Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maitre du Jeu



Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Mar 29 Déc - 2:24

/!\Le texte est à scroll /!\

   
   
   

   
The Phantom Panic

   
Le 15 Octobre, 

Dans les profondeurs de la cité scolaire, dans ses ruelles les plus sombres. Elle courait, fuyait de toutes ses forces. Tel un papillon de nuit, elle cherchait la sortie ! Elle voulait échapper à ce cauchemar ! Son souffle commençait à couper, l'angoisse et la peur prenaient de plus en plus le dessus, mais elle savait que si elle s'arrêtait…seule la mort l'attendait.

Son attention captait les moindres pas, lent mais hostile. Ils s'approchaient petit à petit, prenant leur temps. Jamais de sa vie, elle n'avait fait un tel marathon de toute sa vie. Lentement, mais surement les ténèbres disparaissait laissant place a de la lumière : la sortie était proche, elle allait enfin quitter ce cauchemar. La liberté, la survie, la joie des sentiments que l'on ressent si facilement, mais qui ne représente pas vraiment la situation et qui souvent se montre trop tôt. Quelques secondes, c'est tout ce qu'il fallut pour la ramener à la réalité, un coup net et précis. Ces tendons furent tranchés, rampant vers la lumière après s'être fait arracher les ailes, le coup final fut porté.


« L’être humain poursuivant l’espoir jusqu’à la dernière seconde est une chose laide, mais au moins celle-ci ce sera accroché jusqu’à la fin. Je suppose que pour toi, c’était bien trop facile ? » Déclara un mystérieux individu avec un sourire omniprésent, comme s’il avait vu le spectacle le plus amusant de sa vie.

« Oui, maître. » Répondit l’assassin en soupirant, tout en rangeant ses armes. Donnant l’instruction à des subalternes de nettoyer les lieux, comme s’ils étaient des chiens.

Le mystérieux « maître » s’approcha et lui tendit un objet ensevelit dans du tissu.

« Voilà ta récompense »

Les mystérieux individus s’en alla laissant l’assassin contemplé sa récompense, depuis sa salle secrète il entendit des bruits violents. Observant les évènements à travers les caméras de sécurité, un sourire se forma.

« Oh… »

« …Faite les préparations, que personne ne fassent quoique ce soit sans ordre. »

Un fou rire éclata, glauque, fou et effrayant.

Le 17 Octobre, une nouvelle légende urbaine court. Quiconque rentrera dans cette ruelle sera poursuivie par un fantôme émettant des bruits étrange et effrayant, mais qu'il ne poursuivrait pas en dehors de la ruelle et qu'il n'avait encore attrapé personne…

Non loin de cette mystérieuse ruelle qui fait attire les personnes les personnes les plus courageuses et fait fuir les plus peureuses, se trouve le petit restaurant « Cat's Eyes » qui organise un évènement spécial pour contrer les rumeurs : Une petite pièce de théâtre de Princesse Mononoké ainsi qu'un repas à volonté.


   
Et cela ne fait que commencer...
Joueurs

   

  Dim REBON
Esper de niveau 3
  MPProfil


  Genji HARUMICHI Skill-Out
  MPProfil
 
   Alexandra KOTADJIMA Skill-Out
   MPProfil
   
 Izayoi HASAKURA
Esper de niveau 3
 MPProfil

   © Halloween


   


Dernière édition par Maitre du Jeu le Mar 31 Mai - 3:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura



Messages : 192
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Dim 3 Jan - 0:28

Aujourd’hui était un jour particulier pour Izayoi Hasakura, il avait décidé de partir à l’aventure. Il y a peu une rumeur urbaine dit qu’un fantôme effrayant rode dans une ruelle de la citée scolaire, mais ce n’est pas de cela qui le poussa à l’aventure. En effet, non loin de cette fameuse et hypothétique ruelle se trouve un petit restaurant/café du nom de cat’s Eyes. En quoi est-ce important ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui à cause de cette rumeur, le restaurant organisa une pièce de théâtre sur le fameux film de Princesse Mononoke, un chef d’œuvre aux yeux du blondinet. Le tout accompagné d’un repas à volonté, sérieusement ? Il est impossible pour lui de louper une telle opportunité !

Il avait entendu parler de l’annonce alors qu’il se promenait tranquillement dans la citée scolaire en sortant de ses cours. L’évènement avait été mis en place assez récemment, mais beaucoup le connaissait. Toutefois, cette légende urbaine de fantôme était plus ou moins intrigante et effrayante, il se disait que ça pouvait être une bonne occasion de voir une légende urbaine en directe, chose qui est plutôt rare pour lui.

Enfilant ses barrettes sous forme de X, un pantalon militaire blanc et gris ainsi qu'un t-shirt blanc avec par-dessus un sweat à capuche gris et pour terminer une veste noire à manche longue. Il s'était peut-être un peu trop couvert par rapport au temps, étant donné qu'au japon et qui est plus à tokyo la température était proche des 15 à 20 °C en octobre. Enfin bon qu'importe prenant sa PSP avec lui, il se mit en direction du Cat's Eyes tout en jouant et levant les yeux rapidement toutes les 20 à 30 secondes.

Après avoir percuté une tonne de personne, il était finalement arrivé au Cat's Eyes et s'installa à une table qu'il trouvait idéale pour observer la scène. Il se jeta alors sur le menu cherchant à voir s'il contenait quoique ce soit à la fraise et à son grand malheur : niet ! Il y avait des fruits rouges, oui, mais pas de fraise !

« Des sucreries restent des sucreries… »

Cette phrase est universelle pour le jeune homme, nul ne peut la nier ou la réfutée, c'est le plaisir des sucreries et l'inconscience face au diabète…le profit de la vie dans un sens ? Enfin bon, cela importait peu, il avait décidé ce qu'il allait prendre. C'était une chose plutôt évidente, après tout il y avait le mot fruits rouge dedans.

« Je vous prendrais 8 Boules de Yeti et 1 balles de dragon »

Les noms étaient vraiment perturbant, vraiment étrange….mais bon il ne faut pas juger à la couverture comme on dit, si ça se trouve ce sera super bon voir même délicieux. Il observa les alentours de la salle, se demandant quand est-ce que la pièce de théâtre allait commencer et s’il allait croiser des gens qu’il connait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan strife



Messages : 48
Date d'inscription : 19/11/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Sam 9 Jan - 15:48

depuis plusieurs jour déja Ryan traînait sur les forums en tout genres pour trouver de information sur les rumeurs qu'il avait entendu dans la rue a propos de cette ruelle qui serait hanté et dangereuse. il ne trouvait pas grand chose. mais au bout de plusieurs heures de recherches en tout genres il tomba sur une annonce du restaurant Cats's eyes qui organisait aujourd'hui un événement spécial pour contrer les rumeurs avec un spectacle et autres.  ce restaurant se situait non loin de la ruelle don c’était une idée d'y aller histoire de peut être aller dans cette ruelle vérifier par soi même

Il sortit donc de chez lui avec une tenue simple. un t-shirt noir. un jean déchiré avec une chaîne et des docs martens. il se rendit au restaurant ou déjà pas mal de monde s’affairait et discutait. il traversa la foule et partit commander un café quand il reconnut une voix. c’était tout simplement le petit  blond qu'il avait eu envie de massacrer par ce que celui ci lui donnait des leçons de bienséance et de tenue dans les espaces publiques. Ryan passa a coté et alla s'asseoir en attendant la venue d'autres personnes et le commencement des événements.

-J'ai hâte que ca commence . dit Ryan 2 dans sa tète

-Par pitié tait toi! lui rétorqua Ryan en commencant a tremper ses lèvres dans le café.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim Rebon



Messages : 126
Date d'inscription : 11/10/2015
Age : 20
Localisation : Demi-plan de l'Inutilité, boîte aux lettres 342bis

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Mer 13 Jan - 11:41

L'hiver allait cailler violent.
C'était pas le seul reproche que Dim adressait à l'univers ce matin là; il avait plus un rond, son poêle à mazout s'était encrassé, des petits malins avaient décidés de faire une fête dans le hangar abandonné juste à côté de sa planque toute la nuit, ça faisait presque une semaine que personne n'avait sollicité ses services... et il faisait pas si froid que ça.

Rien d'anormal à ça bien sûr, après tout Octobre n'était jamais très froid et son écharpe élimée, seule modification dans son accoutrement habituel, lui tenait un peu plus chaud qu'il ne l'aurait voulu. Mais l'esper était d'assez mauvais poil pour en vouloir à plein de pauvres choses innocentes, comme par exemple à son estomac pour avoir ce stupide besoin régulier de nourriture, ce qui lui coûtait à chaque fois de l'argent. Sans compter qu'il ne se passait pas grand-chose d'intéressant. Ses habituels gros poissons étaient plutôt sages et même les quelques organisations criminelles avec qui il entrait parfois en contact semblaient s'être assoupies un moment. Sans doute à cause du durcissement récent des mesures antiterroristes.

Bon, ok, y'avait bien cette histoire de ruelle hantée qui circulait depuis un moment, mais la cité scolaire avait toujours été friande de ce genre de rumeurs – ce qui faisait d'ailleurs bien souvent le fond de commerce de l'esper – et après s'être un peu renseigné Dim avait décidé que l'affaire ne présentait pas encore une importance suffisante. Les adolescents crédules attirés par ce genre de rumeurs devaient sans doute confondre le bruit d'une ventilation un peu encrassée avec celui d'un fantôme, la persuasion de groupe et la côté glauque des petites ruelles de la cité, pour ceux n'y étant pas habitués, faisaient le reste. Affaire classée.

Cette histoire ne lui avait néanmoins pas fait perdre son temps, car elle avait porté à l'attention de l'esper un fait de la plus haute importance se déroulant dans les parages. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il avait décidé de faire un tour pour enquêter de plus près sur un événement capital qu'il ne voulait manquer à aucun prix.
Il fendait ainsi la foule automnale, comme d'habitude principalement composée d'étudiants et de touristes, concentré sur son objectif comme un chasseur sur sa proie il n'avait pas de temps à accorder au monde autour de lui. Plus il s'approchait plus il sentait l'excitation monter en lui, son cœur battant la chamade.

Et enfin il l'aperçu dans toute sa gloire, dans toute sa beauté.

"Buffet à volonté"

D'un pas conquérant l'esper s'avança vers la porte du restaurant, bien décidé à en avoir pour son argent.

_________________
Naru Kamao Komao, la vraie waifu de mon cœur!

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex. Kotadjima



Messages : 135
Date d'inscription : 22/10/2015
Age : 17
Localisation : Behind you~ ;p

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Dim 17 Jan - 21:59

« Шлюха, я сытый по горло ! » s’écriât Alexandra Kotadjima en sortant de son appartement, elle s’était habiller avec ses vêtement de sport de Tokumei, elle avait noué ses cheveux encore humide en une longue queue de cheval et elle portait sa sacoche en bandoulière, sur le palier voisin de son appartement se trouvait deux étudiantes qui, intimider par l’exclamation étrange et incompréhensible de la Skill-out avait immédiatement concentrer leur attention sur elle avant de détourner le regard en voyant la superbe auréole bleutée qui entourer son œil gauche mi-clos, en effet si en temps normal, elle passer « juste » pour une fille asociale, là elle avait vraiment la tête d’une délinquante, et les quelques pansements repartie un peu partout sur son corps n’arrangeait pas son image bien au contraire, tout en fermant sa porte a clés, elle entendit les murmures que s’échanger ses deux voisines de pallier, et c’est avec un calme absolu qu’elle leur dit avec un sourire qui se voulait forcer :

« Comme ça votre manège a commérages à gagner quelques tours et vous pourrez vous en donner a cœur joie avec l’ouverture des deux claques-merdes qui vous serve à communiquer… »

Étrangement aucune des deux n’osa répliquer le moindre mot peut être était ce du a son agressivité ou à son apparence de toute façon Alexandra tournât les talons en se souvenant du bilan de sa semaine : sa dernière excursion dans les méandres de Strange l’avait contrainte à se battre avec un groupe conséquent et compétent, elle n’avait pu s’en sortir qu’à l’aide de ses couteaux et d’une petite opportunité sur laquelle elle avait bondi, autrement, qui sait dans quel état elle serait à l’heure actuelle, un peu plus tard dans la semaine, elle avait trouvé son frigo dont la porte casser c’était rouverte et avait fait tourner toutes ces réserves de nourritures et comme si ce n’était pas suffisant, les fuites d’eau avait détruit une bonne partie de ses devoirs, un peu plus tôt avant qu’elle ne décide de partir se changer les idées dehors, elle s’était rendue compte que l’un de ses tuyaux d’eaux de la cuisine fuyait et en essayant de ralentir la fuite de manière temporaire, il avait céder l’aspergeant complètement et inondant toute la cuisine ainsi que presque tout son linge qu’elle avait négligemment laisser a ses cotés lorsqu’elle s’est rendu compte de la fuite, par conséquent elle avait dû se rabattre sur les quelques vêtements sec qui lui restait à savoir son pyjama, quelques vêtement un brin trop féminins et sa tenue de sport, le choix avait était vite fait.

Après une bonne heure à errer elle avait énormément entendu parler d’une certaines légendes urbaines sur une ruelle et elle avait aussi entendu la mention d’un événement dans un restaurant/café du nom de cat’s Eyes, ainsi qu’une pièce de théâtre sur le thème de princesse Mononoké accompagner d’un buffet à volonté, la jeune étudiante resta pensive un moment :
« Bah, ce n’est pas comme si j’avais mieux à faire de toute façon… » se décidât elle sans grande conviction, alors que le choix de sa destination était désormais régler, un frisson lui parcouru tout le corps et étrangement là où elle y aurait vu un simple signe physique en temps normal, elle y vit un pressentiment.

« Mon petit doigt me dit que ma semaine de merde est encore loin d’être terminé mais bon comme on dit : [Quand tout semble aller contre toi, souviens-toi que l’avion décolle contre le vent, pas avec. ] » se rassurât elle avant de partir.

Plus tard, la lycéenne arrivé enfin à sa destination fatiguée et presque résignée, elle était désormais vêtue d’un t-shirt noir trop large pour elle laissant presque ses épaules nues dont un motif de panda venait remplir le centre ainsi qu’un pantacourt en jean, en effet elle avait courue à s’en décrocher les poumons, cette course effréné était dut à une rencontre avec une de ses professeur qui l’avait interpellée, si en temps normal elle aurait était gentiment à la rencontre de son aînée, elle estimait ne pas pouvoir se le permettre dans les circonstances actuelle et surtout au vu de l’apparence qu’elle reflétait en ce moment, sa professeur avait beau être courte sur pattes, elle n’en était pas moins tenace, et elle avait bien failli l’avoir quelque fois avant que Alexandra finisse par enfin la semer en se cachant désespérément dans un bac a ordure, après s’être rapidement assurée que sa poursuivante l’avait perdue elle s’était précipité dans un magasin de vêtement estimant qu’il était maintenant impératif qu’elle change de tenue, là encore comble de la malchance, elle avait était contrainte de choisir ses vêtements en fonction du prix au dépend de ses goûts car il fallait bien qu’elle se fasse une raison, elle était fauchées comme les blés.

« Si il existe une force supérieur, des dieux ou je ne sais quoi, achevez moi une bonne fois pour toute… » marmonnât elle en sentant ses minces espoirs de voir sa journée bien se terminer disparaître au loin.

Se décidant enfin à rentrer dans le restaurant elle se dirigea sans détour en direction du bar et déclarât faiblement mais clairement : « Bonjour, Je n’ai pas 20 ans, je sais, mais si vous pouviez me servir une vodka orange que j’avalerai cul-sec en espérant que l’euphorie qu’elle me procurerait me ferait oublier ne serait-ce qu’un instant ma semaine de merde et me rappeler mes origines russes, cela me ferait très plaisir, dans le cas contraire servez moi un café sans rien dire que je puisse croire au moins un instant que vous allez réellement me servir ma vodka orange, merci. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genji Harumichi



Messages : 74
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : En train de dormir ou dans une pizzaria

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Mar 19 Jan - 11:22

Genji Harumichi marchait tranquillement dans la rue, vêtu d'un blouson américain noir à manche rouge avec un motif au dos représentant un corbeau qui s'envole dessiné au milieu et en dessous du motif, il y avait marqué : « Kogarasumaru ». Le tout accompagné d'un baggy et des chaussures noires. Il revenait d'une réunion entre vieux amis,  à cette occasion il s'était dit que ce serait une bonne idée de portée la veste à l'image du groupe. C'est pendant ces retrouvailles qu'il apprit pour la toute nouvelle légende urbaine, un fantôme rôdait à la cité scolaire et se trouverait dans une de ses ruelles…D'autant plus qu'il devait expliquer d'où venait ce pansement sur l'arcade sourcilière, un souvenir de ce qu'il s'était passé il y a plusieurs jours. Sa blessure était presque guérie, mais il préférait conserver les pansements jusqu'à la fin.

Rien que d'y repenser, il poussa un léger soupire, les fantômes ne pouvaient pas exister et par conséquent cette rumeur était obligatoirement fausse. Toutefois, cette histoire de repas à volonté était plus qu'intéressante ! Il se devait d'en profiter, surtout vu son état actuel, manger est parfait pour guérir. Il n'avait pas eu de job récemment dû à son petit séjour à l'hôpital, donc au niveau rentré d'argent il était un peu à sec, juste de quoi se prendre un ou deux plats. Il fallait avouer que cet évènement était une pure trouvaille ! Il était bien décidé de manger suffisamment pour qu'après son corps ne puissent plus supporter son poids.

Genji marchait tranquillement en direction de son lieu de « salvation », de son paradis intestinale. Arrivant en face du magasin, le skill-out reste figé quelque instants, sortant son porte-monnaie lentement puis l'ouvrit pour dire adieu à ce qu'il lui restait. C'était probablement le dernier bon repas du moins pour lui, alors il devait se préparer à dire bonjour à un mois de pauvreté et tout cela à cause de lui ! Tout est de sa faute !

Il ne parlait pas de l'agent d'Anti-skill qui le poursuivait parce qu'il conduisait son scooteur sans licence ou encore la face de grenouille qui lui avait mangé tout son butin pour les frais médicaux, mais c'était bien la faute de cette chevelure ardente. « S'il n'avait jamais été là, je n'aurais pas perdu autant d'argent en si peu de temps ! » pensa le jeune homme alors que sa frustration commençait  à monter petit à petit. Il pouvait clairement voir la tête de son malfaiteur dans son esprit, s'il pouvait il le renverserait avec une voiture et le laisserait mourir lentement, mais surement.

« C'est de sa faute… » Continua Genji comme s'il lançait une malédiction envers le « responsable » de son malheur. Finalement, il rentra dans la boutique avec sa démarche de flemmard et fut accueilli avant d'être attribué à une table. Alors qu'il s'apprêtait à se rendre à sa table, il en profita pour jeter un petit coup d'œil aux personnes dans les environs. Il vit toute sorte de personnes, des bruns, des blonds et des personnes aux cheveux rouges ! Ses sourcils étaient tellement froncés qu'on aurait dit qu'ils allaient se battre entre eux, il voyait une chevelure rouge non de loin, il pensait qu'il s'agissait de son malfaiteur !

« … » Malheureusement après quelques secondes d'observations, il voyait clairement que ce n'était pas lui : Cheveux trop longs, silhouette trop fine et style vestimentaire beaucoup trop efféminé pour un tel sadique. Il tourna le regard puis là, il tomba sur lui…cette chevelure rouge, cette coiffure ! C'était lui ! La cause de tous ses malheurs, ce sale garnement venant de Nagatenjouki ! Genji le dévisageait du regard en essayant de lui envoyer de mauvaises ondes : « C'est de ta faute ! A cause de toi, je n'ai plus d'argent ! Rembourse-moi ! Tout de suite ! Maintenant ! Meurt ! » . Oui, il était clairement en train de le maudire dans son esprit, en même temps c'est compréhensible, car lors de son dernier jobs Genji avait finis par se battre contre l'espers…or suite à une baston rudement mené, il avait gagné une blessure à l'arcade sourcilière et des côtes fracturée donc un voyage directe pour l'hôpital.

Malheureusement pour lui-même s'il a été logé et nourrit gratuitement pendant quelques jours, 80% de sa paie était parti dans les frais hospitaliers. C'était un cauchemar pour lui ! Tout cela à cause d'une personne qui ne sait pas contrôler ses pulsions sanguinaires ! Finalement, il tourna la tête tout en tirant la gueule comme le ferait un petit enfant de 5 à 10 ans lorsqu'il n'a pas ce qu'il veut, pour finalement s’assoir à une table à côté.

« Pour l’instant, j’aimerais un verre d’eau s’il vous plait… » Demanda-t-il alors que mentalement il se préparait à avoir le repas de sa vie, il sera surement le premier homme à exploser à cause d’un surplus de nourriture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre du Jeu



Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Sam 23 Jan - 7:09

L'annonce du repas à volonté et de la pièce de théâtre semblait faire son effet, petit à petit les gens continuaient à arriver. Il y avait quelques individus qui sortaient du lot par leur style vestimentaire ou leur couleur de cheveux voir même leur taille : un blondinet tellement vêtu qu'on aurait dit qu'il faisait moins de 10 degré, un adolescent aux cheveux rouges et une adolescente aux cheveux rouges, c'était une couleur qu'on ne pouvait pas louper tellement elle était unique au niveau capillaire, accessible seulement par coloration en temps normal. Il y avait un jeune homme avec des tresses collées et défait en arrière, surement attaché par un élastique, si on se basait sur son allure c'était surement un gangster ou quelque chose du genre. Sans oublier le dernier arrivé, un enfant ? Non, il n'avait pas la tête d'un enfant, mais en tout cas il ne dépassait pas les 1 mètre 55. Impossible de loupé ces individus même dans un endroit tel que celui-ci surtout lorsqu'on les voit rentrés. Certains d'entre eux avaient fait leur commande, une somme astronomique de dessert sucré et du café…les adolescents de nos jours avaient des goûts bizarres, trop de sucre et de café.

« 8 boules de yéti et 1 balle de dragon pour la table 7, 1 café pour la table 6. » dit Atsuki Fujitaka, la serveuse actuelle qui remplaçait Magda en son absence. Ashitaka Reiseisa, cuisinier du café se mit au boulot. Une fois les plats prêts, il fut remis à la serveuse qui partit les apportés en même temps que les boissons.

« Voici votre café, monsieur. » déclara la serveuse en déposant ledit café sur la table de l'adolescent aux cheveux rouge avant de se retourner et de déposer les 8 boules de yéti ainsi que la balle de dragon sur la table du blondinet : « Voilà votre commande, monsieur. Bon appétit. » dit-elle avant d’apporter un verre d’eau à ce qui semblait être un gangster sans argent...

« Voulez-vous autres choses, monsieur ? » demanda-t-elle au cas où il souhaiterait commandé quelque chose.

Pendant ce temps, l’autre individu notable : la jeune adolescente aux cheveux rouge était devant le bar en train de commander une boisson.

« Bonjour, Je n’ai pas 20 ans, je sais, mais si vous pouviez me servir une vodka orange que j’avalerai cul-sec en espérant que l’euphorie qu’elle me procurerait me ferait oublier ne serait-ce qu’un instant ma semaine de merde et me rappeler mes origines russes, cela me ferait très plaisir, dans le cas contraire servez moi un café sans rien dire que je puisse croire au moins un instant que vous allez réellement me servir ma vodka orange, merci. »

De l'alcool à son âge était hors de question, nulle envie d'avoir Anti-skill sur le dos pour avoir fait boire une mineure. Ainsi la patronne et barmaid, Aï Kisuki, lui servit un petit café tout en l'observant légèrement. Ce dont elle avait besoin n'était surement pas un café, mais de quoi lui remonter le morale, peu importe ses origines.

« Ce soir est un évènement, installez-vous tranquillement et profitez du spectacle lorsqu’il commencera. Cela vous remontera plus le moral que si vous buviez de l’alcool imaginaire. »

Le groupe pour jouer le spectacle était finalement arrivé, allant dans les vestiaires se préparer le temps que le repas se termine. Bien entendu après le spectacle les personnes pouvaient commander de nouveau, il fallait bien cela pour lutter contre cette rumeur stupide, mais efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura



Messages : 192
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Mer 27 Jan - 16:10

Le blondinet venait tout juste de terminer sa commande, alors que la serveuse s'en alla transmettre sa commande à la cuisine ou prendre d'autres commandes, il vit quelqu'un qu'il avait l'impression d'avoir déjà vu. Il n'arrivait pas à trouver où exactement, mais il ne pouvait pas oublier une caractéristique aussi particulière : les cheveux rouges. Dans toutes les personnes qu'il a rencontrés, il n'y avait que deux personnes : Kotadjima-sempai et cet irrespectueux des lois !

« C'est le gars du parc, quel timing... »

Pensa Izayoi en se rappelant de leur légère interaction qui avait failli mal se terminer à cause de la grande bouche du blondinet. Il lui avait dit ce qu'il pensait et qu'il devait respecter les lois sur les fumeurs, cependant l'adolescent ne semblait  pas trop aimer qu'un étranger se permette de lui faire des réflexions sur son comportement. Après avoir repensé à cela, le blondinet poussa un soupire avant de tourner la tête en se demandant si le rouge était une couleur qui commençait à être à la mode, puis il se mit à observer les alentours. Il devait bien trouver une occupation le temps que sa délicieuse commande n'arrive et pour une fois il n'avait pas de petite idée derrière la tête.

Il vit différent types de personnes arrivés : des étudiants, des adultes etc... Cela était peu surprenant, car il ne connaissait personne qui oserait dire non à un repas à volonté suivi d'un spectacle le temps de digérer. Alors que ses yeux fouillaient les environs, il se rendit compte qu'à part l'individu aux cheveux rouge dont il ne connaissait pas le nom, il n'y avait aucune personne qu'il connaissait. Il avait bien un doute sur la jeune fille aux cheveux rouge, mais comme elle était de dos il n'était sûr de rien alors autant considéré que ce n'était pas sa sempai et attendre patiemment ses desserts.

Malheureusement pour Izayoi, il ne voyait personne qu'il connaissait et la seule personne qu'il connait « un peu » ne l'aime pas du tout et ne le supporte probablement pas, d'autant plus que cela est réciproque donc lancé une conversation avec lui…comme ça, sans idée ne sera pas trop constructif et le mènera droit à un mur ou un conflit entre les deux. Si on voulait provoquer une pagaille, c'était la meilleure solution, mais ce n'était pas son objectif. Mis à part lui, il y avait une adolescente aux cheveux rouges et même s'il n'était pas certain que c'était elle, il avait bien envie de se faufiler discrètement pour aller l'embêter comme le ferait un petit enfant sauf que malheureusement pour lui, il était déjà installé et ne pouvait pas vraiment quitter sa table comme ça. Quel dommage, il aurait tellement voulu voir son visage surpris et sa réaction quand il aurait attaqué avec des chatouilles. Même si c'était mieux que ça n'arrive pas, elle l'aurait peut-mal prie, surtout si ce n'était pas Alexandra.

Finalement, autant rester à sa table et puis ses plats étaient prêts, la serveuse les posa sur la table. Il faut avouer qu'il ne s'attendait pas à ce que le service soit si rapide, mais c'était tant mieux. Il pouvait maintenant déguster des sucreries le temps que les évènements ne commencent, après tout il était hors de question qu'il regarde un spectacle en ayant le ventre vide alors qu'il avait la possibilité de manger des desserts aux fruits rouges.

« Voilà votre commande, bon appétit. »

« Merci beaucoup ! »

Izayoi se mit à table presque aussitôt que la serveuse se retourna, bien décidé à  se régaler en dynamitant les sucreries dans son assiette.

«Bon appétit » dit-il doucement par pure politesse, même s'il n'y avait personne à la même table que lui. Prenant sa cuillère en main, il se mit à manger ses boules de yéti en dégustant chaque cuillère !

« Délicieux ! » s'écria à haute voix l'adolescent, il n'avait pas pu se retenir. Bizarrement il avait peut-être senti que cela méritait d'être partagé aux autres afin de les inciter à goûter ! Il ne savait pas qui était le cuisinier, mais s'il avait le droit il irait surement le féliciter avant de lui demander une autre portion avec plus de fraise cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan strife



Messages : 48
Date d'inscription : 19/11/2015
Age : 19

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Mer 27 Jan - 19:55

Alors que Ryan se fit servir son café et qu'il commençait a le boire très sereinement en affichant un air a la fois calme mais sérieux, il sentît alors un regard particulièrement haineux posé sur lui. il regarda du coin de l’œil et aperçut le Skill-out que Ryan 2 avait complètement massacré. heureusement le combat s’était fini sur une note sans décès de l'un des deux combattants mais ils avaient du rester un moment a l’hôpital tous les deux. Ryan pouvait presque entendre ce qu'il pensait grace a so' regard envers lui, puis porta son café a ses lèvres avant de le reposer et de planter son regard dans celui du Skill-out et de lui dire.

-me regarde pas comme ca. Déjà sois heureux que j'ai réussi a arretter l'autre moi. au moins il n'y as pas de mort ca auraot put etre plus grave. Tu devrais d'ailleur me remercier.Donc voila sur ce Bonne fin de journée.

Il se leva alors et partit s'asseoir en face du blondinet aux bonbons tout en emportant sa tasse de café. celui la l'avait un peu embêter mais pas plus que ca et en lus si il restait avec le gars las bas il allait a coup sur s’énerver.

-Salut le blondinet. Alors pas de remarques a me faire aujourd'hui.

a a suite de cette phrase il afficha un léger sourire en coin et rebut une gorgée du liquide chaud et amer qu'il affectionnait tant. puis il regarda la tonne de bonbons que le blond avait l'intention d'avaler.

-Bon apetit au fait et evite de t'exclamer trop fort tout le monde vas se demander si t'es pas fou.


Dernière édition par Ryan strife le Jeu 28 Jan - 7:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Last Order



Messages : 15
Date d'inscription : 21/01/2016
Localisation : Partout où il ne faut pas!

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Mer 27 Jan - 20:58

"Ah, ce n'est pas encore trop tard! déclara Misaka Misaka avec soulagement!"

Exprimé d'une petite joie enjouée, l'exclamation ne fit pas tant de bruit que cela. Assez pour faire se retourner certains mais sans pour autant attirer l'attention de tout l'assemblée. Non pas que la petite demoiselle qui l'avait prononcée l'ait fait exprès cela dit. Elle semblait juste contente d'être enfin arrivée et désirait visiblement l'exprimer avec largesses. En tout cas pour ceux qui eurent la curiosité de voir qui pouvait ainsi parler de soi à la troisième personne tout en commentant ses propres paroles, ils purent apercevoir une toute jeune enfant, devant faire à peine dans la dizaine d'années. Attifée d'une simple robe courte bleu ciel à pois blanc avec par dessus juste une chemise trop grande pour elle mais qui lui faisait comme une sorte de veste, elle était entrée tranquillement dans le restaurant sans la moindre gêne quand au monde déjà présent. Visiblement assez sûre d'elle, elle trainait dans son sillage une autre personne peut-être un peu moins empressée. Personne dont elle ressemblait assez d'ailleurs si on prenait le temps de les comparer, comme si l'une était la version miniature de l'autre. A cela prés que la jeune fille qui suivait était pour sa part habillée d'un uniforme scolaire plus traditionnel, à l'exception peut-être de l’établissement de l'uniforme en question, à savoir le prestigieux Tokiwadai. Mais aussi plus curieusement d'une sorte de large masque à verrière posé sur sa tête d'un air tout à fait naturel. Et si son regard un peu éteint participait à son air quelque peu ennuyé, ses paroles qui suivirent pendant qu'elle se faisait entrainer par sa version réduite ne firent pas mieux.

"C'est donc ici que voulait se rendre n°20 001, commentat Misaka en faisant un tour d'horizon. Je comprend pourquoi elle a eu besoin de Misaka, 20 001 est trop petite pour pouvoir commander seule dans un tel endroit, remarque Misaka avec quelque peu de dédain."

Entendant ces mots alors qu'elle venait d'arriver jusqu'à une table libre, la petit fille se retourna droit vers son accompagnatrice, qu'elle fusilla d'un regard peu amène alors que ses joues s'emplissaient sous l'effet d'un agacement certain. Et pour ceux qui ne l'auraient tout de même pas remarqués, il y eut la confirmation orale qui ne tarda guère.

"Misaka n'est pas si petite que ça d'abord, elle a à peine quelques mois de moins que les autres Misaka, affirme Misaka Misaka tout en prenant un air outré. C'est juste que Misaka a eu un léger différé de croissance, se justifie Misaka Misaka tout en affichant une petite moue dédaigneuse."

Poussant un petit soupir, l'apparente grande sœur sembla alors finalement se résigner à son sort et s'assit proprement à la table choisie par sa semblable. Laquelle l’imita rapidement tout en affichant un sourire digne d'un grand vainqueur. Une fois installée de la sorte, elle put enfin promener son regard de-ci de-là afin d'en voir un peu plus sur les alentours. Beaucoup de gens étaient déjà présents mais elle ne sembla pas en prendre note plus que cela. Visiblement son attention semblait bien plus se porter sur le spectacle à venir, qu'elle attendait avec une impatience visible, des étoiles plein les yeux. Si bien que lorsqu'on lui demanda ce qu'elle pouvait bien désirer, elle répondit en toute simplicité:

"Oh, merci pour votre sollicitude mais Misaka ne prendra rien, le spectacle lui suffit, affirme Misaka Misaka avec un contentement anticipé. Mais je prendrais tout de même tout votre plat du jour pour n° 10 046, en remerciement pour m'avoir accompagnée! fait Misaka Misaka avec un grand sourire de gratitude!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim Rebon



Messages : 126
Date d'inscription : 11/10/2015
Age : 20
Localisation : Demi-plan de l'Inutilité, boîte aux lettres 342bis

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Jeu 11 Fév - 14:55

Derrière son journal, Dim observait tranquillement la clientèle du restaurant aller et venir – surtout venir d'ailleurs – grâce aux reflets de la vitrine. Son emplacement était presque idéal. Un plante verte lui tenait compagnie tout en lui offrant une certaine forme d'intimité, et sa place sur une table pour deux lui permettait facilement de surveiller les banquettes.
Car Dim était un professionnel, oui madame. Dans les restaurants familiaux tels que celui-ci et même lors d'un buffet à volonté – surtout lors d'un  buffet à volonté – les langues avaient facilement tendance à se délier dans la bruyante tranquillité d'un lieu fréquenté majoritairement par d'innocents étudiants. On discute de ses secrets avec ses amis, on se donne des points de rendez-vous et on partage les derniers potins sans faire trop attention  aux oreilles qui peuvent traîner. Et lorsque quelqu'un prends bien garde de tenir sa langue, il ne rends la tâche que plus facile.
Mais pour l'heure, l'esper n'avait pas vraiment rencontré le succès. La plupart des conversations tournaient autour de la nourriture délicieuse – ce qui lui faisait penser que sa commande n'était toujours pas arrivée- du spectacle prévu ou encore de la rumeur concernant le quartier, visiblement en passe de devenir une légende urbaine à part entière vu le nombre hilarant de versions différentes que l'esper avait entendu jusque là. Mais les aléas du métier étaient tels que Dim se contenta de hausser les épaules et de retourner à sa lecture à demi-intéressée du journal quotidien, toujours utile pour un chasseur d'informations tel que lui. Après tout, il lui était arrivé de rester en planque bien plus longtemps pour obtenir des infos, et pour une fois il n'avait pas à débourser plus d'argent pour rester plus longtemps.

Après peut-être une dizaine de minutes supplémentaires, quelques lycéens atypiques étaient entrés et se connaissaient vraisemblablement. Deux gamins aux cheveux rouges, dont une à l'accent russe, un mec blond très dur à rater vu son expressivité (d'ailleurs il avait été servit plus vite que Dim, c'était vaguement scandaleux) et un gars qui aurait plus eu sa place dans une arène clandestine que dans un restaurant familial, d'ors et déjà soupçonné par l'esper d’être potentiellement intéressant...et puis ses dreadlocks étaient vachement cool en plus. Il lui semblait vaguement familier mais sa mémoire lui faisait défaut.
Ses observations furent interrompues par une serveuse venue lui apporter une assiette, ah non deux en fait, remplies de nourriture. Dim avait commandé "un peu de tout", mais il ne se doutait pas "réellement" que la carte contenait autant de plats différents. Il se sentait sans doute un petit peu coupable d'abuser autant de... naaaaan, absolument pas finalement. Son estomac bondissait bien trop de plaisir anticipé pour qu'il se préoccupe sérieusement d'un pauvre cuisinier surmené pour le moment.
Il remercia tout de même chaleureusement la serveuse et entreprit de manger autant que possible dans le laps de temps le plus court possible. Le service à volonté n'était valable que pour la journée, et tout bon pic-assiette sait pertinemment que le but du jeu est alors de se remplir la panse comme jamais, quitte à risquer la mort. Gaspiller, c'est mal.

"Ah, ce n'est pas encore trop tard! déclara Misaka Misaka avec soulagement!"

Dim avala de travers, ce qui vu la vitesse à laquelle il engouffrait la nourriture aurait bien pu lui être fatal. Alors qu'il s'efforçait de s'étouffer le plus silencieusement possible (avec tout de même un certain succès), l'esper écarte subrepticement quelques feuilles du Yukka qui lui tenait compagnie pour mieux voir l'entrée du restaurant. Il aperçu tout d'abord la blouse trop grande et la houppette ridicule, puis eut confirmation lorsque l'enfant se retourna... C'était bel et bien Last Order, visiblement accompagnée d'une Sister aussi indiscernable des autres que d'habitude.
L'esper replongea sur son assiette, tentant tant bien que mal d'évaluer la situation tout en débouchant ses voies respiratoires, histoire de pas devoir supporter la honte de mourir dans un accident de takoyaki.
Enfin il finit par regagner plus ou moins ses moyens, et procéda à l'analyse de la situation.

Last Order était plus ou moins une des personnes les plus intéressantes de la cité scolaire et Dim avait réussit à mettre la main sur quelques dossiers particulièrement croustillants à son sujet. Les infos la concernant étaient rares, et se vendaient à prix d'or aux différentes mafias et organisations criminelles de la cité scolaire. Mais d'un autre côté, autour de la gamine gravitaient un grand nombre de pièces d'un tout autre niveau. Que cela soit Accelerator, Kamijou ou les pions de la cité scolaire, l'esper savait que la probabilité qu'il se passe quelque chose d'intéressant venait de grimper à des niveaux inespérés pour un simple restaurant, aussi bonne que puisse être sa cuisine, mais c'était également vrai pour la probabilité qu'il se passe quelque chose d'affreusement dangereux.
Dim ne tenait absolument pas à apparaître de nouveau sur les radars de la cité scolaire, et il était plus ou moins persuadé que Last Order devait être suivie en permanence par un quelconque organisme secret. Il jetait des coups d’œils discrets à la salle, tentant de repérer des individus suspects, ou à l'air trop innocent...

Mais bien que son instinct lui intimait de ficher le camp et de glaner des infos de loin, son estomac le rappela à l'ordre fermement. Il restait de la nourriture dans son assiette, et il était hors de question qu'il laisse en plan un tel buffet.
Vaguement inquiet, l'esper reprit donc sa mastication silencieuse, attentif aux événements qui, il en était sûr, ne manqueraient pas de s'ensuivre..

_________________
Naru Kamao Komao, la vraie waifu de mon cœur!

Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Dim du printemps le Jeu 12 Mai - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex. Kotadjima



Messages : 135
Date d'inscription : 22/10/2015
Age : 17
Localisation : Behind you~ ;p

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Mer 16 Mar - 23:03

« Ce soir est un événement, installez-vous tranquillement et profitez du spectacle lorsqu’il commencera. Cela vous remontera plus le moral que si vous buviez de l’alcool imaginaire. »

La jeune délinquante déprimée avait eu un léger rire jaune en entendant « l’alcool imaginaire. » elle avait envie de lui dire que ce n’était pas un spectacle qui aller lui faire dire avec un air niais et innocent : « Ah ma semaine n’était pas si mal que ça finalement, après tout, il y a plein de lycéennes qui se font tabassée dans Strange, perde deux semaines de nourritures, la quasi-totalité de leurs cours, voit la tuyauterie de leur cuisine foutre le camp en inondant toute la pièce et en aspergeant tous leurs vêtements, je m’estime même chanceuse d’avoir pu voir ce spectacle. », elle regarda son café un instant, puis elle se retournât dos au bar pour inspecter la salle sans réel motivations juste par curiosité : il n’y avait pas beaucoup de personnes qui sortaient du lot, mais elle prit le temps d’observer ces quelques personnes :  

Le premier était assis à une table seul, son apparence quelque peu atypique lui donnait un style de Skill-out , en observant en détail la Skill-out finit d’ailleurs par confirmer cette hypothèse, et ce n’était pas à cause de sa tête, de ses dreadlocks, de son comportement, mais bien de sa veste qu’elle avait pu se conforter dans cette idée, en effet étant elle-même une habituée de Strange, elle avait eu de nombreuses occasions de collecter des rumeurs, informations ou autres témoignages, et « le gang des corbeaux » ou « Kogarasumaru » faisait partie de ces gangs dont elle avait déjà entendu parler, leur leader avait était assassiné dans une guerre de gang ou un truc dans le genre, il y a de ça un ou deux ans, la jeune fille se demandât un instant si ils avaient était particulièrement proche l’un de l’autre avant cet évènement tragique, puis elle détournât son attention sur une autre personne car penser à ce que quelqu’un pouvait ressentir à la perte d’un proche ne lui ramenait jamais d’excellent souvenirs en tête.

La personne qui attirât son regard posséder une couleur de cheveux assez particulière et très rare, surtout si comme Alexandra il s’agissait d’une couleur naturel et non d’une teinture, la délinquante se remémora les nombreuses remarques que l’on avait pu lui faire tout au long de sa vie par rapport à cette couleur, mais depuis que sa mère l’avait consolée lorsqu’elle était petite en disant qu’ « il n’y a pas à avoir honte de sortir du lot », elle n’avait plus jamais regretté cette particularité, soudain une autre couleur de cheveux peu courantes  ( déjà beaucoup moins rare certes mais quand même… ) attirât l’intention de la jeune étudiante, mais ce qui la surprit le plus ce n’était pas que ses cheveux était blond mais qu’elle connaissait ce blondinet, de plus, ces deux-là se trouvaient à la même table, ils étaient surement amis et avait profité de cet « événement » pour se rejoindre, Alexandra voulut aller le saluer mais se ravisât, après tout ils voulaient surement passer un moment agréable entre amis et elle n’avait aucun intérêt et aucune envie de se glisser entre eux.

Elle allait terminer son observation sur un gars assez louche planqué derrière une plante verte qui avait fini par attiré son attention lorsque la serveuse avait ramenée des plats avec à peu près tout ce que l’on pouvait commander mais l’entrée tout en finesse d’une gamine et d’une fille qui devait être sa sœur l’avaient empêché inconsciemment de bien l’observer en détail car elles attiraient désormais presque toute son attention, après une courte observation et écoute de ce duo étrange, la Skill-out renvoyât son attention vers son café, tout en se demandant si elles parlaient vraiment d’elles-mêmes à la troisième personne, elle jetât un coup d’œil autour d’elle et réalisât que quasiment tout le monde était installer et qu’elle était l’une des dernières personnes debout, après un léger soupir Alexandra prit son café et commença à rechercher une place libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genji Harumichi



Messages : 74
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : En train de dormir ou dans une pizzaria

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Ven 18 Mar - 3:27

Son verre d'eau était là, il le buvait en prenant son temps comme si c'était une boisson qu'on dégustait comme le champagne. Non pas qu'il soit pauvre à ce point-là…euh enfin…juste qu'il voulait prendre son temps et essayer d'imaginer ce qu'il allait commander lors du repas à volonté. Toutes ses économies sont prêtes à y passer, ses seules économies du mois, bref dans le pire des cas il prendra de l'argent à un skill-out inconscient.

Enfin ça, c’était la « bonne » chose…la mauvaise étant Ryan et son comportement hautain !! Dès le moment où celui-ci était rentré dans le champ de vision du Skill-out, Genji ne pouvait pas s’empêcher de mal le regarder et de lui envoyer des ondes négatives. Il n’en avait pas honte, à tel point que même lorsque Ryan le remarqua, il continua tout de même. C’est alors que l’adolescent aux cheveux rouge pris la parole :

- me regarde pas comme ça. Déjà sois heureux que j'ai réussi à arrêter l'autre moi. au moins il n'y as pas de mort ca aurait put être plus grave. Tu devrais d'ailleurs me remercier. Donc voilà sur ce Bonne fin de journée.

Voilà ! Ce comportement ! Genji ne pouvait pas l'accepter, s'il avait été honnête il aurait fini entre les mains d'Anti-skill et probablement d'un psychologue…ou un psychiatre au vu de toutes ces histoires de « autre-moi ». Harumichi le croit de tout cœur, mais il n'en a rien à faire…pour lui « Ce gars » est un ennemi avec lequel il s'est battu et à cause de qui il a passé du temps et beaucoup d'argent à l'hôpital. Donc voilà, le jeune homme était sans voix face à la réponse face à ces paroles…il parlait de risque mortel avec une telle nonchalance que ça en faisait peur. Genji poussa un soupire et décida de s'abstenir de répondre un « Dans ce cas, tu devais apprendre à te contrôler. Et sois heureux que je t'aie couvert auprès d'Anti-skill… ». Il fit preuve de silence comme un acte de maturité ? Nan, il voulait juste profiter de son repas sans embrouille…aucune envie de se faire virer et louper un festin pareil. Pas même pour son pire ennemi, enfin ça c'était l'idée de base, mais son cerveau ne pouvait s’empêcher de laissé échapper un léger :

« Tch, je devrais te botter le cul une deuxième fois. » marmonna Genji tout en tournant la tête, il se fichait que Ryan l’ait entendu ou pas. Le skill-out était clairement en train de bouder l’esper aux cheveux rouge à cause de son comportement ingrats.

Par la suite Ryan s'en alla discuter avec une personne aux cheveux blonds, il n'arrivait pas à entendre ce qu'il disait pourtant vu qu'il s'asseyait à la même table que lui…il devait être ami. C'était un léger choc pour Genji, ce gars était capable d'avoir des amis malgré ses tendances meurtrières, sadiques, enfin celle de son « autre lui ». Cela n'empêchait pas qu'il était désagréablement hautain !

Après un énième soupire Genji tourna le regard, en décidant de ne pas se laisser gâcher la soirée en portant de la rancune envers l'adolescent aux cheveux rouge. Au fil du temps, le skill-out se sentait observé. C'était surement de la paranoïa de sa part, mais il tentait quand même de trouver du regard qui était en train de l'observer. Il vit alors un homme posé, plutôt petit en train de lire son journal, cependant il n'avait pas l'impression que c'était lui et puis cette technique est démodée, évidente, sans réel discrétion, c'est une technique que plus personne ne l'utilise. Alors qu'il continuait à chercher en vain, il finit par tomber sur une petite fille accompagnée d'une adolescente qui avait l'air d'être la même personne, mais en plus vieille.

« Alors là…Il n'y pas plus clair comme signe qu'ils sont de la même famille. Ils doivent tous avoir la même tête dans la famille, je me demande à quoi ressemble le père… ? »

Oui ce genre de question est inutile, mais quand tu vois des choses bizarres, tu es plus ou moins obligée de te poser des questions stupides. Toutefois, il faut avouer que c’était intriguant même s’il ne se voyait pas allé leur demander
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre du Jeu



Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Mar 22 Mar - 4:14

Les personnes qui étaient venus ce soir étaient nombreuses, mais un bon nombre était particulier. D'autant qu'ils continuent d'affluer, rajoutant une petite enfant accompagné par sa grande sœur et qui possédait une manière de parler très enfantine, mignonne comme tout. A l'inverse de ces faiseurs de trouble: Celui avec les tresses collées et l'autre aux cheveux rouges, même s'il ne s'était pas parlé longtemps, la tension entre eux était rapidement montée…enfin elle venait principalement de cette personne qui était surement un skill-out. Rien qui n'inspirait la confiance, mais pour l'équité, la boutique n'allait pas lui fermer la porte au nez.

Le staff avait l’espoir qu’ils n’allaient pas se battre ensemble sinon il faudra qu’ils mettent ces deux personnes dehors afin de maintenir une bonne ambiance. Heureusement qu’il ne s’était rien passé d’extraordinaire, sinon la patronne était prête à les mettre dehors elle-même. En tout cas, les commandes étaient servies ! Il n’y a plus qu’à attendre que les personnes s’installent pour commencer le spectacle.

En temps normal, ils auraient bien envoyé leur serveuse pour accueillir les gens et leur demander gentiment de s’asseoir. Toutefois, aujourd’hui était un grand jour ! Ils étaient donc plutôt bien équiper pour la soirée, étant en possession d’un micro d’une bonne qualité. La fameuse patronne du cat’s eyes, Ai Kisuki, pris la parole :

« Bonsoir tout le monde, c'est un plaisir de vous recevoir dans notre humble restaurant. Le spectacle commencera dans 30 minutes, donc installez-vous et profitez-bien de la soirée. Vous pourrez recommander de la nourriture à la fin de cette pièce, mais vous pouvez commander des boissons dès maintenant. »

Désactivant son micro, elle se mit à observer les personnes qui étaient encore debout. Elle hésitait aux placers de sorte à ce qu'ils ne se retrouvent pas tous seul dans leurs coins…Une petite idée lui trottinait dans la tête, il s'agissait de regrouper tous les individus qui possédaient un signe particulier. Avant même de prendre cette décision, elle préférait observer et voir comment les gens se comportaient.

Pendant ce temps,  Atsuki Fujitaka faisait un petit tour au niveau des tables pour voir s'ils avaient besoin de besoin, étant donné que le restaurant ne sert pas pendant la pièce de théâtre. C'était donc le bon moment pour commander à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura



Messages : 192
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Mar 29 Mar - 18:39

Salut le blondinet. Alors pas de remarques a me faire aujourd'hui.

Alors ça c'était une surprise pour l'adolescent aux cheveux blonds, croisé cet individu dans un endroit pareil…les coïncidences arrivent plus souvent qu'on ne le pense. La dernière fois il l'avait vu fumé dans la rue et non un espace fumeur contrairement à ce que disait la loi, même si Izayoi ne respecte pas toujours la loi en tant que citoyen, il trouvait cela normal de ne pas intoxiquer les personnes autour de lui. Un léger sourire s'afficha sur le visage de Ryan, ça n'avait pas l'air d'être un sourire méchant…il devait surement essayer de commencer la discussion avec le blondinet. Izayoi poussa un léger soupire avant de s'arrêter dans son repas afin de prendre la parole :

« Salut le rouquin, si j’avais quelque chose à dire, je te l’aurais déjà dit. »

Leur relation n’était pas vraiment antagoniste, mais il n’était pas tout gentil l’un envers l’autre à cause d’un léger désaccord à cause du fait que l’étudiant d’Eiri High school n’avait pas la langue dans sa poche et que le rouquin fumait au mauvais endroit. Une embrouille plus ou moins digne de l’école primaire, mais aucun des deux ne semblait assez mature pour commencer sur une bonne relation amicale sortie de nulle part.

-Bon apetit au fait et evite de t'exclamer trop fort tout le monde vas se demander si t'es pas fou.

Hum, le blondinet se demandait si c’était une provocation rapide ou alors un conseil sans vrai double sens. Étant donné qu’il avait été poli en souhaitant « bon appétit », il allait considérer que c’était seulement un conseil sans aucune mauvaise intention. Bien qu’il n’ait pas besoin de ce conseil et qu’il faisait ce qu’il voulait, s’il veut exprimer sa joie, il considérait qu’il avait le droit.

« Merci, mais j’estime que si je veux exprimer ma joie, je fais ce que je veux. Les gens peuvent penser ce qu’ils veulent, je m’en moque un peu.»

Autant être clair sur cela sans pour autant être désagréable, il n'avait pas l'intention d'écouter les "conseils" de son interlocuteur. Alors que le blondinet s'apprêtait à reprendre son petit festin, il vit arrivée une petite fille accompagnée de…euh…sa sœur jumelle qui a eu une poussée de croissance ? C'était assez étrange pour l'empêcher de manger pendant un court instant avant qu'il ne se remette à déguster de son désert au fruit rouge !

En parlant de rouge, alors qu’il décrocha son regarde de la gamine aux cheveux orange, il a pu observer une chevelure rouge au loin. Les cheveux de cette personne était longue et c’était probablement une femme, toutefois il n’était pas sûr que c’était sa sempai. Il était tenté d’essayer de l’appeler pour qu’elle vienne se joindre à lui malgré la présence légèrement hostile de Ryan, enfin hostile est un grand mot. Disons légèrement « rancunier » pour la remarque…
L'autre problème étant que s'il venait à l'appeler, cela risquait d'attirer l'attention sur eux…déjà qu'ils ne sont pas discrets vu qu'il y a un mec aux cheveux blonds et un avec des cheveux rouges à la même table alors si on rajoute une fille aux cheveux rouge, bonjour la catastrophe capillaire pour les Japonais d'origine…Bof qu'importe, il avait bien envie d'au moins lui passer un petit bonjour, mais malheureusement elle commença à se déplacer…

« Alexandra-sempai ! »

Cria l'adolescent en espérant qu'elle l'entende, toutefois il n'arrivait plus à la voir. Peut-être qu'elle n'avait pas entendu son appel. Il poussa un léger soupire en se disant qu'il avait peut-être gaspillé sa voix et de la salive pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim Rebon



Messages : 126
Date d'inscription : 11/10/2015
Age : 20
Localisation : Demi-plan de l'Inutilité, boîte aux lettres 342bis

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Jeu 12 Mai - 12:15

A l'abri derrière le yuka apprivoisé, Dim attendait. Plusieurs choses à vrai dire. Tout d'abord, il attendait le début du spectacle avec une anticipation modérée. Ce genre de show à l'attention du client était souvent plutôt sympathique mais n'étaient que rarement d'une qualité importante, d'autant plus lorsqu'ils s'inspiraient d’œuvres de cultures populaires pour essayer de toucher le plus de personnes. Si personne dans l'organisation n'avait de vrai talent artistique, la spectacle risquait malheureusement de faire un bide.
En parlant de bide, Dim attendais également, avec une impatience contenue cette fois-ci, sa cinquième assiette qui contenait son troisième plat principal. Les serveuses étaient repassées et il en avait profité pour se faire largement servir, préparant également de quoi grignoter pendant le spectacle. Il avait déjà habilement rempli quelques boîtes à bentô et ce qui pouvait passer pour un innocent thermos de café avec suffisamment de nourriture pour lui éviter de consommer quoi que ce soit qu'il ait dû payer pour les deux jours à venir, en comptant les portions pour les chats, le tout sans qu'un membre du personnel ne puisse soupçonner la moindre supercherie de sa part (et ne le jette à la rue conséquemment). L'esper était vaguement honteux qu'un enquêteur de son niveau en soit réduit à un tel niveau de resquillage, mais finalement non il s'en foutait un peu. Après tout, l'enquêteur en question avait trouvé une situation juteuse à se mettre sous la dent, et il ne se référait pas à la délicieuse pièce de viande qu'il était entrain de déguster lorsqu’il formula cette pensée. Ni même à la tension qu'il sentait monter entre deux mecs qui portaient tous deux le "style Strange" comme il l'appelait, le style des mecs qui traînent les ennuis partout où ils vont.
Subrepticement il jeta un œil à la dernière chose qu'il attendait, cette fois-ci avec une anticipation fébrile matinée de sa curiosité habituelle. Last Order était bel et bien là, dans le même restaurant familial que lui, à déguster joyeusement la nourriture si gracieusement offerte par la maison. Rien d'étrange, rien de suspect, rien qui pourrait provoquer un quelconque événement. Et pourtant. Pourtant Dim sentait quelque chose dans l'air, l'odeur très caractéristique de quelque chose d'anormal qui approchait, ainsi qu'une délicieuse odeur de friture qui lui indiquait que ses brochettes de poissons étaient elles aussi entrain d'arriver, apportées par une serveuse au regard plus sévère, bien moins charmante que sa collègue. Chaque fois que cette gamine faisait des siennes, c'était jour de paie pour celui qui réussissait à récolter les informations les plus utiles. Il y avait toujours des organisations de mercenaires, des mafieux étrangers et même les larbins des huiles hautes placées de la cité scolaire prêts à payer des sommes absolument ridicules pour se garantir l'exclusivité d'un rapport, ou pour répandre une version erronée des faits. Quand à la serveuse, elle avait sans doute été envoyée pour le décourager de trop profiter des largesses du restaurant, ce que Dim se décida à faire. Après tout, sa table avait deux places et il n'en occupait qu'une. Si l'affluence devenait trop importante, il risquait bien de se retrouver à la porte, et il ne voulait pas manquer les divers spectacles qui se mettaient doucement en place.
Toujours était-il que l'esper était bien décidé à ne pas en perdre une miette. Dans tous les sens du terme.


Ah... Ou alors il avait l'air d'un dangereux stalker? Non, sérieux?

_________________
Naru Kamao Komao, la vraie waifu de mon cœur!

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex. Kotadjima



Messages : 135
Date d'inscription : 22/10/2015
Age : 17
Localisation : Behind you~ ;p

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Dim 29 Mai - 22:55

Toujours avec son sucre au café en main elle suivit la serveuse qui l’ayant vu tourner en rond pendant trois minutes, retardant par conséquent le début du spectacle l’avait emmener à une table choisi d’office ( et au pif ) pour la placer :

« Je vous prie de nous excuser monsieur, nous avons quelques problèmes de places, nous allons devoir vous demandez de bien vouloir partager cette table avec cette jeune fille … »

Alexandra, encore debout resta un moment à siroter son « café » le temps que les deux ai terminé d’échanger les politesses réglementaire même si de toutes manière ni elle ni celui à qui elle allait squatter la moitié de la table n’allait avoir beaucoup de choix, cette personne, qu’elle avait eu l’occasion d’observer tout à l’heure et sur qui elle avait même spéculé, avec ces dreadlocks et sa fameuse veste allait devoir l’accueillir à sa table à l’insu de son plein gré, la jeune fille n’était pas particulièrement enjouée à l’idée de partager sa table, ou plutôt, elle n’était pas enjouée de partager une table tout court, mais bon tant qu’à faire et puisque « Ce soir est un événement » comme on lui avait dit, il allait bien falloir que la jeune Skill-out fasse des efforts, puis bon se retrouver à la table d’un skill-out et être « gentille » ou en tout cas pas désagréable avec lui avec tout le mal qu’elle a pu leur faire en globalité, si on considère toutes ces histoire de karma alors c’était pas cher payer.

Après le départ précipité de la serveuse qui devait encore avoir quelque commandes ou préparatifs à terminer, elle s’assit à sa table tout en contenant un soupir et en affichant un sourire légèrement forcer, elle but une nouvelle gorgée de son café dont les sucres dépasser encore puis reposât la tasse tout en cherchant lentement ce qu’elle pouvait lui dire pour engager une conversation :

« Salut, je m’appelle kotadjima, toi aussi tu es venu pour essayer de te dire que ta semaine n’a pas était aussi merdique ? bah après tout, ça doit te changer de Strange n’est-ce pas ? »

« Oh MERDEEEEEE ! » s’écriât intérieurement la Skill-out, le filtre entre son cerveau et ses cordes vocales avait dû avoir un terrible mal-fonctionnement pour qu’elle lâche ainsi le fond de sa pensée, cela devait surement être du à toute la frustration et le stress qu'elle avait emmagasiner durant sa semaine, la jeune délinquante essaya tant bien que mal de garder son sang-froid ainsi que son sourire malgré la bourde qu’elle venait de commettre, dire qu’elle savait qu’il venait du district 10, c’était admettre qu’elle savait qu’il était un Skill-out et le dire c’était reconnaître qu’elle avait un lien quelconque avec eux, il n’y avait aucun moyen de se sortir de l’impasse dans laquelle elle s’était mise, du moins pour l’instant, il fallait attendre sa réaction et voir comment noyer le poisson…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genji Harumichi



Messages : 74
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : En train de dormir ou dans une pizzaria

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Lun 30 Mai - 6:47

Maintenant que ce maudit esper était partie loin, très loin, Genji pouvait enfin espérer profiter du spectacle et de son verre d'eau. Il se fichait clairement du spectacle et voulait seulement manger à volonté. Alors qu'il pensait qu'il allait avoir une table entière à lui tout seul, une serveuse s'approcha de lui et de SA table, bizarrement il a eu un très mauvais pressentiment. Genji détournait du regard dans l'espoir qu'elle ne vienne pas le voir, une fois celle-ci arrivé à sa table, il refusait de la regarder tant qu'elle n'avait pas ouvert sa bouche.

« Je vous prie de nous excuser monsieur, nous avons quelques problèmes de places, nous allons devoir vous demandez de bien vouloir partager cette table avec cette jeune fille … »

Ah ? Sérieusement ? Bien vouloir partager ? Il n'avait surement pas le choix de toute manière.  Genji soupira en observant son verre d'eau, comment refusé alors que tout ce qu'il a sur la table était un verre d'eau ? Il ne voulait même pas parler et acquiesça de la tête, il ne voulait pas gâcher sa salive. Il savait que s'il parlait, ça allait partir en débat pour la mettre sur une autre table et il était en position d'infériorité avec un verre d'eau. Le jeune homme avait dit oui, mais il n'avait même pas regardé à quoi ressemblé la personne qui devait venir à sa table.. Il pencha sa tête avant d'observer une tête à chevelure rouge, une gamine aux cheveux rouge…surement de la même famille que Ryan. Même s'il préférait ne pas trop s'avancer sur cette théorie, alors il valait mieux la mettre de côté et ne rien dire sur ça.

[ Encore des cheveux rouges…je les attire ou quoi ? ]

Pensa Genji en soupirant encore une fois, il observait le départ de la serveuse qui semblait plutôt pressé et puis observa la gamine en face de lui s'installer à SA table tranquillement. Il en profitait pour lui lancer quelque regard blasé et observateur, elle buvait du café alors qu'elle avait quoi ? 14 ans…franchement les jeunes de nos jours. Ils aiment tous les pires choses au monde, le café ? Sérieusement ? Ce truc amer ? Elle pourrait boire autre chose, comme de l'eau. Genji étant un enfant dans l'âme, il a les mêmes goûts qu'eux donc il était normal qu'il n'aime pas le café. Pour lui ça revient à boire de l'huile et de l'eau mélangée dans un même verre. Elle posa alors son verre plein de matière amère sur la table avant d'essayer d'engager la discussion avec lui.

« Salut, je m’appelle kotadjima, toi aussi tu es venu pour essayer de te dire que ta semaine n’a pas était aussi merdique ? bah après tout, ça doit te changer de Strange n’est-ce pas ? »

Alors là…le sourcil gauche de Genji se leva d'un cran, montrant sa surprise. Comment as-t-elle su qu'il était un skill-out ? Son apparence physique et sa coiffure pouvait facilement mener à cette conclusion, mais ce n'était pas une raison pour le classifier sans lui demander. Elle devait savoir quelque chose, en temps normale on ne classifie pas ouvertement la personne avec seulement ces quelques éléments. Toutefois, Genji n'est pas du genre à aller jusqu'à réfléchir au pourquoi, ni comment. Il n'allait pas assumer que c'était une erreur ou une supposition de la jeune fille sans qu'elle ne lui dise clairement. Il prenait juste les faits comme ils étaient, elle savait qu'il était un skill-out.

Son sourcil se baissa et son regard était devenu un regard interrogateur, essayant d'analyser sa cible. Peut-être qu'il l'avait déjà croisé ou qu'il avait entendu des rumeurs sur elle, mais rien ne lui venait à l'esprit. C'est dans ces temps-là qu'il regrette de ne pas écouter les « rumeurs stupides » que lui raconte les autres membres de Kogarasumaru. Genji poussa un soupire, il ne l'a connaissait pas du tout et n'avait jamais entendu parler d'une fille aux cheveux rouge à Strange.

« Mon nom est  Harumichi, petite… »

Genji observait le sourire l'adolescente avant de soupirer légèrement et reprendre la parole sans lui laisser le temps de se plaindre ou de trouver une excuse ou quoique ce soit dans le genre.

« Mais qu’importe, quel est-t-on lien avec Strange ? Et surtout es-tu notre ennemie ? »

C’était un interrogatoire, il voulait savoir si c’était une personne dangereuse ou non pour les Kogarasumaru : « son foyer ». Si elle savait d’où il venait et qu’elle faisait partie d’un groupe de Skill-out, elle saura ce qu’il sous-entendait par ennemie. Il est hors de question qu’il partage sa table ou même son air avec quelqu’un qui pourrait ou qui s’en ait pris à son foyer, à ses amis. Il ne pouvait pas s’empêcher d’observer Kotadjima et les réactions qu’elle pouvait avoir, il espérait détecter quelque chose de louche dans son comportement même si l’observation n’était pas forcément son fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre du Jeu



Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Mar 31 Mai - 3:31

La patronne du Cat’s eyes continuait son observation, constatant le vagabondage de l’individu aux cheveux rouge. Allant d’une table à une autre, il ne semblait pas s’entendre avec les deux individus avec qui il a discuté que ce soit le blondinet ou le délinquant. Si cela éclatait en bagarre, elle devra les mettre dehors lui et le blondinet. L’évènement de ce soir ne devait pas être gâché par deux petits garnements, elle devait donc envisager cette possibilité.

Alors qu’elle concentrait son regard sur l’interaction de ces deux individus, l’adolescent aux cheveux rouge se leva avant de se dirigé vers la porte quittant le magasin. Il avait peut-être un couvre-feu à respecter ou une course à faire ou bien il n’était pas intéressé par le spectacle, mais qu’importe. Au moins, il n’y a pas eu d’embrouilles.

Toutefois, quelques instants après que l’adolescent soit partit, la petite et toute sa famille partirent elles aussi. Elles quittèrent le magasin assez rapidement, comme si elles avaient des choses prévues. C’était assez étrange étant donné que la petite semblait assez enthousiaste à son arrivée, mais bon tant pis. Elle n’avait plus le temps de se concentré sur les invités et leur comportement, il était bientôt l’heure de commencer le spectacle.

C’est alors qu’elle observa l’adolescente trop jeune pour boire de l’alcool, tourné en rond pendant quelques minutes. Si elle continuait, elle allait surement regarder le spectacle debout ce qui n’était pas pratique. Elle lança un léger regard à Atsuki pour qu’elle place l’adolescente près d’elle.

La serveuse, Atsuki Fujitaka, se rendit donc auprès de l’adolescente aux cheveux bordeaux. Elle ne savait pas vraiment où placé la jeune fille, pas avant que son regard ne se pose sur la personne étant le cliché du délinquant. Alors qu’elle s’approchait de lui, celui-ci évitait tout contact visuel comme pour laisser sous-entendre qu’il ne voulait pas sans pour autant défié la décision.

« Je vous prie de nous excuser monsieur, nous avons quelques problèmes de places, nous allons devoir vous demandez de bien vouloir partager cette table avec cette jeune fille … »

Et sur ces mots, elle laissa les deux individus ensemble. Il était temps de lancer le spectacle, ces deux-là devait avoir le temps de discuter 5 bonne minute avant l’extinction des lumières.

Environ 7 minutes plus tard, les lumières s’éteignirent, laissant place à un léger silence qui fut coupé par les paroles de la patronne à travers le micro :

« Bonsoir, Mesdames et Messieurs. Nous vous remercions de votre présence ! La représentation de Princesse Mononoké peut maintenant commencé ! Le repas à volonter reprendra après. »

Sur ces mots, les lumières s’allumèrent sur la scène et le groupe venu interpréter la pièce de théâtre rentrèrent sur la scène. Le sanglier « maudit » était joué par 3 personnes sous le costume où on pouvait voir leur jambe dépassé sous la peau de sanglier, celui-ci attaqua Ashitaka tout comme dans le film avant d’aller s’attaqué au village. Un Affrontement s’encourut et Ashitaka tua le sanglier avec une flèche dans l’œil.

Deux heures après, la pièce était terminé et avait suivit le film assez fidèlement. Les acteurs s’inclinèrent sous les applaudissements de la majorité des spectateurs. Les acteurs retournèrent au vestiaire pour se changer, puis les lumières s’allumèrent avec Atsuki qui faisait le tour des tables pour récupérer les commandes des personnes. Le son du micro qui s’allume retentit dans toute la pièce :

« Merci encore de votre présence, il est l’heure de manger ! N’hésitez pas à appeler notre serveuse pour commander vos plats. »

La serveuse ouvrit grand les yeux, craignant ne pas être capable d’assumer les commande de tout le monde qui l’appelait de gauche à droite. Heureusement pour elle, des renforts étaient présents pour l’aider. 2 serveurs et 2 serveuses étaient là pour aider à prendre les commandes des clients. Dans 4 serveurs se trouvait 2 particuliers, Ashitaka et la princesse mononoké était présent sans leur déguisement. Le repas à volonté venait donc de commencer et durait jusqu’à la fermeture du magasin, soit 2 longues heures de souffrance pour les serveurs et les cuisiniers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura



Messages : 192
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Sam 4 Juin - 20:42

L'adolescent aux cheveux avait crié le nom d'Alexandra en voyant une chevelure rouge, mais il ne s'était pas retourné. Il y avait donc deux possibilités : Elle ne l'avait pas entendu ou alors ce n'était pas elle. Ce serait surpris qu'il trouve une autre fille avec des cheveux rouges, mais comme Ryan a les cheveux rouges, c'était tout à fait possible qu'il y en ait d'autres dans la cité scolaire. En parlant de Ryan celui décida de s'en aller, sans dire un mot, il ne calculait même plus Izayoi alors qu'il était venu squatter à sa table. C'était assez étrange, il était parti comme ça d'un seul coup après avoir jeté un léger coup d'œil à son téléphone. Il avait surement quelque chose à faire de plus important que de regarder un spectacle et avoir un repas à volonté, Izayoi ne savait pas quoi ou plutôt il n'essayait pas de savoir quoi et ça l'importait peu.

Sa relation avec Ryan n'était pas la meilleure, mais elle aurait pu s'améliorer avec le temps ou alors se dégradé…la seconde solution était la plus probable. Il était un peu content de ne pas s'être énervé avec Ryan, il se faisait la gueule, mais pas au point d'en venir au moins et c'était tant mieux ! Izayoi n'avait absolument aucune envie de se faire virer du restaurant et louper un repas à volonté à cause d'une embrouille débile, enfantine…

D’autant plus qu’il avait plus ou moins sentie une certaine animosité dans les alentours, surement les membres du staff qui les surveillait vu que leur ton de voix avait haussé un court instant. Nul besoin de reparlé de cela, tout était finis. Ryan étaient partis et Izayoi se trouvait seul à sa table…vraiment seule. Peut-être que la présence de Ryan n’était pas si mauvais que ça, mais bon à cause de lui le blondinet n’avait pas pu terminer ce qu’il avait commandé. Il lui restait quelques boules de yéti et sa balles du dragon à manger, en prenant sa cuillère l’adolescent se remis à manger son plat attendant le commencement de la pièce de théâtre avec impatience.

Princess mononoké était l'un des films qui l'avait marqué lorsqu'il l'avait regardé lorsqu'il était plus jeune, il le considérait comme vraiment très beau et très bien animé. Et puis il aimait beaucoup les personnages du film, en particulier Ashitaka…en y repensant maintenant le personnage était bien trop calme pour être réaliste, mais aux yeux d'un enfant il était tellement badass. Il eut le temps de finir son assiette avant l'annonce au micro qui disait que le spectacle allait bientôt commencé et que le repas à volonté reprendrait après. Les lumières s'éteignirent et la pièce commença, Izayoi était légèrement plongé dans la nostalgie.

Deux heures après, l'adolescent s'étira tout en baillant. La pièce venait de finir et c'était une superbe pièce de théâtre qui suivait l'histoire d'origine à la perfection, y compris son moment préféré. Le moment où Ashitaka sauve la princesse de toute la bande de dame Eboshi et qu'il ouvre la porte avec un seul bras malgré le fait qu'il se soit pris une balle. Certes en théâtres la scène ne donnait pas un aussi bon rendu, mais l'aura qu'émanait Ashitaka ne pouvait pas l'empêcher de l'admirer (Ashitaka, pas l'acteur).

C'est alors qu'il vit certains des acteurs se dissimuler dans la foule et c'était plutôt bien joué, ça leur permettait de parler directement avec les clients. S'ils ont bien aimés, cela ne pouvait être que du positif…m'enfin qui peut ne pas aimer une représentation de princesse mononoké ? Personne. Nul ne peut renier cela, surtout si elle pratiquement offerte avec le repas à volonté ! C'est alors que la serveuse était venue voir l'adolescent aux cheveux blonds…Izayoi tourna la tête de droite à gauche avant de pointer son propre visage avec son doigt.

« Nous vous prions nous excuser, mais de nouveaux arrivants sont présents. Nous avons besoin d'une table complète, nous allons donc vous déplacer étant donné que vous êtes seuls…»

« Je comprends… »

Cela ne dérangeait pas du tout l'adolescent après tout, même si c'est pour un repas à volonté, c'était un peu triste d'être tout seul à une table alors autant être accompagné de quelqu'un ou alors de squatté la table de quelqu'un. Elle l'emmena à un jeune homme aux cheveux sombres et portant une veste rouge. La première chose qu'Izayoi remarqua en arrivant à la table était le nombre d'assiette présente, il n'arrivait pas à croire que quelqu'un réussissait à manger autant à lui tout seul ? Il devait avoir un estomac en béton et équivalant à un abysse.

D'ailleurs lui aussi était tout seul à sa table et ce n'était qu'une table pour deux. Donc sous l'autorisation et l'ordre indirect de la serveuse, Izayoi se permit de s'asseoir. Il était un peu gêné, car il venait clairement de squatté la table d'une personne qui voulait peut-être rester seule et ne pas être dérangé. Il se frotta l'arrière de la tête avant de prendre la parole, légèrement embarrassé.

« Haha—Ha—Euh….Salut ? »

C'était une question qui n'en n'était pas une, une simple réponse telle que « Salut » suffisait largement. Il cherchait seulement à commencer la discussion, rester encore quelques heures à la même table à une personne à qui tu ne parles pas est plus ou moins désagréable. Le plus important était de se présenter auprès de la personne en face de lui.

« …Je suis Izayoi, on m'a envoyé ici pour gagner le concours du plus gros mangeur.»

Ce n'était pas la meilleure des blagues, mais en voyant le nombre d'assiette présente...il ne pouvait vraiment pas s'empêcher de penser aux concours de celui qui mange le plus pour gagner quelque chose ou pour obtenir un record. Enfin bon, il arborait quand même un léger sourire espérant rendre l'ambiance un peu plus joyeuse et leur permettre de discuter tranquillement, du moins il espérait cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim Rebon



Messages : 126
Date d'inscription : 11/10/2015
Age : 20
Localisation : Demi-plan de l'Inutilité, boîte aux lettres 342bis

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Lun 20 Juin - 21:28

Last Order était partie sans que rien ne se passe et Dim avait décidé de prendre son jour de congé. Pour l'esper, manger gratuitement était plus important à cet instant que risquer sa vie en filant la gamine. C'est d'ailleurs pour ça qu'il déplora le début du spectacle, qui ralentit l'apport régulier en nourriture qu'il commandait. Pas qu'il n'ait plus de nourriture dans son assiette...voir même sur sa table, bien entendu, mais le principe l'ennuyait légèrement.
Il trouva le spectacle en lui-même plutôt banal, bien qu'il n'y prêtait pas grande attention. Pour lui, le spectacle, c'était la foule. Ce genre de diversion a toujours été propice à l'observation de ses contemporains dont l'attention, tournée vers les acteurs,ou au contraire déterminés à ne pas les regarder pour ceux qui détestent s'amuser, risquait encore moins que d'habitude de noter la présence d'un étranger, ce qui arrangeait bien l'esper qui continuait à reluquer les autres personnes présentent dans la salle. Une réunion d'hommes d'affaires, un couple timide, des parents avec enfants et quelques étudiantes, rien de bien intéressant. Enfin, sauf bien sur les autres atypiques qui semblaient tout droit sortis d'un mauvais fanwork de manga, comme si quelqu'un avait maladroitement essayé d'inventer des personnages dans un univers qui n'était pas le sien. Cheveux rouges ou blonds, dreadlocks et traits slaves... cette joyeuse bande de lurons semblait se connaître mais ne s'entendait pas particulièrement bien.
Bon, sauf le blondinet qui  avait appelé son senpai,. Lui tout le monde l'avait bel et bien entendu et Dim lui jeta un coup d’œil pensif alors qu'il était entrain d'avaler son plat., concentré sur la représentation. Il savait que ce gamin n'était sans doute pas important. Il avait vraiment tout du collégien souriant, détendu et sympa. Le genre de mec que personne peut blairer et dont les problèmes les plus importants étaient les peines de cœur et les examens suivant.
L'esper reprit une bouchée. Cela faisait au moins trente secondes qu'il n'avait rien enfourné et cela le rendait aigri.

Lors qu’enfin le spectacle se termina, Dim était somme toute plutôt content d'être venu. Il avait profité de la musique féerique de la bande originale du film et avait mangé à s'en faire exploser la panse. D'autres clients arrivaient et il avait entreprit de remplir discrètement un doggy-bag lorsque la voix de la serveuse s'éleva. Par pur réflexe il réussit à cacher maladroitement le sac, la pratique étant bien évidemment sacrément malpolie.
Heureusement personne ne semblait s'en rendre compte et la serveuse, après s'être profusément excusé, lui présenta son nouveau compagnon de table, au grand désarroi de l'esper. Il ne pouvait plus à présent envisager de remplir les autres sacs qui traînaient dans sa sacoche, et une telle chance de ne pas dépenser un yen de plus de la semaine ne se représenterait sans doute pas avant un long moment.
Le collégien en face de lui semblait vaguement essayer de faire les présentations, totalement inconscient de la lutte secrète de l'esper pour faire disparaître les preuves de son méfais avant que quiconque ne s'en rende compte. Il n'avait aucune envie d'être banni de ce restaurant AUSSI.

« …Je suis Izayoi, on m'a envoyé ici pour gagner le concours du plus gros mangeur. »

Au moins il essayait de faire de l'humour, c'était déjà ça de pris. Affichant son plus beau sourire, l'esper répondit : « Et ben j'ai déjà pris un peu d'avance. Sers-toi je t'en prie, y'en a bien largement pour deux. C'est ma tournée. »

Même pour rire, l'esper sentit ses poils se hérisser d'agacement après avoir dû prononcer quelque chose d'aussi contre-nature.

« Mais je suis étonné que tu sois tout seul. Tu ne cherchais pas ton senpai ? »
Les mots étaient sortis tout seuls, sans doute parce que la question lui semblait relativement légitime. Pendant ce temps, l'esper était en bonne passe de finir d'enfouir son sac de nourriture dans les profondeurs de sa sacoche. Encore une victoire de canard !

_________________
Naru Kamao Komao, la vraie waifu de mon cœur!

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre du Jeu



Messages : 11
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Mer 27 Juil - 23:15

[Alex : Ce sera tendu de faire continuer l’event si tu mets autant de temps à répondre. Ce n’est pas forcément de ta faute, mais il traine en longueur donc on doit malheureusement de sortir après si jamais t’as le temps, je veux bien te réintégré dans la deuxième partie de l’évent (mais préviens pour la moindre absence ^^)]

Alors que la serveuse faisait le tour de la salle, courant de gauche à droite pour servir les différentes commandes. Elle observait la table qui l'inquiétait le plus : la table où se trouvait un jeune homme avec une coiffure digne d'un criminel et une délinquante qui s'était teint les cheveux en rouge, elle ne pouvait pas croire que cette couleur était naturelle. C'est impossible même en étant étrangère, enfin bon même si c'était une étrangère...en étudiant au japon, elle devrait savoir que se teindre les cheveux est un signe de délinquance...

Leur offre du repas à volonté avait fonctionné à merveille, les gens n'arrêtaient pas de venir et le cat eyes était blindé comme pas possible, on avait l'impression que le magasin allait exploser. Comme quoi ces maudites rumeurs n'allaient pas empêcher le magasin de fonctionner comme il le faut ! Elle dirigea son regard vers l'autre table qui contenait un blondinet et un jeune homme aux cheveux bruns où ils avaient l'air de discuter plutôt calmement, toutefois son regard se retourna vers la table des délinquants pour voir l'adolescente aux cheveux rouges se lever avant de finalement quitter la salle comme s'il s'était passé quelque chose de particulier. Elle se demandait qu'est-ce qui avait bien pu se passer et se dirigea vers le « rasta » avant de prendre la parole d'un ton assez sarcastique :

« Décidément vous avez un don pour faire partir les gens… »

Elle marmona dans sa barbe dans l'espoir que même s'il avait entendu, il ne réagirait pas...en tout cas pas de manière violente. Enfin bon, c'était exactementça ! Deux personnes aux cheveux rouges étaient venus à sa table et les deux étaient partis de manière assez abrupt…à croire qu'il faisait tout ce qui lui était possible pour les faire partir. Si les gens qui viennent à sa table partent autant le faire s'incruster à une autre table, peut-être qu'il ne les fera pas partir.

«Monsieur, veuillez me suivre s'il vous plaît. »

L'avantage c'est qu'ils avaient gagné une table pour les futurs personnes qui viendraient seulement pour profiter seulement du repas à volonté, il ne restait qu'une heure et donc c'était peu probable, toutefois on ne sait jamais avec les gens. Elle dirigea le jeune à l'allure criminel jusqu'à la table où se trouvait le blondinet et le brun de petite taille.

« Installez-vous avec ces messieurs et je m'excuse de l'inconvenance. »

Observant la table composée des personnes les plus voyantes et bizarres du restaurant, la serveuse ne pouvait s'empêcher de pousser un énorme soupire. C'est comme si on réunissait tous les cas sociaux dans la même classe, c'était une épée à double tranchant ! Soit ça les calmaient, soit ça devenaient encore pire et c'est souvent ce qui se passe. Elle poussa un autre soupire avant de regarder ses alentours et localiser une table qui voulait commander.

« Bon courage…et ne les faites pas partir eux aussi. »

Après ces quelques mots et sans vraiment faire attention à la réponse du gangster, la serveuse se mit en route pour prendre d'autre commande en se demandant s'il allait les faire partir ou s'il allait réussir à s'entendre avec eux. Elle misait plutôt sur la première vue les deux premiers résultats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genji Harumichi



Messages : 74
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : En train de dormir ou dans une pizzaria

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Mar 23 Aoû - 14:27

Après une discussion de plusieurs minutes avec l'adolescente aux cheveux rouges, celle-ci se leva avant de quitter la table et de se diriger vers la sortie. A croire qu'il arrivait à faire fuir tous ceux qui venaient à sa table, autant c'était son objectif au début, autant maintenant il trouve ça complètement étrange à croire qu'il a un « don »…Même la serveuse est venue lui rappeler qu'il faisait fuir sa clientèle à partir du moment où ils partageaient la même table qu'eux. Il l'avait très bien entendu, mais il n'osait même pas la contredire tellement il avait l'impression que c'était vrai, c'était une situation étrange à ses yeux. Le skill-out poussa un soupire avant de regarder autour de lui et de voir des tables remplies tandis que la sienne était vide, puis la serveuse prit la parole :

« Décidément vous avez un don pour faire partir les gens… »

Elle lui demandait de la suivre…ça voulait dire qu’il allait être placé dans une autre table. A croire que malgré son don, il ne pourrait jamais avoir une table pour lui tout seul ! En même temps, vu l’évènement et sa sous-consommation, il n’était pas vraiment en position de force et il était normal de remplir autant que possible. C’est de sa faute, il aurait dû ramener un ami ou un sbire…qu’importe ! Juste de quoi pour squatter la table entière en toute tranquillité. Elle l’emmena à une table ou se trouvait un blondinet et un nain de jardin…non seulement il avait un don pour faire partir les gens, mais il aurait aussi un don pour tomber sur des personnes avec des traits particuliers ? Deux cheveux rouges, un blondinet et un nain, c’est presque un nouveau record pour le jeune homme.

« Installez-vous avec ces messieurs et je m'excuse de l'inconvenance. »

En observant la table en arrivant, il vit tellement de nourriture qu'il ne pouvait pas s'empêcher de sourire. Son plan ? Il était simple : squatter la nourriture qu'il y avait sur la table ! Il n'avait pas beaucoup d'argent et on l'avait amené à une vraie mine d'or, il était hors de question qu'il manque une opportunité pareille ! Genji afficha un léger sourire avant de le faire disparaitre et de répondre doucement à la serveuse.

« Okay, okay, c'est d’accord… »

Son objectif était tracé, après que la serveuse lui a souhaitée bon courage et lui dit de ne pas faire fuir d'autres clients. Genji s'installa sur la table comme si de rien n'était, observant les deux individus près de lui. Il semblait les avoir interrompu pendant leurs discussions, il n'avait pas vraiment fait exprès, mais peu importe ! En effet, cela l'arrangeait qu'il avait coupé leur conversation. En voyant toute la nourriture sur la table, le skill-out se lécha les babines avant de prendre la parole pour déclarer quelque chose d'important…enfin important à ses yeux.

« Je m’apprête à dévorer les plats qui sont sur cette table ! Je ne sais pas qui les as commandés, mais je le remercie du fond du cœur !!! »

Il n’avait pas l’intention de demander l’autorisation, il préférait se servir et éviter un « ne touche pas à ma nourriture » ou encore « prends-en, mais qu’un peu ! ». Là il avait l’initiative de nourrir son ventre qui commençait à gargouiller comme pas possible, il se fichait complètement de l’avis des autres et si ça pouvait le déranger de voir un inconnu qui vient d’arriver manger ses plats ! Bon c’est vrai que le propriétaire de cette nourriture allait surement lui dire de ne pas toucher à ce qui lui appartenait pas ou rouspété.

« Il ne faut pas mal le prendre hein ! Je rembourserais un jour, promis. »

En toute honnêteté c'était une promesse en l'air ! Il n'avait pas donné son nom, ni son prénom ou même son adresse, donc il pouvait facilement se permettre de promettre des choses qui vont mettre beaucoup de temps à se faire. Enfin beaucoup de temps à se faire, en réalité il n'allait rien lui rendre ! On parle de Genji, un gros radin qui pense avant tout à sa poire. Comme si c'était possible qu'il rembourse vraiment quelqu'un qu'il ne va peut-être jamais revoir ? En plus pour rester riche, c'est mieux d'utiliser l'argent des autres ! Oui, il n'était pas riche…Sauf que la mentalité était là et elle était renforcée par la pauvreté ! Toutefois il devait admettre quelque chose alors qu'il commençait à manger les plats sous le regard des deux autres individus.

« Nan, sérieux c’est vachement bon ! Celui qui a choisi à de très bon goût, lequel de vous deux c’était ? »

Il n'y avait pas une once de mensonge dans ce que disait le skill-out, il trouvait vraiment que c'était bon ! Toutefois s'il voulait savoir qui avait choisis, ce n'est pas parce qu'il voulait faire ami-ami avec la personne qu'il était en train de voler le repas, mais voir à qui il devait des comptes et si cette personne avait l'air plus ou moins dangereuse. Pour l'instant aucun des deux ne rentraient dans son critère de « Dangereux », en un adolescent frêle et un nain de jardin…il ne risquait pas grand-chose. On dit souvent que les apparences sont trompeuses, mais pour Genji c'est un moyen très utile de juger les autres et de les identifier ! C'est comme ça qu'il arrive à éviter les gens à qui il doit de l'argent…s'ils ne se sont pas fait arnaquer d'une manière ou d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim Rebon



Messages : 126
Date d'inscription : 11/10/2015
Age : 20
Localisation : Demi-plan de l'Inutilité, boîte aux lettres 342bis

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Ven 26 Aoû - 11:20

« Installez-vous avec ces messieurs et je m'excuse de l'inconvenance. »

Dim leva un oeil surpris lorsqu'un serveuse faisant de son mieux pour ne pas paraître ennuyée dirigea le mec aux dreadlocks de plus tôt vers leur table, agaçant l'esper. Il n'avait même pas fais les présentations avec l'adolescent blond qu'on lui refourguait un troisième larron sans même leur demander leur avis. Si leur petite boutique n'était pas fichue de placer tous ses clients les organisateurs n'étaient visiblement pas suffisamment prévoyant.
Mais l'esper se garda bien de faire paraître autre chose que son sourire habituel par pure habitude. Il n'avait pas navigué le monde des gangs et des mafias depuis aussi longtemps en laissant ses interlocuteurs avoir plus d'informations sur lui qu'il n'en avait sur eux. Aussi se contenta-t-il de finir de ranger son doggy-bag dans les tréfonds de sa sacoche l'air de rien, tout en écoutant d'une oreille distraite le rasta se pâmer sur la quantité de nourriture qui restait encore sur la table. Ce mec n'avait même pas pris a peine de la moindre politesse, même voilée, et commençait à dévorer les plats sans plus de cérémonie, arrachant un à Dim un léger hausse de sourcil. Maintenant qu'il pouvait l'observer de plus près, l'esper ne pouvait plus se tromper: ce mec venait du District 9. Il en avait les mouvements, les manières, les manies...Tout en lui criait "membre de gang" aux yeux d'un observateur expérimenté.

« Il ne faut pas mal le prendre hein ! Je rembourserais un jour, promis. »

Ce n'était pas un soucis en soi bien sûr, le gang étant la cellule de socialisation favorite du District presque tous les jeunes à un moment ou à un autre rejoignaient un groupe du genre, certains étant plus bienveillants que d'autres, allant d'une structure presque proche d'un club scolaire aux mafias européennes infiltrées au japon au nez et à la barbe des familles yakuza. L'indépendance proclamée de la cité-état et sa surveillance extérieure renforcée ayant égalisé les chances des divers puissances criminelles.
Mais l'esper ne goûtait pas particulièrement à être connu d'un gangster plus que strictement nécessaire. Le mystère était une grosse part de son job, et il voulait garder l'aura d'inconnu qui planait sur lui, ne serait-ce que pour la tranquillité, sans parler de l'avantage que cela lui procurait lors des négociations avec les organisations les plus dangereuses. Aussi décida-t-il qu'il était temps de prendre la tangente.

« Nan, sérieux c’est vachement bon ! Celui qui a choisi à de très bon goût, lequel de vous deux c’était ? »

Pendant sa petite inspection et ses préparations discrètes au départ, il y avait cependant une chose que l'esper n'avait pas manqué. Son sourire s'agrandissant encore un peu, il sorti nonchalamment son portable:

"C'était moi" dit-il alors qu'il prenait un cliché en rafale de l'homme devant lui, à la grand surprise de celui-ci. Et je n'oublierais pas, très aimable de ta part, termina t-il en rangeant son téléphone dans sa poche. Il n'était pas certain que le type aux dreads ait bien compris le principe de buffet à volonté, mais l'esper ne crachait jamais sur une proposition aussi généreuse. Son interlocuteur était peut-être un pic-assiettes expérimenté, mais Dim n'était pas non plus un amateur dans l'art de profiter des autres.
Dans le même mouvement il se leva et récupéra sa sacoche posée au sol:
"Bon, c'est pas tout ça mais j'ai pas mal de trucs à faire de mon côté et je pense pas pouvoir avaler quoi que ce soit de plus aujourd'hui."
Il ajustait sa vieille écharpe rouge tout en faisans ses au revoir aux deux autres. Le timing était parfait pour partir. Non seulement il échappait aux présentations barbantes, mais il pouvait partir sans crainte des serveuses qui reluquaient sa table depuis un moment avec l'air de personnes désapprouvant tous ses choix de vie depuis sa naissance.
Attrapant un brochette survivante, il sortit sans se retourner après un bref signe de main à ses compagnons de table.

L'air extérieur fut une bouffée d'air frais pour son estomac en pleine digestion. Le ciel gris et le vent semblaient indiquer qu'il risquait de pleuvoir peut de temps plus tard, mais l'esper se sentait tout de même d'humeur à flâner dans le coin quelques temps. Le bourdonnement de la ville était toujours un spectacle qu'il prenait plaisir à regarder.
Pt'êt même qu'il irait jeter un oeil à la "ruelle hantée" après tout. Il n'avait rien de beaucoup plus pressant pour l'heure. Mais pour le moment, il se contenta de s'installer confortablement sur un banc public, observant le quotidien des autres habitants.

_________________
Naru Kamao Komao, la vraie waifu de mon cœur!

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura



Messages : 192
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Lun 29 Aoû - 14:55

Izayoi était arrivée il y a quelques minutes de cela, il n'avait même pas eu le temps de faire avec  la personne en face de lui qu'une troisième personne était venu s'installer à la table coupant leur conversation…ce qui irrita légèrement le blondinet, mais le jeune homme se disait que ce n'était pas de sa faute s'il avait été déplacé comme il avait eu droit au même traitement. Toutefois à la différence du blondinet, la personne qui venait de s'installer était très malpolie, à peine arrivé qu'il était déjà en train de se servir dans les assiettes qui appartenaient à ce mystérieux individu de petite taille.  Avec l'annonce qu'il avait fait, il avait été plutôt claire sur le fait qu'il n'allait pas demander l'autorisation à qui que ce soit pour commencer à manger ! Voilà, le meilleur moyen de se mettre quelqu'un à dos ! Le blondinet ne s'énervera pas pour de la nourriture normal, par contre si vous refaites la scène avec des strawberry Parfait, alors ça va partir en engueulade sévère.

« Il ne faut pas mal le prendre hein ! Je rembourserais un jour, promis. »

Alors ça, ça sentait le mensonge à plein nez…Même le blondinet arrivait à sentir l'arnaque d'ici ! Le mec devait avoir l'habitude de voler dans les assiettes des autres pour le dire aussi facilement. Si ça concernait l'étudiant d'Eiri High School, il n'aurait jamais laissé passer une telle phrase sans pour autant lui montrer qu'il va devoir tenir cette fameuse promesse ! Qu'il ressemble à un délinquant ou pas, ce n'était pas une raison pour piller la table ! Malgré tout Izayoi observait la scène légèrement bouche-bée, ce n'était pas vraiment à lui de dire quoique ce soit sur le fait de ne pas prendre la nourriture d'un autre sans sa permission. Toutefois l'homme habillé en rouge avait l'air vachement silencieux ne prononçant pas un moi, ce qui faisait qu'Izayoi garda la bouche fermée pour une fois.

« Il devrait lui dire d’aller voir ailleurs, se permettre de prendre sa nourriture sans sa permission… »

Izayoi poussa un léger soupire en observant cette scène, il allait peut-être l’ouvrir au final et lui dire qu’il devrait demander la permission avant et qu’il n’avait pas à se prendre pour le roi du monde et se servir dans l’assiette des autres. Hors avant même qu’il ne puisse prononcer un mot de ce qu’il voulait dire, le jeune homme avec l’apparence d’un délinquant tout droit sorti de film avait repris la parole.

« Nan, sérieux c’est vachement bon ! Celui qui a choisi à de très bon goût, lequel de vous deux c’était ? »

Il a quand même le culot de demander qui avait choisi la nourriture pour savoir à qui il allait rendre des comptes ? Ou alors il faisait semblant pour essayer de berner la personne qui avait choisi la nourriture ? Il n’arrivait pas à savoir s’il se moquait du monde ou s’il essayait vraiment d’être honnête sur ce qu’il disait. Izayoi jeta un léger regard à la personne qui se trouvait en face de lui et qui avait commandé toute la nourriture présente sur la table, celui-ci affichait un sourire…grandissant petit à petit. Toutefois le blondinet ne savait pas si c’était un vrai sourire ou un sourire de frustration…mais la situation était tout de suite devenue plus claire lorsqu’il le vit prendre une photo du pique assiette de manière. C’était clairement une méthode pour garder une photo de sa tête et de pouvoir le retrouver si besoin, il venait clairement de l’endetté pour une grosse vue qu’il lui doit carrément un repas à volonté…

« On ne dirait pas, mais il est plutôt vicelard celui-là…je lui promettrais rien, jamais. Pas envie qu’il vide mon portefeuille…il a l’air sacrément doué pour ça. »

En effet, devoir un repas à volonté à quelqu'un qui remplit son sac comme s'il faisait des réserves pour le mois était tout sauf une bonne idée ! C'était le meilleur moyen d'avoir un porte-monnaie vide en plein milieu du mois et de mourir de faim surtout quand on a que la bourse scolaire pour vivre. C'est alors que la personne qu'Izayoi considérait comme un futur huissier se leva en annonçant qu'il s'en allait sous prétexte qu'il avait des choses à faire et qu'il avait suffisamment mangé, mais le jeune étudiant ne se souvenait pas qu'il ait mangé tant que ça. Il avait surement mangé avant son arrivée à la table, mais maintenant que cet individu était parti, le voilà qu'il était coincé avec un délinquant avec des dreads.

Au fond de lui, Izayoi espérait que ce n'était pas un Skill-out. Jusqu'à présent il n'avait pas eu de chance avec eux, Alex est une exception, mais tous les autres ont fini par lui courir après pour lui refaire le portrait. Enfin bon, on pouvait dire qu'il avait de la chance comme il n'avait pas encore croisé l'un d'entre eux dans la rue et il espère n'en croisé aucun, il n'avait aucune envie de faire une course poursuite. Il lança un regard méfiant envers Genji avant de passer en mode analyse…il avait tout d'un délinquant et il n'avait aucune manière, sauf qu'Izayoi était bloquer à sa table s'il souhaitait encore profiter du buffet à volonté ! Le blondinet poussa un léger soupire avant de prendre la parole en regardant Genji avec un air légèrement blasé.

« Bravo, tu l’as fait partir avec tes mauvaises manières… »

Oui, il y avait du dédain dans sa phrase. Il faut un certain talent pour faire partir quelqu’un de sa table et son comportement désagrable était un de ses outils principaux à faire partir les gens. A force on va croire qu’il veut avoir une table pour lui tout seul ! Même si c’était peu probable, cela restait envisageable, toutefois il fallait quand même qu’ils fassent les présentations. Il n’allait pas rester à la même table qu’un individu qu’il ne connait pas même s’il est extrêmement désagréable.

« Enfin bon, je suis Izayoi Hasakura et toi pique assiette ? »

Oui, c'est Izayoi hein, il a besoin de dire ce qu'il pensait même si c'est comme s'il lançait une pique pleine de vérité pour blesser la personne en face de lui sans vraiment le vouloir. C'était un manque total de tact pour faire connaissance, mais c'est dans sa nature de dire sa pensée même si ça ne plait pas à la personne. Surtout que là c'était totalement la vérité et que cette personne n'avait aucune intention de le nier puisqu'il avait clairement annoncé à son arrivée à la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]   Aujourd'hui à 20:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Event n°1 : The Phantom Panic part 1 [Alexandra Kotadjima, Dim Rebon, Izayoi Hasakura, Genji Harumachi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» [Event Chasse au trésor]Un indice, un écureuil et un problème ! [Kaya - Ahito - Jaky]
» Départ d'anthoni
» L'épi des mies du piou vert [Event Medjaii And Tachy Show]
» event coupe du monde la semaine prochaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: District 7-
Sauter vers: