Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi moi ? Et pourquoi ELLE ??? [Pv Aku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lena Anderson

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Pourquoi moi ? Et pourquoi ELLE ??? [Pv Aku]   Dim 8 Juil - 2:46

Bon il est temps de raconter cette fameuse journée. Honnêtement elle était déjà mal partie mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi terrible que ça. C’est fou de voir à quel point une simple coïncidence pouvait jouer sur la qualité ou non d’une journée, rendant une mauvaise journée bien pire que ce qu’on attendait. Ça devait être ça qu’on appelait l’effet papillon, enfin je crois, je ne prétends pas y comprendre grand-chose.



En réalité les mauvaises choses n’avaient pas commencé avec cette journée, et tous mes problèmes venaient décidément de la même source. Tout avait commencé le jour où j’avais rencontré ce garçon, Alex Seki il me semble. Ce jour, qui était à ranger du côté des pas terribles aussi d’ailleurs, m’avait conduite à descendre le long de ma façade en la faisant fondre sur toute la longueur pour arriver en bas rapidement et sans me faire mal. C’était… ouais bon c’était pas malin mais j’avais une bonne raison ! Et puis ça faisait une toute petite tranchée sur toute la longueur de la descente, rien de bien incroyable.



Enfin bon, cela avait suffit à énerver la gardienne de l’immeuble qui, bien que remontée et ayant appelé judgement, avait décidé de m’accuser de dégradation de biens plutôt que d’utilisation illicite de mon pouvoir ce qui, comme ce n’était pas exactement la première fois, m’aurait attiré pas mal de soucis. Bien plus que les quelques travaux d’intérêt général que j’avais récupéré. C’est vrai que c’était plutôt sympa de sa part de ne pas m’avoir enfoncée autant qu’elle aurait pu mais je ne pouvais m’empêcher de soupçonner cette furie d’avoir calculé son coup pour s’assurer de pouvoir continuer de me torturer à l’avenir, ce qui aurait pu être compromis si j’étais tombée pour récidive sur les restrictions liées aux pouvoirs.



Finalement j’avais été réveillée par un groupe de judgement le lendemain matin qui sonnait à ma porte pour m’arrêter et me conduire à leur branche où ils allaient me donner une journée de TIG pour réparer mes torts. Ouvrant ma porte, je vis tout d’abord les brassards avant de me frotter les yeux et de regarder les trois personnes que j’avais face à moi. Je sais pas trop pourquoi ils avaient jugé qu’il serait utile de venir en équipe mais je compris assez vite le problème en voyant leurs mines sévères qui me fixaient alors que j’avais encore du mal à me réveiller.



J’ai hésité à m’enfuir, je dois bien l’avouer, mais je n’avais pas envie qu’ils entrent dans mon appartement pour voir que tout y avait été retourné et brisé et qu’il y avait même eu un départ d’incendie dans la cuisine, de peur qu’ils me posent des questions là-dessus ou qu’ils décident de me faire virer de chez moi. J’avais donc consenti à m’habiller correctement et à les suivre jusque dans les locaux de judgement pour assister à de loooongues sessions d’écriture de papier et de remplissage de formulaires entrecoupés de petits moments d’interrogatoire et de monologues sensés m’apprendre le respect des règles et de la bienséance à la cité scolaire.



Mon silence et mon côté blasé face à toutes ces remontrances sembla énerver quelque peu les étudiants de judgement puisqu’ils se concertèrent et décidèrent finalement de me donner, en guise de punition, une journée complète de travaux d’intérêts généraux ce qui, je dois bien l’avouer, me fit bien plus réagir que le reste, sentant d’ors et déjà une de mes précieuses journées libres s’envoler au loin à l’ombre d’un travail forcé et dégradant qui m’empêcherait en plus de mener mon enquête pendant une journée complète. Quand je vois ce que ça m’a rapporté de rattraper le gars qui avait pénétré dans mon appartement et que j’avais laissé partir sans rien lui faire, ça m’énervait encore plus et rendait tout ça encore moins supportable.  





C'est ainsi que je me retrouvai, un samedi, à me lever de bonne heure pour aller nettoyer les rues ou faire je ne sais quoi toute la journée au lieu de m'occuper d'une affaire bien plus importante et dont je devais m'occuper au plus vite. Ce serait long et éprouvant, je le savais, mais je ne me doutais pas d'à quel point à ce moment-là. J'ai vraiment cherché un moyen d'y échapper sur le chemin mais je n'ai absolument rien trouvé qui ne puisse me sortir de ce mauvais pas sans m'apporter encore plus de soucis derrière.



Arrivant finalement légèrement en avance sur le lieu du rendez-vous (je ne voulais pas prendre le risque de rallonger ma peine pour quelques minutes de retard), je constatai que la membre de judgement sensée "superviser" cette journée n'étais pas encore arrivée. Bon ce n'était pas si grave après tout, je ne pouvais pas lui demander d'être en avance aussi mais, au fur et à mesure que les minutes s'égrainaient, je sentis une pointe de frustration en constatant que ma geôlière prenait de plus en plus de retard. Ce n'était pas de tant que ça hein, mais je trouvais ça particulièrement énervant d'attendre pour avoir le droit d'être punie.



Et finalement, je la vis. Prête à laisser s'échapper toute ma frustration, je l'observai avec attention pour essayer de comprendre ce qui lui avait fait perdre du temps et soudain je compris. Voyant tout d'abord le mouvement bleuté d'une couette sur la tête d'une lycéenne, je compris soudain la raison du retard et tout l'ampleur de l'emmerdement qu'allait me procurer cette journée d'enfer. Cette fameuse lycéenne aux couettes bleues, c'était Akutoku Reitoko, l'ice queen de Nagatenjouki, la fille que j'avais affrontée la dernière fois et de qui je n'avais pas réussi à arracher une victoire ce qui ne m'était pas arrivé depuis bien longtemps.



Au vu de son visage, elle n'avait pas plus envie que moi d'être ici mais je plantai mon regard dans le sien avec un air de défi en revoyant mon adversaire qui s'approchait et avec qui j'allais passer toute la journée.



-" Lena" J'avais demandé à la fille de m'appeler par mon préom, je n'aime pas trop qu'on m'appelle par mon nom de famille d'emprunt " voilà Reitoko, elle va t'accompagner dans tes travaux d'intérêts généraux aujourd'hui."



Continuant de fixer la fille avec la même intencité, je finis par répondre d'un grogrement :

-" Ouais, on se connaît... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akutoku Reitōko

avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 19/03/2016
Localisation : In ya freeza

MessageSujet: Re: Pourquoi moi ? Et pourquoi ELLE ??? [Pv Aku]   Lun 9 Juil - 16:11

« Aaaaah. »

Akutoku Reitoko vint se masser la nuque en fermant un œil, le regard dirigé vers les fenêtres de l’enseigne de 326 Ice Cream. La température n’avait pas vraiment changé beaucoup par rapport à celle de la matinée, mais c’était sûrement le cadet des soucis de l’adolescente aux couettes bleues. Dire qu’Akutoku aurait pu souffrir d’une température inférieur à 10° pour un peu de vent aurait été totalement ridicule. Ce n’était pas qu’un point positif, mais le corps de la jeune fille s’était habitué aux basses températures et pour elle manger une glace lorsqu’il faisait froid dehors n’avait rien d’étrange. Elle se demandait elle-même ce que cela donnerait de voyager dans un pays au climat dangereusement froid. Russie, Alaska, Canada… En léchant sa glace, l’étudiante de Nagatenjouki s’étonna un peu de sa propre interrogation. Elle ? Voyager ? Pourquoi faire ?

« Je suis bien ici, après tout. Et il n’est pas question que je m’éloigne du Bloc G, tout ça n’aurait plus aucun intérêt. »

En levant la tête vers le ciel, Akutoku décida de ne pas perdre plus de temps. Même si elle n’avait pas de temps imparti pour rentrer dans l’immédiat (si on oubliait le couvre-feu), elle avait un exposé important à finir pour la semaine prochaine et elle avait envie de s’y mettre tout de suite. Même si Aku conservait une moyenne impressionnante, un instant de faiblesse, un instant de relâchement et les autres élèves de Nagatenjouki allaient prendre l’ascendant. Rien que dans sa classe, il y avait déjà trois élèves qu’elle était totalement incapable de dépasser, quelque soit le sujet. Comment faisaient-ils pour être plus forte qu’ELLE ? En se demandant si ceux-ci ne ressentaient pas de honte d’oser dépasser la Reine de Glace de leur établissement, Akutoku remarqua que le bus allait partir sans elle.

« Kh ! »

Sautant au dessus d’une barrière en jetant sa serviette dans une poubelle au passage, l’étudiante s’élança vers l’arrêt de bus au loin. Forçant sur ses jambes et ses bras, l’adolescente se sentait pousser des ailes. Était-ce l’effet du sucre ? Les crèmes glacées étaient véritablement une invention révolutionnaire, si ils permettaient d’augmenter ses capacités physiques en plus d’être des pépites pour ses papilles gustatives aseptisées. C’est du moins ce que se dit Akutoku Reitoko avant de sentir une pression lancinante dans ses jambes. Après ça, la respiration de la jeune fille devint plus difficile à réguler, alors que des larmes commencèrent à arriver à ses yeux. Ah, c’est vrai. Elle n’était pas très bonne en course.

« A-… Allez tous vous faire bien foutre ! Ah quoi ça sert de savoir courir vite de toute façon quand on est la forme de vie la plus ingénieuse du règne animal ?! Ce n’est plus un putain de prérequis de la sélection naturelle maintenant ! Savoir courir vite, ça ne sert à rien ! »

Le souffle court, l’adolescente vint poser une main sur l’abribus en se penchant en avant, son autre main sur le cœur. La tête inclinée, elle continua d’haleter comme ça quelques instants alors que des gouttes de sueurs venaient résonner sur l’asphalte. Une jeune fille s’approcha d’Akutoku avec un mouchoir pour lui proposer de l’aide, mais s’éloigna rapidement en voyant le regard assassin dirigé vers elle. Le bus était loin. Sans attendre plus longtemps, Aku posa ses mains sur ses hanches en pivotant à 90° pour avoir un visuel sur le tableau d’affichage électronique, qui ne fit qu’allonger un peu plus sa grimace agacée.

« Kh ! Dix minutes ?! »

Il y avait apparemment des travaux sur la ligne. Le personnel de réparation des routes d’Academy City était extrêmement efficace, mais une panne de courant d’un côté avait visiblement demandé plus d’huile de coude qu’en général. Les dents de l’adolescente vinrent claquer les unes contre les autres. Attendre dix minutes pour un bête bus, il n’en était pas question. Si le monde s’était ligué contre elle, alors elle n’avait qu’à changer le cours des choses par sa propre volonté. Pas de moyen de transport ? Pas de problème, elle allait directement couper par le cours d’eau en dessous de la ligne du train magnétique. Sautant les marches unes à unes, Akutoku Reitoko ajusta sa combinaison blanche en posant un pied sur le bord.

« Je peux facilement geler la surface de l’eau pour former un pont temporaire. Si je peux couper par là, alors la distance jusqu’au District 17… Oui, je pourrais m’y rendre à pieds sans aucun soucis !  »

En articulant un grand sourire, Akutoku ouvrit les yeux vers le cours d’eau. En un instant, des cristaux commencèrent à se former sur la surface translucide. En moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, l’adolescente de Nagatenjouki sauta sur la couche de glace, supportant son poids sans soucis. Si au lieu d’essayer de former un petit pont, elle congelait une grande surface d’eau sur la largeur mais aussi sur la profondeur, elle pouvait créer une plateforme sur laquelle il était non seulement agréable de marcher, mais qui lui permettait aussi de ne pas se fatiguer. En penchant légèrement le niveau vers l’avant, elle n’avait qu’à donner des petits à-coups avec ses pieds pour qu’après avoir poser sa semelle sur la surface, elle glisse sur celle-ci comme sur une patinoire. En un instant, Akutoku Reitoko avait lié son côté de la rive à celui devant elle.

« Cryogenisation est pas seulement bon pour exploser des salopards… En l’utilisant comme ça, je peux me déplacer où je veux quand je veux ! Eau salée ? Aucun problème ! Je la gèle quelque soit sa composition ! Je suis un génie ! Qui a besoin de savoir courir quand on sait faire ça hein ? C’est pour ça que les nanas sportives ont l’air plus vielles ! Elles s’épuisent pour rien, ses pétasses ! Ahah, je suis forte ! »

Akutoku accéléra la cadence jusqu’à arrivé jusqu’à l’autre rive. Bondissant sur le chemin, elle pencha la tête en arrière en articulant un grand sourire rempli de dents pointues. Dans des petits craquements et un bruit de décompression, la glace laissa place de nouveau à de l’eau liquide… Avant qu’un bruit différent ne retentisse jusqu’aux oreilles d’Aku. Le bruit d’un ballon de mesure sous-marin qui venait de remonter jusqu’à la surface. Elle n’avait pas dû le remarquer en gelant en profondeur… Qu’est-ce qu’il pouvait bien calculer… ? La propreté de l’eau ? Otaki Sumire, une camarade de classe d’Aku, travaillait avec le groupe d’entretien des lacs, étangs et cours d’eau d’Academy City, peut-être qu’elle en savait quelque chose. Mais qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire ?

« Hey ! La fille déguisée en mascotte ! C’est interdit d’utiliser son pouvoir d’esper en dehors des cours ! »

Une grimace ennuyée vint prendre la place du sourire lorsque l’étudiante de Nagatenjouki pivota sa tête vers le membre de Judgment qui venait de l’interpeller. Sérieusement, à un moment pareil ? Et comment ça se fait qu’elle ne l’avait pas vu arriver lorsqu’elle était sur l’autre rive ? Est-ce qu’il était caché ou… Peut-être que le bruit du ballon sous-marin l’avait attiré. Dans tous les cas, c’était un sacré coup du sort, d’être tombé sur sa route. Heureusement, elle avait son plan B. En grinçant des dents, elle passa sa main dans sa combinaison blanche molletonnée, voyant le garçon de Judgment s’approcher.

« Judgment est vraiment totalement inutile, hein, kh kh kh. En tout cas, j’ai pas de temps à perdre avec toi, imbécile. Je dois rentrer chez moi alors-… »

« Hein ? Où est mon téléphone ? »

Trop tard. Prise par surprise, la main du garçon se referma sur son poignet lorsque celui-ci ressorti vide de sa poche. Elle tenta de se défaire de son emprise en grommelant, mais le fait qu’il fasse bien trois ou quatre tête de plus qu’elle n’aidait pas vraiment. Il la tira encore jusqu’à remonter sur la rue. Les sourcils d’Akutoku vinrent se froncer encore plus lorsqu’elle remarqua les trois autres membres de Judgment qu’ils venaient de rejoindre, les bras rempli de paperasse.

« Hoy, attendez une seconde… ! Hé ! »

« Le garçon que vous avez placé en Travaux d’Intérêt Général avec l’autre fille d’hier a eu un accident, pas vrai ? Cette étudiante vient d’utiliser son pouvoir sans autorisation sur la voie publique et a détruit un ballon météo. Vous n’avez qu’à la mettre à sa place ! »

« Ho ! BORDEL ! Ecoutez-moi, bande d’ancêtres communs décérébrés !  »

En voyant les regards noirs qui se tournaient dans sa direction, Akutoku compris qu’elle n’allait pas pouvoir rentrer chez elle en avance.


***


« Kh kh kh ! Puisque j’vous dis que je suis une étudiante de Nagatenjouki Academy ! Je suis Akutoku Reitoko ! Kh, j’ai pas le temps de faire quoi que ce soit pour Judgment, là, bordel ! Laissez-moi partir ou vous allez avoir des problèmes ! »

« Tu ne te tais jamais, hein ? Je pensais que les étudiants de Nagatenjouki étaient plus respectueux que ça. Tu devrais plutôt trouver ça sympathique qu’on ne t’ai pas amené chez Anti-Skill pour t’expliquer sur ce qui est arrivé au ballon météo. »

Alors que le duo haut en couleur (surtout grâce à l’adolescente aux couettes bleues), avançait dans la rue, le membre de Judgment fit finalement signe à une de ses camarades sur le chemin. Il fit comprendre à Akutoku de la suivre avant de s’éloigner, soupirant de soulagement d’enfin ne plus avoir les contestations insupportables de l’étudiante dans ses oreilles. Selon ce qu’on lui avait rapporté, Akutoku Reitoko n’allait pas être seule pour le TIG imposé par Judgment, mais accompagnée par une autre étudiante. Déjà qu’elle devait s’embêter à nettoyer les rues, en plus elle devait se farcir une greluche ? Décidément, le monde entier avait décidé de les lui casser sévère, aujourd’hui.

« J’ai aucune intention de perdre mon temps ici plus longtemps, kh kh ! Si vous ne me laissez pas partir, alors je vais devoir contacter le-…! »

Un sourcil se dressa sur le visage d’Akutoku Reitoko alors que s’accompagna une crispation de surprise jusqu’à son cou. Elle s’arrêta finalement en même temps que la membre de Judgment à ses côtés devant celle qui allait l’accompagner durant cette journée. Des mèches de cheveux courtes couleur obsidienne. Deux yeux bleus perçants. Des vêtements en cuir d’un noir de jais. Et ce sale regard. Une veine vint palpiter sur le front de l’adolescente alors que ses dents s’alignèrent les unes contre les autres, sans claquer cette fois. Restant à quelques millimètres les unes des autres, ses dents pointues s’étaient arrêtées dans un grincement en même temps que le regard farouche d’Akutoku.

« Lena, voilà Reitoko, elle va t'accompagner dans tes travaux d'intérêts généraux aujourd'hui. »

« Ouais, on se connaît... »

Tout se mit à disparaître autour d’Akutoku Reitoko, la reine de glace de Nagatenjouki Academy. C’était ce qui se passait à chaque fois qu’elle se concentrait énormément sur une seule chose en particulier. Dans cet océan blanc, il n’y avait plus que "La manieuse de Lave" … "Lena". Alors c’était son nom ? Un cri résonna dans l’esprit de l’adolescente aux cheveux bleus comme un écho lointain. Mais le cri continu de s'intensifier comme si il se rapprochait d’elle, jusqu’à l’englober entièrement comme une main géante.

« ET MOI JE NE SUIS PERSONNE ENCORE, MAIS JE T’ASSURE QUE TU VAS TE SOUVENIR DE MOI UN BON MOMENT !!! »

« Toi… »

Un grincement de dents accompagna la paume de main d’Aku qui poussa légèrement la membre de Judgment sur le côté sans ménagement. Avant que celle-ci ne puisse réprimer quelque chose ou grommeler, l’adolescente s’approcha de Lena jusqu’à ce qu’il n’y ait plus beaucoup de distance, il aurait suffit d’un pas ou deux de plus pour qu’elles se touchent. Le sourire d’Akutoku s’étira sur son visage, découvrant ses canines pointues, alors que ses deux yeux magentas s’enfoncèrent dans les yeux océans de sa rivale comme deux couteaux. La crispation du visage d’Akutoku façonnait son sourire, comme on put reconnaître là une expression digne d’une délinquante de dessin animé.

« Si vous vous connaissez, c’est le cadet de mes soucis. Mais vo-»

« Toi… La fille de la dernière fois… C’est parfait, kh kh kh. »

Akutoku écarta les bras théâtralement pour donner encore plus d’importance à sa présence, après avoir coupé la parole à la membre de Judgment derrière. Aku faisait bien 10 centimètres de moins que Lena, alors pour ne pas paraître plus petite, elle devait essayer de bouger constamment et étirer les bras était parfait pour avoir l’air plus grand qu’on ne l’est réellement. Comme un animal carnivore qui jaugeait sa proie, l’adolescente aux cheveux bleus pencha la tête légèrement sur le côté, alors que son sourire continuait de s’agrandir. Ce n’était pas un sourire de joie, ou de bonne humeur. Il n’y avait que de l’excitation là dedans. L’excitation de se retrouver de nouveau face à face avec un adversaire de sa trempe. Un des rares adversaires qu’elle avait reconnu comme cela.

« Ah ah ah ! J’ai rêvé de ce moment depuis longtemps ! »

« Toi, et moi… ON VA SE DÉPARTAGER ICI ET MAINTENANT ! ALORS PRÉPARE-TOI, "LENA" !!  CETTE FOIS, IL N’Y AURA PERSONNE POUR NOU- »

L’aura grandissant autour d’Aku s’arrêta en même temps que sa tête se mit à fixer le sol. Akutoku Reitoko se mit à se mordre les lèvres en grimaçant. La tranche de la main de la membre de Judgment venait de se poser au sommet de son crâne pour lui envoyer une pichenette par derrière, l’interrompant dans son monologue mémorable de super villain. Visiblement, la surveillante d’elle et de Lena n’avait pas vraiment le temps de les entendre échanger des répliques pleines de style. Elle avait même l’air plutôt ennuyée, en fait.

« Il n’y a pas de temps pour jouer. Attrapez ce matériel, Lena, Reitoko. On a pas toute la journée, et je compte pas passer l’entièreté de mon service ici. Moi aussi, je suis occupée, figurez-vous. »

« …On…On n’interromps pas quelqu’un qui est en train de parler, bordel !! »

« Tu es mal placée pour faire ce genre de commentaires, Reitoko. Fait encore une bêtise de ce genre et c’est directement chez Anti-Skill que tu vas aller. Je suis sûr que tu auras une bonne excuse pour le ballon météo congelé. »

La membre de Judgment vint plaquer le dit matériel contre le ventre d’Akutoku puis s’approcha vers Lena pour le lui tendre un peu plus calmement. Le regard assassin de l’adolescente aux couettes bleues se posa sur le dos de la membre de Judgment, encore plus grande et plus développée qu’elle. A croire qu’ils s’étaient tous passés le mot. Et visiblement, cette saleté de journée n’avait même pas voulu lui laisser un combat d’anthologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Pourquoi moi ? Et pourquoi ELLE ??? [Pv Aku]   Mer 11 Juil - 20:43

Le regard de Reitoko croisa le mien et je sentais que presque physiquement la tension qui se dégageait de la lycéenne dont le regard furibond montrait clairement qu’elle ne faisait plus du tout attention à la situation. Cette dernière s’avança vers moi, poussant notre surveillante sur le côté pour s’approcher à un ou deux pas à peine de moi, un sourire malsain comme elle savait si bien les faire se dessinant sur son visage qui donnait un genre de contraste bizarre entre ses dents pointues et sa façon de s’habiller et de se coiffer qui lui donnaient un côté plus enfantin.

« Toi… » dit-elle d’un ton lugubre qui en aurait intimidé plus d’un. « Toi… La fille de la dernière fois… C’est parfait, kh kh kh. »

*Qu’est-ce qu’elle fout putain ? Elle va nous faire virer à ce rythme-là…*

La reine de glaces écarta ses bras comme un méchant de film savourant une victoire ou préparant une revanche longuement attendue. La tension montait encore plus petit à petit et je ne savais pas vraiment quoi répondre. J’aurais voulu reculer et la rappeler à la réalité des choses, lui expliquer que ce n’était clairement ni l’endroit ni le moment mais il était hors de question que je ne recule face à elle, quoi qu’il en coûte. Si il fallait qu’on se batte, j’agirai pour me défendre mais je ne montrerai aucune faiblesse ni aucun manque de détermination dans cet affrontement.

« Toi, et moi… ON VA SE DÉPARTAGER ICI ET MAINTENANT ! ALORS PRÉPARE-TOI, "LENA" !!  CETTE FOIS, IL N’Y AURA PERSONNE POUR NOU- »

Ne bougeant pas d’un pouce, attendant la suite de la provocation, je finis par comprendre pourquoi elle s’était arrêtée. Sur le sommet de son crâne se trouvait la main de notre geôlière qui, ne se doutant probablement pas d’à qui elle avait affaire, lui avait asséné un petit coup de la tranche de la paume en guise d’avertissement. Bizarrement, l’air agacé de cette dernière, bien que moins menaçante, fit redescendre la tension bien plus vite qu’elle n’était montée.

Reitoko fixait le sol, probablement entrain de se demander ce qu’elle allait faire et j’espérais qu’elle ne réagirait pas de façon violente comme elle en avait visiblement l’habitude.

« Il n’y a pas de temps pour jouer. Attrapez ce matériel, Lena, Reitoko. On a pas toute la journée, et je compte pas passer l’entièreté de mon service ici. Moi aussi, je suis occupée, figurez-vous. »

« …On…On n’interromps pas quelqu’un qui est en train de parler, bordel !! »

« Tu es mal placée pour faire ce genre de commentaires, Reitoko. Fait encore une bêtise de ce genre et c’est directement chez Anti-Skill que tu vas aller. Je suis sûr que tu auras une bonne excuse pour le ballon météo congelé. »

Fixant la scène avec un air particulièrement incrédule, il me fallut un certain temps pour reprendre mes esprits devant cette scène totalement surréaliste. La membre de judgement venait de clouer le bec de cette petite peste en un rien de temps et ne semblait pas du tout intimidée par elle. Pis encore, la fille aux couettes sembla accepter sans broncher outre mesure et récupéra le « matériel » qui servirait à nettoyer la rue que lui donna, assez brusquement, l’autre fille au brassard de judgement.

Récupérant à mon tour ce qui ressemblait à des sacs, des pinces et autres choses sans régir, je continuai de regarder Akutoku sans bouger quand un sourire se dessina de lui-même sur mes lèvres. Le comique de la situation dépassa soudain la surprise et je ne pus réprimer un fou-rire face à toute l’absurdité de cette fille aussi puissante et fière baissant la tête et acceptant sa punition sans rien dire.

La fille de judgement me lança un regard réprobateur qui me poussa à me calmer assez vite mais je ne pus faire disparaître totalement le sourire amusé qui était resté sur mon visage avant un moment. La fille partit en tête et je la suivis avec l’équipement d’entretien dans les mains. Me penchant légèrement vers Reitoko, je murmurai de manière à ce qu’elle seule ne l’entende.

-« Eh ben, si j’avais su qu’il suffisait de ça pour te calmer, le combat de la dernière fois aurait été bien plus court. »



C'est ainsi qu'on put commencer les premières corvées. Je dois bien admettre que le principe des TIG était redoutable. Non seulement nous étions forcés de faire des corvées dont on se serait largement passés si on l'avait pu mais en plus là il s'agissait de choses à faire dans la rue, au milieu de tous les autres étudiants qui, même si en général ils n'y prêtaient pas forcément attention, rendaient le tout assez gênant. Là en l'occurrence on avait commencé par ramasser les déchets dans la rue, armées d'une pince et d'un sac poubelle.

En plus il y avait l'autre fille, Akutoku. Malgré la remontrance de la part de la fille de judgement qui, quand j'y pensais, devait faire ce genre de travaux au quotidien dans son travail ce qui me conforta dans l'idée que judgement n'était pas fait pour moi, il y avait une espèce de tension entre la reine de glace et moi et je m'attendais à ce qu'elle ne trouve la première occasion pour se jeter sur moi et remettre notre match nul de la dernière fois en jeu. J'avais du mal à comprendre véritablement ses intentions et je ne savais pas si elle était aussi méfiante que moi ou si elle cherchait juste le bon moment pour m'attaquer.

Finalement je m'approchai d'elle en soupirant légèrement, ne sachant pas trop si je cherchais à la provoquer, à passer le temps ou à vraiment lancer une discussion.

-« Alors, qu'est-ce que t'as fait pour te retrouver là ? T'as encore agressé quelqu'un ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akutoku Reitōko

avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 19/03/2016
Localisation : In ya freeza

MessageSujet: Re: Pourquoi moi ? Et pourquoi ELLE ??? [Pv Aku]   Dim 26 Aoû - 4:50

« Au Bloc, ils ne sont vraiment pas fan d’Anti-Skill... Mais dire qu’il fallait que je la revois ici, quelle blague ! Est-ce que je vais pouvoir faire passer ce truc rapidement maintenant que je vais l’avoir sur le dos ? Bordel, quelle plaie ! »

Faisant claquer la pince en plastique dans sa main gauche, l’adolescente aux couettes bleues faisant son possible pour garder son animosité sous contrôle. Se propageant par vague, celle-ci venait faire vibrer ses dents du haut sur celles du bas en provoquant de mini grincements. Akutoku se souvenait bien de l’affrontement qu’elle avait livrée avec ‘‘Lena’’. Depuis celui-ci, ses entraînements et ses participations à des expériences étaient l’inévitable théâtre de souvenirs de cet évènement. L’excitation la prenait parfois quand elle imaginait être de nouveau face à face à celle-ci, et mettre à profit ce à quoi elle avait pu réfléchir pour écraser son pouvoir d’esper qui l’avait surpassé cette fois là.

« Mais là, dans cette situation… C’est la pire chose qui pouvait arriver ! Maintenant, elle me voit dans une position encore plus inférieure que la dernière fois ! »

« Eh ben, si j’avais su qu’il suffisait de ça pour te calmer, le combat de la dernière fois aurait été bien plus court. »

La voix sifflotante de Lena parvint à ses oreilles en réveillant une veine sur sa tempe. Serrant les poings en faisant crisser le sac en plastique qu’elle portait dans l’une de ses mains, Aku tourna la tête vers l’arrière, prête à crever un œil de la fonderie sur place avec sa pince en plastique. Mais manque de bol, elle avait déjà redressé la tête. Compressant ses outils dans ses petits doigts aux ongles vernis d’un bleu turquoise, l’étudiante de Nagatenjouki se crispa en lançant un regard de mord à sa désormais camarade de corvée.

« Calmer ? Calmer ?! Kh kh kh, essaye encore de me chercher, et le calme, je vais te le carrer dans la trachée ! »

La membre de Judgment ne leur avait pas laissé beaucoup de temps pour argumenter, leur rappelant rapidement à la tâche. Les regards de certain passant sur Akutoku la traversait totalement, c’était assurément le cadet de ses soucis. Avec sa capuche rabaissée, les espèces d’oreilles de lapin de son costume blanc meletonné n’étaient pas discernable, mais les cheveux de l’adolescente, ses yeux et le blanc immaculé de ses vêtements d’exploration polaire ne l’aidait certainement pas à passer inaperçu. Attrapant un morceau d’une baguette aux fruit à moitié croquée et sur le point de tourner avec sa pince, Aku laissa transparaître une grimace de dégoût, avant de placer la trouvaille dans son sac en plastique.

« Me faire ramasser des déchets dans la rue… A moi ! Quel manque de respect total pour Nagatenjouki Academy, pour ma personne ! J’arrive même pas à le croire… Je suis bien plus utile à la Cité Académique que tous ses va-nu-pieds de Judgment ! Oui, c’est ça. Ce doit être une genre de vengeance pour preuve de leur incompétence, de la jalousie pure et dure ! »

Cette pensée vint faire réaparaitre un léger rictus sur le visage d’Akutoku. Si ses membres de Judgment pensaient lui avoir joué un bon tour, elle était persuadé d’avoir déjà tourné la table de son côté, rien qu’intellectuellement. Oui, c’était absolument ce qu’ils voulaient : la mettre hors de ses gonds. Sans aucun doute, au moment où elle se rebellerait ou se plaignerait à cette fille de Judgment, ça compterait comme une victoire de leur côté. Mais si à la place elle remplissait sa tâche avec le sourire, avec organisation et efficacité, alors non seulement elle rendrait service à la Cité Académique, mais en plus, elle solderait leur tentative par un échec cuisant.

« Ahahah ! Bien essayé, je dois l’avouer. Vous voulez que je nettoie ses maudites rues où les robots nettoyeurs ne peuvent pas accéder, hein ? Paaarfait.~ Je vais tellement bien nettoyer le sol que Judgment semblera inutile à côté. »

Les ordures de toute sorte commençaient à s’accumuler dans le sac d’Akutoku, et celle-ci ne pouvait déjà plus attendre revenir vers la membre de Judgment en lui présentant son sac plein avec le sourire pour lui en demander un autre. Quel regard celle-ci allait-elle lui donner ? De la déception, du dédain ? Et elle, elle ne lui donnerait qu’un sourire froid et des yeux de poupée. Si il fallait se salir les mains pour les ridiculiser, Aku estimait que le sacrifice en valait la chandelle. Cette nouvelle croisade avait presque fait oublier Lena à l’adolescente. Les couettes bleues eurent un léger soubresaut lorsque Akutoku hasarda un regard en arrière, cherchant les mèches d’un noir d’encre au détour de l’allée.

« Est-ce qu’elle a été envoyé ici pour une raison identique ? Dans ce cas, ses types de Judgment nous voient sur un genre de pied d’égalité, n’est-ce pas… ? Bah, ça n’a pas d’importance. Je sais déjà que je peux la dépasser, que je vais la dépasser. L’occasion n’est peut-être pas SI mauvaise. A la sortie de ce truc débile… Oui, ce sera parfait. »

Mais avant qu’Aku n’ait le temps de ficher une cannette trouvée sur une marche d’escalier dans son sac, les pas caractéristiques de Lena se firent entendre sur le sol. Akutoku avait un cerveau plutôt performant quand il s’agissait de placer toute son attention sur un élément en particulier, qu’il soit visuel, auditif ou issu d’un autre sens. Avec un environnement assez calme, reconnaître les pas de quelqu’un et le bruit spécifique de leurs chaussures n’était rien d’incroyable pour elle. Ainsi prévenue, elle se contenta de pivoter très légèrement sur le côté, faisant mine de montrer qu’elle avait autre chose à faire.

« Alors, qu'est-ce que t'as fait pour te retrouver là ? T'as encore agressé quelqu'un ? »

« Donc tes oreilles sont vraiment juste faites pour prendre le vent, hein, kh kh kh. Est-ce qu’elles produisent de l’énergie aussi, comme des éoliennes ? »

Les yeux couleur magenta d’Akutoku se posèrent d’un air supérieur sur son adversaire. Malgré sa taille, l’adolescente semblait toujours la regarder de haut, comme si celle-ci se trouvait sur un trône ou un piédestal légèrement en hauteur. Sa posture et son expression n’avaient plus l’impulsivité caractérique de sa première apparition, elle semblait plus calme et cynique, son caractère explosif transformé en un air froid qui l’entourait totalement. Une confiance en soi sans faille pouvait se lire sur le rictus auquel elle fit profiter sa camarade, en découvrant ses canines pointues.

« J’ai pas oublié comment s’est terminé notre dernière rencontre. Si tu penses que j’ai passé mes semaines à me lisser les mèches de cheveux, tu risques d’être surprise, kh kh… »

La pince d’Aku relâcha la cannette  de jus de fruit qui vint retomber devant les pieds de Lena en claquant bruyamment. Visiblement, il y avait encore un peu de liquide au fond puisque en s’écrasant sur le sol, elle ne tarda pas à éclabousser les bottes de Lena de petite gouttelettes colorées et collantes. Refermant ses ongles longs sur les deux parties de la pince, Aku vint transformer son rictus en sourire narquois.

« Oups ! Elle m’a échappée. Sans rancune, hein. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Pourquoi moi ? Et pourquoi ELLE ??? [Pv Aku]   Dim 2 Sep - 17:27

Le moins qu’on puisse dire c’est que cette Akutoku renvoyait des ondes plutôt négatives. Elle semblait totalement sur la défensive et répondait à chacune de mes phrases par une tentative plus ou moins réussie de provocation un peu basse et sans grand intérêt.

« Calmer ? Calmer ?! Kh kh kh, essaye encore de me chercher, et le calme, je vais te le carrer dans la trachée ! » avait-elle répondu à ma petite provocation, partant encore une fois dans la menace pure et dure.

Le travail demandé n’était pas vraiment dur, il s’agissait juste d’avancer en récupérant les divers trucs que les gens avaient préféré jeter par terre plutôt que de faire 10 mètres pour trouver une poubelle. C’était suffisamment simple et répétitif pour qu’on puisse continuer de se détester et réfléchir à ce que l’autre faisait et pensait de son côté. Je sentais presque littéralement la frustration et la haine de l’autre fille évoluer au fil du temps. D’un côté c’était super chiant de me retrouver dans cette situation avec elle mais d’un autre ça me permettait de voir comment elle était en dehors d’un combat, elle qui avait su me pousser dans mes derniers retranchements et me donner un combat comme je n’en avais plus eu depuis bien longtemps.

Je pouvais voir sa façon d’être au quotidien, elle qui avait su me montrer que ma confiance en moi était peut-être un peu trop forte et j’étais pour le moins... dubitative à ce sujet... J’avais clairement pu voir la force de caractère et la puissance qui se dégageait naturellement de cette fille, ce regard glacial capable de figer quelqu’un sur place d’un simple coup d’œil et sa ténacité à toute épreuve et je ne pouvais m’empêcher de masser la paume de ma main qui avait été transpercée par le cutter en me rappelant ce qui lui permettait de m’égaler voire de me surpasser si facilement... Nous n’avions clairement pas la même personnalité et j’avais pu me faire une image mentale de cette fille durant les jours qui ont passé après notre affrontement et je pouvais désormais la confronter avec la réalité.

« Donc tes oreilles sont vraiment juste faites pour prendre le vent, hein, kh kh kh. Est-ce qu’elles produisent de l’énergie aussi, comme des éoliennes ? » répondit-elle lorsque je lui demandai la raison de sa présence ici.

Alors elle avait bel et bien détruit un ballon météo... Bon jursqu’ici rien de si étonnant même si j’étais curieuse de comprendre quel genre d’enchaînement d’événements avait bien pu l’amener à faire ça... Mais c’est la suite qui me laissa sans voix, la regardant sans bouger le temps de remettre de l’ordre dans mes pensées. Ayant visiblement repris son calme, la jeune fille posa un regard plein de mépris sur moi et esquissa un de ses sourires malsains dont elle avait le secret.

« J’ai pas oublié comment s’est terminé notre dernière rencontre. Si tu penses que j’ai passé mes semaines à me lisser les mèches de cheveux, tu risques d’être surprise, kh kh… »

Cette première phrase me fit esquisser un léger sourire en coin, j’avais moi aussi préparé notre prochain affrontement et prévu quelques techniques si on devait se recroiser un jour et j’attendais avec impatience l’occasion de les mettre à l’épreuve. Même si je ne souhaitais pas vraiment engager un nouveau combat avec elle... je crois ?

C’est à ce moment que Akutoku lâcha une canette de jus de fruit qu’elle tenait dans la pince qui lui permettait de ramasser les déchets, cette dernière allant s’écraser exprès juste devant mes pieds en éclaboussant mes bottes du liquide sucré qui ferait des tâches assez galères à enlever. Le sourire de l’autre fille devint narquois et elle enchaîna dans une nouvelle provocation.

« Oups ! Elle m’a échappée. Sans rancune, hein. » dit-elle sur un ton des plus détestables.

C’est cette dernière phrase qui me laissa sans voix. Baissant les yeux pour regarder la canette au sol et le liquide coloré qui s’en écoulait pour se répandre au sol, je levai les yeux à nouveau vers Akutoku en plissant légèrement les yeux. Il y avait quelque chose qui me dérangeait, qui me faisait enrager à l’intérieur. C’était pas cette provocation un peu bête... enfin si mais pas directement. L’affrontement de la dernière fois m’avait marquée et comme je l’ai écrit plus tôt, j’avais passé tout ce temps à m’imaginer notre prochaine rencontre -même si je ne l’imaginais pas dans ce genre de circonstances- à m’imaginer quel genre de personne elle était au quotidien. Ce qu’elle faisait, comment elle était avec les autres et... je crois que j’étais simplement particulièrement déçue.

J’avais imaginé qu’elle était du genre calculateur, super intelligente et au-dessus des autres, se fichant pas mal de ce qu’ils pouvaient penser. Le type de personne que personne ne connaissait vraiment et dont tout le monde avait peur, non pas parce qu’elle agissait comme tel mais parce qu'inconsciemment on savait qu’elle était dangereuse. Un parfait méchant à la personnalité insondable et dont les objectifs demeuraient inconnus et finalement... Finalement je me retrouvais devant une lycéenne un peu edgy qui essayait de se donner un genre et tentait de provoquer les autres avec des choses aussi puériles que de faire tomber un peu de jus de fruit sur les bottes de l’autre...

Je sais pas trop quel genre de réaction elle attendait de ma part mais sa petite manœuvre n’eut pas pour effet de me chauffer ni rien mais eut plutôt l’effet d’une véritable douche froide. Après tout c’était une lycéenne, je n’aurais pas dû m’attendre à mieux mais... c’était quand même décevant et le fait que je n’ai trouvé de véritable rivale que dans cette fille en devenait presque... ridicule... Tout ça me faisant prendre conscience de la futilité de tout ça... merde j’avais mieux à faire que de me prendre la tête avec cette fille toute la journée.

Entrouvrant la bouche pour répondre, je me ravisai et ramassai la canette pour la jeter dans le sac poubelle que j’avais dans l’autre main. Haussant les épaules, je m’autorisai un dernier regard vers l’autre fille avant de me retourner.

-« Ouais ouais, sans rancune... J’y retourne, hein. Fais-moi signe si tu veux quelque chose... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akutoku Reitōko

avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 19/03/2016
Localisation : In ya freeza

MessageSujet: Re: Pourquoi moi ? Et pourquoi ELLE ??? [Pv Aku]   Mar 4 Sep - 22:45

Akutoku suivit le regard de Lena et ses lèvres avec intention, prête au plus imprévisible des sauts d’humeur, gardant toujours son centre de gravité bien vissé et sa position droite. Mais rien ne vint. L’expression de l’adolescente ne changea pas lorsque celle qu’elle venait de provoquer se baissait pour récupérer la cannette, décidant de garder la bouche fermée en se faisant. Les deux caméras qui suivaient les mouvements de Lena comme si un affrontement allait éclater d’un instant à l’autre n’eurent d’utilité que de vérifier que la cannette soit bien rentrée dans le sac poubelle qu’elle avait dans l’autre main. Le haussement des épaules de Lena marqua la fin de cet instant qui avait duré longtemps dans l’esprit d’Aku, trop longtemps pour qu’elle en soit satisfaite.

« Ouais ouais, sans rancune... J’y retourne, hein. Fais-moi signe si tu veux quelque chose... »

[ He ? C’est tout ? Elle aussi elle essaye de se montrer sous son meilleur jour ou… Non, elle prépare sûrement un truc… ]

Le sourire d’Akutoku Reitoko ne changea pas, alors qu’elle regardait sa camarade de labeur s’éloigner. Elle ne doutait pas que ce petite pointe avait rallumé l’hostilité et peut-être même commencé ce qui allait être leur deuxième duel. Et pourtant, un goût salé restait sur la langue de l’adolescente. C’est tout ? Pas de réponse ? En soit, ignorer était une réponse comme une autre, et pourtant, Aku devait avouer que la personnalité de l’esper au pouvoir de fusion était dans son esprit bien plus sanguine. Quand était-il de leur échanges de répliques acerbes sur fond de combat dantesque, où les projectiles et leurs pouvoirs d’esper tourbillonnaient entre elles ? Maintenant qu’elle y réfléchissait un peu plus, Akutoku devait avouer qu’elle avait peut-être romancé un peu tout ça dans sa mémoire.

[ Cette réponse reste tout d’même sacrément décevante. Où est passé sa passion de la dernière fois ? Ce n’est quand même pas moi qui vais devoir donner le premier coup. ]

Lena ne jetait plus de regard dans sa direction. Plus le temps passait à ramasser des ordures et à lancer des regards de mort pour faire fuir les curieux, et plus Akutoku commençait à perdre patience. Visiblement, les deux n’avaient plus de raison de se parler ni même de se croiser. La membre de Judgment quand à elle aidait tout autant à la tâche, mais passait parfois un coup de fil avec son téléphone. Téléphone… Akutoku pencha la tête en arrière en refermant sa pince sur un sac plastique d’une enseigne de restauration rapide. La membre de Judgment avait un téléphone. Si Aku pouvait s’en emparer un simple coup de fil aurait suffit à la faire sortir d’ici… Mais elle doutait que cette fille le lui laisse sans explications.

[ Si j’ai plus rien faire ici, je sais pas pourquoi je continue à me faire chier. Mais si j’ai raison pour ses saletés de cafards de Judgment, alors ça compterait comme une défaite… Non ? De toute façon, je ne peux pas juste lui sauter dessus. ]



***



« Un tuyau ? »

« Les murs et les murets ne sont pas accessibles aux robots de nettoyage.  En général le personnel d’entretien s’en occupe mais leurs horaires ne leurs permettent pas d’être actifs 24h sur 24. Vous allez leur faciliter un peu le travail. »

Akutoku fit courir son regard le long du tuyau jusqu’au point d’eau où étaient connectés les deux lance. Le dispositif était plutôt ordinaire mais le câblage (installé pour servir aux agents d’entretiens) empêchait les deux filles de trop s’éloigner du long mur plein de tags devant lequel elles se trouvaient, c’est-à-dire ne pas trop s’éloigner l’une de l’autre tout court. La membre du Judgment quand à elle continuait de ramasser les ordures environnantes à l’aide de leur matériel de base, pince et sac. L’étudiante de Nagatenjouki jeta un vague coup d’œil à Lena qui ne semblait pas trop perdre de temps à regarder l’installation, et l’avait déjà allumé pour envoyer un jet d’eau sur la paroi. Articulant une grimace, Akutoku, à sa gauche, fit de même. Une fois que la membre de Judgment s’était un peu éloignée, Aku en profita pour faire grincer ses dents sous le bruit de son canon à eau.

« Je suis assez déçue, kh kh kh. T’as trop peur de réagir parce que Judgment est là ? J’en attendais plus d’une soi-disante ‘‘organisatrice de combats clandestins’’. »

L’adolescente déplaça un peu l’angle de tir de son tuyau en agrandissant l’arc de cercle narquois qui relevait ses pommettes roses, ne laissant pas tout de suite de temps à Lena pour répondre.

« Ou peut-être que tu veux pas te faire attraper par Judgment ? Vu comment tu t’es enfuie la queue entre les jambes juste après il y a quelques minutes, je commence à me demander si t’es pas tout simplement devenue une poule mouillée depuis la dernière fois, ‘‘Lena’’, kh kh kh. »

Ni une ni deux, Akutoku déplaça son jet vers Lena pour l’asperger d’une grande quantité d’eau sortant sous pression de la lance. Le jet avait été assez puissant pour la faire vaciller et faire crépiter des gouttelettes en tout sens. L’adolescente aux couettes bleues ouvrit l’écart entre ses lèvres, découvrant ses crocs pointus. Plus loin derrière, leur tournant le dos, la membre de Judgment n’avait pas encore remarqué le méfait. Éteignant sa lance, Akutoku vint la poser sur son épaule en se tournant vers sa camarade trempée.

« Maintenant elles sont propres, tes chaussures. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Pourquoi moi ? Et pourquoi ELLE ??? [Pv Aku]   Jeu 20 Sep - 16:34

Retournant ramasser les ordures de la ruelle, nous restâmes, Akutoku et moi, à bonne distance, ne s’échangeant des regards circonspects qu’en de rares occasions. En réalité je ne me préoccupais plus tant que ça de ce qu’elle faisait, j’étais trop perdue dans mes pensées, repensant aux événements récents. La figure du méchant bien badass et de la némésis effrayante en toutes circonstances que j’avais jusqu’à ce jour en avait pris un sacré coup. Finalement j’avais surtout l’impression de m’être retrouvée face à une enfant aux provocations plus que puériles et qui cherchait à m’énerver avec des petits gestes de provocation vu que visiblement la répartie ne semblait pas être son fort.

Finalement, au bout d’un moment, la tâche qui nous incombait changea et nous pûmes troquer les sacs poubelles et les pinces contre des tuyaux et des brosses. Après les sols, c’était au tour des murs et murets d’être nettoyés. Le moins qu’on puisse dire c’est que l’entretien de la cité était un sujet important et je n’avais jamais pris conscience de quels efforts étaient mis en place afin de garder les lieux agréables et propres. J’en venais même finalement à plaindre les gens qui devaient se coltiner toutes ces tâches au jour le jour et même les membres de judgement qui faisaient ça et d’autres choses particulièrement désagréables.

« Les murs et les murets ne sont pas accessibles aux robots de nettoyage.  En général le personnel d’entretien s’en occupe mais leurs horaires ne leurs permettent pas d’être actifs 24h sur 24. Vous allez leur faciliter un peu le travail. » nous expliqua tranquillement la membre de judgement avec son ton toujours aussi sévère et tendu.

Prenant mon tuyau, je m’approchai du muret et activai la pression afin de pouvoir envoyer un jet d’eau suffisamment fort sur la paroi taguée. Akutoku, qui se trouvait à côté de moi, fit de même et commença à asperger la surface d’eau de son côté aussi. J’avais remarqué les quelques regards mauvais qu’elle avait pu me lancer depuis tout à l’heure et sentais que son animosité à mon égard n’avait pas du tout baissé. Je me doutais clairement qu’elle retenterait quelque chose, j’espérais juste que ce ne serait pas trop débile et que cela ne prolongerait pas mon temps de TIG, j’avais clairement d’autres choses à faire que de passer du temps à faire ces travaux d’entretien.

Le grincement de dents de la fille aux cheveux bleu retentit et me fit presque frissonner tant c’était désagréable et je me tournai vers elle en comprenant qu’elle avait quelque chose à me dire.

« Je suis assez déçue, kh kh kh. T’as trop peur de réagir parce que Judgment est là ? J’en attendais plus d’une soi-disante ‘‘organisatrice de combats clandestins’’. »

Ah voilà on y revenait. Décidément elle ne savait que faire de la provocation de bas étage cette fille-là. Du coup elle avait interprété ma réaction comme de la lâcheté, hein ? Bah, si ça l’amusait de le croire pourquoi pas. Après tout, de ce que je comprenais de son caractère, elle n’était pas vraiment le genre de personne à se remettre en cause. Elle enchaîna sans me laisser le temps de répondre, ce que je ne comptais pas vraiment faire de toute façon.

« Ou peut-être que tu veux pas te faire attraper par Judgment ? Vu comment tu t’es enfuie la queue entre les jambes juste après il y a quelques minutes, je commence à me demander si t’es pas tout simplement devenue une poule mouillée depuis la dernière fois, ‘‘Lena’’, kh kh kh. »

Soudain, d’un simple geste du poignet, Akutoku détourna son tuyau pour envoyer le jet d’eau vers moi, m’aspergeant allègrement sans que je n’ai le temps de réagir.

« Maintenant elles sont propres, tes chaussures. » dit-elle, un grand sourire désagréable aux lèvres.

Reculant d’un pas, j’éteignis mon propre jet d’eau avant de poser le tuyau par terre. Je dois bien avouer que j’ai été surprise sur ce coup-là. Non seulement l’eau était froide mais en plus la température ne devait pas être beaucoup au-dessus de zéro, surtout à cette période de l’année. Jetant un regard à mes habits trempés pour voir l’étendue des dégâts, je levai la tête vers l’autre fille qui se marrait comme une idiote en constatant ce qu’elle avait faire avec une satisfaction bien trop grande pour ce que c’était. Soupirant lourdement, j’entrepris de prendre la parole à mon tour, sentant une pointe de colère m’envahir.

-« Putain mais sérieux ! C’est quoi la prochaine étape ? Cacher un ver de terre dans mon sac ? Mettre ma main dans l’eau pendant que je dors ? Si j’ai pas répondu c’est parceque je n’avais rien à répondre. Sérieusement, je pensais pas te revoir dans des conditions pareilles et au lieu de me retrouver devant la fille cool et effrayante de l’autre fois je constate juste que t’es une gamine un peu chiante qui fait de la vieille provocation pour essayer de m’énerver mais tu sais quoi ? Je suis sortie du collège depuis un moment, j’ai autre chose à faire que m’occuper d’une sale gamine mal élevée. »

Marquant une pause après ces quelques mots, je soupirai à nouveau lorsqu'un courant d'air me glaça jusqu'au os. Sérieusement, c'était la pire des choses à faire et, même sans avoir besoin d'utiliser son pouvoir, cette gamine allait réussir à me faire mourir de froid. Me retournant finalement pour m'éloigner du muret, la fille de judgement sembla me remarquer et se dirigea vers moi, l'air un peu agacée.

-« Qu'est-ce qui s'est passé encore ? Vous avez fait une bataille d'eau ou quoi ? » demanda-t-elle sur un ton limite agressif.

Je pouvais comprendre sa réaction, elle devait penser qu'on faisait une connerie chaque fois qu'elle tournait le dos ce qui, au final, n'était même pas totalement faux. Haussant les épaules et montrant le tuyau derrière moi avec mon pouce, j'entrepris de répondre relativement calmement.

-« Nan on a pas fait de bataille d'eau, j'ai allumé le truc à pleine puissance et avec la pression il m'a échappé des mains... Il y a moyen de me trouver de quoi me changer ? J'ai vraiment froid là. »

Je me demande vraiment ce à quoi elle a pensé à ce moment-là mais j'étais certaine qu'elle ne croyait pas à mon histoire. En fait, je suis persuadée qu'elle a cru que c'était une technique pour essayer de faire finir ma journée de TIG plus tôt mais vous alelz comprendre pourquoi après. En tous cas, au lieu de me dire de rentrer ou même de râler, elle attrapa son talkie walkie et se retourna pour aller discuter quelques mètres plus loin avant de revenir vers moi.

-« Un collègue te ramène de quoi te changer, tu pourras aller dans les toilettes là-bas pour mettre ta nouvelle tenue. »

Sur le moment je n'avais pas vraiment remarqué mais à bien y repenser après coup, j'aurais dû remarquer son air un peu narquois. Au lieu de ça je fis un grand sourire avant de la remercier chaudement.

L'attente ne fut pas très longue et le fameux collègue arriva quelques minutes plus tard. Il tenait dans ses mains une tenue bien pliée que j'attrapai sans vraiment la regarder, pressée que j'étais de quitter ma tenue trempée pour enfiler quelque chose de plus chaud. C'est lorsque je ressortis de ma "cabine d'essayage" que je compris la manœuvre de cette peste de judgement. Sortant doucement pour me confronter au regard des autres personnes, je portais désormais sur moi un magnifique bleu de travail complet trop grand pour moi au point que je dus faire des ourlets aux extrémités des bras et des jambes.

-« Bon voilà, avec ça tu peux retourner travailler efficacement. » dit la fille de judgement d'un ton moqueur.

Repartant vers le muret à nettoyer, j'allai ramasser le tuyau pour pouvoir reprendre ma corvée dans ma nouvelle tenue absolument magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akutoku Reitōko

avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 19/03/2016
Localisation : In ya freeza

MessageSujet: Re: Pourquoi moi ? Et pourquoi ELLE ??? [Pv Aku]   Ven 28 Sep - 14:46

« Putain mais sérieux ! C’est quoi la prochaine étape ? Cacher un ver de terre dans mon sac ? Mettre ma main dans l’eau pendant que je dors ? Si j’ai pas répondu c’est parce que je n’avais rien à répondre. Sérieusement, je pensais pas te revoir dans des conditions pareilles et au lieu de me retrouver devant la fille cool et effrayante de l’autre fois je constate juste que t’es une gamine un peu chiante qui fait de la vieille provocation pour essayer de m’énerver mais tu sais quoi ? Je suis sortie du collège depuis un moment, j’ai autre chose à faire que m’occuper d’une sale gamine mal élevée. »

[ Hu ? ]

Akutoku haussa un sourcil, interloquée. Elle s’attendait à tout, mais pas à ce genre de réplique, elle dû la rembobiner dans sa tête pour bien être sûre de ce qu’elle venait d’entendre, trop prête à combattre pour être attentive. ‘‘Fille cool et effrayante’’. Qu’est ce qu’elle voulait dire par là, elle devait sûrement ressasser les évènements de cette fois là. Mais sa façon d’en parler était étrange, du moins aux yeux d’Aku. Elle se croyait dans un comic-book, ou quoi ? On aurait presque dit qu’elle prenait Akutoku comme une genre de rival… Et si c’était le cas ? La façon de juger le comportement de l’adolescente comme le ferait une véritable adulte réprouvant les actions de sa fille tiquait Aku. Elle avait osé la comparer à une gamine jouant des tours ? A une étudiante de collège ? Et pire encore…

[ Une… Gamine mal élevée ? Qu’est-ce que… Cette pétasse… ! ]

« Qu'est-ce qui s'est passé encore ? Vous avez fait une bataille d'eau ou quoi ? »

Akutoku Reitoko serra les poings en faisant grincer ses dents le long d’un axe comme si c’était des écrous dans une machinerie complexe. Elle ne pouvait tout simplement pas laisser quelqu’un lui manquer de respect, même si cette personne était une esper de haut niveau. Comment pouvait-elle oser lui parler sur ce ton, comme si elle était un misérable caillou sur son chemin ? L’adolescente aux couettes bleues tourna son regard brûlant vers la membre de Judgment, mais ne lui répondit pas. Elle l’aurait bien ouverte en deux et lancée sur Lena, gelant le tout en une jolie œuvre d’art pour lui rappeler à qui elle parlait de façon aussi relâchée. Judgment, Anti-Skill, tout ça n’avait plus aucune importance. Elle allait s’emparer de son téléphone, demander au Bloc G de la sortir de cette impasse et profiter du temps qu’il lui restait avant leur arriver pour écraser Lena pour de bon. Si elle ne pouvait pas recréer la situation de la dernière fois ‘‘calmement’’… Alors elle l’obligerait à riposter de force.

[ Je vais lui faire payer, kh… Lui faire payer, à cette salope ! Si il y avait eu des gens autour… Je vais lui rabattre le caquet, lui faire avaler sa trachée en morceaux dans le larynx ! ]

-« Nan on a pas fait de bataille d'eau, j'ai allumé le truc à pleine puissance et avec la pression il m'a échappé des mains... Il y a moyen de me trouver de quoi me changer ? J'ai vraiment froid là. »

Akutoku papillonna des yeux plusieurs fois. Elle avait empêcher de créer un nouveau conflit encore une fois en endossant la responsabilité elle-même. Pourquoi ? Sans se faire prier, l’étudiante de Nagatenjouki retourna la tête dans la direction de Lena. Ne voulait-elle pas s’opposer à elle une nouvelle fois ? Ça ne pouvait pas être vrai… Si c’était le cas, Aku ne pourrait jamais savoir si elle avait bien réussie à remonter à son niveau, à la forcer à arrêter de n’utiliser qu’une parcelle de sa force… Non, ça ne pouvait absolument pas se finir comme ça. Est-ce qu’elle pensait vraiment qu’elle n’était qu’une gamine mal élevée ? N’avait-elle pas compris depuis le début qu’Akutoku ne cherchait qu’à les refaire combattre ? Si elle l’avait déjà capté, ça voulait dire qu’Aku n’avait vraiment pas remarqué que ses réactions étaient puériles. Et dire qu’elle était une élève du top de Nagatenjouki, l’un des établissements les plus prestigieux de la Cité Académique… Qu’est-ce que dirait Eitaro Kimura-san dans cette situation ?

[ J’ai réagis normalement… Non ? J’ai fais comme je le fais toujours, non ? Où est-ce que je me suis trompée ? Rhaaaa, ça m’énerve ! Ne pointe pas juste les problèmes du doigt ! ]

Akutoku Reitoko n’avait pas vraiment faite attention à ce qui se déroulait autour d’elle, mais il y avait eut un petit mouvement du côté des autres partis pendant qu’elle se creusait la tête, bouillonnant de rage. Elle devait absolument tirer ça au clair. Mais elle devait aussi préparer un moyen pour se sortir de là. Lena s’était déjà éloignée avec des vêtements de rechange dans les mains, mais la membre de Judgment elle, était revenue vers Aku, avec un air malsain.

« Et toi Reitōko, tu veux aussi des vêtements de rechange pour faciliter ton travail ? Apparemment le tuyau à tendance à t’échapper des mains, hein ? »

« Comment est-ce que j’aurais dû réagir alors… Ne pas parler… ? Polir mes réponses ? Attaquer directement… ? »

La membre de Judgment cligna des yeux l’air désespérée en voyant qu’Aku ne l’écoutait même pas, occupée à regarder la paume de sa main, l’autre posée sur son œil gauche. La pauvre avait l’air totalement irrécupérable. Elle haussa les épaules et s’éloigna en lui tournant le dos. Une pointe tourna sur le sol, des petits craquements accompagnant son mouvement. Le bras articulé fait de glace se saisit du téléphone de la jeune femme avec précaution, les deux pinces au bout de celui-ci se refermèrent sans difficulté autour de l’objet, le retirèrent de la poche avec une précision millimétrée, d’un coup d’un seul. Le bras revint se placer derrière l’adolescente aux couettes bleues alors que la membre de Judgment se retournait, ayant entendu un petit craquement. Akutolu était toujours en train de se lamenter sans la regarder. Elle fronça les sourcils, mais retrouva son léger sourire en voyant Lena sortir. Pendant ce temps, Akutoku s’accroupit et  alluma le téléphone.

[ Un mot de passe, c’était à prévoir. Elle l’a utilisé récemment, pas vrai ? ]

Le petit bras articulé se tordit plusieurs fois, jusqu’à ce que sa pointe ressemble à celle d’une foreuse. Celle-ci s’enfonça dans le sol, et se mit à tourner. D’abord à la vitesse de base d’une accélération du pouvoir d’Aku, la pression la faisant rouler à 18 km/h. Et puis, donnant de plus en plus de force, Akutoku finit par la faire tourner assez vite pour forer à l’intérieur du sol. Elle vint placer l’écran du téléphone juste devant le trou d’où s’échappa un tas de fine poussière du béton déchiqueté. L’adolescente jeta un coup d’œil derrière elle, les deux allaient bientôt revenir de son côté, si jamais ça pouvait faire un peu moins de bruit. Une fois l’écran tactile couvert d’assez de cette poussière grisâtre, elle vint se relever, laissant la petite foreuse éclater en ne laissant sur les lieux du crime qu’un petit trou et de la vapeur d’eau. Cachant le tout dans son dos, l’étudiante haussa les sourcils en voyant Lena dans un bleu de travail.

« Bon voilà, avec ça tu peux retourner travailler efficacement. »

Akutoku ne put s’empêcher d’articuler un grand sourire rempli de dents pointues elle aussi en suivant Lena du regard jusqu’à ce qu’elle revienne vers le muret. Elle avait vraiment l’air ridicule dans ses vêtements là, ou au choix… Elle avait désormais l’air d’une véritable membre des agents d’entretien de la Cité Scolaire. Un observateur extérieur sans contexte allait sûrement s’y méprendre. Décidément, elle avait la poisse. Devoir effectuer des travaux d’intérêt général, se retrouver avec Akutoku, et en plus devoir porter ses frusques. Mais Aku s’autorisa un peu de répit avant de lui rire au nez, sans pour autant retirer le sourire qui lui relevait ses pommettes roses. Elle attrapa le tuyau elle aussi et le plaça sous son aisselle, plus occupée avec le téléphone. Maintenant qu’il était couvert de la poussière, on voyait bien les traces de doigt de la membre de Judgment.

[ C’est plus difficile que je pensais, il y en a tellement… Mais on voit tout de même clairement les boutons où elle a appuyé le plus. Essaye d’en tirer quelque chose de concret. C’est pas différent d’un de ses exercices pourri, si j’y réfléchis assez, je trouverai forcément quelque chose.]

Et Akutoku savait déjà que Lena ne la dénoncerait pas, donc ça aidait les choses. Au final, Akutoku avait réussit à trouver des suites qui ressemblaient à des dates. Elle n’avait aucune idée de ce qu’elles signifiaient, mais ça n’avait pas d’intérêt. La troisième venait d’ouvrir l’écran du téléphone. Elle laissa échapper un soupire conquérant de ses narines, avant de faire glisser son doigt le long de l’écran en soufflant sur la poussière. Elle tapait désormais le numéro du Bloc G, venant placer le téléphone sur son oreille en allumant le tuyau de l’autre pour nettoyer le trou poussiéreux, tournant la tête vers Lena pendant que ça sonnait à l’autre bout du fil. Elle semblait un peu plus calme qu’au début, trop heureuse d’avoir réussie aussi facilement et d’être bientôt libéré de cet enfer destiné aux paysans.

« Tu te crois où, dans un comic-book ? Je veux me battre contre toi et rien d’autre, espèce de pétasse, kh kh kh. »

« Mais pour m’avoir manqué de respect comme tu l’as fait, tu mérites plus qu’une simple défaite. Quoique ça devrait pas être trop difficile de faire pire, maintenant que tu ressembles à un agent d’entretien… »

Ça venait de décrocher à l’autre bout, inondant les oreilles d’Akutoku du son mélodieux d’un scientifique lui demandant l’état de la situation. L’adolescente ferma les yeux en gardant son sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Anderson

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Pourquoi moi ? Et pourquoi ELLE ??? [Pv Aku]   Jeu 1 Nov - 16:12

Putain de sourire. Je me souviens encore parfaitement du sourire qu’elle a fait en me voyant dans cette tenue. Je me sentais un peu ridicule mais ça me gênait pas tellement, le truc qui m’énervait vraiment c’était qu’au fond, elle avait réussi avec ses gamineries à m’atteindre et faire un truc vraiment chiant. Je n’avais plus qu’à serrer les dents en attendant d’arriver enfin à la fin de cette journée pour pouvoir rentrer chez moi et continuer mes activités.

Akutoku, de son côté, reporta rapidement son attention vers son téléphone qu’elle avait dans les mains. Elle semblait concentrée mais je ne m’en fis pas plus que ça. Après tout si elle voulait passer du temps à envoyer des messages à ses amis au risque de devoir faire une deuxième journée de TIG, ça la regardait. Mais, passant mon regard vers l’écran du smartphone sur lequel elle pianotait, je constatai qu’elle était entrain d’essayer de rentrer le mot de passe sans grand succès. Fronçant les sourcils, je continuai à la regarder faire du coin de l’œil jusqu’à ce qu’elle arrive à le déverrouiller et qu’une photo de la fille de judgement serrée dans les bras d’un garçon n’apparaisse en fond d’écran, me faisant comprendre à qui appartenait vraiment le téléphone.

*Putain mais qu’est-ce qu’elle fout encore ? Elle tient pas en place deux minutes cette fille*

La regardant en essayant de comprendre ce qu’elle comptait faire, je la vis composer un numéro et porter le téléphone à son oreille tandis qu’elle me regardait.
« Tu te crois où, dans un comic-book ? Je veux me battre contre toi et rien d’autre, espèce de pétasse, kh kh kh. » commença-t-elle, me faisant légèrement froncer les sourcils tandis que je ne comprenais pas d’où sortait la remarque sur les comic books, ou alors on ne devait vraiment pas lire les mêmes « Mais pour m’avoir manqué de respect comme tu l’as fait, tu mérites plus qu’une simple défaite. Quoique ça devrait pas être trop difficile de faire pire, maintenant que tu ressembles à un agent d’entretien… »

Un léger silence s’installa tandis que l’on se regardait. J’attendais de comprendre pourquoi elle avait son téléphone à l’oreille et si elle comptait m’attaquer directement mais ce n’était visiblement pas le cas. Soudain une voix retentit dans l’appareil à l’oreille de la lycéenne et je compris. Putain mais quelle lâche. Serrant les dents, j’approchai d’elle jusqu’à ne laisser plus que quelques centimètres entre son visage et le mien, front en avant. Lorsqu’Akutoku s’apprêta à répondre, l’appareil émit un sifflement désagréable et s’éteignit tout à coup. Plantant mon regard dans le sien, je laissai ma colère sortir et les mots filer entre mes dents serrées.

-« Putain mais c’est quoi ton problème ? Je te préviens, Reitoko. Si tu mets le premier coup dans un lieu public je ne te considèrerai plus comme une simple rivale ou n’importe quoi. Tu seras une menace et je peux t’assurer que, même si je dois y passer, je m’assurerai que tu ne puisses plus jamais agresser qui que ce soit de toute ta vie. Et si on doit se battre, là, ici, ce sera toi contre moi. Seule à seule, pas de portes de sorties ou d’aide extérieure venant des types que t’appelais ou quoi, faudra en assumer les conséquences. »

Gardant mon regard planté dans le sien, j’espérais qu’elle allait se calmer en constatant qu’elle risquait vraiment gros à lancer un combat ici, devant tout le monde, mais j’étais prête à la recevoir si jamais elle tentait quoi que ce soit. Ma tenue n’était pas idéale pour me battre mais au moins était-elle ample et me laissait-elle totalement libre de mes mouvements. Cela dit, j’aurai besoin de récupérer rapidement mes gants si je voulais pouvoir me battre correctement. L’atom waltz avait beau être puissant, il me mettait tout autant en danger que les autres et, bien que j’ai gardé mes bottes fabriquées exprès pour moi, j’avais dû laisser tomber les gants qui avaient fait les frais de la « petite blague » d’Akutoku juste avant.

Je sentais l’adrénaline monter au fur et à mesure que la tension grimpait. Est-ce que tout allait partir en combat, là, devant les civils et la membre de judgement sensée nous surveiller ? D’ailleurs cette dernière semblait s’approcher mais le bruit du sang qui battait dans mes tempes m’empêchait totalement d’entendre ses protestations face à ce nouvel accrochage entre la reine de glace et moi-même. J’espérais qu’elle se calmerait mais en même temps, et c’est quelque chose qui m’effraie encore aujourd’hui, j’avais envie au fond de moi que cette fille, pour une fois, me donne la possibilité d’utiliser mon pouvoir à fond et de pouvoir me dépasser sans me soucier des dégâts.

-« Alors, qu’est-ce que t’en dis ? Tu veux te lancer là-dedans ou tu recules ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi moi ? Et pourquoi ELLE ??? [Pv Aku]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi moi ? Et pourquoi ELLE ??? [Pv Aku]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi la hyène rit-elle ? Parce qu'un fauve ne pleure pas.
» Pourquoi les femmes sont elles absentes à ce forum?
» Pourquoi la vie est elle si compliquée ?
» Monochrome | Artémis (PM)
» Tris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: Autre lieux-
Sauter vers: