Bienvenue sur To aru majutsu no index rp, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Izayoi Hasakura



Messages : 192
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Ven 24 Juin - 8:24

Le 12 octobre,

Une journée ni trop ensoleillé, ni trop couvert, la température ambiante était plutôt normal. Elle était proche des 15 - 18 °C,  ils étaient donc loin de mourir de froid ou de chaud. C'était le genre de température idéale pour beaucoup de personnes et qui plaisait un peu à tout le monde, comme elle était ni chaude, ni froide. L'été était du genre à se prolonger au Japon, mais bon ça n'allait pas durer.

Comme il faisait beau, certains étudiants préférait se promener plutôt que réviser ou faire ses devoirs. Izayoi Hasakura, un jeune blondinet portant l'uniforme scolaire d'Eiri High School et qui avait des barrettes sur le crâne faisait partie de cette catégorie. Après une de ces longues journées de cours, il avait décidé de se promener dans un parc pour observer la nature. Si on peut compter les femmes comme la nature alors oui, il observait la nature, mais avant tout il se détendait avec une petite chupa chups dans la bouche..

Il avait besoin de détente, c'était essentiel ces derniers temps. En effet, à cause du récent conflit avec Akutoku Reitoko de Nagatenjouki, Izayoi avait été convoqué par ses professeurs et s'était fait réprimandé sévèrement. Anti-Skill l'avait aussi réprimandé, mais l'avait laissé s'en sortir sans aucune suite. « J'ai été chanceux sur ce coup-là… » Se marmonna Izayoi Hasakura, mais même si Anti-Skill ne l'avait pas punis, son école ne s'était pas gêné pour le faire. Bien que secrètement certains professeurs sont venus le « félicité » indirectement d'avoir réussi à tenir tête à la troisième du classement de Nagatenjouki alors qu'elle leur avait mis la misère au Daihaisaisei.  Son professeur principale : Masayuki ne l'avait pas loupé et l'avait tellement à l'œil qu'il ne pouvait même plus faire ses petites bêtises habituel, il était étouffé à Eiri High School. Elle l'avait même punis à plusieurs reprises, heureusement pour lui qu'elle a plaidé sa cause et qu'il n'a pas été exclus quelques jours voire même quelques semaines. Toutefois, à cause des nombreuses punitions de Masayuki-sensei, il était obligé de partir assez tard de l'établissement scolaire. C'était de l'esclavage de ranger la classe à la place de ceux qui doivent normalement le faire !!

En plus à chaque fin de classe, il peut observer le sourire énorme que portes ces deux imbéciles de Sakurako et Takahata ! Deux idiots finis qui n'aide même pas leur pauvre ami punis et qui préfère l'abandonner à son triste sort pour en rigoler juste en face de lui ! Et puis pourquoi il devait faire tout ça alors qu'il n'est pas vraiment responsable ? Il n'avait quasiment rien fait !

« Ces deux traîtres me le paieront un jour… La revanche est un plat qui se mange froid…Mitsuki !!! Hiragi !! »

Enfin bon, Masayuki ne faisait que son travail. La vraie responsable n'était autre que « Akutoku Reitoko » ! Qu'est-ce qu'il lui a pris de l'attaquer comme ça, sans aucune raison ?? Elle était complètement folle, il n'avait rien dit de vraiment grave. Le blondinet serra les dents et les poings tout en croquant dans sa sucette. Elle avait essayé de le planter, de le couper en deux ! Rien que d'y penser, ça l'énervait.  Il avait clairement envie de la retrouver et lui en mettre une, mais en même temps il savait à quel point elle était dangereuse et qu'il valait peut-être l'éviter s'il ne veut pas s'attirer des ennuis graves.

« Et elle est quand même assez forte…J'ai perdu la dernière fois, j'ai cru que j'allais y passer. Elle a des attaques vraiment effrayantes… »

Oui, sur les derniers instants du combat, Izayoi avait eu peur. Il pensait vraiment qu'elle allait en finir et toutes ses attaques avaient potentiellement mortels à ses yeux, que ce soit ses pics de glace ou sa scie de glace. Il avait compté sur Offense Armor et avec le recul il était plutôt confiant qu'il pouvait résister à ses pics de glace pourtant sur la durée, il en était moins sur et puis vu le nombre de pics qu'elle peut produire, il ne savait pas s'il pouvait vraiment s'en sortir indemne si elle l'utilisait de manière intelligente pour le bloquer. Il se demandait même comment marchait son pouvoir vu qu'elle avait eu besoin d'une bouteille d'eau pour manifester son pouvoir, donc il y avait bien quelques restrictions.

« …Si son pouvoir repose sur des bouteilles d'eaux, elle peut geler les molécules d'eau ? Hum…non, je suis sûr qu'il y a autre chose. »

C'était plutôt rare pour lui de tenter de comprendre un pouvoir d'esper, même plusieurs jours après. La science n'a jamais été un de ses domaines favoris et la biologie n'allait pas l'aider à comprendre quoique ce soit surtout qu'il était plus ou moins moyennement bon dans ce domaine. En tout cas, il devait avouer que son pouvoir était plutôt cool et que c’était la première fois qu’il voyait de la cryokinésie, il devait aussi avouer qu’elle était plutôt forte. De toute manière Izayoi est quelqu’un qui se bat en suivant son instinct, car à part les quelques fois où il s’est fait agressé dans des ruelles, il n’a pas vraiment d’expériences en combat d’esper. Après il considère qu’il a un assez instinct donc il lui fait très très souvent confiance et puis ça a servis contre la Lapine Vampire.

Enfin bon assez parler de malheur, il faisait bon et il était temps de parler de bonnes choses. Même s'il ne pouvait pas vraiment pratiquer son rituel de drague habituel à cause de diverses raisons telles que la peur que Masayuki ne lui tombe dessus comme de par hasard, il pouvait toujours profiter de sa promenade d'une manière et d'une autre avec son Jump en main qu'il avait carrément racketé Sakurako vu qu'il lui devait à peu près 260 Yen (242 Yen pour être précis, mais autant être gagnant dans cette histoire.).

Hasakura décida de se lever du banc où il était en train de glander, il avait une sensation étrange dans les jambes, une envie de bouger était présente. Tout en ayant le nez sur son bouquin, il se mit à avancer tout en lisant attentivement le shonen jump et les aventures d'un poulpe jaune humanoïde qui peut voler à Mach 25…Il était tellement concentré qu'il ne captait plus vraiment les alentours sauf si on venait à lui adresser la parole et que cette personne n'a pas intérêt à le spoiler sur l'histoire sinon ça va partir en débat sur Capitaine Spoil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski



Messages : 103
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Ven 24 Juin - 10:40

Après avoir passé la majeure partie de sa matinée à courir dans tous les sens, Haruhiro avait finalement décidé de faire une pause. Il s'était donc arrêté, haletant et ruisselant de sueur, dans un parc et regardait avec convoitise autour de lui dans le but de trouver un endroit propice pour se reposer quelques instants. Comme a son habitude, il était sortit pour courir et profiter du soleil qui pointait toujours le bout de son nez à cette période de l'année.
Haruhiro n'était pas un mordu de course à proprement parler mais depuis qu'il était arrivé à la Cité Scolaire et qu'il avait reçu son pouvoir d'esper, il n'avait cessé de s'entraîner physiquement. Bien sûr, son entraînement n'était pas particulièrement dur à suivre ni vraiment régulier mais il prenait du plaisir à courir et à effectuer divers franchissements d'obstacles, sous les yeux souvent étonnés des passants -qui devaient sûrement le prendre pour un délinquant ou un voyou.

Haruhiro n'était pas du genre à enfreindre les règles mais il usait parfois de son pouvoir lors de ses entraînements, pour franchir un obstacle en particulier par exemple. Il faisait cependant attention à ne pas être vu dans ces moments là ; si il y avait bien une chose que l’adolescent évitait à tout prix, c'était les divers ennuis qui risqueraient de bouleverser son quotidien adoré.

Bien qu'il ne faisait pas fait très chaud, le T-shirt du lycéen lui collait désagréablement à la peau et lorsqu'il aperçut enfin un banc, il ne pu s'empêcher de se ruer dessus comme le ferait un enfant de cinq ans sur ses cadeaux de noël. Et tout comme le ferait également un enfant de cinq ans, il trébucha... En tentant de retrouver son équilibre, son corps prit une direction totalement aléatoire.

" Sérieusement ?! "

Pensa l'adolescent dans sa chute, il allait vraiment se vautrer comme un gamin trop pressé, juste en face du banc sur lequel il voulait s'asseoir ?? En plus de ça, la personne qui était assise dessus quelques secondes auparavant venait de se lever et de lui laisser le banc pour lui tout seul. C'était un « Perfect Timing » comme il aimait le dire. Mais lui, il allait purement et simplement s'étaler sur le sol juste en face du blondinet.

" Pas moyen ! "


Le cerveau du lycéen se mit à tourner à toute vitesse, cela était en partie dû à l’entraînement qu'il suivait. Le Parkour était un sport qui pouvait être assez dangereux et Haruhiro utilisait parfois son pouvoir, ce qui rendait la pratique encore plus risquée. Néanmoins, cela lui avait permit d'acquérir quelques réflexes non négligeables.
En un peu moins d'une seconde, Haruhiro avait compris que l'angle de son corps ne lui permettrait pas de se rattraper ni même d'effectuer une roulade : ses bras étaient complètements écartés sur les côtés et il formait un « V » avec son corps ce qui faisait que sa tête heurterait le sol en premier.
Juste avant que son front ne fasse une rencontre quelque peu brutale avec le chemin du Parc, Haruhiro fut victime de ce qui est communément appelé l'instinct de survie, en clair, son corps allait réagir tout seul.

C'est donc à moins d'un centimètre du sol que le jeune homme utilisa son pouvoir, Instant Shift. Son corps fut brusquement projeté en avant tandis qu'une rafale de vent accompagnée d'un fort bruit de détente de l'air bouscula la tranquillité du parc.
Haruhiro avait été projeté avec suffisamment de force pour redécoller du sol. Les jambes en l'air et la tête en bas, il heurta l'adolescent qui avait quitté le banc et lisait son livre en toute tranquillité. Il ne savait pas si le blondinet l’avait vu ou non donc il lui avait crié un avertissement au cas où il se trouverait sur sa trajectoire.

« Attentiooooon !!! »

L'adolescent sentit cependant son dos entrer en contact avec quelque chose, sûrement le jeune homme qui s'était retrouvé malgré lui sur sa trajectoire imprévue.
Le choc ne suffit cependant pas à l'arrêter, il n’avait fait que le dévier un peu de sa trajectoire d'origine. De toute façon, l'adolescent ne voyait pas vers où il se dirigeait et puis même si il voyait, impossible pour lui de réagir au bon moment.

Haruhiro s'écrasa littéralement sur le banc puis, ne pouvait plus bouger un muscle, se « laissa couler » telle une limace. Il était à l'envers, ses cuisses étaient en contact avec le dossier du banc et ses mollets pendaient juste derrière. Son bras gauche était étendu là où le jeune homme blond s'était assis quelques instants auparavant et sa tête ainsi que son bras droit touchaient le sol.

La totalité de la scène avait duré à peine quelques secondes ; un adolescent avait couru vers un banc, avait trébuché et manqué de tomber dans sa course puis avait été projeté dans les airs, percuté l'ancien propriétaire du banc pour enfin aller s'écraser sur ce dernier. Bien que le tout avait dû être assez comique, Haruhiro n'avait pas vraiment envie de rire, il avait mal partout et voyait le monde à l'envers.

« Désolé... est-ce que ça va ? » Demanda-t-il finalement, une grimace sur la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura



Messages : 192
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Lun 27 Juin - 4:33

Le blondinet listait tranquillement les aventures du poulpe doré, il était tellement concentré qu'il n'avait même pas fait attention à l'individu. Enfin il n'avait pas fait attention à l'individu jusqu'à ce qu'il finisse en face de lui en criant « Attentiooooon », s'approchant à une vitesse clairement non négligeable sans même toucher le sol. Izayoi n'avait même pas le temps de penser à esquiver ou même se protéger, il venait juste de quitter son manga de vue, son cerveau n'était clairement pas prêt.

« En fait ce poulpe est chea…Qu’est-ce que c’est qu— »

L’adolescent ne put avoir le temps de finir sa pensée qu’il fut percuté par cet individu, le faisant perdre l’équilibre et lançant son bouquin au sol ! Afin de « survivre » avec dignité à cette chute causée par autrui, Izayoi effectua une roulade, puis deux roulades avant de finir par se cogner la tête à un distributeur de boisson. Il était légèrement sonné pendant quelques secondes avant que le vent qui souffle, en plein sur son visage, le réveille un peu après le choc. Le jeune homme se posa sur ses fesses, le jeune homme se tenait la tête à deux mains, les larmes aux yeux. Ce qui n’était pas du tout prévu, à la base il voulait rouler pour se relever dignement après sauf que ça ne s’est pas du tout passé comme prévu. Il a finis avec 1 roulade en plus et peut-être même une bosse, rien de bien agréable.

« Aie…aie…ça fait sacrément mal…j’aurais dû joué la sécurité…aie… »

Par sécurité, l'utilisateur d'offense Armor insinuait qu'il aurait dû utiliser son pouvoir pour empêcher de souffrir lors de cet accident. Toutefois, ce n'était pas plus mal, après tout abîmer un distributeur aurait été plutôt problématique pour lui…c'est de la destruction de bien public après tout. Ce serait plutôt débile que lorsqu’on vienne lui poser la question, il doit répondre : « J’ai utilisé mon pouvoir parce que j’ai raté mon rattrapage en roulade et que j’allais me cogner légèrement à un distributeur… »…c’était clairement ridicule.

Izayoi se releva tournant la tête vers son « agresseur » qui était étalé telle une limace sur le banc, mais il était à l'envers et sa tête touchait le sol. Le blondinet était perturbé par cette scène, il n'arrivait pas à comprendre ce qu'il venait de se passer. En même temps tout s'était déroulé si rapidement qu'il n'avait pas eu le temps de comprendre la situation qu'il était déjà en train de rouler pour ne pas tomber de manière stupide au sol. « Il pourrait au moins essayer d'être droit…on dirait presque le capitaine Gynue… »

Gynue, un personnage assez drôle qui fait des poses assez stupide et il ne savait pas vraiment pourquoi, mais la façon dont a atterrie l'étudiant en face de lui était plutôt digne d'un personnage comique tel que lui. Même si le fait qu'il était quasiment en train de voler dans sa direction, le faisait plus pensé à superman. Autant il n'aime pas du tout ce superhero, autant dès qu'il voit un personnage qui vole « n'importe comment », il pense à lui. Ceci est clairement une preuve de haine indirecte envers ce que Izayoi appelle : « Un superhero inutile, chiant et énervant. », mais ce n'est pas ce qu'il pensait de l'adolescent ! C'était seulement sa manière de voler dangereusement qui l'avait fait penser à ça. Il entendit le jeune homme prendre la parole, toujours la tête en bas comme s'il n'arrivait plus à bouger.

« Désolé... est-ce que ça va ? »

Au moins, il s'excusait ! Il ne devait pas être bien méchant, mais en tout cas Izayoi le croyait quand il disait qu'il n'avait pas fait exprès. Car même s'il existe des personnes qui font exprès de percuté les gens, c'était clairement un accident. Il suffit de voir de quelle manière, il a fini sur le banc pour dire que ce n'était pas intentionnel. Izayoi continua de fixer l'adolescent à l'envers avant de se gratter l'arrière de la tête et s'approchant de lui en marchant.

« Je vais bien…Je me suis juste cognée la tête…un petit peu. »

Il parlait tout en avançant jusqu'au banc où il était tout à l'heure, regardant l'adolescent à l'envers. Même en ce moment il se demandait comment il avait fait pour se retrouver dans cette position, peu importe comment, c'était étrange qu'il finisse dans une position pareille. Izayoi poussa un léger soupire avant  de lui tendre sa main pour l'aider à se relever et se rendre compte que même s'il attrapait sa main, ça n'allait pas l'aider vu qu'il avait la tête en bas.

Il retira sa main légèrement gêné d'avoir fait une manœuvre inutile, mais au moins il était plein de bonnes attentions ! On ne pouvait pas vraiment lui en vouloir pour cela. Pour être honnête, malgré le fait qu'il se soit frappé la tête contre un distributeur, il ne lui en voulait pas alors plutôt que de le laisser croire qu'il y avait une certaine tension entre eux, il préférait essayer de détendre l'atmosphère d'une manière ou d'une autre.

« Superman, tu devrais faire attention quand tu vol aussi bas. Tout  va bien ? Et comment tout ça est arrivé ? T'avais un jet pack incrusté dans le dos ?»

Malheureusement pour lui, ce surnom de Superman allait lui coller au dos pendant longtemps. C'était un surnom, gentil, rien de bien méchant. Et puis bon, l'adolescent avait l'air plutôt musclé…très différent de la silhouette fine du blondinet. Il devait sûrement s'entraîner assez souvent pour être ainsi, contrairement à Izayoi qui préfère se promener plutôt que de se renforcer physiquement.

Et pourquoi un Jet pack ? Parce que c’est probablement ce qu’il considère comme le plus difficile à contrôler de ce qu’il a pu observer dans les films, séries ou encore animés, mais bon après ça pouvait être autre chose tel que son pouvoir. Enfin après Izayoi n’était pas du genre a essayé de deviner si c’était  bien son pouvoir qui s’était retourné contre lui et jeter au sol comme une saucette. Toutefois, le blondinet était du genre à essayer de retrouver son Shonen Jump dès qu’il le pourrait…or il ne sait pas que discrètement un animal de compagnie, un petit chien, avait emmené son trésor avec lui sans hésité une seule seconde pendant qu’il était encore secoué par la machine. Maintenant n’étais pas le moment de s’inquiéter pour le Shonen jump, la personne en face de lui avait l’air d’avoir besoin d’aide surtout à la vitesse à laquelle il a finis sur le banc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski



Messages : 103
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Lun 27 Juin - 23:05

« Je vais bien…Je me suis juste cognée la tête…un petit peu. »

Avait finit par répondre l'adolescent en se massant l'arrière de la tête. Haruhiro était soulagé qu'il ne se soit pas blessé sévèrement ; il ne l'avait même pas vu tomber ni se relever d'ailleurs.
Le jeune blond le fixait d'un air incrédule, effectivement Haruhiro n'était pas dans une position normale à proprement parler. Le sang commençait à lui monter à la tête et il s'était un peu remis du choc contre le banc -et contre l'adolescent juste quelques instants plus tôt- si bien qu'il ressentait maintenant pleinement la douleur due à l'impact. Et puis accessoirement le banc n'était franchement pas confortable dans cette posture. Enfin, il aurait sûrement pu s'y habituer mais bon...
Le fil des pensées du jeune homme fut interrompu par l'autre garçon ; il lui avait tendu la main pour l'aider à se relever. Haruhiro hésita à la prendre, réfléchissant comment il allait se relever de cette façon. L'autre garçon retira cependant sa main, réalisant sûrement qu'il aurait du mal à l'aider... vu que leurs positions étaient littéralement inversées. Haruhiro sourit, il était sympa ce gars, c'est vrai quoi il aurait pu l'insulter et le laisser étendu là.

« Superman, tu devrais faire attention quand tu vol aussi bas. Tout  va bien ? Et comment tout ça est arrivé ? T'avais un jet pack incrusté dans le dos ?»

L'adolescent gesticula un petit peu puis tendit ses jambes et les laissa tomber à sa gauche, le long du banc. Il se leva ensuite pour se retrouver en face de son interlocuteur. Il le regarda de haut en bas et nota qu'il portait l'uniforme scolaire d'Eiri High School. Il devait donc avoir son âge environ.
[ Une seconde.. ], s’interrompit Haruhiro, [ il... ou ELLE... ?! ] En effet, les quelques barrettes dans ses cheveux portaient à confusion. L'adolescent plissa les yeux et leva son sourcil gauche afin de regarder plus en détail le personnage qui se tenait en face de lui.
Pas de toute, c'était définitivement un garçon. N'empêche que si on ne faisait pas attention, il était carrément possible de le confondre avec une jeune lycéenne.

Comme il n'avait pas encore répondu à la question du blondinet, Haruhiro ouvrit la bouche pour parler mais se raidit un instant.

« Superman ??! » s'écria-t-il finalement, « Moi, Superman ?! »

« Remarque ça serait plutôt stylé, balancer des lasers avec les yeux, avoir une force colossale, être indestructible, je dirais pas non à de tels pouvoirs ! Mais surtout pouvoir voler et se déplacer super vite, ça c'est génial ! »
Une fois son petit monologue terminé, Haruhiro se rendit compte une fois de plus il n'avait pas encore répondu à la question de l'adolescent.

« Ha heu encore désolé pour ça, c'est assez compliqué à utiliser sur de petites distances ! Si tu veux tout savoir, c'est mon pouvoir d'esper. »

Le jeune garçon se sentait obligé d'expliquer à sa pauvre victime involontaire le pourquoi du comment, il poursuivit donc avec un sourire crispé :

« C'est « Instant Shift », je peux me propulser assez puissamment en l'utilisant mais il n'est pas très adapté aux petites distances. Vu que c'est principalement une capacité de déplacement, on peut le comparer à un jetpack c'est vrai. Du moins si on pense à un jetpack qui utilise tout son carburant d'un coup »

Haruhiro rigola quelques instants à sa propre blague avant de se rendre compte qu'elle n'était pas très bonne. [Non en fait elle est complètement moisie...] Pensa-t-il en son fort intérieur.

Souhaitant éviter un blanc, il enchaîna de suite en tendant la main à l'adolescent en face de lui :

« Au fait je m'appelle Haruhiro Wilkowski, ravi de te rencontrer !
Encore désolé de t'avoir foncé dedans, c'était pour éviter de me croûter juste devant toi... et devant le banc »
Ajouta-t-il pour lui même.

« Hé mais au fait, t'avais pas un truc dans les mains tout à l'heure ? Je crois bien avoir vu un... enfin un machin dans tes mains avant de te rentrer dedans. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura



Messages : 192
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Sam 2 Juil - 6:36

Le jeune blondinet pouvait sentir un regard l’observé de haut en bas, en train de faire une analyse complète de sa personne. Ce n’était pas la première fois que ça lui arrivait, mais il n’arrivait toujours pas à s’y habituer. C’était un moment un peu gênant pour lui de se faire observer d’une telle manière comme s’il était une sorte d’Hideyoshi…Ce n’est pas de sa faute s’il est fin et petit, qu’il a un visage légèrement efféminé et qu’il porte des barrettes. Enfin si, les barrettes, c’est de sa faute, mais on ne peut pas lui en vouloir c’est un précieux cadeau de sa sœur donc il les porte aussi souvent que possible.

« Superman ??! » s'écria-t-il finalement, « Moi, Superman ?! »

Izayoi fut expulser de ses pensées par la réaction soudaine de l'individu en face de lui, c'était trop soudain. Il était calme puis il a explosé d'un coup, le jeune homme n'avait pas pu s'empêcher de lever ses sourcils droits montrant son étonnement. « Hum…peut-être que lui aussi n'aime pas superman ?... » Pensa rapidement l'adolescent et donc si c'était le cas, il avait eu tort de l'appeler ainsi. C'est comme on appelait Vegeta : Son Goku ou Kakarotto, c'était le meilleur moyen de commencer à le mettre sur les nez.

« Wow, j'espère que ce n'est pas un type Vegeta… » Les types Vegeta sont les personnes qui ont tendance à s'énerver pour un rien et qui est très hautain, aime se battre et rabaisser les gens. Et qu'ils ont un gros orgueil, donc techniquement Izayoi avait un peu de Vegeta en lui à cause de son orgueil un peu trop présent de temps à autre même s'il préfère dire qu'il est plus proche de personnage principal d'un manga où un alchimiste à un bras et une jambe métallique.

« Remarque ça serait plutôt stylé, balancer des lasers avec les yeux, avoir une force colossale, être indestructible, je dirais pas non à de tels pouvoirs ! Mais surtout pouvoir voler et se déplacer super vite, ça c'est génial ! »

Il n'avait pas tort, même si l'étudiant d'Eiri ne l'aimait, il trouvait qu'il avait des pouvoirs assez abusés et vraiment très puissants. Personne ne pourrait dire non à ce genre pouvoir, surtout à la cité scolaire où tu es principalement jugée par ton pouvoir et ton niveau. Avec ce genre de pouvoir les gens sont au moins niveau 5 et 1er du classement. Quoique selon les rumeurs, le numéro 1 avait l'air invincible même s'il a été vaincu par un niveau 0 selon une autre rumeur urbaine, mais celle-là était clairement fausse et impossible. Le mec le plus fort de la cité scolaire qui perd contre un des plus faibles ? IMPOSSIBLE. Bref, il était temps de revenir au sujet principal : « Le jeune homme en face de lui. »

« Ha heu encore désolé pour ça, c'est assez compliqué à utiliser sur de petites distances ! Si tu veux tout savoir, c'est mon pouvoir d'esper. »

Izayoi marqua un petit instant de silence avant d’ouvrir grand les yeux et de regarder l’adolescent avec un air légèrement ébahi. C’est vrai quoi, c’est la première fois qu’il voyait un pouvoir qui permettait aux gens de voler de cette manière ! La téléportation c’est cool, mais voler ça reste le truc que tout le monde veut malgré le fait que ce soit moins efficace que la téléportation.

« Quoi ? C’est quel genre de pouvoir qui peut te permettre de voler comme ça ? »

Il se rendit compte qu'en posant ce genre de question, il allait surement rentré dans une explication scientifique, mais c'était pas grave. Habituellement il n'était pas fan des explications trop scientifiques, car trop de désaccord ou de complexité sauf que là ça concernait un pouvoir qui permettait de voler ! Rien à faire des débats scientifiques.

« C'est « Instant Shift », je peux me propulser assez puissamment en l'utilisant mais il n'est pas très adapté aux petites distances. Vu que c'est principalement une capacité de déplacement, on peut le comparer à un jetpack c'est vrai. Du moins si on pense à un jetpack qui utilise tout son carburant d'un coup »

C'était la première fois qu'il entendait un pouvoir de ce genre, il était un peu déçu que ce ne soit pas vraiment le pouvoir de voler, mais ça restait un pouvoir assez cool. Il allait répondre « Je vois le genre, ça l'air dangereux, mais vachement pratique. » avant de voir que l'adolescent en face de lui était en train de rigoler. Pourquoi ? Il n'en savait rien, peut-être qu'il avait une blague et que Izayoi n'avait pas compris. A cause de ça il avait loupé son occasion pour répondre et ne savait pas vraiment quoi dire, ce qui allait probablement laisser un blanc et ça c'est la pire chose qui puisse exister dans une discussion.

« Au fait je m'appelle Haruhiro Wilkowski, ravi de te rencontrer ! Encore désolé de t'avoir foncé dedans, c'était pour éviter de me croûter juste devant toi... et devant le banc » Ajouta-t-il pour lui-même.

« Izayoi Hasakura, enchanté. Oh, je te comprends…j’étais dans une situation assez similaire…Ne parlons pas de ça…pour nous et notre dignité.»

En effet, si l'adolescent aux cheveux blonds s'était laissé tomber normalement plutôt que d'essayer de s'en sortir dignement, il n'aurait pas roulé jusqu'au distributeur au risque d'avoir une bosse. Donc il pouvait comprendre que Haruhiro tente d'échapper à l'humiliation d'une chute au grand public, même après le résultat était pire ! Qui ne tente rien n'a rien. Il n'avait aucune intention de l'appeler Wilkowski-san ou quoique ce soit dans le genre, car son nom était beaucoup trop embêtant à dire ! En plus d'être assez long, Haruhiro était plutôt simple et court à prononcer. Sinon il l'appellera « Will Smith..euh…Wil-san », ça marche aussi. Il n'était pas encore sur duquel choisir donc autant remettre cela à plus tard.

« Hé mais au fait, t'avais pas un truc dans les mains tout à l'heure ? Je crois bien avoir vu un... enfin un machin dans tes mains avant de te rentrer dedans. »

Dans ses mains ? Il avait en effet quelque chose dans ses mains avant la chute, mais tout s’était passé si vite et soudainement qu’il n’arrivait plus vraiment à se souvenir de quoi. Il sait que c’était quelque chose qui rentrait dans la catégorie de la lecture.

« Dans mes mains ? Hum…Ah !»

Le visage d’Izayoi qui portait un air interrogatif, digne d’un jeune homme qui essayait de se souvenir de ce qu’il avait mangé la semaine dernère. Cette expression c’était transformé en une expression choqué  comme s’il venait de voir quelqu’un s’évanouir, ou qu’il était au mauvais endroit au mauvais moment.

« AAAAAH ! MON JUMP !!! »

Après ce cri de désespoir, le blondinet le chercha du regard, tournant sa tête de gauche à droite puis de droite à gauche de manière frénétiquement. Il n’arrivait pas à le trouver, il aurait dû être dans les parages normalement. Il n’avait pas roulé si loin que ça ! A moins que quelqu’un ou un animal ait décidé de lui voler son jump qu’il avait malencontreusement laissé par terre suite à sa chute.

« J'ai même pas encore finis de lire l'histoire du poulpe ! Wil-san, tu dois m'aider à le retrouver…Sinon tu m'accompagnes en racheter un…enfin jusqu'à ce qu'on en trouve un…c'était la guerre pour l'obtenir celui-là ! »

Bon il abuse un peu, ce n'était pas vraiment la guerre. La guerre n'arrive que lorsqu'il ne reste que 5 jump dans les librairies pour plus de 5 personnes. C'est comme pour les Ben-to, des combats mentaux dignes des tactiques à la death note était souvent élaboré seulement pour détourner l'attention et se procurer le saint graal. Oui, le saint graal, voilà ce qu'était le shonen jump à sa sortie ! Enfin bon la partie la embêtante, c'est de trouver une librairie qui en a encore.

Comment ça "c'est irréaliste" ? Bon d'accord, la vérité c'est qu'en fait la guerre venait principalement de soutirer l'argent à son ami : Sakurako. Il ne voulait tellement pas lui rendre son argent qu'Izayoi a dû avoir recours à un chantage stupide, comme brûler son dossier complet ainsi que ses magazines ! Très efficace sur cet idiot, surtout quand on sait où il les cache.

« Et dire que je pourrais pas avoir cet idiot une deuxième fois... » déclara Izayoi en pensant à Sakurako, comme étant une solution pour en avoir un deuxième gratuitement...mais ça n'allait surement pas fonctionner. Le blondinet poussa un léger sourpire avant de poser son regard sur le jeune homme au cheveux bruns.


Et puis bon c’était indirectement de la faute de Haruhiro ! Il n’avait pas intérêt à dire non, surtout qu’Izayoi aurait pu le faire repayer…mais bon pour 200 yen il n’allait pas faire une histoire. Il préférait juste en racheter surtout qu’il n’était vraiment pas du genre à demander de l’argent à des gens qu’il connait à peine…sauf pour un accident de voiture ou s’il avait cassé une de ses consoles portables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski



Messages : 103
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Lun 4 Juil - 22:51

« AAAAAH ! MON JUMP !!! »

« Hein ?! Qui ? Quoi ? »

Le blondinet qui avait révélé s'appeler Izayoi Hasakura était passé en mode panique, il regardait maintenant autour de lui d'un air particulièrement anxieux, non plutôt complètement désespéré.

« J'ai même pas encore finis de lire l'histoire du poulpe ! Wil-san, tu dois m'aider à le retrouver…Sinon tu m'accompagnes en racheter un…enfin jusqu'à ce qu'on en trouve un…c'était la guerre pour l'obtenir celui-là ! »


[ Du... poulpe... ? ]
Quoi qu'il en soit, Haruhiro avait vu juste, Izayoi avait bel et bien perdu un objet... il se sentait un peu coupable à ce sujet, c'était sans aucun doute de sa faute. L'adolescent regarda également autour de lui dans l'espoir d'apercevoir une image de poulpe mais ne vit rien de ce genre. Ça allait s'annoncer difficile, si quelqu'un l'avait prit, ils n'auraient aucune chance de le retrouver. Haruhiro avait déjà décidé d'aider le blondinet, c'était sa faute après tout. Mais bon il y avait un hic, le jeune esper aurait volontiers racheté un exemplaire du magazine sauf qu'il n'avait, comme souvent, pas d'argent sur lui. Et puis bon, soyons honnête, il préférait tout de même retrouver le Shonen Jump sans perdre d'argent.. pas qu'il soit radin mais quand même...

« T'inquiètes pas Izayoi ! Je peux t'appeler Izayoi ou bien tu préfères Izayoi-san ? Peut être que Hasakura-san serait plus approprié ? » Demanda-t-il rapidement.

Haruhiro avait tendance à ne pas utiliser de titre honorifique et à privilégier la simplicité, même si cela pouvait être mal poli ou plutôt familier. Il donnait cependant rarement de surnom à ses connaissances. Puisque Izayoi devait avoir son âge, ça ne devrait pas poser de problèmes mais il préférait demander, au cas où.

D'ailleurs, l'adolescent l'avait appelé Wil-san, une appellation qui lui convenait. Du moment qu'il ne lui donnait pas de surnom ridicule il pouvait l'appeler comme il le souhaitait. Superman n'était pas mauvais non plus, peut être un peu trop « remarquable » par contre. Si quelqu'un se mettait à appeler un camarade Superman, il attirerait sûrement les regards sur lui, les gens se demanderait alors si il se prenait pour le dit super héro et, accessoirement, si il n'était pas un petit peu fou. Quand à Haruhiro il n'était pas sûr de comment il réagirait si quelqu'un l’interpellait comme ça dans la rue. C'est vrai quoi, un surnom comme celui-là faut être capable de l'assumer. Enfin, dû à son pouvoir, Haruhiro aimait se dire qu'il était plus proche d'un personnage d'un certain manga ou des humains chassent des titans. Son pouvoir était assez similaire à l'équipement utilisé dans ce dernier par le fait que le déplacement se faisait dans une seule direction à la fois. Cela fit penser à Haruhiro qu'utiliser un équipement de ce type pourrait être une bonne idée.

« Je vais t'aider à retrouver ton poulpe ! Enfin ton jump..! » Dit finalement Haruhiro avec enthousiasme.

Même si un voleur avait dérobé les aventures du poulpe -ce qui était tout de même étrange- Haruhiro était sûr de ses capacités. Il n'était pas du genre prétentieux mais se savait capable de rattraper un voleur de Shonen Jump sans trop d'encombres.

« C'est pas pour me vanter ou quoi mais je pense qu'on peut dire que je fais partie des esper les plus rapides de la Cité Scolaire. Enfin ça dépend du paysage et de la place disponible mais si il faut rattraper quelqu'un, tu peux compter sur moi ! »

Le jeune homme était on ne peut plus sérieux, il ne souhaitait pas exposer ses capacités ou faire un discours sur ces dernières mais montrer à Izayoi qu'il ferait tout ce qu'il pourrait pour rattraper un éventuel voleur. Quoique, il se sentait légèrement honteux, ce n'est pas comme si il était un justicier ou un truc dans le genre, il voulait simplement l'aider.

Malgré tout ça,  le fait qu'un amateur de poulpe... heu de manga ait profité de l'agitation pour récupérer le magazine lui semblait très peu probable.
Haruhiro posa sa main droite sur son visage et se mit à réfléchir à ce qui aurait pu arriver à ce magazine. Au bout d'une trentaine de secondes, il retira sa main et lança un regard on ne peut plus sérieux à l'attention d'Izayoi en déclarant :

« Ton Shonen Jump ne s'est pas enfui tout seul, à mon avis un enfant ou bien un animal l'a pris pendant qu'on faisait des vols planés. Il ne doit pas être loin, et est sûrement encore dans le parc, on va le retrouver si on le recherche rapidement. »


L'adolescent était parfaitement conscient que la moitié de sa déclaration était évidente et inutile mais avait le pressentiment que Izayoi ne serait pas affecté par cela. Il avait adopté une attitude quelque peu ridicule en énonçant sa soit-disant théorie afin de détendre l’atmosphère. Izayoi avait l'air d'être quelqu'un avec qui il pouvait se comporter de la sorte alors il avait décidé de ne pas faire trop attention à son attitude.

Haruhiro avait toujours été comme ça, enfin surtout depuis qu'il avait reçu et appris à utiliser son pouvoir. À ce moment là, sa personnalité avait un peu changé et il était devenu quelqu'un d'exclusivement souriant, joyeux et amical. Aussi, lorsqu'il se trouvait en présence d'un adolescent de son âge, il lui arrivait de se comporter comme un enfant. Après-tout, ne dit-on pas que les gens avec lesquels on peut être les plus bizarres sont les gens avec lesquels on s'entend le mieux ? Izayoi semblait également être quelqu'un de rieur et Haruhiro estimait avoir de bonnes chances de bien s'entendre avec lui. À condition qu'il arrive à lui retrouver son Shonen Jump et son poulpe, bien sur.

« Hey, viens on va le chercher ! »
Lâcha joyeusement Haruhiro en s'élançant sur sa droite.

Il couru ainsi jusqu'à un buisson avant de sauter aisément par dessus pour atterrir sur un autre chemin du parc. Il regarda à droite puis à gauche, cherchant l'objet perdu puis se remis à courir le long du chemin cette fois. Il ne prit pas la peine de vérifier si Izayoi l'avait suivit et faillit se retourner pour vérifier avant d'apercevoir dans son champ de vision une petite boule de poil tenant dans sa gueule un magazine ouvert donc une partie traînait sur le sol.

L'animal en question était un Épagneul Japonais, une véritable et adorable poule de poils noire et blanche qui ouvrait de grands yeux noirs excités. Le petit chien trottinait joyeusement, visiblement satisfait de sa prise qu'il peinait tout de même à transporter dans sa petite mâchoire.

« MITSUKETAAA !!! » Cria l'adolescent en se jetant dans la direction du petit chien.

Ce dernier s'arrêta et se tourna, visiblement surpris qu'un humain se mette à hurler comme ça d'un coup dans un endroit d'ordinaire si calme.
Le chien ne devait pas être le seul à s'être tourné dans la direction de Haruhiro mais ce dernier n'y prêtait pas attention, étant totalement focalisé sur la boule de poils bicolore et le Shonen Jump récemment dérobé.

Le petit animal regardait le jeune homme se rapprocher en faisant de grands gestes dans tous les sens. Il sembla à Haruhiro que ses yeux s'agrandirent un peu, lui donnant une expression purement et simplement hilarante aux yeux du jeune garçon.

Lorsqu'il fut à moins d'un mètre de la petite créature, Haruhiro se jeta dans sa direction en écartant les bras.
Il heurta violemment le sol, évidemment ça n'était pas très malin de se jeter sur le sol comme ça. Mais au moins, il avait récupéré le précieux objet perdu par Izayoi.

« Ha.. ? »

La seule chose que vit Haruhiro en ouvrant les yeux furent un arrière train poilu ainsi qu'une queue en spirale s'agiter dans tous les sens en s'éloignant à toute vitesse.
[ HEIIIIN ???! Mais ne t’enfuies paaaas !] Pensa-t-il, une expression de surprise mêlée à du désarroi plaquée sur le visage.

« HAAAAA !! IL S'ENFUIE ! LE SHONEN S'ENFUIE IZAYOI ! FOOONCE !! » Hurla-t-il à plein poumon d'une voix déchirée et anormalement aiguë.

Une fois de plus, il avait crié par instinct, comme si sa vie en dépendait. Et une fois de plus il avait fini pare-terre. Et puis il était de nouvelle fois passé pour un demeuré... Cette journée n’était décidément pas synonyme de chance pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura



Messages : 192
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Mar 12 Juil - 5:04

« T'inquiètes pas Izayoi ! Je peux t'appeler Izayoi ou bien tu préfères Izayoi-san ? Peut être que Hasakura-san serait plus approprié ? »

Izayoi ? Sans honorifique ? ça l’arrangeait, car cela rendait leur relation moins formelle. Il pourrait l’appeler Haruhiro plutôt que Wil-san. Quoique Wil-san était pas si mal que ça en surnom. Enfin déterminé le surnom de la personne n’était pas important ! Le jump l’était plus pour l’instant ! Autant l’appeler par son prénom, ce sera moins prise de tête pour Izayoi comme pour Haruhiro.

« Aucun, problème. Izayoi me va. Haruhiro ~ »

Izayoi cherchait toujours son livre du regard, comme s’il venait de perdre un bento trop délicieux. Tellement délicieux qu’il refuserait de le partager s’il était un minimum radin, ce qu’il est avec Sakurako en tout cas…particulièrement niveau nourriture. Autre que le Bento, on pouvait comparer cela à un parfait ! Le jour où Izayoi partage un des Strawberry parfaits avec vous, partager et non offrir, alors vous pouvez vous considéré comme quelqu’un de spéciale dans son cœur.

« Je vais t'aider à retrouver ton poulpe ! Enfin ton jump..! »

Poulpe huh ? Il est vrai qu'Izayoi avait parlé du poulpe dorée qu'il était en train de lire sans vraiment s'en rendre compte, mais bon ce n'était pas trop grave. Autant ne pas prêter attention à ce genre de petite erreur, que même lui fait de temps à autre. La preuve : le nombre de fois où Izayoi a laissé échapper un "Yankee-chan" de sa bouche et qu'il a faillit regretter.

« Merci. »

Même si c'était de sa faute qu'il l'avait perdu, il lui était reconnaissant de lui proposer son aide. Ce n'est pas tout le monde qui l'aurait, certaine personne se serait enfuit et d'autre aurait provoqué des histoires stupides parce qu'ils n'auraient pas eu envie de se casser la tête. Ça montrait qu'Haruhiro était bel et bien quelqu'un de gentil et qu'il était loin d'être flemmard ou alors il était radin, parce qu'il avait le courage de rechercher le jump tandis qu'Izayoi aurait plutôt opté pour la solution de facilité : Racheté un Jump. le jeune homme aux cheveux bruns avait le profils parfait pour rejoindre Judgement vu qu'il était capable d'être assez patient, courageux et optimiste pour retrouver un livre perdu dans une collision.

« C'est pas pour me vanter ou quoi mais je pense qu'on peut dire que je fais partie des esper les plus rapides de la Cité Scolaire. Enfin ça dépend du paysage et de la place disponible mais s’il faut rattraper quelqu'un, tu peux compter sur moi ! »

C’était quelques choses d’impressionnants, être le plus rapide de la cité scolaire était une qualité qui pourrait lui servir s’il décide de devenir un serveur/livreur. Blague à part, vu son pouvoir, il était évident qu’il était l’un des plus rapides. Il pouvait voler/plané à une certaine vitesse et vu comment il a percuté Izayoi, il allait clairement plus vite qu’une personne en course et peut-être même en vélo.

« Ton Shonen Jump ne s'est pas enfui tout seul, à mon avis un enfant ou bien un animal l'a pris pendant qu'on faisait des vols planés. Il ne doit pas être loin, et est sûrement encore dans le parc, on va le retrouver si on le recherche rapidement. »

Un enfant ? Ce serait la guerre. Le petit n'a peur de rien, voler le Jump de Izayoi, revient à s'attirer les foudres d'Odin. Si c'était un sale garnements, il avait intérêt à lui rendre son livre le plus vite possible et ne pas l'abîmer ! C'est précieux de truc. Quant à l'animal, il s'imaginait bien un chien l'attrapé comme si c'était un frisbee. Malheureusement il s'imaginait aussi le récupéré plein de baves et complètement mort, illisible.

De toute évidence, ces deux possibilités étaient les plus probables. Toutefois, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Un manque de chance et le jump aurait pu finir dans une poubelle comme par magie. Les possibilités étaient grandes, mais celles-ci étaient les plus probables et puis même Haruhiro avait tenté de détendre l'atmosphère en pointant l'évident. Le blondinet lui lança un léger sourire, content de voir qu'il était aussi le genre de personne qui aimait bien rigoler.

« Hey, viens on va le chercher ! »

L'adolescent avait déclaré cela tel un départ sportif avant de se mettre à courir en direction d'un buisson qu'il sauta aisément, a la vue de cette scène le blondinet se mit à sourire. « Il est plein d'énergie. », voilà ce qu'il pensait en voyant cela et ça pouvait paraître bizarre venant de quelqu'un comme lui. C'était quelque chose de plus facile à voir chez les autres que chez soi et c'était une bonne chose qu'il soit plein de vie.

Izayoi se mit à le suivre tout se demandant comment il savait que son jump était par là, son intuition ? Peut-être, en tout cas si c'était le cas, il était comme Izayoi : Quelqu'un qui suit énormément son instinct et qui est grandement influencé par celui-ci dans sa manière d'agir. Il chercha du regard dans le sens inverse à celui d'Haruhiro, mais il ne semblait rien trouvé…enfin jusqu'à ce qu'il entende l'adolescent crié !

« MITSUKETAAA !!! »

Le cri était très surprenant et trop soudain, le blondinet n’était pas du tout prêt  qu’il n’avait pas pu s’empêcher de laisser échapper un énorme :

« HEH ?! »

Son regard alla se déposer sur la boule de poile en face des deux adolescents, l'un de ses pires cauchemars était en train de se réaliser ! Il allait récupérer son Jump plein de bave et illisible, cela ne devait pas arriver !  Izayoi remonta ses manches prêt à se jeter sur le chien tel un gardien de but, il avait clairement l'intention de le plaquer et récupéré son jump. Cependant, Haruhiro prit les devants et se mit à avancer en direction du chien tout bougeant ses bras dans tous les sens. Il ne comprenait pas pourquoi il faisait ça au début, mais après quelques instants, pour lui, c'était une technique pour faire baisser la garde du chien et de le surprendre. « Pas mauvais comme plan » pensa le blondinet jusqu'à ce qu'il voit Haruhiro se jeter sur le chien qui effectua une esquive de dernière minute provoquée un énorme « Wh…Comment il a fait ?!! » d'Izayoi.

« HAAAAA !! IL S'ENFUIE ! LE SHONEN S'ENFUIE IZAYOI ! FOOONCE !! »

« TOI…IGGY ! RENDS-MOI MON JUMP ! »

S'écria Izayoi avant de se lancer à sa poursuite, plein de détermination ! Pourquoi Iggy ? Simple, la tête du chien lui rappelait la tête d'Iggy. C'était un chien farceur dans l'un des manga qu'il avait lu auparavant et donc même la ressemblance physique n'était pas parfaite, il avait clairement un caractère assez semblable.

Le problème principal était qu'il fallait l'attraper et il n'avait jamais fait ça auparavant, habituellement c'est plutôt l'inverse : c'est le chien qui course l'humain pour une raison assez stupide. Enfin bon même se faire courser par un chien, ce n'était pas encore arrivé, mais poursuivre un chien était dans les compétences de tout le monde normalement. Izayoi se mit à lui courir après, se rapprochant aussi vite qu'il le pouvait et se lança sur lui tel un rugbyman sans physique pour se rétamer dans le sol. Ses yeux se levèrent légèrement en observant le chien sauté esquivant les bras du blondinet qui sentait sa frustration montée, il avait l'impression que le chien se moquait de lui.

Izayoi se releva tentant à plusieurs reprises de plaquer le chien, sans aucune réussite ! Trop petit et trop vif ! A son 4ième essaie, le blondinet avait compris qu'il ne pourrait pas l'attraper de cette manière ! Peut-être en essayant de le coincer dans un endroit où il n'y avait que 2 sorties, ça pourrait marcher. Toutefois, il faudrait connaître assez bien les lieux pour guider le chien dans le piège, c'était une chose loin d'être facile.

S'il n'avait pas un certain honneur, il aurait tout simplement pu appeler Judgement pour qu'ils l'aident à attraper le chien. Sauf que même si Judgment était un organisme crée pour aider les citoyens dans leur problème de tous les jours, ce serait ridicule de les appeler pour un magazine du shonen jump volé par un chien mutant (déni de s'être fait owned par un chien) ! S'il était membre de Judgment, il trouverait cela ridicule et qu'il était plus simple d'en acheter un autre. Or Izayoi n'avait pas les 200 yen nécessaire pour en repayer un ! Ou plutôt il ne voulait pas les gâcher sachant qu'il en avait un autre à acheter la semaine prochaine.

Ou alors il pourrait tout simplement être un traître et essayé de l'attirer avec de la nourriture, les chiens sont des goinfres ! Avec de la nourriture, il pourrait attirer la boule de poiles et l'attraper. Cette solution semblait la plus simple et la moins contraignante, car il savait qu'il n'avait clairement pas l'endurance pour rivaliser avec un chien.

« Haruhiro, tu aurais de la nourriture sur toi ? On pourrait l'attirer pour l'attraper. Au moment où il baissera sa garde, on lui sautera dessus ! Et puis on récupérera mon jump ! »

Il ne savait pas s'il pouvait exploiter l'autre solution qui était de le coincer dans une ruelle à seulement deux sorties, il ne connaissait pas assez bien les lieux pour ça. Il devrait les connaître vu le nombre de temps qu'il passe ici, mais il vient ici pour autre chose que pour mémoriser les lieux.

Malheureusement pour que son plan marche Haruhiro doit avoir de la nourriture, s'il n'en avait pas…il ne pouvait pas exploiter la faiblesse du chien. C'était problématique, mais au Japon il y a énormément de kombini…donc acheté de la nourriture serait possible sans aucun problème. Malgré tout Izayoi croisa les bras, regardant le sol et lâchant le chien de vues.

« Attend…au final ce n'est pas une bonne idée…ça reviendrait plus cher. »

En effet, au final ça reviendrait à plus cher que de racheter le Jump et puis même l'attirer avec un Ben-to ou un truc dans le genre était plus désavantageux ! C'était gaspiller 400 à 1000 yen pour un bouquin qui coûte presque 200 yen, loin d'être vraiment profitable. La solution était simple et facile, mais très clairement une mauvaise idée pour le portefeuille. Izayoi se frotta frénétiquement les cheveux avant de pousser une énorme soupire, il savait que son endurance allait en prendre un énorme coup…il le savait déjà.

« RAH !! TANT PIS ! ON LE COURSE JUSQU’A CE QU’ON LE COINCE ! A L’ATTAQUE ! »

Izayoi se mit à courir avec une légère larme aux yeux, devoir poursuivre un clébard seulement pour lire les histoires d’un poulpe doré et ne pas gaspiller 200 petit yen, ainsi que sauver son honneur d’être incapable d’attraper un petit toutou arrogant. Son cri était un cri de guerre, très clairement le blondinet venait de rentrer en guerre avec le pauvre petit chien.



|HS : Je dois maintenant aller au taf >.<, plus que 3 semaine haha.|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski



Messages : 103
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Jeu 14 Juil - 15:28

« Haruhiro, tu aurais de la nourriture sur toi ? On pourrait l'attirer pour l'attraper. Au moment où il baissera sa garde, on lui sautera dessus ! Et puis on récupérera mon jump ! »

De la nourriture ? Haruhiro avait bien une moitié de barre énergétique dans sa poche -qui avait prpobablement complètement fondu à l'heure qui l'est- mais il doutait sérieusement qu'elle puisse servir à quelque chose contre le petit chien.
Un chien ça avait beau avoir une intelligence limitée, il lui semblait que Izayoi et lui n'avaient pas un QI très développé puisqu'ils peinaient à rivaliser avec une petite boule de poils de 30 centimètres de hauteur... c'était assez dégradant tout ça.

Mais même avec de la nourriture, le chien ne viendrait sûrement pas les voir. Après qu'Izayoi ait essayé de le plaquer quatre fois d'affilée, il allait forcément se méfier. D'ailleurs, c'était quoi ça ? Haruhiro s'était sentit ridicule après s'être étalé à côté du chien comme une larve (après le banc qui plus est...) mais Izayoi l'avait purement étonné, c'est vrai quoi, ce mec s'était dévoué corps et âme à la tâche! Bon... le résultat avait été peu satisfaisant... certes ! Mais au moins il n'avait pas honte de s'écraser à répétition devant un petit chien. Le tout avait été assez comique en fait et Haruhiro avait laissé échapper un léger gloussement. Il ne voulait pas se moquer mais après quatre fois, c'était dur de résister.

« Attend…au final ce n'est pas une bonne idée…ça reviendrait plus cher. »

[ Ha ben oui, évidemment... ] Réalisa le jeune garçon, même si ça marchait, c'était pas rentable. Mais pourquoi diable n'avait-il pas d'argent sur lui ?! Il aurait tout simplement pu racheter un Jump à Izayoi et l'histoire était clause. Haruhiro se promit mentalement de toujours garder quelques yen sur lui à l'avenir.

L'esper commençait à se dire qu'ils stagnaient et qu'ils n'arriveraient pas à récupérer le magazine, aussi frustrant que cela pouvait l'être. Il vit cependant Izayoi soupirer avant de hurler un bon coup:

« RAH !! TANT PIS ! ON LE COURSE JUSQU’A CE QU’ON LE COINCE ! A L’ATTAQUE ! »

Et puis il se rua en direction du chien qui détala à son tour.

"He...?"

Etait-ce une larme qu'il avait aperçu sur l'expression résignée de Izayoi? Le pauvre, il lui faisait presque de la peine. Evidemment, lui tout ce qu'il voulait c'était récupérer son jump et le lire en toute tranquilité. Il s'était résigné mais était tout de même déterminé.
Haruhiro se releva et sourit en coin, ça pouvait être amusant tout compte fait!

Il se mit lui aussi à courrir à la poursuite du blondinet et du petit chien. A sa grande surprise, il rattrapa Izayoi assez rapidement. Son expression n'avait pas changé. Il avait toujours une petite larme au coin de l'oeil mais était clairement décidé à ne pas laisser petit mammifère s'en tirer aussi facilement.

"Hé Izayoi, je viens d'avoir une idée, plaque le bien cette fois ok?"

Il l'avait dit en souriant, bien qu'il n'avait pas réellement de "conseil" à donner au blondinet, Haruhiro avait décidé de pendre les choses en main et avait échafaudé une sorte de plan, le genre de plan qui n'existerait que dans un manga ou bien dans un film étrange racontant la poursuite d'un chiot par deux adolescents mais tout de même un plan. Et puis d'ailleurs, c'était quoi cette logique ?! D'habitude c'était le chien qui poursuivait l'homme non?

La boule de poils bicolore était à une dizaine de mètres devant eux, bien que ralentie par son trésor, elle ne semblait pas se fatiguer et il semblait clair que les deux lycéens n'arriveraient jamais à l'attrapper de cette façon.

Le chemin était droit devant eux et il n'y avait personne qui se promenait et qui gênerait leur progression. Enfin... sa progression plus précisément.
Haruhiro avait pour but d'effrayer le petit animal pour qu'il change de trajectoire et pour qu'izayoi puisse l'attraper. Il espérait juste qu'il n'y avait pas de membres de Judgement dans le coin, auquel cas il serait réprimandé pour son action.

Sans s'arrêter de courrir, l'esper effectua un petit saut vertical, de façon à se trouver à quelques centimètres du sol avant d'utiliser son pouvoir.
Il compressa en un instant l'air en contact avec tout l'ensemble de l'arrière de son corps, surtout le dos, le cou et l'arrière de la tête. Si la compression (et donc la décompression) n'était pas uniforme, il pourrait se blesser à cause d'une accélération trop subite du dos par rapport à la tête par exemple. Dans le genre "potentiellement fatal", Instant Shift était pas mal. Alors aller vite, oui mais pas trop quand même.

Mais Haruhiro était habitué à cette utilisation de son pouvoir, il l'avait déjà utilisé de nombreuses fois. Elle n'en restait pas moins dangereuse mais il controlait mieux de taux de compression qu'à ses débuts.
Il relâcha tout aussi subitement la compression, ce qui le propulsa à une vitesse un peu trop élevée à son goût, il ne voulait pas aller aussi vite, juste un peu moins que ça...

"YAAAHOOOOOOOOO !!!"

La détente se faisant au contact de sa peau, il cru un instant que son T-shirt allait se déchirer mais ce dernier ne fit que s'agiter brusquement à son grand soulagement.
Ca y est, il volait. Enfin il ne volait pas réellement mais c'était tout comme. Qu'il aimait cette sensation! L'adrénaline coulait dans ses veines, il se sentait plus vivant que jamais lorsqu'il se propulsait à de très hautes vitesses. Plus la vitesse est élevée plus les sensations sont fortes. Ce qu'il aurait aimé pouvoir se propulser librement dans Gakuen Toshi! Le long d'une route sans voitures ça aurait été le mieux!

Haruhiro sortit cependant très rapidement de ses rêveries, de là où il s'était propulsé, il allait voler durant 2,5 secondes environ avant de dépasser le chien. Il allait plus vite que prévu et 2,5 secondes, c'était cairement trop petit comme laps de temps pour manoeuvrer un aterrissage ou une réception.
Il avait su dès l'instant où il avait décidé de se propulser qu'il s'en sortirait avec des bleus mais là, c'était carrément dangereux.

L'adolescent, suivit d'une gigantesque boursaque dépassa le petit animal qui faillit s'envoler. Il avait très certainement frolé la crise cardiaque et fut tétanisé un instant avant de repartir dans la direction opposée, courant pour sa vie, droit dans la direction de Izayoi.

Haruhiro traversa un buisson, fit quelques roulés boulés sur le sol avant de dévaster un autre buisson et de heurter... l'arrière d'un banc puis de passer par dessus. Il avait rebondit comme... et bien comme un jeune homme bien constitué sur le sol, avait fait un vol plané par dessus le banc et s'était écrasé une énième fois devant le banc, à côté d'une jeune femme qui roulait de grands yeux surpris.

"Encore un banc... en...core par terre..." Gémit Haruhiro. Ce n'était définitivement pas sa journée. Pourquoi fallait-il toujours qu'il finisse étalé sur le sol? En même temps il avait utilisé son pouvoir et avait volé à presque 30 km/h. D'un côté, il se sentait tout de même chanceux d'être toujours en un seul morceau.

Haruhiro avait tendance à utiliser son pouvoir à tors et à travers et pour x et y raisons. Rien qu'aujourd'hui, et en l'espace de moins d'une heure, il s'était propulsé deux fois (bien que pour la première fois, ce n'était pas vraiment condamnable). Il était sûr qu'il y avait un autre moyen d'attraper ce petit chien voleur de magazine et qu'il s'en rendrait compte plus tard. Mais non, il avait préféré utiliser Instant Shift. En même temps ce pouvoir lui correspondait tellement! L'adolescent se redressa tant bien que mal et se tourna vers le banc.

" Enfoiré... " Grommela-t-il à l'adresse du banc comme si tout était de sa faute.

« Bonjour, pardon désolé de vous avoir surpris. J'ai glissé. »

Dit-il d'une seule traite à l'attention de la jeune femme.
Il regarda dans la direction du buisson désormais complètement déformé -une partie du buisson étant sur Haruhiro.

[ Mais heu... une minute... ]

Haruhiro venait de remarquer un détail important.. c'était une laisse que tenait la jeune femme dans sa main ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura



Messages : 192
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Mar 19 Juil - 1:16

[HS : J'annonce qu'il y aura surement des changements/améliorations sur le rp ! Dès Mercredi/Jeudi, ce sera bon pour les modifications à effectués (elle sont infimes.)]

Alors qu'il était à la poursuite du chien qu'il avait décidé de surnommée « Iggy » à l'image de son comportement énervant surtout à ses yeux, Haruhiro l'avait rattrapé et bien qu'ils courraient après ce satané clébards. Aucun des deux n'arrivait à le rattraper, en même temps ils avaient quatre pattes et puis ils n'étaient pas poursuivis. Habituellement, c'est le chien qui course l'homme et qui le pousse dans ses retranchements au niveau vitesse comme au niveau cardio.

Il avait un maudit livre de 200 pages dans la bouche, ça devrait le ralentir et le gêner pendant qu'il respire, mais il avait tellement d'avance sur eux qu'on aurait dit qu'il n'avait aucun problème à les mener en bourriques. Ils n'allaient clairement pas le rattraper à cette allure et ils n'avaient pas l'air de pouvoir le piéger par miracle dans une ruelle assez étroite.

« Il va falloir réfléchir à un plan… »

Réfléchir à un plan pour capturer un chien ? Sérieusement ? Où va le monde…ils ne travaillent même pas pour des organisations animalières et ils sont là en train de penser à comment capturer le chien qui a volé le jump sacré. Enfin bon, malgré le fait qu'Izayoi trouvait cela légèrement ridicule de devoir réfléchir pour attraper un chien…ils étaient obligés. Sur le long terme, ils n'arriveront pas à l'attraper et ils n'auront fait que se fatiguer pour aller acheter un jump au final, ce serait débile. Alors qu'il allait essayer de concocter un plan pour capturer cette ingrat chien, Haru pris la parole annonçant qu'il venait d'avoir une idée en lui demandant de plaquer.

Izayoi laissa échapper une légère expression montrant son interrogation, il ne comprenait pas pourquoi il lui demandait de faire cela, après tout il n'avait pas réussi à le plaquer malgré plusieurs tentatives toutes ridicules. C'est alors qu'il vit Haruhiro effectué un petit saut et utilisé son pouvoir, malgré les risques qu'il encourait si Judgment ou Anti-Skill était dans les parages. Le jeune adolescent aux cheveux brun fut propulsé et avait dépassé le chien, Izayoi ne pouvait être qu'ébahi par l'utilisation du pouvoir de Wil-san qui donnait l'impression d'avoir une certaine liberté malgré le fait que cela semblait dangereux dans le sens : « Dangereux comme les sports d'extreme », mais sans plus.

"YAAAHOOOOOOOOO !!!"

« Il a l’air de vachement s’amuser... »

Izayoi n'avait pas pu s'empêcher de laché un petit sourire en voyant à quel point Haruhiro aimait utiliser son pouvoir, clairement il sentait que si la cité scolaire n'interdisait pas d'utiliser son pouvoir à tout bout de champ. Haruhiro serait l'un de ceux qui utilisent très très souvent son pouvoir. Enfin bon l'important était qu'il était passé devant le chien qui avait eu peu de la bourrasque qu'avait crée le jeune brun lors de son passage.

Iggy se mit en direction du blondinet armé avec un grand sourire , plus confiant et sadique que jamais avant de se lancer sur le chien ! Le plaquant tel un rugby man tout en lâchant un énorme : « Je l'ai ! ».  Et pendant qu'il se réjouissait de sa victoire, il perdit Haruhiro de vue qui avait du être propulsé trop loin.

« Le pauvre…il n’aurait peut-être pas dû tenter…enfin bon en tout cas, on l’a ! »

Il tenait Iggy à une main, essayant de lui prendre le jump avec l'autre, mais il resistait. Alors il l'a fait tenir à une main avant de jouer avec son vendre pour qu'il lache le Jump…plein de bave et avec une partie pages ancrée avait été dilluée à cause de la bave. Heureusement pour Izayoi, ça ne semblait pas avoir atteint la page qu'il était en train de lire. Toujours avec le chien dans les mains, Izayoi se mit à la recherche d'Haruhiro. Il ne pouvait pas être bien loin et il semblait être allé tout droit donc autant suivre la ligne droite ou la ligne du bonheur comme Izayoi aime bien l'appeler.

Une fois arrivé, il vit Haruhiro étalé devant le banc avec la majorité du buisson sur lui. Toujours en tenant ce maudits chien, le blondinet s'inquiéta pour son complice de « Team SPA ».

« Haru, tout va bien ? Pas trop de blessures ? »

Avant de finalement observer son environnement où se trouvait une jolie jeune femme qui avait une laisse vide dans sa main. Il était très probable qu’elle soit la propriétaire de ce chien ! Logiquement, il devrait lui rendre son chien et lui facturer un shonen jump ! Toutefois, il était impossible qu’il laisse passer une chance pareille ! On parle d’Izayoi Hasakura, un gentil garçon, mais qui est un coureur de jupon. AU moins de surnom.

Il aurait eu un bouquet de fleur, il aurait pu tenter quelque chose de plus « soft », mais bon il a le chien entre les mains. Un petit sourire se dessina avant de s’adresser à la jeune fille qui semblait être encore choqué par la position de jeune adolescent.

« Bonjour, serait-ce votre chien ? »

« Oui ! Merci, j’étais très inquiète ! »

« De rien, il était en train de prendre mon Shonen jump pour un jouet et on a réussi à l’attraper. »

« Vraiment ?! Désolé ! » Dit-elle toute affolée par le fait que son chien ait abimés les affaires d’autrui, un comportement typiquement japonais.

« Ce n’est pas bien grave, vous pouvez toujours m’accompagner à la librairie pour en racheter un et me conseiller sur certain livre de votre goût. Hum…quel est votre jolie nom ? »

Il était carrément en mode flirt, ça faisait longtemps que ça n’était pas arrivé ! Parce que bon, lui et la littérature…ça fait deux, il suffit de voir sa haine pour la paperasse pour comprendre. C’était donc assez ironique qu’il lui demande des conseils sur des livres à acheter alors qu’il ne le fera probablement jamais. Cette scène prouvait bien qu’Izayoi se moquait complètement que des inconnus ou même une personne avec qui il s’entend bien pour le moment, le voit dans ce mode. Certain de la Messou Team l’avait déjà vu comme ça à plusieurs reprises, ils étaient complètement habitués…or Masayuki, ça c’était une autre histoire…si elle le voit en mode flirt, ses tympans allaient exploser et pas qu’un peu.

Quand il est dans ce mode, il vaut mieux le faire en sortir le plus vite possible même si ce n’est pas vraiment dur à faire. Pour le ramener à la réalité la parole tout comme une pichenette au front suffit amplement et puis honnêtement même si ça venait à marcher…il risquait beaucoup trop en conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski



Messages : 103
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Ven 19 Aoû - 20:58

Izayoi était apparu tel un héro brandissant un trophée (qui se trouvait être actuellement un petit chien dont les yeux sortaient des orbites) devant Haruhiro et la jeune femme.

« Haru, tout va bien ? Pas trop de blessures ? » 

Haruhiro leva un pouce vers le blondinet, son éternel sourire plaqué sur le visage.

"Disons que je suis toujours entier, en tout cas bien joué tu l'as eu! Regardes ce que j'ai tr-"

Il aurait voulu faire remarquer que la jeune avait une laisse dans les mains mais Izayoi lui avait déjà adressé la parole.
Toujours assis par terre, ses yeux allaient d'Izayoi à la jeune femme en suivant la discussion.
Il remarqua au bout de son deuxième aller-retour le shonen jump pour lequel il s'était tant donné... sa mâchoire manqua de tomber lorsqu'il vit dans quel état il se trouvait: de la bave coulait encore du magazine et une bonne partie des pages semblaient complètement illisibles. C'était donc pour ça qu'il avait fait tant d'efforts?
Sachant que la perte du « Graal » était en majorité de sa faute, il avait fait tout son possible pour le récupérer mais en fin de compte ce dernier était complètement détruit...
Haruhiro se sentit soudain très fatigué, dire qu'à l'origine il était venu se reposer dans le parc !

« Ce n’est pas bien grave, vous pouvez toujours m’accompagner à la librairie pour en racheter un et me conseiller sur certain livre de votre goût. Hum…quel est votre jolie nom ? » 


L'esper tourna immédiatement la tête vers Izayoi d'un air surpris. Ça c'était clairement inattendu. Trop même! La première phrase en elle même ne sortait pas tant de l'ordinaire mais la seconde... si ça ce n'était pas du flirt !
L'adolescent roula de grands yeux et entrouvrit la bouche sous l'effet de stupeur, Izayoi était un dragueur! Quelle surprise, il n'aurait jamais imaginé ça de sa part! Enfin il le connaissait à peine mais bon.. il avait subitement changé, on aurait dit une autre personne et c'était assez déroutant.
Haruhiro n'avait jamais été très doué avec les filles mais il pensa soudainement que si il en rencontrait une qui lui plaisait vraiment il vaudrait mieux ne pas la présenter à Izayoi. Cela dit ce dernier pourrait bien lui apprendre deux-trois choses sur le sujet, ça ne lui ferait pas de mal.

Il nota l'information dans un coin de son cerveau, ça pourrait servir on ne sait jamais.
La jeune femme quand à elle avait également été surprise et avait même rougit. L'adolescent leva un sourcil : qu'est ce que c'était que cette réaction stéréotypée ?
Stéréotypée peut être mais vraie, elle ne devait pas être habituée aux coureurs de jupons dont faisait visiblement parti Izayoi.

« Je m'appelle Nanami Hashimoto », déclara-t-elle au bout d'un moment en affichant un sourire timide qui manqua même de faire chavirer Haruhiro.
L'adolescent devait tout de même avouer qu'Izayoi savait choisir ses « cibles ». Il ne savait pas si c'était prémédité mais le blondinet avait trouvé les bons mots ; il aurait aussi pu se faire regarder de travers par la jeune femme.

Avec tout ça il ne savait plus vraiment quoi faire. Certes il avait rempli sa part de responsabilité en aidant Izayoi à récupérer son Shonen Jump mais en même temps ce dernier était partiellement lisible maintenant. Il devrait peut être racheter un exemplaire pour Izayoi ? D'un autre côté le blondinet avait proposé à la jeune femme de l'accompagner donc Haruhiro en déduisait qu'il ne lui devait plus rien -ou plutôt que toute la concentration d'Izayoi était occupée par la jeune femme et que du coup lui, il passait au second plan.
En plus, vu la nouvelle facette du blondinet qu'il venait de découvrir il devrait peut être le laisser en compagnie de la jeune femme.

L'esper aux cheveux bruns soupira, il ne savait définitivement pas quoi faire. C'était son chic de se mettre dans des situations sans queue ni tête donc des rebondissements étaient quasiment à prévoir mais Izayoi devait sûrement être une personne dans le même genre que lui vu le déroulement de ce début d’après-midi.
Il se leva et nota qu'Izayoi tenait toujours le chien sous le bras. Peut-être qu'il ne comptait le rendre qu'après que la jeune femme ait accepté son « rendez-vous » à la librairie la plus proche ? Mouais, nan c'était absurde.

« Tu veux que je vous laisse ? » demanda-t-il à voix basse à Izayoi. « Par contre rend lui son chien avant qu'il ne s'enfuie avec un autre objet à toi. »

L'esper brun fit un clin d'oeil gigantesque et exagéré à Izayoi, tellement énorme qu'on aurait presque pu l'entendre cligner. Il pivota ensuite vers la jeune femme et lui adressa un sourire en lui faisant pratiquement une courbette.
Une fois sa bénédiction effectuée, il  s'effaça le plus efficacement possible, pratiquement en faisant des pas chassés, le tout en faisant des signes à Izayoi qui signifiaient qu'il allait devoir lui raconter son rencard improvisé dans les moindres détails.

Haruhiro sortit finalement du parc et décida de reprendre son "entrainement" c'est à dire son sport de la journée. Il commença à trottiner en se remémorant les événements du parc, ce qui le fit sourire. Il s'était bien amusé en fin de compte, même si il avait récolté quelques bleus, il avait rencontré Izayoi qu'il trouvait vraiment sympathique!

"Ha mais je suis stupide ou quoi...?" Comment Izayoi était-il censé lui raconter son rendez-vous si ils n'avaient même pas échangé leurs numéros de téléphone? Il savait seulement qu'il étudiait à Eiri High School...

Bah, il se recroiseraient à coup sûr! Dans le même parc si ça se trouve peut être que la semaine prochaine Izayoi sera de nouveau sur son banc, en train de lire un manga ou autre chose.

[La prochaine fois que je le vois faudra juste que j'évite de lui foncer dessus...] Pensa le jeune garçon avant de reprendre son trottinement, il avait finit par faire une pause assez longue dans ce parc -pas des plus reposantes cependant- il fallait donc qu'il s'y remette rapidement si il voulait passer son après-midi à glandouiller en bon adolescent qu'il était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura



Messages : 192
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Lun 5 Sep - 5:09

Toujours le chien en main, Izayoi Hasakura attendait la réponse de la jeune adolescente qui venait de se mettre à rougir suite à sa question. Rougir pouvait être un bon signe comme un mauvais signe, mais bon ce n'était pas vraiment dans ses habitudes de s'inquiéter de cela donc autant ignorer ce détail et attendre la réponse de la jeune fille pendant que le petit toutou se débattait dans ses mains de temps à autres. Si elle n'était pas habituée aux coureurs de jupon tel que l'étudiant d'Eiri High School, cela lui facilitait un peu la tache vu qu'il n'était pas du genre gangster/agresseur.

« Je m'appelle Nanami Hashimoto »

C'était bel et bien un joli prénom, il ne s'attendait pas vraiment à ce qu'elle lui donne aussi facilement, mais c'était un bon pressage pour discuter avec elle. Elle était plutôt mignonne et avait le caractère d'une Japonaise : « Elle était timide », mais au moins elle semblait ouverte à la discussion. Enfin bon, qu'importe il devait se présenter, après tout c'était naturel vu qu'elle venait de lui donner son nom.

« Et moi c’est Izayoi Hasakura, enchanté. »

C'était plus ou moins l'occasion d'enchainer et de continuer la conversation avec elle, mais alors qu'il s'apprêtait à prendre de nouveau la parole, il entendit quelqu'un lui murmurer à l'oreille. Cette personne n'était nulle autre que l'adolescent qui l'avait aidé à capturer ce maudit chien dévoreur de Jump : « Haruhiro ».

« Tu veux que je vous laisse ? »

L'adolescent aux cheveux bruns venait tout juste de montrer sa gentillesse, il venait de lui proposer de le laisser avec l'adolescente et de discuter avec elle pendant qu'il partait. On pouvait le comprendre « tenir la chandelle » est loin d'être une chose amusante et puis c'était très désagréable comme on avait l'impression qu'on n'existait pas. Izayoi ne pouvait pas nier que son attention s'était focalisé sur Nanami, mais en aucun cas il voulait lui faire tenir la chandelle ou qu'il parte. C'était une mauvaise interprétation, il était certes un coureur de jupon, légèrement impulsif de temps à autres, qu'il allait parler aux filles qu'il trouvait jolies, mais déjà qu'il n'est pas du genre à lâcher quelqu'un juste pour séduire alors quelqu'un qui l'a aidé à retrouver/récupérer son jump ? Hors de question de le laisser en plan sans le remercier ou quoique ce soit dans le genre. Alors qu'Izayoi était rester bouche-bée quelques secondes et  s'apprêtait à contester ses paroles, le jeune homme aux bruns avait déjà pris la parole.

« Par contre rend lui son chien avant qu'il ne s'enfuie avec un autre objet à toi. »

Il avait totalement raison, il sentait le chien de débattre de temps en temps et puis ce n'était qu'une question de temps avant qu'il ne s'échappe de sa poigne en volant un autre objet qu'il lui appartient. Il était hors de question qu'il s'amuse à nouveau à lui courir après, donc sans plus attendre Izayoi remit le chien à sa propriétaire qui le remercia. Le blondinet jeta un petit coup d'œil à Haruhiro qui lui lança un énorme clin d'œil, probablement le plus gros clin d'œil qu'il avait vu de toute sa vie ! Difficile de faire moins discret, heureusement qu'elle était concentrée sur ce petit démon mangeur de manga.

C’est alors qu’Haru se mit à dire au revoir à Nanami, puis s’éloignant d’Izayoi lui faisait des signes….le visage qu’arborait Izayoi à ce moment-là se transforma en une expression facile qui laissait sous-entendre qu’il était légèrement inquiet :

« Je ne sais pas pourquoi….mais j’ai l’impression qu’il veuille que je lui raconte comment ça s’est passé… »

Le blondinet poussa un léger soupire à cette pensée et en observant Haruhiro s'en aller pour « son bien » ou du moins c'est que ce qu'il pensait et même si c'était plus ou moins vrai, Izayoi ne comptait pas vraiment faire plus que discuté et récupérer les contacts de la jeune femme si c'est possible. Alors que le jeune homme aux cheveux bruns était parti sans que l'étudiant d'Eiri High school ne lui dise vraiment au revoir, après tout il avait d'autres projets pour Haruhiro. L'adolescente pris la parole à la grande surprise d'Izayoi qui pensait qu'elle allait rester silencieuse à cause de sa timidité, mais ça l'arrangeait. En effet, le silence qui commençait à s'installer depuis le départ du jeun brun commençait à se faire sentir !

« Votre ami est vite parti… »

Ce n'était pas exceptionnel, mais au moins ça leur permettait de discuter même s'il y avait une petite erreur. Même s'il le trouvait bien sympathique Haruhiro n'était pas son ami, mais une connaissance. Toutefois il savait qu'il était quelqu'un de gentil, il suffisait de voir ce qu'il a fait pour lui aujourd'hui pour facilement le comprendre. Donc Izayoi se doutait bien que sur le long terme il allait bien s'entendre avec lui et qu'ils allaient probablement devenir amis.

« Hum…ce n’est pas vraiment mon ami…mais il m’a aidé à attraper votre chien et récupérer mon jump. C’est un bon gars, c’est lui qui a récupéré votre chien. »

Il est vrai que sans Haruhiro, il n'aurait peut-être pas attrapé le chien et même s'il l'avait attrapé, il aurait surement galéré beaucoup plus. Heureusement qu'Haru était là et comme Izayoi était quelq'un de plutôt honnête dont on dit souvent qu'il l'est beaucoup trop, il se devait de dire la vérité à Nanami à propos de la capture du chien. Alors que le blondinet allait reprendre la parole, il continuait d'observer sa connaissance alors qu'il s'éloignait de plus en plus.

« Si vous voulez remercier quelqu’un, ce serait plutôt lui. Si cela vous dit, je prendrais votre numéro de téléphone pour qu’on aille racheter un jump ensemble. »

« Tenez et remerciez votre ami de ma part. » Dit-elle en tendant un petit bout de papier avec son numéro marquée dessus.

Izayoi se mit à sourire avant de récupérer le bout de papier, il n’avait pas vraiment l’intention de l’utiliser…enfin au début si, mais maintenant non. Après tout comme il a été dit plus tôt : « La lecture et lui, ça fait deux », par contre ça lui faisait peut-être une nouvelle amie et ça c’était plutôt sympas donc autant voir où tout cela va mener. Il rangea le papier dans poche arrière gauche, oui les fameuses poches arrière qui font perdre des objets à tout le monde et que beaucoup évitent d’éviter ! Toutefois, Izayoi n’avait absolument pas peur de le perdre !

« Vous lui direz vous-même »

Le message était clair et précis, même s'il ne l'avait pas dit directement, le sous-entendu était là : « Je vais lui donner ».  Elle semblait l'avoir compris étant donné qu'elle s'était mise à rougir avec un léger sourire tout timide, tout discret. Elle acquiesça avec sa tête, sans prononcer un mot, mais Izayoi l'avait compris ainsi : « Ah…d'accord. ».

Sur ses mots Izayoi s'en alla, lui disant « à la prochaine » et en lui faisant des signes de la main. Il partait dans la même direction qu'Haruhiro et une fois qu'il s'était éloigné de la jeune fille, le blondinet se mis à courir dans l'espoir de rattraper l'adolescent qui était parti et s'était mis à trottiner comme pour faire du sport. Il le chercha légèrement du regard alors qu'il courait en pensant qu'il était presque sur de l'avoir vu partir par ici, mais qu'il ne l'avait peut-être pas encore rattrapé. Alors qu'il continuait à avancer, il vit finalement le dos de l'adolescent. Il n'oubliera jamais l'apparence ou même la silhouette de la personne qui lui était rentré dedans.

Le blondinet se mit à accélérer en direction de l'adolescent, il n'avait pas vraiment prévu de s'arrêter. En toute honnêteté, il se disait que ce serait ironique et drôle qu'il lui fonce dedans. Affichant un énorme sourire Izayoi accéléra encore plus pour le rattraper et ralentir légèrement le percuter dans son dos, mais tout doucement afin de ne pas tomber ou de le faire tomber. Il n'avait aucune envie de le blesser ou de se blesser en faisant l'idiot, bon avec Offense Armor il ne se serait pas blessé, mais il ne voulait pas blesser Haru.  L'étudiant d'Eiri affichait un grand sourire alors qu'il commença à s'adresser à Haruhiro.

« Qui t’a dit de partir ! Tu ne m’as même pas laissé te remercier pour m’avoir aidé ! En plus j’ai quelque chose à te donner…»

Le blondinet fouilla sa poche quelques instants avant d’afficher une grimace qui montrait toute son inquiétude avant de fouiller sa deuxième poche, puis sa poche arrière droite ! Heureusement pour lui, il trouva ce qu’il cherchait dans sa poche arrière gauche. Il souffla un énorme coup avant de le tendre à Haruhiro, il s’agissait du numéro de la jeune adolescente.

« En plus, je dois aussi récupérer ton numéro de téléphone…histoire de te contacter pour t’offrir quelque chose pour te remercier. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski



Messages : 103
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Dim 11 Sep - 16:19

Haruhiro manqua de tomber et du faire de grands moulinets avec les bras pour retrouver son équilibre. Quelqu'un venait de le percuter, les gens ne faisaient attention à rien ou quoi   ?!
Il se retourna, s'attendant à obtenir les excuses d'un enfant embarrassé mais ce fut un Izayoi hilare qu'il trouva à la place.
Il le regarda pendant deux longues secondes avant d'éclater de rire, ça allait devenir une façon de se saluer à ce rythme   !

« Qui t’a dit de partir ! Tu ne m’as même pas laissé te remercier pour m’avoir aidé ! En plus j’ai quelque chose à te donner… »

« Remercier ? » Selon lui, il n'avait aucun remerciement à recevoir. Haruhiro espérait qu'Izayoi n'avait pas laissé sa « conquête » derrière pour le remercier... il voulut demander directement au blondinet mais ce dernier le coupa dans son élan en lui tendant un bout de papier après avoir fouillé ses poches.

« En plus, je dois aussi récupérer ton numéro de téléphone…histoire de te contacter pour t’offrir quelque chose pour te remercier. »

[ Mon numéro ? Mais il vient de me donner le sien. ]

L'esper déplia le bout de papier et comprit de suite que le numéro de téléphone qui y était inscrit était celui de Nanami Hashimoto, la « fille du parc ».

« Ha mais.. hein ? Pourquoi est-ce que tu me le donnes ?   »

Haruhiro fronça les sourcils, il ne comprenait pas la décision d'Izayoi. Lui à la place l'aurait gardé à coup sûr. Il sourit finalement :

« Et ben, tu donnes souvent les numéros de tes conquêtes à tout le monde comme ça? Mais merci en tout cas ! »

Honnêtement, il ne savait pas trop comment il pourrait débuter une discussion avec la jeune fille, il n'était clairement pas doué pour ces choses là. Izayoi en revanche lui donnait l'impression d'en connaître un rayon. D'ailleurs il tenait encore à le remercier, décidément il était têtu celui-là       ! Du point de vue de Haruhiro, il devrait plutôt lui demander un dédommagement, surtout qu'il venait de lui « offrir un cadeau » à la valeur non négligeable pour l'adolescent. M'enfin, si il y tenait tant pourquoi pas, Haruhiro avait bien envie de rester en contact avec l'étudiant d'Eiri et puis il trouverait bien un moyen de lui rendre la pareille.

En plus, une idée venait de germer dans la tête de l'adolescent. Izayoi avait un certain « skill » de séduction visiblement et il aurait bien aimé avoir quelques tuyaux lui aussi. Le jeune homme tenta de formuler sa pensée, non sans peine et embarras :

« Hum... erm.. tu n'as pas besoin de me remercier. Par contre, je serai partant pour qu'on se revoit ! »

Il se raclât la gorge avant de continuer :

« Tu pourras aussi me faire part de tes talents de coureur de jupons, c'est marrant mais j'aurais jamais imaginé que tu serais un dragueur, haha »


Finalement il l'avait dit sur le ton de la rigolade, cela dit sa remarque n'avait rien de péjoratif. Lui-même ne pourrait jamais parler avec autant d'aisance lors d'une première rencontre avec une fille.

Il donna son numéro de téléphone au blondinet. Décidément, son passage dans le parc aura été bien différent de ce à quoi il s'attendait ! Haruhiro se dit que si Izayoi avait dit au revoir à Nanami, autant qu'ils discutent un peu plus, ils ne se connaissait pas vraiment après tout. À vrai dire, une question lui traînait dans sa tête depuis quelques minutes maintenant.

« Au fait Izayoi, pourquoi tu portes des barrettes   ? Ça te donne un certain style donc ça a un peu attisé ma curiosité   ! »
Demanda-t-il sur un ton désinvolte en tapotant les barrettes avec l'ongle de son index.

En effet, le lycéen était curieux par rapport à la présence des ces barrettes dans les cheveux son interlocuteur. Non pas que cela le dérangeait mais il trouvait cela un petit peu inhabituel sur le crâne d'un adolescent. Peut-être que c'était pour attirer les filles ? Haruhiro s'imagina lui aussi avec des barrettes dans les cheveux et tira une drôle de tête à la vue de cette image. Hors de question qu'il en mette un jour  !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura



Messages : 192
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Ven 16 Sep - 0:12

« Ha mais.. hein ? Pourquoi est-ce que tu me le donnes ?   »

Izayoi leva le sourcil droit, légèrement surpris, non pas à cause de la question du jeune homme, mais à cause du fait qu'il avait froncé les sourcils.  Le blondinet se demandait donc ce qu'il pouvait s'imaginer dans sa tête pour froncer les sourcils en voyant le numéro d'une fille.  Peut-être qu'il avait compris qu'elle voulait lui parler et qu'il se faisait un film dans sa tête…qui sait. Toutefois avant que l'élève d'Eiri ne puisse répondre à sa question, Haruhiro reprit la parole surement à cause du fait qu'Izayoi était resté trop longtemps silencieux coincé au fin fond de ses pensées en train d'essayer de déchiffrer celle du jeune homme aux cheveux bruns.

« Et ben, tu donnes souvent les numéros de tes conquêtes à tout le monde comme ça? Mais merci en tout cas ! »

« Ah ? »

Ce son était sortis instinctivement de la bouche du blondinet, c'était limite une affront ce qu'il venait de dire ! Izayoi est un coureur de jupon, qui « sait » ce qui est bien ou pas et il est hors de question qu'il donne un numéro comme ça sans raison. Il avait vraiment l'air d'une personne pareil ? Qui ferait ça ? Toute personne qui ferait cela manquerait de considération envers la jeune fille ou tout autre propriétaire du numéro de téléphone ! Izayoi est peut-être un coureur de jupon, mais il reste quelqu'un de respectueux.

Déjà qu'il ne donne pas ceux de ses amis à d'autres amis sans qu'il ait l'autorisation de la personne concernée ou que ce soit une situation vraiment urgente et cela même si les deux personnes se connaissent. Izayoi poussa un léger soupire en voyant ce que pensait Haruhiro de lui, ce n'était pas vraiment très glorieux. Il devait donc corriger du mieux qu'il pouvait la penser du jeune homme, non pas qu'il avait une image à maintenir ou quoique ce soit.

« Absolument pas…Déjà je ne faisais que parler avec elle et ensuite elle veut te remercier, je te souhaite donc bonne chance. Bref parlons plutôt de ton remerciement, un strawberry parfait ça te dit ? »

Avec ça au moins il a été clair sur ce point, même s'il a été assez expéditif. En effet, ce n'est pas qu'il se fichait complètement de ce qu'il se passait entre les deux après avoir effectué la livraison de numéro et au contraire, il souhaitait qu'il se passe un truc bien d'où son « bonne chance », mais il voulait avant tout remercier Haruhiro et c'était sa première préoccupation.

« Hum... erm.. tu n'as pas besoin de me remercier. Par contre, je serai partant pour qu'on se revoit ! »

Il était têtu a pas vouloir se faire remercier ! Il devrait juste accepter cette merveilleuse offre qu'est de manger un parfait, enfin bon au moins Izayoi commençait à déceler le caractère d'Haruhiro. C'était un type bien et qui était loin d'être un profiteur, il en connait certain qui lui aurait sauté à la gorge s'il avait osé prononcer les mots :  « Pour te remercier » devant eux…à tel point qu'ils lui auraient vidé son portefeuille. Malgré tout, il était hors de question qu'il ne remercie pas l'adolescent d'une manière ou d'un autre pour son aide.

« Tu pourras aussi me faire part de tes talents de coureur de jupons, c'est marrant mais j'aurais jamais imaginé que tu serais un dragueur, haha »

En entendant ces paroles ; l’adolescent aux cheveux blonds leva son fidèle sourcil droit à cause de la surprise. Haruhiro avait dit cela sur le ton de la rigolade, toutefois c’était aussi une bonne méthode de l’aider. Peut-être qu’il disait ça vraiment à la rigolade, mais il arrive parfois que l’on dise ce qu’on pense vraiment en rigolant en tentant un « ça passe ou ça casse ». Izayoi s’avançait peut-être un peu en pensant qu’Haruhiro avait tenté cela, même s’il restait la possibilité que ce soit un timide et qu’il tente de surmonter cela. Izayoi se frotta l’arrière du crâne avant de croiser les bras, posant son regard sur le sol avant de le reposer sur son interlocuteur.

Quant au « J'aurais jamais imaginé que tu serais un dragueur », l'élève d'Eiri n'en pris pas note. Simplement parce que c'était vrai et que ce n'était pas vraiment péjoratif pour lui, son sensei lui a toujours dit de ne pas laisser le regard des autres le gêné et c'est ce qu'il a toujours fait. Donc un point de vue véridique n'allait pas le gêner un minimum.

« On peut faire ça…Si tu penses que ça peut t’aider, faisons ça. »

Le blondinet n’avait pas hésité une seule seconde, il avait fait comme s’il prenait sérieusement la phrase de l’adolescent. Izayoi était quelqu’un de têtu alors il n’était pas question qu’il laisse échapper une occasion pour le remercier comme il tente  depuis tout à l’heure. Suite à cela Haruhiro lui donna son numéro comme il lui avait demandé plus tôt, cela voulait peut-être dire qu’il avait accepté la proposition de l’adolescent aux cheveux blonds.  Sans plus attendre Izayoi envoya un message à Haruhiro en y mettant son prénom et son nom, on ne sait jamais s’il avait un autre Izayoi dans son répertoire.

« Au fait Izayoi, pourquoi tu portes des barrettes   ? Ça te donne un certain style donc ça a un peu attisé ma curiosité   ! »

L'adolescent aux cheveux bruns avait posé cette question en tapotant les barrettes se trouvant sur le crâne du blondinet. Izayoi se décala tellement vite qu'on aurait dit un réflexe, positionnant ses mains au-dessus de ses barrettes comme pour les protéger d'un quelconque danger. Et c'était plus ou moins ce qu'il faisait, c'était un objet vraiment précieux pour lui et peu de personnes avait le droit de les touchés et surtout pas une personne qu'il a rencontrée aujourd'hui même s'il a l'air plutôt gentil.

C’est d’ailleurs parce qu’Izayoi considérait Haruhiro comme quelqu’un de sympathique, gentil et aimable qu’il ne lui avait pas lancé un regard noir et menaçant accompagné d’un ton énervé prêt à mordre. En effet, si Haruhiro avait eu le malheur de faire ça plus tôt dans la journée, l’adolescent se serait littéralement braqué sur lui-même coupant toutes possibilités de communication. Au lieu de cela, comme il aimait bien Haruhiro, il prit un ton calme et posé…juste protecteur envers ses barrettes.

« Haruhiro…Ne les touches pas s’il te plait…C’est…c’est un cadeau de ma sœur et j’y tiens énormément. »

Voilà qui a été dit, ce n'était pas forcément très sympathique de sa part de réagir ainsi et dire ça, on pouvait même dire que sa réaction était disproportionnée aux yeux de certains, mais ça prouvait seulement à quel point il tenait a ses fameuses barrettes. Il n'avait pas vraiment peur des rayures, mais il préférait éviter que l'on s'amuse à toucher ce qui lui était cher sans son autorisation.

Izayoi poussa un léger soupire, car malgré la réaction d’auto-défense et le fait qu’il voulait être plus ou moins clair que ses barrettes étaient « Off Limit », il ne voulait pas qu’Haruhiro pense qu’il avait quoique ce soit contre lui. C’est un type bien, donc il n’avait aucune intention de se le mettre à dos contrairement à cette maudite lapine qui lui a sauté à la gorge dès qu’il a exprimé sa pensée…

« Ne le prends pas mal hein…euh…on devrait changer de sujet. Tu étudie ou ? »

C'était une question assez tardive…Izayoi portait son uniforme scolaire donc il était plutôt où il étudiait, mais Haruhiro portait un T-shirt simple donc il ne savait pas du tout où il était élève. Ce n'était pas forcément une information réellement importante si ce n'est pour juger de la distance qui les séparent, si jamais ils décident de se voir après les cours, mais en vrai la principale raison de cette question est comme il l'a dit : « Pour changer de sujet ».

Il ne s'en voulait pas d'avoir mis les points sur les i à propos de ses barrettes, il sait très bien qu'il a tendance à trop dire ce qu'il pense et on lui fait souvent la remarque, d'ailleurs il s'en moque…ces remarques rentre par une oreille et ressorte par une autre. Toutefois il devait admettre qu' il ne voulait pas qu'Haru ait le temps de se dire qu'il était en colère contre lui ou que sa sœur était morte (ce qui n'est pas le cas) au vu de sa réaction.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski



Messages : 103
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Lun 19 Sep - 23:05

« On peut faire ça…Si tu penses que ça peut t’aider, faisons ça. »

Haruhiro se mit à rire nerveusement  : «  Ce n'est pas que je soit réellement mal à l'aise ou quoi que ce soit mais j'avoue avoir du mal à lancer la conversation en tête à tête... Et du coup je raconte n'importe quoi au final.  »

Et ben ! heureusement qu'il était tombé sur lui, dans tous les sens du terme. Haruhiro soupira, il fallait vraiment qu'il trouve un moyen de ne pas parler de tous les sujets qui lui passaient par la tête en présence d'une jeune fille. En même temps il n'arrivait jamais à trouver un sujet de discussion convenable, par manque d'imagination peut-être ? Enfin, il était comme ça durant son enfance mais c'était quasiment devenu un traumatisme. Et puis il s'était abstenu de trop discuter avec le sexe opposé lorsqu'il n'y avait pas de connaissances masculines à proximité donc il ne devait pas avoir fait trop de progrès de ce côté là. Cela dit, peut être qu'une fois un sujet lancé il serait capable de dire des choses censées, qui sait ?

Rapidement, ses pensées basculèrent vers les barrettes d'Izayoi, elles l'intriguaient pas mal ces trucs. Et lorsqu'il toucha les barrettes, il fut surprit par la réaction du jeune homme blond  : on aurait dit qu'il l'avait brûlé.

« Haruhiro…Ne les touches pas s’il te plait…C’est…c’est un cadeau de ma sœur et j’y tiens énormément. »

Haruhiro regarda Izayoi puis ses doigts avant de se mettre à secouer les mains dans tous les sens pour s'excuser, comme si il avait brisé un vase précieux ou fait une grosse bêtise.

« Ho je suis désolé je ne savais pas je ne voulais pas te les abîmer ou quoi que ce soit ! »

C'est vrai quoi, il était débile ou quoi ? Depuis quand il touchait les affaires des autres comme ça ? Il avait dû trop se lâcher en présence d'Izayoi et était devenu un peu trop familier. En y repensant ça lui était déjà arrivé, il allait falloir qu'il fasse attention à ce qu'il faisait. De plus, vu la vitesse à laquelle Izayoi s'était écarté ça devait réellement être un objet très précieux pour lui. Le jeune homme brun ne pu s'empêcher de penser que sa sœur avait des problèmes.

« Ne le prends pas mal hein…euh…on devrait changer de sujet. Tu étudie ou ? »

« Je suis au lycée Tokumei, toi tu es à Eiri c'est ça ? Vos festivals sont toujours super bien ! Je me demande ce que vous ferez la prochaine fois. »

Haruhiro était plutôt content de son lycée, il était dans sa moyenne de classe en p^lus d'être Esper de niveau 3, ce qui était pas mal pour l'établissement. Tokumei High School n'était pas ce qu'on pourrait appeler un lycée élitiste mais sa scolarité là-bas se passait bien et il en était satisfait. A vrai dire, il ne savait pas vraiment ce qu'il ferait après le lycée et n'avait pas non plus d'idées de profession future. Cependant, il lui arrivait parfois de penser à ce qu'aurait pu être sa scolarité dans un autre établissement et, comme beaucoup, il avait fantasmé sur la possibilité d'intégrer la Nagatenjouki Academy, l'école la plus prestigieuse de la Cité Académique.

« Honnêtement, je suis très bien à Tokumei mais parfois je ne peux m'empêcher de penser aux élèves de Nagatenjouki, ils sont tous super doués dans leurs études là-bas c'est plutôt impressionnant je trouve, pas toi ? »

« En plus il n'y a pas de niveau minimum je crois, c'est la preuve que même sans pouvoirs on peut réussir dans la Cité Académique ! »

En parlant de cela, Haruhiro se demandait si le blondinet possédait un pouvoir d'esper lui aussi. Si il ne se trompait pas, Eiri High School fonctionnait comme Tokumei, son lycée et aucun niveau minimum n'était nécessaire pour y étudier. Haruhiro avait en quelque sorte présenté son pouvoir Instant Shift à Izayoi en lui fonçant dessus dans le parc. L'adolescent était toujours intéressé par les pouvoirs des autres Espers même si ça devait être de cas de la majorité des personnes de la Cité. Il ne savait pas vraiment si il était très poli de poser la question en revanche. Si la question lui était posée il savait qu'il répondrait sans problème mais on ne sait jamais pour les autres. Le jeune homme était assez ouvert bien qu'un tantinet -si ce n'est plus- timide avec la gente féminine donc donner des informations de ce type n'était pas vraiment quelque chose qui le dérangeait surtout que ses « ennemis » étaient quasiment inexistants puisqu'il faisait en permanence tout son possible pour s'entendre avec tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura



Messages : 192
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Jeu 22 Sep - 4:29

Haruhiro se mit à rire nerveusement, laissant Izayoi un peu surpris. Il était vraiment si gêné que ça lorsqu'il était en contact avec les filles ? C'était surprenant, il n'avait pas mal à l'aise à ce point tout à l'heure. Peut-être que c'était dans des conditions particulières ou alors il était juste gêné d'admettre qu'il avait du mal avec les filles ? Qu'importe les questions que se posait le blondinet, il allait avoir la réponse à ses questions, en effet l'étudiant aux cheveux bruns prit la parole :

« Ce n'est pas que je soit réellement mal à l'aise ou quoi que ce soit mais j'avoue avoir du mal à lancer la conversation en tête à tête... Et du coup je raconte n'importe quoi au final. »

Conclusion : l'adolescent aux cheveux bruns était donc bel et bien timide. En plus d'être gentil, il était timide et un peu trop honnête. Il ne devrait pas avouer ce genre de choses à quelqu'un qu'il vient de rencontrer, ce n'est pas quelque chose de vraiment gênant, mais ils ne sont pas amis donc il n'avait pas de raison de lui raconter ce genre de choses. En soit cela ne dérangeait pas du tout le blondinet, bien au contraire il aimait bien les gens honnêtes et puis vu comment il était sympathique, cela ne l'étonnait pas vraiment. L'aider à surmonter sa timidité ne sera pas très difficile, il suffira de l'envoyer sur le terrain de temps à autres, ça peut être perturbant et surprenant à certain moment, mais avec ça il sera moins timide en moins de 2.

Quelques instants après, Haruhiro se mit à toucher ses barrettes qui avaient provoqué le petit bond sur le côté de l'adolescent aux cheveux blonds en position : « Protection des barrettes ». En voyant la réaction d'Haruhiro qui secouait les mains dans tous les sens, comme un petit enfant ou un homme énormément acculé. Le blondinet ne pouvait pas s'empêcher de le comparer à un enfant, plus grand que lui en taille et aussi plus musclé, mais un enfant innocent honnête et curieux. Il pouvait dire ça, mais il n'était pas le mieux placé, selon les dire de certains il a lui aussi des comportements enfantins…

Après avoir changé de sujet et lui avoir posé la question sur son établissement, Izayoi ne put s'empêcher d'imaginer Haruhiro sur le « terrain » en train d'essayer de draguer, avec son niveau de timidité, ça risquait d'être bien marrant. Enfin pour le blondinet, pas pour Haruhiro, mais maintenant l'adolescent comprenait mieux pourquoi son professeur avait un sourire qui montrait qu'il se retenait de rire lorsqu'il l'envoyait sur le terrain et qu'il se mangeait quelques échecs. Le jeune homme aux cheveux bruns le ramena sur terre assez vite en répondant à sa question précédente.

« Je suis au lycée Tokumei, toi tu es à Eiri c'est ça ? Vos festivals sont toujours super bien ! Je me demande ce que vous ferez la prochaine fois. »

« Tokumei ?! Comme Alex…» Ce fut la première chose à laquelle avait pensé l'étudiant d'Eiri lorsqu'il entendit l'école, il se demandait même si les deux se connaissaient. Après il connaissait l'âge d'Alex, mais il ne connaissait pas l'âge d'Haru donc il se pourrait qu'ils soient dans des classes différentes et même dans des années différentes. Autant ne pas posé la question, ça ne servirait pas à grand-chose ! D'autant plus qu'il lui avait posé une question, une question lui demandant s'il était d'Eiri High School et qu'il répondit avec un léger geste de la tête de haut en bas tel un enfant qui refusait ou avait peur de dire « Oui ». Enfin il l'avait surtout fait pour ne pas interrompre le jeune homme dans sa lancée alors qu'il allait parler de leurs festivals.

Ça ne faisait que quelques mois qu'Izayoi était arrivée à Eiri High étant donné qu'il était en première année, donc il ne savait pas trop comment fonctionnait leur organisation pour les festivals. Toutefois il avait vu le festival et cette ambiance magique qui avait régné sur le moment lui avait donné envie de s'inscrire là-bàs plus qu'à Tokumei ou autre…qui lui offrait les mêmes avantages donc autant aller à un endroit où ça lui semblait drôle. D'ailleurs, il ne regrettait pas du tout, après tout il avait rencontré pas mal de monde là-bas et il s'était fait des amis quasiment irremplaçables.

« Honnêtement, je suis très bien à Tokumei mais parfois je ne peux m'empêcher de penser aux élèves de Nagatenjouki, ils sont tous super doués dans leurs études là-bas c'est plutôt impressionnant je trouve, pas toi ? »

Et semblerait qu'Haru soit dans le même cas que lui : Aucun regret. Enfin c'est ce que pensait le blondinet au tout début avant qu'il ne commence à parler de Nagatenjouki…ce lycée où résidait cette maudite lapine et où les étudiants s'amusent à prendre les autres de hauts, surtout elle ! Qui pouvait vraiment aimer cet établissement ?! Izayoi ne pouvait s'empêcher d'associé Nagatenjouki à Akutoku, pour lui les deux ne faisaient qu'un, après tout c'était la reine de glace de Nagatenjouki et une des meilleures étudiantes là-bas…c'est limite la représentante de l'établissement.

Enervement à part, il pouvait comprendre que l'on « respectait » Nagatenjouki, après tout il n'avait pas niveau 5 et pourtant ils avaient réussi à gagner contre Tokiwadai. Sans oublier le fait qu'ils étaient connus pour être de bons étudiants qui avaient de bonnes notes, ce qui était même plutôt bien pour les niveaux 0 et c'était quelque chose qu'il ne pouvait pas nier.

« En plus il n'y a pas de niveau minimum je crois, c'est la preuve que même sans pouvoirs on peut réussir dans la Cité Académique ! »

Haruhiro avait totalement raison, c’était une preuve de ça ! En plus c’était en quelques sortes plus équitables pour les niveaux 0, si on veut. Toutefois Izayoi ne pouvait pas s’empêcher d’afficher un air légèrement irrité, il ne s’en cachait même pas devant Haruhiro. Il peut arriver qu’Izayoi tienne la poker face, mais seulement dans des situations particulières et ce n’en était pas une, il s’en fichait complètement qu’on sache qu’il n’aime pas Nagatenjouki. Le blondinet poussa un léger soupire, histoire de se calmer et se mit à regarder sur le côté tout en se grattant l’arrière de la tête avant de commencer à parler et se mettre les mains dans les poches.

« …C’est vrai, c’est plutôt glorieux, mais pour avoir rencontré « l’une de leurs meilleurs étudiantes »…je peux t’assurer que ce n’est pas agréable de leur parler et qu’ils sont sacrément dangereux….presque au point d’essayer de tuer quelqu’un. »

Le blondinet fronça les sourcils avant de pousser un autre soupire contenant le reste de son animosité envers Nagatenjouki puis posa son regard sur Haruhiro. Encore une fois, il ne pouvait pas lui en vouloir d'idéaliser l'académie de Nagatenjouki. Malgré toute sa frustration, ça restait l'une des écoles les plus prestigieuses de la cité scolaire. Izayoi pris la parole avant que l'étudiant de Tokumei ne lui demande pourquoi il a dit cela.

« Enfin bon…tout ça pour dire que je n’ai jamais eu envie d’intégrer un tel établissement et que même si je ne suis qu’en première année, je suis bien content d’être à Eiri, c’est un très très bon établissement. Les étudiants sont sympas et les professeurs aussi…un peu trop surprotecteur et strict sur les bords, mais…sympas… »

Bien que le blondinet soit quelqu'un d'honnête, il y avait des choses dont il préférait ne pas dires. Toutefois si jamais Haruhiro lui demande par curiosité, alors il lui répondra honnêtement, car c'est dans sa nature de dire ce qu'il pense et qu'il n'avait pas vraiment à le cacher. Bien entendu, il ne dira pas tous les détails, ni même ce qui s'est vraiment passé. Après tout un des deux établissements scolaires à réussit à étouffer l'affaire, donc il n'allait pas s'amuser à répandre ce genre de mauvaise rumeurs…déjà que cela a sûrement fait le tour sur la toile tellement ça va vite ces conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski



Messages : 103
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Sam 24 Sep - 21:37

« …C’est vrai, c’est plutôt glorieux, mais pour avoir rencontré « l’une de leurs meilleurs étudiantes »…je peux t’assurer que ce n’est pas agréable de leur parler et qu’ils sont sacrément dangereux….presque au point d’essayer de tuer quelqu’un. »

Whaa.. Alors Izayoi connaissait quelqu'un de Nagatenjouki, la chance ! Enfin, il semblait qu'il n’appréciait pas vraiment cette personne vu le soupire qu'il avait laissé échapper. Dangereux et presque au point de tuer quelqu'un hein ?  Haruhiro savait que les étudiants de cette prestigieuse académie étaient tous très forts et assidus en classe, qu'ils soient esper ou pas. Mais ils restaient des étudiants donc la remarque du blondinet l'intriguait quand même un peu.

Minute, il avait dit « l'une de leurs meilleurs étudiantes »... Tout de suite, la chose devenait plus claire dans la tête de l'adolescent ; Izayoi avait sûrement dû tenter quelque chose... et la fameuse étudiante n'avait pas apprécié. L'adolescent était conscient que la réussite pouvait être accompagnée d'arrogance et d'une impression de supériorité chez certains donc il était possible que ça ait joué sur sa réaction.

Avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit, Izayoi enchaîna   :

« Enfin bon…tout ça pour dire que je n’ai jamais eu envie d’intégrer un tel établissement et que même si je ne suis qu’en première année, je suis bien content d’être à Eiri, c’est un très très bon établissement. Les étudiants sont sympas et les professeurs aussi…un peu trop surprotecteur et strict sur les bords, mais…sympas… »

« Surprotecteurs et strictes ? J'imagine qu'on est censés voir ça comme un point positif, quelque chose qui nous rend meilleurs en classe. » dit l'esper brun dans un soupire.

Haruhiro aurait pu s'arrêter là et passer à un autre sujet, cependant il avait bien envie de connaître le fin mot de l'histoire. Un sourire se dessina sur son visage tandis qu'il plissait les yeux. Il le fixait d'un regard qui voulait clairement dire « Vas-y, raconte moi tout ». Avec cet air espiègle il était sûr que le blondinet allait lui dire ce qu'il s'était passé.

« Je me demande bien ce que t'as pu faire à cette fameuse étudiante pour qu'elle te parle mal et pour qu'elle soit tentée de tuer quelqu'un. »
ajouta-t-il d'un ton qui sentait les insinuations à plein nez.

Évidemment, Haruhiro supposait que la personne qui devait se transformer en cadavre était Izayoi -pas sérieusement bien sûr, c'était impossible qu'une adolescente veuille tuer quelqu'un juste comme ça... non ? -

Nagantenjouki était considérée comme l'élite de la Cité Scolaire, elle même considérée comme l'endroit réunissant les meilleurs élèves. L'élite de l'élite quoi. Du point de vue de l'adolescent, c'était une bonne chose d'avoir quelqu'un comme ça dans ses connaissances, même si c'est un ennemi. Cela dit il était vrai que les élèves de Nagatenjouki n'étaient pas à prendre à la légère, il y avait plusieurs rumeurs qui circulaient sur l'école (même si il y avait toujours des rumeurs sur tout et n'importe quoi dans cette cité hors norme). Comme par exemple que les élèves recevaient des cours de combat en situation réelle, des choses dans ce genre. Haruhiro avait beau trouver cela « carrément stylé », ça faisait beaucoup penser à une sorte de formation militaire pour esper. Mais il était aussi vrai que ces rumeurs n'étaient pas fondées donc autant ne pas trop penser à des histoires qui sont dans la très grande majorité des cas des inventions pour attirer l'attention.

« Au fait Izayoi, je me demandais, tu as un pouvoir ? »


La question était restée dans l'esprit de Haruhiro, il n'était pas aussi curieux d'habitude mais il se demandait quand même quel genre de pouvoir pourrait posséder le blondinet. Bien sûr si il ne voulait pas répondre ça ne le dérangeait pas mais autant demander. Il savait très bien qu'il pouvait être un peu intrusif quelques fois avec les personnes qu'il appréciait et c'était complètement involontaire. L'adolescent se dit qu'il allait devoir régler ce petit défaut qui pouvait en gêner plus d'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izayoi Hasakura



Messages : 192
Date d'inscription : 20/10/2015
Localisation : Là où se trouve le strawberry parfait !

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Lun 3 Oct - 2:43

« Surprotecteurs et strictes ? J'imagine qu'on est censés voir ça comme un point positif, quelque chose qui nous rend meilleurs en classe. »

« Ouais, si on veut…mais je préfère éviter de les croiser en dehors.. »

En effet, même s'il est vrai que des professeurs stricts et surprotecteurs permettait de mieux travailler en classe et d'avoir une ambiance assez saine. Du moins pour un étudiant lambda, mais Izayoi était plutôt du genre fainéant qui travaille le moins possible ou seulement quand c'est vraiment vraiment urgent ou obligatoire. Son problème c'était plus quand il était en dehors de son établissement à se promener, draguer, manger et qu'il croisait un professeur, c'était tellement gênant.

« Je me demande bien ce que t'as pu faire à cette fameuse étudiante pour qu'elle te parle mal et pour qu'elle soit tentée de tuer quelqu'un. »

Cette question était beaucoup trop curieuse…et le sous-entendu qu’il avait laissé entendre, il pensait très clairement qu’il avait tenté de la séduire et qu’elle avait essayé de le tuer pour ça. Faux ! Faux ! Et encore faux ! Déjà qui essayerait de tuer quelqu’un seulement parce qu’il a essayé de la draguer, à part une malade mentale.

Izayoi laissa échapper un soupire, il préférait éviter d’expliquer toute sa situation à l’adolescent. Pour son bien et pour le bien de son établissement scolaire, il devait donc raconter seulement les grandes lignes et éviter les détails. Cependant même en voulant en dire le moins possible, l’adolescent ne put s’empêcher de repenser à leur confrontation. La scie qui se dirigeait vers lui, la prison de glace, son air hautain, ses dents pointues et son regard sans pitié, c’était clairement un mauvais souvenir qu’il préférait oublier. Si anti-skill n’était pas arrivé au bon moment, qu’est-ce qui se serait passé ? Son regard glacial le laissait croire qu’elle l’aurait tué, au fond de son cœur le blondinet détestait l’étudiante de Nagatenjouki, mais il ne pouvait pas nier qu’il l’a craignait un peu. Il avait envie de lui en mettre une et de l’envoyer valser, mais…ce sera un affrontement difficile où il a plus de chances de perdre.

Le blondinet secoua sa tête de droite à gauche, il valait mieux ne pas y penser plus que cela…après tout la citée scolaire restait une grande ville. Donc il avait très peu de chance de la recroiser dans la rue, par pur hasard. C'est vrai qu'il était plutôt malchanceux ces temps-ci, mais c'est impossible qu'il soit si malchanceux que ça…ce serait l'œuvre d'une force divine sinon.

« Hey, je sais à quoi tu penses et ce n’est pas ça du tout. »

Izayoi croissait les bras affichant un petit air contrarié, avant de poser son regard sur Haruhiro. Il allait devoir lui expliquer plus que ça, parce que sinon il n'allait pas le croire. Même lui, si on venait à lui dire cela, il ne croirait pas la personne. Le blondinet gardait son air un peu mécontent pour montrer qu'il n'était pas très heureux de la remarque de l'adolescent aux cheveux bruns.

« Je n’ai aucune envie de rentrer dans les détails vu ce qui s’est passé, mais disons que je lui dis la vérité concernant ses relations sociales inexistante et elle m’a attaqué en essayant de me tuer. Fin de l’histoire, ce n’est pas un truc dont j’aime me souvenir… »

Il avait donné les grandes lignes, il ne voulait plus du tout en parler, ni s'en souvenir. C'est pour cette raison qu'il avait plus ou moins mit fin à la question, ce n'est pas du tout agréable de se souvenir qu'une scie (un javelot qui tournait) se dirigeait vers lui pour essayer de le découper. En tout cas, il espérait qu'il reconsidérerait son avis sur le saint Nagatenjouki et que peut-être il se méfierait à l'avenir.

« Au fait Izayoi, je me demandais, tu as un pouvoir ? »

« Hoy, hoy, d’où vient cette question… » C'était la première pensée de l'adolescent, il est vrai qu'il est honnête et qu'il peut répondre à ce genre de question. Toutefois, c'était beaucoup trop soudain ! Il venait de se rencontrer et il était déjà si intrusif ? Au point de lui demander quel genre de pouvoir il avait, bon c'est vrai qu'Haruhiro lui avait expliqué son pouvoir…cependant ce n'est pas quelque chose qu'il faut dire à tout le monde sauf si l'on est extrêmement confiant ou arrogant.

Desserrant ses bras pour les mettre dans ses poches, Izayoi lança un regard interrogateur sur l'adolescent et en voyant son visage innocent, il venait de comprendre que sa question n'avait aucun but maléfique ou quoique ce soit dans le genre. Le blondinet regarda légèrement sur sa droite, il réfléchissait. Il ne savait pas vraiment si lui dire était une bonne idée, après tout il ne le connaissait pas tant que ça.

« Et bien, oui j’en ai un… »

L’étudiant d’Eiri savait très bien qu’Haruhiro n’allait pas se contenter seulement d’un oui et qu’il allait surement lui poser des questions plus précises. Clairement vu les yeux curieux qu’il avait, il allait demander quel genre de pouvoir il avait et peut-être même le nom. Il abusait peut-être un peu, mais il voyait très bien cela possible. Alors autant essayer d’anticiper et de donner certaine information avant qu’il n’en demande trop.

« Hum…pour être plus précis, mon pouvoir est capable de me crée une armure super solide. L’armure est assez solide pour supporter des balles, plutôt cool, non ? »

Oui, bon il n’avait pas précisé le nom de son pouvoir, ni même comment il marchait vraiment et avait seulement donné la fonction principale sans pour autant dire que ça l’était en utilisant le mot « capable de » et non « permet de ». C’était légèrement accidentel, mais son pouvoir n’est pas super connu et il préfèrerait qu’il reste aussi discret que possible vu ce qu’il vient de lui arriver récemment.

Soyons honnêtes, en réalité, dire son pouvoir à quelqu'un ne le dérangeait pas trop tant qu'il n'allait pas dans les détails et puis il préférait éviter les détails scientifiques autant que possible comme ils étaient souvent chiants à exprimer. Toutefois, c'était une mauvaise idée d'être aussi honnête avec son pouvoir, car cela permet de trouver des points faibles et de s'en servir assez facilement…Si Akutoku avait su que c'était Offense Armor et comment ça fonctionnait depuis le début cela aurait pu être beaucoup plus problématique que ce qui s'est passé lors de leur affrontement. Il en était même venu à s'imaginer planté par un de ses nombreux piques de glaces, à cette vision l'adolescent secoua de nouveau sa tête de gauche à droite rapidement.

« Au fait Haru, j’ai une question pour toi. »

En effet, cela lui trottait dans la tête depuis un petit moment malgré toutes les interférences que l’image d’Aku faisait en lui hantant son esprit. Clairement elle le hantait, il ne pouvait pas s’empêcher de penser à elle quand on lui parlait de Nagatenjouki, de glace « Fuyu no chimu » et de pouvoir geler des personnes vivantes.

« J’ai remarqué que tu tiens Nagantenjouki en haute estime, pourquoi tu n’es pas allé là-bas ? Je veux dire, j’ai choisi Eiri à cause de leur festival. Qu’est-ce qui aurait pu te faire choisir Tokumei plutôt que Nagatenjouki ? »

C’est vrai, c’était limite s’il idolâtrait Nagatenjouki et pourtant il était à Tokumei. Il ne savait pas vraiment s’il était bon à l’école ou non, ni quel niveau il était, cependant qui ne tente rien n’a rien. Il est vrai qu’il ne savait pas s’il avait tenté d’intégrer Nagatenjouki ou non, mais vu comment ils acceptaient tous les niveaux. Ainsi ce serait bizarre qu’il n’ait pas tenté sa chance sans une raison valable et il se demandait bien comment ça s’était passé, enfin s’il avait tenté de rentrer là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruhiro Wilkowski



Messages : 103
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Quelque part à Gakuen Toshi, à une vitesse respectable. Bien sûr.

MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Jeu 6 Oct - 23:21

« Hey, je sais à quoi tu penses et ce n’est pas ça du tout. »

Haruhiro gardait son air espiègle et continuait de fixer le blondinet, il attendait les informations et ne bougerait pas d'un pouce tant qu'Izayoi ne viderai pas son sac. Cela dit, au vu de sa réaction à la question ça semblait vraiment avoir été un mauvais moment. Et puis il avait l'air un peu énervé aussi, preuve que la question ne l'enchantait pas.

« Je n’ai aucune envie de rentrer dans les détails vu ce qui s’est passé, mais disons que je lui dis la vérité concernant ses relations sociales inexistante et elle m’a attaqué en essayant de me tuer. Fin de l’histoire, ce n’est pas un truc dont j’aime me souvenir… »

[ Ha oui d'accord... ] La réponse tant attendue était claire et nette et marquait la fin du sujet sans plus de formalités. Elle était assez différente de celle qu'attendait Haruhiro, avide d'informations. Mais quand même, si le blondinet avait dit à l'adolescente qu'elle n'avait aucune relation sociale, pas étonnant qu'elle se soit mise en colère. Surtout si il lui avait jeté ça en plein face sans y mettre aucun tact... Pour sa part, Haruhiro savait que si il devait dire quelque chose comme ça à quelqu'un, il aurait tout fait pour y mettre la forme et ne pas blesser la personne. La jeune fille avait dû réagir excessivement sur le coup de la colère mais ça ne l'étonnait pas, le fait que ses relations sociales étaient peu nombreuses voir inexistantes (était-ce vraiment possible  ?) devait être vrai si elle s'était énervée au point de lui sauter dessus. Non parce que... il était clairement impossible qu'une adolescente ait réellement tenté de tuer une personne pour une pique du genre. Surtout à la Cité Scolaire, Haruhiro ne pouvait se l'imaginer.

Le jeune homme se gratta l'arrière de la tête avec sa main droite en disant d'un air un peu gêné  :

«  Je comprends, désolé si je t'ai contrarié ce n'était pas voulu.  »

Après avoir fourré ses mains dans ses poches et scruté Haruhiro d'un regard suspicieux, Izayoi répondit à la question concernant son pouvoir  :

« Et bien, oui j’en ai un… »

Il sembla à Haruhiro qu'il aurait peut être mieux fait de ne pas demander, ça pouvait vraiment être un sujet sensible pour certains.

« Hum…pour être plus précis, mon pouvoir est capable de me crée une armure super solide. L’armure est assez solide pour supporter des balles, plutôt cool, non ? »

Haruhiro fut brièvement surpris par le pouvoir d'Izayoi, un pouvoir qui sert à créer une armure  ! Et quelque chose de très solide apparemment si il pouvait résister aux balles avec  !

[ A tout hasard... est-ce que le fait qu'il ait précisé que son armure résistait aux balles aurait un quelconque rapport avec l'étudiante de Nagatenjouki  ? Naaaan c'est pas possible qu'elle lui ai tiré dessus  ! Mais... et si jamais ? ]

Le cerveau de l'adolescent avait automatiquement relié la résistance aux balles avec l'adolescente. Mais le jeune homme chassa cette idée de son esprit, il était définitivement impossible qu'elle ait essayé de tuer le blondinet. Haruhiro était très intéressé par le pouvoir d'Izayoi, après tout c'était le genre de chose dont il avait besoin lui-même  : une protection contre les chocs. Sans ça il ne voyait pas comment il pourrait progresser, son pouvoir étant dangereux pour lui si il poussait le bouchon trop loin. Une protection, voilà de quoi il avait réellement besoin, l'adolescent ne savait pas si c'était la même chose que le pouvoir de l'étudiant d'Eiri. Il semblait ne pas vouloir donner trop d'informations à ce sujet. Et bien, c'était logique, Haruhiro n'aurait pas donné toutes les informations à un étranger intrusif non plus donc il comprenait la décision d'Izayoi. En conséquence, bien qu'une multitude de questions se pressaient dans la tête de l'adolescent, il décida de ne rien demander.

«  Carrément ouais  ! Ça peut être super pratique ce genre de pouvoir en plus, t'as aucun soucis à te faire face à une étudiante de Nagatenjouki du coup  !  » Plaisanta l'adolescent en se disant qu'il fallait également qu'il arrête de parler aussi familièrement avec tout le monde, il restait un lycéen.

« J’ai remarqué que tu tiens Nagantenjouki en haute estime, pourquoi tu n’es pas allé là-bas ? Je veux dire, j’ai choisi Eiri à cause de leur festival. Qu’est-ce qui aurait pu te faire choisir Tokumei plutôt que Nagatenjouki ? »

Il était vrai que Haruhiro avait beaucoup de respect pour les étudiants de Nagatenjouki, il les admirait presque. Leurs résultats scolaires étaient impressionnants et le jeune homme avait beaucoup de respect pour les personnes se donnant à fond pour réussir leur rêve ou leur objectif.

«  En fait je me suis tout simplement dit que j'avais pas le niveau pour entrer là bas. Pour être honnête, j'ai choisi Tokumei simplement parce que ça me semblait être bien, c'était un peu un choix au pif vu que je ne voulais pas aller dans un lycée en particulier.  »

Haruhiro n'avait jamais été quelqu'un de prétentieux ou du moins, il faisait tout pour ne pas l'être. Cela l'avait parfois conduit à se sous-estimer et c'était en partie pourquoi il n'avait pas même postulé à Nagatenjouki. A Tokumei il était dans la moyenne haute des élèves de part son niveau 3 et son travail scolaire, ce qui lui convenait.

Penser à tout ça ne servait plus à grand chose maintenant de toute façon, ce qui était fait était fait et Haruhiro aimait bien sa vie de lycéen à Tokumei. Il ne faisait pas partie de ces étudiants uniquement focalisés sur leurs études et son quotidien actuel lui convenait parfaitement.

Après un court silence, le portable de Haruhiro sonna. Il le décrocha après s'être excusé auprès d'Izayoi :

« Moshimosh- Ha bonjour ! … o- … Je sui-...  heu... M-... Compris, je suis désolé j'arrive dès que possible ! »

Il regarda Izayoi d'un air désespéré : l'appel à l'instant venait du centre d’entraînement de Judgement ; il avait purement et simplement oublié d'aller à son entraînement et il était très en retard. Dire qu'il lui restait encore une dizaine de jours avant qu'il ne soit définitivement terminé... Il ne fallait absolument pas se relâcher maintenant !

« Ghaaaaaaaaaa !!! Je vais me faire engueuler ! » hurla-t-il sans prévenir en se prenant la tête à deux mains.

« Cette... femme va me réduire en miette si je suis en retard... Ha mais je suis déjà en retard !!! Désolé Izayoi mais je dois aller à l'entraînement immédiatement ! »


Il serra la main de sa nouvelle connaissance en lui disant rapidement :

« Tu as mon numéro donc n'hésite pas à me contacter pour qu'on se revoit à l'occasion. »

Haruhiro s'éloigna en trottinant tandis qu'Izayoi partait dans la direction opposée. Au bout de quelques mètres il se retourna et lui fit un au revoir de la main. Haruhiro lui fit de même puis sprinta aussi vite que possible. Cet après-midi, il allait très certainement se faire tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]   Aujourd'hui à 18:22

Revenir en haut Aller en bas
 
En voilà une rencontre aléatoire ! [Izayoi & Haruhiro]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oh ! Les voilà ...
» table aléatoire de scénario
» louis chedid voilà pourquoi
» Générateur de fiche... aléatoire Oo
» Salazar, nous voilà ! [Hayleen & Seth] [Intrigue]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
To Aru Majutsu no Index RP :: La Citée Scolaire :: Autre lieux :: Les parcs-
Sauter vers: