le fait de gagner chaque round, confiant en sa capacité à régner en maître de l’arène. Le premier round se conclut finalement sur la défaite de la blonde qui s’étala au sol avant que le deuxième round ne commence.

Il n’y avait plus le droit à l’erreur mais toutes les pièces avaient été soigneusement placées pour me mener à la victoire et, malgré le doute qui commençait à naître dans l’assemblée et la frustration de ceux qui avaient déjà perdu et espéraient voir le garçon perdre à son tour, rien ne me déstabilisa pour la suite. Répétant dans ma tête chaque action pour être sure de ne jamais me laisser aller à jouer à l’instinct, les premières contre-attaques passèrent sans trop de difficulté, poussant l’adversaire à reculer, exactement ce que je voulais.

Tentant de petites avancées et jaugeant les réactions de l’adversaire, il finit par s’élancer dans les airs pour tenter une attaque vers le sol et atteindre Cammy qui, quant à elle, commença à se baisser, se retourna et envoya son pied gauche vers le haut, s’élevant du sol en brillant en rouge tout en hurlant son fameux « Canon spike ! » qui vint enlever les derniers points de vie du personnage d’en face qui alla à son tour s’écraser de son côté de l’arène après un splendide vol plané.

Le troisième et dernier tour pouvait commencer. Ce serait le plus difficile, le garçon aurait probablement appris de ses erreurs et je décidai de rester sur mes gardes, restant parfaitement concentrée.

« Je ne perdrais pas ! JAMAIS ! Je suis invincible ! » cria le garçon en faisant un geste de provocation in game.

Bien, c’est toujours plus intéressant de disputer un combat face à quelqu’un prêt à en découdre et la chute n’en serait que plus terrible encore. Cela dit, les actes ne suivirent pas les paroles et quelques actions téméraires mais malheureusement trop dangereuses conduisirent le garçon plus proche de la défaite qu’il ne l’avait jamais été. Rien n’était perdu, naturellement, mais ses chances de victoire s’étaient clairement amenuisées.

« Tu ne peux pas gagner ! Si tu gagnes, j’accepterais n’importe quel gage, mais c’est si tu peux gagner or je vais te faire mordre la poussière ! »

Intéressant, maintenant il y avait de l’enjeu en plus. Un sourire se dessina sur mon visage tandis que je compris exactement ce que je devais faire pour lui asséner le coup fatal. Fonçant vers lui en minant volontairement de me faire prendre au jeu de la provocation, j’attendis le moment critique -lorsqu’il entama son quart de cercle- pour mettre au jour mon plan.

« Mange toi ça ! Kaméhamé—ha ! »

Une boule d’énergie bleue sortit des mains de son personnage tandis que la blonde s’élança en l’air dans un splendide double salto. Profitant du temps de récupération qui suivait chaque attaque spéciale, j’entrai la combinaison qui m’offrirait la victoire, exécutant le quart de cercle arrière droit + attaque à la perfection. Cammy s’immobilisa en l’air et tourna sur elle-même avant d’envoyer un coup de pied plongeant vers sa cible, accompagné d’un effet pyrotechnique jaune tout à fait joli, venant arracher les derniers points de vie du combattant qui n’avait rien pu faire pour se défendre face au Canon Strike de Cammy.

Le combattant s’écroula pour la deuxième fois et l’écran de victoire pour le joueur 2, moi, s’afficha finalement, annonçant mon triomphe face au champion qui venait de voir se terminer son quart d’heure de gloire de façon précipitée. Me tournant vers le garçon, je pris un instant pour savourer ce moment de puissance et de satisfaction quant au fait de rabattre son caquet à un garçon un peu trop présomptueux.

-« Bien, du coup tu parlais d’un gage c’est bien ça ? Viens avec moi, j’ai ma petite idée sur la question. On va aller dans un magasin t’acheter de quoi tenir ton engagement. » fis-je avec un grand sourire.

L’attrapant par le bras, je le tirai en dehors de la salle, emmenant mon trophée vivant pour passer un petit moment amusant à ses dépens. Je suis certaine qu’il réfléchira à deux fois avant de se croire invincible la prochaine fois…

Le traînant de rue en rue, nous arrivâmes finalement pile à l’endroit que je cherchais. Devant nous se trouvait une boutique de vêtements et accessoires pour femmes de tous les âges. Voilà qui allait mettre un dernier coup à sa fierté.



*Note pour de futures réutilisations lors d’écrits de ma biographie lorsque je serai devenue une légende : il était en fait autour de 11h mais ça rend mieux dans l’histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Never bet against a superhero, you're gonna cry if you lose ! [Pv Lena]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» ๑ This is the part of me that you're never gonna ever take away from me
» I just wanna live right now. Are you gonna be there for me? (Paxadee)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: District 7-
Sauter vers: