Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akutoku Reitōko



Messages : 134
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 17
Localisation : Bien au chaud au coin du feu

MessageSujet: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Dim 12 Juin - 19:59

12:03, ~24 heures après les évènements du Seventh Mist
http://to-aru-no-rp.forumactif.org/t71-strawberry-perfect-versus-icecream-iza-aku


La lumière du jour s'échappant des rideaux tirés devant la fenêtre semble pouvoir entrer sans peine dans la chambre blanche d'un grand bâtiment banal et cubique du District 18, tout y est à sa place, comme dans une maison de poupée. Une étagère aux livres parfaitement rangés par noms de l'auteur et classés par tailles, des documents (à première vue des notes -bonnes- et des exercices) agrafés sur les bureaux en pile bien ordonnées, un petit frigo blanc sans post-it ni magnet, et sur le lit, allongé sur une couverture ornée de flocons de neige, Akutoku Reitōko balance chacune de ses jambes d'avant en arrière de façon désynchronisé un casque sur les oreilles. Elle porte un tee-shirt blanc à manches courtes qui pourrait tout aussi bien servir de pyjama tellement il est uni, un short gris qui devait sûrement un jour compléter une tenue de sport du lycée prestigieux Nagatenjouki, et des chaussettes sur lesquels on peut distinguer des dizaines de tête de lapins aux dents bien trop pointues pour des mangeurs de carottes. On peut entendre en tendant l'oreille une petite musique se répétant semblant être celle d'un jeu vidéo connu, s'échappant de sa console rose PS Vita tenue à deux mains. Elle à les yeux rivés dessus, mais son froncement de sourcil répété semble attester que son esprit se trouve ailleurs.


« Quand je pense qu'ils ne m'ont même pas répondu. Moi qui m'attendais à recevoir un blâme, ou des conseils, ou des encouragements, ou quoi que ce soit d'autres... C'était quoi ce grand sourire ? Et pourquoi n'ont ils pas réagis ? ça m'énerve, ça m'énerve ! »


« Je n'arrive pas à croire que ce looser est réussit à porter la main sur moi. Je suis la Reine de Glace de Nagatenjouki, la *juron mental* de troisième meilleure level 4 de ce *juron mental* de lycée ! Je suis LA meilleure; des niveaux 3 j'en ai balancé au tapis à la pelle à toute les épreuves du Daihaseisai ! La prochaine fois que je le vois, je le déchirerais en charpie avec une scie circulaire, et je mettrais chaque morceaux sous stase pour les empêcher de pourrir dans une coupole de verre ! »

La tension monte dans la pièce avant qu'un bruit de gargouillement se fasse entendre. A contrecoeur, la jeune fille pose la console sur un coussin et se retire de son lit, une main sur son ventre. Elle tire son corps jusqu'à un petit frigo blanc et l'ouvre. Ses yeux aux cernes visibles d'une personne qui passe trop de temps à fixer des kanjis balaye le réfrigérateur aux trois quarts vide, une bouteille de lait d'un côté, et une boîte de pilules sur le plateau supérieur. Elle retire la boîte de pilules et regarde l'étiquette affligé du symbole de Nagatenjouki, curieuse.


« Ah, c'est pas le machin expérimental de ce type de level 0 à lunettes ? ça avait un rapport avec une de ses expériences de club sur les espers... J'devais pas en prendre une par jour ou une connerie du genre ? Comme si j'avais que ça à foutre, ce type... »

Elle remit la boîte dans le frigo, et l'image d'Izayoi-kun fracasser son javelot de glace lui revint en tête. Elle referma le réfrigérateur avec violence, puis se mit à grogner, shootant dans la première chose venant rentrer en contact avec son pied. Quelque chose de fragile explosa en mille morceaux à son contact. Elle haussa un sourcil et se mit à genoux pour récupérer un morceau de glace au sol. C'était une petite réplique d'elle même en eau solidifiée qu'elle avait fait lorsqu'elle était encore de niveau 2, elle était très fière de cette "poupée de glace" à son image et la considérait comme une médaille, elle s'était retrouvé pour une raison inconnue par terre, et maintenant il n'en restait rien. Elle récupéra les morceaux et les jeta dans une poubelle vide, puis ouvrit sa penderie, cherchant à se mettre sa combinaison pour sortir. Mais il n'y avait rien que des uniformes de Nagatenjouki et des habits qu'il ne lui plaisait plus dedans, sa combinaison ayant été déchirée pendant son combat contre Izayoi. Elle l'avait oublié, et ce détail de plus la fit bouillir de colère. Après avoir passé un moment à grogner et à envoyer des coups de poings dans sa couverture, elle leva la tête vers une caméra dans un coin de mur.

« Je suis grande, pas besoin d'aller demander quelque chose à Papa et M'man. Je vais commander moi-même quelque chose à manger, et ça ira mieux. »

Elle se déplaça jusqu'au téléphone après avoir regardé vaguement un numéro sur une liste écrite au préalable sur son ordinateur. En tapant un numéro; d'une voix monotone, monocorde et dépourvue de la moindre émotion, elle laissa sortir à haute voix :

« ça va être une magnifique journée. »



Akutoku Reitōko Daily Life:
 


Dernière édition par Akutoku Reitōko le Ven 2 Sep - 8:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genji Harumichi



Messages : 74
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : En train de dormir ou dans une pizzaria

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Mar 14 Juin - 0:30

Une longue journée s'annonçait pour le jeune homme aux nattes tressé, Genji Harumichi. Un son répétitif se faisait entendre dans le petit appartement « ring… ring… », c'était une sonnerie digne de téléphone ancien ne dépassant pas  les années 90. Il avait un ancêtre chez lui, quant au jeune homme il était en train de jouer à sa playstation vita sur son lit au lieu de répondre au téléphone.

Son téléphone portable quant à lui était éteint, posé sur son chevet à côté de son lit. Il semblait vouloir ne montrer aucun signe de vie aux autres.

Aujourd'hui, le 11 Octobre, n'était pas un jour motivant pour travailler. Il n'est jamais motivé pour travailler et là encore moins, toutefois le téléphone refusait de se taire. Poussant un grognement de mécontentement, le skill-out déposa sa console à côté de son portable et se leva en direction de son téléphone patientant quelque seconde pour voir si la personne allaient abandonner.
1 seconde…2 secondes…5 secondes…cette personne n’avait pas l’air de vouloir abandonner, Genji poussa un soupire avant de répondre au téléphone.

« Bonjour, ici « Tansuuya » »

Tansuu signifiait incroyable et le ya était là pour démontrer que c'était un magasin, rien de bien compliquer. Il n'aimait pas se casser la tête alors il n'allait pas se prendre la tête pour désigner un nom à son freelance d'homme à tout faire.

« Taka, rendez-vous dans la semaine ! Tous est sur ton portable que t'as coupé »

C'était une voix qu'il reconnaissait, un membre de son groupe de skill-out. Il connaissait suffisamment Genji pour savoir qu'il avait coupé son téléphone pour glander toute la journée et ne pas avoir de problème.

« T’as intérêt à venir ! Y’aura du— »

Le skill-out raccrocha le téléphone violemment, il savait que cette personne allait continuer jusqu’à ce qu’ils acceptent s’il continuait à lui parler. Il se retourna en direction de son lit, prêt à plonger dessus et retourner jouer à la console portable. Toutefois le téléphone se mit à sonner, mais Genji refusa de répondre regardant le téléphone avec mépris.

L’appel se termina avant que le jeune homme ne pousse un soupir et commence le premier pas, mais le « ring ring » repris quasiment aussitôt. Le skill-out décrocha le téléphone assez fortement, prenant un ton légèrement énervé.

« Hoy ! Kazuya ! Arrêt— »

Il coupa sa phrase, Kazuya n’était plus au téléphone. C’était une voix plus ancienne et beaucoup plus professionnelle, il l’a connaissait pour le nombre de fois qu’il l’appelait dans la journée. C’était aussi une de ses sources de revenus : {…Le papi de Pizza Hut…}. Papi était un mot un peu fort, c’était un homme âgée de la trentaine, mais Genji aimait bien le taquiné.

« Genji, on a besoin d’aide. »

En entendant ces mots le skill-out connu comme le corbeau de la fainéantise, regarda sa console portable l’attendant sur son chevet. « Je ne travaille pas aujourd’hui, peut-être demain. » voilà ce qu’il avait envie de répondre, mais il savait que ça ne marcherait pas et puis il repensa à son frigo. Il était quasiment vide…non il était vide et donc il avait besoin d’argent.

Genji poussa un soupire avant de se diriger vers son lieu de travail en scooter, il roulait plutôt tranquillement aujourd'hui. Habituellement, c'est plus un sauvage sur la route…percutant quelques voitures mal garé.

Il était à peine 10h du matin et il devait aider à faire les aménagements, le ménage parce que ces idiots ont pris des congés. Heureusement que le vieux, Asuto avait décidé de le payer plus pour ces heures de ménages et d'aménagements. 11h30 du matin et le voilà à la caisse pour recevoir les gens parce que le jeune homme qui devait s'occuper de cette tâche était en retard pour une raison stupide : Sa mère était malade… { qui ne l'a pas fait celle-là ?! }. Mentalement, il était clairement entrain d'envoyer des menaces et des ondes négatives au retardataire.

Heureusement pour lui, il est arrivé à 11h45 sinon Genji lui aurait fait regretter. Et finalement 11h58, Genji était assis tranquillement devant le téléphone de la salle arrière, en train de jouer avec sa 3ds. Il préférait être devant le téléphone à répondre et envoyer des gens pour livrer les commandes. Sauf qu'il n'y avait plus personne pour livrer et qu'il devrait livrer lui-même si jamais quelqu'un venait à appeler.

Doooooonc il espérait que personne n'appelle pendant cette période, sauf qu'il était 12h03 et que son espoir était vain. Le téléphone se mit à sonner pendant quelques secondes où Genji répétait en murmurant « Nous ne sommes pas là…nous ne sommes pas là » comme s'il essayait de transmettre des ondes à la personne de l'autre côté du téléphone. Rien à faire…il continuait de sonné. Genji poussa un soupire tout en décrochant le téléphone.

« Bonjour, je suis nu sous mon tablier. Que puis-je faire pour vous ? »

Il n'essayait absolument pas de faire en sorte que la personne raccroche…juste un peu. N'importe qui raccrocherait en entendant ce genre de phrases, mais au pire cette personne rappellera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akutoku Reitōko



Messages : 134
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 17
Localisation : Bien au chaud au coin du feu

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Lun 20 Juin - 23:30

La jeune fille tourna et retourna sur sa chaise à roulettes, balançant ses pieds. Ses yeux balayaient sa chambre aux murs blancs, tandis que son téléphone continuait de sonner, collé à son oreille. Elle ne pensait à rien de particulier, à part au fait de remplir son estomac. C’est tout ce qu’elle voulait. Ce n’était pas seulement pour oublier son combat et les actions du Seventh Mist, manger était une action simple et positive. Cela allait lui permettre de faire partir sa journée sur une base solide, de régénérer ses batteries et de penser à autre chose. En plus, déguster une pizza en short allongé sur son lit en jouant à la console, ça changeait des plats préparés du Bloc G dans une barquette en plastique et leurs cantine blanche.

« Et bah purée, tu vas répondre oui ? Je rêve, ils sont en train de jouer à la console à l'autre bout du fil ou bien ? »


"Driiii- Clik"

En entendant le téléphone décrocher à l’autre bout du fil chez Pizza Hut, Akutoku se souleva un peu de sa position pour se mettre plus à l'aise sur sa chaise à roulettes en plaçant ses genoux sur le coussin de la chaise et ses pieds sous ses fesses. Elle soupira et prit la parole rapidement avant d’être interrompue.

« Ah, quand même- »

« Bonjour, je suis nu sous mon tablier. Que puis-je faire pour vous ? »


Akutoku resta un moment bloqué dans sa position sans piper mot, le téléphone contre son oreille. Elle laissa aller quelques secondes, regardant droit devant elle son étagère de livre. Elle retira doucement le téléphone de son oreille, et tourna machinalement la tête vers le numéro s'y affichant, en ouvrant son ordinateur portable. D'un rapide coup d’oeil, elle compare les deux numéros.


« C’est bien le même… C’est une blague débile d’un stagiaire, ou bien ils ont changés d’adresse ? Non, impossible. Ce type se paye ma tête. Il pensait peut-être que j’allais abandonner, sauf que les choses ne se passent pas comme ça avec l’élite de Nagatenjouki.  »


Aku pris une inspiration après s’ être massée les tempes, et reposa le téléphone sur son oreille, imperturbable.

« Une pizza s’ ils vous plaît, kh kh kh. Je veux une pizza. Une pizza quatre fromage. District 18, à l’angle du lycée de Nagantenjouki, le bâtiment blanc cubique, sonnez au portail. Faites votre putain de boulot. »

Que ce type soit un stagiaire stupide ou autre, ça n'avait pas d'importance pour Akutoku. Elle n’allait pas laisser un deuxième HOMME IRRESPECTUEUX et SANS-GENE lui pourrir aussi le lendemain. Aku voulait manger une pizza et elle allait avoir sa pizza. Elle allait se faire livrer une pizza ou elle irait elle même se la chercher en tronçonnant la porte de pizza hut et la moto du livreur en même temps. Oui, tout allait se passer rapidement et calmement.


« Tch, c'pas le moment de penser à ça. J'ai fait assez de bordel la dernière fois, j'en ai assez d'agir comme une gamine. Mais cette pizza, je vais l'avoir. »


« Je paye par carte, alors faites vite ou votre pizzeria risque d'avoir des problèmes... Financiers à long terme, kh kh kh. Et je ne suis pas non plus amatrice de blagues téléphoniques, bakayaro. »

D'un geste vif et sans même attendre la réponse de la personne à l'autre bout du fil, elle raccrocha l'appel en appuyant sur son téléphone portable. Elle le regarda un instant, puis tourna la tête vers la caméra dans le coin du mur. Elle resta un moment silencieuse, puis fit la grimace.


« Kh, j'ai oublié de commander un dessert et une boisson. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genji Harumichi



Messages : 74
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : En train de dormir ou dans une pizzaria

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Jeu 23 Juin - 4:38

« Une pizza s’ ils vous plaît, kh kh kh. Je veux une pizza. Une pizza quatre fromage. District 18, à l’angle du lycée de Nagantenjouki, le bâtiment blanc cubique, sonnez au portail. Faites votre putain de boulot. »


{Hoy, hoy ! Tu es censée raccrocher !! Pas répondre ! }

Pensa automatiquement Genji par mécontentement. Le skill-out ne s'attendait pas du tout à ce qu'elle lui réponde sérieusement ! Il voulait qu'elle raccroche le téléphone de manière à ne pas avoir à se déplacer lui-même, en voilà une personne tenace. En plus de ça, elle lui disait de faire son boulot ? Où va le monde ? Une enfant pré-pubère (probablement) qui venait de lui ordonner de faire « son putain de boulot ». Personne ne donne d'ordre à Genji !...Une revanche sera assurée, il a plus d'un tour dans son sac.


« Je paye par carte, alors faites vite ou votre pizzeria risque d'avoir des problèmes... Financiers à long terme, kh kh kh. Et je ne suis pas non plus amatrice de blagues téléphoniques, bakayaro. »


Livraison expresses huh ? Elle n’est pas patiente celle-là et puis pour qui elle se prend de menacer le magasin du vieux, surement une petite bourgeoise qui connait rien à la vie ! En plus de ça elle ose le critiquer et l’insulté de Bakayaro . ?!  Nan, mais sérieusement qu’est-ce qui se passe ici ?

« Vous l’aur— »

Il n’a même pas eu le temps de finir sa phrase que la personne à l’autre bout du téléphone n’avait déjà raccroché…aucun respect. Une bourgeoise venait tout juste de ne pas le respecté et s’était clairement enfui en raccrochant ! Si elle croyait qu’elle allait pouvoir s’échapper aussi facilement, elle ne connaît pas la ténacité de Genji Haumichi ! Ni même son mauvais côté !

« Pizza quatre fromage pour le district 18, faites la pizza et je m’occupe de la livraison « expresse ». »

Il n'était pas un « vrai » employé de Pizza Hut donc il se permettait de donner des ordres de temps à autres et puis il voulait absolument s'occuper de cette livraison. Une petite veine était visible sur son front, mais il n'avait aucune intention d'être violent. Oh que non, il a d'autres moyens d'embêter le monde. Il prépara un scooter pour la livraison, collant une plaque noire sur sa plaque d'immatriculation pour une raison probablement stupide avant d'aller sur l'ordinateur allumé pendant quelques minutes. Puis il alla à son casier d’à côté pour récupérer quelques affaires à mettre dans son sac à dos. Finalement, il quitta l'ordinateur et enfila déjà son casque comme s'il était déjà prêt à démarrer et partir livrer la commande, celle-ci arriva 8 minutes après. Sans plus attendre Genji démarra son scooter aussi vite que possible grillant des  feux rouges et doublant certaines voitures, il allait clairement trop vite.

Heureusement pour lui, il n'avait pas croisé d'Anti-Skill pour le sanctionner pour son excès de vitesses, mais au moins il avait mis 8 minutes pour arriver alors qu'avec sa vitesse et les feux grillés, il aurait dû en mettre 5. L'important, c'était qu'il était en face du portail de cet étrange bâtiment cubique.

« Quel manque de goûts…c’est limite effrayant… »

Il sonna à la porte en espérant qu’il ne mettra pas trop de temps à répondre, il n’avait pas que ça à faire. Il avait d'autres personnes à troller dans la journée...pas vraiment, mais c'est toujours drôle.

« C’est pour la livraison expresse de la pizza quatre fromage. »

Oui, il était très poli. Etrange non ? Elle l'avait forcé à travailler et pourtant il était « aimable »…En fait, il était toujours énervé, mais il avait plusieurs idées enfouie au fin fond de son crâne. Elle a de la chance, à la base, il avait l'intention de cracher sur une des parts de pizza discrètement et lui amener sauf qu'il trouvait ça trop…gentil. Ouais, voilà le terme : gentil. Alors qu'il attendait la réponse à l'interphone, il se remémora les 8 minutes qu'il avait mis à arriver.

Alors qu'il était en route pour le district 18, esquivant Anti-Skill tel un professionnel…très doué pour se faire filmer par les caméras de surveillance. Il avait le faux espoir que camouflé sa plaque suffirait pour qu'il puisse accuser quelqu'un d'autre si jamais on venait à l'accuser. Pendant son trajet, Genji s’arrêta fouillant dans son sac et sortant une petite bouteille avec un sourire sadique. Il l’avait récupéré dans son casier en même temps que certaines de ses affaires. Pas besoin de cracher sur la pizza ou de laisser un chien léché/manger une part…non, il allait la laisser apprécié sa pizza ! Une pizza quitte à ce qu'elle se brûle la langue.

Genji sortit la pizza quatre fromages toujours avec un grand sourire, tenant la petite bouteille de 59ml dans a main. C’était une sauce piquante qui avait été faite à partir du piment le plus puissant au monde : « Carolina Reaper ». Un grand sourire encore plus sadique se dessina sur son visage, avant qu'il ne se mette à verser de manière équitable les 59ml sur la pizza ! L'avantage était que la sauce était difficilement visible à l'œil nue à cause de sa transparence, il jeta ensuite la bouteille pour ne pas laisser de preuve. On ne sait jamais si elle cherche à le fouiller...

Genji retourna à la réalité prêt à apporter la pizza, mais pas à lui donner avant qu'il n'arrive à lui soutirer 2000 yen pour la livraison « express » soit 16€ en plus du prix de la pizza qui était de 1300 yen soit 10,95€…en gros il allait lui soutirer 26€, mais bon elle est riche donc on s'en moque. Il sortit un faux ticket qu'il avait imprimé au préalable aux magasins grâce à l'ordinateur avec marqué dessus :

[ Pizza quatre frommage – 10,95 €
Livraison spéciale – 16 €
Total : 26 ,95 €]


Une grosse arnaque, mais qui ne tente rien n'a rien. Il savait qu'elle allait probablement contester. Après qu'on lui ouvrit le portail et qu'on le fasse monté jusqu'à la chambre de la fameuse concernée. Il toqua à la porte, lui tendant le ticket qu'il attendait qu'elle prenne. Observant discrètement la chambre du mieux qu'il pouvait quand la porte s'ouvrit et pu observer une PS Vita. Il savait qu'elle n'allait probablement pas accepter de payer aussi cher même si elle avait beaucoup d'argent.

« Bon, comme beaucoup vous allez sûrement refusé de payer autant donc… »

Genji sortit une PS Vita de sa poche avec un grand sourire amusé.

« Je vous défie, si vous gagnez, la livraison est gratuite...On va jouer à un petit jeu sinon la pizza va être froide donc  faisons une petite course.  ENFIN SAUF SI TU AS PEUR et que tu préfères payer.»

Oui, tutoyer sur la fin…le langage formel était pas trop pour lui. Enfin bon soyons claire à ce point-là gagner n'était pas vraiment un objectif en soit, il gagnerait de l'argent certes ce serait avantageux. Pourtant, il est souvent plus agréable de voir une personne contente de gagner et manger une pizza extrêmement pimenté jusqu'à la mort est tout aussi drôle. Il ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer cette scène, le choix était dur : "Argent  contre  Fausse Joie  ?"...Ah que c'est bon d'être un sadique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akutoku Reitōko



Messages : 134
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 17
Localisation : Bien au chaud au coin du feu

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Jeu 23 Juin - 22:14


« Pfeeeeh, c'est quand même incroyable de devoir insister pour se faire livrer... Peut-être qu'à force de ne servir que des enfants, ils ont finit par prendre des réflexes bizarres ? Bah, comme si j'en avais quelque chose à faire... L'important c'est qu'elle arrive. »


Akutoku se curait l'oreille gauche avec son doigt, en profitant pour faire quelques recherches sur son ordinateur au sujet de ses cours. Le lycée de Nagatenjouki accordait surtout de l'importance au travail et aux résultats scolaires de ses étudiants, si bien qu'il gardait l'image chez une majorité de personne d'un établissement pour surdoué et autres "intellectuels" ne pensant qu'à acquérir plus de connaissances. La jeune fille n'avait à part son travail aucun autre réel centre d'intérêt, si bien que quand ses camarades s'amusaient ou se retrouvait dans la cité académique, elle pouvait utiliser ce temps pour continuer à travailler ses cours entre quelques parties de console. C'était sûrement l'un des facteurs l'ayant amené à faire partie de l'élite de son lycée en à peine un an.

Les exercices d'en ce moment étaient centrés sur l'activité cérébrale et le rapport entre les émotions et l'utilisation des pouvoirs d'esper. Quand Aku' y réfléchissait, il était vrai que lorsqu'elle pouvait sentir l'excitation et l’adrénaline couler dans ses veines, son pouvoir avait tendances à devenir plus performants quand au fait de répondre à une situation dans l'instant présent, et surtout pour l'auto-défense. Générer rapidement une couche protectrice pour mieux la protéger en cas d'attaque surprise... En regardant la paume de sa main droite, Akutoku ne savait pas vraiment comment réagir au fait que cette technique venait plus de sa propre façon d'agir que de l'entraînement et des expériences qu'elle avait subit. Ou du moins, c'était ce qu'elle pensait, mais ses pensées furent un moment brouillées par le son du portail du bâtiment s'ouvrant.


« Rapide. »


Elle regarda son accoutrement un instant, mais décida finalement de ne pas en changer, elle récupéra une carte bancaire spéciale de son portefeuille et s'avança vers la porte toujours en chaussettes. Grâce à toute les expériences auquel elle avait participé, elle savait très bien qu'elle avait accumulé une somme d'argent assez importante, même si elle l'utilisait rarement. Elle n'était vraiment pas du genre à se soucier de son physique sauf lors d'évènements sportifs, et ne voyait aucun intérêt à acheter quoi que ce soit d'autre que du matériel lui permettant de travailler.

Elle entendit toquer à la porte sans se demander pourquoi on n'avait pas simplement sonné, mais elle se rua rapidement vers celle-ci pour l'ouvrir, sans vraiment d'expression faciale, ses deux couettes plus ou moins arrangées toujours en short et en tee-shirt.


« Espérons que le livreur ne soit pas aussi abruti que celui que j'ai eu au téléphone. »


Heureusement, la personne présente avait plus l'air de quelqu'un de banal, malgré qu'il ne portait pas un uniforme de pizza hut. Et même si il avait cet air nonchalant, Akutoku avait autre chose que de se préoccuper du physique d'un simple homme dont le métier était de livrer des pizza.

« Ma pizza, génial, vous avez fait vite. »

Elle récupéra le ticket qu'il lui tendait et le lorgna rapidement sans faire attention au livreur qui regardait rapidement sa chambre, en gardant sa carte bancaire entre deux doigts.

« Ara ? Plus de 3000 Yen pour une pizza livré ? »

L'étudiante grimaça en se crispant et en fronçant les sourcils, pas besoin d'être un génie pour savoir que le montant de la "livraison spéciale" était bien trop important. Elle leva son regard plus que sceptique vers le livreur.


« Bon, comme beaucoup vous allez sûrement refusé de payer autant donc… »



« Oui, j'imagine que je ne suis pas la seule à connaître plus ou moins le prix d'une pizza livrée à domicile, kh. Attends, cette voix... »


Tandis qu'elle se faisait du mal pour identifier où elle croyait déjà l'avoir entendue, elle le vit sortir une console de sa poche.

« ... Vous êtes vraiment un livreur de pizza ? »


« Je vous défie, si vous gagnez, la livraison est gratuite...On va jouer à un petit jeu sinon la pizza va être froide donc faisons une petite course.  ENFIN SAUF SI TU AS PEUR et que tu préfères payer. »


La jeune fille cligna des yeux, le type à qui elle parlait était clairement celui qu'elle avait eu au téléphone. Pas seulement la voix qui avait été un peu malmené par le téléphone, c'était exactement le type qu'elle avait imaginé être à l'autre bout du fil. Une prescience télépatique ? Ce n'était pas son pouvoir, mais en tout cas, elle savait que ce type allait l'embêter un peu plus longtemps. Malheureusement, ce n'était peut-être pas un génie mais le pic à la fin de sa phrase huila les rouages de battante de l'étudiante. Il venait clairement de remettre en doute sa capacité à gagner, même si c'était dans le domaine du jeux vidéo. Elle ne pouvait pas simplement le laisser partir, et même si une partie d'elle même savait que c'était ce qu'il voulait, elle fit quelques pas en arrière en inspectant le ticket pour le laisser entrer dans le palier.

« Ouais, ce serait dommage que ma pizza refroidisse. Par contre, pas moyen que je paye aussi cher votre livraison. Vous voulez jouer, hein ? Faisons une partie de Need for Speed, de toute façon, je gagnerais à n'importe quel jeu contre un type aussi inutile que vous. »

Puis elle pris un petit temps et leva son visage inexpressif vers le livreur de pizza, le ticket toujours entre les mains et de gros cernes sous les yeux.

« ... Mais juste pour être sûr, vous n'êtes pas un genre de pervers ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genji Harumichi



Messages : 74
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : En train de dormir ou dans une pizzaria

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Dim 26 Juin - 8:08

Comme prévu elle refusait bien de payer ! Ah que ça lui manquait l'époque où les gens étaient des imbéciles incapables de se méfier de quoique ce soit ou de chercher les prix sur internet. C'était bien dommage, c'était de l'argent facile ! Les gens ne sont pas assez crédules, non mais franchement où va le monde ? Une fille qui vit dans un endroit cubique (quel manque de  goût) se fait livrer une pizza et refuse de payer seulement 3300 yen (26,96€) alors qu'elle est probablement riche ! Comment il le savait ? Genji n'en n'avait aucune idée ! Pur suggestion, c'est tout. En y repensant, elle avait quand même osé mettre en doute qu'il soit livreur de pizza alors qu'il avait sa pizza dans ses mains ! Enfin bon, il est vrai que Genji n'est pas un vrai livreur de pizza et qu'il aide un peu le vieil homme pour se faire des sous.

La question était : « Allait-elle mordre à l'hameçon de son appât gaming », il espérait que ça allait fonctionner. S'il pouvait repartir avec plus de 3000 yen, ce serait probablement l'un des meilleurs coups qu'il n'a jamais commis ces deux derniers mois. Et puis bon son orgueil de gamer va tellement gonfler s'il venait à gagner, autant faire d'une pierre trois coups ! Pas deux, mais bien trois ! Il y a malheureusement des chances qu'il n'aboie plus qu'il ne mord, mais pour l'instant tout a l'air d'aller bien pour lui.

« Ouais, ce serait dommage que ma pizza refroidisse. Par contre, pas moyen que je paye aussi cher votre livraison. Vous voulez jouer, hein ? Faisons une partie de Need for Speed, de toute façon, je gagnerais à n'importe quel jeu contre un type aussi inutile que vous. »

Un léger sourire se dessina sur le visage de Genji, elle venait d’accepter son challenge ! Ceci même est la preuve que le destin va dans son sens ! {Le destin me sourit ! Je n’ai plus qu’à gagner et à repartir avec l’argent ! Ku ku ku…pauvre petite.} Voilà ce qu’il pensait en ce moment même, il ne savait pas encore s’il allait gagner ou non.

{Attend…elle a l’air plutôt accro…regardez –moi ces cernes ! Est-ce que cette fille serait une hikikomori ? Ça peut être dangereux…}

Si cette fille était une hikikomori cela voulait dire qu’elle devait beaucoup jouer aux jeux vidéo et ça ferait d’elle une adversaire redoutable ! Toutefois qu’elle ne sous-estime toutes les années de techniques que le skill-out a acquis lorsqu’ils refusaient d’aller en cours ! Elle ne gagnera pas aussi facilement qu’elle le croit, oh que non et puis elle ne se rend pas compte à quel point Genji est quelqu’un qui aime faire des coups bas. Cependant le jeune homme venait de se rendre compte de quelque chose.

{Humm…si elle choisit Need for speed, c'est qu'elle doit aimer mettre des coups de voiture…}

Sinon elle aurait probablement choisit quelque chose comme Grand Tourismo, il était quasiment certain qu'elle avait l'intention de faire exploser sa voiture pendant la course et d'être sur de gagner de cette façon. En tout cas, si elle pensait comme cela, elle est plutôt similaire à Genji. La fourberie est un atout pour arriver à ses fins, c'est dans son code d'honneur, de survie et sociale…il est partout !

C'est alors qu'il se rendit compte de certains mots d'adolescente qui fit rapidement diminuer sa joie ! « Battre à tous les jeux » et « Type aussi inutile que vous ». Alors déjà si on parle de jeux de combat, Genji est quasiment certain de gagner ! Un bon petit Tekken et Hyorang, la victoire est certaine et indiscutable ! C'est pour dire à quel point ce duo est imbattable, il aurait clairement pu gagner un tournoi Tekken si ça existait et qu'il avait le temps d'y aller. Ensuite pour la partie « inutile »…il n'est absolument pas inutile ! Même s'il le fait par obligation, Genji est tout de même une personne qui aide au bon fonctionnement de la société (économiquement parlant.).  Ou est le respect ? Il est plus vieux qu'elle ! Elle lui doit le respect, même si c'est une cliente du vieil homme !  Une petite veine était apparu sur le front de Genji, ça lui rappelait à quel point elle l'avait énervé au téléphone, toutefois Genji poussa un petit soupire pour se calmer. Après tout, c'était bientôt la fin de cette livraison, une partie de voiture et récupéré les 3300 ou 1300 yen…rien de bien long.


« …Mais juste pour être sûr, vous n’êtes pas un genre de pervers ? »


« Ha ? »

C’était la seule chose qui avait réussi à sortir de sa bouche, comment était-elle arrivée à cette conclusion ? Il est vrai qu’il tente de l’arnaquer, ce qui a fait qu’il a dû taper la discussion avec elle et la défié au jeu vidéo, mais en quoi ça le rapprochait d’être un pervers ? Et puis comment elle pouvait croire qu’une enfant de son âge attirerait son attention, c’était une gamine à ses yeux alors même en étant pervers, il ne pouvait pas lui lancer ce genre de regards. Et puis bon, ce serait débile pour un pervers de se rendre à un endroit où il y a un portail qui a filmé sa grosse tête pendant qu’il attendait devant le portail.

{Comment elle est arrivée à cette conclusion ? Ce n’est pas comme si je m’étais déshabillée ou que j’étais nue sous un tab—Ah, d’accord…J'aurais dû m'y attendre.}

En effet, il semblerait qu'elle l'ait reconnu sa voix et qu'elle savait que c'était lui qui lui avait fait la blague téléphonique ou du moins c'est ce qui lui paraissait le plus simple et le plus logique. Il ne s'y attendait vraiment pas, la plupart du temps beaucoup de gens ont du mal à reconnaître les autres aux téléphones ou à les confondre avec d'autres. C'était un peu étrange, mais en tout cas dès qu'il contestera, il va probablement faire comme de rien n'était et que ce n'était pas lui qui avait fait cette blague téléphonique !

Hors de question qu'il la laisse croire que c'est un pervers, qui sait ce qui pourrait se passer ?! Si elle venait à appeler Anti-skill, il serait dans une situation impossible ! Irrécupérable, en gros dans une merde pas possible. Même si bon, cela était peu probable, il valait mieux essayer d'éviter cette possibilité autant que possible.

« Huh ? Tu penses que je m'intéresse vraiment à une enfant ? Reviens me voir quand tu seras une femme, petite. »

C'était vraiment ce qu'il pensait, il n'avait aucun intérêt à s'intéresser à une petite fille qui avait l'air d'avoir 10 ans moins que lui. Bon c'était une exagération, mais c'est comme ça qu'il le ressentait. Il a 20 ans et elle a quoi ? 14 ans ? Et puis bon qui aurait des vues sur une hikikomori aux dents pointues ! Personne ! Bon, autant rapidement lui exploser sa tête à Need for Speed, prendre l'argent, la regarder souffrir et partir rapidement !

« Bon, On joue ou pas, ta pizza va être froide.  Réchauffé, elle est moins bonne.»

Genji alluma sa console, lançant Need for speed. C'était une autre manière indirecte pour la presser et lui dire qu'il avait envie de rapidement la battre ! Bien entendu tout ne se passe comme on le souhaite et il se peut qu'il perde face à cette..geek ? On verra bien ce que ça donne, mais bon tout se décidera dans cette seule et unique course.

{ J'aurais peut-être dû proposer un Tekken…bon tant pis, on verra bien qui va gagner !! }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akutoku Reitōko



Messages : 134
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 17
Localisation : Bien au chaud au coin du feu

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Dim 3 Juil - 17:27

Encore une fois cette semaine, après l’accrochage du Seventh Mist seulement un jour plus tôt, quelque chose de "sortant de l'ordinaire" de sa routine quotidienne lui arrivait. Le livreur de pizza se retrouvait être un amateur de jeux vidéos ET de blagues téléphonique. Ce n'était pas le genre de personne qu'Akutoku affectionnait... Enfin, en y repensant, il n'y avait pas beaucoup de genre de personne que la jeune fille affectionnait à proprement parler. Elle avait cette constante aversion pour les gens populaires ou qui n'avait pas pour but de réussir ce pourquoi la Cité Académique avait été construite. Pour quelles stupides raisons pouvaient ils vivre si ce n'était pour s'améliorer dans leurs capacités, comme aimait temps le rabâcher l'Académie de Nagatenjouki ? Mais les gens qui en profitaient en plus pour faire "n'importe quoi" -Le fait de vouloir détruire à peu près tout et n'importe quoi avec une scie ne semblant pas en faire partie- étaient vraiment pour elle encore plus bas que les autres.

Mais de plus, cette ville n'était pas totalement sûr pour autant. Entre les espers qui abusent de leurs pouvoirs, de ceux qui n'en ont pas et qui eux aussi provoquent des incidents d'un niveau presque semblable à des terroristes... Cette personne semblait assez étrange, elle aurait pu très bien être animée par de mauvaises intentions. Un homme visiblement adulte qui après avoir proposé un prix exorbitant pour une pizza inspecte la chambre d'une étudiante et lui propose de jouer à un jeux vidéo en échange du prix de la livraison... Aku n'était pas cruche, loin de là, même si cela semblait être dépourvu d'intérêt, ça pouvait très bien être quelqu'un qui essayait de s'infiltrer dans les installation scientifique du Bloc G pour voler des informations ou même simplement le mettre à sac...

« Oui mais dans ce cas, il n'y aurait pas beaucoup de raison de se rendre dans ma chambre, alors qu'il à déjà réussit à passer le portail. Et puis, en livreur de pizza et avec une console de jeu, réellement ? Je dois exagérer un peu... De toute façon, je pourrais le gérer sans problème si il se mettait à sortir une arme, donc je ne vois pas pourquoi je m'en fais.»


...Ou cette personne pouvait aussi simplement tenter de lui voler le prix de la pizza livrée -qui coûtait vraiment beaucoup trop cher pour Pizza Hut, ça ne faisait aucun doute-, cela devait sûrement arriver avec le nombre important d'étudiants venant de familles réputés et ayant donc une certaine quantité d'argent... Mais encore une fois, cela pouvait simplement être une habitude prise par des gens qui se sont habitués à servir des enfants et des adolescents, qui formaient un peu plus de 80% de la population de la Cité Académique tout de même, et Akutoku pouvait être un peu trop suspicieuse. De toute façon, le Bloc G l'avait laissé passer le portail, et même si ils n'avaient pas un matériel incroyablement développé de protection, leurs installation était quand même munie des systèmes standards de la Cité Académique qui étaient beaucoup plus performants que ceux qui se faisaient à l'éxtérieur. Il aurait fallu être au moins de niveau 4 pour pouvoir les passer sans encombres, sans parler des caméras placées un peu partout.

« Huh ? Tu penses que je m'intéresse vraiment à une enfant ? Reviens me voir quand tu seras une femme, petite. »


« Hé, qu'est ce qu'il viens de dire ? »

Qu'est ce que c'était que cette réponse tordue ? "Reviens me voir quand tu seras une femme" ? C'était une genre de provocation, ou une blague, ou... Dans tout les cas, cela énerva Aku pour une raison dont elle même n'était pas persuadée. Entre Izayoi qui l'avait traitée de "pettanko" -elle avait finit par comprendre ce que signifiait cette insulte, et ce ne l'avait pas mise de bon poil- alors qu'elle se trouvait parfaitement bien développée pour son age, et lui qui lui disait de revenir quand elle serait une femme... Pourtant, elle ne portait même pas son "costume de lapin". Avait-elle vraiment tant que ça une apparence de gamine ? Peut-être était-ce les couettes... Se surprenant à penser à son apparence alors que c'était si rare, la jeune fille tenta rapidement de penser à autre chose, la phrase du livreur l'ayant quand même piquée. Elle grimaça d'un air irrité, la première impression qu'elle avait de cet homme continuait d'empirer. Mais Akutoku avait toujours envie de lui prouver qu'elle n'abandonnerait pas, comme elle l'avait prouvé à Izayoi durant leurs affrontement. Elle finit cependant par abandonner une chose : essayer de tirer quoi que ce soit de cette réplique; et tourna la tête vers sa PSP bien en évidence sur son lit.

« Hé, attends une seconde, d'où il se balade avec une console dans sa poche ? Les gens font encore ça à notre époque ? »


« Bon, On joue ou pas, ta pizza va être froide. Réchauffé, elle est moins bonne.»

En tout cas, il semblait vraiment avoir envie de livrer cette partie de course de voitures. Akutoku n'était pas spécialement forte dans les jeux vidéos, même si cela occupait une certaine partie de ses journées, elle utilisait surtout ce moyen pour déstresser et se "vider" littéralement la tête pour ensuite retourner étudier. Il n'y avait aucun type de jeu auquel elle était vraiment forte et elle ne se définissait pas comme une "gamer" ou avec quel qu'autre terme que ce soit. Mais lorsque la compétition entrait en jeu, cela changeait tout. "Gagner" était la seule raison pour laquelle elle était ici. C'était la seule raison pour laquelle elle était capable d'utiliser son pouvoir, et c'était pour cela qu'elle ne comptait pas "Perdre". Que ce soit dans quelque domaine que ce soit, d'une compétition sportive filmée et diffusée dans toute la ville à un jeu de course de voitures dans une chambre d'étudiante. Elle était là pour gagner, et elle allait gagner.

Elle le regarda allumer sa console et lancer Need for Speed, en arquant un sourcil. En plus de vouloir vraiment jouer, il semblait presser. C'est vrai qu'il y avait la pizza, mais en temps que livreur, n'y avait-il pas encore d'autres commandes qu'il devait livrer ? Akutoku n'était pas une professionnelle de la restauration rapide à emporter, et elle n'y fit pas vraiment attention. Il était désormais sur le palier de la porte, et la caméra dans le coin du mur ne semblait pas s'être arrêtée de tourner. Akutoku n'allait pas perdre ce défi, elle en était persuadée et allait faire tout ce dont elle était capable pour arriver à ses fins, comme lors d'une compétition. Elle s'avança pour fermer la porte même si la température était assez basse, et revient rapidement vers son lit pour s'y laisser tomber mollement et récupérer sa ps vita. Elle lança elle même le jeu de course sans se faire attendre, en débranchant les écouteurs. Après s'être mise en condition, elle se massa l'arrière de la tête et leva celle-ci vers le livreur de pizza sur le palier.

« Vous me faites vraiment flipper, kh kh kh. Allez, lançons cette partie avant que je perde l'appétit ou que je sois obligée d'allumer le four à micro-onde. »

« Au fait, je m'appelle Akutoku Reitōko. Souvenez-vous de ce nom quand je vous aurais explosé à plate couture. J'veux dire, littéralement. »


Dernière édition par Akutoku Reitōko le Mar 12 Juil - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genji Harumichi



Messages : 74
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : En train de dormir ou dans une pizzaria

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Mar 12 Juil - 22:18

L’adolescente se leva pour aller fermer la porte avant de finalement retourner sur le lit, elle n’avait pas l’air de vouloir le quitter. Tant pis pour elle, ça va la gêner pendant qu’elle joue ! Ses bras vont s’engourdir et elle devra changer de position, ce qui la déconcentrera pendant quelques instants et c’est largement suffisant pour que Genji l’envoie dans les décors ! Autant rester silencieux et la lancé être flemmarde, une flemmardise qui la mènera à sa perte et qui rapportera énormément d’argent. Elle se massa la tête avant de finalement le regarder et prendre la parole :

« Vous me faites vraiment flipper, kh kh kh. Allez, lançons cette partie avant que je perde l'appétit ou que je sois obligée d'allumer le four à micro-onde. »

En entendant le « vous me faites vraiment flipper », le jeune homme se regarda rapidement de haut en bas. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi elle avait peur de lui, après tout il n'avait rien fait d'étrange a ses yeux. Il se mit à réfléchir très brièvement avant de se touché le crâne, sentant sa coiffure avec sa main droite.

{C'est peut-être à cause de cette coupe…on m'a déjà dit qu'elle faisait vraiment délinquant, mais je l'aime bien…hors de question que je la change à cause d'une…morveuse.}

C'était une coupe de cheveux dignes des délinquants, des skill-outs, mais il l'a trouvait classe et il n'avait aucune intention de modifier cela…enfin pas pour l'instant. Le morveuse n'était pas méchant, toute fille en dessous de son âge était une morveuse, une enfant. Pour être traité en tant que « fille » ou « femme », il faut avoir son âge ou alors qu'il vous affectionne bien. L'étudiante de Nagatenjouki aurait pu se faire apprécier si elle n'avait pas dérangé Genji pour lui commander une pizza et le faire se déplacer et on ne dérange pas le corbeau de la fainéantise.

Ce titre était quelque chose dont il se fichait éperdument, mais il s'était rendu compte avec les années que ça lui correspondait vraiment bien malgré le fait qu'il aurait préféré qu'on utilise un aigle plutôt qu'un corbeau. Assez parlé, Genji fit craquer 2 de ses doigts, pour montrer qu'il était prêt à jouer et à tout exploser même si Need for Speed n'était pas son jeu de prédilection.

Et puis bon elle parle de faire flipper les gens, mais celui qui devrait avoir peur c'est lui. Les lieux était particulièrement étrange et plein de caméra, c'était quel genre d'endroit ça ? Ça pouvait pas être un appartement d'étudiant, peu importe à quel point elle était riche. C'était stressant dans un sens, se trouvé dans un lieu qu'on ne connaît pas et qui est rempli de caméra avec une fille bizarre qui vit dans ce bâtiment. Il ne comprenait pas quel genre d'endroit cela pouvait être et il ne voulait pas le savoir, il poussa un léger soupire en essayant de se dire que c'était un nouveau type de dortoir pour étudiant ou un truc dans le genre. Il fut malheureusement interrompu par l'adolescente qui décida de se présenter.


« Au fait, je m'appelle Akutoku Reitōko. Souvenez-vous de ce nom quand je vous aurais explosé à plate couture. J'veux dire, littéralement. »

Akutoku Reitōko ? C'est quel genre de nom ça ? Ses parents n'avaient pas l'air d'être du genre à se casser la tête. Et oui, il trouvait son nom ridicule, « Un congélateur sans scrupules »…sérieusement ? Ils avaient quoi avec les congélateurs et puis la fille aussi elle quoi ? Il faisait froid dans cette pièce, même si Genji ne le montrait pas et faisait le « bonhomme », il sentait l'air frais présent dans la pièce même si ce n'est pas cela qui allait l'empêcher de se donner à fond.

Et puis qu'est-ce qu'elle disait ? Le battre à plate couture ? Littéralement ? Genji s'empêchait de rire, il avait du mal à se retenir. Il regarda la morveuse pour voir si elle était vraiment sérieuse et c'était bien le cas. Le skill-out explosa de rire, tellement qu'il avait envie de se rouler par terre. Il se moquait très clairement de ce qu'elle disait.

« Kuh Kuh HAHAHAHAHAHA ! Toi ?! M’écraser à plate couture ?! La blague ! »

Genji avait du mal avec le mot respect, il se comportait de manière supérieure avec tout le temps et son langage étaient loin d'être saint, mais bon dans un sens il se comportait de la même manière avec quasiment tout le monde et donc personne n'était privilégié. Qu'importe si ça l'énervait, il s'en moquait complètement et il n'était pas du genre à se soucier de ce genre de détails. Son fou rire s'arrêta petit à petit avant de finalement reprendre la parole.

« Hum…peut-être que tu gagneras d'une ou deux places, mais pas plus et pas avec une grande distance. »

Soyons honnêtes ses paroles, c'était un peu du vent. Il pensait que c'était une geek et qu'elle avait une chance de gagner, mais il ne pensait pas vraiment qu'elle allait gagner surtout vu qu'elle restait sur son lit et ça allait clairement la gêner pendant la course. Il se sentait confiant et c'était peut-être une mauvaise chose pour certain sauf que Genji est toujours confiant dans ce qu'il fait même s'il fonce tête baissée. Le jeune Skill-Out poussa un soupire avant de finalement donner son prénom à l'enfant.

« Bref, enchanté Aku, je suis Genji. Fais de ton mieux pour ne pas regretter tes paroles. »

Il ne lui donnait que son prénom par flemmardise et parce qu'il n'avait pas envie qu'elle appelle le vieux propriétaire de Pizza Hut, car même s'il sait que parfois il apprécie ses petites blagues et qu'il aime bien l'embauché...cette gamine allait surement lui casser les oreilles pour cet évènement. En plus avec son nom complet, elle pouvait facilement le retrouver et venir raser son « bureau » comme elle avait menacé de raser le Pizza Hut et si elle pense être capable de faire ça économiquement parlant…Tansuuya n'avait aucune chance de survivre, malgré son côté incroyablement bien.

Genji choisit une Pagani Huayra avant de lancer la course sans plus attendre, il n'avait plus envie de se casser la tête et il n'avait pas envie de lui dire son nom de famille. Toutefois, si elle venait à insister par méfiance ou paranoïa alors il lui donnera, il n'avait pas envie de passer pour quelqu'un de bizarre. Soyons claire, il se fiche complètement de ce qu'elle pense ! Il n'a pas envie qu'elle appelle Anti-Skill et qu'il devra alors expliquer que ce n'était pas un pervers. Un truc à se casser la tête quoi.

La course était lancée et Genji se trouvait derrière Akutoku, son plan était simple : l’envoyer dans les décors. Dès le début de la course, il utilisait sa voiture pour lui donner des coups. Il aurait pu faire le traitre et attendre le véritable moment opportun où elle aura baisé sa garde, mais il préférait crée ce moment lui-même et  lui faire regretter d’avoir cru pouvoir le vaincre un jour. Tel était son objectif, mais ce n’était pas une certitude qu’il arrive à son but ou qu’il arrive à gagner face à elle et pour être honnête il avait un mauvais pressentiment.

« Voyons ce que tu vaux… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akutoku Reitōko



Messages : 134
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 17
Localisation : Bien au chaud au coin du feu

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Jeu 21 Juil - 3:33

La jeune fille après avoir lancée le jeu et s'être mise en situation, soupira légèrement. Elle ne se souvenait pas parfaitement comment on jouait à ce jeu là mais elle savait que ses réflexes allaient rapidement revenir. Elle se prit à faire défiler les voitures, choississant finalement un modèle blanc de Ford GT. Ses yeux se perdent un moment dans tout les petits menus, elle plisse les yeux sans faire attention au livreur de pizza qui semble se retenir de rire à côté.

« Argh... J'ai jamais vraiment réfléchit à aller jusqu'au bout de ce jeu par rapport aux autres... Je ne me souviens pas de tout... Mais il n'y à pas moyen que je perde là dessus contre ce raté. Suivons la devise de Nagatenjouki jusqu'au bout... »


Tandis que la détermination de l'étudiante en short semble commencer à grandir dans ses yeux et dans la pression exercée sur la pauvre console portable, un rire bruyant et tristement sincère retentit, faisant tourner la tête à Aku dans la direction de son nouvel ennemi, l'air de quelqu'un se faisant interrompre dans un discours de fin de film sensé marquer les esprits. En clair, elle n'avait pas l'air très contente du tout.

« Kuh Kuh HAHAHAHAHAHA ! Toi ?! M’écraser à plate couture ?! La blague ! »


... Il se moquait encore d'elle, avec son air supérieur et son rire de méchant de dessin animé ?! Au lieu de la décourager, cette preuve du fait qu'il la sous-estimait ne fit que la conforter dans son idée. Elle contenait son envie de lui sauter à la gorge en imaginant déjà la tête qu'il allait tirer après qu'elle l'ai battu. Elle détourna le regard, terminant son inspection du jeu sans lui faire le plaisir de répondre par une autre provocation. C'était rare chez Akutoku de ne pas répondre à une provocation par une autre encore plus virulente, mais là la verbe n'allait l'aider en rien, du moins c'est ce que son esprit lui disait.

« Ford GT... Ce n'est pas la voiture la plus rapide du jeu, mais c'est la plus haute que j'ai gagné en vainquant l'un des boss du jeu. Sa maniabilité reste assez haute pour une voiture sensé être plus performante que les autres, mais son accélération laisse à désirer par rapport aux autres véhicules de compétition. Mais sa vitesse maximal peut monter rapidement si j'arrive à la mener dans le peloton de tête, si je prends bien ses stats en compte, je pense que sa vitesse de pointe est de l'ordre de 320 km/h. Je dois garder en tête que n'étant pas la plus rapide, je vais devoir mettre dans le décor ceux qui risquent d'être dangereux... Je ne dois laisser personne aller trop loin, ou je serais foutue... »


Une mécanique infernale se mettait à opérer dans la boîte crânienne de la fille aux couettes bleues. Le jeu en lui même était devenu un problème mathématique des plus compliqués, et pratiquement l'entièreté de sa "capacité de calcul" semblait se focaliser sur le simple fait de gagner avec la voiture de ce jeu qui avant n'avait été qu'un petit passe-temps entre deux exercices. Si elle pouvait le faire, elle serait sûrement d'une façon ou d'une autre rentrée dans le code du jeu afin d'en retirer toute les informations nécessaires. Mais dans ce cas, le défi n'en était plus un. "Seul les ratés ont besoins de tricher ou d'aide extérieur. Si je veux devenir la meilleure, j'atteindrais le podium sans avoir à compter sur les autres." C'était comme cela qu'Aku voyait les choses et cette vision du monde ne s'apprêtait pas à changer.

« Hum…peut-être que tu gagneras d'une ou deux places, mais pas plus et pas avec une grande distance. »

Akutoku leva la tête de sa console, sans perdre son air concentré et imperturbable. Ses sourcils légèrement froncés, elle semblait n'entendre les mots de l'homme que d'une oreille. Elle l'observa pousser un léger soupire et finir son mouvement par délivrer son nom. La caméra dans le coin du mur fit un nouveau léger mouvement silencieux d'Aku à Genji, avant de se remettre à balayer doucement la salle.

« Bref, enchanté Aku, je suis Genji. Fais de ton mieux pour ne pas regretter tes paroles. »

« ... "Genji" ? C'est son prénom ? »

Étrangement, le froncement de sourcil de la jeune fille s'était légèrement détendu, son visage crispé se desserrant un peu. "Fais de ton mieux". C'était sûrement encore une tentative d'intimidation ou quelque chose d'autre pour la déconcentrer. Comme Izayoi-Kun, il utilisait une façon de parler où il alternait avec quelque chose de négatif et de positif à son encontre... Mais apparemment, la phrase en elle même semblait détendre Aku un peu plus. C'était assez rare pour elle de communiquer à des gens "normaux", et par là, elle entendaient des gens qui n'étaient pas en blouse blanche comme ses nouveaux parents. Au final, ce type n'était pas totalement un looser. C'était un looser à 99%, le pourcent restant étant dans le fait qu'il lui avait dit "fais de ton mieux"... C'était 1% de stupidité profonde, de parler comme ça à son adversaire qui allait le battre à plate couture en lui laissant la dernière place. C'est ce que pensais Aku... Mais était-ce réellement une insulte ? Elle semblait elle même ne pas le savoir mais elle se mit à sourire légèrement, laissant découvrir une dentition aux bouts des dents assez pointus.

« 'Pas besoin de tes encouragements, "Genji"-san. Attends-toi surtout à te faire ridiculiser par une lycéenne, kh kh kh. »

Elle le laissa lancer lui même la partie, elle semblait parfaitement prête, son sourire carnassier toujours collé à son visage. C'était difficile de savoir d'ici si elle prenait du plaisir à jouer à la console avec quelqu'un à force de ne fréquenter que des scientifiques, si elle n'était animé que par l'excitation de gagner le défi ou si elle avait réellement envie de ridiculiser le dénommé Genji. Quoi que ce soit, la partie commença en trombe tandis que la jeune fille se rapprochait de sa console en posant les doigts sur les contrôles, posant ses pieds en chaussettes à plat sur le sol. Elle semblait être totalement rentrée dans le jeu et qu'il était devenu la seule chose qui importait dans le fonctionnement de son organisme tout entier, ses yeux reflétant l'écran de sa console rose portable.

La musique du jeu retentit assez fort de sa propre console, privée des écouteurs, et elle se mit à appuyer sur les contrôles afin d'envoyer sa voiture dés le début de la course, en avant à toute vitesse, sans jeter de coup d'oeil sur les autres véhicules les yeux rivés sur le sien.

« J'ai besoin de prendre une bonne poussée de départ pour compenser mon manque de vitesse. Je dois utiliser la maniabilité de cette voiture à mon avantage et éviter tout les obstacles en prenant de la vitesse, et envoyer dans le décor tout les autres véhicules qui passent à ma portée. "Piece of cake", je serais la numéro un !~ »

Son air déterminée grandissait en même temps que sa Ford GT blanche prenait de l'avance. Elle avait déjà réussit à être dans la tête du peloton, devant la voiture de Genji... Mais un mouvement imprévu de son propre véhicule la sortit un moment de cette confiance aveugle. Une voiture, plus rapide que la sienne, venait de percuter sa voiture une fois, puis deux. La jeune fille se crispa en fronçant les sourcils, se remettant dans le centre de la route, la GT rentrant dans trois plots de signalisation avec violence, elle perdait légèrement le contrôle de son véhicule, mais elle le retrouva rapidement en serrant les dents. Cependant, la voiture de Genji se remit à apparaître à ses côtés, elle était clairement plus performante que la sienne. Une nouvelle fois, celle-ci la bouscula et l'envoya dans le décor, des étincelles volant tandis que la Ford GT blanche d'Aku râpait contre le bord de la route.

« Voyons ce que tu vaux… »

« Ce type... Je l'ai pris pour un looser... Mais on dirait qu'il est vraiment fort à ce jeu... Et c'est la première fois que je me bat contre quelqu'un de plus faible que moi qui me surpasse en quelque chose... A part... »

Elle se crispa de nouveau, frappant la Pagani Huayra de Genji-san avec violence contre un poteau avec sa voiture blanche, avant que sa propre voiture se mette à rouler en se prenant de nouveau une série d'obstacles semblant s'étirer sans fin sur le virage, tandis qu'elle repassa sur le chemin central en déplaçant son véhicule avec aisance, mais paraissant vraiment de nouveau être en difficulté, sa confiance en sa voiture semblait s'amoindrir tandis qu'elle mit un coup d'accélération sur la ligne droite en suivant le chemin. Elle semblait souffler en voyant son véhicule de nouveau au devant de la scène, avant que le véhicule de Genji se remette à la talonner, alors qu'elle était en pleine accélération.

« Kh ! Sa voiture est vraiment meilleure que la mienne, alors pourquoi ne fonce t-il pas tout simplement en me dépassant ? Quel est sa stratégie, bordel ? Il ne cherche qu'à me déstabiliser, ou à me faire perdre confiance en moi ? Ça n'arrivera pas, BORDEEEEL ! »

Pour qui il se prenait ? Il était en face de la Reine de glace de Nagatenjouki, et pourtant il semblait n'avoir aucun scrupule à se montrer "moins à fond" qu'elle, comme si il n'avait pas besoin de donner tout ce qu'il avait pour la battre. Plus que tout, cela irrita l'étudiante, celle-ci se rappelant de nouveau les nombreuses répliques d'Izayoi-kun lors de leurs combat.

« Ce tas de déchets... Au final, il ne me prends vraiment pas au sérieux... Jeu ou pas, je vais le détruire. Le détruire. Bousiller sa bagnole. Passer devant. Souffler et ralentir. Puis passer la ligne d'arrivée. »

« Kh ! Joue sérieusement, Bordel ! Je vais t'exploser ta saloperie de bagnole pourrie, et je vais te passer devant sans problème ! »

Après sa petite crise de nerf bruyante et acerbe, Akutoku pris une nouvelle inspiration en fermant les yeux, puis les rouvrit rapidement pour se remettre à foncer droit devant elle avec un regard tellement déterminé qu'on aurait pu croire qu'elle était capable de couper une montagne en deux rien qu'en la regardant. La voiture de Genji continuait à la talonner, et tenta de lui donner un nouveau coup sur le côté pour l'envoyer contre une paroi. La jeune fille anticipa le coup et l'atténua en ralentissant, puis accéléra d'un seul coup pour frapper violemment la Pagani Huayra sur le côté arrière, tentant de l'envoyer contre un poteau électrique.

« Bouuuuuffe... ça ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genji Harumichi



Messages : 74
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : En train de dormir ou dans une pizzaria

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Lun 1 Aoû - 2:14

« 'Pas besoin de tes encouragements, "Genji"-san. Attends-toi surtout à te faire ridiculiser par une lycéenne, kh kh kh. »

Elle n’était vraiment du genre à se laisser marcher sur les pieds ! Cela faisait sourire Genji, le duel serait plus intéressant de cette manière, c’est toujours plus drôle quand il s’agit de quelqu’un qui possède un esprit compétitif. Alors qu’il essayait de mettre la FORD GT d’Aku dans le décor afin d’obtenir une victoire facile, son regard se posa légèrement sur Aku qui était tellement concentré que même si on venait lui parler, elle n’entendrait probablement pas.

Il n’était pas vraiment inquiet, mais ce niveau de concentration était impressionnant et qui pouvait le déstabiliser. Il ne savait pas d’où cela venait, si c’était à cause du prix de la pizza ou alors des différentes provocations peut-être même les deux. Il se disait qu’il était préférable de jouer la « sureté fainéante » en utilisant des coups de voiture et en conservant son nitro comme si ça ne lui était pas utile.

« Qu’importe son niveau de concentration, cette gamine arrogante qui me doit le respect n’a pas intérêt à gagner cette course ! » était un peu la pensée qu’il avait lors de ce petit duel. Sinon son honneur et sa fierté en prendrait un léger, léger petit coups. Sauf que rien qu’un petit coup, c’était déjà trop et donc autant gagner ! A sa grande surprise Aku remarqua sa légère nonchalance ! Elle était clairement énervée, cela pouvait facilement se voir et s’entendre ! Un cri retentit de la chambre tel un cri de frustration !

« Kh ! Joue sérieusement, Bordel ! Je vais t'exploser ta saloperie de bagnole pourrie, et je vais te passer devant sans problème ! »

Wah, en plus d’être compétitif, elle est impulsive ! Elle voulait clairement le battre alors qu’il se donnait à fond et pas en mode « voyons voir ce qu’elle vaut », même si éjecter sa voiture était plus un moyen de la frustrer qu’autre chose. Certes ça lui permettrait d’avoir une victoire plus simple sans reposer sur ses skills de conducteur fou, mais ce n’était pas très honnête et était digne d’un fainéant tel que lui.

En tout cas la voir agir de cette manière, énervé était quelque chose qui le rendait vraiment content ! Il se disait qu’elle allait perdre sa concentration et être plus facile à faire perdre le contrôle. Il pensait que c’était bénéfique pour lui qu’elle s’énerve, donc il ne pouvait pas s’empêcher de sourire en voyant cela et en se disant que tous allait dans son sens pour une raison x ou y…enfin ça c’était avant qu’elle arrive à le surprendre avec ses skills.

Alors qu'il talonnait la Ford GT d'Aku et qu'il s'apprêtait à lui donner un nouveau coup pour l'envoyer valser contre une paroi, elle avait réussie à anticiper le coup qu'elle atténua en ralentissant. A ce moment-là son sourcils droit se leva, surpris par  l'action de l'élève de Nagatenjouki laissant un léger : « Hum…Qu'est-ce— ».

Il n'avait même pas le temps d'essayer de contrer la tactique de son adversaire, qu'elle avait mis un coup d'accélération pour frapper sa voiture et l'envoyer contre un poteau électrique. C'était de loin une très belle manoeuvre que l'on devrait féliciter et que Genji aurait féliciter s'il avait vu cela, mais là il l'avait subit de plein fouet donc hors de question d'apprécié ce beau geste technique de la jeune fille.

« QUOI ?!!! » s’écria le skill-out sous le choc en voyant sa voiture se crashé, il regrettait  vraiment sa décision de prendre un jeu de voiture…un tekken aurait été tellement mieux et tellement plus de sa « trempe ».

Les yeux de Genji s'écarquillèrent tellement il n'était pas prêt, sa confiance venait d'en prendre un coup…un coup dur. Il pensait qu'elle serait forte à cause de son apparence de geek, mais il se disait que ce serait gérable et qu'en réalité il était plus fort qu'elle. Comme que l'intello de service qui étudie à Nagatenjouki venait de lui mettre la misère sur Need for speed. Il venait de se taper une cinématique montrant son véhicule se faire exploser…la loose. Son mauvais pressentiment c'était bel et bien réalisé ! Son attitude hautaine, c'était retourné contre lui et il se mit à tchippé…oui, tchippé.

{ Maudite gamine…elle est plus doué que ce que je pensais. }

« Tch...C’était vraiment une geek… » Murmura Genji qui avait laissé échapper cette petite phrase par frustration, colère et mauvaise foi. Elle l'avait tellement surpris qu'il avait toujours du mal à croire qu'il venait de se manger une chose pareille, il venait de se faire envoyer dans le décor…par une hikkikomori…

Le skill-out secoua sa tête prêt à passer en mode sérieux, ce qu’il était légèrement auparavant, mais qu’il préférait tester son adversaire. Il démarra sa voiture qui venait de réapparaitre alors qu’il avait perdu deux places…bonjour la galère pour remonter !  S’il utilise bien sa nitro, alors il  devrait y avoir un moyen de rattraper son maudit retard. Alors qu’il roulait en étant dernier, il utilisa quelques coups de Nitro pour se relancer dans la course. Il n’avait pas vraiment le choix, il conduisant comme lorsqu’il était en retard en scooter : comme un bourrin. Il évitait de justesse les obstacles et sa barre s’était complètement vidée pour qu’il puisse rattraper le 3ième qu’il finit par dépasser gagnant la place de deuxième. Après il prit quelques « raccourcis » en coupant en ligne droite en utilisant sa nitro pour rattraper les autres et les dépasser ! Lui permettant  de rattraper cette…nagatenjoukienne !

Il l’a voyait pas très loin devant ! Son sourire était devenu démoniaque…il refusait de perdre de cette manière ! Hors de question qu’elle s’en sorte alors qu’elle l’a envoyé valsé dans le décor ! Même s’il venait à ne pas gagner la course, il n’allait pas la laisser être première ! Jamais ! A peine arriver qu’il donnait des coups dans le pare-chocs de la Ford GT !

« Je vais te faire regretter ton acte ! »

Toutefois plus sa concentration était là et plus il se rendait compte que de cette manière, il n’allait pas gagner. Sa colère le guidait et il ne faisait qu’essayer d’éjecter Aku sans pour autant la dépasser…la pire chose à faire dans Need for speed. C’est pourquoi Genji utilisa sa Nitro pour essayer de passer devant avant de finalement laisser échapper son côté obscur. Alors qu’il passait devant, son sourire démoniaque apparut et  il tourna son véhicule pour se diriger droit vers le capots de la Ford GT afin de la détruire s’écriant un :

« Meurs !!! »  Digne des plus grands méchants de série japonaise. On avait presque l'impression qu'il avait oublié que l'objectif était de gagner la course et non pas de détruire le véhicule adverse. Malgré tout il semblerait que sa colère ait grandement aveuglé sa vision et qu'il risquait d'avoir d'autre surprise à cette allure s'il ne se reprenait pas très très vite. Qui a dit de ne pas laisser sa colère aveuglé son jugement ? Cette personne était un idiot…ou pas…en tout cas, il devait être plus malin de cet imbécile finis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akutoku Reitōko



Messages : 134
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 17
Localisation : Bien au chaud au coin du feu

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Sam 27 Aoû - 18:07

« QUOI ?!!! »

La manœuvre avait fonctionné ! La voiture de Genji-san, la Pagani Huayra beaucoup plus rapide que la ford d'Aku venait de se prendre le poteau éléctrique de plein fouet. L'impact avec l'obstacle avait détruit tout l'avant de la voiture de celui-ci, l'obligeant à reprendre la course d'un peu plus loin. Le sursaut d’adrénaline qu'avait ressentie l'étudiante aux couettes bleues se calmait doucement, en voyant que son véhicule venait de prendre la première place, tandis que celui de Genji, loin derrière, était devenu dernier. Ça aurait pu être étonnant de penser qu'une personne qui n'était pas spécialement fan de jeux vidéos (et encore moins de course de voiture) puisse avoir une réaction aussi importante, mais ni la concentration d'Akutoku n'avait faibli ni sa concentration.

« Ahah, YES ! J'ai réussi ! Ma tactique à payée ! Les étudiants de Nagatenjouki sont les meilleurs, tout le monde devrait le savoir. 'Pas le moment de me relâcher, j'ai un défi à gagner. ... Quel défi, d'ailleurs ? »


Bah, le défi n'avait plus vraiment d'importance à ce moment précis, comme lors de l’accrochage du Seventh Mist. Seul la victoire importait pour l’étudiante, et elle continuait à compter vouloir aller jusqu’au bout, et franchir la ligne d’arrivée en première position. Akutoku remit un petit coup d’accélérateur en laissant sa voiture filer sur la route. Quelques évitements d’obstacles, une longueur d’avance sur tout les autres véhicules, rien ne semblait pouvoir retirer Akutoku du trône de fer, de sa tant désirée victoire. Elle soupira de satisfaction en battant des jambes, sans quitter des yeux l’écran de sa console rose, un grand sourire hautain sur le visage.

« Tch...C’était vraiment une geek… »

Il semblait que Genji avait lâché cette phrase sous la frustration, c’est en tout cas l’impression qu’il donnait. Evidemment, ça ne tarda pas à faire sourire de plus belle l’adolescente en voyant qu’elle avait réussi à le troubler. Depuis qu’il était arrivé dans sa chambre avec la pizza, il avait semblé mené la danse, lui imposant le prix de la livraison et le défi pour s’en défaire. Mais cette fois, il était obligé de voir que les rôles étaient échangés : Akutoku était en train de gagner le défi. Genji semblait se remettre les idées au clair en secouant la tête, mais il y avait beaucoup de retard à rattrapé, selon l’étudiante de Nagatenjouki.

« Sa voiture est peut-être très rapide, mais il va prendre du temps à passer devant les autres véhicules, sans parler du fait que je vais continuer d’avancer pendant qu’il essayera. Il à trop de distance à récupérer, il ne me rattrapera pas. »

Mais contrairement à ce que pensait Aku, Genji était en train de revenir dans la partie. En un temps record et en usant de la « nytro » de son véhicule (Une sorte d’accélération en somme pour une durée limité), Genji avait réussit l’exploit de revenir en 3ème position. Aku serra les dents en posant ses chausettes sur le sol et en se rapprochant de sa console. Ça ne faisait aucun doute, la vitesse de la voiture de Genji-san devait être l’une des plus haute du jeu ; il fonçait de plus belle, jouait des coudes et d’accélérations et finit par dépasser la 2ème voiture, juste derrière celle d’Akutoku. La Pagany Huayra du livreur était revenu à sa place d’origine un peu plus loin, juste derrière la Ford GT blanche de l’adolescente. Elle ne put s’empêcher de parler à haute voix, totalement prise au dépourvue.

« Ah, mais comment ! C’est pas possible, tu n’peux pas juste perdre ? »


« Je vais te faire regretter ton acte ! »


Avec son véhicule, Genji continuait de donner des coups dans celui d’ Akutoku, et à chaque fois que l’un des deux avançait, l’autre reprenait l’avantage et redevenais la cible des attaques. A la surprise de l’adolescente, La Pagany Huayra avait eu le temps de recharger sa nytro. Akutoku poussa sur l’accélérateur mais rien n’en fit, le véhicule de Genji finit par lui passer devant sans difficultés. C’était un combat inégal, mais ça ne pouvait pas se finir comme ça ! Du moins c’est ce que pensait Aku, avant d’arquer un sourcil en voyant le véhicule de Genji se retourner dans sa course.

« Meurs !!! »  


« Hu ? »  


La voiture de Genji vint foncer à toute vitesse sur celle d’Akutoku sans crier gare après sa manœuvre de virage. Elle ouvrit de grand yeux ayant toujours du mal à prendre conscience de la situation, tandis qu'elle à juste le temps de se déplacer légèrement sur la gauche, sans pouvoir éviter la voiture fonçant sur son capot. L'impact violent entre les deux voitures brise totalement celle d'Aku dont la carcasse recule contre le bord gauche de la piste, la voiture de Genji semblant elle aussi dans un état pas possible, elle se prend justement le même mur de la piste et explose contre la paroi de pixels.

L'étudiante de Nagatenjouki regarde d'un air hébété la cinématique de sa voiture explosant en se prenant celle de Genji. Elle cligna des yeux, puis laissa sa voiture revenir plus loin sur le circuit. Toutes les voitures qui étaient derrière Genji-san et Akutoku fonçait sans se poser de question, franchissant la ligne d'arrivée les unes après les autres. Après un instant sans bouger sa voiture, l'adolescente aux couettes bleues détourna le regard vers le livreur de pizza, l'air surpris, en colère, mais surtout déçu.

« Aaaaah ! Mais t'es complètement malade, bordel ! Pourquoi est-ce que t'as fait ça ? On à perdu tout les deux, à cause de toi ! »  


Pour Aku, si il n'y avait plus de première place, alors il n'y avait plus de jeu. Non seulement elle n'avait pas pu battre Genji, mais en plus elle n'avait même pas pu franchir la ligne d'arrivée ou dépasser les autres véhicules. Après un long grognement agacé, l'adolescente se laissa tomber en arrière les bras écartés, son jeu tournant encore sur sa console portable rose.

« Maaaaah ! C'est plus du tout amusant, b'sang ! T'as tout foutu en l'air ! »  


Le bruit d'un système électronique s'allumant se fait entendre, tandis que de l'air chaud envahit rapidement la pièce. Ce sont les climatiseurs d'airs qui se sont mis en marche, mais au lieu d'une diffusion lente dans l'air, la température à grimpé en un instant comme si toute la salle était couverte de climatiseurs, ce qui n'était pourtant pas le cas. Les deux machines en hauteur de taille moyenne affiche pendant un moment une lumière orange, puis s'arrête finalement de tourner en laissant apparaître une lumière verte. Aku regarda un moment le plafond, puis se releva pour s'asseoir sur son lit, l'air toujours aussi embêtée.

Même si la dernière action de Genji avait fait voler en l'air ses espoirs de pouvoir gagner le défi, quelque chose d'étrange l'avait envahi pendant le jeu, elle était obligé de l'avouer. Elle ne savait pas vraiment quel était cette sensation, mais ce n'était pas si désagréable. C'était-elle vraiment "amusée" ? Elle n'en était pas tout à fait sûr, pouvait-on vraiment s'amuser en perdant ? Sans même avoir à fouiller dans sa mémoire, la jeune fille savait pertinemment que c'était beaucoup plus amusant de gagner une compétition que de la perdre, pourtant, elle ne pouvait s'empêcher d'être un peu plus jovial, d'un coup. Elle leva la tête vers Genji de nouveau, fronçant les sourcils.

« T'es vraiment complètement taré, hein ? 'Fin, j'imagine que t'as eu c'que tu voulais, kh kh kh. J'ai perdu, wouhou. »  


La jeune fille bat des jambes puis se relève, elle passe à côté du livreur pour récupérer sa carte de crédit personnelle. Dehors, le bruit d'une ou de deux camionnettes blanches semblant appartenir à l’installation et venant se garer dans le parking rappelle que la vie suis toujours son cours à l'extérieur du bâtiment. L'étudiante s’assoit sur sa chaise à roulette et regarde Genji, puis la porte. Elle grince des dents en fermant les yeux, puis les rouvrent vers le livreur en se posant contre le dossier de sa chaise et en croisant les bras.

« Bref. Même si t'es assez stupide, que tu ressembles à un délinquant et que t'es nul en jeu de course, je veux bien te faire une fleur, kh kh kh. Je préviendrais pas la sécurité que t'essaye de m'escroquer, alors donne-moi juste le vrai prix de la pizza, Genji-san. »  


« Tch, je vais devoir utiliser le micro-onde. La pizza à sûrement refroidie depuis le temps. Rhaaa, à coup sûr je vais devoir utiliser le micro-onde  ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genji Harumichi



Messages : 74
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : En train de dormir ou dans une pizzaria

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Jeu 8 Sep - 15:15

Genji Harumachi regardait sa console avec un air déçu, on pouvait lire sa déception.  Pourquoi une telle déception ? Il s'était stupidement emporté suite à la « brillante manœuvre » de l'élève de Nagatenjouki et ce sentiment vengeance, maintenant qu'il a été accompli et qu'il a disparu…il avait l'impression d'avoir été un imbécile. Il agit souvent de manière impulsive, mais il le regrette rarement or là…il y avait un peu de regrets. Il venait de perdre la course de manière débile à cause de sa mauvaise fois alors qu'il aurait pu lui arnaquer tout son argent. Il poussa un énorme soupire, tant pis s'il avait merdé et détruit l'amusement en plus de son arnaque.

« Aaaaah ! Mais t'es complètement malade, bordel ! Pourquoi est-ce que t'as fait ça ? On à perdu tout les deux, à cause de toi ! »  

Sous le regard légèrement ébahis et rempli d’incompréhension, le skill-out observait l’élève de Nagatenjouki faire sa crise d’adolescence. Il n’était pas doué au jeu de voiture, mais percuter les voitures des autres pour arriver premier était une des nombreuses tactiques de Need for speed. Harumichi avait un peu abusé sur les bords et en avait fait son objectif principal, mais il ne pensait qu’elle se débrouillerait aussi bien. Il observa silencieusement la jeune fille en lui lançant un regard traduisant sa pensée : « Oh là là, tu fais chier… ».

« Maaaaah ! C'est plus du tout amusant, b'sang ! T'as tout foutu en l'air ! »  

Il avait beau pensé qu'elle le faisait chier à se plaindre pour rien, elle avait raison. En faisant ça il avait détruit toute l'intensité, la compétition qui se trouvait dans la partie et c'était surement cet esprit revanchard, mauvais perdant qui avait fait qu'il s'était laissé aller et qu'il avait tout fait pour démolir la voiture de Reitoko. Il l'avait sous-estimé de base et elle avait montré qu'elle était bien meilleure que ce qu'il pensait, ce qui a mené à son côté mauvais joueurs d'exploser d'un coup, trop d'imprévus…

« Ah…euh, ouais. J’avou— »

Alors que pour une fois il allait admettre en tant qu'adulte responsable, il avait merdé. Il semblerait que le destin ne soit pas d'accord avec cela et un bruit particulier se fit entendre, suite à celui-ci la température venait d'augmenter d'un seul coup sous le choc de Genji. « Il se passe quoi d'un coup ?! », alors qu'il regardait l'adolescente pour voir si elle ressentait ce changement soudain de température…il la voyait regarder le plafond, sans vraiment savoir ce qu'elle regardait. En y réfléchissant bien, toute cette pièce étaient bien étrange…il faisait très froid et maintenant le temps se réchauffe, c'est vraiment le bordel cette chambre et puis où est la climatisation ? Genji fut coupé dans ses pensées par l'adolescente qui venait de reprendre la parole.

« T'es vraiment complètement taré, hein ? 'Fin, j'imagine que t'as eu c'que tu voulais, kh kh kh. J'ai perdu, wouhou. »  

« On me le dit souvent…c’est un de mes meilleurs côtés à ce qui parait...»

Oui, il faisait de l'ironie sur la fin. Mais on lui disait vraiment que parfois il était un peu tarent. Il s'agit quand même d'un homme qui a dépassé la vingtaine et qui se comporte souvent comme un sale enfant égoïste, qui n'en fait qu'à sa tête ramenant parfois des problèmes de manière directe ou indirecte. C'était inévitable qu'une personne ou deux lui sortent cette phrase qu'il considère comme idiote, il sait très bien qu'il ne l'est pas alors il fait de l'ironie dessus. Il observa la gosse de riche allait chercher sa carte de crédit et s'installer sur la chaise à roulette bien tranquillement.

« Bref. Même si t'es assez stupide, que tu ressembles à un délinquant et que t'es nul en jeu de course, je veux bien te faire une fleur, kh kh kh. Je préviendrais pas la sécurité que t'essaye de m'escroquer, alors donne-moi juste le vrai prix de la pizza, Genji-san. »

Elle essayait de le provoquer là non ? C'était clairement de la provocation ! Cette maudite gamine pétait plus haut qu'elle ne le devrait, c'est une des raisons pour laquelle il ne supporte pas les gosses de riches, toujours un moyen de se la pété. Il devait toutefois admettre une chose : elle avait raison sur certains, c'était un délinquant et il était nul en jeu de course. En plus de ça, elle lui disait clairement qu'elle ne préviendrait pas la sécurité s'il acceptait de lui donner le vrai prix de la pizza. Comme si cela allait l'empêcher de fuir, ils n'avaient absolument pas peur de simples gardes de sécurité stupide…Par contre, ce qu'il craignait c'est que ces idiots se mettent à appeler les autres dalleux là…portant leur uniforme vert que ce soit Judgment ou Anti-skill.

Toutefois Genji poussa un soupir. Malgré tout, il avait quand même passé un moment amusant même s'il a ragé à un moment, c'était une partie assez fun. Même s'il était un peu sur les nerfs, repensés à cette partie l'avait presque calmé instantanément. Ce sentiment de compétition, cette rage de vaincre n'avait pas été en lui depuis qu'il a arrêté la boxe. Rien que pour le retour de cette magnifique sensation, il était assez dur pour lui de se laisser provoquer, en plus du fait qu'il s'est amusé et qu'il a fini par stopper la partie. S'il devait décrire son sentiment actuel, il était complètement blasé face à ces provocations futiles. Cependant le skill-out pensa à la menace que lui avait balancé l'intello en pleine face, il se mit à fouiller son sac avant de prendre la parole accompagnée d'un léger sourire amusé. Il avait une petite idée derrière la tête, mais il essayait de ne pas le montrer.

« Nan, pas besoin. Techniquement ta voiture serait arrivée avant la mienne, gamine. Je suppose qu’on peut te « considérer » comme la gagnante. La Pizza t’est donc offerte et puis je me suis bien amusé contre toi, surtout que la pizza a du refroidir depuis le temps. D’ailleurs…. »

Le skill-out sortis une bouteille de lait de son sac, il avait prévu cela au cas où on lui demandait de gouter la pizza. Il faut toujours être prévoyant, mais il n’imaginait pas qu’il s’en servirait de cette manière. Il avait même prévu de la garder pour lui après, mais vu ses histoires de sécurité…s’ils appellent anti-skill, même s’il n’a pas peur des gardes…ce sera difficile d’esquiver Anti-Skill. Genji posa la bouteille de lait sur la table la plus proche, il ne voulait pas entendre de refus s’il le remettait en main propre.

« Enfin bon…réjouis-toi, petite. Cette bouteille de lait est offerte, j’avais prévu de la boire, mais comme tu as gentiment accepté de participé à cette course…tu mérites bien une récompense. »


{ Et ça évitera que tu prévienne les gardes et surtout Anti-skill…Suffisamment de problèmes avec ces casos du dimanche. Qu'est-ce qu'on doit pas faire pour avoir la paix ! }

Et oui, il avait dans l'idée d'empêcher Akutoku d'appeler Anti-skill, c'était les ennemis à ses yeux. Il ne savait que valait l'esper ou même les gardes de sécurité ! En feignant de la gentillesse, il était plutôt facile de tromper l'ennemi à ne pas prévenir la justice. Oui, il a toujours été un peu fourbe et c'est une des raisons pour laquelle il finit chez Anti-Skill autant qu'il le devrait. Utiliser les autres comme scapegoat était une de ses tactiques favorites…malheureusement il ne pouvait pas vraiment l'utiliser si ça dérape mal. Qu'elle profite de sa pizza empoissonnée, Genji rentrera avec le sourire d'avoir fait perdre du temps à celle qui l'a forcé à travailler. Qu'elle se réjouisse avant de gouter au poison réchauffé à la micro-onde qui l'attend, rien qu'imaginez ça rendait le Skill-out fou de joie, même s'il s'efforçait de ne pas le montrer en gardant son expression plutôt neutre. Si quelqu'un pouvait afficher son vrai visage à travers ce masque, il y verrait un visage souriant tel un démon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akutoku Reitōko



Messages : 134
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 17
Localisation : Bien au chaud au coin du feu

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Dim 11 Sep - 2:11

Les bras croisés, la jeune fille hausse un sourcil en voyant Genji soupirer. Qu'est ce qui pouvait bien l'ennuyer, tout d'un coup ? Il avait réalisé la stupidité de son action en fonçant sur le véhicule d'Aku ? Il avait pris la provocation comme une attaque personnelle ? Visiblement pas, calme, il se pencha sur le côté pour farfouiller dans son sac.

« ... Hm ? »


Elle ne desserra ni ses bras si sa crispation, soucieuse, lorsqu'elle vit le livreur de pizza lever la tête, tout sourire et visiblement encore joueur. Quoique que puisse dire l'un des deux partis, il était évident qu'Aku comme Genji, d'une certain façon, avait passé un moment plutôt amusant avec cette partie de jeu surprise. Même si elle avait commencé avec beaucoup de pincettes à son arrivé, pour une raison étrange il avait réussit à mettre un peu moins l'adolescente sur ses gardes. Elle le laissa donc simplement parler, penchant la tête sur le côté.

« Nan, pas besoin. Techniquement ta voiture serait arrivée avant la mienne, gamine. Je suppose qu’on peut te « considérer » comme la gagnante. La Pizza t’est donc offerte et puis je me suis bien amusé contre toi, surtout que la pizza a du refroidir depuis le temps. D’ailleurs…. »


Akutoku semblait totalement prise au dépourvue. Elle desserra ses bras en le voyant sortir la bouteille de lait, suivant du regard son mouvement. Encore un peu dans le pâtée, comme si son esprit s'était embrumé un instant, elle relève les yeux vers Genji. Malgré toute la méchanceté et le sarcasme dont elle avait pu faire preuve, il la reconnaissait comme la gagnante ? Lui qui avait lancé le défi, il semblait maintenant avoir abandonné sa victoire.

« Je ne comprends pas... Pourquoi se met-il à agir comme ça, d'un coup ? Au départ, il semblait réfléchir comme les autres... Mais là, c'est quoi ce délire... Il est vraiment... Stupide. »


Elle se releva, regardant vers la bouteille de lait, se recoiffant avec ses mains, tentant de remettre de l'ordre dans ses deux couettes un peu en fouilli. N'arrivant toujours pas à comprendre la réaction de Genji-san, elle tenta de dire un mot, de prononcer une phrase, une nouvelle provocation, un nouveau pic, avant de se faire interrompre par l’intéressé qui avait posé la bouteille de lait qu'il tenait dans ses main sur la petite table, à sa gauche.

« Enfin bon…réjouis-toi, petite. Cette bouteille de lait est offerte, j’avais prévu de la boire, mais comme tu as gentiment accepté de participé à cette course…tu mérites bien une récompense. »


Elle tourna le dos à Genji, prenant la bouteille de lait de la main gauche pour la regarder, l'inspecter sous toute ses coutures pour voir si elle était remplie d'un quelconque poison, ou n'importe quoi d'autre qui n'aurait rien à faire dans une bouteille de lait en temps normal. Elle resta un instant dans cette position, sans piper mot. D'une certaine façon, ça ressemblait un peu à une blague quand ça sortait de sa bouche "Tu mérites bien une récompense". On aurait dit, d'une certaine façon, la blague d'un élève de primaire qui tenterais de faire boire quelque chose de dégoûtant à son camarade pour le punir de l'avoir battu.

C'était une façon logique de raisonner. Genji-san n'avait fait que mener Aku par le bout du nez par le début après tout, il l'avait obligé à payer une pizza beaucoup plus cher qu'elle ne devait l'être vraiment. Il avait sûrement menti. Il avait obligé Aku à jouer à ce petit jeu pour la récupérer. Puis il lui avait fait perdre tout espoir de gagner l'épreuve. Tout était contre le livreur, tout pouvait l'accuser des pires méfaits. Mais la vision d'Akutoku avait légèrement changé. "et puis je me suis bien amusé contre toi". C'est ce qu'il avait dit. Cet imbécile finis s'était amusé, en jouant avec l'adolescente. Et elle même, en retour, c'était amusée en jouant avec lui, en se laissant entraînée dans ses bêtises. Était-ce ce que qu'on pouvait appeler de l'amitié ?

« Kh, qu'est ce que je raconte d'un coup... Tout est de la faute de ce type aux cheveux blonds... Il m'a embrouillée... La vérité c'est que j'en ai rien à foutre de ce type. »


« Tout le reste, c'est des conneries. J'ai juste besoin de bosser. Le reste, ça n'a pas d'intérêt. »

La caméra dans le coin du mur fit un petit balayage de la chambre, tournant toujours. Au même moment, la jeune fille se retourna vers le livreur, les mains derrière le dos, le regard dirigé vers un mur, elle serre les dents un moment, crispée, puis se décrispe lentement, comme si son esprit l'empêchant de parler pendant un instant s'était évaporé. Elle semblait beaucoup plus calme et posée, à présent, comme libérée d'un poids. Après ce petit moment de silence, elle dirige la tête vers le type fringué comme un délinquant, passant une main sur sa nuque.

« Kh... Moi aussi je me suis amusée... J'imagine. Je m'attendais à ce que tu te défendes jusqu'au bout, mais t'es vraiment un lâche, en fait... »

« En tout cas... C'était plutôt cool, kh kh kh. C'est la première fois que je perds à un défi, et que je me sente comme ça après. J'imagine que c'est parce que tu es vraiment le pire... »


Même si les mots qui sortaient de sa bouche étaient sensé être violent, froids et acerbes, son expression détendue et son espèce d'amusement masqué de jeune enfant rendait ses phrases glaciales plus chaleureuses. Ses provocations, avec sa voix calme, ressemblait plus à des petits pics sarcastique qu'on aurait pu faire à son frère ou à sa soeur. Elle prends une petite inspiration, puis pose ses mains sur ses hanches, la tête un peu relevée en direction de Genji. Du haut de son mètre cinquante-neuf, elle n'est pas très impressionnante, en short de sport dépareillé, chaussettes lapins et tee-shirt à manches courtes. Elle inspire, puis sourit de ses dents pointues.


« Pour un gros looser, t'es plutôt cool. Je suis toujours disponible pour le match retour. Mais d'abord... Je voudrais bien manger la pizza refroidie que tu m'as apportée, baka. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genji Harumichi



Messages : 74
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : En train de dormir ou dans une pizzaria

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Ven 16 Sep - 3:05

Après lui avoir donné la bouteille de lait, l’adolescente aux dents aiguisées  se retourna et se trouvait dos à Genji. { Hm ? Qu’est-ce qu’elle fait ? } pensa le skill-out, en effet il trouvait cela légèrement étrange qu’elle se retourne et ne prononce pas un mot sans bouger. Elle était peut-être méfiante envers lui ? Il était perturbé parce qu’il lui avait offert une bouteille et qu’elle ne voulait pas le montrer ? Qu’importe ce n’est pas comme si ça allait le concerné plus que ça, c’est tant pis pour elle si elle ne veut pas boire la bouteille de lait.

Akutoku se retourna vers le skill-out, mais au lieu de parler, elle était concentrée sur le mur comme s'il n'existait plus et laissant place à un énorme silence. Ce silence était gênant, ce n'est pas qu'il hésitait à la déranger ou quoique ce soit dans le genre, il s'en moquait complètement. Il voulait simplement ne pas se casser la tête ou gaspiller sa salive pour la sortir du monde imaginaire. Il poussa un léger soupire, s'amusant à observer les alentours en attendant…il trouvait définitivement cet endroit étrange, il ne lui inspirait pas un bon sentiment. Pourquoi il y avait autant de caméra ? Le skill-out s'était mis à fixer la caméra, il n'essayait même plus de comprendre, mais le fait de se faire filmer autant le dérangeait alors il se demandait comment la jeune adolescente faisait pour supporter.

Son attention fut recaptée par la jeune fille aux cheveux bleus au moment où elle commença à se diriger vers lui et à toucher sa nuque. A ce moment-là, Genji ne pouvait pas s'empêcher de pensé : { Ah bah enfin, c'est pas trop tôt…}, en effet il en avait marre de l'attendre. Bon il était un peu tard pour se plaindre, mais si elle avait mis un peu plus de temps le délinquant aurait peut-être utilisé sa salive ou alors serait resté concentré sur la caméra. C'est un livreur, il est censé avoir d'autre commande à livrer même si c'est un fainéant et qu'il refile souvent son boulot ou qu'il en livre que quelques-unes par jour.

« Kh... Moi aussi je me suis amusée... J'imagine. Je m'attendais à ce que tu te défendes jusqu'au bout, mais t'es vraiment un lâche, en fait... »

{ Qu’est-ce que ? Elle vient de me traiter de lâche ? Pour qui elle se prenait ? Nan, mais sérieusement ?! Elle méritait une raclée.}

Voilà ce que pensait le skii-out. On respecte ses ainés et on évite de mal leur parler. C'est l'une des premières choses que l'on apprend en grandissant, surtout au Japon…qui a élevé cette vipère ?! Ceux qui l'ont éduqué ont très mal fait leur boulot. Bon certes lui-même n'était pas très poli d'après certain, mais ce n'était pas une raison pour qu'on lui manque de respect ! Même si il s'est amusé pendant le duel, il est hors de question qu'il laisse ça passé ! Intérieurement il grognait de rage, alors qu'il s'apprêtait à répondre ; Akutoku reprit la parole sans lui laisser le temps de parler.

« En tout cas... C'était plutôt cool, kh kh kh. C'est la première fois que je perds à un défi, et que je me sente comme ça après. J'imagine que c'est parce que tu es vraiment le pire... »

Okay…cette phrase avait permis à Genji de comprendre quelque chose : { Cette fille est étrange et désagréable, mais surtout étrange ! } Presque aussi désagréable que l'autre aux cheveux rouges. Comment peut-elle sortir une phrase aussi contradictoire ? C'était cool, mais il est le pire ? Quoi ?! Si ça se trouve il va finir par lever la voix sur elle et ça va mal finir ! Enfin qu'importe, même si ça le démangeait de ne pas lui apprendre le respect ! Il se devait de se retenir et de ne pas céder à la provocation, pour le bien, pour cette satisfaction que ce serait de la voir ou même de l'imaginer manger cette pizza pimentée à l'extrême, malgré son comportement désagréable, arrogant et irrespectueux.

Cette toute petite vision lui suffisait à le faire sourire et à le calmer, pourquoi ? Simplement parce qu'il se disait qu'elle allait payer très cher tous ses moments où elle l'a fait chier. Le forcer à venir lui livrer une pizza, contrer sa tactique et le battre à un jeu vidéo, lui manquer de respect en le traitant de lâche et de dire qu'il était le pire…tout cela et rien que pour ça, il se disait qu'elle le méritait et qu'elle méritait même qu'il lui retire la bouteille de lait pour qu'elle souffre sans pouvoir atténuer la douleur.

Enfin bon, il s’était tout de même bien amusé donc il ne pouvait pas vraiment la haïr et lui en vouloir de l’avoir fait venir jusqu’ici. Même si au début, il a trouvé cela chiant…sur le long terme c’était fun donc même s’il aimerait que ce soit une véritable vengeance, il considérait plus cela comme une petite punition pas trop méchante. Le genre de petite blague que l’on fait à une connaissance que l’on aime bien comme son petit frère ou sa petite sœur. Enfin à ses yeux  c’était pas trop méchant, mais pour la langue de la jeune fille ce sera bien pire qu’un truc « pas trop méchant »…enfin après elle l’aura mérité.

« Pour un gros looser, t'es plutôt cool. Je suis toujours disponible pour le match retour. Mais d'abord... Je voudrais bien manger la pizza refroidie que tu m'as apportée, baka. »

Un gros looser ? Plutôt cool ? Attend…attend, c'est contradictoire ça aussi. Comment elle peut mettre looser et plutôt cool dans la même phrase ? Est-ce que c'était la méthode : « J'envoie une pique puis je complimente après » ? Ou alors c'était une sorte de Tsundere ? Elle n'ose jamais dire ce qu'elle pense ou bien elle se voile la face sur ses sentiments envers les autres. Il était difficile de lui en vouloir de trouver Genji cool, il était tellement classe en même temps. Un petit sourire était visible sur son visage alors qu'il lui tapotait légèrement le crâne comme pour la féliciter, comme quand on félicite un enfant qui a fait une bonne action ou qu'il a eu une bonne note.

Très clairement dans sa tête la seule chose qu’il avait vraiment pris en considération c’était le fait qu’Akutoku était une tsundere et qu’au final elle le trouvait cool, sauf qu’elle n’osait pas l’admettre de manière générale. Il avait surement tort et réfléchir n’était pas son fort, mais bon courage pour lui enlever ça de la tête maintenant qu’elle a dit qu’il était « cool ».  

« Et bien, j'ai relevé ton numéro pour la commande donc je te rappellerais pour la revanche ! En plus on peut toujours jouer en ligne, tu dois avoir mon ID vu qu'on a joué ensemble. Au cas… »

Genji retourna dans son sac pour sortir un bout de papier et un stylo, il écrivit son ID de Playstation sur le bout de papier qu'il posa sur la table d'Aku. En effet, même si un jour elle voudrait se venger à cause de la pizza toxique…ce n'est pas avec son ID de PSN qu'elle allait pouvoir le retrouver et/ou l'emmerder donc il n'avait rien à craindre. Enfin ça c'est de son point de vue à lui, si ça se trouve c'était une hackeuse compétente, mais ce genre de choses était très peu probable donc autant ne pas se faire de film inutile à propos de cette situation.

« Au cas où, j’ai mis mon ID sur le papier. Enfin…même si ce fut très amusant, je ne vais pas trop tarder. On pourra toujours faire une partie pour le fun, par contre ne pense pas gagner à un jeu de combat, c’est mon domaine. Je pourrais même t’entrainer si tu veux…»

Genji avait utilisé une voix légèrement plus amicale que d’habitude, mais légèrement provocateur accompagné d’un petit rire confiant. Il ne pensait qu’elle pourrait le vaincre à un jeu de combat, mais on ne sait jamais elle pourrait le surprendre et puis ça peut toujours être fun. Le skill-out sorti son téléphone observant l’heure et se rendant qu’il avait vraiment traîné, non pas pour le travail, mais pour glander…toutefois il faudra bien qu’il rentre au Pizza Hut à un moment ou un autre.

Il prépara son sac à dos tout en prenait son temps pour ranger sa console, alors que cela aurait dû mettre 4-5 secondes…il en avait mis 7-8. Il n'était pas vraiment pressé et même s'il a traine, le chef était habitué à le voir prendre du temps. C'est juste qu'il se disait qu'il devrait surement y aller et la laisser manger sa pizza qu'elle a eut gratuitement, enfin il avait quand même envie de voir ce qui allait se passer. Il voulait sa réaction au moins une fois, apprécié le moment au moins une seconde et s'enfuir en courant pendant qu'elle essayait de récupérer du piment en criant un bon gros « A la prochaine « Aku » » tel un bon vieux troll. Ce serait amusant à faire…c'est décidé ! Autant tenté de faire ça même si elle risque de le haïr pour toujours, ce sera drôle. Il posa de nouveau son regard sur la caméra qui tournait...

{Il faut avouer que cette scène sera amusante…A part ça je devrais peut-être lui demander pourquoi il y a autant de caméra, ça devient stressant.}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akutoku Reitōko



Messages : 134
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 17
Localisation : Bien au chaud au coin du feu

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Dim 18 Sep - 1:52

Aku se sentait de plus en plus décontractée, le fait d'avoir découvert qu'elle s'était amusée avec Genji semblait avoir détendue son esprit et sa crispation de départ face à l'étrange personnage. L'accrochage du Seventh Mist et le désintérêt des scientifiques du Bloc semblaient deux lointains souvenirs, d'un coup. Il y avait d'autres choses à faire, d'autres chose à quoi occuper son esprit ! Cela semblait évident, mais parfois, les choses évidentes sont plus difficiles à atteindre lorsque l'on est seul et piégé dans une masse de pensées parasites.

En tout cas, l'atmosphère était devenue plus conviviale. Cette pièce blanche et froide accueillait pour la première fois une personne autre que Aku ou les scientifiques de l'installation, et cela changeait vraiment énormément du quotidien. Ce devait être avec la salle de classe 1A de Nagatenjouki l'endroit dans lequel elle passait le plus de temps, car elle n'utilisait en effet pas de dortoir. ça ressemblait vraiment à une petite partie de jeu vidéos entre amis, c'est du moins comment Aku imaginait comment cela pouvait être.

« Ce type n'est vraiment pas une personne débile, en fait. Même si il l'est un peu, il n'est pas totalement infecté jusqu'à l'os comme certains de ces types de la classe. »


Elle commençait à avoir vraiment faim. Il était midi passé, et elle qui avait l'habitude de manger les plats distribuées par l'installation scientifique elle même. L'étudiante étant réglée comme une horloge, tout ça perturbait son rythme quotidien. Elle cligna des yeux légèrement surprise en remarquant le sourire de Genji, avant de sentir sa main lui tapoter la tête.

« ...Ara ? »


Elle ferma un œil en essayant d'analyser le geste du livreur pour tenter de comprendre la raison et le but derrière celui-ci, mais elle se contenta de penser à un moment à son passé, comme si on venait gentiment de lui ouvrir la porte sur une chambre qu'elle avait délaissée. Elle avait déjà ressentie ça avant, et ce n'était pas désagréable non plus. Elle effaça rapidement cette pensée de sa tête, trouvant enfin un sac ou plonger le tapotement de tête. Genji était son sempai, et donc Aku sa kouhai, ce genre de relations affective et protectionniste était tout à fait normal.


« Et bien, j'ai relevé ton numéro pour la commande donc je te rappellerais pour la revanche ! En plus on peut toujours jouer en ligne, tu dois avoir mon ID vu qu'on a joué ensemble. Au cas… »


Elle se massa le cuir chevelu en regardant Genji passer de nouveau la main dans son sac. Elle n'était pas vraiment au point sur le fonctionnement de sa console, comme elle ne jouait qu'en solo à tout les jeux qu'elle possédait. Elle ignorait même qu'il était possible de se mesurer en ligne avec d'autres joueurs, ce qui ouvrait encore plus la possibilité de s'améliorer. Cette pensée en rapport avec la compétition réchauffa de nouveau Akutoku. Elle le vit griffonner sur un bout de papier, et se pencha un peu en avant pour voir de quoi il s'agissait.

« Au cas où, j’ai mis mon ID sur le papier. Enfin…même si ce fut très amusant, je ne vais pas trop tarder. On pourra toujours faire une partie pour le fun, par contre ne pense pas gagner à un jeu de combat, c’est mon domaine. Je pourrais même t’entrainer si tu veux…»



« "ID" ? C'est le code qui permet de se connecter en multijoueur en ligne, c'est ça ? C'est cool... Ah, m'entraîner ? »


La jeune fille se releva en faisant gigoter ses couettes bleues. Le mot entraîner avait avaler toute la phrase et avait percuté ses tympans directement, comme pour la réveiller, la tirer d'un long sommeil. Oui ! Entraînement, elle avait besoin d'être plus performante aux jeux vidéos. Même si ce n'était qu'un passe temps sans réel importance, elle ne pouvait pas se permettre de perdre à la prochaine rencontre ! Qui sait, un autre livreur de pizza pourrait arriver avec sa psp lui aussi, et la provoquer en combat singulier.

C'était quand même assez absurde, mais depuis que son esprit s'était adouci après leurs jeu, une flopée de pensées en pagailles avaient envahie son esprit, comme si des fenêtres qu'elle avait trop longtemps barricadés, un flot incessant de perturbations, une vague d'informations bourdonnantes et qu'il ne lui était d'aucune utilité durant son cursus scolaire lui était passé dessus.

Elle soupira de lassitude en baissant la tête et en fermant les yeux, tentant de nouveau de remettre de l'ordre dans sa tête, pendant que Genji semblait lui s'occuper à nouveau de sa sacoche. Pour Akutoku, il semblait se préparer à partir, ce qui lui rappella que c'était un livreur après tout, et qu'il avait sûrement une myriade d'autres commandes à donner si il voulait gagner son pain quotidien. Elle remit de l'ordre dans ses couettes puis toussota pour prendre la parole dès qu'il eu terminé.

« Enfin, je vais pas te déranger plus longtemps... Je commence à avoir vraiment faim, kh kh kh... Je voudrais bien ma pizza, du coup, il va falloir que je la réchauffe. »

« Tu ne devrais pas tarder toi non plus, nan ? Je veux dire, Genji-san, après tout il doit y avoir d'autres livraisons, faudrait pas que tu prennes du retard pour rien, ce serait stupide, kh. Je crois que tu connais le chemin...  »


Elle s'étira le bras derrière la tête sans regarder en direction d'une des caméras dans le coin du mur qui continuait toujours de tourner pendant ce temps. Genji semblait la regarder, d'ailleurs. Elle se demandait ce qu'il pouvait bien penser. Il semblait vraiment avoir bien pris les petites "provocations" d'Aku, ce à quoi elle ne s'attendait pas vraiment. En général, tout ceux avec qui elle commençait à parler finissait par avoir des soucis avec cela, ce qui résultait souvent en l'établissement d'une ligne de sécurité mentale entre elle et les gens qui lui avait déjà parlé pendant les cours de la journée.

Mais ce n'est pas pour cela qu'elle comptait changer de ton avec eux, ou changer quoi que ce soit de son attitude. Elle agissait comme ça pour leurs faire comprendre. Leurs faire comprendre qu'elle leurs étaient supérieurs, et que c'était eux qui étaient les fautifs dans cette histoire, eux qui n'agissait pas dans le bon sens de la Cité Académique. Mais ils étaient tous trop stupides pour comprendre son point de vue à elle, ils ne pensaient qu'à avancer pour eux, au final.

Mais Genji était légèrement différent quand on s'y intéressait, car il ne semblait pas être lié à tout ça. C'était simplement un livreur de pizza qui jouait à la console. Akutoku aurait aimé pouvoir joué un peu plus à la console avec lui et oublier les camions qui passaient dehors et qui faisait du bruit. ça pouvait paraître la volonté d'un petit enfant, mais elle devait avouer qu'elle s'ennuyait pas mal, lorsqu'elle n'était pas en compétition.


« Mais sinon... En c'qui concerne "l'entraînement"... Kh... Ouais, ça pourrait être fun. On se fera ça ! Je te battrais à n'importe quel jeu de toute façon, tu verras, Genji-san. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genji Harumichi



Messages : 74
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : En train de dormir ou dans une pizzaria

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Ven 30 Sep - 0:27

« Enfin, je vais pas te déranger plus longtemps... Je commence à avoir vraiment faim, kh kh kh... Je voudrais bien ma pizza, du coup, il va falloir que je la réchauffe. »

Elle avait raison, avec tout le temps qu'ils avaient perdus à jouer, la pizza avait refroidit. Peut-être que le piment avait un peu perdu de son effet, mouais, c'était peu probable. Elle allait souffrir, mais c'est un bien pour un mal ; on ne défie pas Genji, même si on l'a trouvé cool…C'est comme quand on fait des blagues à sa petite sœur pour l'éduquer et lui apprendre la vie, c'était pour son bien. Bon okay, c'était pour le plaisir de Genji, mais ça allait aussi lui servir pour se méfier des gens qui te sortent des conneries pareilles !

« Tu ne devrais pas tarder toi non plus, nan ? Je veux dire, Genji-san, après tout il doit y avoir d'autres livraisons, faudrait pas que tu prennes du retard pour rien, ce serait stupide, kh. Je crois que tu connais le chemin...  »

Là aussi, elle marquait un point. Enfin logiquement, pour un livreur normal en tout cas.  Par contre dans le sien, il avait beaucoup plus de liberté et beaucoup moins de prise de tête. C'était une des choses qu'il n'expliquait pas tout le temps, pour éviter de perdre du temps, être payé et se poser chez lui ou devant le téléphone pour jouer à la console et glander.

Si ça ce n'était pas un travail de rêve ? T'es devant le téléphone, posé avec ta console à dire des choses pour que les gens raccrochent en étant tout perturbés, gênés alors qu'en fait t'es pépère en train de jouer. Et il avait des privilèges en plus, il extorque les gens discrètement sur des accords verbaux et mange des pizzas offertes par le bon vieux patron. Que demander de plus ?

Après ce n'était pas comme si ça le dérangeait de l'expliquer à l'élève de Nagatenjouki et puis il allait partir dans tous les cas.  Lui raconter ne lui ferait pas mal et au moins elle saura qu'il a pas mal de temps, ce qui fait qu'elle saura qu'elle peut pratiquement jouer quand elle veut avec lui. Ça rendrait ces jours plus amusants et moins beaucoup moins ennuyant, quant à la pizza…elle sera juste énervée pendant un certain temps, enfin c'est ce qu'il espérait.

« En réalité, je suis livreur seulement quand on a besoin de moi. Tu n’as surement pas énormément de temps libre, mais si tu en as, ça veut dire que je dois en avoir donc on pourrait se faire des parties assez souvent. N’hésite pas à m’appeler ou m’envoyer un message hein. »

Le skill-out enfila son sac à dos, près à partir. Au seuil de la porte, il jeta un petit coup d'œil au four à micro-onde ou elle avait placé la Pizza. Il poussa un léger soupire avant de commencer son mouvement pour partir, mais s'arrêta à nouveau en se disant qu'il devrait peut-être prévoir un truc, une excuse au cas où. C'était surement une experte puissante ou alors une gosse de riche, parce qu'avoir des caméras dans sa chambre, un portail électronique, c'est tendu ! Alors soit elle recevait beaucoup d'argent de la citée scolaire pour contribuer à leur expérience, soit c'était ces parents qui lui donnaient beaucoup d'argent. Sauf que bon vu comment elle avait l'air d'une geek, elle ne faisait pas penser à une enfant de bonne famille.

Genji mit les mains dans ses poches avant de se tourner vers la jeune adolescente aux cheveux bleus, l’imaginant avec la bouche en bouche en feu avec les larmes aux yeux. C’était une vision qu’il voulait vraiment voir, même si ça ne se faisait pas, mais rester inspirerait le doute chez elle et puis elle risque de lui proposer de la pizza. Et là s’il s’avère que c’était vraiment une experte puissante, il sera dans la mouise pour s’enfuir.

Il poussa un autre soupire, c’était clairement bidon, mais elle ne pouvait pas vraiment deviner si c’était du baratin ou pas. Autant le tenter et puis il est à côté de la porte, si ça tourne mal, il peut très bien partir en courant à toute vitesse. Cela devrait être jouable surtout qu’elle risque de prendre un peu de temps avant d’utiliser son pouvoir, c’était jouable…mais un peu dangereux….autant essayer de couvrir ses arrières.

« D’ailleurs, si jamais la pizza n’est pas à ton code, n’hésite pas à me le dire. J’en ferais part aux chefs et je m’arrangerais pour que tu aies la meilleur du magasin, en essayant de chopper celui qui fait les meilleures pizzas. Ah et la prochaine fois, ne parle pas à un individu qui te dit qu’il est nul sous un tablier ! Tu as de la chance que je sois de quelqu’un de gentil et attentionné envers ses kohai ! Sur ce bye-bye.»

Voilà qui était dit, oui c'était de grandes promesses et la partie qui disait qu'il essayerait de chopper celui qui fait les meilleures pizzas était  un gros mensonge, il choppera juste un gars pour qu'il fasse des pizzas qu'il lui ramènera gratuitement s'il vient la voir. N'est-il pas gentil ? Bon il viendra très rarement, parce que cet endroit est vachement glauque avec toutes ces caméras partout là.  Ce qu'il entendait par sa dernière phrase était que contrairement à ce qu'elle disait, il était plutôt normal et même gentil envers ses cadets. Certes il fait de mauvaises blagues, mais c'était une méthode pour montrer son affection et apprendre aux gens à prendre la vie à la légère (et surtout à ne pas le faire chier, mais ça on le dit pas.).

Sans même attendre une réponse à sa dernière phrase, Genji sortit de la pièce en secouant sa main pour dire au revoir et se dirigea vers la sortie, le menant à son magnifique et beau scouter qui lui sert temps à s'échapper dans les situations des crises majeurs. Sur le chemin du retour, il avait l'oreille ouverte, il essayait au moins de capter les cris de la jeune femme et espérait qu'elle remette ça sur la tête à quelqu'un d'autre. Malheureusement cette tactique ne risque même pas de marcher, si la gamine était trop méfiante ou parano, elle allait l'intercepter. Autant s'éloigner, attendre qu'elle se calme et être prêt à courir quand il le faut.

Parce que maintenant qu'il y pense, même s'il ne se gênera pas pour lui envoyer un message après être parti contenant un gentil : « J'espère que la pizza t'a plu », lui permettant toujours la possibilité de nier. Bref si, quelqu'un lui ramenait une pizza aussi pimenté, Genji se mettrait à courser la personne qui lui a ramené juste pour voir si c'est lui le coupable ou pour l'interroger sur l'éventuelle responsable de cette maudite blague. Et vu les dents pointues qu'elle avait, cela pouvait facilement servir d'arme massive ! Imaginez, elle vous mord avec ça….le skill-out était quasiment sûr que soit elle laissait une grosse trace, soit elle pouvait scier un bras.

Le skill-out regarder son bras en se l'imaginant absent sous les crocs de l'élève de Nagatenjouki. Ouvrant et fermant son poing, il avala sa salive avant de remettre la main dans ses poches sortants ses clés de scooter alors qu'il longeait les couleurs de cette étrange infrastructure !

{ Je dois absolument évitez ça ! Comment faire pour jouer sans ma main ?! Elle ne l’aura jamais !! }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akutoku Reitōko



Messages : 134
Date d'inscription : 19/03/2016
Age : 17
Localisation : Bien au chaud au coin du feu

MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Sam 8 Oct - 18:57

La jeune fille tourna sur sa chaise en regardant son four à micro-onde en train de cuire sa pizza, pendant qu'elle repensait aux paroles de Genji. Maintenant qu'il lui avait donné son ID de console portable et qu'il lui avait dit qu'il allait l'entraîner, elle allait aussi peut-être devenir une pro du jeu vidéo. Non seulement elle pourrait exploser des esper en combat singulier, mais en plus elle pourrait détruire tout leurs espoirs en les écrasant aux jeux de voitures et de combat sur PS vita sur leurs lits d’hôpital.

En tout cas, il avait vraiment changé de disque lui aussi sur la fin... "Lui dégoter la meilleure pizza" ? C'était donc ça, se créer un réseau d'influence ? Aku se demanda si toutes ces petites choses allait vraiment lui servir, si elle pouvait se servir de Genji pour améliorer deux trois choses à côté. Devenir une championne de jeux de console et avoir de la bonne nourriture à côté quand elle en aurait besoin, c'était plutôt de bonnes choses.

"Cliiic... Ting"

« Itadakimasu. »


La jeune fille joignit distraitement les mains puis ouvrit le four à micro-onde pour récupérer sa pizza. Elle s'empressa de la déposer sur une assiette puis de lécher ses doigts. Elle apporta l'assiette sur son lit et huma son tant désiré et tant attendu repas... C'était la première fois qu'elle commandait quelque chose plutôt que de manger un panier repas ou la nourriture qu'on lui donnait au Bloc, alors elle s'attendait à du grand luxe, même si elle savait qu'elle risquait d'être déçue.

« C'est de la bouffe à emporter, et en plus du fast-food. Et si ils sont comme lui dans la pizzeria... »


Elle attrapa une part et l'engouffra dans sa bouche sans attendre, fermant ses dents pointues dessus. Hé, ça avait le mérite d'avoir une bonne texture, et même si ça sortait du four, c'était tout juste à la bonne température. Elle mâcha en fermant les yeux allongée sur son lit. ça n'était peut-être pas la meilleure position, mais c'était agréable et il fallait savourer ce moment, en voilà un changement dans son emploi du temps.

« Mh ? »


Le sourire d'Aku commença à se dissiper. On lui avait donné la mauvaise pizza, ce n'était pas possible, ou alors elle était plus chaude qu'elle ne le croyait, car toute sa bouche commençait à la faire souffrir. Et puis, elle avala. Une bombe sembla exploser dans sa bouche, les flammes lui déchirant la langue et lui arrachèrent les parois de sa gorge. Une véritable vague de chaleur et d'une douleur atroce envahit sa bouche ton entière, puis sa trachée. Sa langue était toute engourdie et la faisait souffrir autant que si on lui enfonçait une centaine d'aiguilles pointues et longues sur toute la surface de celle-ci, et elle se mit à avoir des larmes à ses yeux.

Son visage lui aussi était d'un rouge vif et écarlate, sautant hors de son lit elle ne pouvait même plus parler tellement la douleur était puissante. Elle tomba au sol, se rua vers la bouteille de lait en y retirant le bouchon et tenta de l'attraper, elle la fit tomber par terre à la place, la vidant de son contenu. Elle posa sa main sur sa gorge en feu, même son estomac commençait à lui faire mal et elle ne pouvait pas réfléchir clairement. Elle se leva en titubant puis se mit à courir comme une folle vers sa petite salle de bain, manquant de glisser par terre de nouveau, elle ouvrit la porte en trombe et fonça vers l'évier. Elle ouvrit le robinet et laissa couler l'eau au maximum, y mettant sa bouche ouverte.

Même l'eau ne semblait plus avoir le moindre goût, tellement la douleur était puissante. Le feu ne pouvait tout simplement pas être éteint par cette quantité d'eau, mais pourtant, elle ne pouvait se résoudre à s'en éloigner ne serait-ce qu'une seconde. A vrai dire, elle ne sentait même plus l'eau couler tellement la part lui avait retirer tout goût pour ne laisser place qu'à cette douleur horrible. Aku n'avait jamais rien mangé d'épicé, même pas un curry, même pas un plat trop poivré ou trop acide. Non seulement elle venait de découvrir les épices, mais elle venait de faire rentrer dans sa bouche quelque chose d'inconnu, ce qui avait sûrement dû augmenter la puissance du piment par deux.

La jeune fille s'écroula au sol en recrachant l'eau qu'elle avait avalée trop vite, sa main toujours posée sur sa gorge. Elle regarda le sol, puis leva la tête vers le miroir en se regardant dans celui-ci. Aku regarda l'étudiante de l'autre côté du miroir qui avait l'air d'être prête à tuer quelqu'un, ses yeux remplit d'une haine semblant être impossible à éteindre, une flamme au moins aussi puissante que la douleur qu'elle ressentait toujours. Elle se releva en lâchant sa gorge, pour regarder un peu mieux la fille qui l'imitait dans le miroir. Aku retira le seul nœud noir qui retenait encore une de ses couettes, puis laissa ses cheveux lâche tomber. Elle ferma le poing, tandis qu'une série de bruits de tuyaux se tordant dans tout les sens se fit entendre.

« Genji-san... C'est lui le livreur, non ? Et puis c'était quoi cette histoire de me donner une meilleure pizza... Je crois que je ne l'ai pas assez payé, il mérite un supplément pour cette délicieuse pizza. »


L'eau qui était en train de sortir en trombe du robinet était devenue une série de pointes transparente dirigées vers le bas, pointues et acérées comme les pupilles de la jeune fille. Le mur de la salle de bain devant Aku se craquela, puis se brisa sous l'emprise de la pression du tuyau à l'intérieur, des pointes de glaces gelées et un tuyau éventré en ressortant. Le miroir se craquela. La jeune fille se mit à courir de nouveau, mais cette fois, elle savait où elle allait. Une pointe de glace dans la main comme un sabre, elle ouvrit une boîte sous sa commode de livre. Elle lâcha son arme et attrapa un espèce de cylindre en métal avec une ligne laissant entrevoir l'intérieur sur deux côtés, remplie d'un liquide qui devait extrêmement froid.

Elle fonça vers la porte et appuya sur l'alarme sur le côté du mur, laissant résonner le bruit d'une sorte d'alarme incendie et des voyants rouges s'allumant dans le couloir. Elle fonçait dans celui-ci avec sa bouteille entre les doigts. Elle arriva à la porte automatique qui s'ouvra sur son passage. Genji était de l'autre côté de la barrière, déjà, proche de son scooter. Aku n'allait pas le laisser s'enfuir. Une petite quantité de gens semblant être des types de l'entretien ou des mécaniciens vu leurs accoutrement sortirent prêt des camions, regardant de tout côté sans comprendre. L'étudiante de Nagatenjouki Academy en short et en débardeur pris un temps en arquant son bras, puis projeta le réservoir cylindrique en direction de Genji.

« GEN... JI.... -SAAAAAAAAAAAN !!!»


Le cylindre rempli d'oxygène liquide tourna, et au même moment où l'une des côté transparent passa dans le champ de vision d'Aku, il explosa dans un bruit de coup de fusil à pompe. Un coup de froid incroyable secoua les alentours, tandis qu'une masse oscillant entre le solide et le gazeux tomba au sol et se mit à tourner. C'était une espèce de lame de scie de plus d'un mètres soixante-dix couverte de pointes recourbées, laissant échapper dans sa course de la fumée comme si du gaz s'en échappait alors qu'elle tournait. La surface du sol sur lequel elle était attérit gela directement, en laissant une couche blanche exploser et partir en morceaux sur les côtés.

« AMÈNE-... TOIIIIII !!!!»


Le monstre blanc-bleuté de glace se mit à foncer à toute vitesse en direction de la barrière et de Genji, qui avait sauté sur son scooter, l'air totalement pris au dépourvu par la chose bruyante qui se mettait à foncer dangereusement vers lui. Sur son chemin, l'arme de destruction massive avait laissée une trainée de glace brisée en morceaux, comme si même l'asphalte ne pouvait pas résister au froid et à la rotation qu'elle produisait. Un camion passa devant à tout vitesse pour protéger la rue et la barrière de l'entrée, encaissant la scie de plein fouet qui l'éventra et qui en congela les parois qu'elle avait en contact autour d'elle en projetant tout autour des petits morceaux de métal gelés.

L'homme qui conduisait le camion sauta de celui-ci et se mit à courir, même si la scie s'était stoppée. Le livreur de pizza était déjà loin, partie sur son scooter. La jeune fille baissa la main, soufflant en respirant à grande bouffée, les yeux pleins de haine et de volonté de destruction, encore tournés vers la sortie du bloc G et de la silhouette du scooter. Un scientifique accourra vers elle et s'arrêta à ses côtés. Il leva son regard vers le camion éventré, à la fois hébété, surpris, choqué et "émerveillé".

« Bon sang... Je... Hm... Vous voulez qu'on le poursuive... A... Avec les camions restant ?  »


« Non. Je m'en occuperais. Moi même. »


La jeune fille enfouit ses mains dans ses poches, tandis que la scie de glace fumante se détacha du camion éventré. Elle avait une envie folle d’attraper Genji-san. Ce n'était plus devenu seulement une affaire de vengeance, c'était devenu une véritable volonté immuable. Elle devait lui redonner la monnaie de sa pièce. C'était de l'amitié ? De l'envie de meurtre ? Un doux... Non, un mélange extrêmement épicé entre les deux. Dans un grand bâtiment banal et cubique du District 18, quelque chose s'était passé dans la maison de poupée bien rangée. Les livres étaient par terre, un mur éventré, une table et du lait renversé. Une jeune fille en short et en petit tee-shirt bat des jambes sur son lit, une PS vita à la main. Aujourd'hui, elle à une violente envie de jouer à un jeu.





{{ RP END~ }}

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]   Aujourd'hui à 20:19

Revenir en haut Aller en bas
 
District 18 - Livraison au Bloc G [Aku & Genji]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bloc Espoir contre des representants de partis au CEP
» Délai de livraison ...
» Un nouveau bloc à la Chambre Basse
» Après le Bloc Québécois, Autour du parti Québécois de sombrer?
» Nouveau bloc politique au Parlement : GCR- GROUPE DES CULOTTES ROSES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: Autre lieux-
Sauter vers: